Archives d’un auteur

« Arrêtez le bla-bla ! Les chiffres démontrent que l’immigration dite incontrôlée est en réalité encouragée par Macron et l’Europe ! » écrit Denis

22 janvier 2022

COURRIER DES LECTEURS

Denis, c’est vous qui le dites ! Mais nous n’écrirons pas que vous avez tort !

Selon nos accords, nous ne ferons aucun commentaire ou surcommentaire – aujourd’hui – concernant l’article que vous nous conseillez aimablement, cher Denis, lecteur fidèle de Blog-Cabestany. Un article de notre ami Maxime Tandonnet, que plusieurs lecteurs nous ont signalé. Merci à eux. Mais nous sommes des abonnés de longue date de son blog, communiquons avec lui, et avons son autorisation pour le reprendre et le mettre en ligne. Merci quand même de nous lire et de nous signaler vos lectures, de bonnes lectures !

Lecture: Immigration, idéologie et souci de la vérité, Michèle Tribalat, L’Artilleur 2022

Publié le 22 janvier 2022 par maximetandonnet

Madame Michèle Tribalat, démographe, a écrit un livre courageux et lucide sur le sujet des statistiques de l’immigration et de l’asile. Il commence par une citation de Jean François Revel: « L’idéologue désire non point connaître la vérité mais protéger son système de croyance et abolir spirituellement faute de mieux, tous ceux qui ne croient pas comme lui. L’idéologie repose sur une communion dans le mensonge, impliquant l’ostracisme automatique de quiconque refuse de la partager [Il peut] non seulement négliger par paresse les connaissances dont il dispose, mais les abolir de propos délibéré lorsqu’elles contrarient la thèse qu’il veut accréditer. »

Mme Tribalat souligne que dans la France actuelle, une infime poignée de démographes emblématiques a la prétention de détenir la vérité scientifique sur le sujet de l’immigration. Ils sont considérés par l’ensemble des médias et de la presse comme les détenteurs de la connaissance et du savoir en la matière. Or, leur démarche est infiniment plus imprégnée d’idéologie que de réelle maîtrise scientifique du sujet. Les phénomènes migratoires sont à leurs yeux la source bienfaitrice de progrès de l’humanité. En tant qu’idéologues, ils ont substitué le dogme de l’immigration à celui de la lutte des classes comme moteur de l’histoire. Leur démarche permanente consiste à habiller cette croyance en prétentions de nature scientifique. A travers la manipulation des statistiques souvent opaques, ils n’ont de cesse que de minimiser à outrance les flux de populations. Toute prise de position visant à discuter leur dogme est diabolisée en tant qu’à la fois obscurantiste et raciste. Leur « autorité morale » qu’ils tiennent de positions prestigieuses dans les institutions s’impose partout au niveau des relais d’opinion.

Michèle Tribalat multiplie tout au long de son ouvrage les exemples de manipulation. Ainsi, ils utilisent la notion de « solde migratoire » (les entrées moins les sorties) pour donner le sentiment que l’immigration est un phénomène marginal en France (solde migratoire supposé de 58 000 personnes par an). Or, si le nombre des entrées est connu notamment par la délivrance des titres de séjour (271 675 premiers titres de séjour délivrés en 2021 et 121 554 demandeurs d’asile), celui des sorties est absolument impossible à évaluer. La notion de solde migratoire qu’ils mettent en avant pour minimiser l’importance des flux est ainsi largement illusoire. L’auteur s’attarde sur l’histoire de l’accueil en France de l’ouvrage de Stephen Smith, la ruée vers l’Europe, liée à l’explosion démographique du continent africain au XXIème siècle. D’abord accueilli avec intérêt par la presse française, il fut mis à l’index et diabolisé en vertu d’une « vérité scientifique » proclamée par ces mêmes savants, sur des fondements contestables (la simple projection linéaire, considérée comme un paramètre inéluctable, des tendances observées jusqu’à présent). Or, souligne Mme Tribalat, il est quasiment impossible de développer une politique publique cohérente de maîtrise de l’immigration et d’intégration des populations issues de l’immigration dans un tel climat de déni des réalités.

Maxime Tandonnet

« Je suis Charlie »

9 janvier 2022

Courrier des lecteurs

Alicia écrit pour Blog-Cabestany :

Rassurez vous chers lecteurs, 7 années après, nous sommes toujours « Charlie ». D’autres pour des raisons électorales ont vite renié leurs engagements, ont tourné le dos à la « Liberté d’Expression », ont préféré les petits accommodements, les petites compromissions, les arrangements politiciens. Les chiffres actuels des sondages politiques en sont la démonstration. On ne refera pas le monde. On ne refera pas la classe politique. Mais le citoyen lui peut changer les choses s’il cesse – enfin – d’accorder sa confiance à qui ne la mérite pas ; s’il se décide à ouvrir les yeux. Courage ! Et bon dimanche.

Ce que sera encore Blog-Cabestany en 2022 !

3 janvier 2022

COURRIER DES LECTEURS

Moins de 5% des échanges avec nos lecteurs se font au travers des commentaires que vous laissez en bas de nos articles. Avec votre nom, ou un pseudo. Tous vos écrits sont filtrés par nos modérateurs. Et parfois mis en ligne mais seulement avec votre accord.

Alors que le nombre d’articles mis en ligne par nos rédacteurs diminue progressivement, largement plus de 90% des échanges entre nos lecteurs et notre équipe se font désormais en dehors du Blog : uniquement par mails. De façon confidentielle. Seuls, celui qui nous écrit et celui qui réceptionne votre mail sont au courant de vos propos. Seul celui à qui nous répondons sait ce que nous voulions lui dire. Une fois vous avoir répondu nous effacerons votre message, notre réponse, votre adresse e-mail. Rien ne subsiste sur nos disques durs, dans les mémoires de nos appareils, sur le Cloud ou ailleurs.

Nous ne tenons aucun fichier !

