Archive for the ‘COURRIER DES LECTEURS’ Category

Sonnerie aux Morts en Hommage à ceux qui protègent nos vies au péril de la leur !

14 mai 2019

Rubriques : « COURRIER DES LECTEURS – SANS COMMENTAIRES »

« Ils protègent nos vies au péril de la leur »

La Rédaction :

Merci à nos lecteurs pour l’image envoyée qui rend honneur aux Commandos Marine mais nous avons un égal respect pour tous les militaires de toutes les Armes. Ceux qui sont en OPEX mais aussi ceux qui veillent sur nous au quotidien dans nos rues. Comme également nos forces de l’Ordre, pompiers et tous ceux qui concourent  à notre sécurité.  Merci pour ce lien vers cette vidéo que vous aviez à coeur que nous mettions en ligne et pourquoi en chercherions une autre ? Merci de nous dire que nous sommes sur la même longueur d’onde que vous. Que nous réagissons de la même manière que vous. Que nous sommes un peu votre voix. Ce matin mardi, nous serons tous pris par nos occupations professionnelles (ou autres), peut être pas devant la télé, mais nous serons en communion avec tous ceux que cet événement touche. Comme nous !  Si – vraiment – grâce à nous, vous vous sentez moins seuls, croyez bien que la réciproque est vraie et même au delà de tout ce que vous imaginez ! Merci pour vos témoignages. Hommage à nos soldats. Bonne journée à tous. Merci à vous !

Cabestany, le 8 mai 2019 : Commémoration du 8 mai 1945

8 mai 2019

« sans commentaires »

 A Cabestany, Pyrénées Orientales, le mercredi 8 mai 2019 à 11 h 15, La Marseillaise est reprise en choeur par les citoyens de Cabestany, à l’occasion de la Commémoration du 8 mai 1945.

Honneur à nos Ainés !

Alicia, rédactrice de Blog-Cabestany répond à Monsieur Jean-François Régnier

3 mai 2019

Suite à l’interpellation « sympathique » de Monsieur Jean-François Régnier, Alicia notre rédactrice préférée, et comme elle le lui avait promis par mail, lui répond sous forme de « lettre ouverte ».

Cher concitoyen Cabestanyenc, Monsieur le Conseiller Municipal (ou Monsieur l’Adjoint au Maire si j’avais raté un épisode),

         Je suis désolée d’avoir confondu la place du 8 mai et celle du 18 juin. Et quand Monsieur le Maire aura baptisé un rond point du nom de « Gilles et John », je ne réponds plus de rien. C’est sûrement à cause du Printemps, des papillons, des petits oiseaux, dans notre ville si gaie et si superbement entretenue et fleurie de Cabestany. Ou c’est peut être à cause des grenouilles et des petits poissons rouges dans l’atoll de Sainte Camille. Et je suis rousse en plus ! Mais merci de nous signaler nos erreurs. Ça prouve que vous nous lisez. Çà prouve qu’on nous lit. On a beaucoup de lecteurs et de plus en plus d’ailleurs.

        On ne va pas se plaindre d’avoir beaucoup de lecteurs. Mais trop en dehors de Cabestany. Que ce soit à Paris ou dans la moitié et même un peu plus des départements de l’hexagone. C’est problématique car cela nous éloigne de notre but initial : Cabestany. Écrire prend du temps. Sur notre temps de travail, de loisirs. Lire tous les mails de nos internautes infiniment davantage. Et leur répondre à tous, n’en parlons même pas. Heureusement, Madame Appert (et son équipe) qui est en copie de tout ce qu’on nous écrit, s’y colle régulièrement et répond aux Cabestanyencs, les recontacte, les rencontre, écoute ce qu’ils ont à lui dire. Elle est sur le terrain lorsque nous restons sans bouger derrière nos écrans de toutes les tailles.

        L’un de nos rédacteurs va tous les jours à Montpellier. Un autre, qui travaille à Toulouse ne rentre que le week end. Et moi, pauvre Alicia, souvent fautive, je tape mes articles, sur ma tablette posée sur mes genoux dans le bus. (il n’y en pas assez Monsieur Régnier… je parle des bus). Et lorsque mon chauffeur préféré passe sur une plaque d’égout, un nid de poule, ou une racine en arrivant à Cabestany….. mon doigt peut glisser sur la mauvaise touche. D’où cet échange cordial. Tant que je ne marche pas sur une merde de chien en descendant du bus !

        Certes on fait appel à des consultants extérieurs prestigieux pour parfois remplir notre Blog. Un journaliste en vogue à Paris. La conseillère d’un homme politique de premier plan. Des élus, des hauts fonctionnaires et même un juge très connu, à la retraite. Car mes ainés, dont certains hélas disparus, ont su tisser un réseau amical, informatif, relationnel, politique de premier plan dans l’hexagone, à Bruxelles, et même outre-atlantique. Et on arrive à un seuil où c’est nous maintenant qui sommes sollicités par de grandes signatures qui souhaiteraient être publiées dans notre petit Blog.

