Archive for the ‘c’est politique !’ Category

Avec « Trait-d’Union-Cabestany » protégeons l’Amazonie !

18 février 2021

Courrier des lecteurs

Avec « Trait-d’Union-Cabestany », votre Association citoyenne et écolo, joignons nous à tous ceux sur notre planète qui demandent, aujourd’hui 18 février 2021, la préservation de l’Amazonie : sa foret, son peuple, son eau, son oxygène qui nous permet de rester en vie !

« N’y a t’il pas des problèmes écologiques plus proches de chez nous et tout aussi importants qu’il faudrait traiter en priorité ?  »  C’est ce qu’on s’attend à lire dans le courrier que vous n’allez pas manquer de nous envoyer pour qu’on le répercute à votre Association. Certes ! Que vous nous lisiez à Cabestany, à Brest, ou Fréjus. Car nous en avons déjà débattu au sein de l’Association avec un intervenant extérieur compétent qui nous a fourni les explications qu’on souhaitait. 

Il s’avère que ce problème nous concerne tous, en dehors du fait que nous sommes peinés de voir la forêt amazonienne disparaitre et ses habitants chassés ou tués, comme encore récemment.

Car si les brésiliens brulent leur foret c’est pour planter, cultiver des espèces qui répondent à la demande mondiale de protéines végétales pour nourrir les animaux d’élevage. Et la France n’est pas la dernière à importer ces végétaux – transgéniques ou pas – pour nourrir les animaux que nous allons retrouver dans nos assiettes. En attendant que la viande vienne directement du Brésil comme notre Président l’aurait promis au Président Brésilien.

Car nous avons en France des milliers d’hectares à l’abandon – dont nous vendons d’ailleurs une partie à la Chine – et où nous pourrions cultiver de quoi nourrir les animaux de nos étables. Mais nous préférons importer du Brésil et inciter les brésiliens à bruler leur foret pour répondre à notre demande. C’est donc NOUS qui brulons la foret amazonienne….  par procuration. Et nous ne serions pas concernés ?

Plutôt que d’aider nos agriculteurs, techniquement, financièrement, nous préférons aller chercher de quoi nourrir nos animaux à l’autre bout du monde. Et l’Etat français est complice. Soit de laisser nos paysans utiliser des pesticides en quantité pour essayer de s’en sortir. Soit de les laisser aller acheter des céréales loin de notre pays pour nourrir leurs bêtes. Mais bientôt la viande viendra d’ailleurs et le problème sera réglé. Sauf pour les agriculteurs qui se seront suicidés entre temps ou auront vendu leur exploitation aux Chinois. Et nous qui consommerons n’importe quoi !

Alors réfléchissez avec nous, avec l’Association « Trait-d’Union-Cabestany » qui est en lien quotidien avec de grandes associations écologiques françaises ou européennes. Des associations apolitiques, car ce ne sont pas les « Verts » dont est issue l’actuelle Ministre, qui oeuvrent dans le bon sens mais plutôt nous enfument en prévision des futures échéances électorales.

Direz vous encore que le problème de l’Amazonie ne vous concerne pas ?

La chronique futuriste de notre ami Jean de Kervasdoué ! Quelques passages pris au hasard.

15 février 2021

Courrier des lecteurs

Notre ami (et même un peu plus) Jean de Kervasdoué, est l’auteur du livre à succès « Les Écolos nous mentent ». Il s’agit bien des « pseudo-écolos politiques », au pouvoir ou qui en rêvent en se rasant, et qui font une récupération répugnante d’un sujet grave. Et non des simples citoyens qui ont toutes les raisons d’être inquiets pour l’avenir de leurs enfants. Jean a écrit une chronique futuriste à paraitre bientôt dans un grand média. Il imagine que nous avons élu un Président issu du Parti des Verts, ou du même acabit, à l’Élysée en 2022. Ou une femme comme par exemple Madame « Covidalgo » pour paraphraser certains de ses adversaires qui lui ont déjà préparé son CV pour le cas où ! Voici quelques passages – non choisis – du texte de Jean présentant une France plutôt apocalyptique. Mais parfois la réalité peut dépasser la fiction. Il y mélange avec beaucoup d’habileté, parfois de l’humour, parfois une pointe de cynisme, la situation actuelle en 2021 et de l’anticipation. Mais saurez vous vous y retrouver ? Saurez vous ce qui est de l’actualité et ce qui relève de la prévision ? En avant-première pour nos lecteurs :

Jean de Kervasdoué

« Les appartements sont glacials.  La température descendant à 12°, après les quelques heures de chauffage autorisées. Les tenues d’intérieur ressemblent à celles du XVIII siècle. Les Français retrouvent mitaines, bonnets et manteaux matelassés pour lire ou regarder leur ordinateur, jusqu’à ce qu’il s’éteigne, faute de capacité suffisante de leur batterie…..

La France a élu en 2022 un président écologiste. Son programme : sortir du nucléaire. Les panneaux solaires sont couverts de neige, ils ne fonctionnent plus le jour…. Les éoliennes, qui en grand nombre marquent la campagne et les côtes françaises, restent obstinément immobiles, faute de vent……

Le métro ne marche qu’aux heures de pointe quand on lui octroie de manière préférentielle le courant des centrales nucléaires encore en état de marche et que nos voisins acceptent de vendre à grand prix leur l’électricité……

À l’instar de 2021 dans la ville d’Amiens, les bus électriques, généralisés dans toutes les villes de France depuis 2024, tombent en panne….. 

Les musées et les théâtres sont désertés par les visiteurs et les comédiens rebutés par le froid polaire qui y régnait……

Au nom de la déforestation, Noël tristement sans sapin fut aussi sans bûche, autre que pâtissière, comme le reste de l’année. Il est désormais interdit de rejeter le gaz carbonique séquestré dans son bois…..

La France frappe de nouveau sa monnaie et est revenue au franc. Les partenaires de la France ont épuisé leur capital de confiance lorsque le débat a porté sur le non-remboursement de la dette, in extremis reporté à plus tard. Non seulement la dette accumulée par la pandémie de Covid a continué à se creuser jusqu’en 2023, mais…..

La durée du travail a été fixée à 28 heures. De surcroît, reprenant les propositions de Yannick Jadot lors de la campagne présidentielle de 2017, l’âge de la retraite, pour un nombre significatif de travailleurs, est désormais de 55 ans et, pour faire bonne mesure, un revenu universel est versé à chaque Français le jour de sa naissance….. La charge de la dette est devenue le premier poste des dépenses budgétaires et engloutit la totalité de l’impôt sur le revenu….

Depuis 2024, le nombre de naissances est en chute libre, neuf mois après que le Parlement français, à l’instar de la Chine des décennies plus tôt, a voté une loi « enfant unique » pour limiter les rejets de gaz à effet de serre qu’accompagne le passage sur Terre de tout être humain……

Du fait du bannissement du moteur diesel, les grandes entreprises françaises de l’automobile ont déplacé leur production en Afrique du Nord et dans les pays de l’Europe de l’Est. Il en est de même d’Airbus, touché par la crise et particulièrement pénalisé en France. En effet, dès 2021, le gouvernement a interdit les liaisons aériennes intérieures entre deux villes quand elles sont accessibles par train en moins de cinq heures. Comme la 5G est également interdite en France, tous les chercheurs, tous les créateurs, tous les bureaux d’études ont déménagé. Non seulement l’emploi est rare, mais le coût de la vie a fortement augmenté…..

L’inflation depuis la sortie de l’euro est à plus de deux chiffres….

Le zéro pesticide a aussi fait la joie des poux. Ils n’épargnent plus les adultes. Les hommes se rasent, les femmes les plus coquettes tentent, sans succès, des décoctions à base de plantes…..

La protection des insectes a également permis l’expansion du moustique tigre et, avec lui, la diffusion du chikungunya, remonté à l’ouest et au nord des Alpes-Maritimes…..

Le Tour de France, banni de Lyon par son maire en 2020, a vu cette interdiction s’étendre à la France. Il s’appelle désormais le « Tour d’Allemagne », l’Espagne et l’Italie ayant déjà le leur…..

Le cannabis est autorisé. Toutes ces difficultés se noient donc dans un brouillard psychédélique qui permet d’attendre le printemps…..

……/……. »

Blog-Cabestany :  vous devriez retrouver bientôt le texte intégral de Jean de Kervasdoué dans l’un des médias de la presse écrite sur lesquels vous vous précipitez chaque matin ….. sans doute ! Et lisez ses livres. Le conseil avisé de plusieurs des lecteurs de Blog-Cabestany. Et le nôtre !

« Trappes, le grand aveuglement » écrit Maxime Tandonnet !

13 février 2021

Courrier des lecteurs – Liberté d’expression – Liberté citoyenne – Ils nous autorisent à les reproduire – Sans commentaires –

Trappes, le grand aveuglement

A Trappes, un professeur de philosophie, M. Didier Le Maire fait l’objet de menaces, doit être protégé par la police et changer de métier pour avoir pris la défense de son collègue assassiné, M. Paty. Le maire de la ville et la municipalité ont pénétré dans le lycée pour distribuer des tracts dénonçant ses propos. Le ton médiatique général est à l’incrédulité, au scepticisme: le professeurs n’aurait-il pas une part de responsabilité? Un provocateur?  Le système politico-médiatique tend à relativiser la gravité des troubles: « aucune menace sérieuse », lit-on. Trappes, ce serait tout autre chose. De fait, l’aveuglement et la lâcheté font rage. Qu’un professeur de philosophie, sous la pression des islamistes ne puisse pas assurer son cours et s’exprimer en toute liberté et sécurité est en soi une monstruosité. Ce qui se passe dans cette commune est abject. Selon des informations de la presse (Marianne), les habitants juifs de Trappes ont dû quitter la ville en raison du climat de persécutions qui y règne, tout comme la communauté portugaise qui y était nombreuse. Les populations musulmanes qui refusent l’ordre islamiste (y compris vestimentaire) sont poussées au départ à leur tour. Cela s’appelle une épuration ethnique. Et cela se passe en France en 2021. Il n’y a aucunement matière à relativiser ni à nuancer: la tonalité générale politico-médiatique est scandaleuse. Depuis 60 ans, le pouvoir politique est coupable d’avoir laisser s’installer une telle situation qui rappelle les heures les plus sombres de l’histoire dans un climat médiatique et intellectuel dominé par l’angélisme et le déni. Rien de ce que nous voyons aujourd’hui, et surtout pas dans les gesticulations politiques, de l’extrême droite à l’extrême gauche et en passant pas la loi creuse dite sur le « séparatisme », pour ne pas appeler les choses par leur nom, n’est à la hauteur de cet immense et monstrueux scandale.  Solidarité totale et sans la moindre réserve à l’égard de M. Didier Le Maire, et tous les professeurs de philosophie, de français, de mathématiques, de sciences naturelles ou d’éducation physique qui subissent de plein fouet, dans leur métier et leur vie privée, l’effondrement sur plusieurs décennies d’une république comme un château de carte. Il est bien de combattre le djihadisme au Sahel. Pourquoi le laisse-t-on depuis si longtemps prospérer sur le territoire français?

