Archive for octobre 2019

« Soeurs d’armes », un film dont vous ne sortirez pas indemnes, écrit notre rédactrice Alicia !

13 octobre 2019

Un dimanche après-midi au cinéma pas ordinaire !

La bande annonce d’un film dont je m’en serais voulu de n’avoir pas vu.

Que dire sur ce film ? Je suis prête à en parler avec vous lorsque vous serez allés le voir !!!

Colette Appert communique !

9 octobre 2019

« Le discrédit de la parole de ce gouvernement est abyssal ! Mais a t’on vraiment touché le fond ?» écrit Paul !

9 octobre 2019

Courrier des lecteurs – c’est vous qui le dites

Votre courrier n’a jamais été aussi abondant qu’avec ces épisodes de Rouen, de la disparition d’un ancien Président, et du tragique événement à la Préfecture de Police. Des Cabestanyencs, des Catalans, des Français d’autres régions ont pris l’habitude de nous lire et de nous écrire. Mais cela a le mérite de démontrer qu’on pense de la même manière à Cabestany, dans les Hauts de France ou ailleurs. Les Cabestanyencs ne sont pas des gens à part. Ils ont la même sensibilité que les autres !

Mais que vous soyez Auvergnats ou Bretons, vous êtes sans complaisance devant ce que vous estimez être la médiocrité de ce gouvernement d’amateurs et d’apprentis. Vous paraissez chaque jour un peu plus insatisfaits de ce Président qui semble ne pas connaitre son métier.  Quelle crédibilité a t’il encore pour nous diriger, nous demandez vous. Mais que vous répondre ?

On vous écoute, on vous comprend. Est t’on là pour en rajouter ? Peut être pas ! Même si nous avons aussi notre opinion. Car il est des jours où l’on désespère de ceux qui sont censés nous gouverner. Tout comme vous l’exprimez dans vos mails !

Marcel nous parle de cette escroquerie qui consiste à nous faire croire que la taxe d’habitation est supprimée pour 80 % des français. Il a une petite retraite. Il est tout juste imposable. On lui a remboursé ce moi ci 20% de ce qu’on lui a prélevé depuis le début de l’année concernant cette taxe. Le compte n’y est pas !  Il ajoute : « je préférerai que l’on ne me baisse pas les impôts comme le gouvernement prétend le faire, si je savais que l’économie que l’on me fait miroiter allait plutôt vers l’hôpital ou les EHPAD. Mais il semblerait que de ne pas mettre d’argent dans les secteurs qui ne marchent pas fasse partie d’un entêtement et d’un dogmatisme qui me sont insupportables. Paiera t’on un jour les heures supplémentaires des policiers ou des infirmières. Ne pas le faire est simplement du mépris pour ces personnels ».

Et on ne va pas en rajouter, dans ce Blog,  concernant ce terrible épisode à la Préfecture de Police. Quand tout a déjà été dit ailleurs. Quand chacun a déjà son avis !

Quant au fait que l’on ne puisse pas vous répondre – à tous – de façon individuelle dans ces moments où vous êtes trop nombreux à nous écrire, il semblerait que vous vous contentiez de ce message automatique que l’on vous renvoie systématiquement pour vous assurer de la bonne réception de votre courrier. Merci de votre compréhension ! Continuez à nous écrire.

Et les Cabestanyencs sont des gens bien !

Continuez à nous écrire. Juste un clic ci-dessous :

blog.cabestany@gmail.com

-o-

Le temps des victimes ! le temps du deuil, du respect, de la douleur, de la solidarité !

8 octobre 2019

« le courrier des lecteurs » – « c’est vous qui le dites » – « sans commentaires »

Paris, le 8 octobre 2019, Préfecture de Police de Paris

C’est le temps des victimes, de leurs familles, de leurs amis. C’est le temps du respect pour nos forces de l’ordre, de ceux qui nous protègent au quotidien. C’est le temps de la solidarité. Qu’importe les bla-blas officiels qui sonnent bien creux, mais qui ne nous empêcheront pas de dire combien nous sommes avec nos policiers. Combien nous les soutenons !

Quand votre courrier est chaque jour un peu plus abondant. On en reparlera, mais demain sera un autre jour !

Ce temps est le temps du deuil !

Des femmes des P.O. marchaient ce matin, dimanche, à Canet, engagées dans la lutte contre le cancer du sein !

