Archive for juillet 2021

« Devrais je souhaiter qu’il leur arrive ce que j’ai subi dans les camps » écrit Elie à Perpignan !

18 juillet 2021

COURRIER DES LECTEURS

Durant le week end nous avons reçu trois photos prises par des lectrices ou lecteurs de Blog-Cabestany concernant un rassemblement de personnes opposées à la vaccination, samedi à Perpignan. Ils se font appeler eux-mêmes les « antivax ».

Sur l’une des photos on reconnait un individu qui porte fièrement une étoile jaune. Et aucun doute, c’est bien à Perpignan et pas ailleurs. Même si cela a pu exister – aussi – ailleurs ! Une photo qu’on a passé immédiatement à la moulinette car celui qui ose arborer ce genre de symbole ne doit pas compter sur nous pour se voir reconnu sur Internet. René, notre ami, lui l’aurait reconnu. Mais on ne reproduira pas le commentaire qu’il a fait en voyant cette photo !!!

Elie, de Perpignan nous écrit : « A Paris, un ancien déporté comme moi et rare survivant du Vel d’Hiv s’est exprimé à la télé pour dire toute son indignation contre l’instrumentalisation de l’étoile jaune par des anti-vaccins. Comment peut on oser dresser un parallèle entre ce signe distinctif, imposé aux Juifs durant l’Occupation par l’Allemagne nazie, et le passe sanitaire qui sera débattu au Parlement ? Ce déporté Joseph Szwarc s’exprimant en préambule d’un discours prononcé à l’occasion de la Journée nationale en mémoire des victimes des crimes racistes et antisémites de l’État français. »

Comme la totalité des lecteurs qui nous adressé un mail à ce sujet, nous sommes écoeurés de ces comportements d’individus qui ont certes le droit d’exprimer un avis, mais de là à tomber dans l’ignoble !

En 1995, c’est le Président Jacques Chirac, contrairement à son prédécesseur, qui reconnaissait officiellement la responsabilité de la France dans la déportation et dans l’événement du Vel d’Hiv, dirigé par les autorités de la France, et avec le concours de la police française. . Il disait : « La France, patrie des lumières et des droits de l’Homme, terre d’accueil et d’asile, la France, avait accompli, ce jour-là, l’irréparable »

« Je suis pour la vaccination de tous les soignants, mais….. » écrit Mélanie, infirmière à Perpignan

16 juillet 2021

COURRIER DES LECTEURS

« Je suis pour la vaccination de tous les soignants, mais….. » écrit Mélanie, infirmière à Perpignan

Mélanie écrit à Blog-Cabestany :

« Infirmière dans un établissement hospitalier à Perpignan je fais tout ce que je peux pour convaincre mes collègues de se faire tous vacciner.

Lorsqu’on appartient au corps médical on est là pour soigner et pas pour rendre malade nos patients. Mais le fait est que chez les médecins les internes les infirmier/e/s rares sont ceux à n’être pas encore vaccinés. Je n’en dirai pas autant des aides-soignantes…. certaines syndiquées ! Mais syndiquée moi même peut être pas au même syndicat je n’en fais pas la corrélation.

Mais le problème réside dans les personnes qui nous entourent : hommes ou femmes de ménages cuisiniers brancardiers des entreprises d’ambulance. Auraient ils un statut spécial alors qu’ils travaillent au quotidien au milieu de nous.

Le problème avec les soignants c’est la CONFIANCE  en ceux qui veulent nous donner des leçons ! On peut faire une loi pour nous obliger à être vaccinés mais qui fera une loi pour obliger notre ministre pour qu’il nous paye nos heures supplémentaires. On a commencé cette pandémie sans masques sans gants sans blouses sans lits sans respirateurs. Et je pourrais vous parler de ces respirateurs de pacotille négociés par des épiciers sans connaissances médicales au plus offrant faits pour équiper des ambulances mais pas des chambres d’hôpital. Une partie est déjà au rebut ou à la déchetterie. Pas acceptable.

Depuis le début de la pandémie on a encore diminué le personnel les lits les capacités d’accueil.

Selon mon chef de service en Allemagne il y a deux fois plus de lits. Un tiers d’infirmières en plus qu’en France par rapport au nombre de lits. Et un tiers de moins de ces bureaucrates qui nous pistent nous surveillent nous espionnent pour nous faire des réflexions à la c.. pour savoir ce qu’on fait des seringues (!) et nous dire qu’on en a utilisé trop qu’on en aura plus avant la semaine prochaine. Heureusement pour nos malades qu’on a fait une réserve planquée derrière les tasses !

