Archive for the ‘ça nous plait !’ Category

La Tribune de l’Opposition Municipale dans le Cabes’infos de Novembre 2017

7 novembre 2017

« Ce que l’on conçoit bien s’énonce clairement, et les mots pour le dire arrivent aisément. »

La Droite Municipale, sous la houlette de Colette Appert, lors de sa dernière réunion de travail avec des citoyens de Cabestany qui la soutiennent et l’encouragent, des adhérents de « Trait-d’Union-Cabestany » et quelques humbles serviteurs de ce modeste Blog auquel nous appartenons, a décidé du texte à insérer, hélas trop court, que nous octroie la mairie dans sa grande bonté, dans le Cabes’infos.

Inutile d’épiloguer.

Blog-Cabestany est une courroie de transmission entre les citoyens et nos élus. Vous ne vous privez pas de nous écrire pour nous faire part de vos préoccupations, de vos ressentiments. Sur la politique locale, nationale, sur l’actualité, sur les sujets les plus divers et vous nous demandez même parfois un conseil. 

Dans nos articles, on prend en compte largement ce que vous nous expliquez. Nous n’existons pas pour vous dire ce que vous devriez penser. On s’en garde bien. Nous sommes là au contraire pour dire ce que vous avez le droit de penser, et quand bien même, parfois, nous ne serions pas en accord avec vous. C’est la « liberté d’expression ».

Nous réexpédions fréquemment vos mails vers Colette Appert ou ses conseillers. Mais de toutes les façons Colette Appert a ses propres codes d’accès à notre Blog et peut intervenir – ou non – mais toujours se tenir informée sur ce que vous nous écrivez.

Alors n’hésitez pas à alimenter notre rubrique « C’est vous qui le dites ». Nous ne mettrons pas obligatoirement en ligne ce que vous nous écrivez, et la majorité d’entre vous, d’ailleurs, précise ne pas le vouloir. Et vous écrits, adresses emails resteront toujours anonymes, sauf pour nous qui les préservons comme nous le préconise la CNIL.

Et dites vous que vous n’êtes pas seuls si vous nous fréquentez ou nous écrivez !

et un clic sur l’image ci-dessous si vous souhaitez l’agrandir

Tribune de l’opposition Novembre 2017

« Electron Libre » nous recommande un livre : « Le Souvenir Français à travers les siècles »

3 novembre 2017

« Notre ami Electron Libre, qui travaille à la rubrique politique d’un grand quotidien national à Paris,  consacre aussi une partie de ses activités à la rubrique « Culture-Arts-Spectacles ». De plus en plus nous le solliciterons pour qu’il nous conseille. Et l’Association « Trait-d’Union-Cabestany » a déjà travaillé avec lui sur plusieurs sujets.

Cette semaine il nous recommande « Le Souvenir Français à travers les siècles ». Un excellent livre dont le titre nous désoriente quelque peu si on sait que l’Association du « Souvenir Français » ne date que de 1887. Mais l’auteur fait l’amalgame entre cette superbe association qui fait un travail formidable et le « devoir de mémoire » qui n’est pas que le monopole de nos amis, mais le sentiment de tous les Français qui honorent leurs aînés.

Pour nous le devoir de mémoire est le ciment de notre societé.

Le Souvenir Français a travers les siècles

Un Délégué Général de l’Association du « Souvenir Français » écrivait :

« Le culte du souvenir c’est accepter l’ordre silencieux de ceux qui nous ont montré le chemin du devoir. C’est se laisser pénétrer par l’ambition d’être digne d’eux. C’est ne pas permettre que l’indifférence puis l’oubli viennent recouvrir leur dernière demeure d’un nouveau linceul »

Vous pouvez adhérer au Souvenir Français » en ligne :

http://le-souvenir-francais.fr/adherez-au-souvenir-francais/

-o-

POSTMASTER : Cette semaine nous aurons reçu de nombreux mails, de très nombreux mails pour notre petit Blog, où vous vous indignez de cette croix catholique que le Conseil d’État veut retirer sur une statue à Ploërmel. Vous n’avez que des mots durs, très durs, pour nos institutions républicaines décadentes, sur l’incurie de nos dirigeants politiques, sur leur allégeance coupable à une certaine religion. Vous avez à la fois raison et tort. Car ceux qui poussent à la roue pour détruire nos racines ne sont peut être pas les représentants d’une certaine religion qui serait hostile aux catholiques mais plus probablement des Français, des « salopards », qui poursuivent un objectif de destruction de notre pays. Des Français haineux, revanchards, des traîtres qui se conduisent de la même manière que d’autres sous Vichy. Des « collabos » avec la connotation qui va avec et le mépris que nous avons pour eux. Des Français qui ont saisi le Conseil d’État par ce qu’ils n’ont que du fiel dans leurs veines.  Nous avons demandé à nos rédacteurs-consultants extérieurs, de nous éclairer car nous ne voulons pas hurler avec les loups sans comprendre.

