Archive for octobre 2019

« C’était le 24 octobre 1929 », nous rappelle Georges !

26 octobre 2019

« courrier des lecteurs »

Georges nous livre un cours d’Histoire

Georges écrit :

Nous sommes le 24 octobre 1929. La Grande Guerre est finie depuis 10 ans. La Der des Der, puisque qu’il n’y aura plus jamais de guerre à l’avenir, pense t’on. L’économie repart des deux côtés de l’Atlantique mais cela aura mis du temps. Et en Allemagne, on ne rit guère car on ose leur demander de rembourser tout ce qu’ils ont peté en France. Et certains ne pensent qu’à la revanche sur ces Français déloyaux qui ont été chercher les Ricains pour les aider. Des « petits-bras ». Alors qu’on devrait parler Allemand à Paris comme l’avait prévu Nostradamus. Et diriger l’Europe (mais ça viendra). Hitler prépare sa future stratégie et des millions d’imbéciles vont le suivre. Mais que des millions de gens partout le monde soient prêts à suivre un fou ou un psychopathe n’a rien de nouveau sous le soleil. Et qu’ils soient prets à se retaper sur la gueule, itou !

Aux États-Unis c’est l’euphorie. On invente – en même temps – le moulin à café électrique, le mixer, le frigo, la machine à laver, l’aspirateur et chaque jour un nouveau gadget. Et on invente le crédit à la consommation pour pouvoir se payer tous ces gadgets qui seront foutus avant d’être remboursés. Même pas grave. Et on va supprimer les trains quand tout le monde aura sa Ford.

Les entreprises s’enrichissent, la bourse s’envole, et on permet à Monsieur Tout le Monde, américain moyen, d’acheter des actions à crédit. Comme la Bourse monte, il les remboursera rapidement en faisant un gros bénéfice. C’est du moins ce qu’on lui fait croire !

A Paris, on regrette de ne pas être devenus Américains. Mais les Français les plus  fortunés leur achètent des Frigidaire qui valent un an de salaire. Le Président Hoover, à Washington, déclare : « nous entrons dans un monde où bientôt il n’y aura plus de pauvres et ou plus personne ne risquera de mourir de faim ». A Paris, on traite d’abrutis les politiques qui disent qu’on devrait peut être réarmer la France. Jusqu’aux Allemands qui nous proposent de nous vendre leurs vieux canons et leurs vieux avions, « en solde ». Mais c’est pour en fabriquer eux mêmes des neufs ! Nous on croit davantage à la pierre et on va édifier la ligne Maginot et fixer ses canons tournés vers l’Allemagne. Sauf que les Boches vont nous arriver dans le dos !

Et puis à New-York les banques s’effondrent comme des dominos. C’est le Krach ou la « grande dépression ». Les actions ne valent même plus le prix du papier. C’est le chômage de masse. La misère. Qu’on ressent aussi en Europe alors qu’on encensait le modèle Américain. On parlait de ce capitalisme qui rend heureux. Comme aujourd’hui. Enfin c’est pas mieux à l’Est ! On vient d’inventer le tourisme forcé en Sibérie. Pas besoin de prendre un billet aller-retour. Des millions de russes n’en reviendront jamais. Ce qui n’empêche tous ces Français de penser que le communisme est l’avenir de l’homme. On en connait qui n’ont pas encore compris en 2019. « Heureux les simples d’esprit ».

De l’Iowa au Wyoming, il y a ces équipes de gros bras pour venir rechercher jusque chez vous le presse-agrumes et la niche du chien sur lesquelles il vous restait des mensualités à payer. Et vous foutre à la rue par la même occasion.

On décide outre-atlantique de scinder les établissements bancaires en banques de dépôts pour épargnants et banques de placements. On dira la même chose en France avec l’affaire Kerviel à la Société Générale mais on ne l’a toujours pas fait en 2019. Et on a élu un banquier pour nous diriger. Et ceux qui pissent le plus de glyphosate vont avoir des points en plus sur leur permis. C’est du moins ce qu’on entend !

