Archive for the ‘ça nous plait !’ Category

« Quand Georges Marchais parlait d’or » : écrivez vous à Blog-Cabestany !

17 janvier 2018

« No comment »

Interview de Georges Marchais, un matin de très bonne heure, sur une radio,  en 1981, alors qu’il présente ses meilleurs voeux aux Français

Un de nos internautes nous écrit ce soir mardi, suite à la visite du Président à Calais, en précisant « qu’il aurait mieux valu qu’il ait le courage d’accompagner sa garde des sceaux dans cette prison qui se trouve à seulement quelques dizaines de kilomètres de là où il se trouvait » :

Il nous écrit : « il y a 40 ans, en réponse aux propos de Georges Marchais, jugés inacceptables par les mêmes qui aujourd’hui nous rejouent le grand air des « vierges effarouchées » ; Attaqué par une bien-pensance de gauche, dégoulinante de bons sentiments, hypocrite et donneuse de leçons qui n’a pas changé ; Par des intellectuels qui se disaient être,  – à l’époque – des Trotskistes,  Maoïstes,  mais qui vont virer leur cuti et devenir des « philosophes » de Droite nous expliquant avec aplomb le contraire de ce qu’ils disaient la veille ! Et la récente « une » de « L’Obs » qui nous donne envie de vomir.  Vilipendé de surcroit par les instances islamistes en France, Georges Marchais se décide à écrire au recteur de la grande mosquée, et publie la lettre dans le journal « l’Humanité » le 6 janvier 1981. Ci-dessous :

-o-

LA LETTRE

La présence en France de près de quatre millions de travailleurs immigrés et de membres de leur familles, la poursuite de l’immigration posent aujourd’hui de graves problèmes.

Cela crée des tensions et parfois des heurts entre immigrés des divers pays.

Cela rend difficiles leurs relations avec les français.

Quand la concentration devient très importante, la crise du logement s’aggrave : les HLM font cruellement défaut et de nombreuses familles françaises ne peuvent y accéder. Les charges de l’aide sociale nécessaire pour les familles immigrées plongées dans la misère deviennent insupportables pour les budgets des communes peuplées d’ouvriers et d’employés. L’enseignement est incapable de faire face. Il faut regarder les problèmes en face et prendre rapidement les mesures indispensables.

signé : Georges Marchais, le 6 janvier 1981

-o-

Notre internaute conclut : « J’ai vécu, adolescent, la guerre 39-45. Hélas ! Nous assistons à la posture grand guignolesque de ces intellectuels, de gauche ou de droite, qui sont peut être, mais de cela je n’en sais rien, des fils ou petits fils de collabos. Ou de ceux qui traquaient les résistants. Mais qui utilisent aujourd’hui pour décrire l’actualité politique des mots tels que « rafles » et des phrases à connotation nazie. Lira t’on demain que certains migrants, et je me garderai de généraliser,  venant de pays qui ne sont pas en guerre et ont peut être foutu par dessus bord leur mousmée dans la mer pour s’en choisir une plus pâle, et qui ne viennent que pour toucher les allocs, sont comparables à ces malheureux qu’on entassait dans des wagons pour les envoyer vers des camps d’extermination. Des propos insupportables et indignes, mais qui démontrent combien l’humain peut se vautrer dans l’ignoble » 

Quand un autre de nos internautes nous écrit : « si les migrants, sans papiers, ne meurent pas de faim, c’est qu’il se trouve des employeurs scélérats, pour les faire travailler au noir. Ils prennent notre travail. Mais personne dans ce gouvernement d’hypocrites, qui succède à deux quinquennats dirigés par des bras cassés et des bons à rien, personne ne ne soucie de prendre le problème à la source ».

La rédaction de Blog-Cabestany écrit : « c’est vous qui le dites et nous ne ferons ou n’ajouterons aucun commentaire »

 

 

 

Les voeux de la Mairie ce soir mardi à Cabestany !

9 janvier 2018

Le compte rendu de la cérémonie de voeux à Cabestany, mardi soir, le 9 janvier 2018

-o-

à Cabestany dans les Pyrénées Orientales

La Chipie écrit :

Bien sur, c’est encore moi qui avait été tirée au sort pour aller assister à la cérémonie de voeux de la mairie à Cabestany ce soir et faire le compte rendu. Encore un pur hasard. De toute façon je m’y attendais et j’étais passée à l’appart pour mettre un jean, sachant que je serai assise confortablement par terre. Comme d’hab !

Mon voisin, un charmant Papy qui doit se parfumer sous les bras avec « Canard W.C. » me dit : « ce soir on va nous dévoiler une information exceptionnelle ». Dois je en frémir d’avance ? Mais l’année dernière on avait eu droit au même discours qu’il y a 40 ans (j’étais dans le ventre de ma mère), rabâché année après année, et franchement je ne m’attendais à pas grand’ chose. Et j’avais raison !