Maxime TANDONNET

https://maximetandonnet.wordpress.com/2021/02/13/trappes-le-grand-aveuglement/

Blog-Cabestany : selon nos accords avec les auteurs mis en ligne nous n’ajoutons aucun commentaire

Pourquoi le Gouvernement fait il trainer plus que de raison l’agrément d’Anticor ?

5 février 2021

COURRIER DE LECTEURS – Sans commentaires –

Plusieurs lecteurs nous écrivent : En quoi le fait qu’une Association Citoyenne qui lutte contre la corruption pourrait elle donc gêner le Gouvernement Castex ? Une position étrange de nos gouvernants. Personne n’y voit de malice mais il serait temps que les choses soient clarifiées si le gouvernement n’a sans doute – espérons le – rien à cacher !!!!

CP-Anticor-attend-le-renouvellement-de-son-agrement-ministeriel.PDF

le Gouvernement entend contraindre nos villes et nos villages à « accueillir » des milliers de migrants qui arrivent en France, écrit Guillaume Peltier !

11 janvier 2021

COURRIER DES LECTEURS

x

x

Plusieurs lecteurs ont reçu ce mail d’un homme politique, Guillaume Peltier :
Je viens de découvrir que le Gouvernement entend contraindre nos villes et nos villages à « accueillir » des milliers de migrants qui arrivent en France. En effet, un obscur « Schéma national d’accueil des demandeurs d’asile et d’intégration des réfugiés », publié discrètement le 18 décembre, prévoit de répartir le nombre de migrants arrivés sur notre sol entre les différentes régions de France. L’objectif est de faire ainsi supporter aux Français les conséquences désastreuses de la politique d’asile et d’immigration, totalement incontrôlée d’Emmanuel Macron. Il s’agirait non seulement de les « accueillir » mais en plus de leur garantir un hébergement alors même que le coût de cette politique dérape chaque année et atteint près de 3 milliards d’euros !
Chacun doit bien réaliser la gravité de la situation : les demandeurs d’asile arrivent en masse. En 2019, la France est la triste championne des demandes d’asile avec 133 000 demandes selon l’OFPRA, soit plus que l’Allemagne. Ce chiffre ne cesse d’augmenter : il s’est accru de +7,5% par rapport à 2018. Bien qu’ils soient déboutés à 85%, les demandeurs d’asile restent en France et font grossir une population de migrants irréguliers, de 300 000 à 400 000 personnes selon le ministère de l’Intérieur. Avec un niveau de reconduite effective à la frontière de 24 000 personnes par an, l’Etat ne parvient à faire respecter que 6% des obligations de quitter le territoire français. Cela tient, en grande partie, à la non-transmission du laisser-passer consulaire (LPC) dont l’Etat a besoin pour renvoyer le migrant dans le pays d’origine et à l’insuffisance de notre dispositif de reconduite à la frontière, le nombre de places en centre de rétention administrative n’étant que de 1 500. À cela s’ajoute que l’allocation versée aux demandeurs d’asiles est parmi les plus élevées en Europe : une personne hébergée par l’Etat reçoit 204 euros par mois en France alors qu’elle reçoit 135 euros en Allemagne, et 50 euros en Espagne.
Cette situation est intolérable. Notre peuple ne peut continuer à subir les incompétences coupables de nos gouvernants. Nous devons retrouver notre souveraineté migratoire, c’est-à-dire la maîtrise de notre destin et de nos frontières. Chaque peuple est en droit, souverainement et librement, de décider du nombre et du profil de ceux que nous sommes prêts à accueillir dignement. Notre peuple est l’un des plus généreux au monde mais notre générosité est intimement liée à des devoirs et des obligations, comme l’amour de notre patrie, de nos valeurs, de notre histoire. Et si nous devons continuer à être fiers d’accueillir des vrais demandeurs d’asile, nous ne pouvons accepter de recevoir toute la misère du monde.
En tapant « Guillaume Peltier » sur internet vous arriverez jusqu’à son site et jusqu’au texte ci-dessus.
Mais nous avions déjà reçu le document dont il est question par un autre canal entre Noël et Jour de l’An. Le voilà ce fameux  » Schéma national d’accueil des demandeurs d’asile et d’intégration des réfugiés » que vous pouvez lire ou télécharger en cliquant ci-dessous :

Snadar-17dec2020

Dans ce document vous trouverez un joli tableau qui vous explique par A + B que notre région est « déficitaire » en migrants.

Continuons de faire tuer nos soldats au Mali « en même temps » que nous recevons en masse des Maliens sur notre sol, car à Bruxelles, un certain nombre d’élus de pays « partenaires » vous expliqueront que le Mali est devenu dangereux pour ses habitants. Pas à cause des djihadistes. NON, A CAUSE DE NOS SOLDATS !

Lundi midi : un de nos lecteurs nous écrit : « j’avais déjà entendu dire qu’on pouvait être déficitaire dans son entreprise, son commerce. Déficitaire en globules rouges ou plaquettes. Déficitaire en migrants, jamais. Quelle belle formulation de la part d’un gouvernement qui nous a jamais dit qu’on était déficitaire en masques, en tests, et maintenant en vaccins.

L’Éditorial [politique] et – à plusieurs mains – de Bonne Année, du collectif de rédaction de Blog-Cabestany !

4 janvier 2021

COURRIER DES LECTEURS – C’EST VOUS QUI LE DITES – LIBERTÉ D’EXPRESSION – NOS LECTEURS ONT LA PAROLE – SANS VOUS CE BLOG N’EXISTERAIT PAS –

    Y a t’il un pilote dans l’avion France ?

L’Éditorial [politique] et – à plusieurs mains – de Bonne Année, du collectif de rédaction de Blog-Cabestany !

Merci aux cent personnes ou presque qui nous ont envoyé un petit mot par mail, un dessin, un lien vers une vidéo ou un air de musique pour la nouvelle année. Merci à tous ceux qui se sont connectés sur notre site en trois jours et qui étaient largement plus du millier.

Des chiffres bien modestes ? Certes ! Dont nous nous contentons sans faire d’auto-satisfaction. Nous ne sommes pas Ouillade, ou La-Clau, ou Made in Perpignan, ou Le Bourricot, ou d’autres que nous regardons comme le feraient des amateurs devant des pros. Nous en retirons quand même que vous êtes aussi nombreux à nous écrire qu’il y a exactement un an. Nous étions alors en période électorale. Vous étiez intéressés par ce qu’on avait à vous dire sur la campagne des municipales qui s’annonçait.

Hélas pour vous, vous êtes davantage derrière vos différents écrans à cause du « 3C » comme on dit outre atlantique. Le « Chinese Communist Coronavirus ». Une arme de destruction massive pour écrabouiller ceux qui s’imaginent qu’on puisse encore vivre Libres dans un modèle de société démocratique. La Liberté étant l’antithèse de ce Communisme triomphant qui n’est qu’une effroyable dictature qui méprise la vie humaine. Bafoue notre dignité. Un système expansionniste, nationaliste, qui avance comme un rouleau compresseur en Asie. Mais ensuite ? Et que certains en France défendent encore par aveuglement. Mais un jour tout cela s’effondrera ! Notre pays se sera peut être effondré avant. Comment peuvent être crédibles chez nous ceux qui auront été incapable d’anticiper une « Rave party » de 2 500 personnes. Lorsqu’on attend d’eux qu’ils nous évitent un attentat perpétré par une seule personne ?

AUCUN de nos lecteurs ne nous a dit qu’il était contre la vaccination. TOUS redoutent que cela soit géré de façon brouillonne, et qu’on organise la pénurie, comme pour les masques, par un gouvernement dans lequel on n’a plus aucune confiance. Car partout en Europe les autres pays ont anticipé, préparé une stratégie. Et le Ministre de la Santé n’est capable que de dire : « ne confondons pas vitesse et précipitation ». Et pendant ce temps les soignants n’en peuvent plus ! Sommes nous gérés par des « fantoches » nous demandez vous. Et si la réponse était dans votre question ?

Lorsqu’on est seulement capables d’envoyer trois gendarmes se faire molester contre 2500 délinquants dont certains sans doute drogués qu’on a laissé faire la fête pendant trois jours, on se dit que pour la logistique de la vaccination, notre gouvernement devrait plutôt la confier à AMAZON !!!

Fabien (un pseudo) demande : pourquoi ne pas faire de Blog-Cabestany, un réseau social. Pourquoi n’êtes vous pas sur Facebook ? Pourquoi ne peut on pas se parler entre lecteurs de votre Blog. Pourquoi ne peut on pas connaître les autres qui se connectent à votre site, ou vous écrivent. La réponse est que Blog-Cabestany n’est pas à proprement dit un réseau social. Ni un forum. Blog-Cabestany n’est pas sur Facebook …. mais Colette Appert y est.

https://fr-fr.facebook.com/colette.appertsaris

Blog-Cabestany est fabriqué par un collectif de gens Libres, pas tous des Cabestanyencs, mais qui écrivent en toute Liberté, ne demandent d’argent à personne dans un monde où il faudrait avoir à tous moments la carte bleue à la main. Et nous respectons nos sources d’information, et l’identité de ceux qui nous font confiance et peuvent nous écrire, nous envoyer tous les documents qu’ils veulent sans être connus des autres. Demain c’est peut être vous qui nous écrirez mais votre anonymat sera toujours préservé.

Qu’est ce qui va changer sur Blog-Cabestany en 2021. Pas grand’ chose. Notre correcteur devient une correctrice. Notre juriste à Paris, une juriste. Le monde se féminise est c’est tant mieux. Notre interlocuteur chez notre hébergeur en Californie semble revenir à de meilleures dispositions… pour les trois mois à venir. Et entre les rédacteurs, les administrateurs, les webmasters, on est tenté en ce début d’année de réfléchir à simplifier la chaine pour ne pas devenir une grosse machine administrative.

Vous voulez nous passer un message ? Ou pour Trait-d’Union-Cabestany, l’association citoyenne et écolo de notre ville. Ou écrire à Colette Appert. Ou à quelqu’un que vous pensez que l’on connaît.

Une seule adresse, alors juste un clic sur ce lien qui se connectera directement à votre émaileur :

blog.cabestany@gmail.com

On vous souhaite à tous le meilleur pour cette nouvelle année qui ne commence pas mieux que celle qui est derrière nous ! Alors Bonne Année à tous. Et considérez que ce Blog n’est en somme que ce que vous en faites vous mêmes en nous contactant, en nous écrivant, en nous donnant de la matière. Dans le respect d’une certaine éthique et au nom de la Liberté d’Expression. Sans vous, sans l’intérêt que vous nous portez, sans vos avis, vos demandes, vos contributions en infos de toutes sortes, ce Blog n’existerait sans doute plus depuis longtemps !