En tous cas nous nous refusons d’en parler sur la même page que celle ci que nous avions réservée au Souvenir Français. On en reparlera donc plus tard et sur une autre page… sans doute…ou pas.  Car il est des moments où le comportement d’autres Français nous donne envie de vomir. Mais le pire serait de se laisser manipuler aveuglement par des crapules. 

 

Blog-Cabestany a besoin de vos talents d’écriture. Le 24 octobre 2017 sera le 100ème anniversaire de la tragédie que fut la révolution bolchevique et l’avènement de cette doctrine pernicieuse qui s’appellera le communisme. A vos plumes !!

18 octobre 2017

Révolution d’ocdtobre 1917

« la chipie » vous propose de lui envoyer des textes, remarques, réflexions, sur cet événement appartenant à l’Histoire qui accouchera d’une trop longue et terrible période  faisant des millions de victimes.

« La chipie » dit : « rassurez vous. Je ne vais vous refaire le cours d’Histoire que je faisais encore à mes élèves il y a peu. Maintenant il y a Wikipédia !  Il m’arrivait même chez mes grands élèves de trouver des défenseurs de cette illusion. Jamais simple !

Cabestany sera t’elle en liesse avec drapeaux rouges aux fenêtres, le 24 (ou le 25 octobre puisque l’événement se déroula durant la nuit). Permettez moi cet humour.  Car je ne déteste personne autant que ces pisse-froids prenant un air de vierge effarouchée et prêts à s’offusquer de tout si on se permet de les railler. Qu’ils soient de gauche…. comme de droite ! Des frustrés, remontés car ils sont incapables d’en faire autant. Sauf à sortir du fiel de leur bouche.

Et verra t’on l’Étoile Rouge sur ce bâtiment qui fait face à la gendarmerie et qui a un faux air du mausolée de Vladimir Ilitch si on fait abstraction de la couleur. Je l’ai vu. Le mausolée, le vrai. Pas en photo. Et visité : impressionnant. On est saisi d’effroi à l’idée que le « petit père Oulianov » puisse se redresser pour vous serrer la paluche. Je fais désormais un détour pour ne plus passer devant.

Car je parle bien, à Cabestany, de ce bâtiment destiné à la  jeunesse dont j’espère que l’on dira finalement qu’il était utile. Que les Cabestanyencs se féliciteront de voir exister, malgré son prix exorbitant. Un cout d’une indécence crasse lorsque les contribuables ont tant de mal à finir leur fin de mois et ont l’impression que le capitaine n’est plus dans le coup et juste bon à leur faire les poches. Mais, je n’ai pas l’esprit sectaire. Ma vieille grand-mère qui me manque tant disait « il ne faut pas confondre le contenant et le contenu ».  Je ne sais qui a choisi l’esthétique affreusement ratée du contenant ? Ce bâtiment d’une laideur extrême. Mais chacun, même moi,  a le droit d’avoir mauvais gout. Pour le moment, n’en déduisons rien du contenu de façon trop hâtive !

A VOS PLUMES ! Mais avec de la retenue car avec moi, les invectives ou débordements épistolaires ne seront guère les bienvenus. » Courage, quand il faut se lancer… faut pas mollir ! J’attends vos textes, votre prose, vos alexandrins à l’adresse suivante :

blog.cabestany@gmail.com

Demain mardi 17 octobre 2017 : « refusons la misère »

16 octobre 2017

agissons avec :

https://www.atd-quartmonde.fr/

Madame Anne Delmas-Raison, Présidente de diverses Associations caritatives écrit :

Le « tiers monde »,  et chacun sait ce que ce terme veut dire,  mérite que nous nous y intéressions. Nous savons avoir du coeur quand il le faut. Nous savons reconnaitre ceux qui sont dans des situations graves, menacés dans leur vie par la guerre, ou par des régimes autoritairement insupportables et cruels.

Mais ne nous laissons pas détourner le regard par tous ces bien pensants, qui voudraient nous apitoyer avec des gens qui viennent chez nous pour de fausses raisons, de faux motifs, et nous abusent. Des gens qui au lieu de prendre les armes pour défendre les leurs souvent lâchement abandonnés  préfèrent que nous allions nous faire tuer à leur place. Par tous ceux qui viennent se goberger en France pour profiter de nos allocations sociales. Des étrangers qui savent que s’ils sont l’objet d’une mesure d’expulsion, notre justice déviante, nos institutions défaillantes ne bougeront pas. Certains peuvent voler, voire assassiner nos concitoyens, avec la complicité de partis politiques décadents, de dirigeants immobiles. Mais qui ont toujours des bonnes paroles pour se justifier de leurs carences.

Ne nous laissons pas détourner le regard par ces politiques pour lesquels faire s’apitoyer les autres d’une façon sélective est leur fond de commerce et parfois la clef de leur réélection.

Oui, nous en avons assez de ces responsables politiques vendus à la cause de l’étranger, prêts à se décarcasser pour accueillir des migrants, quand depuis des années ils laissent des français crever de faim et de froid sous nos ponts, dans nos rues, car être Français est sans doute dégradant et ne mériterait aucun intérêt.

