Archives d’un auteur

« Les Républicains 66″ communiquent ! »

16 août 2018

L’Aquarius: nouvelle démonstration du « en même temps »

Le bateau d’une ONG continue de mettre la pression sur les gouvernements européens en transportant des clandestins vers l’Union Européenne. En affichant sa fermeté, la France avait fait savoir qu’elle n’accueillerait pas le bateau sur son territoire. Or, on apprend que la France va recueillir la moitié des clandestins présents sur le bateau et qu’ils viennent d’être débarqués à Malte.
Nouvelle démonstration du « en même temps » d’Emmanuel Macron qui prône une fermeté de façade avant d’accepter sous la pression d’accueillir la moitié des personnes à bord.
Est-ce désormais une ONG qui décide de la politique migratoire de la France ? On ne peut que le penser ! Il s’agit en tout cas d’une nouvelle démonstration d’un laxisme et d’un Etat faible face à la pression médiatique et aux agitations d’une ONG utilisant un bateau immatriculé à Gibraltar pour les avantages fiscaux liés.
Les passeurs peuvent se frotter les mains, ils récoltent des millions d’euros en exploitant les êtres humains qui croient en l’eldorado européen. Ils savent que la France cède facilement et ils pourront continuer à financer leurs activités mafieuses ou terroristes car la fermeté européenne n’existe pas. L’Aquarius recommencera encore et encore à vouloir mettre à genou nos gouvernants.
Le chef de l’État est donc faible face à ses propres décisions qu’il renie rapidement.
Pour les Républicains, le bateau n’avait pas vocation à rejoindre l’Europe mais de retourner vers un port sécurisé du continent Africain.
LES RÉPUBLICAINS 66
https://lesrepublicains66.net/2018/08/15/laquarius-nouvelle-demonstration-du-en-meme-temps/
Rubriques : « Les Républicains 66 » – NO COMMENT –

« Bonne fête de l’Assomption à tous ! »

15 août 2018

Rubrique : « Sans commentaires » et « c’est vous qui le dites »

Dans un hebdomadaire, la semaine dernière, notre ami Denis Tillinac, écrit :

« Les souvenirs que nous avons en tête valent plus chers que tous les enjolivements dont on pare les vestiges d’antan.

Plus on renie les fondements de la civilisation occidentale, plus le discours public se gargarise de « gros mots » : « humanisme », « citoyenneté », « valeurs républicaines ».

Plus on chante « La Marseillaise » dans les stades, moins l’amour de la Patrie anime les coeurs.

Plus on exalte les racines, moins les âmes s’accrochent à une filiation.

Tout compte fait, c’est ce passé, peu ou pas rafistolé, au crépuscule de nos microdestins, qui nous protège des démons de la désespérance ».

Denis Tillinac

L’un d’entre vous, un Cabestanyenc n’a pas le style de notre ami écrivain et journaliste, dont on adore et approuve les écrits, mais dont certains de nos lecteurs nous disent avoir du mal à percevoir toutes les subtilités de langage.

Peu importe ! Ce cabestanyenc nous envoie un mail dans une prose beaucoup plus directe, mais que tous comprendront aisément :

« Je ne suis pas croyant, mais le jour où un enc…, au nom d’une laïcité de m…., voudra toucher à la fête de l’Assomption, il faudra bien sortir nos fusils et s’en servir !!!! »

Chacun sa perception des choses, ou plutôt chacun sa façon qui lui est propre de s’exprimer. Et chez Blog-Cabestany, ce qui compte, n’est pas notre propre opinion, mais la possibilité donnée au citoyen qui n’a pas la parole, qu’on n’écoute pas, qu’on méprise, de donner son avis. Quel que soit cet avis !  C’est notre approche de la démocratie.