Parce que pour trouver de l’info vous n’avez pas besoin de nous, nous écrivons moins. Mais vous appréciez de plus en plus de pouvoir confier vos états d’âme, vos convictions, réflexions, et vous aimez que l’on vous réponde. Vous aimez échanger. Vous êtes au bon endroit !

Grace à vous, nous sommes informés de ce l’on voudrait nous cacher à Cabestany, ou dans les PO. Car la propagande, rien qu’à Cabestany est de plus en plus perverse et mensongère. Mais vous pouvez ainsi nous dénoncer des abus, des injustices, des situations qui vous révoltent. Ou parfois juste nous demander – éventuellement – un conseil. Ou de faire une recherche spécifique sur Internet. Ou vous donner un contact avec une personne susceptible de vous aider, si c’est dans le domaine du possible.

Alors en 2022, même si vous le souhaitiez, il n’y aura toujours pas d’échanges par S.M.S. Cela voudrait dire que des numéros de téléphone circulent. Les vôtres, les nôtres. Nous nous en tiendrons toujours uniquement aux mails.

Que Blog-Cabestany devienne un forum ou un réseau social n’est pas non plus envisagé. Il n’est pas question de laisser trainer des écrits en ligne que vous pourriez un jour regretter. Que nous pourrions regretter. Qui pourraient donner lieu à des polémiques, voire des poursuites. Vous avez à votre disposition tellement d’autres sites pour mettre en ligne ce que vous souhaitez dire de manière parfois incongrue, sur Facebook, Twitter, Instagram, ou autre… Mais pas chez nous.

Notre Blog existe pour défendre la Liberté d’Expression. Mais il respecte – si tel est votre souhait – votre confidentialité, votre identité, et le principe de protection des données : et ce de façon on ne peut plus stricte et légale. Vous pouvez nous faire confiance !

Vous pouvez nous adresser comme en 2021, et dans les mêmes proportions, toutes les pièces jointes que vous voulez : textes, informations, documents, dossiers, PDF, Vidéos, Images, musique, photomontages, poèmes. Tout ce que vous souhaitez nous adresser. On a même reçu deux romans et une bande dessinée l’année passée. Et des maquettes de chansons. Nous avons les moyens techniques de lire tous les formats de fichiers, les plus exotiques soient ils. Et des anti-virus professionnels pour nous protéger.

Et si un jour nous cessions de paraître en ligne ou de converser – par mail – avec nos centaines de lecteurs, la planète ne s’arrêterait pas de tourner pour autant. Alors Bonne Année 2022

avec toute mon affection, Alicia

Bonne Année à Tous !

1 janvier 2022

Courrier des lecteurs

  • Alicia, notre cheffe d’orchestre, enseignante-chercheuse, americano-française
  • notre Collectif anonyme de Rédaction, à Cabestany, Perpignan, Canet, ou ailleurs
  • notre consultante politologue permanente à Paris (Gersende),
  • les deux journalistes et ex-journalistes à Paris et La Baule (Électron Libre et Gaston),
  • le prof d’Histoire à Versailles-Le Chesnay (Nicolas),
  • la prof de Lettres (Cécile à Poitiers)
  • les consultants-rédacteurs permanents dans les P.O, à Paris, Vannes, Nice, Ajaccio (Littérature, Santé, Économie, Politique,……..),
  • les conseillers occasionnels, élus ou anciens élus, RPR, UMP, LR, CNIP ou sans étiquette,
  • le Cercle Gaulliste de Réflexion Politique et Sociale, notre caution morale et politique, notre phare
  • les chargés du courrier qui transmettent vos messages à ceux qui vous répondent,
  • les modérateurs de commentaires, qui filtrent tous vos envois en ligne
  • les correcteurs,
  • l’équipe technique de la galaxie Linuxienne, P.H.P., Python ou autre
  • les webmasters (à Grabels et Gérone), Automattic à San Francisco, l’équipe de Mariposa CA (Californie), la mère d’Alicia à Boston, CEO de QuadrantWest Int. Consulting
  • nos deux juristes, Sybille à Paris (Cabinet K.K.D.P.A.), et Malika (Droit de l’Internet) à Bruxelles
  • toutes les petites mains qui s’activent à votre service,
  • ceux qui ont créé ce blog, et nous ont passé le flambeau (ils restent membres honoraires)
  • nos amis de l’Association « Trait-d’Union-Cabestany », association Citoyenne, Politique et Écolo
  • et les autres, sympathisants actifs ou de soutien, issus de tous les milieux, pluralistes, laïcs (ou pas), politiques ou non,  …. tous des bénévoles, ayant la conviction que la LIBERTÉ D’EXPRESSION mérite que l’on se dévoue pour la défendre,

vous présentent leurs meilleurs vœux, pour l’année 2022

Disparition de notre ami Roland Natton !

26 décembre 2021

Courrier des lecteurs

Notre ami Roland Natton

Nous sommes tristes. Il n’y a pas d’autres mots. Car Roland était un ami fidèle capable de se dévouer pour ceux qu’il aimait. Et d’une grande tolérance, il avait l’art de respecter ceux qu’il n’aimait pas.

Retraité, il avait été sa vie durant, Décorateur d’Intérieur. Il avait également tenu – en dehors du département mais également chez nous – des magasins de tissus de décoration, rideaux, voilages.

Il avait un goût sur en matière de déco. Mais raffiné, il avait également la capacité de juger d’un plat, d’un vin. D’une œuvre d’art. Il aimait la musique et la littérature. Il était un grand sportif.

Il avait été le trésorier du Club départemental des Kiwanis’s. L’équivalent du Rotary ou du Lions’ Club.