Tags : Cabestany – Pyrénées Orientales – Colette Appert – Trait-d’Union-Cabestany – Blog-Cabestany – William Vermont – Covid 19 – Vaccination – Y a t’il un pilote dans l’avion – Chinese Communist Coronavirus – Emmanuel Macron – Blog – Liberté d’Expression – Courrier des lecteurs –

Il ne m’aura pas fallu plus de 2 minutes 25 pour que je fasse partie des Black Blocs….! écrit Lucas à Blog-Cabestany.

11 décembre 2020
  • COURRIER DES LECTEURS –

x

 

      Lucas, l’ami d’une parente, est informaticien dans l’Hérault. Il travaille pour une société qui assure la protection des données de ses clients. Pour leur éviter, si possible, le piratage, l’infection, le vol de données et ces demandes de rançon qui sont de plus en plus fréquentes après qu’on ait réussi à bloquer votre système. Les cliniques, hôpitaux, cabinets médicaux étant dans le viseur de ces délinquants d’un nouveau genre que traquent les services de sûreté de l’état.

      Lucas explique avec quelle simplicité il est devenu un Black Bloc, sous le pseudo de Pangolin du Canigou. (si tel est vraiment son pseudo ?). Un ami à lui l’aura renseigné sur l’application adéquate et la procédure pour s’inscrire sur un réseau particulier où il recevra des instructions sur les opérations à venir, les lieux de rendez vous, et bien d’autres détails. Il ne veut pas nous en dire plus et refuse qu’on essaie de le faire nous mêmes. Rassurons nous, il ne rejoindra jamais la cohorte de ces délinquants d’extrême gauche ou anarchistes qui veulent juste s’en prendre à l’état, se défouler, et « casser du flic ». Et qu’importe d’ailleurs qu’ils fussent d’extrême gauche ou d’extrême droite ce qui pour nous et pour lui revient exactement au même !

      Lucas n’est pas capable de savoir qui se cache derrière tous ces pseudos. Et ne fera rien pour essayer de le savoir car cela serait répréhensible et lui ferait prendre de gros risques pour son boulot.

      Mais ce serait faire injure, dit Lucas, à nos services publics chargés de notre sécurité de croire qu’ils ne sont pas eux mêmes informés, sûrement mieux que moi, de ce que les casseurs préparent. Qui sait, peut être peuvent ils même savoir l’identité de ces gens qui se cachent sur ces réseaux car ils ont sans doute des moyens qu’on ignore et qui nous protègent du terrorisme et autres dangers. Car, comme il nous l’expliquait cet été, s’imaginer que l’on peut aller se promener sur le Dark Web, le Dark Net, se cacher derrière un proxy, une passerelle, un VPN, est totalement illusoire en 2020. D’ailleurs qu’y chercher et qu’y trouver si on est quelqu’un d’honnête. La meilleure façon de ne pas avoir d’ennuis étant de rester tout simplement dans la légalité.

      Mais alors à quoi joue ce pouvoir avec les casseurs ? Ce pouvoir a deux alternatives : les cerner et les appréhender. Ou les laisser casser dans la mesure où cela sert peut être ses propres intérêts ? Mais avec sa politique du « en même temps » et de façon coupable, ce pouvoir fait semblant de vouloir s’opposer à ces casseurs en leur opposant des forces de l’ordre en infériorité numérique. Nos policiers – ou gendarmes – finissent à l’hôpital. Et les casseurs incendient, brisent et détruisent le travail des honnêtes gens. Que faut il en penser, conclut Lucas  ?

Blog-Cabestany : Lucas se pose exactement les mêmes questions que la plupart de nos lecteurs. A part ceux qui idolâtrent notre Président de manière maladive. Et ce sans doute plus encore à gauche, et à la gauche de la gauche, plutôt qu’ à droite !?  Mais nous n’avons pas la réponse  à ces questions !

et continuez à nous écrire :

blog.cabestany@gmail.com

« Lâcheté contemporaine » écrit Maxime Tandonnet sur son blog !

6 décembre 2020

Courrier des lecteurs – « Ils n’écrivent pas que pour nous mais nous autorisent à les publier » – Liberté d’Expression –

Lâcheté contemporaine

Rien n’est plus étrange et détestable que le grand paradoxe de l’autorité qui caractérise notre société contemporaine. D’une part, l’impuissance et la faiblesse de Léviathan face à la  violence: chaque samedi sanglant  nous le montre paralysé, incapable de venir à bout de la rage des casseurs  et de la barbarie urbaine qui sévit et triomphe, fait régner la terreur auprès des riverains, résidents et commerçants livrés au saccage. Mais en même temps, la même bureaucratie sort les griffes pour terroriser les pans les plus fragiles et vulnérables de la société civile à l’aide de son misérable Ausweis (selon la terminologie généralisée dans la population) . En témoigne l’histoire odieuse, lamentable, indigne de la France, mais tellement révélatrice, de cette dame de 73 ans, à Vesoul, atteinte de la maladie d’Alzheimer, impitoyablement châtiée pour avoir mal rempli son laissez-passer. De fait, les deux sont liés: la faiblesse et l’impuissance face au déchaînement de violence trouve sa lâche compensation – vengeance – dans l’arbitraire et la méchanceté obtuse face à la fragilité sociale et psychologique. Pardon, je me répète: faible avec les forts, fort avec les faibles. Notre époque est, à cet égard, tellement répugnante.

Maxime TANDONNET

Retrouvez l’article original de notre ami Maxime directement sur son blog :

https://maximetandonnet.wordpress.com/2020/12/06/lachete-contemporaine/

 

Ordre du jour du Conseil Municipal du 12 novembre 2020 à Cabestany

11 novembre 2020

Courrier des lecteurs

A 18 h 00 au Centre Culturel, public dans la limite des places disponibles, port du masque.

Approbation du compte rendu du conseil du 24 septembre

Article 01

Modification simplifiée du PLU

Article 02

Partage par l’Etablissement Public Foncier Local (EPFL) des parcelles AH 211, AH 224, AH 219

Article 03

Renouvellement des contrats GAZ : approbation du dossier de consultation des entreprises et lancement d’une procédure sous la forme d’un appel d’offres ouvert

Article 04

Individualisation des subventions

Article 05

Bail Gendarmerie : avenant n°2

Article 06

Affiliation à la Ligue de l’Enseignement : renouvellement

Article 07

Modification de la composition des membres de la commission : « Culture et Patrimoine »

Article 08

Convention diagnostic archéologique – INRAP : Bassin paysager des Parcs de la Germanor

Article 09

Appel d’offres « Renouvellement des contrats d’assurances, risques statutaires » : approbation des marchés

Article 10

Convention d’utilisation d’un équipement par le Billard Club Catalan, à titre payant

Article 11

Lotissement « CAMI VELL » : approbation du nom de rue

Article 12

Lotissement « LES ROUQUETTES » : approbation du nom de rue

Informations Communauté Urbaine

Décisions

« DROITE DE DEMAIN » : un joli site internet mais au delà ? s’interroge Jean Marc à Blog-Cabestany !

6 novembre 2020

COURRIER DES LECTEURS – C’EST EUX QUI LE DISENT – LIBERTÉ D’EXPRESSION –

le logo du site dont nous vous parlons

« DROITE DE DEMAIN » : un joli site internet mais au delà ? s’interroge Jean Marc qui écrit à Blog-Cabestany ! Jean Marc qui rajoute : « De Gaulle se présentait comme le Président de la France avant d’être celui des Français. Et il écrivait (je cite) [« Je me place au dessus des Partis (politiques) et des chapelles. Je prends mes décisions pour le bien de la Nation et de ses citoyens. Pas pour défendre les intérêts d’une poignée de Français ou pour me faire aimer des autres »]

Nous lui répondons : Jean Marc, tout comme vous, l’un de nos rédacteurs a été contacté, à plusieurs reprises – par mail – par une équipe qui s’appelle « Droite de Demain ». Qui prétend bien nous connaître, apprécier la pugnacité de Colette Appert et de ses colistiers, semble avoir déjà lu notre blog, et penserait de nous le plus grand bien !?!?

      Blog-Cabestany, un bien modeste blog, a certes un vaste réseau, qui comprend des élus ou anciens élus au plan national ou régional, dans bien des endroits de l’hexagone, ou en Corse. Nous avons encore bien des amis journalistes ou qui l’ont été et écrivent encore ou écrivaient pour des titres prestigieux. L’un de ses rédacteurs est toujours Secrétaire-Général Adjoint d’un Cercle Gaulliste qui fut – jadis – influent. L’une de nos proches amies, qui fut il y quelques années déjà, stagiaire à l’Élysée du temps de Nicolas Sarkozy, est aujourd’hui une politologue reconnue, bien renseignée, et elle nous informe au jour le jour. Mais est ce que tout cela ne représenterait pas le « monde d’avant » pour lequel cette équipe n’aurait peut être pas, tant que cela, de considération ?

D’ailleurs peut être que cette équipe inconnue – pour le moment – a raison et il est peut être temps de balayer le passé ? Mais selon notre opinion, pas sans oublier notre Histoire, nos traditions, nos racines. Sans oublier qui nous sommes et d’où nous venons. Peut être est il temps en effet de tourner la page ? Mais si c’est pour faire pire qu’avant comme cette triste expérience que nous vivons avec ce nouveau Président de la République que nous n’avons pas choisi car sinon nous en éprouverions de la honte. Qu’en pensent ceux à gauche ou à la gauche de la gauche qui l’ont propulsé au pouvoir ? Ils seraient prêts à le réélire nous disent ils !

Un joli site Internet mais on commence par nous demander des sous. Il est vrai que sans ressources on ne va pas loin. On en sait quelque chose à Cabestany où pour les municipales le manque de moyens nous a pénalisé. Et Blog-Cabestany fermera son site peut être plus tôt qu’il ne le souhaiterait pour des raisons financières, mais on ne vous demandera jamais de mettre la main à la poche.

Notre devoir est de vous informer. Le vôtre de vous faire une opinion par vous mêmes. Le site, si vous avez envie d’aller voir : (juste un clic ci-dessous)

https://droitededemain.fr/

et par contre vous irez voir – c’est un conseil et pas un ordre – ce qu’en dit l’ami Maxime Tandonnet : (encore un clic)

https://maximetandonnet.wordpress.com/2020/11/04/entretien-avec-droite-de-demain-sur-letat-de-la-democratie-francaise/

Bon week end. Protégez vous et protégez les vôtres !

« Madame Appert avait donc raison !? ». Ou, le « Dossier Noir» de la fiscalité locale à Cabestany !

26 octobre 2020

COURRIER DES LECTEURS – C’EST VOUS QUI LE DITES – SANS COMMENTAIRES

l’article de l’Indépendant

 

Rémi écrit à Blog-Cabestany : « Madame Appert avait donc raison !? ». Ou, le « Dossier Noir» de la fiscalité locale à Cabestany !