Ces Français qu’on méprise forment ce qu’on appelle le Quart-Monde. Moins bien lotis que le tiers monde. Mais que les politiques cherchent à cacher. Un scandale. Une véritable honte. Jamais nous ne nous tairons. Réglons leur problème. Pas besoin d’envoyer des bateaux à l’autre bout de la Méditerranée et faire tout ce cinéma pour aider les nôtres qui sont là, sous nos yeux, mais qu’on essaye de masquer derrière un rideau de fumée. Pas besoin de nous culpabiliser et de faire appel à nos bons sentiments et de nous demander de faire de la repentance. Nos dirigeants politiques nous donnent envie de vomir. Occupons nous des nôtres !  Après, nous nous occuperons des autres de toutes nos forces. Assez de cette hypocrisie !

Anne, à Chatou,  le 29 septembre 2017

 

 

CABESTANY : un nouveau commerce à Mas Guerido. « O’PRES », le magasin des « circuits courts » !

8 octobre 2017

« Trait-d’Union-Cabestany », votre association citoyenne présidée par Colette Appert, soucieuse de l’environnement et des conditions de vie de nos concitoyens, communique :

Mercredi  11 octobre à 18 h oo

Inauguration du nouveau magasin « O’PRES », à Mas Guerido. Dans la  plus grande simplicité, mais avec toute la convivialité de l’équipe de ce magasin de producteurs locaux, et avec le sourire de l’animatrice de ce commerce Christelle Anselin, que beaucoup connaissaient déjà auparavant.

PAS BESOIN D’INVITATION pour venir à cette inauguration d’un magasin déjà ouvert depuis quelques semaines. Où en dehors des légumes, de fabuleux yaourts,  de plein d’autres choses, on y a trouvé des magrets confits à se rouler par terre tellement ils étaient bons. Mais amenez un cabas. Sans doute repartirez vous avec quelques emplettes. Vous, vos amis sont les bienvenus.

Vous pouvez cliquer sur toutes les photos de cet article si vous voulez les agrandir !

Le magasin O’PRES à Mas Guerido. Cabestany 66330

En renfoncement du parking entre le rond point des automates laveurs de voiture et le grand commerce de fournitures de bureau, entre un magasin de chaussures de danse et un commerce de lits et matelas.

avec « Marguerite » sur le parking pour vous accueillir

On trouve beaucoup de choses dans ce magasin ouvert du mardi au vendredi, le matin et l’après midi, et le samedi toute la journée (horaires à vérifier) :

les légumes, le frais, les produits laitiers, les conserves… bientôt du pain et on nous a même parlé d’huitres.

la zone boucherie

un grand choix de boissons

On voulait interviewer Christelle Anselin hier, samedi après midi, mais le magasin était plein de clients, ce qui est bon signe, et elle s’affairait, à droite à gauche. On remettra cela à plus tard. Mais on avait  beaucoup de questions à lui poser ! Ce n’est que partie remise.

On a compris qu’il s’agit d’un « Magasin de producteurs ». En circuit court. On y a retrouvé des produits qu’il nous arrivait auparavant d’aller chercher nous mêmes directement chez le producteur. Des carottes de Cabestany, des légumes d’Elne, des produits locaux en provenance de maraichers, éleveurs, qu’il nous est déjà arrivé par le passé – du moins pour quelques uns –  de visiter pour nous rendre compte qu’ils étaient respectueux de la nature, de leurs produits, des consommateurs. On retrouvera chez O’PRES tous les produits qu’on aime, sans avoir à courir par monts et par vaux. Toujours vigilante, l’une de nos amies qui a travaillé jadis au sein de la Direction des Service Vétérinaires de l’État à Paris, nous a toujours été de bon conseil pour acheter notre alimentation. 

Un nouveau magasin Bio à Cabestany ? un de plus !  NON, à ce qu’on cru comprendre. Mais un magasin avec des produits issus d’une culture raisonnée et produits de proximité. Et dont on connait, pas tous, mais certains des producteurs.  On n’a pas suffisamment d’informations pour le moment pour vous en dire beaucoup plus. Sinon que le magasin est attrayant, et qu’on s’y sent bien et qu’on y trouve de tout.  Si vous venez mercredi à l’inauguration vous en saurez sans doute plus… et nous également. Car on ne voudrait pas écrire n’importe quoi !

 Selon ce que l’on sait par nous mêmes, certains produits mériteraient peut être l’appellation Bio mais les producteurs ne le souhaitent peut être pas ?  En tous cas, lorsqu’on achète du Bio venant d’Espagne,  cher, trop cher,  s’est t’on déplacé pour voir dans quelles conditions il était produit. Salaires, conditions de travail, rendement. Pour nous le Bio c’est aussi une éthique. Ce qui ne nous empêchera pas de conseiller à tous les producteurs qui hésitent encore de remplir le cahier des charges du BIO. Car il  rassure le consommateur. Et que la grande distribution, plutôt finaude, a intégré d’abord timidement dans ses rayons ce qui lui paraissait juste une mode. Puis elle s’est rendu compte qu’il y avait une niche à grignoter. Et ça marche !!!! Et ça rapporte !!!! Il serait quand même un comble de voir la grande distribution s’accaparer le secteur du BIO.  Car cela ne correspond pas à notre vision des choses si on doit importer du bio qui a fait des milliers de kilomètres avant d’arriver sur notre table. Et ne donne pas d’emploi aux gens qui vivent autour de nous. Nous sommes juste soucieux de ce qu’on met dans nos assiettes. De la façon et où est produite notre alimentation. Sans que cela ne devienne non plus un luxe hors de portée de nos souvent maigres finances. MAIS DE CE QU’ON MET DANS NOTRE ASSIETTE DÉPEND SOUVENT NOTRE SANTÉ.  