ET PUIS…… nous le savions déjà, mais avons eu la confirmation que nous sommes lus dans certains cercles « proches » du pouvoir parisien. Nos propos étant fréquemment repris au travers d’une certaine « Revue de Presse » à usage des politiques de la Macronie. Un document concocté par des rédacteurs qui scrutent le web pour s’informer de ce que pense le citoyen de la France profonde. Et Blog-Cabestany aurait été remarqué en raisons de ses propos « disruptifs » (un mot à la mode qui signifie que nous ne sommes pas dans le « politiquement correct » ! Qui nous lit ? comment le savoir. Et sommes nous perçus comme des anti-bobos catalans ou des péquenots du 66 ? Qu’importe !

Faudrait il en être fiers ? Restons humbles et résignés !  En sachant quand même qu’à Paris,  le message du  simple citoyen de Cabestany (dont personne ne sait peut être où cette ville se trouve) a peut être plus de chance de remonter par notre canal que par le canal de ceux qui sont sensés le représenter ! Du moins croyons le ! Et sinon, à quoi servirions nous ?

Tags : « Liberté » – « Liberté d’expression » – « c’est vous qui le dites » – on nous lit à Paris dans des cercles proches du pouvoir

 

 

 

Lundi soir : « Président Macron, ne soyez pas le complice des passeurs et des mafieux ! » écrit Bruno à Blog-Cabestany

13 août 2018

Quel que soit le rédacteur de garde, on a système qui permet de renvoyer automatiquement les commentaires ou mails envoyés à notre Blog vers le téléphone portable de celui qui s’est proposé pour assurer la veille. Du moins pendant des horaires acceptables car demain un tel sera au boulot ou un autre dans son commerce ou occupé à ses taches du moment et on ne va pas y passer la nuit.

Ce soir lundi, au moment ou le marchand de sable est passé et où il est temps d’aller dormir, on dirait que le smartphone vibre de plus en plus souvent.

Des commentaires, des mails, même quelques appels de certains initiés.

Que se passe t’il ? Les mafieux qui opèrent en Libye avec la complicité de l’Europe et des O.N.G. dont c’est le gagne pain honteux, nous refont le coup de l’Aquarius, en attendant que les imbéciles que nous sommes nous laissions nous atermoyer par ce qui est un trafic innommable.

On revoit même à la télé un certain communiste, à Sète, dont on s’attendait à ce qu’il nous parle plutôt d' »Air Liberté ». Car on dispose d’archives ! Et peut être devrait il se montrer plus discret. 

Le premier mail reçu ce soir, dit « Président Macron, ne soyez pas le complice des passeurs et des mafieux ». On approuve !!!

Les autres commentaires, on les lira demain. Et peut être que l’actualité leur donnera tort ou raison. Inutile de s’emballer ce soir. Mais vous paraissez désireux de donner votre avis, à chaud ! Et même tard dans la soirée. Mais peut être, êtes vous en vacances ? On est de toutes façons toujours très sensibles à vos messages, quelle que soit l’heure ou le jour. 

Bonne nuit à tous !

dans les rubriques « c’est vous qui le dites » et « no comment »

 

 

« Macron le grand Glyphosaton » : nos lecteurs ont de l’humour !

11 août 2018

Une image qui nous arrive au Blog, ce samedi vers midi : NO COMMENT

-Dangereux, le glyphosate ? Si c’était vrai je le saurais. J’en prends tous les matins au petit déjeuner !

Merci à vous. Pour les commentaires on verra cela plus tard.

 

« C’était en février 2015 : à l’Assemblée, il s’agissait de contrer une loi Macron. Le Front de Gauche avait voté la censure de la Droite contre le gouvernement »

2 août 2018

Dans la rubrique : « sans commentaires »

C’était en Février 2015. Il s’agissait d’une loi « Macron ». Le Front de Gauche avait soutenu une motion de censure déposée par la Droite. Déjà on s’opposait aux délires d’un ministre dénommé Macron. A part le P.S. qui le trouvait…. GENIAL ! Tous s’en méfiaient comme de la peste. Tout cela n’aura donc servi à rien ! Hélas ! 