 

« Madame Appert avait donc raison !?  Durant la dernière campagne des municipales plusieurs des fanatiques qui roulaient pour l’équipe sortante des tracts à la main nous abordant sur le pas de la porte auront qualifié avec arrogance et pour les démolir les gens de l’équipe de Madame Appert d’extrémistes et de fachos et auront cherché à nous baratiner. L’un qui n’avait pas l’air très éveillé mais apparemment menteur patenté voulait nous faire croire qu’il n’y avait eu aucune augmentation de la Taxe Foncière à Cabestany depuis 10 ans. Enfin pas plus que l’inflation rectifiait son copain un peu gêné. Des pieds nickelés qui n’y connaissaient rien. Se donnant l’air suffisant sans savoir de quoi ils parlaient quel que soit le sujet abordé. Des camelots allant jusqu’à abuser de la faiblesse et la gentillesse de braves gens naïfs et crédules pour leur faire croire n’importe quoi. Lorsqu’on pense que l’élection s’est peut être jouée sur ces boniments.

Car la Taxe Foncière aurait augmenté de presque 40% soit trois fois plus que mon salaire en dix ans. 10% de plus que la moyenne du département. Pour ces vendeurs de vent prêts à tromper les braves gens ce serait donc presque rien. Trois fois rien pour ceux qui nous enfument depuis bien trop d’années jusqu’à en avoir la nausée.

          Mais ce n’est pas la spécialité de Cabestany d’écraser les gens de taxes locales. Toutes les villes que je connais et j’ai beaucoup bourlingué pour mon boulot et qui sont gérées par des communistes sont à la même enseigne. Je pourrais citer plusieurs villes de l’agglomération parisienne.

          Car on aura compris qu’il s’agit avant tout d’une fiscalité punitive à laquelle s’ajoute une incompétence notoire en matière de gestion des finances publiques. Dans une ville où ma mère souffre de se sentir abandonnée comme tous les vieux par cette municipalité. Une ville sale ou on ne peut circuler avec une canne sans risquer de tomber tellement l’entretien des trottoirs laisse à désirer. Et tant d’autres choses encore qui ne vont pas. Pas de minibus pour emmener les anciens à Medipole. Pas de services publics, rien. Une ville à l’abandon en totale décrépitude. Mais je me marre quand je vois tous mes voisins rouspéter car obligés de prendre leur bagnole pour emmener leurs rejetons au sport à la Germanor. Un truc qui a couté la peau des fesses mais pour y aller il faut bruler de l’essence et polluer nos rues. Quand on voit des dizaines de bagnoles rouler à fond dans nos rues c’est pour aller faire du sport !!!

          Par idéologie il faut faire casquer tous ces capitalistes, ces nantis qui ont acheté une maison qu’il leur reste 22 ans à payer avec de lourdes mensualités. Il faut faire cracher ces veuves qui se retrouvent seules un matin avec une grande maison. Pas de pitié ! On se demande si on a raison d’aller bosser le matin au lieu de se faire attribuer par la mairie un logement social où on ne paierait pas le loyer grâce aux allocations et on pourrait rester au lit.

………………………………………………………… (effacé)

          Je suis abonné à l’Indépendant mais peut être n’avez vous pas vu leur article bien documenté sur la fiscalité locale et Cabestany est l’un des plus mauvais élèves.

          Heureusement qu’il y a encore des personnes comme Madame Appert pour nous dire la vérité car si on se laisse berner par les mensonges du Cabes-Infos, la Pravda de Cabestany, c’est en permanence du lavage de cerveaux.

      Rémi

Blog-Cabestany : Merci à vous Rémi dont le nom dans votre adresse Gmail ne nous dit rien, pas plus qu’à Colette Appert, mais vous nous avez dit que c’est votre mère qui habite Cabestany. Peut être pas vous ?

Rémi, on ne va pas déjà refaire le match. La campagne est derrière nous. Tout ce qu’on peut dire ne va hélas rien changer sinon qu’on s’attend à encore en prendre plein la tronche au niveau des impôts avec cette équipe de piètres gestionnaires. Sectaires par dessus le marché.  Mais ça doit plaire aux Cabestanyencs qui en redemandent, encore et encore ! Ou alors ils sont masochistes et aiment se faire plumer.

Nos colonnes vous sont ouvertes comme à tous ceux qui veulent nous écrire mais on a découpé votre texte en paragraphes et supprimé plusieurs lignes sur le conseil de nos juristes. Le combat politique autorise à critiquer nos adversaires même si ceux ci aimeraient bien nous faire taire car ne supportant ni la contradiction, ni le débat. Mais selon notre éthique, nous proscrivons toutes les attaques sur les personnes, tout ce qui pourrait ressembler de près ou de loin à de la diffamation quand bien même ce serait la vérité. Et ne publions pas les infos sensibles – et nous en avons à revendre – si les sources ne sont pas identifiées clairement.

Mais en ce qui concerne l’article de l’Indépendant que vous citez, on laissera nos lecteurs juger sur pièces en mettant en ligne  le lien vers l’article en question  :

https://www.lindependant.fr/2020/10/20/carte-interactive-pyrenees-orientales-la-taxe-fonciere-en-hausse-de-30-en-10-ans-et-dans-votre-commune-9152100.php

Nous faut il un Général comme recours à l’Elysée….. ? se demande Louis.

12 octobre 2020

Courrier des lecteurs

Un livre à ne pas manquer qui devrait sortir chez votre libraire incessamment

      Louis, l’un de nos fidèles lecteurs, originaire de Saint Cyprien, étudiant à Montpellier, a la gentillesse de nous informer que le Général Pierre de Villiers s’apprête à faire paraître son dernier livre – sans doute cette semaine – intitulé « L’équilibre est un courage », chez Fayard.

      Cher lecteur, ne nous en voulez pas mais on a un tramway d’avance sur vous. L’un de nos rédacteurs fait partie de façon bénévole, d’un certain Comité de lecture, et reçoit de nombreux livres avant leur parution. Pour qu’il donne son avis selon des critères très précis qui lui sont définis par les éditeurs.

       Il nous a donc parlé de cet ouvrage qu’il a lu avant le public mais il n’avait pas le droit de nous le prêter avant sa mise en vente officielle. Mais comme le livre trainait sur son bureau !!!

      On l’a parcouru assez vite et on le relira de façon plus attentive avec grand plaisir. On en aura retenu que vu au travers du prisme de sa brillante carrière et avec sa vision de militaire de haut range, Pierre de Villiers tire un constat sur la France d’aujourd’hui. Un pays écartelé et divisé par des fractures multiples : éducatives, sociales, religieuses. Avec des inégalités importantes entre ceux qui sont sous le seuil de pauvreté et ceux qui s’enrichissent sans travailler. Ce qui plombe la France est bien que nos élus ne pensent qu’à leur petite carrière, leurs intérêts personnels, leur réélection, raisonnent à court terme, et manquent de vision d’avenir pour notre pays dans un monde qui devient hostile, dangereux, instable.

      Le moment est sans doute venu pour ceux qui nous gouvernent de montrer du courage et d’exercer une autorité ferme mais reposant sur des réelles compétences. Mais le moment est également venu pour les Français de respecter cette autorité, de ne pas mélanger la politique, le corporatisme, le syndicalisme, la religion, son origine ethnique ou culturelle et de comprendre que si chacun a des droits, il a aussi des devoirs. Et que la France a une Histoire qu’on ne peut – et qu’on ne doit pas – effacer d’un coup d’éponge !

      Certains verront peut être dans ce livre l’amorce d’un programme politique ambitieux. D’autres, au contraire un simple constat qui ne présage en rien de la volonté de l’auteur de faire de la politique et de se lancer dans l’arène. Nous, on a pas réussi à se mettre d’accord sur le même avis !

      Pierre de Villiers a rencontré de nombreux français et a ressenti leur angoisse. Il y a les citoyens qui veulent s’en sortir par le haut et raisonnent de façon positive. Mais d’autres qui voient tout de façon négative, pensent qu’il nous faudra toucher d’abord le fond avant d’essayer et de réussir – ou non – à remonter à la surface. Et le fait qu’il n’y ait pas de réel consensus entre les Français, et que certains ne pensent qu’à les diviser,  est sans doute la cause de tous nos problèmes.

      Nous, on y a vu un excellent livre à mettre dans notre bibliothèque dès qu’il sera en vente. Mais on attendra sans doute que vous soyez nombreux à l’avoir lu et à nous en avoir parlé, pour en discuter plus avant.

et continuez à nous écrire :

blog.cabestany@gmail.com

Le livre incontournable de Patrice Franceschi, sur les Kurdes !

9 octobre 2020

Courrier des lecteurs

      C’est par notre grand ami Christophe*, d’Ajaccio, que nous avons pu prendre connaissance parmi les tous premiers lecteurs, du dernier livre de Patrice Franceschi. Nous n’avons pas la chance de le connaître mais nous avons plusieurs amis en commun : Christophe, Blanche la fille de Henri, Gersende, et bien d’autres.

      Tout comme Christophe, Patrice Franceschi est Corse, mais de Bastia et né à Toulon. Il est journaliste, grand reporter, correspondant de guerre. Il est également écrivain, essayiste, romancier. Prix Goncourt. Président d’associations. Président d’une O.N.G. Il se dépeint lui même comme « explorateur ».

      L’ami Christophe a croisé Patrice Franceschi, il y déjà quelques années en Afghanistan, dans une zone de guerre, quand ce dernier partageait au jour le jour la vie et la lutte de combattants anti-talibans, et le danger de ceux qui veulent seulement « rester libres ». Quitte à y perdre leur vie !

      Christophe, qui connait bien le moyen-orient, qui a résidé au Liban où il a encore beaucoup de contacts, n’est pas allé en Syrie récemment, mais le livre de Patrice Franceschi qui a vécu au milieu des Kurdes la lutte contre Daech, l’a bouleversé. Tout comme nous !

Le titre du livre, sorti depuis en juillet , et même disponible en téléchargement, est :

« LES KURDES, CE QUE LES AVOIR ABANDONNES DIT DE NOUS »

Un petit livre de 60 pages, qui coute 3,90 euros, dans la collection « Tracts Gallimard »

Au recto de ce livre, il est écrit : « Nous avons abandonné nos alliés Kurdes face aux visées d’Erdogan, au mépris de nos engagements dans la lutte commune contre Daech. Comment justifier une telle trahison qui va à l’encontre de nos valeurs comme de nos intérêts. Que dit elle de notre civilisation ? »

Pour Blog-Cabestany, l’un de nos amis, Nicolas le professeur d’Histoire écrit : « cela ne rappelle t’il pas Munich et  comment nous avons cédé en 1938 devant Hitler. Churchill disait : « nous avons cédé au déshonneur pour éviter la guerre. Et nous aurons eu, et le déshonneur et la guerre ! »

#Christophe Paoli est Corse, d’Ajaccio, ex grand reporter et correspondant de guerre. Photographe dont certaines photos ont été exposées à Perpignan pour avoir couvert le Kosovo. Membre d’un certain Cercle Gaulliste que nous connaissons bien ! Il est aujourd’hui un journaliste indépendant qui anime un réseau social qui n’est pas visible de tous, sur Internet. Il participe également à la rédaction d’une lettre de diffusion confidentielle, envoyée par mail,  où il dévoile, uniquement pour ses abonnés, des informations qu’on ne trouve généralement pas dans les médias. Et pour laquelle il a souvent bien des ennuis car la vérité dérange ceux qui ne voudraient pas qu’on la connaisse. Ce n’est que la lutte quotidienne, banale mais non moins courageuse, de tous ceux qui œuvrent pour la Liberté d’Expression ! Pour notre Liberté !