Cela n’empêchera pas la crise des sub-primes en 2008. Et à Paris, en 2019, votre conseiller bancaire vous appelle tous les matins pour que vous investissiez les 20 euros de votre livret « A » que Macron ne vous a pas encore pris, dans des « produits asiatiques » promis à un haut rendement. En vous racontant que bientôt le taux d’Intérêt de ce livret « A » pourrait devenir négatif. Pour vous éviter de perdre de l’argent sur vos économies, le gouvernement va vous les piquer. Mais vous pourrez vous refaire en jouant au Loto. La Française des Jeux sera d’ailleurs bientôt Chinoise.  Et les perdants auront droit à un bol de riz.  Georges

Blog-Cabestany : Merci, Georges. Votre mail nous a pris de court. Mais on l’a mis immédiatement en ligne sans même le relire.

x

Lettre ouverte à nos élus municipaux [de tous bords] à Cabestany !

25 octobre 2019

COURRIER DES LECTEURS – Nos lecteurs ont la parole – Nos lecteurs sont en colère –

Lettre ouverte d’un citoyen à nos élus municipaux !

« J.P. » est un Cabestanyenc que l’on ne connaît pas. L’un de nos amis pense le connaitre et comme son adresse émail est parlante (mais confidentielle), et qu’on a trouvé un nom semblable dans les pages blanches, on s’est permis de l’appeler. Il nous a répondu de façon sympathique, confirmant qu’il était bien l’auteur de cette lettre envoyée à Blog-Cabestany sous forme de commentaire. Il ne veut pas que son nom apparaisse. Pourquoi pas ? Il ne veut pas nous rencontrer pensant qu’on va chercher à l’impliquer de quelque manière dans la campagne municipale en cours. On le laisse réfléchir sans montrer aucune insistance lourdingue. Notre façon à nous de nous comporter ! Que ça se sache !!!

J.P. nous écrit (longuement) :

LETTRE OUVERTE A NOS ELUS MUNICIPAUX DE CABESTANY.

Hier matin mardi après une nuit sans sommeil à cause de l’orage j’ai constaté en allant travailler à Perpignan toutes ces étendues de terre à Cabestany inondées. Et des lotissements qui ressemblaient à un navire échoué. J’espère qu’aucun de mes concitoyens n’a été inondé. L’eau s’est arrêtée à un centimètre du sol de mon garage dans un lotissement récent où rien n’a été pensé et prévu semble t’il.

Pourquoi cette frénésie de nos élus municipaux à vouloir construire toujours plus et sur des terres agricoles ? Sans obliger comme dans certaines régions à faire un rez de chaussée non habitable. Cette course à la construction est le signe sans équivoque d’élus compulsifs, des malades si vous préférez, qui ne savent pas gérer une mairie qui dépensent sans compter et ont besoin de toujours plus de nouveaux habitants pour renflouer les finances. Quitte à accorder des permis de construire dans la mer.. ! Je veux dire la gadoue bien sur. Comme ces portes de la mer..  sans jeus de mot.

Ce n’est pas la faute du Président de la région du département ou encore l’agglo si nous allons alterner des périodes de plus en plus sèches et des périodes de gros orages comme hier. Le climat change. On le sait. On le savait. Mais des élus continuent à faire semblant de ne pas s’en rendre compte.

Ma societé a installé nos bureaux à Perpi il y a plusieurs années dans un appartement. Dans un immeuble ou chaque année un logement d’habitation est transformé en bureaux. On casse la salle de bains la cuisine et on ne peut même pas faire réchauffer un plat ou avoir un coin café. Les locataires qui habitent encore dans l’immeuble voient leur loyers grimper car on veut les faire déguerpir pour encore faire d’autres bureaux. Comment peut on autoriser cela ?

De la fenêtre de mon bureau à un étage élevé je vois entre deux immeubles de 7 ou 8 étages tous ces hangars désaffectés. Garages condamnés. Pavillons qui tombent à moitié en ruine et squattés. Terrains vides. Pourquoi aller construire dans la boue à Cabestany ? Si cet hideux batiment dont on se demande à quoi il sert pouvait basculer dans l’eau en face de la gendarmerie je rigolerai bien.

