Archive for the ‘Colette Appert’ Category

Ce matin 5 décembre, les Cabestanyencs de bonne volonté n’avaient pas oublié de venir commémorer les victimes des événements d’Afrique du Nord !

5 décembre 2019

« Honneur à nos Ainés »

Ce matin, nous étions le 5 décembre. Jour de grève générale. Les médias n’auront guère parlé de la Commémoration des Victimes d’Afrique du Nord, qu’une loi de la République a instituée pour que l’on se souvienne d’eux chaque 5 décembre.

Les Cabestanyencs n’oublient pas. Ils étaient presque une quarantaine, sous la pluie et dans le froid, devant le Monument aux Morts pour la France. Avant de partir, pour certains, manifester à Perpignan.

L’Association Trait-d’Union-Cabestany, association citoyenne s’il en est, avait battu le rappel mais seuls quelques étourdis avaient zappé la date.

On y voyait les représentants du Souvenir Français, des Anciens Combattants, Colette Appert et ses conseillers. D’autres brillaient par leur absence mais ils n’ont pas de quoi s’en vanter s’ils se considèrent vraiment comme des Français.

On aura chanté la Marseillaise et les Africains, un hymne qui résonne dans le cœur de tous ceux qui ont été touchés, d’une façon ou d’une autre, par ces événements tragiques.

Si Colette Appert est élue en Mars, le 5 octobre 2020, comme la loi le stipule, revêtira l’aspect d’une célébration officielle, avec drapeaux en haut des mats, et discours officiels.

Mais on n’empêchera pas ceux qui veulent célébrer le 19 mars de faire leur kermesse habituelle. Car nous ne sommes pas sectaires, contrairement à d’autres que nous ne nommerons pas. Mais qui n’ont plus que cela pour exister.

Et samedi, nous devrions mettre en ligne un document exceptionnel. L’article de l’un de nos amis, Richard, historien, qui nous donnera sa vision de ce qui s’est passé avec l’Algérie. Car nous sommes contre la pensée unique et le formatage des cerveaux, une spécialité de ceux qui sont encore à la Mairie pour quelques temps.

Et pour nos amis qui nous l’ont demandé :

« A nos Morts pour la France ! »

26 novembre 2019

« Les lecteurs de Blog-Cabestany sont solidaires » – « Les Cabestanyencs témoignent de leur émotion »

Nombreux sont les messages de peine et de  soutien à nos militaires qui nous arrivent. Nous ne ferons pas de commentaires. Les mots ne peuvent pas toujours retransmettre les émotions profondes !

Tags : Nous, c’est Cabestany !

 

Quand à Cabestany, l’amitié, l’écoute des autres, les valeurs humaines, importent plus que tout pour Colette Appert ! Et pour nous tous.

18 novembre 2019

 » Cabestany au Coeur ! « 

L’Edito d’Alicia de Blog-Cabestany

(Ecrit un lundi matin avant de partir au boulot. Il fait encore nuit. Il fait froid. Et si vous saviez comme j’ai horreur des lundis matins. Et il y en revient un chaque semaine !)

« J’ai rejoint  ce Blog en 2016 bien après les dernières élections municipales, et j’ai été agréablement surprise de l’accueil chaleureux que l’on m’y a réservé. Pourtant je n’ai pas tous les jours bon caractère et j’ai parfois la plume corrosive. Mais jamais méchante ! Au point que l’on m’a rapidement appelée « la chipie », ou « la peste », ce qui m’aura vexée plusieurs jours. Jusqu’à ce que je comprenne que c’était une manière de m’adopter sans réserves, mais de faire en sorte aussi que je reste à ma place. Et je m’efforce de le faire.

Il y a ceux qui ont été des co-listiers de Colette Appert en 2014, et beaucoup le seront encore en 2020. Il y a des Cabestanyencs qui nous rejoignent tous les jours pour abonder la liste de Colette Appert pour les municipales qui approchent.

Et il y a – chaque jour plus nombreux – tous les citoyens de Cabestany qui nous soutiennent. Qui ont adhéré ou adhérent encore à Trait-d’Union-Cabestany. Qui distribuent nos tracts dans les boites aux lettres. Qui aiment se réunir entre eux. Qui veulent participer ! Qui veulent que l’on tienne compte de leur avis. Car tous forment une grande chaine à Cabestany. Lorsque l’on se rencontre, on parle de nos familles, de nos amis, de nos problèmes, et la politique n’est en rien le sujet principal. Car il y a tellement de choses qui nous unissent. Mais « mieux vivre » à Cabestany finit toujours par arriver dans la conversation !

On parle ces jours-ci, des amis qui nous ont quittés. Que j’ai ou non connus. Qui manquent à l’équipe. Mais nous essayons de ne pas être tristes. On parle d’eux comme s’ils étaient encore là autour de la table. On parle des bons moments passés. On rit parfois. Ou on garde notre peine sans le montrer. On évoque nos souvenirs avec Jany Camps, Robert Montoya, Patrik Sperring, tous disparus en cette saison d’automne. On parle aussi de bien d’autres amis qui nous ont quitté prématurément. Car la vie est trop courte. C’est pour cela qu’il faut faire vivre l’amitié entre nous. Et heureusement, notre équipe est solide ! Quand à Cabestany, l’amitié, l’écoute des autres, les valeurs humaines importent plus que tout pour Colette Appert ! Et pour nous tous !

Tous, dans l’équipe de Colette, sommes loin d’avoir les mêmes idées politiques. Il y a ceux qui sont encartés à un Parti, (pas toujours le même !?) ceux qui sont seulement des sympathisants, et les autres,  les plus nombreux qui veulent simplement que demain cela change enfin à Cabestany. Pour qu’on y respire la Démocratie et qu’on mette un terme à ce Culte de la Personnalité qui nous vient d’autres contrées. Que cesse ce sectarisme, ce clientélisme dont bénéficient certains qui en profitent sans vergogne tout en disant – par derrière – qu’ils ne partagent pas les idées de Monsieur le Maire. « Mais je vote pour l’Homme » s’entend t’on dire. Et après ? En 2022 on choisira Marine disent les mêmes ! Qui n’oublient pas de préciser « mais je viens tout juste de recotiser aux L.R. !? » Au secours !!!!

Les Cabestanyencs, si on en croit ce qu’ils nous écrivent, n’attendent plus grand chose de ceux qui nous gouvernent à Paris et font un constat amer de la situation laissée par les prédécesseurs. Des citoyens qui n’attendent plus d’homme providentiel (ou de femme). Qui sont tout autant déçus par ceux qui cherchent à incarner une quelconque opposition à Paris. Car sans Opposition constructive et crédible, il n’y a nulle Démocratie.  Alors que Colette Appert a montré, à Cabestany, ce que devait être une véritable opposition. Car ce qu’on attend de nos politiques ce ne sont pas des beaux discours, des promesses intenables. Du populisme gratuit quand on croule sous les taxes et les impôts. Une pression devenue insupportable venant de l’État, comme de toutes nos collectivités locales ou régionales. Lorsqu’on voit ce qu’on en fait ! On attend des idées qu’on puisse mettre en application et qui fonctionnent. Et n’est ce pas le but ultime de la politique que de nous permettre une existence plus vivable demain ? Dans notre pays, comme dans notre ville ! C’est la noblesse de ce mot de  « politique » lorsqu’il n’est pas dévoyé.

Ce qui nous rapproche plus que tout, entre femmes et hommes de bonne volonté, ce sont nos valeurs de solidarité, de fraternité. De respect de la famille, de nos anciens. Nous espérons que nos enfants vivront dans un mode meilleur, tout en constatant que l’environnement se détériore pourtant un peu plus tous les jours.

Nous souhaitons que le progrès se fasse au seul bénéfice de l’Homme, sans l’aliéner. Nous souhaitons que l’Homme soit moins exploité, moins méprisé. Des idées qui ne sont en rien l’apanage d’une Gauche qui n’a plus d’idées, qui a pris de mauvaises habitudes, n’a pas de quoi être fière de son bilan, et qui s’accroche à Cabestany pour défendre ses petits privilèges.

Tous nous y croyons. Nous voulons que Colette Appert nous apporte une Alternance que tant de nos concitoyens espèrent.

Alors, pour ce qui concerne beaucoup des citoyens de notre ville, peut être est il temps de se mobiliser. C’est le bon moment pour s’engager. Pour nous rejoindre. Et ne pas dire dans quelques semaines : « si j’avais su ! ».

Moi même ne suis pas une politique. Je ne représente rien ni personne.  Jusqu’à Facebook qui a fermé ma page sans raison et je suis bien plus heureuse loin des réseaux s ociaux.  Je suis en attente d’une mutation administrative pour me rapprocher de ma famille.  J’aurais bien des regrets en partant.

Je crois encore à l’École que je pense être l’endroit où l’on forme les futurs citoyens. Et je ne suis pas pessimiste sur la qualité de l’enseignement. Mais peut être que les parents devraient prolonger le soir le travail des maitres plutôt que souvent dénigrer ces derniers. Pourquoi mettre entre les mains de nos jeunes des bandes dessinées s’il ne s’agit que de leur seule lecture. Même si j’en lis moi même entre deux ouvrages de Philosophie ou de Poésie. La Médiathèque de Cabestany – dont les préposés sont aimables, gentils et peuvent être parfois dévoués – est loin d’être ce qu’on est en droit d’attendre de ce type d’équipement, financé par nos impôts, pour promouvoir une culture « pour tous ». Et que dire de cette Maison des Jeunes qui pourrait être un outil formidable mais qui est sans timonier, sans cap, sans boussole ! Et qui doit nous couter un « pognon de dingue ». Pour quoi ? Car on aurait peut être pu se demander ce qu’on voulait en faire avant de l’édifier. J’ai une approche bien différente de la Culture qu’on devrait proposer aux Cabestanyencs et je m’en suis ouverte à Colette. Il semble que pour l’équipe municipale la manière de fonctionner soit : « Décider avant de réfléchir ».  Mais s’ils se mettaient à réfléchir, ne se pourrait il pas que ce soit pire encore ?   Et luttons pour empêcher nos  enfants d’être autant d’heures, chaque jour,  les yeux rivés sur leur téléphone portable,  à perdre leur temps et gâcher leur avenir. Ils diront plus tard, en se lamentant : « on ne nous a rien appris ! »

Je suis confiante dans l’élan soulevé par Colette Appert et par les aspirations de changement des Cabestanyencs qui nous écrivent.