En 2017, personne ne voulait voir la candidate du F.N. gagner les présidentielles. Fallait il pour autant voter pour le président actuel en disant qu’il n’y avait pas d’autre choix ? Mais là n’est pas le pire. Le pire est d’avoir élu aux législatives des inconnus pour la seule raison qu’ils se présentaient sous l’étiquette de « La République en Marche ». Des individus s’installant dans l’Assemblée sans même savoir en quoi leur mission consistait. Des députés « godillots » tellement à côté de la plaque qu’ils sont bien capables de voter la réforme constitutionnelle qui ferait de l’assemblée une simple chambre d’enregistrement des décisions présidentielles. Ceux qui ont porté ces députés à l’Assemblée ont une lourde responsabilité. Ce sont eux, les coupables !

Suivre le lien pour vous retrouver en 2015 :

https://www.rtl.fr/actu/politique/l-assemblee-nationale-rejette-la-motion-de-censure-adoptant-une-nouvelle-fois-la-loi-macron-7778793376

L’Assemblée nationale rejette la motion de censure, adoptant une nouvelle fois la loi Macron

L’Assemblée a rejeté sans surprise jeudi la motion de censure de la droite après le nouveau recours par Manuel Valls à l’article 49.3 de la Constitution, adoptant du même coup en nouvelle lecture le projet de loi Macron.

Est il besoin de faire des commentaires ?

Tags : « no comment »

L’affaire « Macron-Benalla » laissera « des traces profondes », estime Christian Jacob, selon l’article que nous reprenons d’après le site : « Groupe Gaulliste Sceaux »

31 juillet 2018

Rubrique : « ils relaient nos articles, nous relayons les leurs »

Un site – parmi d’autres – dont nous avons l’autorisation de reprendre un texte, à la condition de le publier sans modification, ni rajout. Et à la condition de publier notre source, ce qui nous parait être la moindre des choses.

Un site dont la devise est : « l’Opportunisme et le Lobbyisme sont incompatibles avec la philosophie Républicaine »

Le titre original : « L’affaire « Macron-Benalla » laissera « des traces profondes », estime Jacob »

Christian Jacob (Photo A.F.P.) le 31 juillet à l’Assemblée

Le texte : Le président du groupe LR, Christian Jacob, a jugé que l’affaire « Macron-Benalla », qui « touche l’État et son chef au cœur » et face à laquelle le gouvernement a « abdiqué », va laisser des « traces profondes », défendant les « contre-pouvoirs », Parlement en tête.

Cette affaire, « qui touche l’État et son chef au cœur », « alimentée par des zones d’ombre, des contradictions, des mensonges d’un grand nombre de protagonistes et de M. Macron lui-même, (…) ne fait que commencer et elle laissera des traces profondes. Des traces politiques et morales pour le chef de l’État et des traces institutionnelles dans l’organisation des pouvoirs publics », a-t-il clamé.

Pour le patron des députés LR, défenseur de la première motion de censure dans l’hémicycle, « les Français ont été et restent sidérés » et « constatent aujourd’hui – et c’est une trahison pour eux – que la République des copinages malsains, elle est de l’autre côté de la Seine, elle est à l’Élysée ».

« Des hauts fonctionnaires à la réputation jusqu’alors impeccable, un ministre de l’Intérieur, un président de la République ont préféré protéger un homme et ses dérives, plutôt que de faire honneur à leur rang », a déploré M. Jacob, pour lequel « l’éclosion d’une forme de police parallèle au service de l’Élysée n’a pu se produire sans le soutien du président de la République ».

Ce « scandale, c’est celui d’un chef de l’État – il l’a reconnu – qui a protégé, qui a privilégié un homme qui lui a rendu des services », « barbouze s’il en est », une formule à l’origine de protestations de la majorité.

« Votre gouvernement, tout particulièrement votre ministre de l’Intérieur, n’ont pas eu le cran de dire stop à une terrible dérive », a accusé cet élu de Seine-et-Marne. « Votre gouvernement (…) a failli par faiblesse, par lâcheté aussi » et « mérite, au-delà du désaveu et de la colère sourde des Français, la censure des députés », a-t-il ajouté, sous des claquements de pupitre de la majorité.