La conjoncture est terriblement difficile pour le petit commerce. Et pour nos amis qui tiennent des commerces de proximité et qui ont du mal pour s’en sortir…  ou pas.

Dans notre association « Trait-d’Union-Cabestany », nous défendons le petit commerce, les petits producteurs et tout ce qui correspond à NOTRE éthique.

Nous souhaitons BONNE CHANCE à ce nouveau commerce qui est à deux pas de chez nous. Et bon dimanche à tous

 » Irréprochables  » : la vidéo que nous envoie l’un de nos internautes pour nous divertir !

1 octobre 2017

 » IRRÉPROCHABLES  »

SANS COMMENTAIRES – NO COMMENT

25 septembre : Actualité politique

25 septembre 2017

Le billet d’humeur de « La Chipie »,  chez Blog-Cabestany :

 un nouveau roi pour Babylone.

Nabuchodonosor II est couronné roi de Babylone à la mort de son père, Nabopolassar.

C’était le 25 septembre de l’année 605 avant notre ère.

Bonne semaine à tous !

Info ou intox : la révolte de ceux qui apparemment ne veulent plus « marcher dedans » !

10 septembre 2017
 –
Informés par des Macronistes de Cabestany (oui ils existent), Blog-Cabestany s’est vu conseiller d’aller faire un tour sur le site de la CAMEM.  Comprendre « La Confédération des Marcheurs de la République ». En révolte apparemment contre Jupiter. Et ils prétendent être déjà 9 000.
« Nous partîmes cinq cents, mais par un prompt renfort, nous nous vîmes trois mille en arrivant au port  » (Corneille)
 –
Un mouvement né du constat, selon ce qu’on y lit avec quand même quelque étonnement,  que le mouvement politique « En Marche » pour lequel ces Macronistes se sont engagés  « présentait un manque de transparence et peinait à se structurer de manière démocratique… »

Une dénommée Tiphaine Beaulieu, Présidente de cette association CAMEM nous explique de quoi il retourne  sur leur site.

Une occasion de se faire de la pub, créer le buzz ? Parce ce que – selon notre conception des choses – si on est plus d’accord avec un parti, on se tire ailleurs. Alors à quoi rimerait le début d’une révolte chez ceux qui se sont précipités comme des grands malades – et au risque de se casser une jambe – pour mettre leur bulletin Macron dans l’urne ? Et qui déjà le regrettent ?! Mais veulent ils en découdre ? Ça promet !

Chez Blog-Cabestany, on relativise, et on boit frais. Et on ne prend pas tout au pied de la lettre. On a déjà vu tellement de manipulations. Et des sites qui étaient le contraire de ce qu’ils faisaient semblants d’être. Mais peut être après tout que ces gens sont sincères ? Et  notre ami le Macroniste de Cabestany qui nous informe, et qui a agi dans la précipitation semble s’être fait repasser  de 20. euros ? S’il se dépêche, il a encore le temps de passer au PMU et essayer de se refaire dans la 4ème cet après midi à Chantilly.  

Si vous avez envie d’aller faire un tour sur leur site :

https://www.camem.org/

mais rien ne vous oblige, comme notre ami,  à adhérer ou sortir votre porte monnaie ! Et encore moins à miser sur un tocard.

Bon dimanche à tous

 

 

Un nouvel élan pour la Droite Municipale à Cabestany en ces jours de rentrée !

8 septembre 2017

La Droite Républicaine à Cabestany communiquera de plus en plus souvent, désormais, sous le nom de Droite Municipale. Ce qu’elle est d’ailleurs avant tout. En attendant que les partis politiques dont nous nous réclamons se réorganisent, travaillent, se définissent un avenir. Notre avenir…. si nous sommes en phase avec eux !

Car le paysage politique a bien changé autour de nous.

Nos idées, nos convictions, nos valeurs n’ont pas changé et nous serions capables – s’il le fallait – de tracer seuls notre route, par nous mêmes et pour vous mêmes,  à Cabestany. Nous n’en sommes sans doute pas encore là ! Nous resterons des militants fidèles, mais  à la seule condition que ceux qui sont censés nous représenter à Paris ou ailleurs, restent fidèles à ce que nous croyons. S’ils sont censés nous représenter, c’est à eux d’incarner notre volonté. Sûrement pas à nous, de nous soumettre à tous leurs changements de cap.

