Archive for the ‘Cabestany’ Category

Mais qui a donc piqué les plaques dédiées aux « gilets jaunes » à Cabestany ?!

12 mars 2021

Courrier des lecteurs

Forte récompense – parait il -pour retrouver les plaques dédiées aux « Gilets jaunes » : on parle même d’une récompense en « bitcoins » !

René la casquette nous écrit :

« Grand émoi, effroi, terreur et épouvante, jeudi après midi sur la place du village, à Cabestany, lorsque les citoyens apprennent qu’on aurait volé les plaques de bois dédiées aux « gilets jaunes » sur la place du même nom. Des oeuvres d’art : des bouts de bois ramassés sans doute à la déchetterie et un coup de barbouille dessus. Les « Gilets Jaunes » méritaient mieux que ce simulacre d’intérêt qui n’a pas du couter cher à la Mairie mais aura permis au premier magistrat de poser pour la postérité.

Alors que la France est secouée par une banalisation de la violence, n’en ferait t’on pas un peu trop pour cet emprunt qui a du servir à alimenter un barbecue ? Jusqu’à un article dans l’Indép…

Moi les « Gilets Jaunes, je les respecte ! Et je sais que Blog-Cabestany pense comme moi. Macron nous prend pour des gueux et que des français le disent haut et fort n’a rien de condamnable.

La Mairie n’a pas le monopole de l’indignation. Sauf qu’elle est par trop sélective.

Alors je me gausse lorsque j’entends ce partisan des élus de la majorité municipale dire : « s’il y avait eu des caméras cela ne serait pas arrivé ».

J’avais envie de lui dire que c’est bien à cause de cette idéologie imbécile qui refuse les caméras qu’on vend – en toute impunité – des produits illicites sous la fenêtre de ma bonne amie à Cabestany.

C’est bien à cause de cette idéologie de bazar et cette doctrine de la gauche de la gauche (et maintenant des « Verts ») qu’il n’y a pas une police municipale conséquente et armée. Car peut être ne retrouverait t’on pas le matin la vitre de sa voiture cassée pour faucher un parapluie.

Mais il en est ainsi à Cabestany !  Alors je vais être clair. Je ne me réjouis en aucun cas d’un acte de délinquance le plus minime soit il. Quelles qu’en soient les victimes ! Et le symbole des « Gilets Jaunes » ne méritait pas cela, si c’est vraiment eux qui étaient visés.

Mais n’y a t’il pas une disproportion à Cabestany lorsqu’un citoyen est victime d’un acte de malveillance et lorsqu’on emprunte deux ou trois bouts de bois tellement moches qu’ils étaient quasiment une offense aux individus qu’on voulait honorer ?

Qu’on ait piqué ces panneaux ne me fait pas rire. Mais qu’un « coco » nous explique que cela ne serait pas arrivé s’il y avait eu des caméras pour les protéger, me fait vraiment me gondoler.

René

Blog-Cabestany : tu as raison René ! On a corrigé une grande partie de tes fautes d’orthographe et on s’est permis d’arranger ton texte sans le trahir. Nous condamnons en effet tout ce qui est un acte de  délinquance, quel qu’il soit, et quelle qu’en soit la victime. Et nous nous sommes sentis souvent proches des Gilets Jaunes lorsqu’il n’y avait pas des violences qui accompagnaient leurs revendications. Mais nous expliquer que les caméras ne servent à rien pour protéger les citoyens des  faits de délinquance mais qu’il faudrait en installer sur ce rond point pour protéger des bouts de bois démontre bien l’incohérence des gens qui prétendent gérer notre ville !!!!

 

Avec « Trait-d’Union-Cabestany » protégeons l’Amazonie !

18 février 2021

Courrier des lecteurs

Avec « Trait-d’Union-Cabestany », votre Association citoyenne et écolo, joignons nous à tous ceux sur notre planète qui demandent, aujourd’hui 18 février 2021, la préservation de l’Amazonie : sa foret, son peuple, son eau, son oxygène qui nous permet de rester en vie !

« N’y a t’il pas des problèmes écologiques plus proches de chez nous et tout aussi importants qu’il faudrait traiter en priorité ?  »  C’est ce qu’on s’attend à lire dans le courrier que vous n’allez pas manquer de nous envoyer pour qu’on le répercute à votre Association. Certes ! Que vous nous lisiez à Cabestany, à Brest, ou Fréjus. Car nous en avons déjà débattu au sein de l’Association avec un intervenant extérieur compétent qui nous a fourni les explications qu’on souhaitait. 

Il s’avère que ce problème nous concerne tous, en dehors du fait que nous sommes peinés de voir la forêt amazonienne disparaitre et ses habitants chassés ou tués, comme encore récemment.

Car si les brésiliens brulent leur foret c’est pour planter, cultiver des espèces qui répondent à la demande mondiale de protéines végétales pour nourrir les animaux d’élevage. Et la France n’est pas la dernière à importer ces végétaux – transgéniques ou pas – pour nourrir les animaux que nous allons retrouver dans nos assiettes. En attendant que la viande vienne directement du Brésil comme notre Président l’aurait promis au Président Brésilien.

Car nous avons en France des milliers d’hectares à l’abandon – dont nous vendons d’ailleurs une partie à la Chine – et où nous pourrions cultiver de quoi nourrir les animaux de nos étables. Mais nous préférons importer du Brésil et inciter les brésiliens à bruler leur foret pour répondre à notre demande. C’est donc NOUS qui brulons la foret amazonienne….  par procuration. Et nous ne serions pas concernés ?

Plutôt que d’aider nos agriculteurs, techniquement, financièrement, nous préférons aller chercher de quoi nourrir nos animaux à l’autre bout du monde. Et l’Etat français est complice. Soit de laisser nos paysans utiliser des pesticides en quantité pour essayer de s’en sortir. Soit de les laisser aller acheter des céréales loin de notre pays pour nourrir leurs bêtes. Mais bientôt la viande viendra d’ailleurs et le problème sera réglé. Sauf pour les agriculteurs qui se seront suicidés entre temps ou auront vendu leur exploitation aux Chinois. Et nous qui consommerons n’importe quoi !

Alors réfléchissez avec nous, avec l’Association « Trait-d’Union-Cabestany » qui est en lien quotidien avec de grandes associations écologiques françaises ou européennes. Des associations apolitiques, car ce ne sont pas les « Verts » dont est issue l’actuelle Ministre, qui oeuvrent dans le bon sens mais plutôt nous enfument en prévision des futures échéances électorales.

Direz vous encore que le problème de l’Amazonie ne vous concerne pas ?

« Trappes, le grand aveuglement » écrit Maxime Tandonnet !

13 février 2021

Courrier des lecteurs – Liberté d’expression – Liberté citoyenne – Ils nous autorisent à les reproduire – Sans commentaires –

Trappes, le grand aveuglement

A Trappes, un professeur de philosophie, M. Didier Le Maire fait l’objet de menaces, doit être protégé par la police et changer de métier pour avoir pris la défense de son collègue assassiné, M. Paty. Le maire de la ville et la municipalité ont pénétré dans le lycée pour distribuer des tracts dénonçant ses propos. Le ton médiatique général est à l’incrédulité, au scepticisme: le professeurs n’aurait-il pas une part de responsabilité? Un provocateur?  Le système politico-médiatique tend à relativiser la gravité des troubles: « aucune menace sérieuse », lit-on. Trappes, ce serait tout autre chose. De fait, l’aveuglement et la lâcheté font rage. Qu’un professeur de philosophie, sous la pression des islamistes ne puisse pas assurer son cours et s’exprimer en toute liberté et sécurité est en soi une monstruosité. Ce qui se passe dans cette commune est abject. Selon des informations de la presse (Marianne), les habitants juifs de Trappes ont dû quitter la ville en raison du climat de persécutions qui y règne, tout comme la communauté portugaise qui y était nombreuse. Les populations musulmanes qui refusent l’ordre islamiste (y compris vestimentaire) sont poussées au départ à leur tour. Cela s’appelle une épuration ethnique. Et cela se passe en France en 2021. Il n’y a aucunement matière à relativiser ni à nuancer: la tonalité générale politico-médiatique est scandaleuse. Depuis 60 ans, le pouvoir politique est coupable d’avoir laisser s’installer une telle situation qui rappelle les heures les plus sombres de l’histoire dans un climat médiatique et intellectuel dominé par l’angélisme et le déni. Rien de ce que nous voyons aujourd’hui, et surtout pas dans les gesticulations politiques, de l’extrême droite à l’extrême gauche et en passant pas la loi creuse dite sur le « séparatisme », pour ne pas appeler les choses par leur nom, n’est à la hauteur de cet immense et monstrueux scandale.  Solidarité totale et sans la moindre réserve à l’égard de M. Didier Le Maire, et tous les professeurs de philosophie, de français, de mathématiques, de sciences naturelles ou d’éducation physique qui subissent de plein fouet, dans leur métier et leur vie privée, l’effondrement sur plusieurs décennies d’une république comme un château de carte. Il est bien de combattre le djihadisme au Sahel. Pourquoi le laisse-t-on depuis si longtemps prospérer sur le territoire français?

Maxime TANDONNET

https://maximetandonnet.wordpress.com/2021/02/13/trappes-le-grand-aveuglement/

Blog-Cabestany : selon nos accords avec les auteurs mis en ligne nous n’ajoutons aucun commentaire

Pourquoi le Gouvernement fait il trainer plus que de raison l’agrément d’Anticor ?

5 février 2021

COURRIER DE LECTEURS – Sans commentaires –

Plusieurs lecteurs nous écrivent : En quoi le fait qu’une Association Citoyenne qui lutte contre la corruption pourrait elle donc gêner le Gouvernement Castex ? Une position étrange de nos gouvernants. Personne n’y voit de malice mais il serait temps que les choses soient clarifiées si le gouvernement n’a sans doute – espérons le – rien à cacher !!!!

CP-Anticor-attend-le-renouvellement-de-son-agrement-ministeriel.PDF

« Emma », une gentille Cabestanyenque de 83 ans, s’est fait vacciner ce week end à Perpignan !

1 février 2021

COURRIER DES LECTEURS

Merci à nos soignants !

« Emma », une ancienne enseignante, est une gentille mamie de 83 ans que l’on a rencontrée en faisant la campagne des municipales pour Colette Appert, fin 2019. On lui avait rendu visite dans sa petite maison à Cabestany, devenue presque trop grande pour celle aujourd’hui qui y vit toute seule, loin de sa famille, et qui se raccroche à ses souvenirs, ses objets familiers, son chat et son piano. Et depuis une opération à Médipole elle se déplace avec difficultés, a du mal à monter à l’étage et dort sur un canapé dans le salon.