Mais je crois que rien ne peut se faire en restant spectateurs de ce qui nous entoure. Quant faut y aller, faut y aller !!! C’est « la chipie » qui vous le dit. Et c’est peut être la dernière ou l’une des dernières fois que j’ai l’occasion de le faire. C’est le bon moment pour y aller !

Bonne semaine à tous ! Engagez vous !

juste un clic ci-dessous pour nous rejoindre :

cabestanyaucoeur@gmail.com

Cérémonie du 11 novembre 2019 à Cabestany !

11 novembre 2019

Honneur à nos Aînés !

Il y a quelques heures, nous étions réunis à Cabestany, devant le Monument aux Morts pour la France, pour commémorer l’Armistice 1918, qui voyait s’achever une longue et terrible guerre.

L’assistance était relativement nombreuse en ce matin froid mais ensoleillé. Tous étaient présents : Anciens Combattants, familles, élèves des écoles, officiels, pompiers, gendarmes, militaires et les Cabestanyencs qui ont l’habitude d’honorer nos Aînés en cette journée du Souvenir et du Devoir de Mémoire.

ci-dessous vidéo de ce matin :

Cérémonie du 11 novembre 2019 devant le Monument aux Morts de Cabestany !

8 novembre 2019

Courrier des lecteurs – Honneur à nos Aînés

Honneur à nos Aînés !

Tous les Cabestanyencs, femmes ou hommes de bonne volonté, se retrouveront lundi 11 novembre 2019, à 11 h 00 du matin précises , devant le Monument aux Morts de Cabestany, à côté du Centre Culturel,  pour la commémoration de la fin de la Grande Guerre.

Les Associations d’Anciens Combattants seront présentes pour cette cérémonie officielle.

A ceux d’entre vous, peu nombreux, qui sans remettre en cause cette cérémonie, se demandent, nous demandent, si elle est encore utile, 101 ans après, nous répondrons que tant qu’il ne sera pas institutionnalisée une Journée unique pour honorer tous ceux qui sont tombés pour notre Liberté, nous ne voyons pas pourquoi on ignorerait cette journée. Et ce n’est pas trop que de se déplacer trois fois dans l’année : les 8 mai, 11 novembre et 5 décembre, pour honorer nos Aînés et notre Patrie.

Il s’agit là d’un Devoir de Mémoire ! Qui pour nous revêt une extrême importance.

Et pour cette Cabestanyenque, qu’on apprécie, et qui nous écrit : « lundi matin, je serai devant le monument, pour honorer tous ceux de ma famille qui sont tombés pour la France, dans plusieurs des différentes guerres menées depuis un siècle pour la France, pour notre Liberté. Je chanterai, sans réserves,  « La Marseillaise » qui est l’hymne de mon pays. Mais si à la fin de cette cérémonie on pouvait nous passer « Les Africains » ! Mais je rêve sans doute ?  »

Chère amie, fidèle lectrice, vous rêvez en effet,  si vous pensez que l’on vous jouera « Les Africains » à la fin d’une cérémonie d’Anciens Combattants à Cabestany. Mais chez Blog-Cabestany, on s’octroie toutes les Libertés. Et si nous soutenons Colette Appert c’est pour « plus de liberté ».

Alors s’il n’y a que cela pour vous faire plaisir, chère lectrice de notre Blog, nous mettons en ligne ce que vous nous demandez.

Mais qu’il soit clair qu’il ne s’agit pas là pour nous d’une facétie. D’une forme d’humour ou de malice qui serait en cette occasion plus que discutable.  Nous sommes on ne peut plus sérieux ! Nous respectons nos amis Pieds Noirs et sommes solidaires de leurs souffrances. Nous respectons – aussi – tous ceux qui se sont battus en Afrique du Nord, appelés ou engagés, parce qu’un gouvernement les avait envoyés là-bas sans leur demander leur avis. Et tous ne sont pas revenus. Tout comme nous respectons ceux qui originaires de Syrie, du Levant, du Maghreb, de l’Afrique sub-saharienne, des territoires d’outre-Mer, et bien d’autres contrées,  durant la première ou la deuxième guerre mondiale, sont venus défendre la France, et ont versé souvent leur sang pour notre Liberté.

Honneur à nos Aînés, Honneur à tous les Anciens Combattants ! Et VIVE LA FRANCE !

 

Quand Colette Appert [et Jean Vila] font le buzz sur Blog-Cabestany !

5 novembre 2019

« Courrier des lecteurs » – « Municipales 2020 » – « c’est vous qui le dites »

Hier, lundi matin 4 novembre, peu avant 8 h 00 du matin, déjà au boulot mais mal réveillés et devant un pot de café noir, brûlant et un croissant qui a du être péché par le Capitaine Igloo au Pôle Nord car il y a encore un morceau de banquise à l’intérieur. Où sont les boulangers d’antan ? On écoute sur Radio Bleu Roussillon les interventions de Colette Appert et Jean Vila (en tout 11 minutes). On vous en avait déjà parlé. Et on essaie de les enregistrer. Sur une tablette, un premier mail arrive. Un fidèle et sympathique internaute nous écrit pour nous demander  : « j’ai un smartphone Samsung BX27. Est ce que par hasard vous sauriez comment je dois m’y prendre pour enregistrer la radio». Çà ne s’invente pas ! Un cas désespéré mais on lui répond aimablement qu’il devrait retrouver, en principe, l’intervention de Colette Appert sur notre Blog, au cours de la semaine.

La séquence radio est à peine terminée qu’on reçoit les premiers mails de nos habituels amis, quoique un peu collants,   » xz52…@gmail.com », « zy37…@yahoo.fr » et compagnie. Qui se cache donc derrière ces adresses bidon ? Ils tiennent à nous dire, (merci à eux) concernant l’intervention de Jean Vila, que Monsieur le Maire a été « fabuleux », « fantastique », et plus. Et surtout « égal à lui-même » (ça on veut bien). Et de nous égratigner avec deux fautes d’orthographe par mot. Une semaine qui commence le plus normalement du monde. Classique !!!

Culte de la personnalité exacerbé genre « Place Rouge » sur ce petit territoire Cabestanyenc qui ne fleure pas vraiment la « Perestroïka » et a un relent d’avant la chute du Mur de Berlin ou simple envie de nous exciter. Question d’habitude ! On a la sagesse de pencher quand même pour la deuxième solution et on est secoués par une franche crise de rigolade. Heureusement, peu après commencent à arriver d’autres mails pour estimer que Colette Appert a été claire, concise, et a dit le maximum de vérités en un minimum de temps. Ce qui valait mieux car son temps de parole était plus court que pour son adversaire. Mais il est évident que Colette Appert a marqué des points.

La journaliste de France Bleu, Anne-Natacha Bouillon, avait bien bossé sur son sujet. Elle posait les bonnes questions. A notre avis, Jean Vila, lui, ne donnait pas les bonnes réponses. Et pour ce qui est de la sincérité, tout cela sonnait faux et creux. Il n’avait surement pas bien anticipé les sujets qui seraient abordés et répondait à côté par manque de préparation.  Mais en cela il était bien « égal à lui-même ». Et il se prenait les pieds dans le tapis et s’enferrait sans s’en rendre compte dans cette histoire des « 24 logements », sur laquelle on n’a pas envie de communiquer. On aura reçu en pièces jointes, pas mal de documents ou commentaires divers, envoyés bien sur de façon anonyme. Sauf que Blog-Cabestany n’est pas le Canard Enchaîné. Et n’a pas les moyens de faire une contre-enquête journalistique. Les Cabestanyencs ne sont pas des doux rêveurs et savent surement mieux que nous à quoi s’en tenir sur ce sujet, comme sur bien d’autres ! On a bien sur notre idée sur le dossier. Mais qu’irions nous faire dans cette galère qui fait « eau de toutes parts » ? Sans jeu de mots, bien sur.

Colette Appert a son équipe de campagne. Nous, chez Blog-Cabestany on fait notre travail d’information. On vous propose ci-dessous, l’intervention de Colette Appert, seule, extraite de la séquence complète radiophonique. Mais on a décidé d’être transparents et de ne pas reprendre les mauvaises habitudes du Cabes’infos. On est prêts à vous envoyer par mail, dans des délais raisonnables, si bien sur vous nous le demandez, le fichier audio (qualité dégradée) de la séquence intégrale des deux candidats. C’est écoutable. Çà dure 11 minutes comme on l’a déjà dit ! Il nous a quand même fallu compresser le fichier au max pour qu’il ne soit pas trop lourd et être envoyé en pièce jointe. A vous de voir s’il vous intéresse.

On n’est quand même pas vraiment certains que l’intervention radiophonique de l’adversaire de Colette Appert plaide pour sa paroisse. Mais après tout, Chers Lecteurs, ce n’est pas à nous mais plutôt à vous, d’en juger !

Continuez à nous écrire. Juste un clic ci-dessous :

blog.cabestany@gmail.com

-o-

 

Radio France Bleu Roussillon 101.6 FM : « Colette Appert communique ! »

1 novembre 2019

Municipales 2020

Colette Appert

Par l’équipe électorale de Colette Appert, à Cabestany

L’édito de début de campagne pour Blog-Cabestany

Colette Appert était interviewée très longuement ce matin, jeudi 31 octobre 2019, par France Bleu Roussillon, concernant les prochaines municipales à Cabestany. A la très sympathique journaliste Anne-Natacha Bouillon, qui la questionnait et qui paraissait plutôt bien connaitre son sujet sur la politique locale, Colette se livrait avec une absolue franchise et sans calcul ou arrière pensée. Répondant à des questions pertinentes et très directes.

Son intervention sur les ondes de cette radio locale qu’on apprécie, est prévue, en principe,  entre 8 h 30 et 9 h 00 h lundi prochain 4 novembre  mais on ne sait pas, à l’avance, le temps qu’on lui réservera à l’antenne. Sans doute pas l’entretien intégral, assez long,  pour des impératifs de programmation. Entendrons t’on les meilleurs moments ou seulement des morceaux choisis de ses déclarations : comment savoir ? Chaque média a la liberté de s’organiser comme il le souhaite et ce n’est pas nous qui irons contre ce principe. Mais c’est pour cela que nous nous autorisons à dire ce qu’on entendra peut être pas.