Considérant « urgent de résister à la tendance d’un pouvoir technocratique », M. Jacob a prévenu: « nous ne courberons pas l’échine face à ce projet de révision constitutionnelle qui a été ajourné et que vous seriez bien inspiré d’abandonner ».

« La France a besoin de contre-pouvoirs. L’Assemblée Nationale est le premier de ces contre-pouvoirs », et « l’histoire parlementaire de la Vème République retiendra que, durant 4 jours, au cœur du mois de juillet 2018, l’opposition, ici à l’Assemblée, a été à la hauteur de ses responsabilités », a-t-il vanté.

Et il a lancé à Édouard Philippe (ex-LR) qu’il espérait sa réponse « sans arrogance, sans mépris, en faisant abstraction de votre qualité de très haut fonctionnaire, de votre parcours personnel, d’une forme de sentiment de supériorité ».

Selon le texte du Groupe Gaulliste Sceaux

Mots-clés : , , , ,

Retrouvez l’article original directement sur leur site par un simple clic sur le lien ci-dessous :

https://groupegaullistesceaux.wordpress.com/2018/07/31/laffaire-macron-benalla-laissera-des-traces-profondes-estime-jacob/

De la Démocratie, de la transparence en politique, du projet de loi constitutionnelle, et la suite sur le Rapport CAP 22 !

24 juillet 2018

 

Hier matin lundi, dès potron-minet, nous mettions en ligne le rapport CAP 22, réputé ultra-confidentiel.

Nous posions la question de savoir pourquoi le gouvernement ne l’avait pas rendu public. Question toujours sans réponse !

Nous disions qu’on ne tarderait pas : une question de semaines, peut être de jours, à ce qu’on le trouve sur Internet.

Nous avions tort. Nous aurions du parler d’une question d’heures !

En effet l’Association des Maires de France le mettait en ligne hier après-midi et nul doute que d’autres vont le faire dans la foulée.

Mais quand le trouvera t’on sur un site officiel du gouvernement ?

Il est quand même surprenant que depuis 10 jours,  tous,  syndicats, partis politiques, médias nous fassent des commentaires sur ce rapport dont on ne connaissait même pas le contenu.

Ce manque de transparence paraît être la spécialité de ce gouvernement qui nous prend pour des citoyens inintelligents, estimant que lui seul est à même de savoir ce qu’il faut décider pour nous.

Un manque de transparence qu’on voit bien dans cette affaire dont s’est saisie l’Assemblée Nationale en créant une commission d’enquête sur un proche du Président.

Est ce donc là, la démocratie telle que le Président Macron veut désormais l’appliquer à la Nation ?

Il n’y a pas. Il ne saurait y avoir de collusion entre la Droite Républicaine et d’autres formations politiques qui restent fondamentalement nos adversaires politiques.

Mais qu’il s’agisse de la France Insoumise, qu’il s’agisse du Rassemblement National, qu’il s’agisse d’un autre parti ou mouvement politique, TOUS sont légitimes pour représenter toutes les composantes de l’électorat français et défendre la démocratie au nom de tous les citoyens. Leurs exigences pour nous faire savoir comment nous sommes gouvernés les honorent.

Quant à cette loi constitutionnelle sur laquelle légifère la majorité présidentielle,  et maintenant que les masques tombent, nous avons toutes les raisons de penser qu’elle est faite pour réduire le rôle de la représentation nationale au profit d’un pouvoir confiscatoire.

Pour tenter de museler la démocratie !

Les lecteurs de Blog-Cabestany peuvent aussi avoir de l’humour !

21 juillet 2018

Ce n’est pas nous qui allons nous en plaindre !

L’un de nos lecteurs a détourné une affiche de film pour commenter l’actualité. Cette image nous permet de ne pas faire de commentaire. Alors on apprécie. Mais on n’en pense pas moins concernant cette minable affaire de barbouzes, de pieds-nicklés qui ne donne guère une image flatteuse de l’Élysée, du Président, du gouvernement.