On a pris, depuis,  l’habitude de l’appeler au téléphone de temps à autres. Pour prendre de ses nouvelles : de sa santé, de ses problèmes avec l’Administration… et de ses tracas avec des voisins. Elle a passé les fêtes de fin d’année sans voir personne. Pas de repas des anciens à Cabestany, ce qui est normal vu les circonstances. Mais pas même un colis, nous dit elle. Ou quelqu’un à part vous pour s’inquiéter de mon sort.  Et de nous demander où en est ce projet de minibus pour permettre aux anciens de se déplacer, par exemple pour aller consulter ou se rendre à Médipole. De toutes les façons, dit Emma, cela fait des années que je n’attends plus rien de la Mairie que les vieux se semblent guère intéresser.

Le minibus : ne serait ce pas plutôt une idée de l’équipe de Colette Appert, nous semble t’il. Un projet au service des aînés  qui serait déjà mis en application si le résultat de la dernière élection municipale avait été différent. On sait d’ailleurs que Emma, comme bien d’autres anciens,  ne s’est pas risquée à se déplacer pour voter aux municipales dans le contexte de la pandémie que nous vivons et qui semble devoir se prolonger indéfiniment.

Mais pour nous, chez Blog-Cabestany, le moment semble bien mal choisi pour faire de la politique lorsque la situation sanitaire est, toujours selon nous, particulièrement grave et qu’il existe  à l’évidence des sujets bien plus importants et même vitaux !

Ce matin lundi, Emma nous a fait le plaisir de nous téléphoner pour nous dire qu’elle s’était fait vacciner durant le week end, à l’Hôpital de Perpignan.

Un accueil chaleureux, des soignants sympathiques, des gens prévenants. Le service est parfaitement organisé, dit elle.

Emma nous a  expliqué : « C’est ma petite nièce, depuis le Luxembourg, qui avait pris le rendez vous en allant sur Internet. Moi même, j’avais essayé de le faire au téléphone sans succès. Et je m’étais résignée à ne pas pouvoir me faire vacciner tellement cela paraissait difficile et insurmontable si on n’a pas d’ordinateur ou de téléphone portable.  A l’hôpital de Perpignan, dans le pavillon réservé à la vaccination j’étais derrière un monsieur de 65 ans qui s’est fait aimablement mais fermement refouler, car trop jeune (!). Ne faisant pas partie des « + de 75 ans ». Mais pour une dame qui aura 74 ans cette semaine, cela n’a pas semblé faire de difficulté.

Emma en sortant de la vaccination s’est retrouvée face à l’une de ses anciennes élèves, aujourd’hui soignante, et qui arrivait pour prendre son service à l’hôpital. Dans le service des malades atteint du coronavirus.  Cette dernière paraissait épuisée. Lorsqu’Emma lui a fait des compliments sur l’organisation de la vaccination, la soignante lui a répondu : « On est prêts à vacciner, de jour comme de nuit, cinq fois, dix fois plus sans aucun problème.  Mais tout dépend des approvisionnements ». Et cette infirmière, exposée en première ligne, quadragénaire et mère de famille, explique qu’elle même n’a d’ailleurs pas encore été vaccinée, car on lui aurait laissé la possibilité, dit elle,  de laisser sa place pour une personne âgée ! Bravo !

« Mais « ça chauffe dur en face » dit cette soignante en montrant du doigt le corps principal de l’hôpital. On se dévoue au maximum, on ne laisse absolument personne de côté, mais cela fait trop d’années que nos politiques ont décidé de sacrifier la santé au profit de je ne sais quoi. Même si cette pandémie n’était pas prévisible.  Et j’espérais que Monsieur Castex allait prendre des mesures plus radicales car j’ai peur qu’on aille dans le mur ».

Et d’expliquer que – à son avis – ces mini-confinements, ces couvre feux à géométrie variable, et cette politique du « Lac des Cygnes » (!?) (un pas de côté, un pas chassé, un entrechat) risquent de prolonger indéfiniment les problèmes. Bien sur que les commerces souffrent. Bien sur que confiner pèse sur les esprits. Mais il faut prendre le taureau par les cornes, dit cette soignante. Si on ne confine pas radicalement une bonne fois pour toutes. Si on ne teste pas davantage pour isoler – pour de bon – les gens asymptomatiques. Si on ne vaccine pas plus vite, les restaurants ne seront peut être pas ré-ouverts avant des mois et des mois, dit elle. Oui, sans doute, s’ils ne sont pas remplacés par des distributeurs automatiques de plats surgelés du « Cap’tain  Pfizer » ! Car il y aura du matériel à recycler.

Pour se faire vacciner à l’hôpital de Perpignan,  Emma a du payer un taxi et le faire patienter avant de la  ramener chez elle. Elle conclut : « J’aurais certes préféré pouvoir me faire vacciner à côté de chez moi, par Marie-Pierre, à Bajoles (nous, on croit comprendre qu’il s’agit de la pharmacie qui est à deux ou trois cents de mètres de son domicile) mais ce vaccin ne se manipule sans doute pas comme le vaccin de la grippe ».

Le principal est que Emma semble aller bien car elle nous rassure en précisant  avoir parfaitement bien supporté l’injection. Et on va prendre régulièrement de ses nouvelles.

Encore bravo pour nos soignants ! Et dès que nous le pourrons, que vous le pourrez,  il faut se faire vacciner  vite !!!!

Lecture : Charles Martel, de Georges Minois. Chez Perrin Editeur. Le conseil de Maxime Tandonnet !

18 janvier 2021

Courrier des lecteurs – Culture – Cercle des Lecteurs de l’Association Trait-d’Union-Cabestany – « Défendons la Culture » – « Nous sommes fiers de nos racines » – « Ils n’écrivent pas que pour nous mais nous autorisent à les reprendre » – Liberté -Liberté d’Expression – Ne nous laissons pas imposer ce que devrions lire, écrire ou penser ! »

Reprise du Blog de notre ami Maxime Tandonnet :

Lecture: Charles Martel, Georges Minois, Perrin 2020

Publié le 17 janvier 2021 par maximetandonnet

Écrire une biographie de Charles Martel est un exercice compliqué. L’image de ce dernier a été complètement défigurée par les exploitations idéologiques qui en ont été faites, et finalement, bannie dans l’éducation nationale. En outre, fort peu d’informations à son sujet sont parvenues jusqu’à nous. L’ambition de l’auteur, historien du Moyen-âge, est d’écrire une biographie impartiale, débarrassée des oripeaux idéologiques et passionnels qui entourent cette figure clé de l’histoire, le créateur d’une dynastie. La réussite est totale et nous permet de disposer d’un ouvrage passionnant sur un homme et son époque.

        Charles ne s’est jamais appelé « Martel » de son temps. Ce surnom évoquant le guerrier écrasant ses ennemis, lui a été attribué un siècle plus tard.  Il est le descendant des Pépinides, une grande famille de l’Austrasie, la branche orientale du royaume franc, couvrant le nord-est de la France, l’actuelle Belgique, les Pays-Bas et une partie de l’Allemagne. Son père, Pépin d’Herstal, maire du palais (ou Premier ministre) des rois mérovingiens, régnait de fait sur l’Austrasie et la Neustrie, l’autre partie du royaume couvrant  le Nord de la France actuelle.

        Charles – prénom jusqu’alors inexistant chez les Francs – a pris la succession de son père à l’issue d’un concours de circonstances. Enfant « bâtard », né de la seconde épouse de Pépin (plus ou moins officielle), en conflit aigu avec la première, il s’impose à la suite du décès de ses demi-frères. Personnage plutôt discret jusqu’à la trentaine, son prestige s’affirme à la suite d’une succession de brillants succès militaires destinés à maintenir l’unité du Royaume franc contre les Neustriens avides d’indépendance (victoire d’Amblève en 716), la soumission des entités vassales de ce Royaume, la Bourgogne, la Bavière, l’Aquitaine, ou à combattre les ennemis hors du Royaume qui le harcèlent (Frises, Saxons).

        Charles est aussi un politique d’une grande habileté. Il pouvait, à tout moment renverser les derniers Mérovingiens, totalement écartés du pouvoir et privés de toute influence, et se faire proclamer roi à leur place. Pour éviter de susciter les jalousie et la discorde chez les « grands » qui le soutiennent, il choisit de préserver la fiction d’un royaume mérovingien, sous la légitimité duquel il exerce les pleins pouvoirs. Ses rapports avec les évêques sont ambigus: Charles se fait haïr par la confiscation des biens de l’Eglise mais il contribue à l’évangélisation à travers son soutien militaire aux moines chargés par le pape de porter la bonne parole (Saint Boniface).

        Le siècle qui couvre les années 650 à 750, donc l’ensemble de son « règne de fait »,  est l’un des plus obscurs de l’histoire européenne. La culture, la connaissance, toute trace de civilisation en ont disparu, même si elles survivent dans certains monastères qui ont le monopole de l’écriture et de la lecture. Aucune création littéraire ou musicale voire même architecturale de cette époque ne nous est parvenue. Charles qui parle une langue germanique, est lui-même probablement analphabète comme les nobles francs de son temps pour qui la seule valeur importante est l’art de la guerre. Les assassinats, les massacres, les anéantissements de population ou réduction à l’esclavage, à la suite d’un siège, font partie de la vie courante. La christianisation de ce temps,  n’est qu’en surface et l’Evangile n’a guère d’influence sur la barbarie des mœurs politiques ou guerriers.

        L’auteur s’attarde sur le fait d’armes le plus connu de Charles (dit Martel): sa victoire contre les Sarrazins au Nord de Poitiers en 732. Son ennemi, Abd al-Rahman, était dans la logique, non pas de simple razzia, mais de poursuite de l’expansion de l’islam après la conquête de l’Afrique du Nord et de l’Espagne. Ses cavaliers, alliées ponctuels des Basques, semaient la terreur dans l’Aquitaine, dévastant cette province qui était l’une des plus opulente des territoires relevant en principe du royaume. L’affrontement eut lieu à 20 km au Nord de Poitiers. Il opposait sur la route de Tours une dizaine de milliers de fantassins francs, sous l’autorité de Charles, allié à l’aquitain Eude, jusqu’alors l’un de ses plus redoutables adversaire, aux redoutables cavaliers d’Abd al-Rahman. La bataille, fait exceptionnel en ce temps, dure plusieurs jours. C’est la mort au combat de ce dernier qui provoque la débandade des Sarrazins. Les chroniques des historiens musulmans parlent d’une victoire des Européens, un signe divin emblématique qui pour la première fois, marque les limites de la conquête islamique. En revanche Charles, les Francs et les Aquitains, selon l’auteur, ne se plaçaient aucunement dans une optique de « guerre de civilisation » dont ils n’avaient guère conscience mais de résistance classique à un envahisseur qui menaçait le royaume.

