Archive for mars 2018

Goigs dels Ous

31 mars 2018

LA SANCH : une tradition qui plonge au plus profond de nos racines.

30 mars 2018

« Trait-d’Union-Cabestany » vous conseille d’aller voir ce film sur le Glyphosate » vendredi

29 mars 2018

Demain soir au Cinéma Castillet du Centre ville de Perpignan à 19 h 00, la journaliste Marie-Monique Robin présente son film : « Le Round Up face à ses juges  » dans le cadre de la « Semaine des alternatives aux pesticides ».

Si le citoyen « lambda » que nous sommes ne s’en mêle pas, devant la collusion entre les pouvoirs publics, les clans corporatistes professionnels, les intérêts des industriels, un ministre de l’agriculture plutôt timide, et l’Europe de Bruxelles et ses lobbies, nous allons continuer de voir nos enfants être empoisonnés.

Au départ, le Glyphosate avait été inventé, dans les années 50, aux États Unis,  pour désherber entre les rails des trains, sur  des milliers de kilomètres. Ce qui n’était pas obligatoirement une bonne idée puisqu’on retrouvait le produits dans l’eau potable suite à des infiltrations dans les nappes phréatiques. Le fabricant lui même interdisait que l’on s’en serve à proximité de toute culture maraichère, de toute exploitation agricole.  Et il avait édité des études pour informer les gens du danger de son produit.

Exporté il y a cinquante ans et devenu plus ou moins en vente libre, comment, et avec la complicité desquels, en arrive t’on a ce qu’on répande aujourd’hui ce produit  jusque sur des vignes, et pourquoi en retrouve t’on sur les tables des écoliers de certaines de nos écoles ?

La comparaison est certes hasardeuse et sans doute pas la mieux choisie, mais une étude officielle réalisée aux Etats Unis en 2016 concluait, face au nombre de décès dus à ce produit  : « En terme de dégâts, mieux vaudrait interdire le Glyphosate que les armes à feu ! »

-o-

 

« La Sanch 2018 »

28 mars 2018

Affiche officielle Sanch 2018

Le Parcours Vendredi 30 Mars 2018 : départ à 15 h 00 de l’église Saint Jacques à Perpignan

Schéma du parcours : cliquer dessus pour agrandir

« Macron : le summum du laxisme et de la naïveté » écrivez vous à Blog-Cabestany

27 mars 2018

 

Le gouvernement Macron !

Lundi soir, chez Blog-Cabestany :

Inutile de vous faire un long discours alors qu’il est si facile de reprendre les mots que vous nous écrivez ! Inutile de faire de la récupération politique en mettant en ligne les déclarations de tel ou tel chef de parti politique. Inutile de reprendre ce qu’on a lu dans la presse ou vu à la télé aujourd’hui. Vous l’avez lu ou vu également. Mais pourquoi devrions nous taire l’état des esprit de nos lecteurs ? A quoi donc servirions nous ? Sachons rester modestes et à notre place : aucun de nos articles n’aura jamais – et de loin – la même valeur que ce que vous nous faites l’honneur de nous écrire !!!!!

La teneur de vos mails est édifiante et montre votre immense colère pour ces « fantoches » qui nous gouvernent, dites vous. (« c’est vous qui le dites »)

« Assez de ces larmes, assez de ces bouquets de fleurs, assez de ces démonstrations », écrivez vous. « Le gendarme – mais pas que lui – mérite l’hommage de l’État mais à quelle comédie grand-guignolesque devons nous nous attendre de la part de ce Président qui continue à démontrer son inefficacité ». (« nos lecteurs sont en colère »)

Plusieurs de nos amis, de Droite, et c’est un comble, nous écrivent qu’ils regrettent que l’on ait pas élu plutôt un Manuel Valls que ce Président qui va mettre deux ans pour comprendre le monde qui l’entoure, deux ans pour réfléchir et puis va se mettre à nous faire des promesses pour essayer de se faire réélire à six mois de la fin de son quinquennat. On en serait là ? A vous écouter, sans doute !

Et puis il y a ces « marcheurs » au gouvernement qui diraient – parait il –  qu’après tout le terrorisme fait moins de victimes que la  grippe ou la route !? Et qu’ils ne peuvent rien faire à cause des lois existantes. Mais n’est ce pas à eux de changer la loi ?

On leur attribue peut être ces propos à tort. Mais la façon dont nous sommes gérés nous laisse quand même un gros doute.  Il n’y a pas assez de prisons…. et bien ne mettons plus les gens derrière les barreaux. Les routes sont défoncées…. et bien réduisons la vitesse. Les urgences ne peuvent plus faire face… mais vous allez pouvoir consulter sur Internet. Et les patients perdent la vie en attendant des heures dans les couloirs. Et ça c’est du concret et pas des « on dit ».

Dans des pays européens proches de nous où l’on a réformé puis géré la « santé » et le secteur hospitalier comme on est en train de le faire en France, l’espérance de vie à diminué. Président Macron, soyez satisfait, le problème des EHPAD va se régler tout seul !

« Est ce une fatalité si à chaque fois que nous élisons un Président nous tombons toujours sur un tocard ? »,  écrit Anne.

Nous on aimerait parler de sujets plus futiles ! Mais on en a encore pour quatre ans, hélas, à subir cette incompétence. A moins que d’ici là, Macron et les siens ne se reprennent  !!!!!

Et que l’on soit toujours d’accord avec vous ou non, on se battra sans relache pour faire entendre votre voix au nom de la Liberté !