Il avait rejoint l’équipe des co-listiers de Colette Appert il y a une dizaine d’années déjà. Peut être un peu plus ? Pas pour devenir conseiller municipal et par souci de notoriété. Car l’homme savait s’effacer, mais juste pour défendre ses idées. Et rejoindre une équipe solide et crédible qui tenait la route. Et il avait l’art oratoire de faire passer ses idées. Sachant aussi bien se mettre en retrait lorsqu’il le fallait que prendre la parole au bon moment et s’imposer. Un homme de convictions. Inspirant confiance. Équilibré. Solide. Et un sportif dans l’âme, ayant l’esprit d’équipe, et sachant qu’il vaut mieux passer la balle au bon moment que de vouloir jouer perso.

Il va nous manquer ! Mais il n’aurait pas aimé nous voir pleurer. Et si on devenait le définir en quelques mots, on dirait tout simplement qu’il était un homme de bonne volonté qui adorait la vie. Et sa famille.

Alors adieu ou à bientôt, ami Roland ! Mais nous sommes quand même bien tristes !

Et c’est aussi bien Colette Appert que nous mêmes et tous ses amis à Cabestany qui tenons à témoigner à sa famille de tous nos regrets.

La Rédaction de Blog-Cabestany

« Joyeux Noël, malgré tout » écrit notre ami Maxime Tandonnet

25 décembre 2021

courrier des lecteurs

Par déontologie et selon notre éthique et nos accords nous ne sur-commenterons pas l’article de Maxime !

Joyeux Noël malgré tout

Publié le 24 décembre 2021 par maximetandonnet

La fête de Noël est toujours un moment particulier dans l’année, au-delà de la naissance du Christ, la célébration des joies de l’enfance, de l’unité familiale et de l’espérance. Ce symbole d’une civilisation deux fois millénaire est évidemment une cible favorite des idéologues de la déconstruction et de la table rase. Certains rêvent même de bannir l’expression « Joyeux Noël » comme en témoigne une communication interne à l’institution européenne. Le 26 octobre dernier, Helena Dali, commissaire chargée de l’Égalité, pose avec une brochure à la main. En légende, l’ancienne députée travailliste élue à Malte se dit « fière » de présenter ce document, un ensemble de « lignes directrices » proposées par la Commission européenne pour une « communication inclusive ». Ce « manuel » de 33 pages, écrit par l’Erasmus Student Network, se présente comme un « guide pratique sur la façon de communiquer de manière inclusive avec la jeunesse internationale ». À destination des fonctionnaires de l’institution européenne, il se présente comme une référence pour toute communication, à la fois interne et externe. Il invite notamment à préférer à l’expression « joyeux Noël », la formule « joyeuses fêtes » décrite comme une salutation « plus ouverte et plus inclusive pour les personnes qui ne célèbrent pas Noël » (page 12). La résistance à la bêtise, à la logique de la déconstruction et de la table rase, passe aussi par des gestes et des mot quotidiens. C’est donc avec une ferveur toute particulière et une pensée pour les millions de chrétiens persécutés en Arménie et partout dans le monde, que je souhaite aux nombreux visiteurs de ce site un joyeux Noël 2021.

MT

« Bon Noel à tous ! »

24 décembre 2021

Courrier des lecteurs

« Notre sort, en France, dans notre pays, est il de subir le sort des Chrétiens d’Orient ? », demande Caroline.

24 décembre 2021

Courrier des lecteurs – c’est vous qui le dites –

Alicia, pour Blog-Cabestany, écrit :

« Virus communiste chinois », cette arme bactériologique insensée dont on se demande combien de variants on va devoir subir dans les années à venir, et si l’un d’eux ne va pas finir par éradiquer l’espèce humaine et persécution des chrétiens en France : deux inquiétudes – parmi tellement d’autres – à quelques jours de Noël dans votre courrier à Blog-Cabestany.

La campagne des Présidentielles vous apparait indigeste, insupportable, décalée par rapport aux réalités. Faut il acheter en s’endettant une voiture électrique alors que l’on est pas sur d’avoir du courant pour se chauffer cet hiver ? Et pourra t’on même payer la facture ? On marche sur la tête !

Que voulez vous que j’écrive à la lecture de vos mails ? RIEN ! Alors je préfère me taire et vous souhaiter une bonne soirée de Noël ! Avec une pensée pour ceux qui souffrent, ceux qui sont seuls. Je leur transmets ma profonde amitié. Ainsi qu’à vous, chers lecteurs, et à vos familles.

Pour nos amis !

23 décembre 2021

Courrier des lecteurs

Pour nos lecteurs à Cabestany ou ailleurs !

22 décembre 2021

Courrier des lecteurs

« Triste période ! », écrit Josyane à Cabestany.

21 décembre 2021

Courrier des lecteurs

Merci pour ce dessin qu’on a trouvé nulle part ailleurs mais peut être pourrez vous nous en dire un peu plus. Et encore Merci de penser à nous !!!

Nos lecteurs ont la parole !

20 décembre 2021

Courrier des lecteurs

Merci, Colette

Cabestany : Conseil Municipal le mardi 14 décembre 2021 à 18 h 30 au Centre Culturel !

12 décembre 2021

COURRIER DES LECTEURS

5 décembre 2021

5 décembre 2021

COURRIER DES LECTEURS – UN ARTICLE QUE VOUS NOUS AVEZ DEMANDE DE REPUBLIER –

« Pourquoi commémorer le 5 décembre ? », écrivait Richard, le prof d’histoire, en décembre 2019 pour Blog-Cabestany !

by Postmaster

« Liberté d’Expression » – « C’est eux qui le disent »

« Appelés » en Algérie !

Richard est beaucoup publié, ici ou là, dans des magazines ou revues. Et il concocte pas mal d’émissions pour la télé. C’est un ancien professeur d’histoire à la Sorbonne.