        Voici un livre passionnant, sur une des époques les plus troubles et les plus méconnues de notre histoire, le haut Moyen-âge, sur un personnage lui aussi méconnu mais dont le rôle fut absolument crucial dans l’histoire européenne, père de la dynastie des Carolingiens (son fils Pépin, dix ans après sa mort en 741, se fit couronner roi des Francs) et bien entendu, grand père de Charlemagne.

        Maxime TANDONNET

Blog-Cabestany : Merci, Maxime ! Et découvrez les autres ouvrages passionnants de Georges Minois sur la Guerre de Cent ans, Charlemagne, et toute une partie de notre histoire médiévale revisitée pour remplacer les images d’Epinal qu’on a tous en tête par un véritable travail d’historien.

 

       

 

le Gouvernement entend contraindre nos villes et nos villages à « accueillir » des milliers de migrants qui arrivent en France, écrit Guillaume Peltier !

11 janvier 2021

COURRIER DES LECTEURS

x

x

Plusieurs lecteurs ont reçu ce mail d’un homme politique, Guillaume Peltier :
Je viens de découvrir que le Gouvernement entend contraindre nos villes et nos villages à « accueillir » des milliers de migrants qui arrivent en France. En effet, un obscur « Schéma national d’accueil des demandeurs d’asile et d’intégration des réfugiés », publié discrètement le 18 décembre, prévoit de répartir le nombre de migrants arrivés sur notre sol entre les différentes régions de France. L’objectif est de faire ainsi supporter aux Français les conséquences désastreuses de la politique d’asile et d’immigration, totalement incontrôlée d’Emmanuel Macron. Il s’agirait non seulement de les « accueillir » mais en plus de leur garantir un hébergement alors même que le coût de cette politique dérape chaque année et atteint près de 3 milliards d’euros !
Chacun doit bien réaliser la gravité de la situation : les demandeurs d’asile arrivent en masse. En 2019, la France est la triste championne des demandes d’asile avec 133 000 demandes selon l’OFPRA, soit plus que l’Allemagne. Ce chiffre ne cesse d’augmenter : il s’est accru de +7,5% par rapport à 2018. Bien qu’ils soient déboutés à 85%, les demandeurs d’asile restent en France et font grossir une population de migrants irréguliers, de 300 000 à 400 000 personnes selon le ministère de l’Intérieur. Avec un niveau de reconduite effective à la frontière de 24 000 personnes par an, l’Etat ne parvient à faire respecter que 6% des obligations de quitter le territoire français. Cela tient, en grande partie, à la non-transmission du laisser-passer consulaire (LPC) dont l’Etat a besoin pour renvoyer le migrant dans le pays d’origine et à l’insuffisance de notre dispositif de reconduite à la frontière, le nombre de places en centre de rétention administrative n’étant que de 1 500. À cela s’ajoute que l’allocation versée aux demandeurs d’asiles est parmi les plus élevées en Europe : une personne hébergée par l’Etat reçoit 204 euros par mois en France alors qu’elle reçoit 135 euros en Allemagne, et 50 euros en Espagne.
Cette situation est intolérable. Notre peuple ne peut continuer à subir les incompétences coupables de nos gouvernants. Nous devons retrouver notre souveraineté migratoire, c’est-à-dire la maîtrise de notre destin et de nos frontières. Chaque peuple est en droit, souverainement et librement, de décider du nombre et du profil de ceux que nous sommes prêts à accueillir dignement. Notre peuple est l’un des plus généreux au monde mais notre générosité est intimement liée à des devoirs et des obligations, comme l’amour de notre patrie, de nos valeurs, de notre histoire. Et si nous devons continuer à être fiers d’accueillir des vrais demandeurs d’asile, nous ne pouvons accepter de recevoir toute la misère du monde.
En tapant « Guillaume Peltier » sur internet vous arriverez jusqu’à son site et jusqu’au texte ci-dessus.
Mais nous avions déjà reçu le document dont il est question par un autre canal entre Noël et Jour de l’An. Le voilà ce fameux  » Schéma national d’accueil des demandeurs d’asile et d’intégration des réfugiés » que vous pouvez lire ou télécharger en cliquant ci-dessous :

Snadar-17dec2020

Dans ce document vous trouverez un joli tableau qui vous explique par A + B que notre région est « déficitaire » en migrants.

Continuons de faire tuer nos soldats au Mali « en même temps » que nous recevons en masse des Maliens sur notre sol, car à Bruxelles, un certain nombre d’élus de pays « partenaires » vous expliqueront que le Mali est devenu dangereux pour ses habitants. Pas à cause des djihadistes. NON, A CAUSE DE NOS SOLDATS !

Lundi midi : un de nos lecteurs nous écrit : « j’avais déjà entendu dire qu’on pouvait être déficitaire dans son entreprise, son commerce. Déficitaire en globules rouges ou plaquettes. Déficitaire en migrants, jamais. Quelle belle formulation de la part d’un gouvernement qui nous a jamais dit qu’on était déficitaire en masques, en tests, et maintenant en vaccins.

L’Éditorial [politique] et – à plusieurs mains – de Bonne Année, du collectif de rédaction de Blog-Cabestany !

4 janvier 2021

COURRIER DES LECTEURS – C’EST VOUS QUI LE DITES – LIBERTÉ D’EXPRESSION – NOS LECTEURS ONT LA PAROLE – SANS VOUS CE BLOG N’EXISTERAIT PAS –

    Y a t’il un pilote dans l’avion France ?

L’Éditorial [politique] et – à plusieurs mains – de Bonne Année, du collectif de rédaction de Blog-Cabestany !

Merci aux cent personnes ou presque qui nous ont envoyé un petit mot par mail, un dessin, un lien vers une vidéo ou un air de musique pour la nouvelle année. Merci à tous ceux qui se sont connectés sur notre site en trois jours et qui étaient largement plus du millier.

Des chiffres bien modestes ? Certes ! Dont nous nous contentons sans faire d’auto-satisfaction. Nous ne sommes pas Ouillade, ou La-Clau, ou Made in Perpignan, ou Le Bourricot, ou d’autres que nous regardons comme le feraient des amateurs devant des pros. Nous en retirons quand même que vous êtes aussi nombreux à nous écrire qu’il y a exactement un an. Nous étions alors en période électorale. Vous étiez intéressés par ce qu’on avait à vous dire sur la campagne des municipales qui s’annonçait.

Hélas pour vous, vous êtes davantage derrière vos différents écrans à cause du « 3C » comme on dit outre atlantique. Le « Chinese Communist Coronavirus ». Une arme de destruction massive pour écrabouiller ceux qui s’imaginent qu’on puisse encore vivre Libres dans un modèle de société démocratique. La Liberté étant l’antithèse de ce Communisme triomphant qui n’est qu’une effroyable dictature qui méprise la vie humaine. Bafoue notre dignité. Un système expansionniste, nationaliste, qui avance comme un rouleau compresseur en Asie. Mais ensuite ? Et que certains en France défendent encore par aveuglement. Mais un jour tout cela s’effondrera ! Notre pays se sera peut être effondré avant. Comment peuvent être crédibles chez nous ceux qui auront été incapable d’anticiper une « Rave party » de 2 500 personnes. Lorsqu’on attend d’eux qu’ils nous évitent un attentat perpétré par une seule personne ?

AUCUN de nos lecteurs ne nous a dit qu’il était contre la vaccination. TOUS redoutent que cela soit géré de façon brouillonne, et qu’on organise la pénurie, comme pour les masques, par un gouvernement dans lequel on n’a plus aucune confiance. Car partout en Europe les autres pays ont anticipé, préparé une stratégie. Et le Ministre de la Santé n’est capable que de dire : « ne confondons pas vitesse et précipitation ». Et pendant ce temps les soignants n’en peuvent plus ! Sommes nous gérés par des « fantoches » nous demandez vous. Et si la réponse était dans votre question ?

Lorsqu’on est seulement capables d’envoyer trois gendarmes se faire molester contre 2500 délinquants dont certains sans doute drogués qu’on a laissé faire la fête pendant trois jours, on se dit que pour la logistique de la vaccination, notre gouvernement devrait plutôt la confier à AMAZON !!!

Fabien (un pseudo) demande : pourquoi ne pas faire de Blog-Cabestany, un réseau social. Pourquoi n’êtes vous pas sur Facebook ? Pourquoi ne peut on pas se parler entre lecteurs de votre Blog. Pourquoi ne peut on pas connaître les autres qui se connectent à votre site, ou vous écrivent. La réponse est que Blog-Cabestany n’est pas à proprement dit un réseau social. Ni un forum. Blog-Cabestany n’est pas sur Facebook …. mais Colette Appert y est.

https://fr-fr.facebook.com/colette.appertsaris

Blog-Cabestany est fabriqué par un collectif de gens Libres, pas tous des Cabestanyencs, mais qui écrivent en toute Liberté, ne demandent d’argent à personne dans un monde où il faudrait avoir à tous moments la carte bleue à la main. Et nous respectons nos sources d’information, et l’identité de ceux qui nous font confiance et peuvent nous écrire, nous envoyer tous les documents qu’ils veulent sans être connus des autres. Demain c’est peut être vous qui nous écrirez mais votre anonymat sera toujours préservé.

Qu’est ce qui va changer sur Blog-Cabestany en 2021. Pas grand’ chose. Notre correcteur devient une correctrice. Notre juriste à Paris, une juriste. Le monde se féminise est c’est tant mieux. Notre interlocuteur chez notre hébergeur en Californie semble revenir à de meilleures dispositions… pour les trois mois à venir. Et entre les rédacteurs, les administrateurs, les webmasters, on est tenté en ce début d’année de réfléchir à simplifier la chaine pour ne pas devenir une grosse machine administrative.

Vous voulez nous passer un message ? Ou pour Trait-d’Union-Cabestany, l’association citoyenne et écolo de notre ville. Ou écrire à Colette Appert. Ou à quelqu’un que vous pensez que l’on connaît.