 

 

Conseil Municipal à Cabestany, mercredi 28 mars 2018 à 18 h 00

26 mars 2018

ORDRE DU JOUR

Approbation du compte-rendu du Conseil Municipal du 8 mars 2018

Affaire n°01

Installation d’un nouveau Conseiller municipal

Affaire n°02

Budget Commune : Approbation du compte de gestion 2017 du receveur – ville de Cabestany

Affaire n°03

Budget Commune : Approbation du compte administratif 2017

Affaire n°04

Budget Commune : Affectation des résultats 2017

Affaire n°05

Bilan de la politique foncière 2017

Affaire n°06

Fiscalité année 2018 : Taux des trois taxes communales

Affaire n°07

Proposition de budget commune 2018

Affaire n°08

Création de 24 logements en accession à la propriété : lot n°08 Revêtement de sol – Faïence : Avenant n°1

Affaire n°09

Création de 24 logements en accession à la propriété : lot n°10 Peinture : Avenant n°1

Affaire n°10

Création de 24 logements en accession à la propriété : lot n°12 Électricité : Avenant n°1

Affaire n°11

Réalisation d’un espace jeunesse avec hébergement collectif : lot n°02 Gros Oeuvre : Avenant n°4

Affaire n°12

Approbation du tarif stage PSC1 pour les pré ados et les ados

Affaire n°13

Modification du tableau des effectifs

Affaire n°14

Convention de servitude n°PO7799 permettant la réalisation d’ouvrages de distribution électrique : autorisation pour la signature d’un acte authentique

Affaire n°15

Perpignan Méditerranée Métropole Communauté Urbaine – Convention de gestion : avenant n°3

Affaire n°16

Perpignan Méditerranée Métropole Communauté Urbaine – Convention financière entre la Commune et la Communauté Urbaine pour participation financière

Bilan marchés publics 2017

Décisions

« Tu ne tueras point ! »

25 mars 2018

NO COMMENT

Samedi 24 mai 2018. Quand cela va t’il s’arrêter ?

24 mars 2018

Samedi soir à la rédac’

Bien sur que nous pleurons aussi les morts civils dans l’Aude. Bien sur que notre message à la Gendarmerie n’avait pas d’exclusive. Et bien sur que ces actes odieux vous secouent, comme nous mêmes et vous ont incités à nous envoyer des mails que nous ne publierons pas car ils seraient taxés de « racisme ». Ce qu’on ne veut pas. Ce que l’on ne pense pas.

Bien sur que cette nouvelle loi Collomb est du domaine des Bisounours. Notre Président Tartarin Macron est fort pour parler de « crimes contre l’humanité » lorsqu’il est à Alger mais lorsque survient l’acte ignoble d’hier dans l’Aude cela n’est plus qu’un fait divers de l’actualité. Bien sur que nous ne nous sentons pas en sécurité avec un apprenti béat et dangereux comme lui.  Incapable de nous protéger mais juste capable de laisser les portes et fenêtres de notre pays, ouvertes à tous les vents.  Quant tout cela va t’il s’arrêter ? Quand est ce que ces politiques lâches et laxistes vont ils arrêter de venir pleurer devant le micro de BFM pour se mettre au boulot ? Voilà ce que vous nous dites aussi dans vos commentaires.

Mais nous n’allons pas faire de politique dans l’émotion !

Et vous avez bien parlé de « racisme » ?

Le mail de Jeanne, et ses paroles posées, mesurées résument sans doute la situation.

« Jeanne écrit « :

« Tant que les personnes d’une certaine communauté sur notre sol se livreront à des actes d’une barbarie qui mérite qu’on ne les considère pas comme des êtres humains,

Tant que les personnes de cette communauté que nous croisons tous les jours et au demeurant le plus souvent sympathiques mais d’une discrétion parfois suspecte ne prendront pas la parole pour condamner les actes commis par certains des leurs,

PIRE,

Tant que des jeunes de cette même communauté même peu nombreux se livreront à des manifestations de joie lorsqu’un pareil drame arrive,

le VIVRE ENSEMBLE est une utopie.

Lorsqu’on tolère que des jeunes, quelque soit leur origine, caillassent des pompiers ou des policiers, n’est ce pas la preuve que nos élites sont des couards et des baltringues ?

Et lorsque ce sont des personnes de cette communauté qui osent nous traiter de racistes ne font ils pas tout pour nous provoquer plutôt que de calmer le jeu et ne sont ils pas responsables de cette situation de par leur silence coupable qu’on considérera même si c’était à tort comme complice ?

JEANNE

« c’est vous qui le dites »

Blog-Cabestany : NO COMMENT

« Honneur à la Gendarmerie » et à ses femmes et ses hommes !

24 mars 2018

NO COMMENT

 

Chez Blog-Cabestany, jeudi 22 mars 2018 à 18 h 00 ! Notre boite mail déborde !!!!!!!

22 mars 2018

Des français dans la rue, mais certains de nos enfants aussi qui n’ont pas été acceptés à l’école. On ne dira pas où. Un Président qui fait le beau. Un autre qui a failli coucher en prison… dites vous. De cela on verra bien. Les Comores et Mayotte en ébullition. Et nous ? Nous c’est Cabestany ! et on reste zen !!! Et le ciel ne devrait pas nous tomber sur la tête. Sauf, peut être une certaine station spatiale chinoise si on en croit l’Indép. Vous faites de très beaux commentaires. Vous nous demandez des réponses qui sont déjà le plus souvent dans vos questions. MAI 68 ? C’est déjà dans les livres d’Histoire. Un événement traité par une ex Ministre de l’Enseignement qui doit confondre avec autre chose. Et si on compte prendre le train ? On arrive de la gare de Cabestany. On a raté le T.G.V. pour Canet et St Cyp qui vient juste de partir. Qu’on rende la CSG aux retraités et ils sont encore capables de marcher s’il peuvent s’acheter une paire de chaussures. Des « Niques ! »

« Je n’arrive pas à comprendre les Parisiens »,  chante Leslie Caron en 1958 dans Gigi.