La Droite Municipale était bien représentée. Colette Appert à la tête de ses troupes. Mais arrivée en retard je suis restée discrète et à l’écart. Dans l’assistance, il y avait aussi notre député. Mon voisin, qui devrait se rincer les dents plus souvent au Destop me dit : « Cocotte (?!) tu le connais çui-la ? C’est Romain Grau. Il roule pour la « République à reculons ».  Avant il a été Droitiste, à un moment Centriste, un peu aussi Gauchiste. Il finira sans doute évêque de Perpignan ». Non je ne le connaissais pas. Il a l’air sympa. S’il veut me bénir !

Monsieur le Maire n’épargne guère Macron. Il s’en prend aussi à notre ex-député Cresta. Que je trouvais aussi sympa. Et qui n’aura pas fait de bêtises, sous le règne de Hollande, vu qu’il n’aurait trouvé l’adresse de l’Assemblée Nationale que la dernière année de son mandat. Je ne connais pas l’histoire mais je ne serais pas surprise que ces deux  là, monsieur le maire et monsieur Cresta, aient été autrefois des grands copains avant de se fâcher. On est jamais aussi incisif qu’avec ses ex. Et moi les « ex, je les collectionne. 

Et puis on eu droit au discours fleuve  de Monsieur le Maire, sans la Bettencourt, sans le Medef, mais j’ai du fermer les yeux à un moment et commencer à m’endormir, et j’ai peut être raté des trucs. Je crois me souvenir qu’on y a parlé de Charly Chaplin, de Vichy. On a eu droit à un verset de la bible (dit par un communiste c’est cool !) et à la chanson de France Gall, « résiste ». Si l’un des lecteurs de Blog-Cabestany est capable de m’expliquer le rapport entre tout ce galimatias foutraque, qu’il nous écrive.

Mon voisin m’a regardée d’un air amoureux et m’a dit : « comme c’était beau ». Il a du être élevé avec « Pif le chien » et ne doit lire que le « Travailleur Catalan ». A voir ses yeux bizarres, j’ai eu peur et je me suis vite levée pour changer de secteur.

Mes impôts sont partis, comme chaque année en fumée dans le ciel de Cabestany.

J’ai quand même réussi à m’approcher du buffet, en immersion périscopique, car beaucoup de Cabestanyencs n’étaient sans doute venus que pour cela. J’avais le choix entre …. du Ricard et du Ricard. Mon voisin et son copain se remontaient au Ricard pur. Au début je croyais qu’il s’agissait de jus d’ananas. C’est leurs nanas qui vont être satisfaites quand ils vont rentrer chez eux.

Encore un NON-ÉVÈNEMENT à Cabestany. Avant j’aurais été agressive. Mais je m’habitues et tout cela finit par me faire tellement rire. J’espère que l’année prochaine, au tirage au sort, je serai encore désignée pour aller à cette si belle cérémonie. Mais j’espère qu’il y aura un tapis rouge et des marches à monter. Si vraiment, à Cabestany, on veut se montrer « progressiste » !

La Chipie

 

 

Mamie Josée à Espira de l’Agly nous demande : « c’est quoi les « fêques-niouzes » ?

5 janvier 2018

Un bel exemple de fake-news lorsque l’on sait que le gaz et l’essence vont baisser, les retraites vont augmenter, le tabac être remboursé par la sécu. Macron, faites vite une loi pour mettre en prison tous ces menteurs ! Alors qu’il n’existe qu’une seule vérité : la vôtre !

Mamie Josée d’Espira de l’Agly est un peu « dure de la feuille », ce qui est normal à son âge, mais ses enfants, (Ted et Bill ? : ya un jeu de mots) comme elle nous l’explique, se sont cotisés en l’emmenant à Barcelone, dans un centre d’audiométrie « indépendant » (politiquement correct), et lui ont acheté des prothèses auditives de la marque « San y Broyor », rouge et or, du dernier chic. Elle a désormais un appareil conçu pour l’oreille droite, un pour celle de gauche, et un troisième gratuit (pour une peseta de plus)…. dont pour le moment elle se demande où le mettre. Alors maintenant elle entend ce qui se dit à la télé le Président et s’interroge. Mais c’est quoi les « fêques-niouzes » nous demande t’elle.

Alicia, la Chipie lui répond :

Mamie Josée, si notre Président de la République, Macron le Caméléon, Manu el magnific,  se met à utiliser des mots étrangers c’est bien pour que des gens comme vous qui n’êtes pas sourds n’y comprennent rien !

Les « Fake-News » sont ces informations peu crédibles pullulant sur Internet, mais lorsque C.N.N. à New-York donne une information fiable, le Président des États Unis, celui qui souffle la nuit dans la Trumpette, tweete immédiatement qu’il s’agit d’un (ou une) fake-news. Ce Président américain, le Zavatta de la Maison Blanche, avec son putois sur la tête, devenu un modèle pour notre Président français depuis qu’ils ont mangé au sommet de la Tour Eiffel des brochettes de mexicain, grillées à la Raqqa au gros Sahel de Guérande, avec du coca millésimé 1855, le tout payé en bitcoin. Mais, Mamie Josée, pour vous donner un mot plus proche de notre culture : les fake-news sont tout simplement des « cagades ».