Richard écrit :

Dès la fin de la Seconde Guerre Mondiale, ce que la France nommait « Son » Empire est secoué de violents soubresauts. De l’Indochine à Madagascar. Les pays d’Afrique Centrale dont les contours ont été dessinés de façon aléatoire et imbécile par la France vont se gérer eux mêmes. Le Maghreb n’est pas épargné. La Tunisie et le Maroc sous protectorat vont devenir libres. Mais pour l’Algérie il en ira autrement. En 1848, la Deuxième République, puis plus tard Napoléon III vont considérer que rattacher l’Algérie au territoire national est une nécessité pour asseoir le prestige d’une France qui entend rayonner sur le Monde. Même si l’Algérie est perçue depuis Paris par les rares  qui y ont mis un jour les pieds, comme une terre « avec beaucoup de cailloux, et seulement quelques chèvres ». Inutile d’évoquer les gens qui y habitent et qui ne semblent pas compter. On ne leur demandera d’ailleurs jamais leur avis.

Qu’on le croie ou non, les colonies n’auront jamais enrichi la France, mais seulement rendus immensément richissimes une poignée de Français.

On va engloutir d’énormes sommes d’argent en Algérie. Des montants ahurissants qui dépassent l’entendement. A fond perdu. Et mal. De l’argent qui réparti sur le sol français aurait peut être rendu notre état moins faiblard et n’en aurait sans doute pas fait cette proie facile, à trois reprises, pour l’envahisseur d’outre Rhin. Même si le raccourci n’est pas évident pour tous, s’obstiner à vouloir raccorder l’Algérie à la France, dilapider notre argent, entretenir une armée  au Maghreb, aboutira à ce qu’on perde l’Alsace et la Lorraine ? Quel gâchis ! Mais vous ne lirez jamais cela dans un manuel d’Histoire. Et personne n’en tirera les leçons. On a construit des ponts au Laos mais en 1914 on n’avait encore que les pétoires de 1870 pour se défendre. On a fait des routes qui menaient nulle part, partout dans la brousse, mais en 1939 on n’avait encore que les canons de 1914 !

Dans cet Empire, on aura tiré des fils électriques de quoi faire plusieurs fois le tour de la Terre. Mais pas construit trop d’écoles ! Un illustre de nos grands soldats, aujourd’hui disparu, raconte dans ses Mémoires : « Au fin fond de l’Algérie où j’ai servi longtemps on avait l’électricité. Dans ma ferme natale des Côtes d’Armor, en Bretagne, on aura du attendre 1953 pour être raccordé ». Et le téléphone fonctionnait mieux à Oran qu’à Lyon. Le Prestige imposait qu’on possédât un Empire quand les Français demandaient des salaires décents et des conditions de travail humaines. Ainsi, on aura eu le « Front Populaire », Munich, et la Guerre. Puis Dien Bien Phu. Et si on ne pouvait refaire le Phare d’Alexandrie, une des merveilles d’un monde ancien, on aura fait de la Poste d’Alger, le (presque) plus beau bâtiment du monde. Le sang des Français va couler devant cette Poste, rue d’Isly. A cause d’autres Français qui leur tiraient dessus !

Que les Algériens aient leur nation était sans doute légitime. Etait ce aussi légitime, que sitôt l’indépendance acquise, ils se précipitent vers la France plutôt que de construire leur pays et en faire une démocratie. On voit le résultat aujourd’hui ! Quand les algériens parlent sur le sol français de leurs droits, ils semblent oublier que les pieds noirs aussi avaient des droits. Et on a accueilli ces Algériens qui nous ont foutu dehors comme des héros. On les aura naturalisés, pour qu’aujourd’hui ils se permettent de juger la France sans la moindre gratitude.

La France n’aura jamais voulu être comptable des milliers (ou dizaines de milliers) de supplétifs algériens massacrés par leur « frères » sur les quais en 1962 parce qu’on ne voulait pas d’eux en France. Pas plus que la France aura des remords pour tous ces pieds noirs massacrés après les accords d’Evian. Mais la France ne montre aucun remords  à avoir ouvert ses portes à des Algériens au nombre desquels il y avait – peut être – les égorgeurs de harkis ou pieds noirs. Alors qu’on n’avait pas vraiment accueilli comme on aurait du le faire,  les pieds noirs. Mais les pieds noirs on en parlera bientôt plus !

Trop de femmes et d’hommes, trop de civils ou militaires, quel que soit leur camp ont perdu la vie dans ce naufrage au Maghreb.

Une loi a décidé que le 5 décembre, officiellement et de façon légale, on rendrait hommage à toutes les victimes de ce qu’on mettra trop longtemps à appeler une guerre. Car il ne s’agit en rien de la commémoration d’une victoire mais de la reconnaissance par la France d’une tragédie autant pour les Français que pour les Maghrébins. Cette guerre, trop longtemps considérée comme une « opération de maintien de l’ordre ».

Laissons, ici ou là, des nostalgiques du bolchévisme, défendant une idéologie dépassée, continuer de partir en kermesse le 19 mars en tapant sur des tambours, en soufflant de façon pitoyable dans des zuzuzémas. Se réjouissent ils du malheur d’autres Français ? Car ces pieds noirs traités de colonialistes vivaient pour la plupart sous le seuil de pauvreté. Pour eux, c’était « la valise ou le cercueil ». Mais n’était ce pas ce que les dirigeants voulaient des deux côtés de la Méditerranée, en faisant abstraction de la souffrance des gens ?

En ce monde où nous vivons et où jamais les périls n’ont été aussi grands depuis des décennies, cela vaut la peine qu’on s’inquiète de l’avenir. Plutôt que de se focaliser sur des dates qu’on n’essaye même plus d’apprendre à nos élèves. L’Histoire ? Ils n’ont en plus rien à foutre ! Quand dans l’école primaire en face de chez moi, mixité oblige, un élève sur cinq ne croit même pas que le Terre soit ronde !!!!

Votre ami Richard

Blog-Cabestany : chacun a le droit d’exprimer sa pensée si l’on est toujours dans un pays de Liberté !

l’article de 2019 : https://blogcabestany.com/2019/12/07/pourquoi-commemorer-le-5-decembre-ecrit-richard-le-prof-dhistoire/

Et Alicia vous souhaite un bon dimanche à tous à Cabestany, dans les P.O. ou ailleurs !