« Nous, c’est Cabestany » ; « on reste zen » ; NO COMMENT

« Pour Leslie » : on lui répond….. à notre façon ! Bonne journée à tous qui nous écrivent de si bon matin en ce jeudi qui suscite tant de commentaires.

22 mars 2018

NO COMMENT

Non à la célébration du 19 mars 62, écrit Victor ! Et ne recommençons pas les mêmes erreurs qu’en Algérie !

19 mars 2018

La rédaction : Le premier article de « Victor » sur ce Blog. Ses propos polémiques n’engagent que lui et ne nous engagent aucunement pas plus que nos élus. Mais au nom de la Liberté d’expression, Victor a le droit de s’exprimer. Nous ne sommes pas d’accord avec l’intégralité de ses propos. Quoique….. Certaines vérités méritaient sans doute d’être dites par cet internaute en ce moment. « c’est vous qui le dites ». Et on attend vos commentaires qui ne seront pas, comme à l’habitude, ceux qu’on attend ! Mais c’est bien cela qui nous motive à tenir ce Blog.

Victor écrit :

Plus de 50 années sont passées. La plupart des gens qui m’entourent n’étaient pas nés le 19 mars 1962. Une partie des Français par dogmatisme par doctrine  nie la terrible souffrance des pieds-noirs qui ont du tout abandonner en Algérie pour essayer de se réacclimater dans une France dont on est en droit de se demander si elle n’a pas moins bien accueilli les harkis qu’ensuite leurs bourreaux.

Il faut tourner la page en honorant tous ceux qui ont souffert dans tous les camps. Tous étaient de bonne foi. Tous défendaient leur terre. Certains voulaient avoir leur nation et on ne peut pas non plus leur dénier ce droit.  Mais quel manque de dignité de la part de certains de ces algériens ayant combattu pour devenir indépendants que de venir se goberger en France chez leurs colonisateurs. Et ça continue. Imagine t’on en 45 à la Libération des résistants français aller s’installer à Berlin ?  Mais il en est toujours qui n’ont pas d’honneur !

Il est quand même lamentable de voir ce nouveau Président Macron parler de façon infâme pire infamante de la colonisation en Algérie lorsque l’on voit la France se comporter aujourd’hui comme la pire des colonisatrices à Mayotte.

Passé récemment pour des raisons familiales en Martinique via la Floride j’y ai trouvé au même hypermarché qu’à Canet, des tomates en provenance du Maroc : à 5 fois le prix de celles de Miami. Et faut il transporter  de l’Evian aux Antilles lorsqu’on on trouve de l’eau minérale 3  fois moins chère dans les autres iles des Antilles. La France maintient ses territoires d’Outre Mer sous « perfusion-domination ». Une politique machiavélique. Un assistanat démesuré qui appauvrit la France et qui est répandu de façon perverse retirant toute dignité à ceux qui en bénéficient. Des allocs à gogo des aides et primes diverses. Il y a peu on considérait qu’un particulier aux Antilles qui cultive pour lui même son potager de 1000 mètres carrés devait être considéré comme un agriculteur qu’il faut soutenir. Impensable. L’Europe a fini pas se fâcher. Mais pas trop de lycées et pas trop d’entreprises pour donner du boulot. Et la plus belle exportation métropolitaine vers ces territoires : le PMU.

Quant à mes amis Catalans des PO ils sont presque tous pour l’indépendance à Barcelone. Mais quelle horreur si les Guyanais et les Calédoniens la demandaient ! Et pourquoi pas la Corse ? Enfin peut être recevrait t’on les touristes un peu mieux dans une Corse indépendant si on considérait que cela faisait partie de l’économie.

Qu’allons nous foutre à Mayotte dans un pays aux antipodes où les seuls qui parlent français sont les métropolitains qu’on a envoyés la bas pour apprendre aux autochtones : Jeanne d’Arc et Napoléon. Ridicule. Ils ne sont pas contents et on va leur envoyer en prime les CRS. Et pourquoi pas bientôt le contingent quand le service militaire sera rétabli par Emmanuel. Tous derrière son panache blanc ! Car cette législation franco-française du droit du sol est une vrai connerie que ce soit en Métropole où dans des endroits comme Mayotte où notre honneur serait de laisser les natifs s’administrer eux-mêmes et ne pas les scotcher toute la journée devant la télé avec des émissions comme le Loft ou des dessins animés.

J’ai perdu des camarades appelés comme moi en Algérie dans une guerre inutile. Ceux qui célèbrent le 19 mars leur rendent il vraiment hommage ?

J’ai beaucoup d’amis pieds noirs des déracinés qui ont du se faire leur place en Métropole. Ceux qui célèbrent le 19 mars leurs rendent ils vraiment hommage ? Je dirais plutôt qu’on les méprise de nouveau.

Et je pense aux Algériens qui ont perdu la vie pour avoir une nation comme nous le faisions face aux boches. Mais il subsiste des français marxistes communistes aveuglés par leur endoctrinement qui se valorisent eux mêmes se gargarisent en célébrant comme des guignols le 19 mars. Ils sont ceux qui nous méprisent le plus aujourd’hui. Ils ne rendent hommage à personne sinon à eux-mêmes avec leurs idées décadentes.

Le mieux serait d’oublier cette date du 19 mars et de ne pas faire – comme certains imbéciles – cette scandaleuse récupération qui nous donne la nausée.