Une seule adresse, alors juste un clic sur ce lien qui se connectera directement à votre émaileur :

blog.cabestany@gmail.com

On vous souhaite à tous le meilleur pour cette nouvelle année qui ne commence pas mieux que celle qui est derrière nous ! Alors Bonne Année à tous. Et considérez que ce Blog n’est en somme que ce que vous en faites vous mêmes en nous contactant, en nous écrivant, en nous donnant de la matière. Dans le respect d’une certaine éthique et au nom de la Liberté d’Expression. Sans vous, sans l’intérêt que vous nous portez, sans vos avis, vos demandes, vos contributions en infos de toutes sortes, ce Blog n’existerait sans doute plus depuis longtemps !

Tags : Cabestany – Pyrénées Orientales – Colette Appert – Trait-d’Union-Cabestany – Blog-Cabestany – William Vermont – Covid 19 – Vaccination – Y a t’il un pilote dans l’avion – Chinese Communist Coronavirus – Emmanuel Macron – Blog – Liberté d’Expression – Courrier des lecteurs –

Bonne Année 2021

1 janvier 2021

Courrier des Lecteurs

« Noël des chrétiens martyrisés » écrit Maxime Tandonnet !

26 décembre 2020

« Ils n’écrivent pas que pour nous mais nous autorisent à les reprendre »

Noël des chrétiens martyrisés

En cette veille de Noël, nos pensées se tournent vers les chrétiens confrontés aux persécutions, partout dans le monde. 2020 aura été une année particulièrement sanglante, dans l’indifférence du monde occidental, miné par la mauvaise conscience et la haine de soi. Le nombre de chrétiens tués dans le monde en 2020 dépassera les 4 000. Il était de 2 985 en 2019. Cette année-là, 3 711 chrétiens étaient détenus dans le monde et 9 488 églises fermées, détruites ou ciblées par des attaques.

Au Nigeria, depuis 2015, 4 000 chrétiens ont été assassinés par Boko Haram, dont 500 prêtres exécutés. La première place du classement des persécutions antichrétiennes est occupée par la dictature communiste de Corée du Nord où l’on encourage les citoyens à dénoncer les chrétiens, internés dans des camps, torturés et exécutés. En Afghanistan et en Somalie, respectivement au deuxième et troisième rang du classement, les chrétiens, généralement des musulmans convertis, sont passibles de mort pour apostasie.

Au Pakistan, les enlèvements et viols de jeunes femmes chrétiennes sont quotidiens. 1,5 million de chrétiens animistes du Soudan ont été tués par les islamistes dans les années 1990-2000. En Chine, où le christianisme s’est secrètement développé au fil des ans, le nombre de chrétiens détenus a été multiplié par 10 en dix ans.  En Inde, les crimes visant les chrétiens indiens ont augmenté de 40 % au cours de l’année 2020. Au Moyen-Orient, la chasse aux chrétiens s’est accélérée depuis 10 ans. Une véritable épuration ethnique est en cours. En Irak, les chrétiens étaient 1,5 million en 2003, ils sont 200 000 aujourd’hui.

Les chrétiens de Syrie sont désormais 700 000 contre 2,2 millions avant la guerre civile. Les coptes continuent d’être persécutés en Égypte. En Turquie, les chrétiens représentaient plus de 30 % de la population il y a cent ans. Ils sont aujourd’hui 0,1 %. Après le génocide des Arméniens, des Assyro-chaldéens, le massacre et l’exil forcé des Grecs pontiques, il ne reste plus rien.

Mais cela ne suffit pas à Erdogan. Au Haut-Karabakh, en septembre-novembre 2020, il a mobilisé des djihadistes aux côtés des Azéris: églises, monastères et maisons incendiées, viols, décapitation, lynchages, massacres de villageois, y compris des femmes et enfants. Un génocide se déroule dans l’indifférence et la passivité des nations occidentales dont les dirigeants et les télévisions préfèrent se terrer et fermer les yeux.

Maxime TANDONNET

Blog-Cabestany : sans commentaires !

https://maximetandonnet.wordpress.com/2020/12/24/noel-des-chretiens-martyrises/

 

Noel avec nos amis »

25 décembre 2020

Courrier des lecteurs

Merci à tous, on vous aime !

Bon Noël à tous !

25 décembre 2020

Courrier des lecteurs

Tanguy nous écrit : «Bénévole, je passerai la nuit de Noël au contact des plus démunis. En communion avec mes amis les Chrétiens d’Orient !»

24 décembre 2020

Courrier des lecteurs

L’un d’entre nous a reçu ce matin un message de notre ami Tanguy à Paris. En réponse à un mail lui demandant ce qu’il ferait ce soir. Bien qu’âgé et ayant eu de graves problèmes de santé récemment, notre ami Tanguy, après avoir exercé jadis de grandes responsabilités professionnelles, est aujourd’hui un simple bénévole au sein des Œuvres Hospitalières Françaises de l’Ordre de Malte. Il écrit dans son message :

«Ma place en cette nuit de Noël est comme à l’habitude auprès des plus faibles et des plus démunis. Heureusement pour nous, il n’y a pas de confinement ou de couvre feu. Et la tache est tellement immense que nous faisons ce que nous pouvons. Mais c’est loin de suffire ! Et comme vous le savez je serai cette nuit dans les rues à Paris mais mon cœur sera loin d’ici, en communion avec mes Frères les Chrétiens d’Orient ».

Blog-Cabestany :

Nous connaissons l’engagement de Tanguy. Nous aussi avions passé une nuit de Noël à Paris, autrefois, avec l’Association ATD Quart Monde et sa présidente Geneviève de Gaulle. La situation sanitaire n’était pas celle d’aujourd’hui. Mais le besoin d’apporter de l’aide à ceux qui vivent dans la rue était aussi grand. Nous avions croisé Tanguy qui était déjà bénévole pour l’Ordre de Malte mais faisait aussi partie du Conseil d’Administration de cette œuvre et connaissait bien notre amie Geneviève. Nous avions sympathisé. Tanguy vivait une partie de l’année au Liban mais sillonnait pour son travail le proche Orient. De la Syrie à l’Irak, de la Jordanie à l’Égypte où il avait également un bureau à Alexandrie. C’était avant que l’on commence à s’en prendre aux Chrétiens d’Orient. C’était à l’époque où il était agréable de boire l’apéro le soir, à une terrasse, que ce soit à Beyrouth, à Marseille, à Alger ou à Buenos Aires.

-o-

Avec Colette Appert, et tous nos amis Cabestanyencs, nous souhaitons à tous que ce Noël 2020 vous soit le meilleur possible dans un contexte si particulier.

Nous ne pourrons nous empêcher d’avoir une pensée pour les plus faibles, les plus démunis, les personnes isolées ou malades. On ne fera pas la fête. En espérant voir de meilleurs jours.

BON NOËL A TOUS !

https://fondationordredemalte.org/chretiens-dorient-la-fondation-poursuit-son-engagement-en-faveur-des-persecutes/

https://www.atd-quartmonde.fr/

« Solidarité avec nos gendarmes »

23 décembre 2020

COURRIER DES LECTEURS – Sans commentaires –

Trois de nos gendarmes ont été tués cette nuit, alors qu’ils étaient engagés pour protéger et sauver.
Ce drame nous touche tous et endeuille le pays tout entier.
Je partage la douleur de leurs proches et de leurs frères d’armes et les assure de mon indéfectible soutien.

 Jean Castex

 

« Trait-d’Union-Cabestany », votre Association Citoyenne et Ecolo se soucie de votre santé !

18 décembre 2020

Chez « Trait-d’Union-Cabestany » nous n’avons ni la connaissance ni la compétence pour nous prononcer et avoir un avis tranché sur la « 5G ».

On s’inquiète, comme surement vous tous, de la croissance exponentielle des applications, des gadgets, des appareils ayant recours aux ondes radioélectriques. On nous promet même que dans quelques années on n’aura plus à brancher nos appareils ménagers sur une prise de courant en les raccordant avec un fil électrique. Aujourd’hui, ça existe si votre appareil a une batterie que vous avez chargée durant trois heures ou plus. Mais lorsqu’elle est déchargée vous êtes coincés et regrettez l’ancien modèle qui avait un fil pour le brancher directement sur une prise de courant.  Demain on nous promet – à tort ou à raison – que nous n’aurons qu’à passer la main devant un interrupteur fixé au mur pour allumer la télé ou démarrer l’aspirateur. Et que ces fameuses ondes électriques qui vous traversent déjà le corps seront porteuses de l’énergie nécessaire à faire marcher vos appareils !? Comme si on se mettait la tête dans le micro-onde ?

Il y a vingt ans ou plus, l’un de nos amis,  aujourd’hui âgé mais en bonne santé, passait ses journées, pour son métier, avec son téléphone portable à l’oreille. Il avait des maux de tête et consultait des médecins spécialistes qui l’avaient mis sous médicaments opiacés. Jusqu’au jour, où dans son train de banlieue, il avait échangé avec un inconnu qui lui avait conseillé d’acquérir un kit « mains-libres ». 

Vous voulez connaitre les antennes proches de chez vous, leur puissance, leur orientation. Il existe un site officiel de l’Agence Nationale des Fréquences (ANFR) pour vous informer. Un site – en développement – où vous ne trouverez pas aujourd’hui tout ce que vous cherchez. Mais, c’est en fonction du nombre de personnes qui s’y connecteront de façon régulière que ce site sera mis à jour. Jusqu’à intégrer – nous promettent ils – des études indépendantes sur tous les sujets qui vous préoccupent.

Chez « Trait-d’Union-Cabestany » nous nous sommes connectés au site, avec un identifiant et un mot de passe. Après certains efforts, nous avons même réussi à avoir des interlocuteurs auxquels nous avons posé des questions. Et obtenu des réponses. Car le tissus associatif a une grande importance à leurs yeux. Même s’ils ont – aussi – plutôt affaire à des citoyens pensant – à juste titre ou non – qu’ils sont atteints de maladies, de maux, désagréments liés à ces ondes radioélectriques. Car s’il ne semble pas être démontré que les ondes radioélectriques en deçà de certaines normes pourraient constituer un danger pour notre santé, le contraire n’a pas non plus été démontré. La plupart d’entre nous consommons quotidiennement des aliments qui ne nous posent pas de problème quand d’autres y sont allergiques ou risquent une intoxication. Le gluten pour ne pas le nommer. Nous n’acceptons pas qu’on nous assène des certitudes lorsque le doute existe. Et puis il existe aussi un principe de précaution.