La plupart d’entre nous, à Cabestany ou dans tout le pays, et qui nous revendiquons de la Droite Républicaine, ne nous sommes pas déplacés aux urnes pour l’élection Présidentielle. Voter pour le Front National, cela on ne le pouvait pas. Voter pour le candidat Macron et son programme brouillon, inachevé, sans orientation définie ; voter pour un programme qui ne faisait rêver personne, qui n’inspirait personne, comment aurions nous pu le faire ? Et ceux des nôtres qui se sont quand même déplacés pour voter ont mis un bulletin blanc ou nul.

Si nous n’étions pas déjà, du moins pour une partie de la rédaction, adhérents du Parti « Les Républicains », aurions nous, en cette rentrée, l’envie de le rejoindre ? Un parti séparé en deux. Au moins ! D’un côté les « historiques » avec encore trop de conservateurs ancrés dans de vieilles chimères et qui ont « foiré » une élection imperdable. Et de l’autre côté ceux qui se sont ralliés à Macron pour « laper dans la grande gamelle »,  ce qui n’est pas vraiment le signe d’un changement ou d’un renouveau. Des opportunistes qui nous donnent parfois envie de gerber.

Un avis qui n’implique que nous mêmes, à la rédaction de Blog-Cabestany, et n’engage en rien nos conseillers. Nous, nous ne croyons pas que la politique Macron soit autre chose qu’un soufflé qui commence déjà à retomber. Et bien plus que nous, c’est VOUS que cela semble inquiéter.

A Cabestany, notre équipe, ne se remet pas sur un plan affectif de la disparition de notre ami Patrick Sperring. Notre ami Patrick qui était également « Monsieur Finances ». Il abattait un énorme travail pour investiguer, disséquer le budget, les dépenses municipales et comprendre la façon dont est gérée – et pas forcément en bien – notre ville. Il avait également des connaissances approfondies sur la fiscalité des collectivités territoriales, le droit administratif. Et il ne cessait de se perfectionner dominant parfaitement son sujet.

Il n’est pas remplaçable par une seule personne qui pourrait reprendre l’ensemble de toutes les activités qu’il assumait. Mais depuis 2014, nous avons été rejoints par diverses personnes de Cabestany ou des alentours qui se partagent – déjà – son travail et nous apportent – en plus – leurs connaissances dans des domaines d’expertise qui leurs sont propres et nous sont très précieux.

Le tandem Colette Appert, Phil Gleizes tient bon la barre. Depuis trois années, la Droite Municipale n’a jamais baissé les bras et joue son rôle d’opposant et de force de proposition. Quoiqu’en disent par devant la majorité municipale et Monsieur le Maire. Ce dernier lâche en privé, ce que vous ne lirez jamais dans le Cabes’infos, et qu’il ne reconnaîtra jamais en public, que nos conseillers de Droite, bien qu’en infériorité numérique, sont toujours actifs après trois années de mandature.

Ils ne manquent pas d’appui parmi les Cabestanyencs et forment un bloc soudé avec leurs co-listiers, militants ou sympathisants.  Ils sont dans tous les cas bien plus actifs que l’ensemble des conseillers de gauche qui ronronnent dans leur fauteuil les jours de Conseil Municipal. Et qui ne font pas montre de beaucoup d’idées dans les commissions. Ce serait plutôt à eux de montrer un élan.

A nous lire, vous pourriez vous imaginer que nous sommes déjà en campagne pour les élections municipales futures. PAS DU TOUT. Elles viendront en leur temps. Et à chaque jour suffit sa peine. On va d’ailleurs rentrer dans une période où il n’y aura guère d’élections qu’elles soit Européennes, Cantonales, Législatives, Régionales ou autres. Ce qui n’arrive pas souvent. Et nous « c’est Cabestany d’abord ».

Lorsqu’on parle d’un nouvel élan, cela ne sous entend nullement que la Droite Municipale va changer de vitesse. Elle continuera, sans faiblir à jouer son rôle et a surveiller la gestion municipale. Mais il n’est pas étonnant que des citoyens se réclamant de la Droite soient déboussolés par la politique telle qu’elle est menée à Paris.  Ce nouvel élan viendra plutôt de ceux, plus que nombreux, qui ont rejoints récemment l’équipe de Colette Appert, et on l’espère, de ceux qui ne vont pas tarder à le faire, dégoûtés des « Macronneries », des divisions au sein du Parti « Les Républicains ».

Notre équipe de la Droite Municipale à Cabestany est en soi un micro-parti politique qui pourrait s’intituler « Mon Parti, c’est d’abord Cabestany ».

On perçoit le même frémissement au sein de l’association Trait-d’union-Cabestany, où plusieurs adhérents se découvrent un goût certain pour l’écologie, la protection de l’environnement, la survie des abeilles, la nourriture que nous ingurgitons, les ressources en eau et bien d’autre domaines. Trait-d’union-Cabestany qui s’est rapprochée de France Nature Environnement, et va se rapprocher de nombreuses autres associations de défense de notre environnement. C’est très bien. Et cela prouve que l’Association est toujours et plus que jamais très dynamique.