Je me souviens du maire de Cabestany se faisant passer il y a quelques années pour un grand bâtisseur. Qui voulait faire de notre commune une sorte de banlieue comme autour de Paris. Une future zone de non-droit pour renouveler ses électeurs qui n’en peuvent plus de sa façon de confondre mairie et entreprise familiale. Il semble avoir revu ses ambitions à la baisse. Parce qu’on l’a obligé à se modérer ou qu’il commence à prendre conscience de ses égarements ? Comment savoir. Mais son projet de construire dans la boue en face de la Germanor est une imbécillité. J’espère que personne n’ira voter pour lui sauf s’il faisait savoir qu’il revient sur sa décision.

Et quand je m’adresse à nos élus je m’adresse à tous. Même ceux de l’opposition que l’on entend pas assez à mon avis. Tachez de faire quelquechose de mon commentaire. Ce n’est pas tous les jours qu’un Cabestanyenc ose dire ce qu’il pense quand personne n’ose l’ouvrir. Merci.  J.P.

Blog-Cabestany répond :

Vous êtes plusieurs à nous avoir écrit pour dénoncer cette négligence municipale qui consiste à laisser les regards d’eaux pluviales sans entretien, dites vous, bouchés par de la terre des feuilles ou branchages. L’un d’entre vous nous a envoyé une photo prise avec son téléphone mais trop sombre même en la retravaillant. Si on peut en avoir d’autres !? A moins qu’on nous explique que l’entretien de ces bouches de réception seraient de la responsabilité de l’agglo. On n’est plus à une ineptie près.

Merci JP pour votre commentaire. Et à coté de votre titre, Lettre aux Elus, on s’est permis de rajouter : « de tous bords ». Mais si vous nous lisez, si vous lisez le maigre entrefilet qu’on octroie à l’opposition – si elle n’est pas censurée – dans le Cabes’Infos, vous devriez savoir qu’on pense comme vous. Trait-d’Union-Cabestany fait ce qu’elle peut mais il manque une grande association écolo départementale avec des moyens et des juristes pour s’opposer aux élucubrations de nos élus.

Savez vous que dans un récent rapport – peut être pas officiel mais connu des élus – concernant Perpignan, on apprend qu’on pourrait, sans expulser personne, augmenter de 25% la population de la ville en récupérant des « dents creuses », occupées en effet par des hangars désaffectés ou garages fermés ou bâtiments inoccupés. Jusque dans le centre ville qui plus est. Aller construire – aujourd’hui – sachant ce qu’on sait, sur des terrains agricoles dans les communes mitoyennes est une folie. Mais il y aura toujours un élu pour vous sortir une justification imbécile. Mais pas dénué d’arrière pensée électoraliste. De quoi ne plus faire confiance aux élus et en les mettant tous – hélas – dans le même sac.

L’opposition, à Cabestany, n’a pas les moyens de sortir un journal municipal en couleurs, comme le fait la municipalité – à nos frais –  dans lequel on ne trouve que du pipeau. Elle bosse dur et ne manquera pas de s’exprimer durant la campagne municipale qui s’annonce. Elle dénonce cette fuite en avant qu’est la construction de maisons deux faces, sans jardinet, dans des terrains agricoles et qui vont déstabiliser notre environnement. Pire, ce ne sont pas toujours les nouvelles maisons qui sont inondées mais d’anciens quartiers qui n’avaient jamais connu de problème depuis des décennies et qu’on a mis en péril par l’incompétence d’élus qui pensent tout savoir mieux que tout le monde. Après, à chaque citoyen de choisir l’environnement dans lequel il veut élever ses enfants. Et s’il trouve que Cabestany triste, morose, avec ses logements édifiés « dans la gadoue » lui convient, il fera son choix. S’il trouve qu’un PLU anarchique, sans raisonnement qui tienne, est la panacée, il le dira.

Mais qu’il ne vienne pas pleurer lorsqu’il aura installé lui même la « corde pour le pendre » !