        Blog-Cabestany est un Blog politique. Et de Droite. Et créé pour les Cabestanyencs. Parce qu’il existe dans notre ville de Cabestany une population qui vote à Droite, même si elle n’a jamais été majoritaire depuis bien des années. Et peu importe car si on n’est pas dans la majorité on est…. dans l’opposition. C’est aussi simple que cela. Ces électeurs de Droite ne doivent pas se sentir abandonnés, comme c’est le cas, par la municipalité dont vous faites partie.  Ces citoyens doivent se sentir représentés et c’est notre mission en appui de l’action de nos conseillers de Droite qui ne ménagent guère leur peine. Notre plus grande surprise est quand même que l’on en arrive à se demander si ceux qui ne partagent pas nos idées ne sont pas heureux de pouvoir s’exprimer sur notre Blog, regrettant de ne pouvoir le faire ailleurs. Et notre but – et en cela on ne pense pas avoir failli – est la défense de la Liberté d’Expression.

         Aux yeux de nos lecteurs, Madame Appert, incarne cette opposition et elle est la mieux placée pour représenter la Droite mais également TOUS les Cabestanyencs. Nous espérons qu’elle va se déclarer dans quelques semaines ou quelques mois pour les prochaines municipales. Elle a acquis une notoriété qui dépasse désormais le département depuis qu’elle est une élue des instances nationales du Parti « Les Républicains ». Mais on sait que pour elle, à Cabestany, il ne doit plus y avoir ces clivages politiques sectaires et dogmatiques entre les citoyens. Qui ne sont de notre fait, dans l’opposition. Pour Madame Appert,  TOUS les Cabestanyencs ont les mêmes droits et méritent la même attention. Et la décision et le moment pour se déclarer n’appartiennent qu’à elle seule. Et personne d’autre.

        Et si d’aventures, un quelconque volatile parasite (comme le coucou qui aime squatter dans un nid qui n’est pas le sien. Celui d’une Rousserolle effarvatte. Ou autre) venait à s’égarer au dessus de nos cheminées, on lui montrerait qu’on est doués pour le tir au pigeon (d’argile).

        Si Madame Appert se lance dans la campagne des municipales, Blog-Cabestany sera l’un de ses supports officiels de campagne (parmi d’autres). Et il est plus que probable qu’on n’y parle plus QUE de Cabestany, de la campagne, et de rien d’autre à côté.

        Monsieur Régnier, nous espérons donc qu’au travers de ce Blog, nous serons bientôt votre adversaire. Car nous n’avons que des adversaires et pas des ennemis. Nous faisons de la politique  et rien d’autre. Nous ne voulons rien de plus qu’un vie meilleure demain pour les Cabestanyencs mais cela passe par une ALTERNANCE municipale. Espérant que la campagne qui s’annonce sera à la hauteur de ce qu’on en attend. Et surtout, croyez que nous n’avons aucun préjugé.

        Et n’hésitez jamais, comme beaucoup le font chaque jour, à nous interpeller, nous critiquer. Nous sommes là pour ça…. et pour les Cabestanyencs, sans aucune distinction quant à leurs opinions. « Nous, c’est Cabestany ». « Cabestany d’abord ». Et sûrement « Cabestany toujours ! »

        Veuillez agréer, Monsieur le Conseiller, mes salutations concitoyennes les plus démocratiques.

Au nom du collectif anonyme et citoyen de rédaction de Blog-Cabestany, le 2 mai 2019

Alicia

Dimanche 28 avril 2019 : Journée Nationale du Souvenir de la Déportation !

25 avril 2019

Colette Appert, la Droite Municipale à Cabestany, ses conseillers, ses co-listiers, ses militants, sympathisants et amis, les Cabestanyencs dans leur ensemble, tous les patriotes,  s’associent à la :

JOURNÉE NATIONALE DU SOUVENIR ET DE LA DÉPORTATION

 

organisée depuis 1954, chaque dernier dimanche d’avril.

La municipalité de Cabestany organise, dimanche, à 11 heures précises, place du 8 juin 45 (à côté de la cave coopérative) un rassemblement pour une cérémonie d’hommage national.

Tous les citoyens de bonne volonté, où qu’ils soient, qui ils sont, leurs familles, leurs enfants, sont invités à ce devoir de mémoire, au cours duquel ils seront heureux de rencontrer d’autres citoyens, les anciens combattants que nous saluons, les veuves, enfants, familles de ceux qui eurent à souffrir dans leur chair pour défendre notre Liberté.

La Journée nationale du souvenir des victimes et des héros de la déportation, ou plus simplement Journée nationale du souvenir de la déportation, est une journée nationale française au cours de laquelle est célébrée la mémoire des victimes de la déportation dans les camps de concentration nazis, pendant la Seconde Guerre mondiale.

Cette Journée nationale du souvenir des victimes de la déportation honore la mémoire de tous les déportés, prisonniers, évadés, sans distinction et rend hommage à leur sacrifice. Cette journée a pour vocation de rappeler à tous ce drame historique majeur, les leçons qui s’en dégagent, pour que de tels faits ne se reproduisent plus.

Plus concrètement, La Journée du souvenir des victimes de la déportation permet de sensibiliser le public, plus particulièrement le milieu scolaire, au monde de l’internement et de la déportation. Des actions éducatives sont généralement entreprises afin d’ informer et d’inciter les élèves à se poser des questions, en lien avec les fondations et les associations de mémoire.

Les enseignants profitent de cette occasion pour évoquer la déportation et le système concentrationnaire avec leurs élèves. Ils sont également invités à participer aux cérémonies officielles.

MERCI A TOUS ! 

Ce Blog est décidément le vôtre : Joyeuses Pâques à tous !

21 avril 2019

Toujours avec le lien de l’un de nos fidèles lecteurs. Pourquoi chercher autre chose lorsque vos gouts sont surement meilleurs que les nôtres !