En attendant, ce matin, Colette a montré qu’elle était calme, mesurée, et surtout déterminée. Elle a remercié tous ceux qui avaient mis leur bulletin dans l’urne pour notre liste aux dernières élections municipales de 2014. Des Cabestanyencs qu’elle n’aura jamais déçue car elle s’est impliquée à fond comme opposante, ferme, lucide mais toujours constructive, tout au long de ce mandat qui finit. Un mandat qui ne laissera pas de bons souvenirs aux Cabestanyencs. Les promesses, en 2014, de ne pas augmenter les impôts, auront été bafouées. Alors que les Cabestanyencs qui y croyaient dur comme fer,  jurent qu’on ne les y reprendra plus !? Les explications fournies pour ces dérapages ressemblant trop à des boniments plutôt qu’à de la sincérité. Des bonnes résolutions  piétinées. Et tant d’autres choses encore qui font dire à nos concitoyens que c’était « le mandat de trop ».  L’opposition menée par Colette Appert a joué pleinement son rôle, marquant des points et faisant réfléchir plus d’une fois les conseillers de la majorité municipale qui n’étaient pas loin d’estimer que Colette Appert portait la voix de la raison. Sans pour autant hélas que cela se traduise dans leurs votes. Tant pis pour eux et pour tant d’occasions manquées. Et quel dommage pour Cabestany ! Mais nous avons enfoncé plus d’une fois un coin dans la soi-disante majorité qui se croyait inoxydable. Maintenant c’est l’avenir et non le passé qui nous intéresse.

A quatre mois de l’échéance, nombreux sont les soutiens de Colette  dans notre ville, qui ne raisonnent plus selon le clivage – gauche/droite – mais qui aspirent simplement  à l’Alternance. Non parce qu’ils auraient tous des griefs contre le Maire en place mais surtout parce qu’il apparait primordial à tous de vivre avec son temps et de faire enfin entrer Cabestany dans le 21ème siècle.

Pour qu’aussi on mette à plat les dossiers, qu’on regarde ce qu’il y a dans les tiroirs de la Mairie, qu’on fasse la transparence sur l’endettement de la ville. Peut être que la surprise sera moins amère que certains le pensent, et tant mieux ! Car nous détestons ceux qui n’ont que des préjugés négatifs. Mais il est malsain, à notre avis, et selon l’avis de beaucoup, que les affaires municipales soient entre les mains d’une même équipe de personnes, depuis tant d’années. Des gens que l’on ne cherche pas à dénigrer pour le plaisir de le faire, mais qui manifestement n’ont plus le réflexe de communiquer et de se justifier devant leurs électeurs. Une mauvaise habitude qu’on retrouve partout où une équipe s’accroche désespérément à son rocher comme un mollusque. Pratique une politique usée jusqu’à la corde. Telle n’est pas notre conception de la démocratie municipale et du respect qu’on devrait aux électeurs qui après tout payent leurs impôts à la sueur de leur front !

Et puis beaucoup de lecteurs de notre Blog nous écrivent en nous demandant pourquoi Monsieur le Maire a autant de fois déclaré qu’il voulait passer la main, depuis presque dix ans, et pourquoi il est encore là. Lui seul a la réponse. Mais il en est probablement à Cabestany comme souvent dans beaucoup d’autres villes. Lorsque dans une Majorité Municipale, nombreux sont les vizirs qui veulent prendre la place du calife, se battent entre eux pour lui piquer sa place, se déchirent sans vergogne et donnent un triste spectacle de la Démocratie, on comprend, ou disons qu’on admet que celui qui est en place n’aie pas tellement envie de voir lui succéder une situation chaotique. Mais n’est ce pas lui qui n’a pas su s’entourer ou qui a choisi son équipe en ne retenant que ceux qui ne risquaient pas de lui faire de l’ombre.   Et s’il est rare que l’on soit en accord avec Monsieur le Maire, mais qui donc – de compétent – dans son équipe aurait assez de charisme pour lui succéder ?

Et n’est ce pas aussi le rôle des élections que de faire émerger une ALTERNANCE grâce à une nouvelle équipe  qui un jour sera elle aussi remplacée. C’est dans l’ordre des choses. C’est ainsi que doit évoluer une démocratie, qui ne doit pas se retrouver confisquée par certains qui ne veulent plus rendre les clefs. Il est sain de faire de temps à autres l’audit des comptes d’une ville. Car soyons clairs. Il n’est pas question, de notre part,  de lancer des anathèmes, de créer un climat de suspicion, de faire des déclarations à l’emporte pièce qui ne reposeraient sur rien par pur électoralisme. Tout comme on entend aussi trop souvent, par bêtise ou par peur, des majorité en place dire que leurs oppositions n’auraient pas la compétence pour assurer la gestion de la Mairie. Pour leur succéder. Ou qu’un changement à la mairie serait aventureux. BALIVERNES dans la bouche de ceux qui ne savent que s’inventer des excuses pour ne pas passer la main !

Mais il convient aussi qu’une équipe qui se présente à des élections et cherche à obtenir nos suffrages, ait démontré qu’elle connaissait les dossiers, les problèmes d’une ville. Notre équipe, très affutée, le peut, à tout moment !

Et c’est aussi le privilège d’une Démocratie – à condition qu’on veuille la faire vivre, et c’est le choix des citoyens – que de savoir ce qu’on fait de nos impôts et de savoir si de façon mécanique, ceux ci ne vont pas augmenter, en raison d’investissements ou d’emprunts non raisonnés. Nous, les citoyens, voulant la transparence pour ne pas avoir à descendre dans la rue ou endosser un jour un gilet jaune pour faire valoir nos droits légitimes.

A Cabestany, nous souhaitons, nous voulons cette ALTERNANCE. Que Colette Appert est en mesure de nous apporter. Nous la soutenons sans réserves.

Et qu’il soit assuré pour tous, que notre campagne sera loyale vis à vis de nos adversaires. Mais qu’il soit aussi une évidence, que à nos yeux, si Monsieur le Maire se représentait, il serait pour nous un simple candidat, à égalité avec notre candidate, en souhaitant – c’est la loi – que celui qui aurait à sa disposition des moyens qui seraient disproportionnés par rapport aux nôtres, n’en profite pas de façon abusive ! Nous sommes bel et bien en campagne électorale ! Nous serons respectueux mais sans complaisance !

Et d’ici là, nous écouterons Colette Appert sur France Bleu Roussillon lundi matin, et bon dimanche à tous !

Blog-Cabestany : Merci à l’équipe de campagne de Colette. Que nous soutenons également !

Lettre ouverte à nos élus municipaux [de tous bords] à Cabestany !

25 octobre 2019

COURRIER DES LECTEURS – Nos lecteurs ont la parole – Nos lecteurs sont en colère –

Lettre ouverte d’un citoyen à nos élus municipaux !

« J.P. » est un Cabestanyenc que l’on ne connaît pas. L’un de nos amis pense le connaitre et comme son adresse émail est parlante (mais confidentielle), et qu’on a trouvé un nom semblable dans les pages blanches, on s’est permis de l’appeler. Il nous a répondu de façon sympathique, confirmant qu’il était bien l’auteur de cette lettre envoyée à Blog-Cabestany sous forme de commentaire. Il ne veut pas que son nom apparaisse. Pourquoi pas ? Il ne veut pas nous rencontrer pensant qu’on va chercher à l’impliquer de quelque manière dans la campagne municipale en cours. On le laisse réfléchir sans montrer aucune insistance lourdingue. Notre façon à nous de nous comporter ! Que ça se sache !!!

J.P. nous écrit (longuement) :

LETTRE OUVERTE A NOS ELUS MUNICIPAUX DE CABESTANY.

Hier matin mardi après une nuit sans sommeil à cause de l’orage j’ai constaté en allant travailler à Perpignan toutes ces étendues de terre à Cabestany inondées. Et des lotissements qui ressemblaient à un navire échoué. J’espère qu’aucun de mes concitoyens n’a été inondé. L’eau s’est arrêtée à un centimètre du sol de mon garage dans un lotissement récent où rien n’a été pensé et prévu semble t’il.

Pourquoi cette frénésie de nos élus municipaux à vouloir construire toujours plus et sur des terres agricoles ? Sans obliger comme dans certaines régions à faire un rez de chaussée non habitable. Cette course à la construction est le signe sans équivoque d’élus compulsifs, des malades si vous préférez, qui ne savent pas gérer une mairie qui dépensent sans compter et ont besoin de toujours plus de nouveaux habitants pour renflouer les finances. Quitte à accorder des permis de construire dans la mer.. ! Je veux dire la gadoue bien sur. Comme ces portes de la mer..  sans jeus de mot.

Ce n’est pas la faute du Président de la région du département ou encore l’agglo si nous allons alterner des périodes de plus en plus sèches et des périodes de gros orages comme hier. Le climat change. On le sait. On le savait. Mais des élus continuent à faire semblant de ne pas s’en rendre compte.

Ma societé a installé nos bureaux à Perpi il y a plusieurs années dans un appartement. Dans un immeuble ou chaque année un logement d’habitation est transformé en bureaux. On casse la salle de bains la cuisine et on ne peut même pas faire réchauffer un plat ou avoir un coin café. Les locataires qui habitent encore dans l’immeuble voient leur loyers grimper car on veut les faire déguerpir pour encore faire d’autres bureaux. Comment peut on autoriser cela ?

De la fenêtre de mon bureau à un étage élevé je vois entre deux immeubles de 7 ou 8 étages tous ces hangars désaffectés. Garages condamnés. Pavillons qui tombent à moitié en ruine et squattés. Terrains vides. Pourquoi aller construire dans la boue à Cabestany ? Si cet hideux batiment dont on se demande à quoi il sert pouvait basculer dans l’eau en face de la gendarmerie je rigolerai bien.

Je me souviens du maire de Cabestany se faisant passer il y a quelques années pour un grand bâtisseur. Qui voulait faire de notre commune une sorte de banlieue comme autour de Paris. Une future zone de non-droit pour renouveler ses électeurs qui n’en peuvent plus de sa façon de confondre mairie et entreprise familiale. Il semble avoir revu ses ambitions à la baisse. Parce qu’on l’a obligé à se modérer ou qu’il commence à prendre conscience de ses égarements ? Comment savoir. Mais son projet de construire dans la boue en face de la Germanor est une imbécillité. J’espère que personne n’ira voter pour lui sauf s’il faisait savoir qu’il revient sur sa décision.