Mamie Josée, je vais mieux vous expliquer. Vous avez entendu parler en septembre 2001 de l’effondrement des tours jumelles du World Trade Center à New-York. On vous a fait croire qu’il s’agissait d’avions qui avaient percuté ces édifices. QUE NENNI !  Dans la première c’est Wyatt qui voulait se faire des œufs au bacon et qu’a pas fermé le gaz. Dans la deuxième, un banal accident de chasse ! Du temps où on fixait les réservoirs des chasses d’eau en hauteur sur les murs. Quand Pamela a tiré sur la chaîne, un peu fort admettons le, tout est venu : mur, plafond, l’étage du dessus… et le reste à lavement.  Passons sur les détails.  Mais il y aura eu quand même de braves gens pour parler de « fake-news ».

Mais revenons en France, voulez vous. Dès le début de la semaine, des internautes écrivaient à Blog-Cabestany pour parler de ces deux policiers agressés par des jeunes en région Parisienne. FAKE-NEWS !  En réalité la policière chaussant du 38 n’avait d’autre choix au commissariat qu’une paire de Pataugas en 46. Elle a préféré faire sa patrouille en Louboutin avec des talons de 20 centimètres de haut. Normal si elle s’est viandée et s’est mangée une borne à incendie. Et tous ces gentils petits jeunes, autour, inquiets de ne plus la voir bouger  lui donnant des grands coups de godasses, amicaux, dans les côtes, pour la réveiller. Et criant « t’es là ? » et non « tuez la ». Quant au deuxième policier il s’est fracturé le nez sur la porte du bar-tabac «Le Balto » en y entrant pour faire son loto. Pourquoi en parler ? C’est ce qu’aura dit, du moins,  « Christophe », notre actuel ministre de l’Intérieur qui n’a pas découvert de nouveau continent, même en se creusant sa cervelle (de canuts),  mais explique que si lui avait été au précédent gouvernement du temps de Hollande, il se serait déplacé à l’hôpital (ce que n’avait pas daigné faire ce Président) pour rendre visite aux agents des forces de l’ordre brulés par un cocktail-Molotov. Les policiers qui se retrouveront demain à l’hosto peuvent compter avoir des visites, des fleurs et des pralines !!! Les voilà rassurés !

On s’aperçoit aussi combien les médias sont friands de ce genre d’événements commentés également à chaud par nos politiques. Quant à savoir si on a trouvé les coupables des dernières exactions, s’ils ont été condamnés, personne n’en parle. Tout le monde s’en fout.  Savez vous pourquoi en hiver, au pieds de certains immeubles, par un froid polaire, on trouve de plus en plus de gens en bermuda. Pas parce que c’est la mode. Mais comment pourraient ils exhiber autrement leur bracelet électronique qui en fait des caïds. Pour le reste. Circulez ya rien à voir !

On comprend que toutes ces histoires inventées ennuient notre Président. Il serait même agacé nous a confié Brigitte dans son dernier mail envoyé à Blog-Cabestany. Elle a utilisé un  pseudo qu’on a percé à jour : « la ficelle Picarde ». (Une spécialité culinaire Amiennoise)

Depuis plusieurs semaines, tous les journaux financiers, sites d’informations économiques, nous expliquent que ce nouveau Président va augmenter les impôts. Faire grimper la pression fiscale. Quand lui,  cherche à nous persuader du contraire, et pour commencer nous assure qu’il va  baisser les dépenses. Et pour les dépenses cela a déjà commencé. En volant une partie de leur retraite aux vieux, avec sa CSG scélérate, les dépenses ont commencé à baisser. Comprendre que les vioques dépensent moins pour se nourrir. Chez l’enseigne L…., on s’étonne quand même que de plus en plus de personnes âgées qui n’ont pas de chien achètent des boites de Ron-Ron. MERCI MON PRÉSIDENT !  Macron nous serine que la fiscalité va baisser, et on comprend que notre KIM EMMANUEL JONG national s’énerve de voir les citoyens de « son peuple »  dire le contraire de ce qu’il prétend.

Il préparerait donc une loi pour poursuivre les délinquants – pas ceux qui caillassent les flics – mais ceux qui colportent de fausses nouvelles. Par exemple que tout ce qu’on achète augmenterait. Ou encore que les tarifs de gaz, d’essence et d’électricité déraperaient. FAKE-NEWS !  Les présentateurs de journaux télévisés vont partir en stage en Corée du Nord pour se former aux nouvelles directives. L’Indép sera relu par Castaner avant de paraitre. Et il y sera rajouté une rubrique d’instruction civique rédigée par le député Ferrand.  Comment oser dire que la SNCF a des problèmes quand ce sont les voyageurs qui sont encore à l’heure d’été. ……. un exemple parmi d’autres. Et pourquoi parler de peines planchers, quand on peut mettre de la moquette.