Et le mieux serait de foutre la paix aux Mahorais de quitter Mayotte et d’abandonner cette colonisation qui ne dit pas son nom. Autrefois parmi les Français qui croyaient à la colonisation se trouvaient des gens de bonne foi qui pensaient qu’on pouvait apporter aux autres le progrès. Comme on voudrait partout apporter la démocratie à ceux qui ne la conçoivent pas.   Aujourd’hui on leur apporte le cannabis et toutes les tares de notre societé. 

Quel triste exemple donné par le Président Macron dont l’honneur serait de reconnaître que la Guyane doit s’émanciper restant le seul territoire non indépendant du continent sud américain. Tant pis si on doit payer pour louer la base de lancement de nos fusées. Quelle foutaise que cette idée de maternités qui seraient  hors sol. Mayotte doit vivre libre et indépendante ! Et a quoi bon fêter cette date ignoble du 19 mars si on doit  recommencer encore et encore et toujours les mêmes conneries.

Victor

Tag : no comment

For all the guys named Patrick !

17 mars 2018

Colette Appert et la Droite Municipale disent « NON » à cette nouvelle augmentation des impots locaux prévue à Cabestany !

16 mars 2018

Colette Appert

-o-

La tribune politique d’Alicia « la chipie » pour « Blog-Cabestany »

Titre : « Le mauvais sort semble s’acharner sur Cabestany ».

C’est un enchainement de catastrophes qui paraissent frapper, année après année, notre bonne ville de Cabestany si on écoute son Maire. Car année après année, il y a toujours une « mauvaise » raison qui justifie que la Mairie soit – à l’insu de son plein gré – obligée de nous augmenter les impôts locaux. A ce petit jeu Monsieur le Maire fait montre d’une inventivité inégalable et inégalée. Mais quand la « scoumoune » s’abat quelque part, et malgré la grosseur des cierges que nous allumons, il ne nous reste plus qu’à prier et espérer que la divine providence vienne au secours des finances de Cabestany. Et lorsqu’on dit que la foudre ne tombe jamais deux fois au même endroit, à Cabestany, on y a droit chaque année. Comprendre la foudre fiscale progressiste !

Que nos élus « dégagent » préfère dire un internaute qui a parfaitement compris que cette malédiction est du pipeau pour piquer chaque année un peu plus d’argent dans nos poches.

Il est certain que des termes comme : compter, prévoir, gérer, gouverner, n’appartiennent pas au vocabulaire « progressiste » des élus de la majorité municipale. Lorsque Colette Appert (photo ci-dessus) utilise l’un de ces mots en séance de Conseil Municipal, on doit penser qu’elle parle en langue bantoue ou kiswahili. Et nos élus de la majorité de se plonger aussitôt dans leur dictionnaire ….

Chaque année, lorsque la période du budget arrive à Cabestany, et qu’on commence à entendre parler de « daube »,  (je ne sais même plus ce que cela veut dire), la Mairie commence par mettre dans une colonne les dépenses qu’elle veut engager et en face le montant qu’on va demander aux pauvres citoyens pour équilibrer les comptes. Abracadabra ! Que va t’il sortir du chapeau ? Et bien bizarrement nos impôts augmentent. Chaque année ! Année après année !

Vous imaginez vous, mettre sur un papier vos dépenses et aller voir votre patron pour lui demander le salaire correspondant. Et moi mon ministre Monsieur Blanquer. Ubuesque ! Mais on en est là et c’est bien la méthode utilisée à Cabestany. « Donne moi ta montre… j’te donnerai l’heure ! »

article de l’indép !

Notre « amie », que je ne connais pas personnellement mais qu’elle me pardonne ma folle audace, correspondante de l’Indép et dont on apprécie toujours les articles,  aura fait montre d’une grande honnêteté intellectuelle en titrant : « la commune serre la ceinture » .  Car elle aurait pu écrire : « La commune [se] serre la ceinture », ce qui eut été un mensonge. Elle aura préféré, et nous la saluons pour cet exercice de style, nous laisser entendre que « La commune serre la ceinture [des citoyens] » . Ou alors on l’aura mal comprise.

Comme disait Nicolas….. Boileau : « Ce qui se conçoit bien s’énonce clairement, et les mots pour le dire arrivent aisément « .  Et son article en est la preuve.

On ne peut passer sous silence ce Président et ce gouvernement qui s’attaquent de façon infâme à nos aînés, et parlent bien de supprimer – pour certains et partiellement – la taxe d’habitation qui sert aux communes à fonctionner. Quelle connerie ! Sans qu’on sache par quoi on va la remplacer. Mais Macron en a t’il lui même la moindre idée ? Pour ce qui est de la médiocrité, nos gouvernants sont tous des superdiplomés. Paul écrit « Macron, foutez tous les vioques dans des EHPAD et piquez leur, paillasse, cannes, dentier, jambe de bois et les quelques sous qui leur restent pour achever votre sale besogne ».

Et à Cabestany, fallait t’il construire une construction affreuse et affreusement chère dans un bassin de récupération des eaux de pluies pour un budget  supérieur à ce qu’il aurait du être ? Et ensuite venir se lamenter que si on n’arrive plus à boucler le budget c’est toujours de la faute des autres.

A Cabestany, qu’il s’agisse de la Germanor, de la Maison des Jeunes, on ne parle jamais d’investissements déséquilibrés,  d’erreurs dans les projets, de surcouts de construction par rapport au budget initial ou de frais de fonctionnement non maitrisés. On va chercher ailleurs la cause de nos malheurs. Mais plus personne de censée ne devrait être dupe !