Même, l’un d’entre vous, qui se dit un inconditionnel du Président et le défend systématiquement lorsqu’on l’égratigne,  nous avoue être effondré. Nous çà nous ferait plutôt marrer. Pas de quoi non plus faire de la récup’ politicienne, tellement on patauge dans le lamentable. On va rassurer notre ami qui a la photo de Macron au dessus de son lit et pense peut être à la décrocher. Il nous est déjà arrivé de voir pire en politique par le passé. Et avec Macron on a sans doute pas encore tout vu. Mais pour ce qui est de la communication : Président, Ministres, Députés En Marche, tous des branquignols qu’on aurait envie de consoler tellement ils apparaissent pathétiques !

Encore merci à vous qui nous envoyez des images, des textes, des commentaires.  Et puis ‘c’est vous qui le dites ! »

Encore un « ravi de la crèche » !

-o-

Tags : « sans commentaires »

Les lecteurs de Blog-Cabestany réagissent, un peu, beaucoup, à la folie !

20 juillet 2018

Oui, Monsieur le Président, avec vous, la République est vraiment « EN MARCHE » !

« c’est vous qui le dites » – « sans commentaires »

Vous pouvez laisser un commentaire en bas de cet article. Mais on en a déjà reçu une quantité que vous ne pouvez imaginer !

« Trait-d’Union-Cabestany », votre association citoyenne, relaie le communiqué de presse de France Nature Environnement

17 juillet 2018

Votre association citoyenne, issu de la Droite Municipale, qui prend également en compte les problèmes d’environnement, et revendique d’être une Association au service de TOUS les Cabestanyencs sans exception, a le plaisir de relayer, à peine reçu, le communiqué de nos amis de France Nature Environnement (F.N.E.). La première phase des « Assises de l’Eau » initiée par le gouvernement il y a trois mois, prend fin. Il y a bien sur la communication du gouvernement. Mais en réalité : qu’en est il ? Où en est on ?

Parce que la protection de notre cadre de vie, de l’environnement que nous allons laisser à nos enfants, la défense de notre santé, ne doit pas être une affaire de Droite ou de Gauche.

Parce que, qu’elle que soit la confiance, que nous avons dans l’Europe, dans l’État, dans nos gouvernants, dans nos élites, dans nos élus, nous ne pouvons pas leur laisser la bride sur le cou. Le citoyen de base doit prendre en charge sa destinée et veiller à la préservation de son environnement. C’est l’affaire de tous. C’est VOTRE affaire !

NO COMMENT – Sans commentaire

Témoignage d’une cérémonie du 14 juillet 2018 à Cabestany. Par Philippe Gleizes, élu de la Droite Municipale !

15 juillet 2018

Philippe Gleizes aux côtés de Colette Appert

Phil écrit :

« Ce matin 14 juillet, devant le Monuments à nos Morts pour la France, à Cabestany, je suis sans doute arrivé 5 minutes trop tard. A moins que ce ne fussent 5 minutes trop tôt puisque je suis tombé, à point nommé, sur le discours de Monsieur le Maire. Le même discours – à quelque chose près – que celui de l’an dernier, empreint de la nostalgie de 1789, de la Révolution Française et de ses coupeurs de têtes.

Un discours qui condamne tous les présidents de la 5eme république pour leur manque de justice sociale et pour leur défense des “bourgeois”.

Un discours qui prône la Révolution, par l’avènement d’une 6ème République mais entendons nous bien : façon communiste. En somme une dictature ! Idéalisée, rêvée, par ces mêmes communistes qui pleuraient la chute du Mur de Berlin, il y a 29 ans. Et qui s’étonnaient alors de ne voir aucun allemand de l’ouest en profiter pour se précipiter et s’enfuir à l’est !

Ce matin, on avait encore droit à un discours aux allures de donneur de leçon sur l’égalité, la fraternité et le respect. Qui font tout autant partie de nos propres valeurs et n’appartiennent pas qu’à certains qui voudraient se les approprier.  Mais nul besoin de faire de commentaires tellement la chose était risible, dans une commune où la censure est une marque de fabrique. Où l’attribution des logements est réservé aux adeptes. Où il est interdit de penser différemment.