C’est donc,  avec et pour  les citoyens qui nous soutiennent, et que nous espérons être de plus en plus nombreux, que nous allons entamer cette seconde partie du mandat municipal, dont le moins qu’on puisse dire est que l’action de la Majorité du Conseil nous aura fortement déçus, et n’a nul motif d’être fière de son triste bilan.

La Droite Municipale est à la manœuvre. Mais elle a besoin de vous. Rejoignez nous !

Bonne rentrée à tous.

Vous voulez nous rejoindre ? Seulement nous parler ? Donner votre appréciation sur la situation ? Envoyez nous un mail à :

cabestanydabord@rezonet.fr

Sénatoriales 2017 : Maïté Sanchez Schmid s’adresse aux Grands Électeurs des Pyrénées Orientales

5 septembre 2017

Les prochaines sénatoriales, une élection au scrutin majoritaire,  ont lieu le dimanche 24 de ce mois, soit dans trois semaines.

Il s’agit d’un scrutin majoritaire uninominal à deux tours. Pour être élu au premier tour, il faut obtenir la majorité absolue des suffrages exprimés et un nombre de voix égal au quart des électeurs inscrits. À défaut, un second tour est organisé, où la majorité relative suffit. Un candidat et son suppléant doivent être de sexe différent.

Les sénateurs ne sont pas directement élus au suffrage universel. Il s’agit d’un suffrage indirect. Chaque candidat au siège de sénateur est élu par un collège d’élus appartenant à la circonscription dans laquelle il se présente.  Ces Grands Électeurs sont au nombre de 1 205 pour notre département : composé des députés, des conseillers régionaux élus dans le département, des conseillers départementaux et de délégués des conseils municipaux, chaque étiquette étant représentée, lesquels ont été désignés au mois de juin de cette année.

Le Sénat est renouvelé par moitié tous les 3 ans. Ces élections permettront d’élire pour les 6 années à venir (sauf réforme) un contingent de 170 sénateurs sur les 348 que compte le Sénat. Il s’agit de la série numéro un (sur deux) regroupant les sénateurs des départements d’Ile-de-France, et ceux des départements dont le nombre est compris entre 37 et 66, notre département clôturant la série.

Maïté Sanchez Schmid, l’un des nombreux candidats à cette élection, est en campagne. Sa démarche consiste à rencontrer et s’entretenir avec un maximum de ces Grands Électeurs pour les convaincre de voter pour elle, et s’enquérir de leurs souhaits pour les représenter au mieux.

Retrouvez le document ci-dessus au format PDF pour le lire, l’imprimer, le télécharger, l’envoyer à vos amis :

Document Campagne Sénatoriales 2017 Pyrénées Orientales Maïté Sanchez Schmid

Maïté Sanchez Schmid dans l’actualité politique locale !

4 septembre 2017

En cette rentrée politique plusieurs personnes nous écrivent pour nous parler ou nous poser des questions sur la candidature de Marie Thérèse Sanchez Schmid aux Sénatoriales de ce mois de septembre 2017.

On répondra déjà que les Sénatoriales ne sont pas des élections au suffrage universel, ce qu’on regrette comme beaucoup d’entre vous. Et ce que beaucoup semblent aussi ignorer.

Les sénateurs, élus pour 6 ans dans une assemblée qui renouvelle la moitié de ses membres tous les trois ans, sont élus par d’autres élus. Conseillers Régionaux, Départementaux, Maires et une représentation des Conseils Municipaux. Ce qui exclut toute campagne électorale dans vos boites à lettres, journaux, et des meetings publics.

Le citoyen n’est donc pas en campagne.

Mais ce même citoyen a le droit de souhaiter que soit envoyé au Sénat un représentant du peuple qui porte ses idées, et ses valeurs. Maïté Sanchez Schmid est la parfaite incarnation, pour des gens comme nous, d’une personne que nous souhaiterions voir siéger pour nous défendre en des temps où l’on a de plus en  plus ce sentiment d’être ni entendus ni écoutés.

Et que rêver de mieux de voir défendre nos intérêts au Sénat par une personne qui fut élue meilleure député de l’année au Parlement Européen. Particulièrement assidue aux débats, elle a toujours été une bucheuse qui a fourni un travail parlementaire exemplaire en quantité mais plus encore en qualité.

Bernadette à Cabestany voulait qu’on parle du livre de notre amie Maïté sur les femmes, Un ouvrage qui l’a enchantée cet été, car notre amie Maïté a aussi des talents d’écriture. Alors promis, on en parlera… une prochaine fois.

Pour aujourd’hui, on avait programmé une intervention très remarquée sur la protection de nos enfants par rapport à Internet et tout ce qu’ils peuvent y voir sans contrôle aucun. Le danger représenté par l’accès libre – ce n’est qu’un exemple – à des sites incitant à la violence, la pornographie, la radicalisation de jeunes. C’était il y a cinq ans. Prémonitoire !