Continuez à nous écrire. Textes, photos, videos. Dites ce que pensez, ce que vous souhaitez pour votre ville. Juste un clic ci-dessous :

blog.cabestany@gmail.com

-o-

Conseil Municipal à Cabestany, jeudi 24 octobre, à 18 h 00 à la mairie !

24 octobre 2019

CONSEIL MUNICIPAL LE JEUDI 24 OCTOBRE 2019 A 18 H 00

ORDRE DU JOUR

Approbation du compte-rendu du Conseil Municipal du 26 septembre 2019

Article 01

Création de loges de Théâtre au Centre Culturel. Approbation des marchés.

Article 02

Renouvellement de la convention tri-partite entre la commune de Cabestany, le département des PO et le collège Pablo Casals à Cabestany

Article 03

Convention 2019 – 2022 d’utilisation du gymnase départemental par les associations sportives et les écoles de Cabestany

Article 04

Avis du Conseil Municipal pour ouverture dominicale 2020

Article 05

Recensement de la population 2020. Création de postes

Article 06

Révision du programme local de l’habitat. 1er arrêt du projet de Programme Local de l’Habitat 2020 – 2025

Article 07

Convention de gestion des espaces verts du Mas Guerido : convention CU 2019-2022

Article 08

Chemin communal CR N°7 dit Cami Vell – Désaffection, déclassement et cession du chemin CR N°7 dit Cami Vell du domaine public de la commune, car non affecté à l’usage direct du public, au profit de la SCI BAZERBE (Confiserie du Tech)

Article 09

Règlement financier du prélèvement automatique

Article 10

Contrat à durée déterminée (accroissement temporaire d’activité, article 3 – 1* de la Loi du 26 Janvier 1984 modifiée)

Article 11

Sorties familiales de la maison des quartiers : révision des tarifs

Article 12

Pépinière Départementale : soutien aux communes

 Article 13

24 logements en PLSA : fixation du prix définitif de vente

Informations Communauté Urbaine

Décisions

 

 

« Soeurs d’armes », un film dont vous ne sortirez pas indemnes, écrit notre rédactrice Alicia !

13 octobre 2019

Un dimanche après-midi au cinéma pas ordinaire !

La bande annonce d’un film dont je m’en serais voulu de n’avoir pas vu.

Que dire sur ce film ? Je suis prête à en parler avec vous lorsque vous serez allés le voir !!!

Colette Appert communique !

9 octobre 2019

« Le discrédit de la parole de ce gouvernement est abyssal ! Mais a t’on vraiment touché le fond ?» écrit Paul !

9 octobre 2019

Courrier des lecteurs – c’est vous qui le dites

Votre courrier n’a jamais été aussi abondant qu’avec ces épisodes de Rouen, de la disparition d’un ancien Président, et du tragique événement à la Préfecture de Police. Des Cabestanyencs, des Catalans, des Français d’autres régions ont pris l’habitude de nous lire et de nous écrire. Mais cela a le mérite de démontrer qu’on pense de la même manière à Cabestany, dans les Hauts de France ou ailleurs. Les Cabestanyencs ne sont pas des gens à part. Ils ont la même sensibilité que les autres !

Mais que vous soyez Auvergnats ou Bretons, vous êtes sans complaisance devant ce que vous estimez être la médiocrité de ce gouvernement d’amateurs et d’apprentis. Vous paraissez chaque jour un peu plus insatisfaits de ce Président qui semble ne pas connaitre son métier.  Quelle crédibilité a t’il encore pour nous diriger, nous demandez vous. Mais que vous répondre ?

On vous écoute, on vous comprend. Est t’on là pour en rajouter ? Peut être pas ! Même si nous avons aussi notre opinion. Car il est des jours où l’on désespère de ceux qui sont censés nous gouverner. Tout comme vous l’exprimez dans vos mails !