Notre plus beau, plus merveilleux, plus intelligent Président va faire une loi pour s’en prendre à tous ceux qui diront le contraire de ce que lui nous baratine. Avant de nous couper Internet, comme en Iran, ou en Chine, ces pays dont on devrait suivre le modèle. Une conception Macronienne de la Liberté d’Expression dans un pays où l’on vire des comiques, certes pas toujours drôles, mais qui se permettent de faire de l’humour  à deux balles. Nous on commence à avoir peur. Très peur. C’est sur que ce n’est pas en regardant BFM qu’on va être informé comme il se doit mais heureusement il est des gens « irréprochables » autour de ce Président pour nous montrer le chemin dont il ne faudrait pas s’écarter. Vive notre guide suprême !

Mamie Josée, on espère vous avoir répondu sur les Fake-News ».  Et comme mes exploiteurs de chefaillons chez Blog-Cabestany m’ont empêchée de rédiger l’Édito de nouvelle année mais m’ont permis de me rattraper aujourd’hui, je souhaite à toutes et à tous, une bonne et heureuse année.

signé : ALICIA dite la Chipie (mais pourquoi ce surnom ?)

Bonne Année aux fidèles lecteurs de Blog-Cabestany ! et à tous les autres.

2 janvier 2018

Lorsque le sage montre la lune, le sot ne regarde que le doigt !

-o-

L’Édito politique (de combat)  de Postmaster

L’année 2018 commence dans un paysage politique chamboulé où nous déplorons que quelques uns de nos ex-amis, à Paris,  se soient vendus pour quelques deniers. L’Exécutif n’est pas, toujours à Paris, celui que nous avons choisi. Et nous savons de source sure que ce gouvernement a déjà pris très vite – trop vite – l’habitude de nous cacher les choses qui fâchent  comme on camoufle la poussière sous le tapis. En matière de fiscalité d’abord où ce gouvernement va jusqu’à faire pression sur l’INSEE pour ne pas divulguer des statistiques qui vont à l’encontre de son discours qui ne s’avère être que du pipeau. Un institut statistique admiré pour son indépendance mais obligé de se coucher car dépendant de la haute administration. Comment nos partenaires européens pourront ils encore faire confiance à la France?  Car les plus faibles et les retraités vont trinquer. Pour quoi nous prend t’on ?  Quoique si la France se redressait dans une conjoncture économique favorable, après la catastrophe du dernier quinquennat,  tant mieux. Mais pourquoi nous mentir car les belles promesses de faire des économies sur les dépenses de l’état se traduisent plutôt par une augmentation de la pression fiscale, désormais la plus importante en Europe.  Si c’est cela le Macronisme ! L’un de nos internautes l’aura déjà surnommé « Macron le caméléon ».

Nous en avons aussi assez de l’arrogance de ces directions des Conseil Départemental ou Régional qui ne représentent plus qu’elles mêmes, sont toujours dans l’utopie,  mais voudraient nous donner des leçons.  Quand à Cabestany, tout le monde connait cette parabole du sage qui montre la lune du doigt et du sot qui ne regarde que le doigt. Il n’est même plus nécessaire dans notre ville de montrer quoi que ce soit. Pour la plupart des Cabestanyencs, seul leur montrer le doigt, mais pas n’importe lequel, un doigt « progressiste »,  semble leur suffire. Ainsi soit t’il !

Pourtant comment ne pas reconnaitre en ce début d’année que nos lecteurs nous sont fidèles et nous devons les en remercier. Quand bien même certains ne sont pas toujours d’accord avec nous, mais nous leur reconnaissons cette Liberté d’Expression et le droit de penser parfois différemment.

Merci à ceux qui nous envoient des dessins, des images, des photos.  Merci à ceux qui nous donnent des idées d’articles, qui nous documentent et nous envoient des rapports que nous n’aurions pas cherchés ou trouvés car non accessibles au plus grand nombre. Parfois confidentiels. On les traite de manière sure. Et on efface au fur et à mesure les traces de nos échanges, vos mails, vos adresses. Ce qui n’existe plus sur un disque dur, une tablette, « in the cloud » ne risque pas de sortir de chez nous. L’environnement Internet devient un enfer ou plus rien ne semble sécurisé.

Mais chez Blog-Cabestany le mot « confidentiel » n’est pas un vain mot !

 Vous nous reprochez principalement que Blog-Cabestany ne soit pas présent sur les réseaux sociaux ! On passe déjà énormément de temps à nous tenir informés de l’actualité internationale, nationale, locale, politique. A recouper des infos, vérifier ceci ou cela. Échanger avec vous tous, par mail, de façon confidentielle, discuter des réponses à vous apporter sur les conseils de nos conseilleurs municipaux. Tous cela nous prend tout notre temps.   Alors ? Twitter à tout bout de champ ? Facebook ?  Nous ne pouvons pas tout  faire. Mais si avoir quelques centaines d’abonnés qui communiquent avec nous – sans avoir obligatoirement besoin de passer par le blog – ce n’est pas avoir son réseau social, qu’est ce donc ?