 

Neonicotinoïdes : le retour de Glyphosaton 1er, écrit Jacques !

6 octobre 2020

Courrier des lecteurs

Le personnage de Glyphosaton 1er appartient à l’un de nos lecteurs et pas à la rédaction de notre blog !

Vous êtes plusieurs à nous écrire pour dénoncer la reculade du Président ou du Gouvernement sur l’interdiction des Néonicotinoïdes, tueurs d’abeilles.

Pour tout dire, nous ne sommes pas des scientifiques et toutes ces explications nous dépassent. On aura quand même noté que l’un d’entre vous nous écrit que la nouvelle Ministre de l’Écologie est une « Jument de Troie ». Après tout, qui nous dit en effet que ces Grecs qui traversèrent l’Hellespont pour aller détruire la ville de Troie et récupérer la Belle Hélène, avaient construit un cheval de sexe mâle et pas une jument qui aurait pu participer au Prix de Diane.

Quant au personnage de Glyphosaton 1er, il appartient à l’un de nos lecteurs et nous ne sommes pour rien dans cette construction intellectuelle bien supérieure à notre niveau d’intelligence !  Son auteur nous dit simplement qu’il espère pour nous que nous ne serons pas victimes d’un commando de Macroniens. Ce qui ne nous fait pas vraiment rire mais il en est ainsi de la Liberté d’Expression ! Et en quoi cette caricature serait elle pire que les dessins de Charlie-Hebdo ?

Quant à Jeremy, qui nous parle de la 5G, il nous précise que le Président Macron, en parlant des « Amish » ne faisait pas référence à des Portugais mais à une communauté religieuse protestante en provenance d’Europe qui s’est installé aux États Unis.   Là encore, on n’est pas certains d’avoir compris. Mais si cela devait être désobligeant pour nos amis Portugais, qu’ils sachent bien qu’on a aucunement l’intention de nous moquer d’eux et qu’on les aime !

et continuez à nous écrire :

blog.cabestany@gmail.com

« Barbara Pompili s’oppose personnellement à la construction d’une église » nous écrit Paul !

2 octobre 2020

Courrier des lecteurs

Barbara Pompili s’oppose personnellement à la construction d’une église

Alors que les mosquées se construisent par dizaines avec la bienveillance coupable du gouvernement, Barbara Pompili, ministre de la transition écologique, vient d’ordonner à la préfecture de l’Ardèche de prendre un arrêté pour suspendre la construction d’une église au profit de la communauté catholique du village de Saint-Pierre de Colombier.

Il doit probablement s’agir d’une des seules ou même de la seule église en construction en France.

Depuis qu’elle est ministre, Barbara Pompili a dû avaler de nombreuses couleuvres au nom du libéralisme et de la reprise économique (5G, insecticides, terrasse chauffées). Elle a essayé de survivre médiatiquement avec des décisions frôlant le ridicule (interdiction des pubs sur le Nutella ou sur les voitures à moteur thermique) ou relevant du “en même temps”‘ macronien (interdiction des bêtes sauvage dans les cirques mais rien sur la corrida ou la chasse car trop risqué). N’ayant pas le courage de démissionner comme l’a fait Nicolas Hulot, peut-être s’est-elle trouvé cette cause pour redorer son blason ? 

Quoi de plus facile que de s’en pendre aux chrétiens qui ne seront défendus par personne tout en faisant plaisir à l’extrême gauche locale mais aussi et surtout à son ancienne collègue d’EELV, Michèle Rivasi, député européenne, très engagée contre ce projet mais qui s’est faite ridiculiser localement aux municipales de Valence en 2014. D’ailleurs, cette dernière se serait-elle opposée  avec autant de force à l’obtention du permis de construire d’une certaine très belle et très grande villa, dans un écrin de nature sauvage, dans la Drôme ? Faites ce que je dis, pas ce que je fais. Heureusement que les opposants de Saint Pierre de Colombier ne se renseignent pas trop sur leur héroïne…

Quoi de plus facile que de donner un ordre à une préfète qui n’a pas d’autre choix de s’exécuter, quelles que soient ses certitudes (il se dit qu’elle est consciente de commettre une grave injustice), pour satisfaire un électorat communiste et écologiste. Peut-être prépare-t-elle l’après Macron où elle reviendra toute penaude quémander un strapontin chez EELV. La vie de ministre ne dure qu’un temps…

Et derrière des arguments écologistes fallacieux, il y a la haine des chrétiens tournée en obsession. 

Derrière des arguments écologistes répétés à l’infini se dessine le monde d’après : une alliance entre EELV, les communistes et l’extrême gauche la plus radicale et intolérante qui imposera ses vues dans les campagnes après avoir interdit les sapins de Noël, les voitures, les cirques et le tour de France dans les villes, tout en draguant de manière honteuse l’électorat musulman qui, lui, aura le droit à ses mosquées “cathédrales” dans les grandes villes.

La gauche écologiste et communiste s’est fortement impliquée sur ce dossier pour des motivations éloignées de la défense de l’environnement.

Pour en savoir plus, allez sur le lien suivant :

https://www.lesalonbeige.fr/barbara-pompili-soppose-personnellement-a-la-construction-dune-eglise/

Blog-Cabestany : vous êtes plusieurs à nous parler de ce scandale auquel nous ne comprenons pas grand’ chose. Sinon que ce Parti Ecolo qui se fait passer pour défenseur de l’Environnement n’est constitué que de Communistes qui pour mieux nous tromper se déguisent en « Vert ».

D’où son nom de Parti « Pastèque » : vert à l’extérieur, rouge à l’intérieur !

Cabestany : Colette Appert communique pour clarifier l’Opposition !

30 septembre 2020

C’est eux qui le disent – l’Opposition communique – Courrier des lecteurs

Selon le communiqué envoyé à tous les médias locaux et intitulé :

Cabestany / Conseil Municipal :  Clarification à propos des groupes de l’Opposition

Colette Appert, Droite Républicaine, Francisco Fernandez et leur groupe communiquent

« A Cabestany, le Conseil Municipal de ce jeudi 24 septembre 2020 a été l’occasion de clarifier la situation sur les groupes d’opposition au sein de celui-ci.

Le vote du nouveau règlement intérieur était à l’ordre du jour et les groupes ont été constitués.

Fière des valeurs de droite RPR – UMP que je défends depuis des décennies, [dit Colette Appert] il a été l’occasion pour nous de dire enfin haut et fort que nous ne sommes ni solidaires, ni compatibles avec le groupe constitué par l’autre liste LaREM et ses amis.

Nous sommes fiers des valeurs que nous défendons.

Comme je l’ai toujours fait, nous travaillerons dans l’intérêt de notre commune et de ses habitants, en dehors de toute considération partisane et nous serons toujours vigilants aux décisions prises par le groupe majoritaire communiste.

Aucun commentaire n’a été fait et mon intervention a été approuvée à l’Unanimité ».

Blog-Cabestany : on aura noté le caractère de grande sobriété de ce communiqué signé par Colette Appert et Francisco Fernandez. On y aura aussi – et surtout –  relevé que nous, nous ne savons peut être pas tout ou du moins pas grand chose sur ce second groupe de l’opposition qui s’est constitué à Cabestany. Un groupe que nos citoyens lecteurs ont eux mêmes baptisé : les « en-meme-tan » ou  « Groupe Caméléon ». Sans qu’on y soit pour quoi que ce soit et  sans qu’il soit forcé de voir de la dérision partout.  Dont acte !  Et Colette Appert, chaque fois qu’elle le voudra pourra communiquer via notre modeste blog. 

#DéfendonsLaLiberté

25 septembre 2020

COURRIER DES LECTEURS

Plus de cent médias, dont Le Monde, L’Obs et plusieurs journaux de presse quotidienne régionale, Radio France et France Télévisions ont signé, en ce  mercredi 23 septembre, une lettre ouverte, à l’initiative de la rédaction de Charlie Hebdo, pour défendre la liberté d’expression. Pointant du doigt les menaces de morts qui visent certains médias et les pressions de quelques États sur des journalistes français, le texte rappelle l’article 10 de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1789.


Il n’était encore  jamais arrivé que des journaux, qui défendent souvent des points de vue divergents et dont le manifeste n’est pas la forme usuelle d’expression, décident ensemble de s’adresser à leurs lecteurs et à leurs concitoyens d’une manière aussi solennelle.

En le faisant, c’est qu’il leur paraissait crucial de nous alerter, nous les citoyens, au sujet de l’une des valeurs les plus fondamentales de notre démocratie : la « liberté d’expression ».

Aujourd’hui, en 2020, certains sont menacés de mort quand ils exposent des opinions singulières. Des médias sont ouvertement désignés comme cibles par des organisations terroristes internationales. Des États exercent des pressions sur des journalistes français « coupables » d’avoir publié des articles critiques.

 

La violence des mots s’est peu à peu transformée en violence physique.

Le manifeste :

« Ces cinq dernières années, des femmes et des hommes de notre pays ont été assassinés par des fanatiques, en raison de leurs origines ou de leurs opinions. Des journalistes et des dessinateurs ont été exécutés pour qu’ils cessent à tout jamais d’écrire et de dessiner librement.

« Nul ne doit être inquiété pour ses opinions, même religieuses, pourvu que leur manifestation ne trouble pas l’ordre public établi par la loi », proclame l’article 10 de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1789, intégrée à notre Constitution.

Pourtant, c’est tout l’édifice juridique élaboré pendant plus de deux siècles pour protéger votre liberté d’expression qui est attaqué, comme jamais depuis soixante-quinze ans. Et cette fois par des idéologies totalitaires nouvelles, prétendant parfois s’inspirer de textes religieux.

Ce n’est pas le blasphème que nous défendons, mais la liberté

Nous attendons des pouvoirs publics qu’ils déploient les moyens policiers nécessaires pour assurer la défense de ces libertés et qu’ils condamnent fermement les Etats qui violent les traités garants de vos droits. Mais nous redoutons que la crainte légitime de la mort n’étende son emprise et n’étouffe inexorablement les derniers esprits libres.