Bref, en un mot comme en cent, il me tardait que cela finisse. Que je puisse chanter « la Marseillaise » : ce qui me tenait particulièrement à coeur. Et que je puisse tourner les talons.

C’est alors que j’ai eu le loisir d’embrasser du regard l’assistance. A savoir une immense foule d’au moins 24 personnes, qui fond comme la banquise année après année. Sûrement faute de supporters, blasés par des discours réactionnaires. Des fans, bien en retrait, surtout préoccupés de se protéger du soleil. Déjà dans les starting blocks. Attendant désespérément le signal, pour se bousculer et être celui qui serait le premier à l’apéro.

L’année prochaine, et si Dieu m’entend, il ne serait pas inutile de disposer d’une vingtaine de chaises. Pas pour nous mêmes bien sur. Pour nos aînés. Et aussi pour certains quadragénaires (ou +) qui montrent  bien de la constance à encore se déplacer. En ce qui nous concerne c’est notre honneur d’être là ! L’honneur de la Droite est d’assister à toutes les cérémonies de notre ville et il continuera d’en être ainsi. 

Et quelques chaises ? Ce n’est qu’une suggestion. Pas une proposition ! »

Signé : Phil

POSTMASTER : « c’est Phil que le dit ». Et tous tes amis, dont nous sommes approuvent. Mais on pourrait parier, sans prendre de grands risques, que bien d’autres partagent ton avis. Et on a compris ton allusion au fait que tu ne fais que des suggestions. Pas des propositions. Dans le « Cabes’infos » on lit à chacune des pages que la Droite ne fait jamais de propositions !

 Cher Phil, merci pour ce témoignage. On s’y croirait. On s’y croit d’ailleurs.

Merci, pour cet humour dont tu ne te départis jamais. Mais ceux qui te connaissent savent que tu prends en réalité les problèmes toujours très au sérieux. Même s’il t’arrive de le cacher. Et que ta dérision est une marque d’humilité. On connait ton attachement pour les valeurs de la République, ce que personne n’oserait contester sauf à être de mauvaise foi. On connait ton respect pour nos ainés. Qu’il faut protéger. Et on sait que tes pensées vont à ceux qui nous ont quittés.

Quant à savoir quel est le Dieu dont tu parles ….  Sans avoir pour autant la grosse tête, il paraitrait qu’il nous fait l’incomparable honneur de – parfois – nous lire. 

Et bon dimanche à tous.

DIMANCHE SOIR, minuit : on vient de mettre en ligne, ci-dessous, un commentaire fort intéressant.

La « Caravane des Jeunes Républicains 66» : déjà une bonne idée ! Et de plus, un franc succès !

11 juillet 2018

La « Caravane » est organisée par des Jeunes Républicains…. et Républicaines. Qui l’animent en sillonnant en ce mois de juillet 2018, les plages de notre département. Mais elle passera également à Perpignan, et Colette Appert tenait à ce qu’elle s’arrête à Cabestany. C’est chose faite. Ce matin mercredi 11 juin, elle n’était pas sur la plage de Sainte Camille mais au Moulinas.

Le but de cette caravane est d’attirer des Jeunes vers la politique. De les rencontrer. De pouvoir parler « entre jeunes » des problèmes du moment, de ce qui les concerne, de leur avenir. La politique a besoin de renouveau et d’intéresser les citoyens les plus jeunes. Et davantage de jeunes, qu’on ne l’imaginerait se révèlent être des passionnés.

Mais croire qu’on ne trouve autour de nos amis de la caravane ou de la Fédération des Républicains 66 que des jeunes n’est pas tout à fait la réalité. Chacun, qu’il soit ou non adhérent. Qu’il soit ou non militant ou sympathisant est le bienvenu. Qu’il soit même – ou non –  comme ce matin, de notre bord n’est pas restrictif. On peut poser toutes les questions que l’on veut. Et l’on vous donne des réponses. Et on discute. Et on échange. Un exercice de démocratie de terrain.