Marcel nous parle de cette escroquerie qui consiste à nous faire croire que la taxe d’habitation est supprimée pour 80 % des français. Il a une petite retraite. Il est tout juste imposable. On lui a remboursé ce moi ci 20% de ce qu’on lui a prélevé depuis le début de l’année concernant cette taxe. Le compte n’y est pas !  Il ajoute : « je préférerai que l’on ne me baisse pas les impôts comme le gouvernement prétend le faire, si je savais que l’économie que l’on me fait miroiter allait plutôt vers l’hôpital ou les EHPAD. Mais il semblerait que de ne pas mettre d’argent dans les secteurs qui ne marchent pas fasse partie d’un entêtement et d’un dogmatisme qui me sont insupportables. Paiera t’on un jour les heures supplémentaires des policiers ou des infirmières. Ne pas le faire est simplement du mépris pour ces personnels ».

Et on ne va pas en rajouter, dans ce Blog,  concernant ce terrible épisode à la Préfecture de Police. Quand tout a déjà été dit ailleurs. Quand chacun a déjà son avis !

Quant au fait que l’on ne puisse pas vous répondre – à tous – de façon individuelle dans ces moments où vous êtes trop nombreux à nous écrire, il semblerait que vous vous contentiez de ce message automatique que l’on vous renvoie systématiquement pour vous assurer de la bonne réception de votre courrier. Merci de votre compréhension ! Continuez à nous écrire.

Et les Cabestanyencs sont des gens bien !

Continuez à nous écrire. Juste un clic ci-dessous :

blog.cabestany@gmail.com

-o-

Le temps des victimes ! le temps du deuil, du respect, de la douleur, de la solidarité !

8 octobre 2019

« le courrier des lecteurs » – « c’est vous qui le dites » – « sans commentaires »

Paris, le 8 octobre 2019, Préfecture de Police de Paris

C’est le temps des victimes, de leurs familles, de leurs amis. C’est le temps du respect pour nos forces de l’ordre, de ceux qui nous protègent au quotidien. C’est le temps de la solidarité. Qu’importe les bla-blas officiels qui sonnent bien creux, mais qui ne nous empêcheront pas de dire combien nous sommes avec nos policiers. Combien nous les soutenons !

Quand votre courrier est chaque jour un peu plus abondant. On en reparlera, mais demain sera un autre jour !

Ce temps est le temps du deuil !

Des femmes des P.O. marchaient ce matin, dimanche, à Canet, engagées dans la lutte contre le cancer du sein !

6 octobre 2019

« Les Cabestanyencs sont des gens bien ! »

Dimanche 6 octobre 2019

Dimanche 6 octobre 2019, 13 h 00

Alicia écrit :

Hier soir samedi, au moment de me coucher, je reçois un texto envoyé par l’épouse de l’un de mes collègues à la Fac : « Alicia, demain on se retrouve, habillées léger, en short et baskets, place Méditerranée à Canet, à 9 h 00 précises, pour marcher sur le sable. J’ai payé ta cotis’, j’ai ton tee-shirt, si jamais tu trouves un bout de ruban rose dans ton placard. Je compte sur toi »

Ce matin dimanche, j’étais à Canet. Il y avait foule. Je reconnais une amie de St Esteve, une de Toulouges. Des élèves. Colette Appert fait sortir de sa voiture plusieurs de ses amies qu’elle a amenées de Cabestany. Mais elle nous dit que malheureusement elle ne peut pas rester car elle a un engagement ailleurs.

Il s’agit de marcher sur la plage de Canet, dans le cadre de la Journée de Lutte contre le Cancer du Sein. Qui pourrait ne pas se sentir concernée ?

Il y a des jeunes filles, des femmes jeunes, des mamies. On va marcher le long de l’eau pendant une heure. Certaines ont un maillot rose, d’autres un simple ruban rose. Quelques unes, une plume dans les cheveux !?

Mais le côté sympa est que plusieurs hommes vont marcher aussi avec nous. Pas à nos côtés sur le sable, mais en même temps que nous sur la promenade. Par solidarité ! Un mot qui n’est pas vide de sens.