Que restera-t-il alors de ce dont les rédacteurs de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1789 avaient rêvé ? Ces libertés nous sont tellement naturelles qu’il nous arrive d’oublier le privilège et le confort qu’elles constituent pour chacun d’entre nous. Elles sont comme l’air que l’on respire et cet air se raréfie. Pour être dignes de nos ancêtres qui les ont arrachées et de ce qu’ils nous ont transmis, nous devons prendre la résolution de ne plus rien céder à ces idéologies mortifères.

 

Les lois de notre pays offrent à chacun un cadre qui autorise à parler, écrire et dessiner comme dans peu d’autres endroits dans le monde.

 

Il appartient au Citoyen de s’en emparer. D’exprimer ses opinions et de critiquer celles des autres, qu’elles soient politiques, philosophiques ou religieuses, pourvu que cela reste dans les limites fixées par la loi. »

#DéfendonsLaLiberté


Signé : Alliance de la presse d’information générale, BFMTV, Canal+, Challenges, Charlie Hebdo, CNews, Courrier International, Europe 1, France Télévisions, L’Alsace, L’Angérien libre, L’Avenir de l’Artois, L’Echo de l’Ouest, L’Echo de la Lys, L’Equipe, L’Essor Savoyard, L’Est-Eclair, L’Est républicain, L’Express, L’Hebdo de Charente-Maritime, L’Humanité, L’Humanité Dimanche, L’indicateur des Flandres, L’informateur Corse nouvelle, L’Obs, L’Opinion, L’Union, La Charente Libre, La Croix, La Dépêche du Midi, La Nouvelle République, La Renaissance du Loir-et-Cher, La Renaissance lochoise, La Savoie, La Semaine dans le Boulonnais, La Tribune Républicaine, La Vie, La Vie Corrézienne, La Voix du Nord, Le Bien public, Le Canard Enchaîné, Le Courrier français, Le Courrier de Gironde, Le Courrier de Guadeloupe, Le Courrier de l’Ouest, Le Courrier Picard, Le Dauphiné libéré, Le Figaro, Le Figaro Magazine, Le Journal d’Ici, Le Journal des Flandres, Le Journal du Dimanche, Le Journal du Médoc, Le Journal de Montreuil, Le Journal de Saône-et-Loire, Le Maine Libre, Le Messager, Le Monde, Le Parisien / Aujourd’hui en France, Le Pays Gessien, Le Phare Dunkerquois, Le Point, Le Progrès, Le Républicain Lorrain, Le Réveil de Berck, Le Semeur hebdo, Le Télégramme, Les Dernières Nouvelles d’Alsace, Les Echos, Les Echos du Touquet, LCI, Libération, Libération Champagne, M6, Marianne, Midi Libre, Monaco Matin, Nice Matin, Nord Eclair, Nord Littoral, Ouest France, Paris Match, Paris Normandie, Presse Océan, Radio France, RMC, RTL, Sud Ouest,Télérama, TF1, Var Matin, Vosges Matin.

BLOG-CABESTANY : la « Liberté d’Expression » est notre principale valeur. Mais plus encore que la nôtre, elle est la vôtre. Et c’est pour vous que nous nous battons pour VOUS faire entendre. Car, chers concitoyens, qui aujourd’hui vous donne la parole ?Qui vous écoute ? Qui vous permet de donner votre avis, sinon notre Blog tant malmené par ceux qui monopolisent la parole, veulent nous donner des leçons, veulent nous imposer leurs idées ? Il existe une Opposition à Cabestany. Elle défend vos libertés fondamentales. Ne l’oubliez jamais !

                                                              et continuez à nous écrire :

blog.cabestany@gmail.com

 

 

Conseil Municipal à Cabestany, jeudi 24 septembre 2020 à 18 h 00 !

22 septembre 2020

Courrier des lecteurs –

Colette Appert, pour l’opposition municipale à Cabestany, communique :

Un Conseil Municipal se tiendra le jeudi 24 septembre 2020 à Cabestany, à 18 h 00 précises, dans la Salle Polyvalente du Centre Culturel

La Mairie précise : Accueil du public dans la limite des places disponibles. Masque obligatoire

Ordre du Jour

Approbation du compte-rendu du Conseil municipal du 02 juillet 2020.

Affaire n°01

Conseil municipal : Approbation du Règlement intérieur.

Affaire n°02

Adhésion au groupement de commandes pour l’achat d’électricité du SYDEEL66.

Affaire n°03

Société Publique Locale Perpignan Méditerranée Métropole : Désignation des représentants.

Affaire n°04

Agence d’Urbanisme Catalane (AURCA) : Nouvelle désignation de représentants.

Affaire n°05

SEM Crématiste Catalane : Désignation d’un représentant.

Affaire n°06

Individualisation des subventions versées aux associations au Chapitre 65 du BP 2020.

Affaire n°07

Renouvellement de la convention de partenariat entre la Commune de Cabestany, le COC Omnisports et le District de football des Pyrénées Orientales.

Affaire n°08

Convention 2020-2026 d’utilisation des équipements sportifs à titre gratuit par les associations sportives de Cabestany.

Affaire n°09

Convention 2020-2026 d’utilisation des équipements sportifs à titre gratuit par l’Union COC OMNISPORTS.

Affaire n°10

Approbation du règlement Intérieur d’utilisation des équipements sportifs.

Affaire n°11

Renouvellement de la convention d’objectifs et de financement 2020-2026 avec l’Union COC OMNISPORTS.

Affaire n°12

Répartition intercommunale des charges de fonctionnement des écoles publiques entre commune d’accueil et commune de résidence.

Affaire n°13

Création d’emplois non permanents pour accroissement temporaire d’activité.

Affaire n°14

Convention de prêt à usage agricole : Monsieur GABET AK76.

Affaire n°15

Avis du Conseil Municipal pour ouverture dominicale 2021.

Informations Communauté Urbaine.

Décisions

-o-

« Ai je mauvais esprit ? » écrit Philippe Bilger !

21 septembre 2020

Courrier des lecteurs – ils n’écrivent pas que pour nous mais nous autorisent à les publier sous conditions –

Philippe Bilger ancien magistrat

Philippe Bilger écrit :

19 septembre 2020

 

« La République déglinguée » écrit Maxime Tandonnet

18 septembre 2020

courrier des lecteurs – ils nous autorisent à les reprendre

Lors de son interview du 14 juillet, le président de la République a prononcé une phrase d’un intérêt notable sur le plan de la réflexion politique: « J’ai commis des erreurs ». La formule a été dite et accueillie avec le plus grand naturel, comme banale, habituelle. Or, ce qu’elle recouvre n’a rien de banal. Présider ou diriger un État est une mission d’une exceptionnelle gravité, comme piloter un avion de ligne ou un paquebot, conduire un car scolaire, opérer à cœur ouvert,  voire diriger une entreprise dont dépendent des milliers d’emplois. Imagine-t-on un pilote de ligne ou de paquebot, un conducteur de car scolaire, un chirurgien, un chef d’entreprise déclarer tout simplement, devant ses passagers ou les parents d’enfants qu’il a conduits, devant son patient, ou son conseil d’administration: « J’ai commis des erreurs ». Inconcevable: en de telles circonstances, celui qui commet des erreurs est aussitôt remercié.  En principe, dans une république, une démocratie normale, le dirigeant suprême qui reconnaît, « j’ai commis des erreurs », assume ses responsabilités surtout quand celles-ci ont plongé le pays dans le chaos (gilets jaunes, mouvement social, etc.). Il les assume soit par le recours au peuple, à travers des législatives ou un référendum sur lequel il engage sa responsabilité, soit en démissionnant.

« Un autre chemin » promet-il. Mais là aussi, le slogan, un « autre chemin », après celui du « nouveau monde », de la « transformation » de la « refondation », de la « réinvention », soulève des questions. Le président est élu sur un projet, un style, une posture. La distinction entre le « cap » (ou l’objectif) que l’on conserve et le « chemin », que l’on change, est artificielle. Le peuple – dans le système actuel – vote à la fois pour un cap et pour un chemin. D’ailleurs, le choix d’une politique est toujours le choix d’un chemin, c’est-à-dire de moyens. En changeant de chemin, le chef de l’État rompt le contrat qu’il a conclu avec le peuple par son élection au suffrage universel. Il ruine sa légitimité démocratique.  L’idée qu’un président puisse ainsi, de son libre arbitre, changer de chemin, sans interroger ni la nation par un référendum, ni sa représentation parlementaire, est profondément antidémocratique. Elle signifie que sur une saute d’humeur une lubie ou un changement d’idée, un individu peut, en dehors de toute consultation démocratique, engager le pays sur un chemin ou sur un autre. Mais alors, appeler cela une république ou une démocratie a quelque chose d’indécent.

Maxime TANDONNET

BLOG-CABESTANY : nous nous sommes engagés à ne pas commenter les articles des auteurs qui nous autorisent à les reproduire. Mais si nous les reprenons c’est qu’ils font consensus dans notre Collectif !

et continuez à nous écrire :

blog.cabestany@gmail.com

 

Lucas dit : « Ensauvagement, refus de l’assimilation, sont les deux faces d’un même phénomène »

15 septembre 2020

COURRIER DES LECTEURS

Lucas de Bompas écrit :

« La France a connu un été 2020 meurtrier. Marqué par des crimes épouvantables comme le tabassage du chauffeur de bus de Bayonne ou la tragédie d’Axelle, trainée par des barbares sur des centaines de mètres. Au delà de ces cas symboliques, les vacances des Français, déjà si éprouvés par les contraintes liées au Covid, ont été trop souvent pourries par des bandes de racailles qui ont multiplié les intimidations, les vols et les agressions, suscitant parfois la légitime réaction des habitants et vacanciers comme à Palavas.

Il ne s’agit pas d’une addition de faits divers mais d’un profond phénomène de société. Une partie de la jeunesse d’origine immigrée refuse de s’assimiler et choisit délibérément l’affrontement par rejet d’une société dont elle profite autant qu’elle la hait. Il n’y aucune explication sociale à cet ensauvagement. Cette volonté d’humilier, d’abaisser et de mutiler procède d’une haine absolue pour tout ce que nous représentons. »

Blog-Cabestany écrit : Cher et fidèle lecteur dont le nom (ou peut être le pseudo) est Lucas, vous avez parfaitement le droit, au nom de la Liberté d’Expression, de donner votre avis sur un sujet aussi sensible.

Chez Blog-Cabestany, nous disposons d’un petit logiciel réservé aux professeurs qui corrigent des copies ou aux journalistes qui cherchent à voir si un texte n’est pas du « copié-collé » en provenance d’un autre site. Et nous avons trouvé ce même texte ailleurs sur un site internet sous la signature d’une certaine Nadejda Silanina qui, et cela n’a rien à voir, venait de poster un tweet pour déplorer la disparition de Bernard Debré, « un honnête homme, sincère et dévoué », dit elle. Ce en quoi on lui donne raison.