Un extrait de cette Missa di Gloria de Puccini que nous étions allés voir il y a quelques années à Toulouse à la Halle aux Grains. Interprétée par l’Orchestre du Capitole. Et où nous avions fait la connaissance de cette Cabestanyenque, férue de l’histoire de la musique, musicienne elle même et qui nous en apprend tous les jours. Merci à elle ! Merci à vous tous ! Et Joyeuses Pâques !

Le carillon de Perpignan

20 avril 2019

« c’est vous qui le dites »

Merci à ce lecteur de Blog-Cabestany qui nous fait un cours d’Histoire :

La cathédrale de Perpignan est dotée d’un important carillon de 46 cloches fondues en 1878 par la fonderie Bollée du Mans.

Ce carillon constitue le deuxième ensemble campanaire de la région Languedoc-Roussillon après celui de l’église Saint-Vincent de Carcassonne.

Couvrant quatre octaves, le carillon est doté d’un clavier de type « coup de poing » permettant de jouer des airs traditionnels profanes ou religieux. Outre lors des grandes fêtes religieuses (Pâques, Noël, Ascension, Pentecôte, Assomption et Toussaint), le carillon est régulièrement utilisé notamment le samedi après-midi.

Parmi ces 46 cloches, quatre cloches peuvent sonner en volée (rétro-équilibrée) et sont utilisées pour les offices religieux :

– Ré3 (bourdon), « Antoinette », masse : 1 630 kg

– Mi3 « Blanche », masse : 1 128 kg

– Fa#3 « Savina », masse : 779,5 kg

– La3 « Charlotte-Geneviève », masse : 458 kg

Le carillon de Perpignan est classé Monument historique depuis 1990.

Mais bien d’autres églises, couvents, édifices religieux à Perpignan ou dans le département possèdent  des cloches du plus grand intérêt et on salue ceux qui les entretiennent, leur font traverser le temps qui passe, les font carillonner, pour notre plus grand plaisir.

et on vous conseille de baisser le son de votre appareil avant d’écouter le carillon de Perpignan

 

Et maintenant ? nous demande t’on, après la décision d’annulation de la privatisation de l’aéroport de Blagnac !

18 avril 2019

« courrier des lecteurs »

Mercredi soir : vous êtes deux internautes – non trois dit Alicia – à nous demander si par hasard on n’aurait pas le texte de l’allocution que devait prononcer le Président de la République, lundi soir, s’il n’y avait pas eu ce terrible incendie à Notre Dame de Paris. Et bien OUI, on l’a ! Enfin du moins ce qui pourrait bien y ressembler. Un texte qui aurait fuité. Mais on n’a nullement besoin de ce genre d’exercice pour avoir de la fréquentation sur notre site. Alors ? on ne le mettra pas en ligne pour juste faire le buzz comme des kakous prétentieux. Ce qu’on peut seulement dire, c’est que si ce texte est vrai, il est décevant pour ne pas dire plus. Et on pense que l’élève devrait revoir sa copie. Il en a encore le temps. Mais faudrait faire vite !

 

Et pour revenir à cette affaire de l’annulation de la privatisation à Toulouse signalée par l’association citoyenne Trait-d’Union-Cabestany, Blog-Cabestany a interrogé notre juriste préférée, Johanna, à Paris, qui nous envoie le document de la Cour administrative d’appel de Paris, et celui là c’est de l’authentique, du vrai :

au_nom_du_peuple_français_(Toulouse-Blagnac).pdf

et maintenant nous demandez vous ?

Johanna répond :

« et maintenant, RIEN ou pas grand chose. Nos têtes pensantes font des protocoles de privatisation qu’un élève de première année en Droit n’oserait pas remettre à son professeur de peur d’avoir un zéro. Mais celui qui oserait dire que cette incompétence est volontaire, sachez le, s’exposerait à être poursuivi pour diffamation. Alors personne de censé ne prendrait le risque de s’aventurer sur un tel terrain. Vous mêmes, surtout, n’en faites rien. Quant à la sortie de tels accords, cela s’apparente au Brexit. Avec des conditions tellement défavorables pour l’Etat ou les Collectivités que cela est proprement inenvisageable. La justice aura attribué une somme dérisoire aux parties plaignantes qui n’ont pas les moyens de mener de telles actions en justice. Car c’est cela, la Justice : lorsque le citoyen conteste une décision de l’Etat, de sa commune, c’est lui qui paye les frais de sa poche et même s’il gagne, il rentre peu souvent dans ses frais. Le représentant – en faute – de l’Etat, de la collectivité, de la commune assure sa défense sans que cela lui coute un centime en la faisant payer par les impôts des citoyens, c’est à dire des mêmes qui le contestent. Ubuesque ! Et de nature à empêcher n’importe quel citoyen de chercher à faire valoir son bon droit dans ce qui n’est plus vraiment un « Etat de Droit ». Mais pour revenir à cette affaire de Toulouse qui vous intéresse mais n’intéresse sans doute personne, on en reparlera, comme l’affaire Tapie, dans quelques décennies. Ou pas. Amitiés à vous mes amis de Cabestany. Johanna. »

Et hier soir l’un de nos lecteurs nous écrivait :

« Quelle bêtise crasse de lire ici ou là que la concession d’un aéroport consiste à gérer des boutiques de luxes. Demain on nous dira qu’on a concédé les autoroutes pour les distributeurs de café ou les pompes à essence et qu’on aura des trains gérés par le privé pour la qualité des sandwiches. Vos amis de votre association ont raison de craindre la privatisation des barrages car demain dans les P.O. une société privée pourrait vendre aux agriculteurs l’eau pour irriguer les cultures au prix de l’essence. L’eau ne doit jamais devenir un bien de consommation géré par des entreprises ne pensant qu’à faire du profit. Une atteinte à la dignité humaine. Rien que de l’envisager fait de ceux qui y pensent des marchands du temple qui ne méritent rien d’autre que notre plus profond mépris ».  