La Tribune de l’Opposition dans le dernier Cabes’infos n°119 de novembre 2021

16 novembre 2021

COURRIER DES LECTEURS

Alicia de Blog-Cabestany écrit :

Vous avez des choses à dire ? Plutôt que de nous laisser des commentaires se limitant à un ou deux mots, et pas vraiment publiables, on vous ouvre nos colonnes pour vous exprimer. Si vous respectez les usages de bonne correction et d’éducation. Car les invectives ne font rien avancer. Que vous soyez « vent debout » et dans une profonde colère devant cette municipalité qui vous méprise – selon votre avis – et pour laquelle vous n’avez que du ressentiment est votre droit. C’est à vous de vous exprimer et de dire ce que vous pensez !!!

pour nous écrire, juste un clic :

blog.cabestany@gmail.com

et pour ceux qui ne veulent que s’adresser à moi, mais je ne garantis pas de leur répondre dans l’immédiat :

alicia.jones-smith@gmx.com

[Pdt] Macron, avez vous vraiment fini de trimballer la dépouille de mon pauvre camarade de combat Hubert [Germain]

11 novembre 2021

COURRIER DES LECTEURS – LIBERTÉ D’EXPRESSION – C’EST VOUS QUI LE DITES –

Alicia (rédactrice de Blog-Cabestany) écrit :

Manuel, pied-noir, Perpignanais, l’un de nos fidèles lecteurs  dit il, ancien combattant (il est bien qui il prétend être) m’envoie ce commentaire d’un citoyen révolté et qui pousse un grand coup de gueule :

Manuel écrit :

« Je n’ai pas connu mon camarade Hubert [Germain] mais j’ai fait le même parcours que lui. La Libye l’Italie où près de 10 000 français perdront la vie le débarquement de Provence. Sans doute que les bons professeurs Veran Raoult Buzin et autres avaient préparé la picouse pour le maintenir en vie encore un moment. Jusqu’au 8 mai par exemple pour que ce soit la « bonne » guerre. Patatras. Hubert nous a quitté le 12 octobre de cette année et on lui a rendu l’hommage qu’il méritait aux Invalides le 15 octobre. Fallait il que par une récupération dégueullase on le promène presqu’un mois dans tous les endroits de Paris pour servir celui pour lequel je n’ai guère d’admiration et je modere mes propos. Qu’on l’emmene [Hubert Germain] ce matin à l’Arc de Triomphe pour discuter sans doute le bout de gras avec le soldat inconnu. Quelle comédie tragique. Quelle indignité de la part ce ceux qui devraient nous montrer l’exemple. Pour le porter jusqu’à sa derrière demeure au Mont Valérien où le Général dans les années 50 avait decreté qu’on y placerait le dernier Compagnon de la Libération. La croisière est vraiment finie ? On aura pas droit à un replay ? Qu’on rende les honneurs dus à mon camarades était une nécessité. L’avoir gardé au frais pendant un mois pour servir le dessein politique de quelqu’un qui n’a même pas fait son service militaire mais nous gonfle avec ses émois de pucelle sa repentance et ses vilains calculs politiciens je dis que c’est rien d’autre qu’une honte ! C’est minable !« 

BLOG-CABESTANY : Manuel c’est vous qui le dites et c’est votre Liberté d’Expression mais je ne serais pas surprise si plusieurs de nos lecteurs étaient en accord avec vous.

11 novembre à Cabestany

10 novembre 2021

COURRIER DES LECTEURS

Alicia écrit :

j’espérais trouver dans les archives du Blog un article plus ancien. Mais nos « amis » américains de la Silicon Valley qui hébergent notre Blog avaient sans doute besoin de plus de place pour stocker du Facebook, du Google, que sais je ! Les archives du Blog semblent avoir été envoyées la haut du côté de chez Pesquet, vers l’espace intersidéral, sans espoir de récupération.

C’est cela Internet où tout est futile et éphémère, même le souvenir de mémoire et le respect du à nos ainés !!!!

Qui avait écrit en 2019, au nom du collectif de rédaction de Blog-Cabestany, l’article ci-dessous ? Josette, Danielle, Colette, Gersende, (mais pas moi) ou Jacques, René, Maurice, Nicolas, Jipé ou Hervé ? Et c’était il y a seulement deux ans mais le Virus Chinois depuis est passé par là !

J’ai repris cet ancien article par paresse intellectuelle, mais aussi parce qu’aujourd’hui, je n’aurais surement pas mieux fait que ceux qui me font confiance au point de me donner les clefs du Blog. Où je peux mettre ce que je veux. Une confiance qui m’honore !

Et l’Honneur du à nos Ainés est pour moi incontournable. Alors voilà ! C’était le 11 novembre 2019 et nous étions inconscients de ce qui nous attendait. Nous pensions que l’hôpital était au top. Nos dirigeants compétents et pas des menteurs (et des bons à rien). Les Chinois nos amis. L’avenir paraissait rose. Quels idiots nous étions !

Et si vous croyez encore que quelqu’un de providentiel en 2022 va arriver et tout arranger !

Cérémonie du 11 novembre 2019 devant le Monument aux Morts de Cabestany !

by Postmaster

Courrier des lecteurs – Honneur à nos Aînés

Honneur à nos Aînés !

Tous les Cabestanyencs, femmes ou hommes de bonne volonté, se retrouveront lundi 11 novembre 2019, à 11 h 00 du matin précises , devant le Monument aux Morts de Cabestany, à côté du Centre Culturel,  pour la commémoration de la fin de la Grande Guerre.

Les Associations d’Anciens Combattants seront présentes pour cette cérémonie officielle.

A ceux d’entre vous, peu nombreux, qui sans remettre en cause cette cérémonie, se demandent, nous demandent, si elle est encore utile, 101 ans après, nous répondrons que tant qu’il ne sera pas institutionnalisée une Journée unique pour honorer tous ceux qui sont tombés pour notre Liberté, nous ne voyons pas pourquoi on ignorerait cette journée. Et ce n’est pas trop que de se déplacer trois fois dans l’année : les 8 mai, 11 novembre et 5 décembre, pour honorer nos Aînés et notre Patrie.