Et quand bien même Blog-Cabestany arrêterait de paraitre en ligne, ou seulement pour des abonnés, un raisonnement poussé à l’extrême,  notre activité consiste à conserver une relation de proximité avec nos citoyens. Bien plus importante que le Blog en lui même qui n’est en fait que la partie apparente de l’iceberg.  Nous préférons avoir notre propre réseau d’amis, de sympathisants, ou d’opposants et discuter, échanger avec eux à l’abri des regards de tous. C’est bien plus constructif.

Notre optique n’est pas de convaincre à nos idées ceux qui pensent différemment. Ce serait illusoire. Mais informer nos amis sur la réalité qui se cache derrière certains discours mensongers, certaines affirmations fausses, est bien plus essentielle. Les erreurs, les carences sont humaines. Certains arrangements, combinaisons douteuses sont moins acceptables mais au nom de la politique que ne ferait on pas. Sans parler de ces contes à dormir debout (40 ans de …) où l’on finirait pas penser que ceux qui l’ont écrit y croient eux mêmes ! Mais ce mépris du citoyen, que l’on considère ne pas être suffisamment intelligent pour comprendre et auquel on fait tout avaler, nous insupporte.  Surtout qu’en plus ça marche ! Ne dit on pas « plus c’est gros, plus ça passe ». Nous avons – heureusement – de plus en plus accès à des sources d’information sérieuses, fiables, discrètement ralliées à notre cause,  au coeur même du système.  Personne ne nous volera notre Liberté de penser ou celle de nous exprimer. Ce citoyen de premier plan nous dit : « il n’est interdit à personne de faire semblant de se laisser manipuler pour ne pas avoir d’emmer… ». Si là réside l’explication de la passivité de certains, on comprend mieux.

Et merci à Noémie, et aux autres. Elle n’est pas la seule internaute à nous avoir beaucoup écrit cette année. Mais plus que d’autres. Et elle est Cabestanyenque. Elle nous aura envoyé à peu de choses près, un mail chaque jour.  Elle nous aura donné, comme tellement d’autres de nos fidèles lecteurs,  son avis de citoyenne lambda, ce qui n’est en rien péjoratif, sur l’actualité, sur la politique locale, sur ce que pensent nos concitoyens (sans le dire tout haut). Nous savons ce que nos opposants pensent de nous. Nous savons aussi ce que nos opposants pensent de ceux qui les dirigent !

Ces contacts, ces échanges sont notre seule raison d’exister. Complicité, proximité, confidentialité. Car on ne cherche pas à faire le buzz. On ne cherche pas à avoir beaucoup plus de lecteurs. Ce n’est que du « Communautarisme » nous écrivent certains d’entre vous. Que ça énerve que nous ne soyons pas comme beaucoup, béats d’admiration, devant la propagande de la mairie, du gouvernement, de tous ceux qui ne cherchent qu’à nous baratiner pour les plus mauvaises raisons. 

Si ne pas prendre pour argent comptant les sondages, les infos de certains grands médias nationaux, le baratin de certains élus.  Si ne pas croire la parole de la majorité Municipale, les boniments du Cabes’infos, le prisme déformé au travers duquel on cherche à nous faire prendre des vessies pour des lanternes. Si ne pas partager cette auto-satisfaction sirupeuse – mais « progressiste » –  dans laquelle on voudrait nous faire baigner à Cabestany – ou ailleurs – et parfois même dans notre propre camp. Si c’est cela que vous appelez du communautarisme, alors on plaide coupable.

Nous essaierons en 2018 de garder notre cap. Libres et Indépendants. Éloignés d’une pensée unique qui lave le cerveau de trop de nos connaissances qui ne font pas non plus trop d’efforts pour se forger leur propre opinion.

Il n’y a pas d’échéance électorale en vue. Nos convictions sont ce qu’elles sont mais nous ne nous sentons pas obligés de reprendre les arguments de tel ou tel parti politique. Notre parti politique c’est « Cabestany d’abord ». La Droite Municipale tient bien le cap qu’elle s’est fixé. Lucide, solide, déterminée. Elle montre qu’elle peut être une opposition de propositions, de dialogue, mais qu’elle peut être aussi « une opposition de combat » lorsque nécessaire.

Si vous vous intéressez aux affaires municipales, il ne tient qu’à vous de savoir si vous avez envie de rejoindre cette Droite Municipale qui fait son travail d’opposant.  Elle existe. Elle sera encore là demain. Et bien là. Incontournable dans le paysage politique de Cabestany. Et très bien renseignée, informée, documentée et vigilante sur le monde qui nous entoure. Aidée par une association « Trait-d’Union-Cabestany » qui s’investit dans les problèmes d’environnement. Avec de nombreux soutiens, relais, dans le monde politique ou la vie civile.

La Droite Municipale, quelque que soit le moment où vous auriez envie de la rejoindre, vous considérera toujours comme les bienvenus ! Mais quelles que soient vos opinions la Droite Municipale vous respecte tous et vous souhaite à toutes et à tous une

BONNE ET HEUREUSE ANNÉE  !