La rédaction écrit : Il est évident et même logique que lorsque l’Etat brade ses biens  à une entreprise, celle ci doit récupérer l’argent de ses actionnaires et même faire des bénéfices. Mais c’est l’EAU qui nous préoccupe le plus. L’EAU est un bien qui appartient à tous et celui qui la mettrait entre les mains de concessionnaires privés serait un criminel. Voilà pourquoi des gens comme nous restons vigilants et voilà pourquoi on voudrait nous faire taire. Mais sans vous tous, pour nous soutenir, que pouvons nous ?

Vous souhaitez nous entendre !? LA DROITE MUNICIPALE COMMUNIQUE à Cabestany !

9 avril 2019

« Vous souhaitez entendre l’opposition !? Vous êtes en demande d’explications !? La Droite Municipale vous entend et communique !

Ce soir nous comptabilisons déjà un certain nombre de mails relatifs à la parution du dernier Cabes’infos. Des mails dans lesquels vous nous faites part de vos réactions à la lecture du budget de la commune pour l’année en cours. Et même si la plupart d’entre vous ont bien compris qu’ils s’agissait de l’année 2019, à certains qui nous parlent d’une année d’élections municipales, on leur répond : »Non, c’est juste un peu trop tôt. Chaque chose en son temps. »

Avant de vous répondre. Avant de mettre en ligne des propos qu’on souhaiterait être cohérents, on va encore vous laisser la possibilité de vous exprimer deux ou trois jours de plus et davantage si nécessaire. Pour qu’on essaie de faire une synthèse de ce qui revient le plus souvent dans vos écrits sans s’arrêter sur le premier mail arrivé, ou sur ce que certains nous disent le premier jour, « à chaud » .

Pourquoi est ce qu’on ne nous a pas consultés avant sur « notre » budget ? dites vous. Pourquoi n’a t’on pas pu donner notre avis sur « nos » finances ? Et c’est tout juste si vous ne nous reprochez pas, à nous la Droite, de vous avoir tenus à l’écart.

C’était à la Mairie de faire de l’information, de se rendre compte que les citoyens ont un besoin de transparence. C’était à la Mairie de mettre en musique ce qu’on nommerait aujourd’hui un Grand Débat sur les orientations fiscales qui conditionnent nos futurs impôts. Les élus décident avec votre argent : ils devraient s’en sentir comptables !  Si nous sommes un jour aux affaires, on élaborera le budget avec vous les Cabestanyencs ! ENSEMBLE !

Et le jour du vote que pesaient nos quatre conseillers d’opposition ? Mais n’est ce pas aussi à la Mairie de se rendre compte qu’avoir la majorité ne veut pas dire qu’on peut s’octroyer le pouvoir de gouverner pour une partie seulement des citoyens. Qu’on écouterait davantage ceux qui ne sont pas imposables que ceux qui payent l’impôt. C’est ce qui se jouera – dans un an – dans l’isoloir.

Le rôle de la Droite municipale, et Colette Appert et ses conseillers ne s’en sont pas privés, c’était de contester, en commission, et en Conseil Municipal, certains choix en expliquant le pourquoi de notre désaccord, ou encore en manifestant notre étonnement devant certains postes de dépenses qui nous semblent filer un peu vite. Rien de plus mais rien de moins.

La Droite, qui n’a jamais prétendu tout savoir il y a quelques années avait peut être besoin d’un peu plus d’expérience. Elle l’a acquise aujourd’hui. Elle a appris depuis à décortiquer un budget municipal et à en comprendre toutes les subtilités. A être capable s’il en était besoin de gérer les finances de la commune de manière responsable. Tout en étant parfaitement consciente des baisses de dotations de l’État, de certains contingences, des difficultés, et personne chez nous ne s’aviserait de parler, comme certains le font de façon hâtive, d’insincérité dans le budget qu’on nous propose. Mais la Droite a le droit aussi d’estimer que certaines explications sont floues, un peu trop faciles et pas toujours argumentées. Et de les contester ! Sans qu’il s’agisse d’une joute politique. Les Cabestanyencs méritent mieux que cela !!!!

De tout cela on reparlera.

Et ne ratez pas l’encart, légal, de l’opposition dans le journal municipal. (voir ci-dessous)

La Démocratie ne consiste pas à être toujours d’accord avec ses élites. Ce qui se passe avec notre gouvernement en est l’exemple. Quoi que l’on pense des Gilets Jaunes, en bien, en mal, le fait que ceux ci aient osés crier sur un rond point leur souffrance ou leur désespoir n’était en rien illégitime. Après, hélas,  on a livré la rue aux casseurs ! Et sur ce mouvement des Gilets Jaunes, c’est la récupération politique que certains ont pu en faire qui est contestable. Vous avez un avis sur le sujet ? C’est votre Liberté d’Expression. Vos revendications sont différentes ? Sans doute. C’est aussi votre Droit et votre Liberté de penser. Manifester ? C’est autorisé dans la constitution. En toute sécurité ? L’État doit vous assurer cette sécurité.