6 octobre 2019

« Les Cabestanyencs sont des gens bien ! »

Dimanche 6 octobre 2019

Dimanche 6 octobre 2019, 13 h 00

Alicia écrit :

Hier soir samedi, au moment de me coucher, je reçois un texto envoyé par l’épouse de l’un de mes collègues à la Fac : « Alicia, demain on se retrouve, habillées léger, en short et baskets, place Méditerranée à Canet, à 9 h 00 précises, pour marcher sur le sable. J’ai payé ta cotis’, j’ai ton tee-shirt, si jamais tu trouves un bout de ruban rose dans ton placard. Je compte sur toi »

Ce matin dimanche, j’étais à Canet. Il y avait foule. Je reconnais une amie de St Esteve, une de Toulouges. Des élèves. Colette Appert fait sortir de sa voiture plusieurs de ses amies qu’elle a amenées de Cabestany. Mais elle nous dit que malheureusement elle ne peut pas rester car elle a un engagement ailleurs.

Il s’agit de marcher sur la plage de Canet, dans le cadre de la Journée de Lutte contre le Cancer du Sein. Qui pourrait ne pas se sentir concernée ?

Il y a des jeunes filles, des femmes jeunes, des mamies. On va marcher le long de l’eau pendant une heure. Certaines ont un maillot rose, d’autres un simple ruban rose. Quelques unes, une plume dans les cheveux !?

Mais le côté sympa est que plusieurs hommes vont marcher aussi avec nous. Pas à nos côtés sur le sable, mais en même temps que nous sur la promenade. Par solidarité ! Un mot qui n’est pas vide de sens.

Ma cotisation ira à une association dont je n’ai pas retenu le nom. Qu’importe. Un petit geste pour une grande cause ! J’en saurai plus ce soir en dinant chez mes amis. Mais lutter contre ce fléau, accompagner et être solidaire, m’a plu. Car il y a la recherche, le dépistage, les soins. Mais aussi l’accompagnement, le soutien moral. C’est aussi de la chaleur humaine dont ont tant besoin nos consœurs qui sont touchées par ce mal insidieux. Pas de la compassion mais du soutien !

En rentrant à Cabestany j’envoie un texto à Colette Appert. Je lui demande : l’année prochaine aura t’on une telle marche à Cabestany ? « Pourquoi pas, j’y songe sérieusement ».  « Mais l’année prochaine de toutes les manières je me rendrai libre pour être – au moins – avec vous à Canet. » dit Colette pour conclure.

Bon dimanche Colette ! Tu sais qu’en cette période, on attend beaucoup de toi… si tu comprends ce que cela veut dire !!!

Oui « Claudette », Blog-Cabestany est aux côtés des enseignants !

5 octobre 2019

COURRIER DES LECTEURS

En rentrant du marché « bio » de Perpignan, on ouvre notre boite mails. Que des envois concernant la tuerie de la Préfecture de Police. « On savait bien que c’était un acte terroriste ! », dites vous. Mais on en parlera un autre jour.

Par contre, une enseignante de Cabestany nous interpelle, nous reprochant de n’avoir pas parlé de « la marche blanche », ce matin pour une de ses collègues.

Une internaute qui veut écrire sous pseudo – Claudette – en nous disant qu’elle n’a pas envie de se voir inondée de propagande électorale. Mais votre adresse mail sera rapidement effacée, « Claudette » et s’il est bien une chose que l’on peut garantir, c’est l’anonymat de nos lecteurs et la certitude que leur adresse mail ne sera pas réutilisée. Sauf pour leur répondre ! Nous avons pris l’engagement auprès de la CNIL de ne pas gérer de liste de nos lecteurs !

Claudette,

Nous soutenons les enseignants, qui ont bien du courage pour s’occuper de nos enfants, quand, hélas, beaucoup d’entre nous baissent les bras et rejettent la faute sur l’école. Trop facile !

Nous sommes solidaires du corps enseignant en pensant à cette Directrice qui vient de se suicider, et ce n’est pas, hélas, un cas isolé !

Merci, Claudette, de nous apostropher, avec retenue, sans mots déplacés car sinon nous ne vous répondrions même pas. Mais votre mail est pertinent et mérite que l’on s’y arrête.

Oui, dans ce pays, l’idéologie pernicieuse de certains gens de Gauche accrédite que lorsqu’on est à Droite, on a bien peu de respect pour nos enseignants. C’est ridicule et grotesque ! Mais il existe encore une catégorie de sous-doués pour le croire. Et la Gauche de la Gauche en fait son miel. Intolérable.

Parce qu’on serait plutôt de Droite, il faudrait qu’on soit contre nos fonctionnaires, contre nos services publics, contre ce qui fait le ciment de la nation. Il faudrait qu’on soit contre la laïcité, contre le mariage entre personnes du même sexe, et la liste risquerait d’être longue.

Certes, on ne fait pas de nos convictions un étendard qu’on brandit sous le nez des autres pour les inférioriser ou les provoquer inutilement. On ne cherche pas à polémiquer du matin au soir. On discute des choses sans avoir besoin de rentrer dans des excitations maladives. On échange avec vous avec calme. Ce qui rend encore plus agressifs nos adversaires. Ça leur passera !