Il s’agit là d’un Devoir de Mémoire ! Qui pour nous revêt une extrême importance.

Et pour cette Cabestanyenque, qu’on apprécie, et qui nous écrit : « lundi matin, je serai devant le monument, pour honorer tous ceux de ma famille qui sont tombés pour la France, dans plusieurs des différentes guerres menées depuis un siècle pour la France, pour notre Liberté. Je chanterai, sans réserves,  « La Marseillaise » qui est l’hymne de mon pays. Mais si à la fin de cette cérémonie on pouvait nous passer « Les Africains » ! Mais je rêve sans doute ?  »

Chère amie, fidèle lectrice, vous rêvez en effet,  si vous pensez que l’on vous jouera « Les Africains » à la fin d’une cérémonie d’Anciens Combattants à Cabestany. Mais chez Blog-Cabestany, on s’octroie toutes les Libertés. Et si nous soutenons Colette Appert c’est pour « plus de liberté ».

Alors s’il n’y a que cela pour vous faire plaisir, chère lectrice de notre Blog, nous mettons en ligne ce que vous nous demandez.

Mais qu’il soit clair qu’il ne s’agit pas là pour nous d’une facétie. D’une forme d’humour ou de malice qui serait en cette occasion plus que discutable.  Nous sommes on ne peut plus sérieux ! Nous respectons nos amis Pieds Noirs et sommes solidaires de leurs souffrances. Nous respectons – aussi – tous ceux qui se sont battus en Afrique du Nord, appelés ou engagés, parce qu’un gouvernement les avait envoyés là-bas sans leur demander leur avis. Et tous ne sont pas revenus. Tout comme nous respectons ceux qui originaires de Syrie, du Levant, du Maghreb, de l’Afrique sub-saharienne, des territoires d’outre-Mer, et bien d’autres contrées,  durant la première ou la deuxième guerre mondiale, sont venus défendre la France, et ont versé souvent leur sang pour notre Liberté.

Honneur à nos Aînés, Honneur à tous les Anciens Combattants ! Et VIVE LA FRANCE !

Share this:

Conseil Municipal à Cabestany le mardi 9 novembre 2021 à 18 h 30 dans la Salle du Conseil à la Mairie !

8 novembre 2021

COURRIER DES LECTEURS

« L’École des Énergies Renouvelables à Perpignan, une filière de qualité », nous dit Gauvin !

5 novembre 2021

COURRIER DES LECTEURS

Gauvain est élève-ingénieur, à Perpignan, à l’École des Énergies Renouvelables, une filière de qualité.

Une idée intéressante pour des jeunes étudiants qui n’ont pas les moyens d’aller poursuivre des études à l’autre bout de la France. Et des débouchés professionnels assurés, nous explique t’il.

Gauvain a découvert notre Blog récemment. Et pour nous faire plaisir il nous a envoyé toute une documentation qui explique « Comment faire de l’essence avec des éoliennes ». Un raccourci bien sur. On a d’ailleurs pas compris grand chose.

Sinon que l’électricité produite par les éoliennes peut servir à faire de l’hydrogène qui recombinée avec du CO² peut aboutir à faire du carburant qu’on pourrait mettre dans nos réservoirs. Peut être pas aussi simple qu’on l’explique.

Mais pour Gauvain, l’échéance de 2035 à laquelle on ne pourra plus acheter une voiture avec un moteur à essence, parait être une utopie.

le lien vers son école :

https://sup-enr.univ-perp.fr/

Bonne « Gouel an Hollsent ! »

1 novembre 2021

COURRIER DES LECTEURS

Lundi 1er novembre : Gouel an Hollsent (en breton), Tots Sants pour certains d’entre nous ou la Toussaint pour les autres.

La Toussaint est la fête de tous les Saints de la religion chrétienne, qu’elle fut romaine, orthodoxe, ou de l’une de ses autres composantes en Orient en Chine ou ailleurs.

C’est le 2 novembre qu’on honore – en principe – et en métropole, nos défunts. Alors qu’en Corse ou aux Antilles on le fait avec beaucoup de ferveur le jour de la Toussaint. Comme on le faisait autrefois dans nos régions de Bretagne ou d’Aquitaine. En priant toute la nuit et en allumant des bougies. Et on chantait ou on dansait parfois pour nos chers disparus qu’on voulait être présents avec nous à cette occasion.

Nous rendons un hommage à tous ceux que nous avons aimé et qui sont partis trop tôt !

Les différents scénarios de la transition énergétique et des énergies renouvelables ! Objectif 2050

26 octobre 2021

COURRIER DES LECTEURS

Jacques écrit :

c’est aujourd’hui qu’il va falloir décider de la politique énergétique à entreprendre pour le futur. Se diriger vers le tout renouvelable qui suppose de multiplier les éoliennes existantes par 10 ; les panneaux solaires par 25. Ou conserver une capacité nucléaire de 50% qui suppose également de gros investissements. Mais on ne pourra pas se passer d’éoliennes dans nos campagnes…. ou dans la mer ! A moins de vouloir revenir au charbon.

Il y a 6 scénarios possibles. Et il n’est pas question de supprimer totalement le carbone dans l’air mais de le limiter, vers 2050, à la capacité qu’ont la mer, les forêts, la terre pour l’absorber. Alors qu’aujourd’hui, on a déjà depuis longtemps dépassé ce seuil qu’on prédisait inatteignable en prenant des mesures qui n’ont jamais réellement été prises. Le fera t’on dans l’avenir ?

J’ai proposé à mes amis de Blog-Cabestany de leur permettre de mettre en ligne tous les rapports qui viennent de sortir : + de 1000 pages.

On a déjà réglé le problème m’ont t’ils aimablement répondu car tous ces rapports sont visionnables, téléchargeables, imprimables sur le site de R.T.E. Dont acte !