Qu’il existe par contre des solutions toutes faites pour régler tous les problèmes, ce n’est pas non plus ce qu’on dit !!!!

« Laurent Wauquiez fait carton plein dans les P. O. », lit-on sur le site de nos amis de M.I.P. (Made in Perpignan)

5 avril 2019

« c’est vous qui le dites »

Liberté d’expression

Vous êtes nombreux à vous être exprimés en écrivant à Blog-Cabestany, suite à la venue de Laurent Wauquiez à Canet hier soir. Quelques uns pour nous faire part de votre scepticisme ou pour réaffirmer que vous ne pardonnez pas à ceux de notre camp qui ont déserté en rase campagne pour rejoindre le « Parti Benallo-Castanero-Macronien », pour reprendre vos mots. C’est votre Liberté d’Expression.

Mais vous êtes bien plus nombreux à nous dire que vous sortez d’une période de léthargie que vous pensiez durer jusqu’à la fin du quinquennat en cours, et que vous sentez soudain un frémissement à Droite. Et une raison d’y croire à nouveau.

Que nous arrivions troisièmes au prochain scrutin des Européennes n’est en rien une catastrophe. Soyez en sur !  Quand il y a encore deux mois, la Droite était créditée de 7 ou 8%, et que l’on peut espérer avoir un score à deux chiffres.

Et le vote que vous pensiez « utile » pour l’une ou l’autre des deux formations qui sont en tête serait une erreur de stratégie que vous regretteriez un jour ou l’autre, nous disait encore hier Colette Appert, engagée à fond pour nos idées. Car elle est d’ores et déjà sur le terrain pour ces Européennes avec une équipe de campagne que nous avons rencontrée hier à Canet.

Et on aura remarqué l’article bien documenté de nos confrères (et néanmoins amis) de « Made In Perpignan » dont vous trouverez le lien ci-dessous. Juste un clic :

https://madeinperpignan.com/laurent-wauquiez-fait-carton-plein-dans-les-pyrenees-orientales/

 

 

A Lyon, le  Président du Parti « Les Républicains » rappelle son attachement à l’Europe mais propose une voie différente par rapport à celle de la « pensée unique ».

18 mars 2019

« Liberté d’expression »

Conseil National des Républicains à Lyon – 16 Mars 2019

Sur le site des Républicains, on peut lire :

« Notre objectif est de redonner à la France ses fondations. Notre objectif est de donner à la France un avenir et de comprendre que pour le faire, il faut lui redonner le sens de son passé, de ses racines et de ses valeurs. C’est cela notre bataille. C’est cela la France, et c’est cela notre vocation : avoir de la fierté pour notre passé, de l’affection pour le présent et de l’ambition pour l’avenir. »

Le Point écrit :

Chez Les Républicains, la tonalité du discours européen est celle de la défense d’un continent vécu comme une citadelle assiégée. Assiégée par des islamistes dangereux pour la sécurité des citoyens, par des migrants économiques que la France ne peut plus intégrer, par le dumping social de la concurrence étrangère… Un mot d’ordre général s’impose : l’Europe doit élever une grande barrière de protection à la fois de sa civilisation, de son mode de vie et de son niveau de vie. Pas question non plus de poursuivre l’élargissement, ce qui vaut pour la Turquie comme pour les Balkans du Sud (Serbie, Monténégro, Albanie, Kosovo…). Les eurodéputés LR promettent de s’opposer à l’entrée de la Roumanie, membre de l’UE, dans l’espace Schengen. Quid de la Bulgarie ?

« Electron Libre » écrit :

Laurent Wauquiez a dévoilé son projet européen lors du Conseil National de son Parti, samedi 16 mars à Lyon. Il fait de l’immigration un thème central, puisque TOUS les sondages montrent que dans TOUS les pays d’Europe, pour le citoyen, il s’agit de sa principale préoccupation avant toute autre. Mais pas la seule ! Et que le Brexit a sans doute pour origines, l’incompétence, le manque de volonté politique ou le laxisme de nos dirigeants.  Pour les Républicains, chaque État membre, si l’on considère qu’il leur reste une once de souveraineté, à le droit de garantir ses frontières contre les migrants illégaux. Mais pas uniquement. Comment admettre, en France, ces camions étrangers qui roulent sans respecter les règles, sur nos routes ? Comment admettre la concurrence de ces travailleurs détachés qui envoient nos compatriotes au chômage ? Comment tolérer que les entreprises nationales qui délocalisent en cassant l’avenir de nos familles puissent faire revenir en France leurs produits sans aucun droit de douane, sans TVA majorée, bourrés parfois de produits toxiques ? Car c’est cela l’Europe de Macron !!!!  Pour certains, ce serait la fin pure et simple de l’espace Schengen tel qu’il est censé exister aujourd’hui mais qui en réalité ne fonctionne pas  aujourd’hui. Laurent Wauquiez a le mérite d’être clair. Il défend l’Europe telle que nous la voudrions. Et surement pas celle que voudrait le Rassemblement National.

Blog-Cabestany écrit :

Et ce ne sont pas moins de 75 propositions que Les Républicains ont dévoilées. Telles que la baisse des impôts, la revalorisation du travail, la défenses des retraités. Qui seront au cœur de la campagne. Et sur notre Blog on en reparlera, ou l’on fera parler nos élus d’opposition à Cabestany, telle Colette Appert qui appartient, au niveau national, à ce mouvement.

Nous nous réjouissons de pouvoir constater qu’il n’y a pas qu’une seule alternative qui serait de voter pour Macron pour ne pas voter Marine. On peut voter POUR l’Europe en choisissant une autre solution.