Inquiétez vous – ou pas – mais la technologie qui succédera à la « 5G » est déjà inventée. Qui porte un nom bizarre et qui finira peut être pas s’appeler tout simplement la « 6G ». Il faudra des années pour la mettre en place. Et des montagnes d’argent.  Lorsqu’on aura déjà digéré la « 5G ». Lorsqu’on pourra dire à sa voiture, sans toucher le volant : « emmènes moi à un bar à tapas ». Et qu’on sera content qu’elle nous ramène à la maison si on a abusé du Muscat. Mais le citoyen a le droit d’être informé et la meilleure façon de le faire n’est pas d’attendre qu’on nous traite comme des moutons bêlants mais de se bouger. Et d’aller chercher nous mêmes l’information !

NOUS, on « essaye » de le faire, un peu tous les jours !!! Alors un clic, et sans avoir à donner votre nom, ni votre email, mais en entrant simplement votre adresse – ou celle de votre voisin proche –  vous aurez déjà des informations qui risquent de vous surprendre.

https://www.anfr.fr/fr/controle-des-frequences/exposition-du-public-aux-ondes/le-role-des-maires/cartoradio/

« Trait-d’Union-Cabestany » se bouge pour vous !

et bon week-end !

RAJOUT Vendredi dans la matinée :

vous êtes quelques uns à avoir trouvé du premier coup comment vous y prendre pour dénicher l’antenne proche de chez vous et ses caractéristiques. D’autres NON !

essayez directement le lien suivant :

https://www.cartoradio.fr/index.html#/

toujours à votre disposition !

Il ne m’aura pas fallu plus de 2 minutes 25 pour que je fasse partie des Black Blocs….! écrit Lucas à Blog-Cabestany.

11 décembre 2020
  • COURRIER DES LECTEURS –

x

 

      Lucas, l’ami d’une parente, est informaticien dans l’Hérault. Il travaille pour une société qui assure la protection des données de ses clients. Pour leur éviter, si possible, le piratage, l’infection, le vol de données et ces demandes de rançon qui sont de plus en plus fréquentes après qu’on ait réussi à bloquer votre système. Les cliniques, hôpitaux, cabinets médicaux étant dans le viseur de ces délinquants d’un nouveau genre que traquent les services de sûreté de l’état.

      Lucas explique avec quelle simplicité il est devenu un Black Bloc, sous le pseudo de Pangolin du Canigou. (si tel est vraiment son pseudo ?). Un ami à lui l’aura renseigné sur l’application adéquate et la procédure pour s’inscrire sur un réseau particulier où il recevra des instructions sur les opérations à venir, les lieux de rendez vous, et bien d’autres détails. Il ne veut pas nous en dire plus et refuse qu’on essaie de le faire nous mêmes. Rassurons nous, il ne rejoindra jamais la cohorte de ces délinquants d’extrême gauche ou anarchistes qui veulent juste s’en prendre à l’état, se défouler, et « casser du flic ». Et qu’importe d’ailleurs qu’ils fussent d’extrême gauche ou d’extrême droite ce qui pour nous et pour lui revient exactement au même !

      Lucas n’est pas capable de savoir qui se cache derrière tous ces pseudos. Et ne fera rien pour essayer de le savoir car cela serait répréhensible et lui ferait prendre de gros risques pour son boulot.

      Mais ce serait faire injure, dit Lucas, à nos services publics chargés de notre sécurité de croire qu’ils ne sont pas eux mêmes informés, sûrement mieux que moi, de ce que les casseurs préparent. Qui sait, peut être peuvent ils même savoir l’identité de ces gens qui se cachent sur ces réseaux car ils ont sans doute des moyens qu’on ignore et qui nous protègent du terrorisme et autres dangers. Car, comme il nous l’expliquait cet été, s’imaginer que l’on peut aller se promener sur le Dark Web, le Dark Net, se cacher derrière un proxy, une passerelle, un VPN, est totalement illusoire en 2020. D’ailleurs qu’y chercher et qu’y trouver si on est quelqu’un d’honnête. La meilleure façon de ne pas avoir d’ennuis étant de rester tout simplement dans la légalité.

      Mais alors à quoi joue ce pouvoir avec les casseurs ? Ce pouvoir a deux alternatives : les cerner et les appréhender. Ou les laisser casser dans la mesure où cela sert peut être ses propres intérêts ? Mais avec sa politique du « en même temps » et de façon coupable, ce pouvoir fait semblant de vouloir s’opposer à ces casseurs en leur opposant des forces de l’ordre en infériorité numérique. Nos policiers – ou gendarmes – finissent à l’hôpital. Et les casseurs incendient, brisent et détruisent le travail des honnêtes gens. Que faut il en penser, conclut Lucas  ?

Blog-Cabestany : Lucas se pose exactement les mêmes questions que la plupart de nos lecteurs. A part ceux qui idolâtrent notre Président de manière maladive. Et ce sans doute plus encore à gauche, et à la gauche de la gauche, plutôt qu’ à droite !?  Mais nous n’avons pas la réponse  à ces questions !

et continuez à nous écrire :

blog.cabestany@gmail.com

« Lâcheté contemporaine » écrit Maxime Tandonnet sur son blog !

6 décembre 2020

Courrier des lecteurs – « Ils n’écrivent pas que pour nous mais nous autorisent à les publier » – Liberté d’Expression –

Lâcheté contemporaine

Rien n’est plus étrange et détestable que le grand paradoxe de l’autorité qui caractérise notre société contemporaine. D’une part, l’impuissance et la faiblesse de Léviathan face à la  violence: chaque samedi sanglant  nous le montre paralysé, incapable de venir à bout de la rage des casseurs  et de la barbarie urbaine qui sévit et triomphe, fait régner la terreur auprès des riverains, résidents et commerçants livrés au saccage. Mais en même temps, la même bureaucratie sort les griffes pour terroriser les pans les plus fragiles et vulnérables de la société civile à l’aide de son misérable Ausweis (selon la terminologie généralisée dans la population) . En témoigne l’histoire odieuse, lamentable, indigne de la France, mais tellement révélatrice, de cette dame de 73 ans, à Vesoul, atteinte de la maladie d’Alzheimer, impitoyablement châtiée pour avoir mal rempli son laissez-passer. De fait, les deux sont liés: la faiblesse et l’impuissance face au déchaînement de violence trouve sa lâche compensation – vengeance – dans l’arbitraire et la méchanceté obtuse face à la fragilité sociale et psychologique. Pardon, je me répète: faible avec les forts, fort avec les faibles. Notre époque est, à cet égard, tellement répugnante.

Maxime TANDONNET

Retrouvez l’article original de notre ami Maxime directement sur son blog :

https://maximetandonnet.wordpress.com/2020/12/06/lachete-contemporaine/

 

« Nous sommes dirigés par un incendiaire ! » écrit Marcel à Blog-Cabestany

5 décembre 2020

Courrier des lecteurs

x

x

« Macron l’incendiaire » selon Marcel !

Marcel écrit ce soir samedi 5 décembre 2020 à 20 h 00 :

Quelles que soient les raisons du mécontentement des citoyens qui descendent dans la rue. Qui sont peut être sincère. Qui sont peut être manipulés. Là n’est pas pour moi le débat. Manifester est un droit constitutionnel. J’ai manifesté contre la réforme des retraites. Mais on ne peut pas dire que j’ai souvent manifesté. Mais à chaque fois que je suis descendu dans la rue cela s’est toujours bien passé. Le cortège était toujours bien encadré. Les policiers faisions en sorte en sorte que des trouble-gêtes ne se mélangent pas à nous. Nos chefs nous soutenaient. Notre ministre aussi.

Depuis l’arrivée du Président Macron aucune manifestation ne se passe sans l’irruption d’éléments incontrôlés.

J’ai été fonctionnaire de la Sécurité avant de devenir un retraité. Mais je suis aussi un citoyen.

Ils y 20 ans avant l’informatique et les moyens modernes caméras et autres nous connaissions les fauteurs de trouble par leur nom. Nous savions où ils habitaient. Où on pouvait les trouver. Nous savions lorsqu’il y avait une manif ici où la où ils se rassemblaient. On les pistait. On les voyait embarquer dans le RER et on prévenait le Centrale. On savait où ils allaient. On les attendait de pied ferme.

PERSONNE ne peut nous dire les yeux dans les yeux et surement pas ce président que ces black blocs ou appelez comme vous voudrez ne sont pas les complices du pouvoir. PERSONNE ne peut nous dire les yeux dans les yeux qu’on ne les laisse pas volontairement casser incendier briser pour décredibiliser ceux qui ont peut être tort de descendre dans la rue. Mais ce n’est pas en laissant agir qu’on fait croire que la démocratie existe encore. Pas plus lorsque je lis dans un magazine que dans cette cage d’escalier d’une ville tenue par les communistes cela fait cinq ans que les mêmes vendent de la drogue. Et qu’en cinq ans on a pas vu un seul collègue en képi ou en civil.

Nous sommes dirigés par un incendiaire. Les policiers se font massacrer pour un peu plus que le salarie minimum. Ah elle est belle la france sous Macron.

 

Blog-Cabestany répond à Marcel : rarement nous recevons de tels commentaires. Vous faites usage de votre Liberté d’Expression. Si elle existe encore.  Et nous nous ne ferons aucun commentaire !!!!

et continuez à nous écrire :

blog.cabestany@gmail.com

Un adhérent de l’Association « Trait-d’Union-Cabestany » demande à Blog-Cabestany de mettre en ligne une liste de médicaments à déconseiller !

30 novembre 2020

Courrier des lecteurs – sans commentaires –

Un adhérent de votre Association Écologique et Citoyenne à Cabestany, « Trait-d’Union-Cabestany », et en même temps l’un de nos plus fidèles et assidus lecteurs de notre Blog nous demande de mettre en ligne un article récemment sorti dans la Revue Prescrire et qui liste tout une série de médicaments à déconseiller. Voir le lien à cliquer tout en bas de notre article

Nous n’avons aucune autorité en la matière. Nous sommes juste allés vérifier que cet article existait bien et qu’il était disponible gratuitement et téléchargeable à tout citoyen. Une simple précaution d’usage que nous rappelons à tous nos amis qui voudraient que l’on mette en ligne ce qu’ils ont l’amabilité et la gentillesse de nous envoyer régulièrement. Et que nous ne mettons pas toujours en ligne mais que nous diffusons parfois à nos nombreux amis par un autre canal à savoir par mail.