Il nous vient en effet, mais c’est aussi de la faute de nos lecteurs, des envies de « dégagisme » de cette équipe « progressiste » qui nous matraque toujours un peu plus chaque année pour des raisons  peu valables et des prétextes dilatoires.

Mais tant que le Cabestanyenc, spolié, roulé dans la farine, matraqué, continuera d’encenser ses idoles, de se prosterner devant ceux qui chaque année nous tondent toujours un peu plus, nos prières risquent de rester bien vaines. « Miserere » !

Avec l’accord de Blog-Cabestany,  si quelqu’un se sentait injustement traité par ma tribune politique qui n’a pas pour objet de s’en prendre à des personnes, mais d’informer le bon peuple de la colère des citoyens excédés, il existe la possibilité à chacun d’exercer son « droit de réponse ».

Alicia

Manif’ anti CSG du 15 mars 2018 à Perpignan : la vidéo de « Victor » !

15 mars 2018

La vidéo de « Victor » un Cabestanyenc rencontré ce matin à Perpignan. Qui nous a demandé comment devenir rédacteur dans notre Blog. Notre rédaction est un collectif anonyme. Nous mettons en ligne les textes de nos lecteurs bien plus que ceux que nous préparons nous mêmes. Une manière de ne pas vous lasser. Une manière pour rester proches des problèmes de terrain. On en reparlera « Victor » lorsque vous nous enverrez votre premier texte. Merci

2 minutes 52 soit une partie du défilé qui devait durer dans les 10 minutes entre la tête et l’arrière garde !

Manif anti CSG ce matin à Perpignan : les images envoyées par Stéphanie, notre correspondante pour Blog-Cabestany, dans le quartier des « Portes de la Mer » !

15 mars 2018

Stéphanie écrit : « Désolé, mes images proviennent d’un téléphone portable et n’ont peut être pas la qualité que vous attendez »

POSTMASTER répond : « Très chère Stéphanie, vous n’imaginez pas le plaisir que vous nous faites en nous envoyant ces images qui seront publiées séance tenante. Et le fait que vous nous relatiez ce qui se passe dans votre quartier nous oblige. C’est avec une démarche citoyenne comme la vôtre que nous avons souvent un autre aperçu de la réalité à Cabestany par rapports à d’autres sources qui nous paraissent de moins en moins fiables et par rapport à certaines réunions de quartier qui ne semblent pas être aussi apolitiques que certains ou certaines voudraient nous le faire gober. Bises sur le front! »

un clic pour agrandir

Scoop Blog-Cabestany : les premières images prises il y a moins d’une heure de la manif’ anti CSG à Perpignan !

15 mars 2018

un papy particulièrement remonté

A 10 heures oo, 2 ou 3 ooo mille personnes étaient rassemblées devant le Palais des Congrés. Les dirigeants des organisations syndicales, patronales, des associations, des mouvements ou partis politiques participants à cette manifestation donnaient leurs consignes.  Puis on formait un cortège qui s’ébranlait vers 10 h 30. Place du Castillet, environ 500 personnes nous rejoignaient dans le cortège.

Une ou plutôt plusieurs délégations de Cabestanyencs y participaient.Mais aussi des citoyens venus seuls.

Certains préférant se mettre en queue de cortège, pour ne pas défiler derrière les drapeaux d’un syndicat. Mais quelle importance puisque nous étions TOUS venus pour nous plaindre de la baisse du pouvoir d’achat et de l’augmentation de la CSG ? Loin de tout esprit de chapelle !!!!  Et on papotait avec nos voisins qui ne sont encartés à aucun mouvement mais sont très en colère.

La manif’ au départ

D’autres images ou même peut être une vidéo à venir selon ce que nous ont promis des citoyens ce matin

 

 

Nous participerons à la Manif’ avec les Républicains des Pyrénées Orientales

14 mars 2018

 Courtoisie des Républicains 66

 

Le gouvernement vient d’imposer un matraquage fiscal conséquent aux Français. L’augmentation généralisée de la CSG concerne l’ensemble des catégories sociales des Français. Les retraités, qui ont travaillé toutes leurs vies, ne sont pas épargnées y compris les plus petites retraites.

Et le gouvernement ose encore leur mentir sur ce constat d’une perte de pouvoir d’achat !

Le jeudi 15 mars 2018 à 10 heures aura lieu une manifestation contre la hausse de la CSG et pour la défense du pouvoir d’achat.

Nous défendons également ces idées, nous serons donc présents dans le cortège.

Rendez-vous le jeudi 15 mars 2018 à 10 h

devant le Palais des Congrès à Perpignan.

 

PERPIGNAN : TOUS A LA MANIF’ JEUDI MATIN 15 MARS DEVANT LE PALAIS DES CONGRES !

11 mars 2018

Rassemblement jeudi matin 15 mars à 10 heures 00 devant le Palais des Congrès de Perpignan

CONTRE LA HAUSSE SCÉLÉRATE ET DÉGUEULASSE DE LA CSG QUI TOUCHE LES PETITS RETRAITES

POUR LA DÉFENSE DU POUVOIR D’ACHAT

CONTRE UN PRÉSIDENT MACRON ET UN GOUVERNEMENT QUI NE SONT CAPABLES QUE DE S’EN PRENDRE AUX PLUS FAIBLES ET QUI S’IMAGINENT QUE LES RETRAITES SONT DES GENS QUI N’OSERONT JAMAIS  DESCENDRE DANS LA RUE POUR DÉFENDRE LEURS DROITS

ALORS TOUS A PIED, A CHEVAL, EN DÉAMBULATEUR, EN CHAISE ROULANTE, ENFIN COMME VOUS VOULEZ !!!!  MAIS VENEZ !!!