Ce clivage volontaire de la société est dogmatique et provient de communicants de gauche qui ont une intelligence somme toute bien limitée et manquent singulièrement d’arguments.

Claudette, nous sommes comme vous des citoyens qui sommes atterrés de voir qu’on supprime des lits à l’hôpital, qu’on retire des services publics dans de petits villes dont on fait des mouroirs pour Français de seconde zone. Et plus encore…. ! Et on aime nos enseignants !!!

Ce gouvernement est il de Droite ou de Gauche ? Pour nous, il n’est nulle part ! Et ne fait rien de bon ! Et nous ne lui faisons pas confiance dans sa réforme des retraites qui va pénaliser 99,9% des Français.

Alors évitez, s’il vous plait, de nous faire des procès d’intention. Même s’il est certain qu’on n’a pas le même avis que vous sur certains sujets. Mais vous pouvez nous interpeller, on peut en discuter et on vous répondra toujours avec calme, avec plaisir et sérénité.

Bon week end à vous, Claudette, à tous nos lecteurs et tous les Cabestanyencs !

Les Cabestanyencs sont solidaires de la Police Nationale !!!

3 octobre 2019

COURRIER DES LECTEURS

Solidarité avec ceux qui nous protègent !

On n’avait pas écouté les informations aujourd’hui mais lorsque le soir en rentrant du boulot on ouvre notre bonne mail et qu’elle déborde, on se doute qu’il s’est passé un événement d’importance.

Vous êtes solidaires avec les familles de ces policiers assassinés, avec une institution qui a vos yeux est capitale. Vous aimez votre Police et les fonctionnaires dévoués qui la composent !

Vous vous demandez, vous nous demandez si tout est fait pour que ce genre de drame ne puisse arriver. Sans doute une formulation qui vous est propre dans la façon de vous exprimer car bien évidemment on n’a pas la réponse. Et on se pose les mêmes questions que vous.

Sommes nous trop naïfs, nos responsables politiques à Paris trop laxistes, la justice inefficiente, notre constitution à bout de souffle,….. ?

Pour nous le temps est celui du deuil, de la compassion pour les victimes et leurs familles. Puis viendra l’enquête. Chaque chose en son temps. Et chez Blog-Cabestany, il ne nous paraitrait pas convenables de polémiquer. Surtout qu’on ne sait rien des tenants ou aboutissants de cette affaire.

Mais ne pensez pas que nous faisons partie de ces politiques, de ces médias qui nous disent un peu plus chaque jour : « circulez y’a rien à voir ! ». Nous restons vigilants. Nous sommes à votre écoute. Et nous défendons plus que tout la Liberté d’Expression. Et le moment venu, s’il le faut, on dira ce qu’on en pense sans se retenir !

Mais nous sommes pleinement satisfaits de voir que les Cabestanyencs sont des gens bien !

Continuez à nous écrire. Juste un clic ci-dessous :

blog.cabestany@gmail.com

-o-

Le dernier hommage à Jacques Chirac, le lundi 30 septembre 2019 !

1 octobre 2019

« Courrier des lecteurs »

Nous n’avions pas besoin de rajouter nos mots à tous ceux que l’on a entendus dans les médias.

Nous n’avions pas à commenter vos mails qui sont fort contradictoires. Certains d’entre vous avaient de la dévotion pour notre ancien Président. D’autres en contestaient le bilan. Mais pour nous en ce moment toute polémique parait vaine et superflue. Il est des moments où il faut respecter la disparition d’un homme qui a compté. Et qui vient d’entrer dans l’Histoire. 

Gersende, notre correspondante à Paris, politologue, qui était devenue stagiaire à l’Élysée en même temps que Nicolas Sarkozy arrivait  dans ce prestigieux palais, nous disait combien les collaborateurs, policiers, employés regrettaient Jacques Chirac. Devoir changer ses habitudes peut être parfois déroutant. Car Jacques Chirac, casanier, et qui n’avait pas d’appartement à Paris,  passait le plus clair de son temps à l’Elysée qui était « sa maison ». 

Nos amis du Cercle Gaulliste de Réflexion Politique et Sociale ne considéraient pas que Jacques Chirac était autant gaulliste que pouvaient l’être Philippe Seguin ou d’autres, mais il l’appréciaient « avec réserves ». Reconnaissant que le refus d’engager la France dans la guerre en Irak avait été une excellente chose.

Votre courrier n’est pas aussi abondant que d’autres semaines. Mais vos sujets de préoccupation méritent que l’on s’y arrête. On en reparlera donc très bientôt.