Le mail étant, à ce jour, le moyen que VOUS préférez pour communiquer avec nous de façon confidentielle. Pour nous informer. Pour nous faire parvenir des documents confidentiels. Et lorsqu’ils sont trop volumineux on vous indique une moyen pour nous permettre de les récupérer

Le mail étant, à ce jour, le moyen que NOUS préférons pour accuser réception de vos informations, de vos envois, pour vous répondre, pour  communiquer avec vous de la façon la plus confidentielle qui soit.

Comme vous êtes nombreux à l’avoir constaté, si vous vous adressez à nous au travers d’une adresse GMAIL, nous répondons souvent via d’autres adresses que nous considérons plus sures. Et si cela n’arrive pas tous les jours, nous avons demandé à nos webmasters de nous doter de messageries cryptées. Même s’il ne s’agit jamais de secrets d’État mais tout simplement de documents sensibles concernant la vie municipale. Nous n’en dirons pas davantage !

Mais nous nous faisons un point d’honneur à respecter nos engagements vis à vis de la CNIL. A respecter le droit vis à vis des autorités. Et à ne jamais nous retrouver en porte à faux ! Vous garantissant simplement l’anonymat le plus absolu et la préservation de nos sources, ce qui est notre marque de fabrique dans le respect de nos institutions. Et de la Liberté d’Expression qui nous est chère ! Et le moyen le plus sur que nous ayons trouvé, à ce jour, après avoir pris connaissance de ce que vous vouliez nous faire savoir, est de l’effacer de nos disques durs au travers d’un broyeur électronique logiciel de dernière génération (shredder) qu’aucun moyen informatique même le plus sophistiqué ne saurait récupérer.

continuez à nous écrire :

blog.cabestany@gmail.com

Et pour ce qui est de l’article de décembre 2020 de la Revue Prescrire, juste un clic ci-dessous pour accéder au PDF :

pour_mieux_soigner_des_medicaments_a_ecarter_ _bilan_2021

 

 

« J’étais présente au Centre Culturel de Cabestany, l’année dernière, quand les communistes ont échoué à récupérer le mouvement des Gilets Jaunes », nous écrit Julie !

20 novembre 2020

COURRIER DES LECTEURS

Janvier 2019

 

         Nos lecteurs nous écrivent que ces jours ci, (mais quand ?), la municipalité (Monsieur le Maire en faisait il partie ?) aurait inauguré ou ré-inauguré, et le refera sans doute chaque année ou chaque mois, voire chaque semaine sauf le dimanche, sauf Mardi Gras, un rond-point dédié au mouvement des Gilets Jaunes. A Cabestany ! Il faut bien trouver à s’occuper plutôt que de réparer les trottoirs ou retirer les racines des arbres sous les chaussées.

        Pourquoi parler de  cette péripétie « bouleversifiante » puisque c’est un non-événement. Pourquoi faire de la réclame à ce qui nous apparaît comme le comble du ridicule en matière de récupération. Il est où d’ailleurs ce rond-point ? Où on espère qu’il y sera édifié un totem jaune flashy le jour et lumineux la nuit,  visible depuis toutes les communes de l’agglo ? Mais n’en concluez pas trop vite que nous aurions du mépris pour ce mouvement spontané citoyen que furent (ou sont encore) les Gilets Jaunes. Nous nous sommes intéressés, il y a deux ans, à l’automne 2018, à cette révolte des petites gens que les puissants méprisaient à tort. Et méprisent sans doute plus encore aujourd’hui ! A l’époque, à plusieurs reprises, nous étions allés vers eux. Pour voir si on pouvait les interroger, discuter avec eux, les prendre en photo. Pour les comprendre ! Ou du moins essayer. Un de nos amis, un « voileux » qui était allé pour juste les voir, un jour, au péage de l’autoroute, se sera enrôlé à leurs côtés et y aura passé plus de quinze jours oubliant de rentrer chez lui.

        Il y a ceux qui nous ont laissé approcher et ont discuté avec nous. Des gens qui nous ressemblent. Qui se lèvent tôt le matin. Qui n’attendent pas les allocs en restant le cul dans leur fauteuil. Qui bossent et n’y arrivent pas alors que pendant ce temps là, la bourse monte. On pense à cette aide-soignante ou ce livreur de colis qui se reconnaîtront peut être mais on doute fort qu’ils nous lisent. Et ils sont des milliers dans leur cas à essayer de s’en sortir. Pour qui la fin du mois importe plus que la fin du monde. D’autres nous auraient bien cassé la gueule ou voulu confisquer notre appareil photo. Mais cela s’est toujours terminé en selfie, et autour d’un verre. Heureusement ! Mais il fut des moments où on ne faisait pas les fiers !

        On aura plus ou moins compris pourquoi la plupart de ces gens revendiquaient. Et sont sûrement dans le même esprit aujourd’hui ! Dans une France dirigée par un banquier. Où la finance dirige tout. Mais on aura bien eu, récemment, un Président normal qui nous avait dit que son ennemi était justement cette finance. Le rigolo ! Il aura laissé son ministre, devenu hélas aujourd’hui notre Président, brader notre industrie qui travaillait pour le nucléaire. Aux Américains ! Alstom pour ne pas la nommer. Un Président destructeur de nos emplois. Qui nous parle de « start-up nation » mais pas de cette France où les voitures de marque nationale sont fabriquées chez son pote Erdogan. Il y a vingt ans, cette autre ministre socialo d’un gouvernement Jospin, bradait notre industrie de pointe sur les scanners et appareils d’explorations médicales. Déjà aux amerloques. Pour financer les 35 heures. Quel gâchis !

        C’est terrible de penser à tous ces mauvais politiciens que nous avons fait la bêtise d’élire, de croire, qui nous gèrent si mal depuis tant d’années, quelle que soit leur couleur politique. Ces mêmes qui auront cassé l’hôpital et abîmé chaque jour, toujours un peu plus la France !

        Pour revenir aux Gilets Jaunes, on pense à ce jeune couple de Baho, qui à l’époque avait endossé un gilet jaune, pris le train,  et qui « montait » pour la première fois de leur vie à Paris. L’homme et son épouse découvraient les Champs-Élysées. Dans un nuage de gaz lacrimo. Il s’étaient retrouvés derrière de sinistres individus habillés en noir qui voulaient « casser du flic ». Des gens qu’on n’aurait pas du laisser approcher de la manifestation. Qui l’ont faite dégénérer. Mais n’était ce pas prévu par le pouvoir de tout faire pour décrédibiliser de braves citoyens ? Ce couple dont on parle a été séparé ce jour là dans la cohue. La femme brutalisée dans la mêlée ne sachant même pas si c’était des policiers et des casseurs qui l’avaient frappée. Ou les deux ? Ils se sont retrouvé le lendemain matin à la gare de Perpignan, sonnés, avec des bleus sur tout le corps. Ils étaient rentrés chacun de leur côté après s’être perdus à Paris. Ils nous ont raconté. Ils en rient depuis et c’est sans doute mieux ainsi. Et ils auront des souvenirs à relater, disent ils,  quand leurs enfants auront eu eux mêmes leurs petits-enfants !

        Et ce Grand Débat National, quelle pantalonnade, quelle mascarade. Quelle honte ! On aura compris que ces gilets jaunes, on les a roulés dans la farine, manipulés. Le Président a mis la main à la poche. Pas assez pour certains. Pas du tout pour d’autres. Mais ce mouvement était comme un bateau sans personne à la barre. Ne voulant pas s’organiser, il était prévisible que l’aventure se termine sans gloire. Pour peut être renaitre un jour et avec des violences. Selon des informations non vérifiées qui nous sont parvenues. Ce qu’on ne voudrait pas ! Et là, on ne les défendrait plus !!!!  Ce lecteur qui nous dit être retraité de la gendarmerie nous donne son point de vue : « les gentils gilets jaunes qui défilent dans le calme, le pouvoir n’en a rien à foutre. Mais dès que les « black blocs » sortent d’une bouche du métro, le pouvoir fait dans son froc ! » (sic)

        Une lectrice, qui s’appelle ou se fait appeler Julie, nous dit qu’elle était à l’intérieur du Centre Culturel, en janvier 2019,  lorsque les communistes – selon elle – ont échoué à récupérer le mouvement. Sous les huées. Cela aurait pu se terminer en bagarre générale, dit elle. Elle ajoute : « Ah, ils ont beaux aujourd’hui les cocos à vouloir inaugurer leur rond-point ». « c’est vous qui le dites ». « c’est votre Liberté d’Expression ».

        En janvier 2019, Alicia, notre correspondante était aussi au Centre Culturel à Cabestany. Mais pas dans la salle où se tenait une sorte d’Assemblée Générale de Gilets Jaunes qui n’avaient déjà aucune envie de s’entendre entre eux. De se faire récupérer par un quelconque parti ou syndicat.  Alicia était sur le parking à l’extérieur et n’aura rien suivi de ce qui se tramait à l’intérieur. Elle aura vite compris que pour les Gilets Jaunes, la devise était : « Ni Dieu, ni maître ». Qu’ils ne voulaient pas de chef, pas de leader. Alicia nous disait avoir été pris à partie ce jour là par un grand escogriffe qui semblait vouloir la frapper et lui arracher son appareil photo. Puis qui s’est mis en tête de la draguer  ! Et cela s’est terminé par le fait que plusieurs Gilets Jaunes ont voulu être pris en photo par Alicia. Pour montrer à leurs enfants. Allant jusqu’à lui donner leur adresse émail pour qu’elle leur envoie ces photos. Sans méfiance. Sans savoir qui elle était vraiment.

Finalement des braves gens, ces Gilets Jaunes… à l’époque !

        Mais comme le dit tellement bien Julie : « Lorsque je vois certains essayer aujourd’hui de faire de la récupération politicienne, je me marre !!!! »  Et nous donc alors !  N’est ce pas Colette ?

Et n’y avait il pas eu à la Mairie une séance de décrochage de la photo du Président dans des conditions mystérieuses et pour laquelle, nos lecteurs nous auront écrit TOUT. Et son contraire. Pas de quoi se faire véritablement une idée.  Mais…. qui s’en souvient ?