 » Manifestation Nationale des Retraités  » : le 15 mars 2018. « Contre l’augmentation scélérate de la CSG ! »

10 mars 2018

Illustration Blog-Cabestany (image dont la réutilisation a été permise à Blog-Cabestany par son auteur)

Les « Gaullistes de Sceaux » communiquent : suivre le lien ci-dessous

https://groupegaullistesceaux.wordpress.com/2018/03/04/manifestation-du-15-mars-retraites-notre-pouvoir-dachat-est-engage-dans-une-baisse-sans-fin/

« Retraités, notre pouvoir d’achat est engagé dans une baisse sans fin »

Courtoisie du « Groupe Gaulliste de Réflexion Politique et Sociale » (AMICIS)  et de ses militants à Cabestany, qui  permettent à Blog-Cabestany, avec leur aimable autorisation, de reprendre les photos, textes, communiqués de la galaxie Gaulliste en France, et de ses divers mouvements ou sites internet. 

La Rédaction : on aurait aimé plus de détails sur cette manif’. On continue de se renseigner  ! Pour le moment on aura juste reçu un tract intersyndical, voir en cliquant ci-dessous :

Tract du 15 mars PDF

ou en selon les images ci-dessous agrandissables par un clic :

La Rédaction : nous sommes preneurs de toute information concernant cette manif’ à Perpignan. Bon dimanche à tous. Et on pense à cette phrase tirée de l’un de nos livres de chevet préféré, les « Confessions » de Jean Jacques Rousseau. Des propos qu’on attribue à tort à la reine Marie Antoinette. Alors qu’on narrait à une Princesse de haut rang de son entourage la misère du peuple, tellement pauvre,  qu’il n’avait plus de pain à manger, celle ci avait répondu  : « alors qu’ils mangent de la brioche ! »

 

« Prison et Justice : le retour de la politique de Christiane Taubira » selon les Républicains 66 !

9 mars 2018
Taubicron le Sinistre des Zripons

« Taubicron »,  le Sinistre des Zripons   (illustration Blog-Cabestany, image fournie par un internaute anonyme)

Courtoise des Républicains 66

Le communiqué des Républicains 66 en date du 7 mars 2018, ci-dessous :
En s’exprimant à l’école nationale pénitentiaire, le Président de la République Emmanuel MACRON a finalement annoncé le retour de la politique menée par les socialistes et Christiane TAUBIRA.
 
En voulant en finir avec les peines courtes en prison, il met à mal une nouvelle fois l’autorité. Pour vider les prisons comme le souhaitait Mme TAUBIRA, le chef de l’Etat peut aussi supprimer la justice. La liquidation de la justice aurait, à terme l’avantage de ne plus avoir de condamnation.  Mais soyons sérieux !
 
Les Républicains des Pyrénées-Orientales rappellent à En Marche qu’une condamnation judiciaire n’est pas anodine et qu’elle n’est pas la faute de l’autorité judiciaire. Elle est la condamnation d’un acte délictueux impliquant un coupable (ndlr : le condamné) et une victime. Elle est une forme de justice pour la victime qui obtient une forme de réparation au préjudice subi.
 
La prison ce n’est pas un club de vacances entre gentilles personnes arrivées par hasard ou par accident dans ces murs. Après plusieurs semaines d’un conflit légitime porté par les surveillants de prisons, le chef de l’Etat souhaite que les détenus puissent voter aux élections.  « En » Marche sur la tête !
 
Après le téléphone dans les cellules, voici la mise en place de mesures pour que les détenus puissent voter.  Comment le Président de la République peut il expliquer aux Français et aux familles des victimes que Michel Fourniret, Francis Heaulme, Guy Georges sont encore dignes de droits civiques? Le fera-t’il également (s’ils sont condamnés) pour Nordal Lelandais, Jacques Rançon?
 
Ces mesures ne sont pas les préoccupations des victimes des détenus enfermés dans nos prisons. Ces mesures ne sont pas les attentes des surveillants pénitentiaires qui travaillent dans les établissements.
 
Le Président de la République, par son discours plus protecteur pour les condamnés que pour les victimes et par son angélisme coupable, démontre une fois de plus sa déconnexion avec la réalité du quotidien des Français.
Les Républicains continueront de soutenir les revendications des surveillants pénitentiaires et de demander un meilleur accompagnement des victimes.
Blog-Cabestany : NO COMMENT

8 mars 2018 – Journée des Droits de la Femme

8 mars 2018

Cette année, la Journée internationale des femmes s’inscrit dans le fil d’un mouvement mondial sans précédent en faveur des droits des femmes, de l’égalité et de la justice. Le harcèlement sexuel, la violence et la discrimination à l’encontre des femmes ont fait la une des médias et ont fortement suscité un débat public stimulé par une détermination affirmée à instaurer un changement. 

Dans le monde entier, des personnes se mobilisent pour un avenir plus équitable. Cette mobilisation a pris la forme de marches et de campagnes mondiales, dont la campagne #MeToo aux États-Unis d’Amérique et les actions équivalentes menées dans d’autres pays, protestant contre le harcèlement sexuel et la violence.

La Journée internationale des femmes 2018 est l’occasion de transformer cette dynamique en action, de favoriser l’autonomisation des femmes dans tous les contextes – ruraux et urbains – et de célébrer les activistes qui travaillent sans relâche à revendiquer les droits des femmes et à réaliser leur plein potentiel. Le 8 mars, joignez-vous aux activistes du monde entier et à ONU Femmes pour saisir cette occasion de célébrer, d’agir et de transformer partout la vie des femmes. L’heure est venue.

Ce que pensent les lecteurs de Blog-Cabestany de Macron et de son augmentation « dégueulasse » de la CSG !