Dans notre département cet été la population sera multipliée. Beaucoup de mes collègues vont partir en vacances bien méritées. Un renfort de personnel mais vous voulez rire ! Essayez de ne pas tomber malade cet été. Et on va encore être la poubelle avec des ivrognes des détraqués qu ‘on nous jette devant la porte des urgence la nuit en se depechant de repartir. La nuit où il faut se débrouiller pendant que les bureaucrates sont dans leur lit et ne se priveront pas en arrivant le matin de faire des remarques imbéciles. La nuit où vaut mieux avoir fait du judo car je ne citerai pas l’histoire de ce pauvre vigile qui nous a protégé d’un fou qui a porté plainte contre lui. Le vigile viré. Plus personne ne veut le boulot !

Le roi du koikilencoute a trouvé de l’argent pour faire vivre les boites de nuit fermées les bars a ivrogne mais pas de pognon pour l’hopital !

Est ce à nous de pallier à toutes les carences de la societé et de cette désorganisation ou du laxisme voulus par ce pouvoir d’incapables financiers banquiers idéologues qui mettent en péril la santé des français ?

Le refus face à la vaccination n’est pas façon la plus intelligente de montrer notre colère. Mais pour certains c’est un moyen comme un autre. Hélas ! Vous me voyez endosser un gilet jaune par dessus ma blouse ?

Amis pompiers policiers soignants que ce président méprise en 2022 vous savez ce qu’il vous reste à faire. Dégager ces parasites ces virus qui nous gouvernent et nous méprisent. Et tous s’il vous plait vaccinez vous. Pour nous soulager dans notre devoir de vous soigner au mieux !!!

BLOG-CABESTANY : Merci, chère lectrice, vos propos ont le mérite d’être clairs. Non, rassurez vous, personne ne pourra nous obliger à dire où vous travaillez. Et quand vous le voulez notre blog est à vos disposition, pour y insérer tout ce que vous voudrez dire si cela correspond à notre éthique de ne pas s’en prendre nommément à des personnes. Mais de permettre à des personnes comme vous de s’exprimer sans tentative de censure, sans menaces de leur hiérarchie. Comme cela aura déjà été le cas par le passé, en ce qui nous concerne !

Le 14 juillet 1915, la Marine française est en deuil !

13 juillet 2021

Par Nicolas, le prof d’Histoire

Le 14 juillet 1915, la Marine Nationale française est en deuil !

Depuis plusieurs mois les Turcs, qui continuent à nous faire chaque jour la promesse d’être des amis fidèles, se sont alliés aux Allemands avec lesquels nous sommes en guerre dans la partie Est de notre pays.

Les Turcs ont décidé de bloquer le détroit du Bosphore et d’interdire à quiconque d’y passer. Ils ont installé des forts et des canons et bombardent d’obus de gros calibres tous les bâtiments qui voudraient s’y aventurer. Il s’agit pour les Turcs de montrer leur puissance passée et de défier l’Occident et les mécréants. Empêcher les Russes de sortir de la Mer Noire. Et peut être de reconquérir des territoires qui furent les leurs auparavant en montrant une volonté de domination sans limites pouvant aller jusqu’au sacrifice. Avec l’idée de rebâtir un empire qui pourrait s’étendre éventuellement sur l’ensemble du Maghreb. Et pourquoi pas de franchir le détroit de Gibraltar comme le firent les leurs, un millénaire auparavant.

L’Angleterre et la France ont envoyé leurs plus gros bateaux de guerre à l’entrée du détroit et ceux ci reçoivent des quantités invraisemblables d’obus car les Turcs sont armés par les Allemands.

A l’Ouest on décide qu’il faudra peut être débarquer des troupes au sol pour contenir les Turcs. Et on va finir par le faire !

C’est la première fois que l’Empire britannique décide de mobiliser autant de soldats dans ses territoires. Rien qu’en Australie ce sont pas moins de 350 000 volontaires qui sont prêts à se battre au nom de l’idée de Liberté. Il y aura des Néo Zélandais, des Canadiens, des Sud Africains et bien d’autres.

Le « Bouvet » l’un des plus beaux bâtiments français à subir des bombardements de la part des Turcs depuis plusieurs semaines saute sur une mine. Un navire Turc a posé ses mines, de nuit, devant l’étrave de plusieurs de nos bâtiments. Le « Bouvet » sombrera en seulement quelques minutes et sur environ 800 de nos marins, moins de 10% en réchapperont, certains mutilés ou blessés de façon grave.

D’autres bateaux de guerre tant français que britanniques vont connaître le même triste sort.

Au sol les soldats alliés sont massacrés par les Turcs. Les soldats alliés sont écrasés par la chaleur, la mitraille, à cours de munitions, de nourriture, d’eau, de service santé. Ils ne pourront rejoindre les navires-hopitaux qui croisent au large. Des épidémies se déclarent. On se retire, vaincus, amers et découragés, en décembre 1915.

Cette campagne dite de Gallipoli ou des Dardanelles sera l’un des pires désastres de la Première Guerre mondiale. 500 000 combattants alliés auront été tués, estropiés, mutilés, blessés, prisonniers ou gravement malades. 25 000 français y auront laissé la vie.