Tags : Droite Municipale à Cabestany, Colette Appert, Trait-d’Union-Cabestany, Blog-Cabestany. Opposition de combat, Liberté d’expression, Liberté de penser, respect des autres, Bonne et heureuse année, libre arbitre, pluralité, démocratie, fraternité, Macron le caméléon,

Parce qu’il y a aussi des jeunes qui nous lisent… et font notre éducation !!!

27 décembre 2017

Ariana Grande

« no comment » .

Pour la paix ! Du Bronx à Bethléem. De Tribeca à Ramallah !

25 décembre 2017

Nostalgie d’un soir de Noël hors du temps : Pierre raconte

« for you », Achinoam, prénom biblique, surnommée Noa,  jeune et jolie étudiante américaine pleine d’espoir, d’origine Yéménite mais de confession juive, rencontrée ou plutôt croisée il y a un peu plus de 30 ans, chez ces regrettés amis Franco-Libanais de Manhattan dans leur immense loft sur Riverside Drive, surplombant « la rivière ». Qui adoraient s’entourer d’amis et les recevoir comme il se doit. Il y avait des Américains chrétiens, mormons, mais aussi des Maronites, des Juifs, des Musulmans à cette soirée. Achinoam, inconnue et perdue – elle est la camarade de classe de la petite fille de nos hôtes – très entourée pour sa fraicheur et sa jeunesse, disait concernant sa vie future, ne penser qu’à chanter et seulement « pour la paix ». Elle le fera et chantera quelques années plus tard cet « ave maria » au Vatican devant le pape. Ce soir de Noël à New  York la neige s’était mise à tomber et en deux heures il y avait plus de 40 centimètres sur la chaussée. Plus de circulation. Plus de transports, plus de taxis. Plus de bruit. Et plus de visibilité sur l’Hudson. Une lumière glauque dans les rues désertes. Une atmosphère étrange, pesante, irréelle. L’obligation de rester là entre amis jusqu’au petit matin en attendant que les déneigeuses entrent en action. Et pour couronner le tout une coupure de courant et l’obligation de sortir des bougies mais avec de quoi ne pas se laisser dépérir sur le buffet. Et pour certains New-Yorkais, la peur, inconnue en France à cette époque, mais bien présente dans les esprits outre-atlantique, de la fin de leur existence sous le feu nucléaire. Le mur à Berlin est encore debout. La psychose régne  dans la Grande Pomme. Pour l’une des invitées, de la panique calmée au Jack Daniels. La frêle Achinoam avait alors fait résonner sa voix claire et cristalline. Une grande partie de la nuit. La sérénité est retrouvée.   Un ange descendu du ciel.  Émotion. Nuit magique intemporelle. Un souvenir qui ne s’efface jamais d’un moment de grâce exceptionnelle. Aujourd’hui, la paix n’est pas encore  là. Mais Achinoam aura fait beaucoup pour faire se  rapprocher « les hommes et les femmes  de bonne volonté ». Et c’est aussi cela la magie de Noël ! 

Pierre

 

Pour vous plaire !

25 décembre 2017

« no comment »

Joyeuses Fêtes de Noël à toutes et à tous !

24 décembre 2017

Colette Appert, ses conseillers municipaux, ses co-listiers, tous les sympathisants actifs et engagés de la Droite Municipale à Cabestany,

L’Association citoyenne, à caractère politique et écologique, Trait-d’Union-Cabestany, sa Présidente, ses membres d’honneurs, son Conseil d’Administration, le bureau, les adhérents,

Blog-Cabestany, ses rédacteurs, ses consultants, son équipe technique, ses webmasters, souhaitent à tous les Cabestanyencs de Joyeuses Fêtes de Noël, auprès de leur famille, de leurs amis.

Nous ne vous connaissons pas tous, mais nous connaissons des concitoyens qui vont passer un Noël isolé. Nous pensons aussi à eux.

Et vous pouvez nous écrire, on va essayer de se relayer entre nous, pour vous lire et vous répondre.

Mon plus beau Noël avec Johnny pour Blog-Cabestany !

24 décembre 2017

« no comment »

Noël à Jerusalem ! pour tous.

23 décembre 2017

« NO COMMENT »

Le concours de crèches de Noël de Blog-Cabestany !!!!!!!

22 décembre 2017

On avait dit : pas de premier ou de deuxième prix. Pas de récompense. Mais cette « craiche » que nous envoie cette fidèle internaute vaut un applaudissement.

Je me demande à quoi aurait pu ressembler le Petit Jésus dans son berceau si on en avait mis un. J’en frémis d’avance. On ne le saura jamais car notre internaute nous envoyait ce photo montage juste avant de partir à Barcelone pour les fêtes. Dans mon dos, ma coloc, la « chipie » émet des idées farfelues bien pires que tout ce que vous pouvez imaginer. Il vaut mieux que je m’arrête là avant de me retrouvée en train de déraper. Le prochain article sera parait il musical. Moi aussi je serai en vacances. Joyeuses Fêtes à tous !