Tags : Marie Thérèse Sanchez Schmid, Droite Républicaine dans les Pyrénées Orientales, Droite Municipale à Cabestany, Trait-d’Union-Cabestany, Colette Appert, Blogcabestany.com, Blog-Cabestany, Cercle gaulliste de réflexion politique et sociale, Le Futur vous appartient, Mon parti c’est Cabestany d’abord !, Postmaster, Collectif de rédaction de Blog-Cabestany, CEVIPOF. Mas Campanaud, meilleur Blog politique 2015, Perpignan-Méditerranée, Électron Libre, les anciens de l’Evenement du Jeudi, Studio Blogcabestany, « c’est vous qui le dites », « au fil des jours », Mariposa Webmasters, Grabels Data Center, « in the cloud », AMICIS, les conseils en Intelligence Sociale de le Côte d’Émeraude, La Politique pour les Nuls, Éditions des Ajoncs d’Or, WordPress, Auttomatic, Oracle, Tapulous, Vivante Corporation, Karbon, NetBooster, Yandex, Baidu

VISA POUR L’IMAGE 2017

1 septembre 2017

A PARTIR DU 2 SEPTEMBRE

Le lien vers le site :

http://www.visapourlimage.com/

 

Quand « Pierre », un ancien communiste à Cabestany, nous demande une insertion sur Blog-Cabestany. Et nous, on ne demande qu’à rendre service à nos concitoyens !!!!!!

26 août 2017

Liberté d’Expression

« Pierre » est un citoyen de Cabestany que nous connaissons personnellement depuis bientôt 10 ans, mais qui fait de la politique sans doute depuis bien plus longtemps au plan local.

« Pierre » n’est pas son véritable prénom mais c’est nous qui avons décidé – avec son accord –  de le changer. Ce qui n’empêchera pas qu’il soit reconnu par ses anciens amis. Mais sinon nous n’aurions pas inséré dans notre Blog ce qu’il voulait qu’on publie….

Car nous ne sommes pas là pour aider les uns ou les autres à régler leurs petits comptes entre eux. Blog-Cabestany n’est ni une tribune, ni un forum. Et la Rédaction de Blog-Cabestany ne reçoit d’ordres ou de conseils de personne et ne met en ligne que ce qu’elle à décrété de publier et pas ce que ses lecteurs voudrait parfois qu’elle fasse.

Nous nous sommes plus d’une fois confrontés avec « Pierre » qui voulait nous convaincre, comme tout bon communiste,  qu’il avait raison et que nous avions tort. Avec toujours ces mêmes arguments récités sans les comprendre. Nous le laissions parler car il nous a toujours semblé parfaitement inutile – en politique – de chercher à faire changer d’avis un adversaire. Pour lequel on peut avoir du respect.   Mais quand c’est lui-même, comme il l’a fait en 2014 au moment des élections municipales, qui reconnait s’être fourvoyé, et ne veut plus se revendiquer de la liste de la gauche,  pourquoi n’aurait il pas, en plus,  notre sympathie ?  Et aujourd’hui avec sa requête, apparemment il persiste et signe.

Et puis, loin de nous, cet anti-communisme « primaire », dont nous accuse la majorité municipale. Une accusation qui nous fait pouffer de rire. Nous, nous essayons, sans nous décourager, de situer le débat à un plus haut niveau qu’il n’est…  hélas !

Quand à ce Comité Soljenitsyne…. nous le découvrons parce que « Pierre » nous en parle et nous envoie un tract pour une réunion en octobre… où nous n’irons pas. Nous n’en avions jamais entendu parler. Et après bien des recherches nous n’en savons guère plus. Nous ne connaissons pas ses membres, pas plus que ses idées.

 Et qu’il soit clair que nous n’avons rien à voir avec eux.

Bien sur que vous allez nous écrire… surtout si vous n’êtes pas d’accord. On est fin prêts à vous lire. Cela nous aidera quand rien que l’idée que les vacances sont finies ne nous rend pas joyeux.

-o-

l’insertion de « Pierre » au nom de ce Comité Soljenitsyne

 

Comité Soljenitsyne

Nous sommes bien le 15 août. On ne l’a pas oublié, Gersende !

15 août 2017

Pour la musique, pour le symbole, pour Gersende ! et pour tous nos amis ……

« D’un Ave Maria ». Peu importent les images, d’un clip tourné d’ailleurs par Pascal Obispo lui même. Non, c’est d’abord pour la musique…. et les paroles  !

Quand toutes les passions viennent à s’éteindre trop tôt
Et que d’une chansons on en retient qu’un mot
Si je ne sais pas où je vais
Je sais ce que je laisserai

Ce que je laisserai….

Allons nous vers le retour de la semaine scolaire de 4 jours à Cabestany, demande Liliane ?

30 juin 2017

Chez Blog-Cabestany, on ne peut vous répondre. Mais on n’est pas capable de vous répondre. Ce que l’on sait, c’est que ce retour à la semaine scolaire de 4 jours, on en parle, et même beaucoup. Mais pour nous, il ne s’agit pas d’un problème politique, mais essentiellement pratique.