Le bon site à consulter :

https://www.rte-france.com/analyses-tendances-et-prospectives/bilan-previsionnel-2050-futurs-energetiques#Lesdocuments

« Les rats sont entrés dans Paris » un texte repéré par notre ami René sur « l’Observatoire du Mensonge »

21 octobre 2021

COURRIER DES LECTEURS

L’un de nos fidèles lecteurs, René, nous signale avoir apprécié un texte sur l’Observatoire du Mensonge, qui est une parodie de la chanson de Serge Reggiani : « les loups sont entrés dans Paris ».

Par Rik Zak

Les Parisiens avaient perdu l’envie
De faire la fête, de faire la vie !
C’est que les rues étaient dangereuses
Et de plus en plus sales et crasseuses.
A Paris, la ville lumière,
Les quartiers pas fiers
Souvent occupés par des sauvages
Qui comme les rats avaient la rage..

Paris devenu ville sale et salie
Par la faute de « Notre Drame de Paris »
Les rats sont entrés dans Paris !
Ils ont pullulé pendant la nuit.
Personne n’ose plus sortir le soir,
Non pas à cause de la peur du noir,
Mais parce que Paris est devenue danger
Et qu’il n’y fait plus bon s’y promener.

Paris ville lumière est devenue éteinte
Et l’insécurité n’y est pas feinte.
Les rats sont entrés dans Paris
Parce que Notre Drame de Paris
A laissé tout cela s’installer
Pour vendre ses bobards effrénés
Au détriment de la vie des Parisiens
Qu’elle ne considère pas comme les siens.

Les rats sont entrés dans Paris,
La peur s’est installée ainsi.
Regardez donc cette vérité dans la rue
Arrêtez de vous cacher et masquer la vue,
La vie ne sera plus jamais comme avant
Il faudra combattre pour le changement
Sinon ce sera dramatique et invivable
Une ville ou plus rien ne sera viable !

BLOG-CABESTANY : Merci René ! Comme on aurait aimé que tu nous la chantes et que l’on puisse t’enregistrer. On aurait mis la vidéo sur Youtube.

Mais rendons à César…. et le lien vers l’Observatoire du Mensonge est ci-dessous :

« Assez des pages sombres de notre histoire ! », écrit Philippe Bilger

19 octobre 2021

COURRIER DES LECTEURS

19 octobre 2021

Assez des pages sombres de notre Histoire !

Avec ce président de la République, Dieu sait qu’on est invité à les revisiter, les pages sombres de notre Histoire !

Le 16 octobre, il a reconnu « les crimes du 17 octobre 1961 ». Il évoque « des responsabilités » lors des violences policières contre les manifestants algériens.

Il faut créditer Emmanuel Macron d’une constance méritoire : plus le pouvoir algérien se plaint des contritions françaises, plus il en rajoute. Bientôt il ne saura plus où donner du regret ! On ne va tout de même pas aller jusqu’à inventer des horreurs imaginaires pour battre la coulpe française jusqu’à la lie !

Cette volonté présidentielle de cultiver un fort masochisme – les tragédies ont eu lieu mais en plus il faut les faire revivre en pleurant sur elles – n’est d’ailleurs pas perçue à sa déplorable valeur par ses opposants puisque, par exemple, Alexis Corbière en exige plus : « Il reconnaît les morts mais ne dit pas qui sont les tueurs ? » (JDD)

Il n’a mis en cause que Maurice Papon ! Petit bras dans l’affliction, il aurait pu et dû faire mieux. Ou pire !

Emmanuel Macron a beau faire des efforts pour montrer une image de notre pays en « mater dolorosa », cela ne suffit pas !

Je donne l’impression de badiner mais pourtant il n’y a pas de quoi rire.

070130992854-web-tete

D’abord, par quels étranges détours ce président – certes intellectuel de gauche dans beaucoup de domaines encore, ceux qui relèvent notamment de notre Histoire, de notre protection et de l’évolution sociale – s’est-il fait une spécialité de cette volupté de la désolation nationale ? Certes celle-ci peut nourrir de beaux discours mais je ne crois pas que ce soit la raison essentielle. Il me semble que le président n’a au fond qu’un lien abstrait avec la France et les Français de sorte que s’exprimer au nom du pays en l’invitant à se fustiger ne le met pas en position d’appréhender les dégâts concrets, tangibles qu’il cause à notre mémoire nationale, à notre honneur collectif.

Ensuite, à la rigueur, on pourrait admettre de revisiter des pages sombres de notre Histoire si des pages splendides, épiques, glorieuses, ou tout simplement consubstantielles à la destinée de notre pays dans ses bons ou mauvais jours, faisaient l’objet de la même adulation pour le meilleur que celle prodiguée quasi-exclusivement pour le pire !

Comme à chaque fois qu’une date capitale et un hommage incontestable se présentent, on sent la gêne, le malaise, il ne faut pas en faire trop, on chipote, les lumières certes mais aussi les ombres ! Sous l’influence d’un clan d’historiens pour lequel la seule réalité française acceptable est une France couverte de cendres. Austerlitz, Napoléon : pourquoi célébrer avec fierté et munificence ce qui au fond devrait nous donner mauvaise conscience aujourd’hui : repentons-nous car il est arrivé à notre pays d’être grand !

Le paradoxe d’Emmanuel Macron, à bien lire l’ouvrage de Davet et Lhomme, notamment sur ses rapports avec Stéphane Bern et sa conception de l’Histoire, est qu’il semble au contraire friand de l’Histoire spectaculaire et royale, d’une chronologie illustre, de pompe et de gloire moquée par les historiens de gauche (ou progressistes : la même chose !). Ce qui pourrait signifier que le président de la République est un caméléon s’adaptant à chacun de ses interlocuteurs, ou que dans sa mission il est trop tenté de donner raison à ceux qui n’aiment la France qu’en état de contrition. Sûr ainsi de s’attirer l’approbation des intellectuels dits éclairés.