Sur les plages, on trouve les habitants de notre département mais également des vacanciers, en famille, en short et tongs, et on prend donc bien du plaisir à discuter avec eux et échanger. Et cela paraît réciproque. Et le moment, propre à la décontraction, est propice.

Ce matin à Cabestany, il n’y avait pas de « touristes ». Principalement des amis. Et les amis de nos amis. Et les amis des amis de nos amis qu’on rencontrait pour la première fois et qui seront désormais les nôtres. Plus quelques curieux, mais très sympathiques. Certains voulaient s’adresser à Colette Appert. C’est chose faite et elle leur a donné ses coordonnées. D’autres étaient venus pour parler entre jeunes ou s’adresser à François Lietta.

Il faisait tellement chaud qu’on se serait bien mis en maillot de bain. Peut être pas autorisé par la loi. Et on lâchement profité des parasols de notre ami Phil Gleizes, qui était aux côtés de Colette, et auquel on a peut être fait perdre quelques clients. Qu’il nous pardonne. Et on a beaucoup discuté avec notre ami, François Lietta, Président de la Fédération des Républicains 66, qui est lui même un jeune. Quel moment sympa lorsqu’on vient à nous !

Cette réunion de famille permettait à des citoyens de rappeler que quelles que soit les évolutions politiques actuelles, ils avaient conservé leurs opinions, leurs convictions, et que l’on pouvait toujours compter sur eux. Certains avouant avoir voté Macron comme pour s’en excuser. Pour ne pas voter pour l’extrême droite. On les a rassurés.  On connaît même pas mal de nos amis de gauche, ou encore des communistes à avoir fait le même choix républicain. Nous on avait préféré s’abstenir en écoutant les conseils du regretté Jean d’Ormesson. « J’en connais pas mal qui dans un an s’apercevront qu’ils sont cocus », disait il. Une vision prémonitoire qu’il n’aura pas pu vérifier lui même en nous quittant après une vie bien remplie et en nous laissant quelques regrets.

D’autres de nos amis étaient quand même très remontés après certains de nos « ex-chefs » à Paris. Ceux qui ont quitté le navire pour des raisons diverses : se mettre en retrait, réfléchir, peut être rebondir. Les autres, tellement apeurés à l’idée de de plus avoir de croquettes dans leur gamelle qu’ils sont allés « à la soupe » chez les Macroniens. On ne refera pas le monde.

Un Président de la République bien inconsistant, entendait t’on –  « c’est vous qui le dites » – qui prend la France pour une start-up, qui vit dans un monde virtuel, et se croit le héros d’un jeu vidéo.  Et lorsqu’il redescend sur terre, dans le monde réel, c’est pour piquer dans la poche des retraités avec sa CSG scélérate. Et on lui prête de bien mauvaises intentions quant aux pensions de réversion.

Le peuple de Droite, de la Droite Républicaine existe toujours. On l’a encore vérifié ce matin. Nullement attiré par les sirènes des extrêmes. Nullement enfumé par cette majorité présidentielle qui marche « en crabe » et semble avoir perdu sa boussole. Ce qu’on vit est comme la marée dit Paul : « il faut attendre que la mer se retire complétement avant qu’elle ne commence à remonter ».

Tout va bien chez les Républicains !

Colette Appert et François Lietta à Cabestany

Cabestany : Fête Nationale du 14 juillet

10 juillet 2018

Avis à la population !

Samedi : rassemblement Place de la Révolution Française à 10 heures 45

Dépôt de gerbe au Monuments aux Morts de Cabestany à côté du Centre Culturel, à 11 h 00

Rappel : la Caravane des Jeunes Républicains vous attend au Moulinas à Cabestany, mercredi matin !