7 mars 2018

L’Éditorial du Collectif de Rédaction

Titre : ce que nous comprenons dans tout ce que vous nous faites le plaisir de nous envoyer.

Blog-Cabestany fait de la politique en reprenant les communiqués des Républicains 66. Ou d’autres.  En publiant uniquement ce sur quoi nous sommes d’accord car nous ne sommes pas une courroie de transmission d’un quelconque parti politique et nous gardons notre libre arbitre. Nous revendiquant sans complexes, de Droite. Et pensant, pour notre part, que vouloir agir dans la vie publique pour le bien de tous est un acte politique. Mais, et c’est heureux,  il peut aussi y avoir une vie à côté de la politique.

Il y a tous ces lecteurs qui nous font le plaisir de nous écrire, qui discutent avec nous, qu’ils soient de Cabestany, Perpignan, Canet, Canohès ou Pia….  Et sans eux, on aurait sans doute déjà fermé ce blog. Il y a aussi ceux de Caen, Limoges, Bar le Duc ou d’ailleurs qui nous suivent régulièrement. Qui nous ont découverts en même temps qu’ils découvraient qu’il existait en France une ville qui s’appelait Cabestany et où ils ne viendront sans doute jamais. Récemment, ce sont des belges qui en venant en vacances à Canet ont tenu à nous rencontrer pour nous avoir lu récemment sur la Toile. « Les mêmes idées rapprochent les hommes de bonne volonté ». 

Mais pour ce qui est de la grande majorité de ces fidèles internautes, devenus des amis, même si on n’est pas toujours d’accord, on n’a pas du tout l’impression d’avoir à faire à des gens encartés, politisés, militants, ou engagés en politique. D’ailleurs, ils nous l’écrivent : « on va voter, lorsqu’il y a des élections, pour faire notre devoir, et après basta ». Sinon, le reste du temps, la politique ne nous attire guère même si on a comme chacun nos convictions.

A Cabestany, les retraités représentent environ un quart de la population. Des gens qui souhaitent vivre leurs dernières années en paix, après avoir travaillé bien plus que 35 heures durant toute une vie. Des personnes qui ne veulent plus se faire trop de soucis, à part pour leur santé et leurs proches, et vivre dans une relative sérénité lorsque le monde, autour de nous, devient fou, se réchauffe, nous fait peur.

En 2017, au deuxième tour, ces retraités se sont déplacés pour voter Macron, par défaut, pour empêcher les extrêmes de passer. En se disant  : après tout lui ou un autre. Quand ceux d’avant n’ont guère fait de miracles. Et parce  qu’il était jeune et avec un peu de chance,  peut être intelligent. Mais surement pas dans l’état d’esprit de lui faire confiance aveuglément.

Macron qui n’a pas de réelle base politique aurait pu s’appuyer sur ces retraités qui n’ont pas envie de refaire le monde, de descendre dans la rue, ou mettre le feu. Macron est il un sectaire dominé par ses idées de mondialisation, préférant les start up, et le marché boursier aux fondamentaux : le travail, la solidarité entre générations,  la culture, la patrie. Est ce par doctrine qu’il laisse nos frontières ouvertes à tous les vents ? Ou alors, Macron se serait il entouré d’incapables pour le conseiller ? Écouter des abrutis ne plaide pas en sa faveur !

« S’en prendre comme il le fait aux retraités est une imbécillité, une faute politique qui lui reviendra un jour dans la tronche ». (c’est vous qui le dites).  Une erreur qu’il aurait pu corriger depuis, car tout le monde a le droit de se tromper à la condition de le reconnaitre. Mais au contraire, il assume et s’en félicite, et ce n’est guère rassurant et ça en dit long sur le personnage.  Des retraités, qui parfois  hésitent ou reculent avant d’engager des dépenses de santé, car même s’ils ont travaillé toute sa vie ils n’ont pas la CMU, l’aide médicale d’état et les allocations qu’ont certains qui n’ont rien fait pour mériter plus que ceux qui ont trimé. Ils nous le disent, ces retraités :  ils ne sont plus vraiment intéressés par les réformes sur le travail ? Et pour cause ! Par le statut des cheminots ? Par la politique politicienne, les jeux malsains que se livrent les syndicats.

Les retraités veulent seulement pouvoir encore se chauffer malgré les factures d’énergie qui grimpent allégrement. Pouvoir encore s’acheter des sardines en boite et des pommes de terre et surement pas du caviar auquel ils n’ont jamais gouté sans que cela leur manque. Ils craignent de finir maltraités dans un EHPAD. De ne plus pouvoir payer leurs impôts locaux. Alors qu’il en est pour les considérer comme des « riches ». Ils souhaitent aussi que ces agriculteurs pour lesquels ils ont eu tant d’admiration par le passé arrêtent de tuer leurs petits enfants avec le glyphosate ou autre chose. Car tout fout le camp ! Ils voudraient que ceux qui nous gouvernent s’en prennent aux vrais problèmes et pas en piquant avec autant de lâcheté dans leurs poches, leurs maigres ressources. Trop facile !

Président Macron, vous avez tout faux ! Certains se laissent griser par la vitesse, d’autres sont enivrés par le pouvoir. Votre marque de fabrique est votre détestation des vieux. Doit on d’ailleurs y voir une raison dans votre proche entourage ? Mais pour cela mieux vaut que vous alliez consulter un  psy. Redescendez sur terre et respectez vos ainés ! Vous ne vous en porterez que mieux. Et nous aussi !