ET CLIQUEZ SUR L’IMAGE CI-DESSOUS POUR L’AVOIR EN GRAND FORMAT

Crèche de Noël

20 décembre 2017

Le concours de crèches de Noël chez Blog-Cabestany !

19 décembre 2017

 » Y a t’il un concours de crèches de Noël, cette année,  chez Blog-Cabestany ?  »  demande Paulette

 » Et pourquoi vous envoyer des images que l’on récupère sur Internet mais que vous pourriez aussi bien télécharger vous mêmes et qui ne méritent pas que l’on obtienne une récompense ? « 

TOUT EST DIT !

Si vous nous envoyez une image de crèche trouvée sur Internet pour reprendre vos mots, c’est que vous nous lisez, et que vous avez envie de communiquer avec nous. Là est l’essentiel. Car il n’y aura pas de premier ou deuxième prix, pas de récompense, et on ne citera pas votre nom. Mais vous nous aurez prouvé, à nous, mais aussi à vous mêmes, que vous tenez à cette tradition millénaire qui fait partie intégrante de notre culture. Rien d’autre !

VOS COMMENTAIRES : « c’est vous qui le dites » !

Un internaute de nos amis, disparu hélas cet hiver, nous écrivait en 2016 : « Mon grand père qui avait fait la guerre 14-18 nous expliquait l’importance que revêtait le fait de fabriquer dans les tranchées du malheur une crèche avec des bouts de bois des éclats d’obus de la paille des douilles. Et avec cette terre dans laquelle nous étions englués et qui serait sans doute notre dernière demeure, disait il, nous malaxions des petits personnages »

Une autre nous écrivait :  » mon père était communiste on allait pas à la messe de minuit bien sur et le sapin si on pouvait en acheter un faisait rarement plus de 50 centimètres de haut mais un Noël sans crèche n’aurait pas été un vrai noël. »

On nous écrit aussi :  » Il est évident que ces abrutis, ces tarés, ces jean-foutre, ces collabos, qui assimilent leur lutte contre les crèches de Noël à une défense de la laïcité sont bêtes à pleurer. La méchanceté les étouffe. Pour ne pas dire la con….. Je n’ai pas de haine pour eux. Ce serait leur faire trop d’honneur. Je les méprise tout bonnement. Et pour moi ils ont volontairement rejeté leur qualité de Français et leur appartenance à la communauté nationale. »

Ou encore : « Lorsque j’étais gamin, ma mère m’avait mis au catéchisme. L’abbé Louga (un catalan?) nous expliquait que Dieu existait avant le big-bang.  Pourquoi avoir attendu si longtemps à l’homme pour inventer des religions comme le Judaïsme, le Catholicisme, l’Islam, le Bouddhisme. Puis il y a deux cents ans les Mormons et au siècle dernier la Scientologie. Peut être qu’on va en inventer une nouvelle cette année pour les deux mille ans à venir. On a le droit de croire en ce qu’on veut ou ne pas croire. Mais qu’on foute la paix aux gens. Ces non-croyants qui font une croisade pour la laïcité détruisent notre culture, nos racines et sont plus radicalisés que les croyants. Alors laissez moi faire croire à mes petits enfants que le Père Noël existe et leur transmettre au travers du symbole de la crèche l’amour pour son prochain. Quand les anti-croix et autres médiocres  imbéciles méchants minables et impuissants  sont des vautours qui ne cherchent qu’à attiser les haines. ».

On en restera là pour aujourd’hui….. demain et les autres jours. Envoyez nous des images de crèche et on ne fera plus aucun commentaire. « Que la bave de ces crapauds n’atteigne pas la blanche colombe ». « C’est vous qui le dites. »

 

Communiqué du Cercle gaulliste de réflexion politique et sociale (AMICIS)

14 décembre 2017

Reprise de leur communiqué publié hier 13 décembre sur leur site. « no comment »

Communiqué du 13 décembre 2017

Nous félicitons le nouveau Président du Parti « Les Républicains » pour sa victoire sans appel.

Nous n’avions pas appelé à voter pour tel ou tel candidat à l’élection interne, qui ne nous concernait donc pas, d’un parti dont nous sommes totalement indépendants même si depuis de nombreuses années nous avions l’habitude de nous rallier, considérant que nous appartenons nous mêmes à la grande famille de la Droite Républicaine

Depuis que nous ne présentons plus de candidats aux grandes élections nationales, mais seulement à des élections municipales ou régionales, nous avons toujours soutenu – avec modestie car nous ne sommes plus tellement nombreux – les candidats présentés par la Droite ou le Centre. Et nous avons toujours combattu sans faiblir les extrêmes.

Nous ne sommes pas des défenseurs du « ni-ni » qui pour nous ne veut rien dire et lorsqu’un candidat de la Droite Républicaine ne se trouvait pas au deuxième tour d’une quelconque élection nous avons toujours prôné l’abstention et l’assumons sans regrets. C’est ainsi que nous vous avons appelé à vous abstenir lors du deuxième tour de la dernière élection Présidentielle.