Ma cotisation ira à une association dont je n’ai pas retenu le nom. Qu’importe. Un petit geste pour une grande cause ! J’en saurai plus ce soir en dinant chez mes amis. Mais lutter contre ce fléau, accompagner et être solidaire, m’a plu. Car il y a la recherche, le dépistage, les soins. Mais aussi l’accompagnement, le soutien moral. C’est aussi de la chaleur humaine dont ont tant besoin nos consœurs qui sont touchées par ce mal insidieux. Pas de la compassion mais du soutien !

En rentrant à Cabestany j’envoie un texto à Colette Appert. Je lui demande : l’année prochaine aura t’on une telle marche à Cabestany ? « Pourquoi pas, j’y songe sérieusement ».  « Mais l’année prochaine de toutes les manières je me rendrai libre pour être – au moins – avec vous à Canet. » dit Colette pour conclure.

Bon dimanche Colette ! Tu sais qu’en cette période, on attend beaucoup de toi… si tu comprends ce que cela veut dire !!!

Oui « Claudette », Blog-Cabestany est aux côtés des enseignants !

5 octobre 2019

COURRIER DES LECTEURS

En rentrant du marché « bio » de Perpignan, on ouvre notre boite mails. Que des envois concernant la tuerie de la Préfecture de Police. « On savait bien que c’était un acte terroriste ! », dites vous. Mais on en parlera un autre jour.

Par contre, une enseignante de Cabestany nous interpelle, nous reprochant de n’avoir pas parlé de « la marche blanche », ce matin pour une de ses collègues.

Une internaute qui veut écrire sous pseudo – Claudette – en nous disant qu’elle n’a pas envie de se voir inondée de propagande électorale. Mais votre adresse mail sera rapidement effacée, « Claudette » et s’il est bien une chose que l’on peut garantir, c’est l’anonymat de nos lecteurs et la certitude que leur adresse mail ne sera pas réutilisée. Sauf pour leur répondre ! Nous avons pris l’engagement auprès de la CNIL de ne pas gérer de liste de nos lecteurs !

Claudette,

Nous soutenons les enseignants, qui ont bien du courage pour s’occuper de nos enfants, quand, hélas, beaucoup d’entre nous baissent les bras et rejettent la faute sur l’école. Trop facile !

Nous sommes solidaires du corps enseignant en pensant à cette Directrice qui vient de se suicider, et ce n’est pas, hélas, un cas isolé !

Merci, Claudette, de nous apostropher, avec retenue, sans mots déplacés car sinon nous ne vous répondrions même pas. Mais votre mail est pertinent et mérite que l’on s’y arrête.

Oui, dans ce pays, l’idéologie pernicieuse de certains gens de Gauche accrédite que lorsqu’on est à Droite, on a bien peu de respect pour nos enseignants. C’est ridicule et grotesque ! Mais il existe encore une catégorie de sous-doués pour le croire. Et la Gauche de la Gauche en fait son miel. Intolérable.

Parce qu’on serait plutôt de Droite, il faudrait qu’on soit contre nos fonctionnaires, contre nos services publics, contre ce qui fait le ciment de la nation. Il faudrait qu’on soit contre la laïcité, contre le mariage entre personnes du même sexe, et la liste risquerait d’être longue.

Certes, on ne fait pas de nos convictions un étendard qu’on brandit sous le nez des autres pour les inférioriser ou les provoquer inutilement. On ne cherche pas à polémiquer du matin au soir. On discute des choses sans avoir besoin de rentrer dans des excitations maladives. On échange avec vous avec calme. Ce qui rend encore plus agressifs nos adversaires. Ça leur passera !

Ce clivage volontaire de la société est dogmatique et provient de communicants de gauche qui ont une intelligence somme toute bien limitée et manquent singulièrement d’arguments.

Claudette, nous sommes comme vous des citoyens qui sommes atterrés de voir qu’on supprime des lits à l’hôpital, qu’on retire des services publics dans de petits villes dont on fait des mouroirs pour Français de seconde zone. Et plus encore…. ! Et on aime nos enseignants !!!