-o-

P.S. : Un certain « Jean-François Cabestany » (il faut quand même se méfier des imitateurs) nous envoyait il y a deux jours un mail bien sympathique pour nous conseiller de ne pas passer à côté de la bonne littérature. La bonne littérature pour lui  étant le journal communiste « L’Humanité ». On ne va pas se mettre à donner de l’argent à l »Huma » en achetant ce journal mais qu’il se rassure et qu’il sache qu’au travers de ce qu’on appelle les « flux RSS » qui sont des mails automatiques générés par les quelques centaines de sites Internet auxquels nous nous sommes abonnés, nous recevons en temps réel les alertes aussi bien de l’Élysée, du Sénat,  de presque tous les partis politiques, mouvements, think tank, assoc, et de la presse : du Figaro, du Point, de l’Obs, de l’Huma…..  Ce lundi, donc, le site de « l’Humanité » titrait  » Macron enlève une baguette de pain par jour de la bouche des petits retraités « . Une formule qui a le mérite d’être claire…. et qu’on aurait bien aimé trouver nous mêmes. Souffrons quand même que d’autres puissent être meilleurs que nous ! Alors cher Jean-François (ou qui que vous soyez) voilà au moins un point sur lequel nous sommes en harmonie !

-o-

Tag :  » Macron enlève une baguette de pain par jour de la bouche des petits retraités « .

Conseil Municipal du jeudi 8 mars 2018 à 18 h 00 à la Mairie de Cabestany

5 mars 2018

ORDRE DU JOUR

Approbation du compte-rendu du Conseil Municipal du 1er février 2018.

Affaire n°01

Débat d’Orientation Budgétaire 2018. DOB

Affaire n°02

Approbation du Compte Administratif 2017 et Affectation des résultats du budget : Logements LES HAUTS DU MOULINAS

Affaire n°03

Proposition du budget 2018 : LOGEMENTS LES HAUTS DU MOULINAS.

Affaire n°04

Demande de subvention : DETR. Dotation d’Équipements des Territoires Ruraux

Affaire n°05

Rénovation de la Bibliothèque : Demande de subvention auprès du Conseil Départemental des  Pyrénées Orientales.

Affaire n°06

Rénovation de la Bibliothèque: Demande de subvention auprès de la Direction Régionale des Arts et de la Culture (DRAC) Occitanie.

Affaire n°07

Demande de subvention auprès du Fonds Interministériel de la Prévention de la Délinquance (FIPD).

Affaire n°08

Demande de subvention auprès de l’État dans le cadre la Mission Interministérielle de Lutte contre les Drogues et les Conduites Addictives (MlLDECA).

Affaire n°09

Demande à la Caisse d’Allocations Familiales d’une aide financière à l’investissement pour le nouvel Espace Jeunesse.

Affaire n°10

Consultation Création d’un office de remise en température et d’une salle de restauration à Cabestany. Lot n°3 : menuiseries extérieures aluminium : approbation du marché.

Affaire n°11

Convention de maîtrise d’ouvrage pour la mise en esthétique des réseaux BT, EP et FT ,  rue Guilhem de Cabestany.

Affaire n°12

Convention de mise à disposition gratuite d’un défibrillateur externe semi automatique et d’un coffret de protection et de maintenance.

Affaire n°13

Convention : « Centre de Loisirs sans hébergements » avec la Mutualité  Sociale Agricole  MSA : Avenant.

Affaire n°14

Rétrocession d’un casier au cimetière communal.

Informations Communauté Urbaine

Décisions

Le « Système » Macron (8) : « E. Macron et En Marche attaquent ceux qui ont travaillé » écrivent les Républicains 66 !

5 mars 2018

Courtoisie des Républicains 66

NO COMMENT

 

En déclarant hier à Châlons-en-Champagne qu’il « assumait » surtaxer les retraités, même aux dépens de sa « popularité », le Président de la République a commis une grave erreur.

Il persiste en effet dans l’aveuglement consistant à en demander toujours plus à ceux qui ont travaillé toute leur vie et qui méritent, au nom du pacte social que la Nation a passé avec eux, de pouvoir jouir du fruit des décennies d’efforts qu’ils ont produits et d’en faire bien souvent profiter les membres de leur famille.

Cet argent, les retraités ne l’ont pas volé, ils l’ont gagné en faisant vivre et grandir notre pays, qu’ils ont forgé au prix de leur travail. Penser qu’on peut surtaxer impunément les retraités et se servir d’eux comme une variable d’ajustement budgétaire, c’est avant tout les mépriser. Voilà une conception erronée de la société, qui en dit long sur la logique utilitariste à l’œuvre à l’Elysée depuis mai 2017.

Contrairement aux versions successives que le gouvernement a livrées avec embarras des effets de la hausse de la CSG, les Français savent très bien aujourd’hui que les petites retraites n’ont pas plus été épargnées que les grandes par la surtaxation. De tous les coins de France, les Républicains ont recueilli des témoignages qui prouvent qu’à partir de 1 000 € par mois, les retraités vont devoir encaisser une perte annuelle équivalente à plusieurs centaines d’euros.

Ce n’est pas notre conception de la société. Cela heurte même frontalement la vision que les Républicains ont de la vie en commun entre les générations de Françaises et de Français.

Et puisque M. Macron se fait fort d’assumer ce qui est pour des millions de Français une véritable faute, nous lui conseillons, entre deux tirades de « Pierre et le Loup », d’ouvrir les pages roses du dictionnaire. Il y trouvera cette sage citation latine, qui, souhaitons-le, le fera peut-être réfléchir : « Errare humanum est Perseverare diabolicum », l’erreur est humaine mais persévérer dans l’erreur est diabolique. C’est pourtant bien ce que fait le président de la République en refusant de voir l’injustice criante que constitue la hausse de la CSG.

Communiqué des Républicains 66