9 juillet 2018

La Caravane des Jeunes Républicains vous attend que vous ayez entre 7 et 77 ans (ou plus !) pour vous informer, vous écouter, répondre à vos questions. Pour que vous puissiez vous exprimer en toute liberté, dire ce que vous avez envie de dire. Vous avez la parole ! Un exercice de démocratie auquel tenait notre Droite Municipale, la Droite de Colette Appert et ses conseillers, co-listiers, militants. Un événement qui concerne aussi les simples sympathisants de Droite, …. ou plus simplement tous les citoyens de Cabestany qui s’intéressent à la vie publique. Une rencontre à ne pas manquer ! A laquelle tous, vous êtes les bienvenus. A mercredi !

Tags : Jeunes Républicains, Droite Municipale, Cabestany, Colette Appert

« Intifada » à Nantes ! écrivez vous.

6 juillet 2018

Photo d’illustration. Ni la localisation précise à Nantes, ni la date ne sont connues

Chez Blog-Cabestany, le terme d’Intifada nous paraît correspondre parfaitement à la situation.

Chez Blog-Cabestany, on a pas vraiment envie de commenter ces événements Nantais.

L’un de nos amis proches, un retraité, nous écrit : « nos gouvernants sont plus rapides pour venir nous voler l’argent dans nos poches et nous laisser crever dans les EHPAD, que pour assurer l’ordre républicain ». Il ne s’agit pas là de propos prononcés par un extrémiste, proche des idées d’un parti populiste,  mais d’un papy excédé, un homme simple et modéré, qui constate l’incapacité de nos dirigeants à gouverner la France et protéger les gens honnêtes. « Ils nous conduiront par leur laxisme vers des lendemains hasardeux »

A la rédaction, on a pas l’envie de mettre en ligne TOUT ce que vous nous écrivez. Sinon, on ferait passer de braves gens pour des extrémistes ou pire. Ce qu’ils ne sont pas ! Il ne sont que des citoyens modestes, qui payent leurs impôts, qu’on entend guère. Mais ils sont dans une colère « noire » et disent ne plus supporter ce gouvernement de « bras cassés » qui laisse bruler des magasins, des voitures, des commerces en regardant faire et nous joue ensuite les « deux orphelines ».  » Et si les « dégageurs » qui sont au pouvoir étaient mille fois pire que ceux qu’ils ont dégagé » ?

L’un de nos amis à Nantes nous explique qu’à la télé on nous montre moins de 10% des dégradations, destructions. Lorsqu’on est journaliste, s’aventurer avec une caméra est dangereux sur le territoire de la République. Même les pompiers n’osent plus y aller. Et il faudrait en plus gober ces beaux discours de nos politiques qui nous racontent que l’ordre règne partout en France et qu’il n’y a pas de zone de « non-droit ». N’ont t’ils pas une once de dignité ?

Paul écrit : Qui va payer les dégâts sinon le bon citoyen ? Des quartiers où il y a des gens qui se lèvent tôt le matin pour travailler, sont d’honnêtes citoyens dont on laisse bruler les véhicules dont ils ne peuvent se passer. La faute à pas de chance, sans doute, pour Macron. Car on se couche, misérablement, devant une poignée de délinquants. Sur les chaines télé d’infos, on les ferait passer même pour des victimes. Pire, nous culpabiliser ! Cela devient ignoble. Osons reconnaître qu’on laisse le marché souterrain de la vente de stupéfiants proliférer. Le comble de ce qu’on entend à la télé : « On ne va quand même pas installer des caméras de surveillance  » s’entend t’on dire par des élus (de Nantes) qui tiennent plus à leur fauteuil qu’au respect des valeurs Républicaines. C’est nous qu’on pousse à bout !

On l’a dit et on ne va pas le répéter à l’infini. On n’a pas envie de commenter ces événements. D’en rajouter à vos écrits.  Pour les commentaires, rapportez vous à vos médias habituels. Pour la désinformation : même adresse. Mais y a t’il un pilote dans l’avion ? La France des braves gens est elle encore la France ? Dans les mains de ceux qui la laissent être abimée chaque jour un peu plus par des voyous en laissant faire par manque de courage politique. Ou de mépris pour les braves gens ? Mais on en rajoutera pas. Comment dit on déjà : « n’en jetez plus, la cour est pleine ».

Tags : « No comment » – « Sans commentaires »