Ce gouvernement est il de Droite ou de Gauche ? Pour nous, il n’est nulle part ! Et ne fait rien de bon ! Et nous ne lui faisons pas confiance dans sa réforme des retraites qui va pénaliser 99,9% des Français.

Alors évitez, s’il vous plait, de nous faire des procès d’intention. Même s’il est certain qu’on n’a pas le même avis que vous sur certains sujets. Mais vous pouvez nous interpeller, on peut en discuter et on vous répondra toujours avec calme, avec plaisir et sérénité.

Bon week end à vous, Claudette, à tous nos lecteurs et tous les Cabestanyencs !

Les Cabestanyencs sont solidaires de la Police Nationale !!!

3 octobre 2019

COURRIER DES LECTEURS

Solidarité avec ceux qui nous protègent !

On n’avait pas écouté les informations aujourd’hui mais lorsque le soir en rentrant du boulot on ouvre notre bonne mail et qu’elle déborde, on se doute qu’il s’est passé un événement d’importance.

Vous êtes solidaires avec les familles de ces policiers assassinés, avec une institution qui a vos yeux est capitale. Vous aimez votre Police et les fonctionnaires dévoués qui la composent !

Vous vous demandez, vous nous demandez si tout est fait pour que ce genre de drame ne puisse arriver. Sans doute une formulation qui vous est propre dans la façon de vous exprimer car bien évidemment on n’a pas la réponse. Et on se pose les mêmes questions que vous.

Sommes nous trop naïfs, nos responsables politiques à Paris trop laxistes, la justice inefficiente, notre constitution à bout de souffle,….. ?

Pour nous le temps est celui du deuil, de la compassion pour les victimes et leurs familles. Puis viendra l’enquête. Chaque chose en son temps. Et chez Blog-Cabestany, il ne nous paraitrait pas convenables de polémiquer. Surtout qu’on ne sait rien des tenants ou aboutissants de cette affaire.

Mais ne pensez pas que nous faisons partie de ces politiques, de ces médias qui nous disent un peu plus chaque jour : « circulez y’a rien à voir ! ». Nous restons vigilants. Nous sommes à votre écoute. Et nous défendons plus que tout la Liberté d’Expression. Et le moment venu, s’il le faut, on dira ce qu’on en pense sans se retenir !

Mais nous sommes pleinement satisfaits de voir que les Cabestanyencs sont des gens bien !

Continuez à nous écrire. Juste un clic ci-dessous :

blog.cabestany@gmail.com

-o-

Le dernier hommage à Jacques Chirac, le lundi 30 septembre 2019 !

1 octobre 2019

« Courrier des lecteurs »

Nous n’avions pas besoin de rajouter nos mots à tous ceux que l’on a entendus dans les médias.

Nous n’avions pas à commenter vos mails qui sont fort contradictoires. Certains d’entre vous avaient de la dévotion pour notre ancien Président. D’autres en contestaient le bilan. Mais pour nous en ce moment toute polémique parait vaine et superflue. Il est des moments où il faut respecter la disparition d’un homme qui a compté. Et qui vient d’entrer dans l’Histoire. 

Gersende, notre correspondante à Paris, politologue, qui était devenue stagiaire à l’Élysée en même temps que Nicolas Sarkozy arrivait  dans ce prestigieux palais, nous disait combien les collaborateurs, policiers, employés regrettaient Jacques Chirac. Devoir changer ses habitudes peut être parfois déroutant. Car Jacques Chirac, casanier, et qui n’avait pas d’appartement à Paris,  passait le plus clair de son temps à l’Elysée qui était « sa maison ». 

Nos amis du Cercle Gaulliste de Réflexion Politique et Sociale ne considéraient pas que Jacques Chirac était autant gaulliste que pouvaient l’être Philippe Seguin ou d’autres, mais il l’appréciaient « avec réserves ». Reconnaissant que le refus d’engager la France dans la guerre en Irak avait été une excellente chose.

Votre courrier n’est pas aussi abondant que d’autres semaines. Mais vos sujets de préoccupation méritent que l’on s’y arrête. On en reparlera donc très bientôt.