Cela vous redonne de l’espoir en l’avenir, car c’est ce que vous êtes nombreux à nous écrire, en nous envoyant vos mails à notre petit Blog ! MERCI

Et si certains veulent suivre l’intégralité de ce Conseil National, il est sur Youtube comme vous pouvez le constater par vous mêmes :

 


Le webmaster de Blog-Cabestany peut être contacté à l’adresse mail suivante  :

blog.cabestany@gmail.com

« Le vrai problème n’est pas que M. Castaner s’amuse en discothèque, mais qu’il occupe le bureau du ministre de l’intérieur, en France, en 2019 » dit Guillaume Larrivé du Parti « Les Républicains » !

16 mars 2019

« courrier des lecteurs » – « c’est vous qui le dites » – « sans commentaires »

Alicia dit :

« Je voulais faire la grasse matinée ce samedi matin. Pas regarder les journaux, pas m’intéresser à Internet, pas allumer la télé pour tomber sur les gilets jaunes, mais je n’avais pas arrêté mon portable. Qui sonne……  Qui sonne…. Mes chers lecteurs veulent nous laisser des messages. Et c’est probablement un ch’ti qui m’envoie la photo ci-dessus. Et vous me parlez tous du sinistre l’Intérieur. Mais qu’aurait donc fait notre employé du gaz (lacrymo) ? Grenadier en chef ! Je suis vos liens car je ne suis pas encore réveillée.

Sur twitter, Guillaume Larrivé, des Républicains dit :

Le vrai problème n’est pas que M. Castaner s’amuse en discothèque, mais qu’il occupe le bureau du ministre de l’intérieur, en France, en 2019.

https://t.co/VQzzeDgI0c

Et puis notre ami ch’ti nous explique les frasques du Ministre en nous renvoyant vers le magazine le Point, rajoutant un commentaire personnel qui n’engage que lui même : « à force de voir des gilets jaunes, il ne met plus que du jaune dans son verre……….. ?! » :

https://www.lepoint.fr/politique/castaner-en-boite-de-nuit-les-syndicats-denoncent-une-faute-professionnelle-16-03-2019-2301572_20.php#xtor=RSS-221

Je pense que j’en ai assez fait pour aujourd’hui et que je vais peut être aller redormir une petite heure. Mais vous savez tout. Et j’ai fait mon boulot. Bon samedi et grosses bises.

Alicia

Ce clip du gouvernement : « vous n’avez pas le choix », qui vous donne envie de ….. pleurer ; pour rester correct !

15 mars 2019

« c’est vous qui le dites » – « nous publions leurs articles avec leur accord » – Liberté d’Expression – notre expression est politique, rien de moins rien de plus.

On dirait bien que tout fout le camp !

Combien êtes vous, à Droite, à Gauche, pour nous écrire que ce clip gouvernemental est une véritable honte, et une façon de plus de nous infantiliser. De nous prendre pour des demeurés incultes et irrécupérables. Des citoyens incapables de se faire une idée par eux-mêmes et auxquels le monarque absolu est obligé de dire ce qu’ils doivent penser. Affligeant !

Et quant à nous, chez Blog-Cabestany,  jamais depuis dix ans, on n’avait reçu autant de menaces que depuis ces derniers mois. Comme si la critique politique était devenue illégale. Bizarre quand même ! En parlant du sectarisme de la Gauche, sous le règne de François Hollande, et va t’on bientôt faire de façon sincère notre mea culpa, on n’imaginait pas que le pire était à venir ! Parce qu’on ose parler de Liberté d’Expression, va t’on se prendre, un prochain matin, un flash-ball ou une grenade ? Ou pire ? Par les temps qui courent, vaut mieux se méfier !

Mais on espère qu’on ne va pas quand même nous reprocher de mettre en ligne l’article de notre ami Maxime Tandonnet, sur le même sujet. Lequel écrit :

Le clip de campagne de LREM en vue des Européennes est fascinant tant il illustre le naufrage de la politique française dans la vulgarité et l’abêtissement.

Mais allons plutôt lire ce que dit Maxime sur son propre Blog :

https://maximetandonnet.wordpress.com/2019/03/12/vous-navez-pas-le-choix/

-o-

La rédaction : c’est « sans commentaires »

 

« Les Pyrénées-Orientales font elles encore partie de la France ? » se demande Richard !

13 mars 2019

Rubriques : « c’est vous qui le dites » – « Le courrier des lecteurs » – Nos lecteurs sont en colère – « Liberté d’expression »La carte des zones à « réindustrialiser » (en couleurs)

NOTRE pauvre territoire, en grisé, oublié, outragé, humilié…. !

« Richard » écrit :

« Durant l’été 2018 le Président de la République lance une mission (une de plus) pour identifier une centaine de territoires qu’il faudrait soutenir financièrement pour réindustrialiser ces zones dont les usines – sous capital franco-français – sont parties après avoir reçu un maximum de subventions, délocalisées avec la bénédiction de Bruxelles et de Paris vers des pays lointains. Pas grave, nous, on est les champions des start-up. Dont 9 sur 10 ferment la première année, où l’on y travaille 80 heures par semaine sous un régime d’indépendant sans cotiser un centime. Sur lesquels la Macronie déverse des subventions de dingue. C’est cela le nouveau monde.