Et quand je m’adresse à nos élus je m’adresse à tous. Même ceux de l’opposition que l’on entend pas assez à mon avis. Tachez de faire quelquechose de mon commentaire. Ce n’est pas tous les jours qu’un Cabestanyenc ose dire ce qu’il pense quand personne n’ose l’ouvrir. Merci.  J.P.

Blog-Cabestany répond :

Vous êtes plusieurs à nous avoir écrit pour dénoncer cette négligence municipale qui consiste à laisser les regards d’eaux pluviales sans entretien, dites vous, bouchés par de la terre des feuilles ou branchages. L’un d’entre vous nous a envoyé une photo prise avec son téléphone mais trop sombre même en la retravaillant. Si on peut en avoir d’autres !? A moins qu’on nous explique que l’entretien de ces bouches de réception seraient de la responsabilité de l’agglo. On n’est plus à une ineptie près.

Merci JP pour votre commentaire. Et à coté de votre titre, Lettre aux Elus, on s’est permis de rajouter : « de tous bords ». Mais si vous nous lisez, si vous lisez le maigre entrefilet qu’on octroie à l’opposition – si elle n’est pas censurée – dans le Cabes’Infos, vous devriez savoir qu’on pense comme vous. Trait-d’Union-Cabestany fait ce qu’elle peut mais il manque une grande association écolo départementale avec des moyens et des juristes pour s’opposer aux élucubrations de nos élus.

Savez vous que dans un récent rapport – peut être pas officiel mais connu des élus – concernant Perpignan, on apprend qu’on pourrait, sans expulser personne, augmenter de 25% la population de la ville en récupérant des « dents creuses », occupées en effet par des hangars désaffectés ou garages fermés ou bâtiments inoccupés. Jusque dans le centre ville qui plus est. Aller construire – aujourd’hui – sachant ce qu’on sait, sur des terrains agricoles dans les communes mitoyennes est une folie. Mais il y aura toujours un élu pour vous sortir une justification imbécile. Mais pas dénué d’arrière pensée électoraliste. De quoi ne plus faire confiance aux élus et en les mettant tous – hélas – dans le même sac.

L’opposition, à Cabestany, n’a pas les moyens de sortir un journal municipal en couleurs, comme le fait la municipalité – à nos frais –  dans lequel on ne trouve que du pipeau. Elle bosse dur et ne manquera pas de s’exprimer durant la campagne municipale qui s’annonce. Elle dénonce cette fuite en avant qu’est la construction de maisons deux faces, sans jardinet, dans des terrains agricoles et qui vont déstabiliser notre environnement. Pire, ce ne sont pas toujours les nouvelles maisons qui sont inondées mais d’anciens quartiers qui n’avaient jamais connu de problème depuis des décennies et qu’on a mis en péril par l’incompétence d’élus qui pensent tout savoir mieux que tout le monde. Après, à chaque citoyen de choisir l’environnement dans lequel il veut élever ses enfants. Et s’il trouve que Cabestany triste, morose, avec ses logements édifiés « dans la gadoue » lui convient, il fera son choix. S’il trouve qu’un PLU anarchique, sans raisonnement qui tienne, est la panacée, il le dira.

Mais qu’il ne vienne pas pleurer lorsqu’il aura installé lui même la « corde pour le pendre » !

Continuez à nous écrire. Textes, photos, videos. Dites ce que pensez, ce que vous souhaitez pour votre ville. Juste un clic ci-dessous :

blog.cabestany@gmail.com

-o-

Conseil Municipal à Cabestany, jeudi 24 octobre, à 18 h 00 à la mairie !

24 octobre 2019

CONSEIL MUNICIPAL LE JEUDI 24 OCTOBRE 2019 A 18 H 00

ORDRE DU JOUR

Approbation du compte-rendu du Conseil Municipal du 26 septembre 2019

Article 01

Création de loges de Théâtre au Centre Culturel. Approbation des marchés.

Article 02

Renouvellement de la convention tri-partite entre la commune de Cabestany, le département des PO et le collège Pablo Casals à Cabestany

Article 03

Convention 2019 – 2022 d’utilisation du gymnase départemental par les associations sportives et les écoles de Cabestany

Article 04

Avis du Conseil Municipal pour ouverture dominicale 2020

Article 05

Recensement de la population 2020. Création de postes

Article 06

Révision du programme local de l’habitat. 1er arrêt du projet de Programme Local de l’Habitat 2020 – 2025

Article 07

Convention de gestion des espaces verts du Mas Guerido : convention CU 2019-2022

Article 08

Chemin communal CR N°7 dit Cami Vell – Désaffection, déclassement et cession du chemin CR N°7 dit Cami Vell du domaine public de la commune, car non affecté à l’usage direct du public, au profit de la SCI BAZERBE (Confiserie du Tech)

Article 09

Règlement financier du prélèvement automatique

Article 10

Contrat à durée déterminée (accroissement temporaire d’activité, article 3 – 1* de la Loi du 26 Janvier 1984 modifiée)

Article 11

Sorties familiales de la maison des quartiers : révision des tarifs

Article 12

Pépinière Départementale : soutien aux communes

 Article 13

24 logements en PLSA : fixation du prix définitif de vente

Informations Communauté Urbaine

Décisions

 

 

Colette Appert communique !

9 octobre 2019

« Le discrédit de la parole de ce gouvernement est abyssal ! Mais a t’on vraiment touché le fond ?» écrit Paul !

9 octobre 2019

Courrier des lecteurs – c’est vous qui le dites

Votre courrier n’a jamais été aussi abondant qu’avec ces épisodes de Rouen, de la disparition d’un ancien Président, et du tragique événement à la Préfecture de Police. Des Cabestanyencs, des Catalans, des Français d’autres régions ont pris l’habitude de nous lire et de nous écrire. Mais cela a le mérite de démontrer qu’on pense de la même manière à Cabestany, dans les Hauts de France ou ailleurs. Les Cabestanyencs ne sont pas des gens à part. Ils ont la même sensibilité que les autres !

Mais que vous soyez Auvergnats ou Bretons, vous êtes sans complaisance devant ce que vous estimez être la médiocrité de ce gouvernement d’amateurs et d’apprentis. Vous paraissez chaque jour un peu plus insatisfaits de ce Président qui semble ne pas connaitre son métier.  Quelle crédibilité a t’il encore pour nous diriger, nous demandez vous. Mais que vous répondre ?

On vous écoute, on vous comprend. Est t’on là pour en rajouter ? Peut être pas ! Même si nous avons aussi notre opinion. Car il est des jours où l’on désespère de ceux qui sont censés nous gouverner. Tout comme vous l’exprimez dans vos mails !

Marcel nous parle de cette escroquerie qui consiste à nous faire croire que la taxe d’habitation est supprimée pour 80 % des français. Il a une petite retraite. Il est tout juste imposable. On lui a remboursé ce moi ci 20% de ce qu’on lui a prélevé depuis le début de l’année concernant cette taxe. Le compte n’y est pas !  Il ajoute : « je préférerai que l’on ne me baisse pas les impôts comme le gouvernement prétend le faire, si je savais que l’économie que l’on me fait miroiter allait plutôt vers l’hôpital ou les EHPAD. Mais il semblerait que de ne pas mettre d’argent dans les secteurs qui ne marchent pas fasse partie d’un entêtement et d’un dogmatisme qui me sont insupportables. Paiera t’on un jour les heures supplémentaires des policiers ou des infirmières. Ne pas le faire est simplement du mépris pour ces personnels ».

Et on ne va pas en rajouter, dans ce Blog,  concernant ce terrible épisode à la Préfecture de Police. Quand tout a déjà été dit ailleurs. Quand chacun a déjà son avis !

Quant au fait que l’on ne puisse pas vous répondre – à tous – de façon individuelle dans ces moments où vous êtes trop nombreux à nous écrire, il semblerait que vous vous contentiez de ce message automatique que l’on vous renvoie systématiquement pour vous assurer de la bonne réception de votre courrier. Merci de votre compréhension ! Continuez à nous écrire.

Et les Cabestanyencs sont des gens bien !

Continuez à nous écrire. Juste un clic ci-dessous :

blog.cabestany@gmail.com

-o-

Le temps des victimes ! le temps du deuil, du respect, de la douleur, de la solidarité !

8 octobre 2019

« le courrier des lecteurs » – « c’est vous qui le dites » – « sans commentaires »

Paris, le 8 octobre 2019, Préfecture de Police de Paris

C’est le temps des victimes, de leurs familles, de leurs amis. C’est le temps du respect pour nos forces de l’ordre, de ceux qui nous protègent au quotidien. C’est le temps de la solidarité. Qu’importe les bla-blas officiels qui sonnent bien creux, mais qui ne nous empêcheront pas de dire combien nous sommes avec nos policiers. Combien nous les soutenons !

Quand votre courrier est chaque jour un peu plus abondant. On en reparlera, mais demain sera un autre jour !

Ce temps est le temps du deuil !

Oui « Claudette », Blog-Cabestany est aux côtés des enseignants !

5 octobre 2019

COURRIER DES LECTEURS

En rentrant du marché « bio » de Perpignan, on ouvre notre boite mails. Que des envois concernant la tuerie de la Préfecture de Police. « On savait bien que c’était un acte terroriste ! », dites vous. Mais on en parlera un autre jour.

Par contre, une enseignante de Cabestany nous interpelle, nous reprochant de n’avoir pas parlé de « la marche blanche », ce matin pour une de ses collègues.

Une internaute qui veut écrire sous pseudo – Claudette – en nous disant qu’elle n’a pas envie de se voir inondée de propagande électorale. Mais votre adresse mail sera rapidement effacée, « Claudette » et s’il est bien une chose que l’on peut garantir, c’est l’anonymat de nos lecteurs et la certitude que leur adresse mail ne sera pas réutilisée. Sauf pour leur répondre ! Nous avons pris l’engagement auprès de la CNIL de ne pas gérer de liste de nos lecteurs !

Claudette,

Nous soutenons les enseignants, qui ont bien du courage pour s’occuper de nos enfants, quand, hélas, beaucoup d’entre nous baissent les bras et rejettent la faute sur l’école. Trop facile !