Ce 20 janvier 2019, Blog-Cabestany écrivait :

 

https://blogcabestany.com/2019/01/20/il-ny-a-pas-de-femmes-de-gilets-jaunes-mais-plus-simplement-des-gilets-jaunes-femmes-nous-dit-fabienne-au-telephone-et-quon-arrete-tout-ce-cinema-pour-nous-recuperer/

et continuez à nous écrire :

blog.cabestany@gmail.com

Tags : Opposition municipale à Cabestany, Colette Appert, Cercle Gaulliste de Réflexion Politique et Sociale

 

 

Cabestany/ Commémoration de l’armistice du 11-Novembre 1918 : l’Opposition municipale a nettoyé le monument aux Morts… écrit Ouillade sur Internet.

16 novembre 2020

Courrier des lecteurs – Liberté d’Expression – c’est vous qui le dites – Colette Appert communique –

-o-

  Ce 11 novembre 2020 était un jour de frustration. Celui de ne pouvoir aller honorer nos ainés au Monument aux Morts de Cabestany. Confinement oblige. Mais on s’abstiendra de critiquer ces mesures qui nous empêchent de circuler librement. Si seulement elle nous permettaient de reprendre ensuite, et rapidement,  une vie normale. Quoiqu’on en doute ! Mais commençons par nous comporter en citoyens !

        Ce même 11 novembre, on faisait entrer au Panthéon Maurice Genevoix. C’est bien ! Pourquoi ne l’avait t’on pas fait avant se demandent certains. Et combien auraient mérité d’avoir leur place au Panthéon ?

        Avez vous vu passer il y a à peine quelques jours, cette pétition pour faire entrer au Panthéon « Verlaine et Rimbaud, ensemble ». ENSEMBLE, parce qu’on prétend qu’ils entretenaient une relation amoureuse bien que chaotique. Pas vraiment bien vue à l’époque mais de bon aloi pour nos philosophes de bazar actuels qui voudraient peut être en faire la norme dans nos mœurs. Et panthéoniser un couple de même sexe. Quelle symbole ! En attendant de nous dénicher un « transgenre » ? Et Baudelaire, c’est du « pipi-de-chat » ? Quand des intellectuello-droitistes voulaient y faire entrer l’un, dénigrant l’autre. Et les intellectuelo-gauchistes l’autre, dénigrant le premier.  Mais j’ai oublié qui défend qui et on s’en fout complétement. Et n’y a t’il pas des problèmes plus urgents à résoudre ? Loin d’un clivage Droite-Gauche.

         Mais « si tout le monde devait entrer au Panthéon….. » disait ce philosophe qui se reconnaitrait s’il était encore des nôtres. Qui disait que c’est au fait qu’on n’y entre pas qu’on reconnait ceux qui ont des mérites. Lui n’y entrera sans doute jamais. Quoique ? Il avait, selon nous, le tort de tourner en dérision cette phrase figurant au fronton de l’édifice : « Aux grands hommes, la patrie reconnaissante ». Une devise présente depuis la Révolution, où le drapeau républicain fait face à la croix chrétienne. Où les statues de la Révolution française côtoient les peintures religieuses. Car le Panthéon était à l’origine une église. C’est Louis XV dit « le bien aimé », gravement malade, qui avait fait le vœu d’édifier un édifice religieux majestueux dédié à Sainte-Geneviève en cas de guérison. Et aussi pour essayer de s’attirer à lui les bonnes grâces, dit on, de ces catholiques qui subitement, après bien des siècles, se mettaient à se méfier de la monarchie. Il fallait réconcilier Chrétiens et Royalistes ! Louis XVI, lui, ne sera pas le bien-aimé de son peuple.  On est à cent lieues de la République !

        Emmanuel Macron aura eu raison de faire entrer Maurice Genevoix au Panthéon. Un Président qui par ailleurs, dit il, serait un admirateur de Charles Péguy. Comme nous alors ? Se doit on de le croire ? Pourquoi pas !

        Guillaume Appolinaire, Alain-Fournier, Louis Pergaud et tant d’autres. La liste est longue de nos grands écrivains tombés pour la France durant la Grande Guerre. Mais des noms que vous ne trouverez peut être pas sur Instagram, ou WhatsApp ou Tik Tok !!!

Tout ceci pour répéter que ce n’est pas sous un prisme Droite-Gauche qu’aussi bien Colette Appert que nous mêmes traitons des problèmes ! Mais avec le regard de citoyens soucieux de leur Liberté d’Expression !

        En ce 11 novembre Colette Appert NOUS représentait au Monuments aux Morts à Cabestany. NOUS, c’est à dire comme l’écrit un de nos amis, « nous les hommes (et les femmes) de bonne volonté ». Inutile d’en dire davantage ! Mais en vertu de quoi, en tant qu’élue du peuple, ne serait t’elle pas l’une des représentantes de tous les Cabestanyencs quelles que fussent leurs convictions. Légitime. Et à ce titre ayant le droit de s’exprimer au nom de TOUS ! Et c’est bien ainsi qu’elle le fait !

        Car constatant l’état de manque d’entretien de ce monument, Colette Appert se fendait d’un communiqué aux différents médias locaux. Repris par exemple par Ouillade.

le communiqué :
Colette Appert, élue de la Droite Républicaine au Conseil municipal de Cabestany, communique :

« Quel choc lors de mon arrivée devant le monument aux Morts de Cabestany ce 11 novembre 2020. Celui-ci était jonché de feuilles mortes et de saletés en tout genre. Aucun respect pour cette commémoration si importante pour le devoir de mémoire que je soutiens ardemment. Il m’a été rétorqué par une adjointe présente sur le lieu : «On le nettoiera demain»…
Ce jour samedi 14 novembre toujours rien n’a été fait. Aussi avec une colistière de mon équipe nous avons nettoyé le monument. Ce geste nous le voulons citoyen mais surtout respectueux pour les morts de toutes les guerres. Ces hommes sont tombés au combat pour que nous vivions libres. Il est intolérable que leur sacrifice soit ainsi bafoué.
Honte à cette Municipalité qui ne respecte rien. L’état du monument aux Morts n’était pas lié à des incivilités mais bien à du mépris ».

        Il existe également plusieurs photos. Comme celle que nous reproduisons ci-dessus. Le masque jeté au sol n’a pas été rajouté. Plus un tas d’autres saloperies dont on vous épargnera l’inventaire. Il ne s’agit pas d’une photo montage. On peut le prouver ! On partage le sentiment de Colette. On lui donne mille fois raison. On la remercie de nous représenter. Et comme on est loin des polémiques politico-politiciennes.

        Quant à ces masques qui trainent partout, hélas,  sur nos trottoirs, comme à Perpignan ou ailleurs, ce sont bien les citoyens qui sont à mettre en cause pour ce manque de civisme !

        Combien de fois avons nous demandé qu’on aménage l’espace devant ce monument ? Qu’on empêche les bagnoles de s’y garer. Qu’il y ait des bancs pour nos anciens qui veulent s’y recueillir. Qu’on en fasse un espace préservé et respecté. Qu’on achète un balai. Que quelqu’un s’en soucie. Qu’on fasse montre d’un minimum de respect. Comme Colette Appert a raison !

Et Charles Péguy écrivait : 

Heureux ceux qui sont morts pour la terre charnelle,
Mais pourvu que ce fût dans une juste guerre. (…)
Heureux ceux qui sont morts dans les grandes batailles,
Couchés dessus le sol à la face de Dieu (…)
Heureux les épis mûrs et les blés moissonnés »

et le lien vers Ouillade :

https://www.ouillade.eu/politique/cabestany-commemoration-de-larmistice-du-11-novembre-1918-lopposition-municipale-a-nettoye-le-monument-aux-morts/220773

Ordre du jour du Conseil Municipal du 12 novembre 2020 à Cabestany

11 novembre 2020

Courrier des lecteurs

A 18 h 00 au Centre Culturel, public dans la limite des places disponibles, port du masque.

Approbation du compte rendu du conseil du 24 septembre

Article 01

Modification simplifiée du PLU

Article 02

Partage par l’Etablissement Public Foncier Local (EPFL) des parcelles AH 211, AH 224, AH 219

Article 03

Renouvellement des contrats GAZ : approbation du dossier de consultation des entreprises et lancement d’une procédure sous la forme d’un appel d’offres ouvert

Article 04

Individualisation des subventions

Article 05

Bail Gendarmerie : avenant n°2

Article 06

Affiliation à la Ligue de l’Enseignement : renouvellement

Article 07

Modification de la composition des membres de la commission : « Culture et Patrimoine »

Article 08

Convention diagnostic archéologique – INRAP : Bassin paysager des Parcs de la Germanor

Article 09

Appel d’offres « Renouvellement des contrats d’assurances, risques statutaires » : approbation des marchés

Article 10

Convention d’utilisation d’un équipement par le Billard Club Catalan, à titre payant

Article 11

Lotissement « CAMI VELL » : approbation du nom de rue

Article 12

Lotissement « LES ROUQUETTES » : approbation du nom de rue

Informations Communauté Urbaine

Décisions

« Demain 11 novembre, portez un bleuet à la boutonnière » écrit Danielle à Blog-Cabestany !

10 novembre 2020

Courrier des lecteurs

x

x

x

« Demain 11 novembre, portez un bleuet à la boutonnière » écrit Danielle à Blog-Cabestany !

Danielle dit : « Demain, à cause du confinement, vous ne pourrez assister aux cérémonies du 11 novembre. Des cérémonies qui se limiteront la plupart du temps au dépôt d’une gerbe par un Maire, seul, un ancien combattant, non accompagné, au Monument aux Morts de votre ville.

Mais vous pouvez porter un bleuet symbolique sur votre vêtement. Un morceau de carton, de papier bleu, un dessin crayonné, découpé avec des ciseaux que vous attacherez avec une épingle, même en restant chez vous, et vous participerez à l’hommage rendu par tous les citoyens de notre Nation. »

Et si vous voulez faire un don pour toutes les victimes, on y associe les victimes du terrorisme  :

www.onac-vg.fr/nos-projets/donnez-pour-les-blesses-de-guerre-et-les-victimes-acte-de-terrorisme

Blog-Cabestany : Demain, chère amie Danielle, Colette Appert mais tous les Cabestanyencs seront solidaires et rendrons un hommage, chacun à sa façon, à nos Ainés ! Tout comme, dans la discrétion, avec nos amis du Cercle Gaulliste de Réflexion Politique et Sociale, nous avons rendu hommage à celui que nous gardons 50 ans après encore dans notre coeur ! 

« DROITE DE DEMAIN » : un joli site internet mais au delà ? s’interroge Jean Marc à Blog-Cabestany !