Mais cet épisode passera quasiment inaperçu, éclipsé par ce qui se passe dans les tranchées, en France. Et bientôt ce sera Verdun ou la Somme où les pertes seront tellement plus terribles.

En Turquie, on continue, un siècle après, à fêter avec allégresse, ce qui fut une victoire sur l’Occident et à rappeler qu’il ne faudrait pas que les Européens viennent s’y frotter de nouveau s’ils ne veulent pas essuyer encore une terrible défaite !

Le 14 juillet 1915 fut un jour de deuil pour nos marins.

En 2021 on continue d’enseigner aux futurs officiers de notre Marine Nationale la cuisante défaite subie par nos soldats et nos bateaux. En raison d’un commandement français ou anglais qui n’avait pas pris la mesure de l’ennemi et l’avait sous estimé. Un ennemi prêt à toutes les pertes humaines, à tous les sacrifices pour « botter le cul » de ces européens, ces mécréants, qu’ils qualifiaient comme étant tellement arrogants et inférieurs !?

En espérant que l’Histoire ne se répète jamais !

-o-

« R.A.S. » écrit Jean-Claude à Blog-Cabestany !

1 juillet 2021

COURRIER DES LECTEURS

Jean-Claude nous écrit :

« R.A.S. ! Rien à Signaler ! Chers amis inconnus de blogcabestany je vous lis de moins en moins et excusez moi. La politique me dégoutte ou plutôt c’est les politiques qui me dégouttent qu’ils soient de notre ville du département de la région ou plus haut au nord de la loire.

J’ai lu sur votre site que le maire allait changer jeudi soir. En quoi est ce important. En quoi le fait d’avoir un ou une nouvelle maire va changer les choses à Cabestany. Ce sera blanc bonnet bonnet blanc. A quoi cela me sert il de connaître son nom. En quoi je devrais me sentir concerné.

Les moutons belants de notre ville ne semblent pas concernés par cette augmentation écrasante de nos impots locaux. En quoi faudrait il être concerné par le changement de personne dans le fauteuil du maire. Le nouveau va t’il baisser les impots. Et à quoi servent ils ces impots quand on rencontre une personne des services technique qui vous explique que les trottoirs les rues enfin tout c’est l’agloo. Si ce ne sont pas des mensonges. Car on paye pour aucun service de qualité à Cabestany. Ou alors c’est peut être pour boucher un trou dans les finances de la ville. Ca je n’en sais rien et je m’attends pas à ce que quelqu’un me le dise si c’est la vérité. Et faudrait boucher les trous dans les rues.

Quand le covid est arrivé on nous a demandé d’aller travailler sans masques sans protection et on a même fait des heures supplémentaires. Pas toutes payées. Pour payer toujours plus d’impots de toutes sortes. Mais les impots de la ville à Cabestany c’est le bouquet rapport qualité/prix. Zéro triple zéro.

On devrait se rebeller mais tout le monde s’en fout on dirait. Je ne suis pas allé voté par colère contre tous ces incapables incompétents mauvais gestionnaires qui sont juste bons à nous faire les poches. J’en ai marre. Du balai retournez à Moscou.

Nous votons pour des gens qui se présentent aux élections et sollicitent nos suffrages en prétendant nous servir. En réalité ils ne font que nous asservir !

-o-

Blog-Cabestany : Merci Jean-Claude. D’abord nous ne sommes pas des journalistes et n’aurons jamais cette prétention. Nous sommes de simples citoyens qui défendons la Liberté d’Expression qui est menacée un peu plus chaque jour. Nous permettons aux citoyens qu’on muselle de s’exprimer sur notre Blog. De leur donner de la voix. Moins qu’on le voudrait car le plus souvent vos commentaires se résument à deux ou trois mots et encore parfois impubliables pour de chastes oreilles. Et nous sommes liés par de multiples contraintes, techniques, éditoriales, légales. Mais il y a nombre de citoyens comme vous avec lesquels nous échangeons régulièrement de façon privée et confidentielle. L’un de nos rédacteurs y passe même ses nuits mais comme il est insomniaque il ne le ressent pas comme un calvaire. Vos réactions sont un baromètre. Dont la température grimpe contre nos dirigeants qu’ils soient ici à Cabestany ou à Paris. Comment cela finira t’il ? Mais il est certain que tous nous nous sentons chaque jour un peu plus méprisés, déconsidérés, plumés. Nous sommes des cochons de payants, des vaches à lait pour tous. Rien d’autre. « Et on devrait avoir du respect pour ceux qui nous plument ? » demande Rosette la si gentille Pied-Noir. Et tous ces boniments qu’on nous sert pour nous expliquer qu’on ne peut pas faire autrement ou que c’est toujours la faute des autres, nous écoeure. Nous espérons simplement que cela ne finira pas vraiment mal !!!