Nous sommes solidaires du corps enseignant en pensant à cette Directrice qui vient de se suicider, et ce n’est pas, hélas, un cas isolé !

Merci, Claudette, de nous apostropher, avec retenue, sans mots déplacés car sinon nous ne vous répondrions même pas. Mais votre mail est pertinent et mérite que l’on s’y arrête.

Oui, dans ce pays, l’idéologie pernicieuse de certains gens de Gauche accrédite que lorsqu’on est à Droite, on a bien peu de respect pour nos enseignants. C’est ridicule et grotesque ! Mais il existe encore une catégorie de sous-doués pour le croire. Et la Gauche de la Gauche en fait son miel. Intolérable.

Parce qu’on serait plutôt de Droite, il faudrait qu’on soit contre nos fonctionnaires, contre nos services publics, contre ce qui fait le ciment de la nation. Il faudrait qu’on soit contre la laïcité, contre le mariage entre personnes du même sexe, et la liste risquerait d’être longue.

Certes, on ne fait pas de nos convictions un étendard qu’on brandit sous le nez des autres pour les inférioriser ou les provoquer inutilement. On ne cherche pas à polémiquer du matin au soir. On discute des choses sans avoir besoin de rentrer dans des excitations maladives. On échange avec vous avec calme. Ce qui rend encore plus agressifs nos adversaires. Ça leur passera !

Ce clivage volontaire de la société est dogmatique et provient de communicants de gauche qui ont une intelligence somme toute bien limitée et manquent singulièrement d’arguments.

Claudette, nous sommes comme vous des citoyens qui sommes atterrés de voir qu’on supprime des lits à l’hôpital, qu’on retire des services publics dans de petits villes dont on fait des mouroirs pour Français de seconde zone. Et plus encore…. ! Et on aime nos enseignants !!!

Ce gouvernement est il de Droite ou de Gauche ? Pour nous, il n’est nulle part ! Et ne fait rien de bon ! Et nous ne lui faisons pas confiance dans sa réforme des retraites qui va pénaliser 99,9% des Français.

Alors évitez, s’il vous plait, de nous faire des procès d’intention. Même s’il est certain qu’on n’a pas le même avis que vous sur certains sujets. Mais vous pouvez nous interpeller, on peut en discuter et on vous répondra toujours avec calme, avec plaisir et sérénité.

Bon week end à vous, Claudette, à tous nos lecteurs et tous les Cabestanyencs !

A Cabestany, vous êtes émus ou en colère par le décès de ce Maire du Var !

7 août 2019

COURRIER DES LECTEURS

En cette période où l’on ne s’attendrait pas à ce que vous soyez plusieurs à nous écrire, on s’aperçoit que vous êtes émus ou en colère par le décès de ce Maire du Var.

On reprend vos propos, en vrac et dans le désordre, mais ce sont les propos de citoyens qui ont le droit d’exprimer des avis quels qu’ils soient. Parfois contradictoires. Dont nous assurons la confidentialité de leurs auteurs :

La fonction de Maire d’une petite ville n’est pas toujours une sinécure, dites vous ! Mais on n’a jamais prétendu le contraire, semble t’il.

Marre, dites vous encore, de cet affaiblissement de l’autorité dont sont coupables certains parents, enseignants, juges ou politiques, qui trouvent toujours de bonnes raisons pour minimiser des actes de délinquance qui se transforment dans leur bouche en « incivilités ». Qui trouvent toujours de bonnes raisons pour excuser les voyous mais s’intéressent si peu à leurs victimes. (l’opinion de l’un d’entre vous)

Marre de ces cambrioleurs, voleurs de colliers qui s’en prennent aux personnes âgées. Marre de ces vendeurs de drogue, de caïds qui font la loi dans les entrées d’immeubles. Marre des voleurs de cuivre, creveurs de pneus de voitures, briseurs de vitres pour voler dans votre voiture lorsque vous êtes à la plage. Marre de TOUS ces délinquants…..  mais sitôt qu’on parle d’installer une caméra on dirait qu’on s’attaque à la Liberté. Oui, à la leur !!!!  Alors que c’est la Révolution qui a donné le pouvoir de police aux Maires. Dont certains se comportent parfois comme des Ponce-Pilates. (c’est vous qui le dites »)

Marre (c’est toujours vous qui le dites!) de ces motards, sans casque, qui roulent à fond la caisse, au risque d’écraser un enfant, dans nos rues comme des abrutis. Mais s’il y a un accident on dira que c’était que la victime était au mauvais endroit au mauvais moment. Et l’un d’entre vous s’attend à ce qu’on dise bientôt que ce maire dans le Var est mort par accident, voire à la suite de son imprudence. A vomir. S’il était resté les doigts de pied en éventail derrière son burlingue il ne lui serait évidemment rien arrivé !

Marre de ces décharges sauvages, de cette saleté dans nos villes. Colette Appert en a fait des photos sur son site Facebook. Mais vous nous dites aussi que vous ne pouvez y accéder si vous n’êtes pas « amis » avec elle. On va le lui dire !

Marre que la morale ne soit pas respectée à la tête de l’état quand casser du « Gilet Jaune » semble devenir un sport national. Et que donner des leçons aux gens lorsqu’on fait bien pire qu’eux devient insupportable pour le citoyen qui va finir par se révolter pour de bon.

Vous êtes quand même quelques uns à nous dire – aussi – que l’affaire de ce pauvre garçon, tombé dans la Loire, frise l’hystérie et qu’il ne faudrait pas non plus se servir de tout et n’importe quoi pour taper sur la gendarmerie ou la police. Dont les fonctionnaires ne font qu’obéir à des ordres. Et au dessus à nos politiques.

Et que laisser des anarchistes tout casser pour mieux discréditer les citoyens qui ont l’audace de revendiquer pour quelques miettes, est « indigne d’un pouvoir qui ne respectant pas les autres ne se respecte pas lui-même ». (c’est votre avis).

Que l’on soit – ou non – en accord avec vous, lorsqu’une famille est en deuil, lorsque des gens sont dans le malheur, faire de la récupération politique serait de notre part plus qu’incongrue. On en restera donc là pour aujourd’hui. Vous pouvez continuer à nous envoyer vos commentaires mais on ne pourra pas passer non plus le reste du mois sur un même sujet.

A vous lire, il semblerait pourtant que vous ayez des choses à dire. Et beaucoup de choses.  Tant mieux ! On vous donnera donc la parole, à la condition que vous sachiez modérer vos propos, lorsque le moment sera venu. Car énoncer les choses a davantage de force, lorsqu’on les explique calmement et avec clarté, plutôt que ce qu’on reçoit trop souvent et dont on ne peut rien faire. Et Blog-Cabestany n’est pas un forum ou un espace pour s’invectiver entre citoyens.  Mais la Liberté d’Expression est la première de nos valeurs. Vous pourrez vous exprimer. On vous le promet !

« Solidaires »

6 août 2019

                   Solidaires !

L’Opposition Municipale, ses élus et conseillers, ses co-listiers, militants, sympathisant, mais sans aucun doute TOUS les Cabestanyencs de bonne volonté, seront solidaires de la famille, des élus, suite au  décès de ce Maire du Var, victime de son engagement pour empêcher des salopards, des criminels, des abrutis, ….. qui voulaient jeter des encombrants sur le domaine public.

On espère – sans y croire une seule seconde – que les auteurs de ces faits passeront de longues années derrière les barreaux. Même si on entend déjà des voix pour dire qu’il s’agissait d’un acte commis « à l’insu de leur plein gré » ou peut être même d’un accident, ou d’un moment où ils n’étaient pas conscients de leurs actes et par conséquent pas responsables. Ou encore que les punir sévèrement ne ramènera pas cet édile à la vie et qu’ils sont – sans doute – conscients de ne « pas avoir bien agi » !?  Quelle connerie dans la bouche de certains bien pensants.

Peut être que s’il y avait eu des caméras, cela aurait dissuadé des imbéciles de jeter leurs détritus n’importe où et de prendre le territoire de leur commune pour une décharge.

Peut être que si on punissait de façon plus juste les auteurs d’infractions diverses plutôt que de leur faire un « rappel à l’ordre », plutôt que de leur mettre un bracelet à la cheville dont ils sont tellement fiers que certains portent des shorts en hiver pour mieux frimer. Plutôt que de leur faire balayer la cour d’une Mairie comme travail d’intérêt général…. dont ils se foutent pas mal !

Peut être que si certains citoyens étaient davantage conscients que leurs actes délictueux pourrissent la vie de tous. Mais généraliser serait une grave erreur de jugement et une insulte pour ceux qui se comportent en bons citoyens et sont las de voir que leur voisin se comporte comme un sagouin et s’en félicite. Car la plupart du temps ceux qui se font prendre sont les moins futés qui ne font que reproduire des actes qu’ils ont vu commettre par d’autres qui le faisaient depuis longtemps en toute impunité. 

On ne doute pas une seconde que ceux qui sont en charge de la propreté à Cabestany font ce qu’ils peuvent et se décarcassent. Jusqu’à parfois se décourager, en voyant que leurs efforts ne payent pas. Et on le comprend. Et on les comprend.  Et on ne leur jette pas la pierre ! Et même plus, on les soutient !  Mais lorsqu’on voit le résultat on conçoit qu’ils puissent avoir parfois des moments de grande solitude !!!

Il y a de toute évidence,  les efforts, la bonne volonté, d’un côté. La méthode de l’autre.

Toute municipalité est confrontée à ces problèmes de propreté,ou d’autres problèmes du quotidien, et nous ne sommes pas  partisans d’en nourrir le débat politique à l’excès ou de se focaliser sur ce seul problème, quand d’autres sujets, bien plus graves,  doivent être mis bien plus en avant. Car,  c’est exactement ce que vous nous écrivez !

Sans doute !!!   SAUF,  si on mêle aux problèmes auxquels toute municipalité est confrontée une certaine doctrine politique, du dogme, des grands principes marxistes. Sauf si on considère – par exemple – que mettre des caméras dans des points chauds, surveiller nos rues, c’est s’attaquer aux Libertés. Car la Liberté des uns ne doit pas se faire au détriment des autres : des bons citoyens qui deviennent des victimes. C’est même écrit dans la Déclaration des Droits de l’Homme. Inutile de s’en gargariser si on ne l’a pas lue ! Et inutile de donner des leçons de morale jusqu’à faire que le citoyen pacifique peut devenir un jour, enragé. L’actualité nous en donne chaque jour la démonstration.