Puis le Premier Sinistre dévoile récemment une liste de 124 territoires à prioriser. (voir la carte)  Avec l’assentiment de la Présidente de la Région Occitanie, mais les Pyrénées Orientales font elles partie de cette région ? Avec l’assentiment de la Présidente de notre département des P.O., mais sait elle qu’elle n’est plus à Meaux, en région Parisienne, et sait elle même où se situe notre département sur la carte ?

« Nous avons essayé de prendre en compte une nouvelle géographie industrielle. Une dynamique existe, insuffisamment soutenue par les pouvoirs publics », nous rabache t’on à Matignon ; (et c’est qui donc ces pouvoirs publics que le gouvernement semble critiquer ?)

Alors chers amis de Blog-Cabestany, j’ai bien regardé la carte des territoires qui vont – en principe – être l’objet de toutes les attentions de ces pouvoirs publics. Puis j’ai agrandi le carré où se trouve notre département. (voir les images ci-dessus)

La Présidente de la Région à Toulouse et la Présidente des P.O. ont en effet de quoi se réjouir. Il y a bien des zones concernées dans notre région mais elles s’arrêtent juste aux limites de notre département. Totalement oublié !

A l’un de mes amis, militant Macronien, qui semble avoir des ambitions municipales, et auquel je demandais s’il savait pourquoi on avait soigneusement évité de prévoir des projets chez nous, il me répondait, sur un ton que j’ai pris pour une sorte de mépris à mon égard :

« on te parle de bassins industriels à « réindustrialiser ». Dans les P.O., mon pauvre ami, il n’y avait déjà rien, il n’y a rien, et il n’y aura jamais rien. Le gouvernement veut remettre des emplois industriels là où il y en avait avant. Pas là où où il n’y en avait pas, où il n’y en a jamais eu ! Qu’est ce que tu t’imagines ? Mais tu peux toujours aller travailler à Gérone ou Barcelone. Valls, il va t’en trouver du boulot ! »

Je suis parti avant de lui foutre ma main sur la g….. Et quand je vois l’autosatisfaction de nos élus régionaux je suis en colère. Les Pyrénées Orientales ne sont sûrement plus en France. L’ont elles jamais été ?

Et on entend qu’à Paris, on va accentuer la décentralisation. Pour donner plus de pouvoir à la Région qui se fout de nous. Pour donner plus de pouvoir au Département qui nous prend pour des imbéciles.

Je n’ai pas le permis de conduire, mais je crois que vais aller m’acheter un gilet jaune !

Richard

 

La rédaction : merci Richard, vous paraissez bien informé !  Nous, à la rédaction,  on a lu avec sans doute plus d’attention que vous le rapport remis au Premier Ministre et les décisions qui en découlent et qu’il serait trop long de développer sur notre Blog.

Sauf qu’il n’a jamais été question de remettre un emploi de fraiseur ou d’ajusteur, là où il y avait encore récemment une usine qui est partie en Turquie, au Maroc ou plus loin en Asie. Et lorsqu’on parle d’industrie, il y a industrie et industrie. On ne nous parle pas de machines-outils, mais plutôt d’infrastructures basées sur le numérique. On nous parle de haut débit. De nouveaux métiers ultra-qualifiés. On nous parle de créer des emplois pour ceux qui ont déjà un diplôme d’ingénieur.

Mais pour ce qui est de la plomberie, l’avenir, pour le moment, serait plutôt du côté du « plombier polonais ».  Du côté des « travailleurs détachés » chers à Macron,  lorsqu’il y a des gens qualifiés à Pôle Emploi. Et des « sans-papiers » sur certains chantiers…. parait il.

Mais tant que nos chers élus réussissent, en nous pressurant toujours un peu plus, à payer le RSA, à ceux qui viennent d’une autre région, n’ont rien branlé à l’école et n’ont pas de métier, et ne sont de toutes les façons pas venus pour chercher du boulot chez nous. Et auxquels, de plus,  on va construire des logements à nos frais si nous sommes imposables. Tout va bien dans les P.O. !

 

Le courrier des lecteurs de Blog-Cabestany : un fidèle internaute a la parole !

23 février 2019

Rubriques : « c’est vous qui le dites » – « courrier des lecteurs » – « Liberté d’expression »

Ce Cabestanyenc qui signe de son nom et n’utilise pas un pseudo ou une adresse email de fortune, écrit :