Il n’était pas question de donner un chèque en blanc au candidat de cette République en Marche qui ne reflète ni de près ni de loin les valeurs du Gaullisme. Et nous n’admettrions pas qu’il s’en réclame sans que cela nous mette en colère. Son attitude lorsqu’il se rend à Alger est la preuve qu’il ne comprend pas les Français. Pire, qu’il ne les aime pas. Qu’il redresse le pays est tout ce que nous espérons et nous ne pouvons que souhaiter qu’il réussisse en ce sens.

Un Président de la République dont nous aimerions qu’il nous épargne ses bavardages généralement mal à propos. Tout comme nous ne supportons pas son entourage arrogant, prétentieux et suffisant qui sur bien des plans est loin d’être irréprochable. Rien n’a changé par rapport à ce que nous subissons depuis plusieurs décennies quant à la dérive morale, parfois l’affairisme et le clientélisme de nombre de nos élus et nous obligent à regretter le gaullisme. Et nous condamnerons sans appel n’importe quel responsable politique de n’importe quel parti qui n’aurait pas l’éthique que nous exigeons.

Nous ne cherchons plus à intervenir dans la vie politique et sommes devenus le plus souvent des spectateurs mais nous considérons que notre bulletin de vote en vaut bien un autre. Nous attendons de voir ce que le nouveau Parti Républicain va faire et nous positionnons comme de simples observateurs..

Nous saluons tout nos sympathisants et les remercions de leur soutien.

Et nous profitons de ce communiqué pour transmettre notre soutien à ceux de nos amis corses qui sont membres de notre Cercle, et en force dans notre mouvement si on tient compte de la faible population insulaire de cette partie intégrante de France. Nous n’avons pas oublié « le serment de Bastia » prononcé par ces corses qui durant la dernière guerre avaient manifesté leur volonté de rester Français et se sont engagés plus que d’autres dans la résistance et la libération de leur sol. Les sympathisants de notre Cercle n’ont pas voté dimanche dernier comme la majorité de leurs amis abusés par de belles paroles sans lendemain.

Et aussi longtemps que nous le pourrons et que vous nous soutiendrez, nous défendrons nos convictions gaullistes et républicaines.

Paris, le 13 décembre 2017

Le Secrétaire Général

Les Républicains ont un Président : Laurent Wauquiez élu par 74,64 %

11 décembre 2017

Une élection suivie par ceux de notre rédaction, militants L.R., qui voulaient ou pouvaient voter. Et qui n’ont pas tous voté pour leur nouveau Président mais reconnaissent en lui un vainqueur incontestable et incontesté. Une élection sans surprise nous disent ils.

On demandera dans les jours qui viennent à l’un/e de nos consultants extérieurs de nous en expliquer un peu plus.

Il fallait à l’évidence que le parti « les Républicains » se restructure et se dote d’un chef.

Car nous sommes tous déçus de la position de ces con-structifs de notre famille de Droite qui disent soutenir le Président Macron lorsqu’il prend des décisions qui leur plaît et prétendent ne plus le soutenir lorsqu’il prendrait des décisions contraires à leur souhait. Si cela était vrai nous serions les premiers à les défendre. Mais la réalité est autre car ces déserteurs de la Droite se rallient au nouveau Président sans aucun discernement et quoiqu’il fasse trouvent qu’il est le meilleur, semblant attendre qu’il leur jette un os à ronger. Un os qui s’appelle devenir ministre ou avoir un poste de premier plan.

Cela s’appelle du léchage de babouches en attendant qu’on remplisse leur gamelle. Au moins ceux qui se sont ralliés ouvertement à Macron, annoncent la couleur et ne nous prennent pas pour des abrutis. Se faire élire sous une étiquette et retourner sa veste n’est guère glorieux.

On peut être assuré que le nouveau Président des Républicains n’attend pas que Macron remplisse sa gamelle et se montrera plus critique que nos anciens amis qui font passer leur propre intérêt avant celui des militants.

Car à Droite, à Cabestany, on le voit tous les jours, nos amis, militants, sympathisants LR, UDI, ou autre, simples supporters de la Droite Républicaine ou soutiens de la Droite Municipale, savent reconnaître dans les décisions du nouveau Président ce qui leur convient. Mais ils ne se laissent pas rouler dans la farine et sont capables de critiquer ce qui ne leur convient pas. Il y avait un besoin de clarification. On espère donc beaucoup en Laurent Wauquiez pour nous redonner une identité, une dignité, et de l’espoir et pouvoir croire de nouveau en la politique.

Sinon la Droite aurait cessé d’exister mais ce n’est sûrement pas le cas. Et on espère beaucoup en notre avenir. Nous croyons en des valeurs et des idées. Qu’elles soient ou non portés par un gouvernement qui tire des bords et louvoie comme un bateau dans la tempête ne vous empêchera pas de continuer  à les défendre contre vents et marées. Nous, nous avons un cap et nous nous y tenons. Et ceux qui nous soutiennent à Cabestany le font parce que nous ne sommes pas des girouettes.  Notre honneur.