Alors, on ne doit pas s’étonner si à Cabestany,  tout va de travers !!!

 

 

 

 

Colette Appert communique sur la disparition d’un ami à Cabestany !

19 juillet 2019

C’est avec une immense tristesse que nous apprenons le décès de Monsieur Gilbert Frejaville, ancien combattant, trésorier des ACPG-CATM. Monsieur Frejaville était un homme droit, rigoureux, aimable et d’une infinie loyauté envers ses proches et ses amis. Un homme de DEVOIRS dans sa vie et dans les associations dont il s’occupait.
Monsieur Frejaville vous allez nous manquer mais nous ne vous oublierons jamais.

Colette Appert

Aucune description de photo disponible.
Les amis de l’opposition municipale, tout comme ceux de la majorité car il n’y pas d’exclusive, tous les Cabestanyencs de façon générale qui sont nos fidèles internautes et communiquent régulièrement avec nous sans esprit de clocher, nous prient de retransmettre leurs regrets et leur peine devant la disparition d’un homme qui était leur ami. Une amitié qu’ils lui manifestaient mais qu’il leur rendait bien.
Les Cabestanyencs qui s’adressent à nous, nous prient également de faire part de leur tristesse à la famille de « Gilbert ». On le fait par cette insertion dans notre Blog mais Colette Appert saura le faire mieux que nous auprès de sa famille.
Les membres de l’Association Trait-d’Union-Cabestany s’associent à cet hommage. Dont acte.
Le collectif de rédaction de Blog-Cabestany s’associe à cette peine. Il était également notre ami, comme il était l’ami de TOUS !

Dates des prochaines Élections Municipales en 2020

17 juillet 2019

Le Ministère de l’Intérieur vient de confirmer officiellement les dates des prochaines élections municipales :

1er tour : le 15 mars 2020

2ème tour : le 22 mars 2020

.

La « période électorale », qui précède la campagne officielle,  débutera le 1er septembre 2019.

Les demandes d’inscription sur les listes électorales devront être faites avant le 7 février 2020.

Les listes des candidats devront être déposées en Préfecture pour le 27 février 2020.

Pensez à vous manifester le plus tôt possible auprès des candidats déclarés si vous avez envie de les rejoindre, de les soutenir, de participer à leur campagne. 

Des Sénatoriales partielles devraient leur succéder vers la fin du mois de  septembre 2020, mais il ne s’agit pas là de suffrage universel direct.

Blog-Cabestany s’associe à la lutte contre les « violences faites aux femmes »

8 juillet 2019

L’opposition municipale, Blog-Cabestany, Trait-d’Union-Cabestany, nos amis, voisins, sympathisants ou non, s’associent à la lutte contre les « violences faites aux femmes ».

Nous avons déjà parlé du sujet dans nos colonnes, donné des adresses d’associations, des conseils que l’on nous avait demandé de mettre en ligne. Ce n’est pas un problème que nous découvrons et notre position a toujours été transparente et nullement d’opportunité. Nous n’avons aucune expertise sur le problème mais une grande solidarité pour une juste et grande cause.

Nous ne souvenons plus des dates exactes mais nous nous rappelons en avoir parlé longuement avec Colette Appert, ou Maïté Sanchez-Schmid, ou encore Véronique Valls et bien d’autres femmes qui depuis des années mènent le combat contre ce fléau.

Nous n’avons pas de relations privilégiées avec Femmes Solidaires 66, une association que nous connaissons seulement de nom  pour en avoir déjà entendu parler.

Et nous ne doutons pas que dans notre département, nombreuses sont sans doute les associations qui mènent ce même combat.

Nous recevons l’info comme quoi, le collectif Femmes Solidaire 66 appelle à un rassemblement mardi 9 juillet à 18 heures, place de la Victoire à Perpignan.

Pour qu’enfin, comme en Espagne, comme ailleurs en Europe, il soit pris des mesures immédiates  d’éducation, de formation, d’écoute, de soutien, de traitement judiciaire, d’hébergement adéquat, de budget pour prévenir et protéger les femmes des violences, mortelles ou non, dont elles sont aujourd’hui, de plus en plus, les victimes. Dans une indifférence croissante. Que certains vont mêmes jusqu’à justifier ou minimiser !

NOUS Y SERONS !

Et il ne s’agit pas d’appeler seulement les femmes à manifester pour leurs droits. Plus nombreux seront les hommes et plus ces derniers montreront qu’ils se sentent solidaires, et concernés.

L’Opposition à Cabestany et le développement durable !

8 juillet 2019

L’Opposition à Cabestany et le développement durable !

Nous, c’est Cabestany !

Claude écrit :

Nous sommes plusieurs citoyens Cabestanyencs, passionnés d’Écologie, amis, adhérents ou non de l’association Trait-d’Union-Cabestany, n’ayant pas la même sensibilité politique, ne faisant pas le même métier, dans l’Aéronautique ou dans la viticulture entre autres, qui avons décidé de nous mettre au service de Colette Appert pour sa campagne municipale à venir.

Pas pour intégrer sa liste. Certains le feront peut être. Mais pour travailler avec elle et son équipe de campagne, de façon pratique. Parce que le Développement Durable, dans une ville comme la nôtre, est parfaitement compatible et souhaitable avec la gestion municipale. Et Colette Appert est convaincue depuis longtemps de cette nécessité absolue. Qui ne devrait même pas faire l’objet d’une récupération politique de la part de certains. Et dans une ville qui ne montre pas l’exemple au delà des belles paroles, déclarations d’intention. Du pipeau quoi !!!!

Certes, Cabestany n’est pas Paris. Où lors du déclenchement de la canicule la pollution a atteint des pics quasiment inégalés. Mais où l’on a continué d’interdire, jour après jour, et de façon croissante, sans tenir aucun compte des relevés scientifiques que je reçois tous les matins sur mon bureau. Au point de punir les citoyens alors que les taux de pollution étaient redevenus très bas, quasiment à la normale (mais tout est relatif), et que le seul problème, à Paris, provenait des centrales à charbon allemandes.

Mais pour faire un coup de com’, certains sont capables du pire. Interdire les voitures récentes fonctionnant au diesel alors qu’on fait des dérogations pour les vieux autobus. Et que l’on continue à acheter des neufs qui marchent au même carburant.  Dérogation pour les camions poubelles. Dérogation pour les engins de chantier. Et que dire à Paris des poids lourds qui viennent de Barcelone et vont en Hollande sans s’arrêter en passant par le périph’. Alors que nous, nous savons où trouver les renseignements fiables, savoir où l’on en est des réserves d’eau potable dans les P.O. Et bien d’autres choses utiles. Parce que cela nous passionne mais que nous en avons marre des charlatans, colporteurs de fausses nouvelles, et politicards qui nous prennent pour des abrutis, et ne pensent qu’à leur carrière plutôt que de nous dire la vérité. Et qui veulent faire de nous les seuls et vrais coupables !

Mais que penser alors, de ces nouveaux accords commerciaux avec l’Amérique du Sud, des accords indignes et scélérats. Dont le citoyen est tenu volontairement à l’écart et mal informé. Que penser de ceux qui les ont signés ?

Certes on a envie de vendre des avions Rafale en Amérique du Sud. Pour que ces pays amis se « foutent sur la gueule ». A moins qu’ils n’aient découverts des extra-terrestres. Et on connaît l’efficacité des armes françaises lorsque nos Exocet, vendus aux Argentins, ont coulé des navires britanniques, aux Malouines. Pendant que nos bidasses en Afrique se paient eux mêmes leurs vigatanes.

On aimerait vendre davantage de véhicules Renault en Amérique du Sud, ce continent où l’on tronçonnent les arbres des forets, où l’on répand des tonnes de pesticides, où l’on cultive des plantes O.G.M à tout va. Mais dans ces pays amis on préfère les Volkswagen, les produits chimiques de Bayer, et tout ce qui est écrit en allemand est présumé être de meilleure qualité que les produits français.

Ce qui n’aura pas empêché l’Europe – vous savez, cette « Europe qui protège » – et la France en tête, de signer ces foutus accords.

Bon, les Renault c’est pas grave. Elles ne sont plus fabriquées, pour la plupart, dans l’hexagone mais au Maroc, en Slovénie, en Turquie, au Maroc, en Espagne.  Celles qui le sont encore avec des pièces venant encore de plus loin.  L’État est actionnaire de Renault et les bénéfices servent peut être à indemniser les chômeurs français qui au lieu de rester à la maison auraient peut être préféré  aller bosser à l’usine. Mais c’est pas une réflexion de banquier ou de comptable ! Car que vaut la dignité de l’Homme ?

Et puis on va importer du vin, car comme chacun le sait, on ne sait pas en produire chez nous, et des milliers de tonnes de viande, acheminés par des bateaux polluants, en provenance de ces pays irresponsables,  lorsque nos paysans français se tirent déjà une balle dans la tête. Mais la côte de boeuf aux hormones est plus gouteuse, paraît il, au barbecue que la viande Charolaise.

Être contre le Libre-échange et contre la mondialisation, c’est être un Salopard, lit on dans la propagande étatique. Moi, je revendique faire partie des Salopards et je me préoccupe de Cabestany, ma ville.

En 2014, mes amis et moi-même étions affolés des projets municipaux de construction en masse de nouveaux bâtiments. On est loin des prévisions et c’est heureux. Autrefois, on disait qu’un Maire-batisseur était certain d’être réélu. Aujourd’hui, c’est le contraire. Et nous espérons que la raison l’a emporté à Cabestany.

Et demain, aux aurores,  je remettrai du gas-oil dans ma bagnole pour aller travailler plus loin que Valmanya. Car j’ai toujours pas trouvé la gare SNCF à Cabestany. Amitiés à tous !

  ALICIA : Merci Claude ! Avec votre verre de Rivesaltes argentin, on vous conseille du camembert, mais du « camemberto do Brasil ! ».

Cabestany : « NON, la déclaration de candidature de Jean Vila n’est pas une mauvaise nouvelle pour moi » dit Colette Appert. « Et c’est même le contraire ! »

3 juillet 2019

POSTMASTER écrit :

Les membres du staff de campagne (en cours d’élaboration) de Colette Appert ont lu ce matin dans l’Indépendant la déclaration de candidature de Jean Vila : et ce n’est pas une mauvaise nouvelle, disent ils.