 » Bonjour, pour mémoire, je rappelle que le maire doit s’acquitter de cinq obligations envers ses administrés. Il se doit d’assurer le bon ordre, la sûreté, la sécurité la tranquillité, la salubrité et l’hygiène publiques. Tout comme l’état, qui se doit elle d’assurer des frontières, une armée, une police, une justice et enfin battre et émettre de la monnaie, ces obligations font parties intégrante de notre contrat républicain. Il ne peut déroger à cela sans s’exposer à une plainte devant le conseil constitutionnel si le fait est avéré. Le maire est a son titre Officier de Police Judiciaire sur sa commune et à le pouvoir de constater et d’agir dans ce cadre avec tout le panel d’outils mis à sa disposition (comme les arrêtés dans le temps ou l’espace). La sûreté et la sécurité comme le maintient du bon ordre sont les plus sollicitées dans notre pays depuis une décennie. l’ouverture de l’Europe aux frontières avec ses réseaux de l’est organisés, la prostitution et l’actualité terroriste apportent une partie de ses sollicitations. Le reste est délinquance, malveillance, vandalisme, et autres. Il est incohérent voir irresponsable que dans tout le pays la prise de conscience apporte, même dans la capitale une police municipale et son armement pour lutter et s’adapter à l’ère du temps afin que le niveau de sécurité des citoyens soit assurer. Et que le dénie doctrinaire sous prétexte de ne pas se substituer à l’état au dépend de sa population soi maintenu à Cabestany. Ne croyez pas que l’on confie une arme a un agent sur la voie publique au bon vouloir. Je suis parfaitement bien placé pour vous affirmer que la formation de son obtention est sans pitié par des MMA qui ne font aucuns sentiments. je vous invite à vous renseigner sur le sujet et votre regard changera de « cow-boy ou shérif » à  » ho quand même ».
Avis de professionnel. Le maillage de la vidéo surveillance n’est plus une option mais une obligation qui permet de dissuader et éventuellement de recoudre les crimes ou délits. A Lyon son exploitation régulière par les OPJ permettent beaucoup d’aboutissements d’enquête. Une police municipale renforcée permet un suivi sur terrain avec des interventions rapide et la proximité de la population en prime. Si l’armement sert à se protéger et protéger la population,elle permet d’élargir les heures de service afin de garder l’ensemble des bâtiments communaux en exemple. La sécurité est l’affaire de tous et le premier concerné est le citoyen. les voisins vigilants en sont un exemple et se privé de ce maillon est une grave erreur qui interdit aux administrés de participer activement à la sécurité communautaire et familiale. »

Signé : Justin Fouade

Blog-Cabestany : Merci à ce lecteur qui nous envoie un commentaire argumenté, cohérent et structuré. Ce qui nous change de beaucoup mails que nous recevons, et même de plus en plus nombreux en cette période d’un « débat national » qui semble vous laisser plutôt sceptiques. Mais des commentaires qui ne font pas toujours avancer le « schmilblick » comme disait un autre.

Ce Blog est le vôtre ! Nous le faisons pour vous ! en pensant à vous ! D’accord, nous sommes un peu aidés lorsque vous intervenez dans la discussion comme cet internaute le fait. Mais nos lecteurs ont droit à la parole. Que l’on soit ou non d’accord avec eux. Là, comment ne pas l’être ? Et on essaye de faire en sorte que vous fassiez la distinction lorsque ce sont nos élus qui parlent et que l’on soutient d’ailleurs sans réserves. Quand c’est nous qui émettons un avis qui n’engage pas forcément les élus de notre bord. Ou lorsque c’est un Cabestanyenc qui s’exprime et qui a droit à la « liberté d’expression ». Dans une ville où cette Liberté de parole est tout ce à quoi nous sommes attachés et que nous défendons chaque jour.

Et bon dimanche !

 

« J’ai vu des hordes de gilets jaunes dans les rues de Perpignan, ce samedi » écrit Jean-Jacques sur un ton sarcastique !!!

5 janvier 2019

Image d’archives, non contractuelle

Jean-Jacques envoie ce mail à Blog-Cabestany cet après midi, samedi 5 janvier :

« J’ai mis trois heures aujourd’hui pour récupéré un vêtement dans un magasin du centre de Perpignan. Je pense que je n’avais pas encore vu autant de gilets jaunes dans les rues à Perpignan en decembre. Je suis le premier à esperé que le mouvement va s’arreter. Les baisses de taxes sur le carburant qui me permet d’aller travailler me satisfont. Je parle pour moi. Aujourd’hui j’ai vu des seditieux des anarchistes des sans-dents des sans-culotte des ultra de je ne sais quel bord qui menacent la république. C’est de l’humour bien sur. Je reprend les mots du gouvernement. Car en réalité j’ai vu des gens comme moi des gens qui me ressemblent et meme mon fils qui m’a présentée sa Julie que je ne connaissais pas. Le jaune lui va bien. J’aurais souhaité que le commerce reprenne que l’économie chancelante se stabilise car c’est nous qui allons payé les pots cassés. Mais quand j’entends ces représentants du gouvernement qui n’ont jamais entendu les balles sifflées à leurs oreilles. Qui partirez comme des lapins atteints de la tourista s’ils étaient face aux manifestants mais qui se permettes de les désigner de mots méprisants je comprends leur colere. Ce gouvernement provoque. Les ministres sont des tartarin de tarascon des matamore des épouventails à oiseau. Ils savent juste divisé. Qu’ils partent. Le président avec.

La rédaction : « C’est vous qui le dites ». Votre mail est quand même la synthèse de plusieurs commentaires reçus aujourd’hui. Même si on a de la sympathie pour les Gilets Jaunes on aurait en effet aimé que tout rentre dans l’ordre en attendant ce grand débat national dont tout le monde se méfie d’ailleurs. Car la confiance n’y est plus. Si jamais elle a existé entre les citoyens et ses gouvernants. Mais cette façon lamentable qu’à le gouvernement de parler avec mépris des citoyens et de les stigmatiser est une erreur. A moins que cela ne soit voulu . Pour nous faire nous opposer les uns les autres ?  Inquiétant ! Merci de votre témoignage.

19 heures : Jean-Jacques, rassurez vous, nous avons bien reçu les photos jointes à votre mail et que vous avez prises aujourd’hui devant la Préfecture. Mais on y voit des visages en gros plan. De personnes qui n’ont peut être pas envie d’être mises en ligne sans leur accord. Cela fait partie de notre éthique même si certains d’entre vous nous disent que nous avons des « pudeurs de gazelle ». On préfère cela plutôt que de chercher le buzz et de se la jouer en « gros lourdauds ». Amitiés.