Il est certain que les Socialistes en défendant cette « Peillonnade », eux, en avaient fait un problème politique et même dogmatique. Car on connaît plus d’un ou d’un militante socialiste à avoir défendu cette réforme, par solidarité gouvernementale, alors que cela allait contre ses propres convictions. Un double discours. Contradictoire selon qu’on s’exprime officiellement ou entre amis !

Nous, nous n’en sommes pas là. Et lorsque vous avez été quelques uns à nous demander de faire un référendum sur ce sujet, durant les campagnes électorales que l’on vient de vivre, on a traîné les pieds. Il ne nous semblait pas nécessaire de vous interroger sur ce que vous nous disiez déjà sans qu’on vous le demande.

Pas besoin de faire ce genre de référendum pour savoir que vous êtes majoritairement pour le retour de la semaine de quatre jours. Parce que vous êtes nombreux à nous expliquer, mais on le pense aussi, que ce mercredi matin d’école est une fausse bonne idée, qui empêche nos enfants de se reposer le mercredi matin, et qui a même un effet contraire puisqu’ils n’ont plus envie, comme avant, de faire du sport ou une autre activité le mercredi après midi.

Mais les parents qui tolèrent que leurs enfants traînent le soir plutôt que d’aller dormir ne sont ils pas aussi fautifs ?

Critiquer les activités péri-scolaires organisées par la mairie ? Devait t’on le faire par ce qu’on est dans l’opposition ? Et qu’on devrait dénigrer tout ce que fait la Mairie de façon systématique sans prendre la peine de réfléchir et de raisonner. Heureusement, nous n’en sommes pas là non plus.

Car si nos internautes ne critiquent pas l’organisation de ces activités, pourquoi le ferait on ? Aucun d’entre vous ne nous a dit qu’il aurait fallu s’y prendre d’une autre manière. Personne ne parle de ce qui a été fait, ou ne l’a pas été. De ce qu’on aurait du faire ou pu faire…..

Vous considérez par contre que ce n’est pas à une municipalité de se substituer à l’Éducation Nationale. Mais à qui la faute ? Et que ce n’est pas à nos impôts locaux déjà exorbitants, et tueurs de l’économie par un frein à la consommation, de pallier aux carences d’un système. Surtout qu’en fonction de la richesse ou non d’une commune on a créé, ici ou là,  d’énormes inégalités sociales entre élèves.

Tous,  vous souhaitez le retour à cette semaine de quatre jours. Et on se souvient que Monsieur le Maire de Cabestany n’avait pas vu d’un bon œil cette réforme Socialiste purement doctrinaire qui rajoutait une matinée inutile puisque le vendredi après midi on ne faisait plus rien. Et que le vendredi matin, nos enfants, fatigués, avaient déjà décroché. Mais pourquoi est ce que dans une zone (A,B, ou C) des élèves ont 5 semaines d’école entre deux périodes de congés quand d’autres en cumulent 11. Et l’Historien rappellera que la période des congés d’été actuellement de deux mois, fut autrefois de trois mois ou plus. Pourquoi ? En fonction des régions et de la nécessité de faire participer les jeunes aux vendanges ou autres travaux des champs. En est t’on encore là ?

Quand au Canada, généralement, la période de congés scolaires est de trois semaines en été avec une rythme de vacances de 10 jours après chaque période de 5 semaines d’école. On travaille les matières difficiles le matin et l’après midi est consacré à ce qui nécessite moins d’attention, ou à des matières artistiques. On fait beaucoup de sport. Et on n’oublie surtout pas de consacrer un large temps à l’éducation civique, la cohésion  sociale, et on choisit entre préparation militaire ou formation aux premiers soins.

Pour revenir à notre sujet, on ne critiquera personne. Et sûrement pas nos enseignants qu’on défend par principe mais à juste titre. Si la mairie qui a l’époque souhaitait conserver la semaine de quatre jours, ne s’engouffrait pas dans la possibilité d’y revenir, on trouverait quand même cela bizarre. Mais ces jours ci, qu’est ce qui n’est pas bizarre ?

Pour l’anecdote, il y a aussi cette Maman qui nous explique qu’elle a bataillé des années avant que son employeur finisse par lui accorder son mercredi de repos qui s’accompagnait évidemment d’une perte de salaire. PUIS, quand mes enfants sont retournés à l’école le mercredi matin, j’ai fait l’erreur de retourner travailler le mercredi, dit elle. Pour quel gain ? Entre l’argent que je donne à une personne pour surveiller mes enfants le mercredi après midi et les impôts, c’est pire qu’avant ! Alors, quoi qu’il arrive, à la rentrée, si les choses ne reviennent pas comme autrefois, je leur ferai manquer l’école le plus souvent possible et sous tous les prétextes imaginables le mercredi matin !!!!!

La cause semble entendue et pas besoin de faire de consultation pour être convaincu que tous les parents d’élèves ou presque  veulent revenir à cette semaine de quatre jours à laquelle nous aussi, nous étions attachés! Mais seront ils écoutés ?

Et là n’est sans doute pas l’essentiel des problèmes.

A suivre donc…..