On ne citera pas, au mot le mot, ce que nous ont déclaré ceux qui ont déjà commencé à travailler – avec acharnement à voir les piles de dossiers – sur le programme de la candidate d’opposition mais on en a retenu la teneur. Également du côté de Colette Appert, rayonnante, radieuse, qui semble « avoir la pêche », cela ne semble pas du tout être non plus une mauvaise nouvelle. Et même le contraire !

Si je m’oppose à un adversaire, dit Colette Appert, je ne supporterai jamais qu’on mette son age en avant comme un handicap. C’est déloyal et mesquin. C’est à lui de voir, et lui seul. Et je nous souhaite encore de longues années d’opposition. « Moi, à la Mairie. Lui en train de s’opposer à moi ! » (RIRES).

Et si j’ai pu dire, et je le confirme, que la politique menée à Cabestany était d’un autre temps je n’ai jamais fait la moindre allusion à l’age de mes adversaires. Je condamnais des choix idéologiques, doctrinaires, surannés, qui ne devraient pas avoir droit de cité dans une politique municipale. Je n’ai jamais rien fait d’autre.

D’ailleurs est ce que c’est parce qu’on a un jeune Président à l’Elysée que sa politique nous satisfait ? Il s’en prend aux aînés, taxe les retraités, laisse les EHPAD à l’abandon, dit qu’il n’y a pas de « culture Française », n’a pas toujours – à mon avis – le respect que méritent nos anciens combattants. Est ce là, ce qu’on attend d’un jeune qui parle de renouveau et veut balayer un ancien système qu’il condamne pour le remplacer par un pire ? Je n’ai pas le souvenir que Jean Vila ait jamais tapé sur les vieux ! Qu’il ait fait ce qu’il fallait pour eux, ça, croyez moi, par contre on en reparlera tout au long de ma campagne !!!!!!!

Colette Appert précise (on en retient que l’essentiel) qu’elle ne fera pas une campagne anti-Mélenchon, anti-Macron, anti-Marine ou autre. Sa campagne ne sera pas politique ! Ce qui n’enlève rien à ses convictions. Même précise t’elle, mon opposition apparente au Président ne concerne que lui, et pas ceux qui peuvent voter pour lui. Je ne suis pas sectaire ! Elle fera une campagne pour rassembler tous les citoyens ou du moins le plus possible d’entre eux, derrière elle. Pour Cabestany. Pour les Cabestanyencs ! Parce qu’elle a une autre vision de l’avenir pour notre ville et d’autres choix pour rectifier une gestion municipale qu’elle estime « hasardeuse »,  depuis quelques temps.

Car en 2020, Colette Appert est tout autant légitime que Jean Vila pour briguer la mairie et faire contre lui une campagne sans concession, sans accommodement, mais de façon sportive et respectueuse. Je connais les comptes, les problèmes de Cabestany comme si je travaillais à la Mairie. Qui pourrait en dire autant ? Avec Jean Vila, on boxe dans la même catégorie ! Mais il n’y aura qu’un vainqueur !

J’ai des idées dit « Colette Appert ». Quel besoin aurais je, d’aller démonter mes adversaires par des manœuvres qui m’abaisseraient ? J’ai suffisamment d’arguments dans ma besace pour que les Cabestanyencs fassent un choix en toute lucidité pour le mandat à venir. Il faudra que je m’occupe de la crèche. Il faudra que je voies la possibilité d’implanter une nouvelle maison de retraite à Cabestany. J’ai déjà commencé à travailler sur le sujet. Mais il ne suffit pas de claquer des doigts car dans une opposition à laquelle on ne donne pas sa place à Cabestany, rien n’est simple.

Et n’avez vous peur, demande t’on à Colette, qu’un « Coucou » vienne s’installer dans votre nid ? (le coucou est ce volatile qui en profite pour venir s’installer sans foi, ni loi, de façon éhontée dans le nid de ses congénères) Colette rit !!! « Mais tout est possible, Postmaster ! », dit elle avec de la malice dans les yeux. Souvenez vous de ce film avec Belmondo, et de sa réplique fétiche «  ne jamais sembler être étonné(e) ». Allusion sans doute à « Itinéraire d’un enfant gâté ». Rien ne pourrait en effet l’étonner, semble t’il ! Quant à avoir peur de quoi que ce soit !

Que dans ma propre famille, dit  Colette, il y ait un « coucou » qui veuille venir me narguer. Qu’il y ait une liste de l’Enmarchie, qui sait du Rassemblement National ou autre. Tout est possible. Même que d’anciens de mes co-listiers aillent « faire du gringue » à Jean Vila. Comme certains des siens qui semblent subitement me trouver intéressante ?! Mais la seule chose que je peux vous dire c’est que quoique il arrive, j’irai jusqu’au bout. Rien ni personne ne me fera varier de ma route ou changer d’avis. Et si certains veulent prendre le risque de faire réélire Monsieur Vila, ils en assumeront la responsabilité. Si je me suis déclarée si tôt pour certains, c’était pour montrer ma détermination. Le reste !!!!!!

On aimerait en savoir plus ! Apparemment ce ne sera pas pour cette fois car le téléphone de Colette n’arrête pas de sonner. Il y a six ordinateurs portable allumés dans la pièce. Et les vacances, Colette ? Le matin à la fraîche, dit elle. Dans l’eau, à Canet, Saint Cyprien, Villeneuve de la Raho, ou ailleurs. On n’a pas de point fixe. On va se baigner tôt le matin. Et après on bosse !!! et on rebosse !!! dit Colette. Pour moi, se maintenir physiquement en forme et avoir une mentalité de sportive est essentiel. De gagneuse ! Et bravo les bleues ! Dans peu, elles seront à la hauteur des Américaines ! Car le principal dans la vie et en toutes circonstances, n’est ce pas d’en vouloir ?

Merci Colette !

Cabestany : Conseil Municipal le 4 juillet 2019 à 18 h 00 à la Mairie

1 juillet 2019

ORDRE DU JOUR DU PROCHAIN CONSEIL MUNICIPAL LE 4 JUILLET A 18 H 00

 

Approbation du compte-rendu du Conseil municipal du 24 mal 2019.

Article n°01

Création de loges de théâtre au Centre Culturel : Approbation des marchés.

Article n°02

Travaux de voirie, éclairage public et espaces verts : Quartier Château d’eau – Tranche 1. ; Impasse du Poitou • Rue de Touraine.

Article n°03

Modernisation du recouvrement des produits par mise en place du paiement en ligne payfip : offre groupée de paiement par prélèvement unique et par carte bancaire.

Article n°04

Tarifs des concessions funéraires.

Article n°05

Individualisation d’une subvention versée à une association au compte 6574 du BP 2019

Article n°06

Renouvellement de convention agricole.

Article n°07

Élaboration du règlement local de publicité intercommunal – Débat sans vote sur les orientations générales du règlement local de publicité de Perpignan Méditerranée Métropole Communauté Urbaine.

Article n°08

Projet de plan d’exposition au bruit (PEB) de l’aérodrome de Perplgnan-Rivesaltes – avis du conseil municipal.

Article n°09

Consultation du conseil municipal sur le projet du SAGE « Schéma d’Aménagement et de Gestion des Eaux ».

Article n°10

Délibération prescrivant la sollicitation de la Communauté Urbaine Perpignan Méditerranée Métropole en vue de la réalisation d’une procédure de modification du PLU.

Article n°11

Répartition intercommunale des charges de fonctionnement des écoles publiques entre commune d’accueil et commune de résidence.

Article n°12

Convention de mise à disposition de matériels et logiciels informatiques pour la bibliothèque avec PMM.

Article n°13

Renouvellement de demande de subvention auprès de la DRAC Occitanie.

Article n°14

Tarif Atelier musculation : Approbation d’un tarif à la semaine.

Article n°15

Création d’un nouvel atelier « marche nordique ».

Article n°16

Combinaison Ateliers sportifs adultes : Approbation de tarifs.

Article n°17

Dispositif d’aide à la mobilité des jeunes (bourse au permis de conduire).

Article n°18

Accueil des jeunes dans le cadre d’un projet d’échange réciproque.

Article n°19

Demandes de subventions actions jeunesse.

Article n°20

Renouvellement de la convention de partenariat entre la Commune de Cabestany, le COC Omnisports et le District de Football des Pyrénées Orientales.

Article n°21

déclaration d’intention.

Informations Communauté Urbaine,

Décisions

Cabestany : « c’est dans l’Indép » – La déclaration de candidature de Colette Appert pour 2020

30 juin 2019

Les médias des P.O., les sites d’information, les blogs locaux commencent à reprendre un à un la déclaration de candidature de Colette Appert pour 2020. Que presque tous attendaient. Que beaucoup souhaitaient à Cabestany au point parfois de la presser mais dorénavant les choses sont clarifiées. L’opposition à Cabestany, largement rassemblée, présentera une liste face à la municipalité sortante, afin de proposer aux Cabestanyencs : l’ALTERNANCE !

Dans un contexte national chamboulé, où plusieurs partis ont bien des difficultés à exister, il parait parfois difficile de se positionner politiquement. Mais un scrutin municipal ne ressemble en rien à un vote national. Il s’agit pour un candidat d’avoir un projet pour sa ville, et Colette Appert est dans ce cas. Et elle devrait largement rassembler avec une offre séduisante pour les Cabestanyencs, une vision d’avenir pour notre ville,  et non se recroqueviller derrière des concepts politiques souvent dépassés lorsqu’il s’agit de la vie locale. Où l’on doit se préoccuper du petit commerce  de sa ville et de l’état de ses trottoirs plutôt que des prochains Jeux Olympiques à Paris.

Ce qui n’enlève rien aux convictions de chacun ! Mais sur lesquelles l’intérêt général doit toujours primer.

Cela met un terme également à une rumeur qui inquiétait au plus haut point nos lecteurs. A savoir qu’il n’y aurait peut être pas de liste – du moins sérieuse – d’opposition en 2020 comme cela se verra sans doute ici ou là quand le citoyen n’a plus l’envie de se dévouer bénévolement pour le bien public. Car il est de plus en plus rare qu’on lui en soit reconnaissant !