Et pour retrouver le texte original  envoyé par Lucas, allez directement sur le site internet où il est publié et auquel vous pourrez accéder en faisant juste un clic ci-dessous :

https://observatoiredumensonge.com/2020/09/13/ensauvagement-et-refus-de-lassimilation-les-deux-faces-dun-meme-phenomene/

AVIS : Chers lecteurs de ce blog, vous avez le droit d’exprimer vos opinions, et nous le droit de les reprendre ou non.  Mais si vous recopiez le texte d’un journal, d’un livre, d’un site, ayez la gentillesse de le préciser et de citer votre source. Ce qui n’enlèvera rien à la force de votre propos. Merci

et continuez à nous écrire :

blog.cabestany@gmail.com

 

 

L’Éditorial du Collectif de rédaction de Blog-Cabestany !

11 septembre 2020

courrier des lecteurs

« les chiens aboient, la caravane passe ». Des mots que l’on prête à Lysimaque « le Macédonien », disciple d’Aristote, Général qui conduisait l’une des armées d’Alexandre le Grand. Arrivé en Anatolie,  au 4ème siècle avant Jésus-Christ,  il doit passer par un défilé. Les ennemis, des barbares, dix fois supérieurs en nombre, hurlent et gesticulent dans le plus grand désordre, savourant déjà leur victoire. Ils excitent de grands chiens, des dogues assoiffés de sang qui aboient pour faire peur. Lysimaque fait croire qu’il n’est que l’avant garde d’une puissante armée qui aurait établi son campement en arrière à un jour de marche de là. Les ennemis et leurs chiens, pressés d’en découdre,  se précipitent sur le lieu supposé de cette armée qui n’existe pas et abandonnent leurs positions. Pendant ce temps, Lysimaque franchit le défilé avec sa caravane sans combattre. « Patience et longueur de temps font plus que force ni que rage » écrivait le fabuliste Jean de la Fontaine.

 

La campagne des municipales est déjà loin derrière nous. L’élection date maintenant de six mois. Il n’y aura eu qu’un tour. Et on ne va pas se lancer dans la prochaine campagne. Cela n’aurait aucun sens.

Et pour tout dire chez Blog-Cabestany on n’a plus l’envie. On a perdu l’inspiration. Nos soutiens institutionnels, eux mêmes, ne voient pas ce qu’ils pourraient nous apporter de plus en dehors de toute période électorale. Seule une large partie de nos lecteurs nous reste encore fidèle. Car il est d’autres priorités en cette période et nous sommes bien d’accord avec cette analyse.

Blog-Cabestany n’a jamais cherché à se confondre avec l’opposition. Ni à interférer par son action. Chacun son rôle ! Ce sont d’anciens journalistes qui nous auront enseigné les règles de ce qu’il convient ou non de faire. Nous avons soutenu Colette Appert – sans réserves – car telles étaient nos convictions qui d’ailleurs n’ont pas changé. Nous continuerons donc de le faire car pour nous l’opposition à Cabestany c’est ELLE.

Beaucoup de nos concitoyens ne se sont pas déplacés aux urnes à cause de la situation sanitaire engendrée par ce virus envoyé par l’une des plus inquiétantes dictatures communistes à avoir jamais sévi sur notre planète. Qui a inventé des nouveaux moyens pour nous dominer économiquement. Et qui ne cesse de renforcer son potentiel militaire. Pourquoi ? Mais en ce qui concerne l’élection à Cabestany on ne refera pas la match. La démocratie a parlé. Et avec deux listes d’opposition, l’une de Droite et l’autre placée sous le signe zodiacal du « Caméléon », à quoi pouvait t’on s’attendre d’autre ? Les vainqueurs auront été élus avec les voix de moins d’un électeur sur cinq. ALORS…. est ce vraiment une raison pour nous faire supporter ces débordements d’auto satisfaction intempestifs qui ne sont à nos yeux que des bouffonneries ? Cela justifie t’il ce mépris affiché à notre égard et  qui n’élève guère le débat ?

NOUS… on sait que l’on s’en reprend pour six longues années de gouvernance improbable et brouillonne. D’endettement continu. De constructions bâclées, hideuses, non fonctionnelles. De budgets non préparés, improbables où l’on fait n’importe quoi et lorsque l’addition arrive, pour la payer et boucher les trous, on fait les poches des citoyens.

Oui, on a bien envie de se mettre en retrait sauf que les vainqueurs dans cette ville n’ont hélas pas la victoire modeste. Il suffit de lire ce qu’on nous envoie. L’un d’entre vous nous écrit, à nous qui comptons plusieurs gaullistes dans nos rangs  : « vous les fachos on vous a donné la punition !? » (pour les communistes tous les autres sont sans doute forcément des fachos).  Ou, pour paraphraser le film « Les Tontons Flingueurs », on reçoit : « C’est aux quatre coins de Cabestany que aussi bien vous, que P…, ou Colette, on a éparpillés par petits bouts, dynamités, dispersés, ventilés façon puzzle»

Pauvres fous que vous êtes, aussi vaniteux qu’inconséquents !  Mais peut être n’est ce qu’une stratégie pour nous provoquer ? Et personne ne nous oblige à tomber dans le panneau !

Pourtant, en lisant les commentaires que nous adressent nos adversaires, on comprend immédiatement la mentalité dominante dans cette ville où la majorité ne pense qu’à diviser plutôt qu’à rassembler. Pourquoi la gestion de la ville est elle accompagnée de tant de sectarisme et de discrimination plutôt que de considérer que tous les citoyens devraient être unis pour affronter les mêmes problèmes. Ce en quoi on a besoin de l’opposition. La stratégie de la mairie étant le signe d’une idéologie qui s’accroche comme un mollusque sur son rocher. Mais une idéologie à l’agonie !

Et puis pourquoi nous balancer dans les gencives la victoire de Monsieur Aliot comme une offense dont nous serions responsables ? C’était à Perpignan et pas à Cabestany. Et la victoire de Louis Aliot, même s’il n’est pas de notre camp, est aussi légitime à nos yeux que celle de Jean Vila. Et quel rôle auront bien pu jouer les « marcheurs » lorsqu’on nous explique qu’au premier tour un candidat étiqueté Marine fait le plein de ses voix et que son score ne pourra jamais être supérieur au deuxième tour ? Car on présuppose, mais ne sommes pas devins, que la Gauche n’a pas voté pour Monsieur Aliot au deuxième tour.

On pense que nos élus de l’opposition ont bien du courage et il va leur en falloir. Et en ce qui concerne Colette Appert on n’a aucun inquiétude sur le fait qu’elle continuera de faire ce qu’elle a toujours fait : défendre nos intérêts. Respecter ceux qui se sont déplacés pour voter pour elle.

Mais ne vous attendez pas à ce qu’on écrive tous les jours sur ce Blog alors que vous faites tout – et plus encore – pour nous provoquer. « Les chiens aboient, la caravane passe ! » disait donc Lysimaque, il y a seulement 24 siècles. Ne nous confondez pas avec ce pauvre taureau dans l’arène qui fonce aveuglement sur la cape du toréador juste parce qu’elle est rouge. La couleur des cocos !

Et sur ce, bon week end !

continuez à nous écrire :

blog.cabestany@gmail.com

 

Courrier des lecteurs de Blog-Cabestany : vos commentaires !

8 septembre 2020

Courrier des lecteurs – sans commentaires –

Colette Appert écrit :

Pour ma part, en tant qu’élue je me dois de dénoncer, d’informer et d’alerter la population et la municipalité en place (qui est dans le déni le plus complet) sur les « incivilités » chaque jour plus importantes dans notre commune. Objectif : ouvrir les yeux des responsables élus en place (il serait temps que ceux-ci sortent de leur monde merveilleux) afin que les dispositions qui s’imposent soient prises.
Je remercie le collectif du Blog Cabestany toujours à mes côtés dans ce travail quotidien.

L’un de nos fidèles lecteurs qui a l’habitude d’écrire des choses qui ont du sens, fait ce commentaire :

Tout comme l’ensemble des autres communes de France, la commune de Cabestany est soumise aux lois intangible des rapports de causes à effets. En effet, les domaines de la sécurité et de la tranquillité publique sont une des fonctions « régalienne » d’un maire. Il se doit de s’adapter en fonction des besoins de ses administré(e)s mais aussi et surtout avec la tendance des communes voisines afin de maintenir une certaine cohérence d’ensemble. Hors je constate que la tendance politique en matière de sécurité et de lutte contre la délinquance sur la ville de Perpignan est depuis bien une décennie un cheval de bataille à juste titre. La délinquance aussi s’adapte naturellement au climat et mesures de cette politique de prévention et de répression en débordant sur des zones à moindre risques pour leurs méfaits. Dans le jargon professionnel on appelle cela l’effet « tache d’huile ». Rien d’étonnant mais de plus navrant de voir sa commune sous l’emprise de ce phénomène qui est une cause a effet dont le village et ses administrés en subiront les dommages collatéraux. Dans un deuxième temps vous noterez un sentiment d’insécurité croissant qui se changera en insécurité. Même sans aller vers une montée exponentielle d’une délinquance probable. Économiquement ce ne sera pas top pour la valeur foncière et le développement Economique. Je note que Perpignan s’est doté d’une police municipale armée et formée et que la commune de Cabestany a une police municipale « végétative » (en termes de comparaison de mission uniquement car je ne doute aucunement des compétences du personnel). Au maire de faire le nécessaire et aux administré(e)s de lui faire entendre.

Blog-Cabestany : Merci à tous. Pour nous c’est suffisamment explicite et ne mérite pas que nous y rajoutions le moindre commentaire !

 

CABESTANY, VILLE DANGEREUSE ?

7 septembre 2020

COURRIER DES LECTEURS

  Notre article de rentrée nous aura valu une volée de bois vert. Des critiques, des reproches et même quelques insultes qui nous laissent heureusement indifférents. Serait on en train de toucher là où ça fait mal chez les « Bisounours » pour lesquels tout est merveilleux et tout va bien à Cabestany  ? On aura reçu aussi beaucoup d’encouragements ! Merci.

      Ainsi, aurait t’on ainsi indisposé plusieurs Cabestanyencs, dont celui ci, qui se reconnaitra, qui se dit être un lecteur attentif de notre blog « pourri » (il n’est pas obligé de le lire), qui se prétend de gauche (laquelle ?), qui se dit proche de la Mairie (ça veut dire quoi ?), et qui nous écrit :

« il n’y a pas eu à Cabestany, cet été, plus de cambriolages et plus d’agressions que d’habitude »

     Comme on adore cette expression «plus que d’habitude », qu’on pourrait presque prendre comme un aveu !