Il faut du courage pour assumer l’Histoire de la France, dans ses péripéties admirables ou discutables, nationales ou coloniales. Il faut déjà accepter que tout n’a pas commencé en 1789 et que, dans la multitude des débats et controverses suscités par l’imprévisibilité et l’ambiguïté des réalités historiques, pour le moins il ne conviendrait pas de faire peser sur la France une présomption de culpabilité systématique.

Demain aura-t-on encore le droit de se rassembler autour d’une personnalité, d’une victoire ou d’une fierté emblématiques de notre pays, ou serons-nous condamnés à continuer d’excuser la France ?

Philippe Bilger

https://www.philippebilger.com/blog/2021/10/assez-des-pages-sombres-de-notre-histoire-.html

« Touchez pas à nos maisons ! » prévient Maxime Tandonnet.

18 octobre 2021

Touchez pas à nos maisons!

Publié le 16 octobre 2021 par maximetandonnet

Jeudi, le pouvoir politique s’en est pris à la maison individuelle, « ce rêve construit pour les Français dans les années 70 », « ce modèle d’urbanisation qui dépend de la voiture pour les relier », sont un « non-sens écologique, économique et social ». « Le modèle du pavillon avec jardin n’est pas soutenable et nous mène à une impasse », selon des propos rapportés par plusieurs médias. A la suite de ce discours, le pôle Habitat de la Fédération française du bâtiment (FFB) a « déploré la stigmatisation persistante de l’habitat individuel, à contresens des aspirations des Français » sur Twitter, tandis que la Fédération des constructeurs de maisons individuelles s’est dite « révoltée contre de tels propos tenus par une élite parisienne dite écologique et pourtant très loin des territoires, des habitants et de leurs préoccupations », dans la presse spécialisée. Dans un communiqué vendredi soir, le ministère de la Transition écologique affirme qu’ il n’est pas question d’en finir avec la maison individuelle.

Oui, mais tout cela a quand même été dit à travers des paroles qui ne souffrent guère d’ambiguïté. On se doute bien que 50% des Français qui vivent en maison individuelle ne vont pas être évacués du jour au lendemain de leur domicile avant que les murs de leur maison ne soient rasés… Mais pourtant, quoi qu’il en soit, de tels propos reflètent une image négative de la maison individuelle. Comment les interpréter?

  • La maison individuelle avec son jardin est emblématique de la vie privée, de l’intime, de la famille et de la liberté. Nous sommes face à un pouvoir qui a pris, à la faveur de la crise sanitaire, un goût morbide au bannissement de la liberté: de confinements en couvre-feu jusqu’au passe sanitaire, mesures qui se sont révélées aussi liberticides qu’inutiles. Le bannissement de la maison individuelle et des jardins, refuge de la vie privée, est tacitement dans la même logique.
  • La maison individuelle avec son jardin est le rêve de 75% des Français, un rêve simple, populaire, familial. La loi du mépris veut qu’un rêve populaire soit connoté « populiste » aux yeux de la France d’en haut. Dès lors que les sans dents, les Gaulois réfractaires et ceux qui ne sont rien vivent heureux dans leur maison individuelle ou rêvent d’y accéder, ce bonheur ou ce rêve qui détournent les Français de la sublimation de leur caste dirigeante, agacent en haut lieu et doivent être vilipendés.
  • L’écologisme (bien éloigné de toute préoccupation concrète de protection de l’environnement) est une idéologie, comme le communisme ou le fascisme. Il tend vers un avenir radieux écrasant toute autre considération. La liberté, le bonheur individuel doivent s’y plier. Y compris ce à quoi les Français sont les plus attachés: leur toit et leur jardin secret. Cette vision imprègne le discours anti maison.
  • Sans doute il y a-t-il aussi une part de politicaillerie et de provocation: se faire remarquer à tout prix par des déclarations explosives, recouvrir les échecs, l’impuissance, les déceptions par des polémiques en tout genre, mais tel n’est pas l’essentiel.
  • Il ne faut pas se faire d’illusion: tout ceci relève d’autre chose que de paroles en l’air, mais d’une idéologie. Les dirigeants qui s’en font les porte-paroles ne disposent probablement pas des outils intellectuels leur permettant de prendre la mesure de leurs déclarations [faire dater la maison individuelle des années 1970 n’est pas le signe d’une grande lucidité ou culture et nous n’allons quand même pas nous attendre à ce qu’un ministre actuel ait la moindre idée de la pensée de Locke sur le lien entre la liberté et la propriété!]. Mais cette sensibilité, cette vision se traduira demain dans les faits par des politiques notamment fiscales destinées à pénaliser la maison individuelle et son jardin puis décourager les propriétaires – sur le même modèle que la voiture – tout ce qu’au fond d’eux même, ils haïssent: la liberté, le bonheur individuel, la vie privée.
    • Maxime Tandonnet

Hommage à Hubert Germain mais aussi à tous nos ainés à Cabestany !

16 octobre 2021

COURRIER DES LECTEURS

On aura rendu hier un hommage à Hubert Germain, dernier Compagnon de la Libération.

On pense à tous nos ainés, à leurs familles. On pourrait citer nombre de nos amis à Cabestany, disparus mais pas dans notre souvenir. On pense à Lucien Garcia qui partagea une partie de l’épopée d’Hubert Germain en Italie. Ce dernier étant blessé à Monte Cassino en mai 44 mais pourra participer au débarquement . On pense à bien d’autres qui étaient nos amis et que l’on aimait rencontrer au Monument de Cabestany lors des cérémonies ou lors des réunions d’Anciens Combattants.

Mais ils sont présents pour beaucoup d’entre nous dans nos mémoires et y resteront jusqu’ notre dernier souffle.

Au travers du Souvenir Français leur mémoire ne disparaitra pas et les prochaines générations continueront de les honorer !

Les coordonnées de la page su Souvenir Français pour notre département :

https://souvenir-francais-66.pagesperso-orange.fr/