Pour une candidate qui part en campagne, pour devenir la Maire de tous,  mais qui sait être  déjà soutenue par une grande fraction de la population, voilà qui devrait la rassurer et la conforter dans ses décisions !

La page 15 de l’Indép ce dimanche 30 juin qui informe de la candidature de Colette Appert !

Dans le courrier adressé à Blog-Cabestany, nos lecteurs avaient accueilli avec une grande satisfaction la déclaration de candidature de Colette Appert. Une déclaration dont elle nous avait réservé la primeur !

https://blogcabestany.com/2019/06/21/cabestany-la-declaration-de-candidature-de-colette-appert-pour-les-municipales-de-2020/

 

Le Courrier des Lecteurs de Blog-Cabestany ! (nouvelle mouture)

24 juin 2019

Mardi 25 juin 2019

Pour Leylan :

Nous ne doutons pas un seul instant que vous vous adapterez à la nouvelle façon de fonctionner de votre Blog préféré. Quelle modestie  de notre part !

Pour répondre à votre interrogation, si on veut assurer la communication de Colette Appert en vue des prochaines municipales, cela veut dire aussi qu’on ne parlera pas en son nom. Qu’on ne s’exprimera pas à sa place. Qu’on n’imaginera pas ce que peut être elle pense sans l’avoir dit.

Les choses sont simples : Ou bien elle l’a dit, et on communique. Ou elle ne l’a pas dit, et on se tait.

Cordialement.

-o-

Pour Claude :

Votre mail nous a particulièrement interpellé. Vous portez à notre connaissance – mais on l’avait déjà lu – un article paru dans Marianne vendredi. Sous la plume de Jean-François Kahn. Et il se trouve que l’un de nos rédacteurs connaissait bien ce dernier dans les années 80 lorsqu’il était le directeur de l’Événement du Jeudi.

Le titre de son édito cette semaine : « Comment on passe du vote Communiste au vote Lepéniste ».

Jean-François écrit : « Il vint à Marine le Pen une idée : et si on occupait ce terrain déserté que personne ne défend plus ». Et de développer son raisonnement sur une page entière de Marianne.

Pas question de reproduire son texte sans autorisation. Que nous aurions – si nous la demandions – mais on vous suggère plutôt d’aller acheter le numéro de Marianne dont nous reproduisons la couverture. Et on a trouvé d’autres excellents articles, sous la plume de Natacha Polony et de ses co-rédacteurs.

Jean François Kahn comprend sans doute mieux que quiconque la situation politique que nous traversons et il sait nous l’expliquer avec des mots simples.

Pour répondre à votre conclusion, Claude, nous ne pensons pas être sectaires. Quel que soit leur  opinion, nous estimons que les électeurs méritent TOUS notre respect ! Vous le premier ! Cordialement.

-o-

Ecrivez nous : on vous répondra en direct, ou par intermédiaire de ce blog. Et si vous voulez passer un message à Colette Appert :

blog.cabestany@gmail.com

-o-

Cabestany : la Déclaration de candidature de Colette Appert pour les Municipales de 2020 !

21 juin 2019

Le communiqué de Colette Appert adressé aux médias mais dont nous avons sans doute la primeur !

COMMUNIQUE

 

Déclaration de candidature de Colette APPERT, Conseillère Municipale d’opposition :

 

 » Tout aussi important que le projet, il faut une vision d’avenir, un nouvel élan et un renouveau pour Cabestany.

D’où l’importance d’une connaissance de sa commune pour mieux appréhender le futur.

J’habite Cabestany depuis 36 ans, je suis impliquée dans la vie politique de ma commune depuis 20 ans.

Je suis élue depuis 10 ans face à un maire en place depuis 42 ans et qui n’apporte plus rien à la commune.

Je veux me consacrer à celle-ci avec une optique qui colle à la réalité du moment et je me préoccupe de la sécurité de mes concitoyens.

Nous ne connaissons pas la future gouvernance de la C.U. mais j’y défendrai notre commune et ses intérêts.

Je respecte le suffrage universel et je veux travailler pour le bien commun.

C’est pour toutes ses raisons que j’officialise ma candidature pour les futures élections municipales de 2020.

J’ai autour de moi des personnes compétentes et motivées. Nous avons un lien très fort qui nous unit : l’Amour de Cabestany « 

Colette Appert

-o-

 

Blog-Cabestany : Nous nous sommes mis au service de la candidate. Nous étions en sa compagnie lorsqu’elle nous a donné la teneur de sa déclaration et nous a expliqué sa décision. Si elle n’en dit pas plus c’est qu’elle estime qu’il est prématuré de faire de plus amples déclarations et elle a bien le temps pour passer à l’étape suivante à la veille des grandes vacances d’été. Nous nous attendons à recevoir un « abondant » courrier. Mais nous ne vous en dirons pas plus…. car nous n’en savons pas plus. Et serions bien incapables de répondre à vos questions.

Colette Appert n’est pas du genre à hésiter, tergiverser. Ayant pris sa décision il lui paraissait nécessaire d’annoncer la couleur. Pourquoi attendre et laisser tout un chacun faire ses pronostics et laisser libre court à son imagination. La franchise et la transparence étant des traits de son caractère. L’engagement pour sa commune et la ténacité, ce qui la caractérise.

On croit savoir que sa liste pour 2020 est déjà bien avancée, sa stratégie plutôt cadrée, son programme plus que dégrossi (réaliste mais séduisant). On sait que vous êtes plusieurs à avoir déjà contacté la candidate. Pour lui dire que vous êtes prêts à vous engager sur sa liste, ou simplement, sans vous engager – mais il reste encore presqu’une année – pour lui apporter idées, conseils, connaissances, soutien, aide dans sa campagne, ou autre.

En effet, si vous êtes une ou un Cabestanyenc, inscrit(e) sur les listes électorales ou en passe de l’être, si vous avez des compétences quelles qu’elles soient ou simplement « l’esprit citoyen ». Si  vous êtes prêt à vous engager pour votre ville, si vous avez le sens du bien commun, ou si vous voulez seulement apporter des idées, participer à une équipe de travail. Et peu importe vos opinions politiques – ou si vous n’en avez pas –  car il s’agit d’un scrutin municipal, contactez nous par mail à ce Blog. C’est la candidate en personne qui vous recontactera directement. Juste un clic ci-dessous :

blog.cabestany@gmail.com

Si vous êtes une ou un habitant de Cabestany, inscrit ou non sur une liste électorale, qui aviez peut être l’habitude de vous abstenir jusqu’alors, mais voulez vivre dans une ville qui vous convienne. Où vos enfants pourront s’épanouir. Vos ainés vivre sereinement. Si vous avez une revendication, un souhait, ou si vous trouvez que quelquechose d’existant vous plaît et qu’il ne faudrait pas y toucher ! Si vous voulez une Maire qui soit celle de tous les Cabestanyencs. Des élus accessibles et à votre écoute. Si vous avez une idée, un conseil à donner, contactez nous. Votre mail sera immédiatement renvoyé vers la candidate et son équipe de campagne déjà au travail. Juste un clic ci-dessous :

blog.cabestany@gmail.com

 

Car c’est avec et pour le citoyen qu’il faut construire l’avenir. Au fur et à mesure des informations que Colette Appert nous donnera, on vous en informera immédiatement via ce Blog, mais la candidate aura par la suite – n’en doutons pas –  d’autres vecteurs de communication dont nous n’avons pas encore connaissance à ce jour.

Pour l’AMOUR DE CABESTANY

Pour simplement nous écrire, maintenant ou plus tard, contacter la candidate maintenant – ou plus tard après les vacances – car on n’est pas non plus dans l’urgence et qu’il est toujours bon de prendre le temps nécessaire à la réflexion – notez quand même pour le moment notre adresse mail en attendant que l’équipe de campagne, plus tard,  vous en communique une autre  :

blog.cabestany@gmail.com

-o-

Blog-Cabestany évolue et change de formule au 1er juillet 2019 !

20 juin 2019

2010 : Blog-Cabestany est créé, conçu et fabriqué par des programmeurs informatiques. Avec des logiciels compliqués. Hébergé par des hébergeurs qui ont disparu depuis du marché. Les intervenants y publient des articles sans parfois se concerter entre eux.

2014 : Colette Appert, à l’occasion des Municipales de 2014, donne un sens et une éthique à notre Blog. Le Blog repart de zéro et se simplifie au niveau de la technique. Il est doté d’un vrai comité de rédaction sous la forme d’un collectif anonyme. De façon corollaire une équipe tisse un réseau relationnel auprès des Cabestanyencs. Mais son action s’étend également sur l’agglo, le département, la région, et sur une partie de l’hexagone. On fait appel à des consultants extérieurs : un ancien Préfet, un juge en retraite, des hauts fonctionnaires, des politologues, des journalistes, et bien sur des élus de poids appartenant à diverses régions et plusieurs partis politiques. D’autres membres de l’équipe rédactionnelle se consacrent à dépouiller votre courrier et y répondre ou le plus souvent à vous faire répondre directement par Colette et ses conseillers de l’opposition municipale.

2019 : Blog-Cabestany a désormais la notoriété et la crédibilité que nous cherchions à atteindre. Et une fréquentation honorable pour un modeste Blog. Colette Appert, chef de file de l’opposition à Cabestany, faisant partie des instances nationales d’un grand parti politique, a également cette notoriété et cette crédibilité. Elle est même reconnue pour son expertise des dossiers concernant la vie municipale, l’agglo, la sécurité, le développement.

Colette Appert mènera en 2020 une large liste de Rassemblement Citoyen pour proposer aux Cabestanyencs l’Alternance. Une chance et une opportunité que nous ne devrons pas rater. Un programme cohérent de renouveau, une vision pour l’avenir de notre commune. Sans le risque aventureux de confier les clefs de la ville à une équipe qui ne maîtriserait pas le sujet. Pour redonner un nouvel élan à Cabestany. Notre ville en a bien besoin !

1er juillet 2019 : Blog-Cabestany s’affranchira d’une partie de ses lourdes contraintes pour se consacrer exclusivement à la campagne de notre candidate. Blog-Cabestany, sous l’autorité de Colette Appert, n’a aucune prétention, et ne sera ni l’unique ni le principal vecteur de la communication de l’équipe qui vous proposera cette Alternance. Mais notre Blog continuera de constituer un véritable lien entre les Cabestanyencs et Colette Appert et ses co-listiers.