     Sauf….  qu’on lui fera remarquer que dans notre article on n’a jamais parlé de cambriolages ou d’agressions qui auraient eu lieu cet été à Cabestany. Car même, s’il y a pu avoir des cambriolages ou des agressions cet été, on n’en sait foutre rien. On n’a pas d’informations sur le sujet. Et on n’a pas pour habitude de parler de ce qu’on ne sait pas. Ce qui serait de la pure mauvaise foi. On ne fonctionne pas comme cela. Mais peut être que ce fidèle lecteur de notre blog « pourri » en sait plus que nous et serait en mesure de nous informer ? Nous, on pense qu’il ferait mieux de la fermer et c’est sans doute ce que ses soi-disant amis de la Mairie devraient lui conseiller de faire  !

  A moins qu’il ne soit un de leurs agents, plutôt maladroit et incompétent, pour ce qui de leur propagande mensongère !

    Nous… On aura juste écrit que dans nos rues, cet été, il semble bien qu’il y aura eu beaucoup d’allées et venues. De façon inhabituelle pour notre petite ville. On aura remarqué beaucoup d’inconnus en train de déambuler, regarder nos maisons, paraissant s’intéresser à nos activités domestiques. Nous cassant les pieds en venant à tout bout de champ, tôt le matin, tard le soir, pendant la sieste, sonner à nos portes pour nous proposer des services incongrus, des produits divers de provenance douteuse. Nous raconter des « carabistouilles » ! Tout cela de façon intrusive. On aura remarqué toujours les mêmes véhicules, pas vraiment récents, semblant mal entretenus, immatriculés souvent dans un autre département,  n’appartenant pas à nos voisins ou à des vacanciers ayant loué chez l’habitant, passant et repassant lentement, sans raison apparente et plusieurs jours de suite.

       D’autres nous auront écrit pour nous dire avoir constaté sous leurs fenêtres des présumés points de deal s’organisant à la va-vite, durant à peine quelques minutes, avec l’arrivée subite de plusieurs deux roues, plusieurs véhicules arrivant de tous côtés. Et ce qui ressemblait à des échanges furtifs. Avant que tous les protagonistes de ces rassemblements ne repartent aussi vite qu’ils étaient venus.

     Et il y aura eu ces conducteurs de deux-roues, qu’on connait, et dont les parents ne font rien pour éduquer leurs enfants. Attendant que l’école s’en charge, sans doute. Des jeunes et des moins jeunes, sans casque, avec des pots d’échappement bruyants (dans l’illégalité) et repassant des dizaines de fois sous nos fenêtres, parfois des heures durant. Dans nos rue défoncées. Pour bruler inutilement du carburant que ne doit pas leur couter bien cher, bien nous enfumer, nous casser les oreilles, nous énerver. Pourquoi ne vont ils pas faire les « cons » sur la route de la déchetterie dont on voudrait bien que les rues du centre ville y ressemblent. En espérant – pour eux – qu’un jour une personne excédée ne commettra pas un geste de colère irréparable. Mais on n’a jamais non plus utilisé le mot de « rodéo »

Notre vie n’aura guère été tranquille à Cabestany cet été, cela personne ne pourra le contester. Bien de nos ainés qui n’ont pas les moyens de partir en vacances, qui ne conduisent plus, qui aspirent au calme et à la sécurité, nous auront fait part de leur exaspération ou de leur profonde inquiétude devant une situation dont ceux qui devraient s’en préoccuper, disent ils, leur donnent plutôt l’impression qu’ils n’en  ont rien à foutre !?

Pour le reste, si vous voulez bien, ne nous faites pas dire ce qu’on a pas dit !!!

continuez à nous écrire :

blog.cabestany@gmail.com

 

C’est la rentrée à Cabestany !

4 septembre 2020

Courrier des lecteurs

La tribune de l’opposition dans le numéro de septembre 2020 du Cabes’infos

  Pour l’opposition c’est la rentrée à Cabestany. Pour Blog-Cabestany, le fait marquant est le départ sous d’autres cieux et pour des raisons professionnelles et affectives de la délicieuse Alicia dite « la chipie ». Nous avons perdu notre muse et notre petite fourmi travailleuse. Nous avons perdu la chef d’orchestre de notre blog.

     Qui…. maintenant pour répondre désormais à vos mails de façon personnelle à 3 heures du matin, nous prendre au téléphone le dimanche après midi pendant la sieste, suivre les événements mondiaux sur C.N.N.,  rédiger le prochain article du Blog sur sa tablette, allongée sur la sable à Canet, tout en préparant le prochain cours magistral pour ses étudiants ?

     Qui… maintenant pour être disponible 365 jours par an et 24 heures sur 24. Et bénévole, avec une bonne imprimante, connaissant bien la galaxie Linux, et capable d’écrire sans fautes ?

     On a bien reçu quelques propositions mais le Collectif de Blog-Cabestany a ses exigences. Un/e candidate d’un niveau  maitrise ou doctorat, mais aussi d’une grande culture, littéraire mais un peu scientifique, féru d’Histoire, artiste, polyglotte, connaissant l’informatique, s’intéressant à la politique, la géopolitique. Sportif et écolo. Capable de dévorer les médias à peine sorti du lit. Avec un carnet d’adresses impressionnant. Bénévole, dévoué, et souriant. Heureusement on en demande pas autant à nos ministres !

     Et avec des idées de Droite, et prêt à soutenir Colette Appert sans réserves. Et pourquoi pas Gaulliste ? Et pas question de lui laisser les mains libres !

     Quelqu’un aimant les Catalans, mais aussi les Bretons ou les Corses ! Quelqu’un ayant du respect pour les Anciens Combattants, nos Ainés, les Pieds Noirs et bien d’autres que cette Mairie parait délaisser.

     Quelqu’un qui aurait de bonnes connaissances juridiques, capable de se débrouiller avec nos webmasters Montpelliérains, nos hébergeurs américains qui n’en veulent qu’à notre Carte Bleue. Mais préférerez une American Express ! Quelqu’un/e  capable aussi de se coordonner avec ceux qui ont concourus jusqu’à aujourd’hui  à la rédaction de Blog-Cabestany. Une avocate à Paris, des profs de littérature Normands et Niçois, un prof d’histoire à Versailles, des journalistes ou anciens journalistes à La Baule, Dinard ou Paris, des élus ou anciens élus qui nous soutiennent. Et la liste est loin d’être exhaustive.

      Et puis quelqu’un ayant la fibre développement durable, mais pas de ces ayatollahs faisant de la politique plutôt que de l’écologie, vert à l’extérieur mais rouge dedans, amis des communistes, opportunistes jusqu’à la nausée, ne désirant que de voir la France envahie par des migrants.

     Et quelqu’un qui comme nous déteste les Populistes, les extrémistes et Macron cet usurpateur qui nous gouverne mais qui pense plutôt à se reconvertir au Liban, ou chez General Electric.

     Une perle rare quoi ! En attendant …….

     Et vous chers amis lecteurs, qui êtes restés à Cabestany durant tout l’été, vous nous avez écrit que jamais vous n’aviez vu autant de visages inconnus trainer sur nos trottoirs. Regardant tout. Paraissant s’intéresser à tout, à nos maisons, à nos jardins, à nos voitures, à nos habitudes et nos déplacements. Allant jusqu’à sonner pour demander si c’est toujours la famille Sanchez qui habite la maison voisine où la boite aux lettres n’a pas de nom, et pour savoir si nos voisins – qui ne s’appellent bien sur pas Sanchez –  sont partis en vacances et quand ils rentrent.

     Sans faire partie d’une quelconque association nous aurons du jouer malgré nous  les Voisins Vigilants. Nous faisant injurier ou menacer lorsque nous prenions note des immatriculations de certains véhicules étrangers à nos rues et semblant marauder. Et même des photos. Et l’un de ces inconnus nous aura lancé « heureusement que ce n’est pas comme cela dans tous les quartiers à Cabestany ». Que voulait il dire ? Mais il est des quartiers à Cabestany où les gens seraient naïfs et peu méfiants, selon vos dires. Ou aveuglés par une idéologie « Bisounours ».

     On aura sonné à notre porte pour nous proposer dans une boite à chaussures des abricots qui auraient pu été cueillis à l’insu des propriétaires. Pour nous vendre les objets les plus divers et les plus hétéroclites, trop bon marché et dont n’avions pas besoin (tombés du camion?). On nous aura proposé de nous  tondre la pelouse ou repeindre le casot (sans facture). Ou d’envoyer une « copine » venir faire le ménage chez nous.

Mais on connait hélas aussi, certains de nos amis, qui travaillant à Toulouse s’inquiètent pour leur avenir. Des petits commerçants ou artisans au bord de la faillite. Un ingénieur qui se propose de gagner sa vie et nourrir ses enfants  en venant tailler l’olivier ou faire du bricolage ou n’importe quoi ! Et nous ne méprisons personne qui en difficulté est prêt à tout pour gagner sa vie. Mais honnêtement !!!

    Une personne âgée nous aura demandé si elle n’avait pas eu tort de fermer sa porte à un couple parlant à peine le français qui lui proposait de lui montrer :  » comment remplir le formulaire administratif pour demander une « indemnité de confinement » réservée aux plus de 65 ans ! Parce que çà existe ? Et on en passe. Et heureusement que nous ne sommes pas paranos, car pour la vente d’herbes aromatiques ou de farine, il n’y aura jamais eu de confinement. Ce monde devient cruel et dangereux sans parler de la menace virale qui pèse sur nos têtes.

  Et il nous aura fallu intervenir pour faire sortir de la piscine de nos voisins partis en vacances une bande de jeunes venus de Perpignan et prétendant en avoir l’autorisation. Et avant de partir ils nous auront réclamé à boire, de l’argent, et menacés de revenir avec des copains à eux. « On va tout péter » étant leur seule façon de communiquer !

    Ensauvagement de la société ? On n’a pas la réponse et on ne fera pas de la récupération politique mais puisque la mairie semble ne rien faire, à vous entendre, qui nous interdira de faire poser des grilles, des alarmes et même des caméras chez nous ? Qui nous redonnera un peu de cette confiance perdue ? A croire que nos élus de tous bords veulent nous jeter dans les bras des Populistes.

     Et personne ne pourra nous empêcher de surveiller la maison de nos voisins, surtout s’ils sont âgés et de leur proposer de nous déranger à n’importe quelle heure du jour ou de la nuit s’ils pensent avoir besoin qu’on les protège. C’est ce qu’on appelle de la Solidarité !

     Lorsque la puissance publique ne fait plus rien pour le protéger, et il ne s’agit aucunement de mettre en cause nos policiers ou nos gendarmes, le citoyen a le droit d’assurer par lui même sa propre sécurité. Un devoir et une obligation pour sa survie. La défaillance de nos institutions, le laxisme ou la carence de nos élus nationaux ou locaux en étant la cause.

Bonne rentrée ! Et sans Alicia à quand le prochain article sur notre blog ? Ne soyez pas trop pressés !

Si l’on ne répond plus de façon personnelle à vos messages, on est toujours capables de vous lire. Bon courage à vous tous qui nous écrivez encore, en ces temps difficiles ! Nous, nous ne lacherons rien !

continuez à nous écrire :

blog.cabestany@gmail.com