6 novembre 2020

COURRIER DES LECTEURS – C’EST EUX QUI LE DISENT – LIBERTÉ D’EXPRESSION –

le logo du site dont nous vous parlons

« DROITE DE DEMAIN » : un joli site internet mais au delà ? s’interroge Jean Marc qui écrit à Blog-Cabestany ! Jean Marc qui rajoute : « De Gaulle se présentait comme le Président de la France avant d’être celui des Français. Et il écrivait (je cite) [« Je me place au dessus des Partis (politiques) et des chapelles. Je prends mes décisions pour le bien de la Nation et de ses citoyens. Pas pour défendre les intérêts d’une poignée de Français ou pour me faire aimer des autres »]

Nous lui répondons : Jean Marc, tout comme vous, l’un de nos rédacteurs a été contacté, à plusieurs reprises – par mail – par une équipe qui s’appelle « Droite de Demain ». Qui prétend bien nous connaître, apprécier la pugnacité de Colette Appert et de ses colistiers, semble avoir déjà lu notre blog, et penserait de nous le plus grand bien !?!?

      Blog-Cabestany, un bien modeste blog, a certes un vaste réseau, qui comprend des élus ou anciens élus au plan national ou régional, dans bien des endroits de l’hexagone, ou en Corse. Nous avons encore bien des amis journalistes ou qui l’ont été et écrivent encore ou écrivaient pour des titres prestigieux. L’un de ses rédacteurs est toujours Secrétaire-Général Adjoint d’un Cercle Gaulliste qui fut – jadis – influent. L’une de nos proches amies, qui fut il y quelques années déjà, stagiaire à l’Élysée du temps de Nicolas Sarkozy, est aujourd’hui une politologue reconnue, bien renseignée, et elle nous informe au jour le jour. Mais est ce que tout cela ne représenterait pas le « monde d’avant » pour lequel cette équipe n’aurait peut être pas, tant que cela, de considération ?

D’ailleurs peut être que cette équipe inconnue – pour le moment – a raison et il est peut être temps de balayer le passé ? Mais selon notre opinion, pas sans oublier notre Histoire, nos traditions, nos racines. Sans oublier qui nous sommes et d’où nous venons. Peut être est il temps en effet de tourner la page ? Mais si c’est pour faire pire qu’avant comme cette triste expérience que nous vivons avec ce nouveau Président de la République que nous n’avons pas choisi car sinon nous en éprouverions de la honte. Qu’en pensent ceux à gauche ou à la gauche de la gauche qui l’ont propulsé au pouvoir ? Ils seraient prêts à le réélire nous disent ils !

Un joli site Internet mais on commence par nous demander des sous. Il est vrai que sans ressources on ne va pas loin. On en sait quelque chose à Cabestany où pour les municipales le manque de moyens nous a pénalisé. Et Blog-Cabestany fermera son site peut être plus tôt qu’il ne le souhaiterait pour des raisons financières, mais on ne vous demandera jamais de mettre la main à la poche.

Notre devoir est de vous informer. Le vôtre de vous faire une opinion par vous mêmes. Le site, si vous avez envie d’aller voir : (juste un clic ci-dessous)

https://droitededemain.fr/

et par contre vous irez voir – c’est un conseil et pas un ordre – ce qu’en dit l’ami Maxime Tandonnet : (encore un clic)

https://maximetandonnet.wordpress.com/2020/11/04/entretien-avec-droite-de-demain-sur-letat-de-la-democratie-francaise/

Bon week end. Protégez vous et protégez les vôtres !

« Faut il honorer nos défunts le 1er ou le 2 novembre ? »

2 novembre 2020

Courrier des lecteurs

Nicolas, le prof d’Histoire répond sur Blog-Cabestany à Michel qui demande :  « Faut il honorer nos défunts le 1er ou le 2 novembre ? »

Nicolas écrit :

Selon moi qu’importe ! Michel, le 1er novembre est bien une fête religieuse appelée la Toussaint qui, comme son nom l’indique, est le fête des Saints de l’église catholique romaine. Parfois célébrée aussi dans certaines autres religions chrétiennes, orthodoxes, levantines, protestantes, selon des rites qui différent d’un pays à l’autre. La Toussaint n’a pas toujours été célébrée le 1er novembre. Au moyen age plusieurs papes en ont fait varier la date selon leurs humeurs.

Le jour des Défunts est bien par contre le 2 novembre. Un usage qui remonte également à la nuit des temps et à ne pas confondre avec la Toussaint. Chez nous, le 1er novembre jour de la Toussaint est férié quand le 2 novembre ne l’est pas. Et le Jour des Défunts a une origine païenne. C’était l’occasion d’une grande fête chez les Gaulois mais aussi dans d’autres pays que le nôtre, chez les Scandinaves, dans les contrées Germaniques, les Balkans, ou la péninsule Italienne ou ibérique. Et pour oublier son chagrin on buvait beaucoup et on faisait une fête qui pouvait prendre une tournure d’orgie ou l’occasion de se défier en combat singulier avec comme résultat d’occire le plus souvent son meilleur ami !?

C’est un pape aimé de tous, au 20ème siècle, après la deuxième guerre mondiale, qui aura émis le souhait qu’en plus des propres défunts de nos familles, on honore les victimes des deux guerres qui venaient d’ensanglanter l’Europe. Un double symbole si on honore ceux des nôtres qui sont Morts pour la France.

En France, beaucoup ont  pris l’habitude de commémorer leurs défunts le jour de la Toussaint. Par commodité. Ce qui dérangerait certains puristes ! Peu importe car à un jour près le principal est bien d’honorer ceux qu’on aimait et qui nous ont quittés.

Au nom de la laïcité, d’autres voudraient supprimer le jour de la Toussaint. Qu’importe ! Il suffit de décaler ce jour férié au 2 novembre et tout le monde y trouvera son compte. Car quelle que soit sa religion, ou même si on est athée, agnostique, ne pas consacrer une journée par an à commémorer ses défunts ferait de nous des barbares. Et la date du 2 novembre peut être considérée comme une fête autant républicaine, royaliste que religieuse, athée ou païenne. Mais elle appartient à nos racines et à notre condition humaine.

Et que sait on sur cette fête d’Halloween nous demandent des lecteurs ? Je vous répondrai qu’Il s’agit d’une fête païenne qui serait d’origine Celte car célébrée en Écosse ou en Irlande depuis plus d’un millénaire. Une fête qui remplaçait une célébration encore bien plus ancienne datant de 3000 ans qui se déroulait le dernier jour de l’année du calendrier. Et on y honorait les défunts.  Des historiens pensent que son origine encore plus ancienne pourrait même devoir être recherchée en Asie centrale, chez les Mongols ou dans des peuplades habitant aux confins de la Chine. On se grimait, on se déguisait pour tromper le mauvais sort et éloigner les esprits. Deux papes au moyen age auront caressé l’idée de se réapproprier Halloween et de l’intégrer à la religion catholique. Quitte à exciper de faux écrits parlant d’un Saint dont ne sait même pas s’il a jamais existé. Qui aurait débarqué en Angleterre ce jour là pour convertir – avec succès – à la foi catholique, des peuples Vikings. Une tromperie pas vraiment du gout des croyants à l’époque et qui aura fait un flop et a failli provoquer un véritable schisme ! Un sacrilège ! Mais la manipulation aurait peut être pu fonctionner. Qui sait ?

Halloween aura a été importée au 19ème siècle aux États Unis par les immigrants Irlandais. Elle est toujours très pratiquée chez les enfants outre Atlantique qui se déguisent et vont quémander des friandises en sonnant aux portes. Bien des mamies préparent des cookies, des brownies et un bol de chocolat chaud pour ces petits garnements pour lesquels cela a son importance. Mais ne demandez pas à un petit américain s’il a une idée concernant l’origine de cette pratique. Il n’en a aucune et ce n’est guère son problème. C’est juste un moment de convivialité.

Il y a cinquante ans on ne parlait guère d’Halloween en France. Sinon qu’on retrouve dans les archives des faits divers sanglants qui se seraient déroulés ce jour là dans des milieux s’apparentant à des sectes. Où des illuminés en profitaient pour s’adonner à des pratiques sataniques entre adultes. Jusqu’à ce qu’une marque de soda américaine s’empare d’Halloween pour des raisons commerciales, la réinvente et en fasse un événement festif à coups de millions de dollars de publicité et de marketing. Dans vos commerces on installe désormais de la décoration d’ Halloween pour vous inciter à consommer plus. Et comme ça ne prenait pas dans le E-commerce alors on vous aura ressorti du tiroir le « Black Friday ». En attendant mieux ou pire.

Aujourd’hui, en France,  Halloween est diversement suivi sur un plan géographique. Bien plus à Marseille qu’à Strasbourg. Pas vraiment à Brest. Bien plus dans les banlieues habitées par des minorités ethniques ou religieuses que dans les quartiers bourgeois. Une aubaine pour les dentistes. Bien des étudiants en sociologie y auront consacré leur thèse. On aura même lu ici ou là que Halloween avait été récupéré par l’Islam…. pour faire le pendant de Noël une fête un peu trop catho. Même si pour les enfants c’est le fait de recevoir des cadeaux qui prime avant tout symbole.  Pour bien des gens, Halloween est la réminiscence de la fête du Veau d’Or, de la consommation débridée, où l’on honore le Dieu de l’argent et du profit. Une occasion pour vous faire dépenser de l’argent dans des masques et costumes, des citrouilles en plastique, et tant d’autres choses inutiles. Là on y croit davantage ! Et pour ce qui est du mauvais gout on peut difficilement faire mieux. Dans nos écoles on connait mieux le jour d’Halloween que celui de la victoire en 1945 !?

Enfin dans bien des milieux catholiques, célébrer Halloween serait tout simplement honorer le diable !!!  Une fête anti-catholique, anti-cléricale soutenue par les laïcards, la gauche, et bien d’autres pour le plaisir de défier les fidèles catholiques. On aura heureusement remis en fabrication les bonbons au poivre pour donner à ces enfants qui viennent vous importuner l’envie de ne pas y revenir. Mais on ne signale aucun cas d’empoisonnement ! En période de terrorisme se complaire à tout ce qui est « trash » dans cette fête est largement perçu par de plus en plus de parents comme singulièrement malsain et inapproprié ! La religion orthodoxe et plusieurs pays  à l’Est militent même pour son interdiction pure et simple.

Et je vous parlerai une autre fois de ma fête, la Saint Nicolas ! Vaste sujet…….

Nicolas

et continuez à nous écrire :

blog.cabestany@gmail.com