« Les véritables scénarios de 2017 » : l’article vérité de notre ami Maxime Tandonnet !

19 janvier 2017 by

maxime_tandonnetMaxime Tandonnet tient l’un des blogs les plus courus par les observateurs politiques en ce moment. En parallèle avec sa carrière de haut fonctionnaire, il est écrivain, essayiste, journaliste, et décrypte l’actualité politique. Il est passé – entre autres – par Sciences-Po. Il fut diplomate. Il est surtout connu pour avoir intégré le cabinet de Nicolas Sarkozy au Ministère de l’Intérieur, en 2005 comme conseiller technique en charge des problèmes d’immigration. En 2007, il suit Nicolas Sarkozy à l’Élysée, devient l’un de ses plus proches collaborateurs à la tête d’une équipe de conseillers. Il  renseigne et  conseille le Président  sur les problèmes d’immigration, de relations avec les pays susceptibles d’en être à l’origine, d’intégration des populations étrangères – provisoirement ou non – sur notre sol, avec clairvoyance et lucidité. Il y a plus de dix ans, sans pouvoir évidemment donner d’échéancier, il prédisait que nous aurions – un jour très prochain – à faire face à des flux de migrants, et que l’Europe, la France devaient les anticiper et définir une stratégie précise. Avec réalisme, pragmatisme,  sans tomber dans les excès ou les extrêmes. Sans laisser les partis politiques en faire leur fond de commerce. Sans laisser certains nous instrumentaliser, déformer la vérité, ou au contraire nous la cacher, en fonction de dogmes politiques sans rapport avec la réalité. Sinon disait il, on fera les choses dans l’improvisation sous le poids des événements, sous l’influence de l’opinion. Il a même écrit des ouvrages sur le sujet qui font autorité. Que nous avons dans notre bibliothèque à portée de main et auxquels nous nous référons de temps à autres.  Que nous avons lu avec un grand intérêt. Mais que n’ont surement pas lu, nos politiques ou dirigeants ! Où alors ils n’en auront RIEN retenu. Et nous pour le moment, par rapport à d’autres migrations probables à venir, infiniment plus nombreuses, n’avons sans doute encore rien vu !    Y sommes nous donc préparés ?

On vous mettra en ligne – une prochaine fois  –  les commentaires de Maxime concernant le Brexit. Liés à l’immigration mais liés aussi à une incapacité de l’Europe à jouer son rôle. Les Français, durant l’été 2016, auraient voté à quelques 52%, comme les britanniques, la sortie de l’Europe. Cela pèsera t’il dans la balance, lors des Présidentielles ?  Nous restons à l’affût du moindre sondage qui pourrait nous en dire plus. Mais, pour le moment….. on ne voit rien venir !

-o-

L’article de Maxime Tandonnet sur les scénarios possibles pour  2017

Notre ami Maxime écrit : Le monde médiatique ne voit de l’année politique 2017 que l’écume des choses. L’attention se polarise sur la seule élection présidentielle. En effet, il est infiniment plus attractif de limiter la vie électorale à une bataille de quelques personnages. Le sensationnel, l’émotionnel, le romanesque dominent ainsi les esprits. Or, cette présentation, quasi généralisée, est largement trompeuse. En 2017 se tiendront deux élections: présidentielles et législatives. Le chef de l’État ne dispose pas ou peu de pouvoirs propres. Il ne peut décider et agir qu’avec l’appui d’une majorité parlementaire qui vote les lois et contrôle le gouvernement, pouvant renverser le Premier ministre et les ministres. Dès lors, on ne peut avoir de vision de l’avenir qu’en combinant les résultats des deux élections. Au stade actuel, 5 scénarios sont envisageables:

  • Une victoire de François Fillon suivi d’un succès des Républicains aux législatives: tel est l’unique scénario qui assure pour les cinq ans à venir la possibilité d’un gouvernement effectif de la France et la poursuite du système de majorité présidentielle qui domine les institutions depuis les années 1960. (Chances: 40%)
  • Une victoire de M. Macron aux présidentielles. Dès lors que celui-ci, situé au centre gauche, n’émane pas d’une force politique particulière, il est improbable qu’il puisse disposer d’une majorité stable. Il serait plus ou moins soutenu par une coalition instable centre-gauche/centre droite, sous les feux de la gauche et de la droite: après un bref état de grâce, une période d’instabilité politique s’ouvrirait renvoyant aux époques troubles de la IIIe et de la IVe Républiques. (Chances: 20%)
  • Une victoire de Mme Le Pen aux présidentielles, serait suivie d’élections législatives sans doutes marquées par des désistements droite/gauche puis une situation où le chef de l’Etat se verrait dépourvu de toute majorité et de toute possibilité de soutien parlementaire: d’où une paralysie totale, aucune réforme envisageable, impossibilité absolue de nommer un Premier ministre et de gouverner (y compris par référendum, supposant une proposition du Premier ministre). On peut imaginer soit une marginalisation radicale de l’institution présidentielle, soit un séisme politique, une crise majeure de six à douze mois, provoquant un blocage du pays, et s’achevant par de nouvelles élections. (Chances 15%)
  • Une victoire surprise d’un candidat socialiste à la suite d’une campagne éclair d’une puissance exceptionnelle (M. Valls, M. Montebourg, M. Hamon), marquée par un retournement spectaculaire de l’opinion. Une telle victoire à l’arraché, avec un score très faible au premier tour, à la faveur d’une deuxième tour face à Mme Le Pen, ne permettrait sans doute pas d’obtenir une majorité aux législatives tant le rejet du pouvoir socialiste est fort dans l’opinion. Dès lors, on entrerait dans une cohabitation conflictuelle entre un chef de l’État de gauche et une majorité de droite du type 1986-1988, ou 1993-1995. Mais le président ne serait pas Mitterrand – avec ses défauts mais aussi sa finesse politique. Au regard du niveau intellectuel des candidats socialistes tel que nous le constatons, il faut s’attendre au pire. (Chances 15%)
  • Autre: à ce stade, moins de 4 mois avant le scrutins, la percée d’un autre candidat, par exemple une surprise venue de la société civile aux présidentielles semble improbable mais ne peut être exclue dans le climat actuel d’exaspération  de la population. (Chances 10%).

signé : Maxime TANDONNET

-o-

Avec l’autorisation permanente de Maxime Tandonnet donnée à Blog-Cabestany – qui partage ses idées et a des rapports privilégiés avec plusieurs de ses amis –  de reprendre tout ou partie de ses écrits, ce que nous n’avons jamais fait ou ne ferons jamais sans le citer, comme nous citons toujours nos sources. Et nous préférons reprendre – dans son jus – l’article d’un ami ou d’une amie, plutôt que de se livrer au petit jeu du « copié-collé ».

Vos commentaires adressés à notre BLOG seront comme toujours les bienvenus !!!!!

et retrouvez son blog en cliquant sur le lien ci-dessous :

https://maximetandonnet.wordpress.com/

ou suivez ses rubriques dans  « Le Figaro » ou son  prolongement numérique :

http://www.lefigaro.fr/vox/politique/2017/01/13/31001-20170113ARTFIG00342-maxime-tandonnet-la-classe-politique-est-en-quete-permanente-d-un-bouc-emissaire.php

« Continuez à vous battre pour NOS idées », nous écrit Gersende !

15 janvier 2017 by

Gersende dit :  je vous envoie ma prose, comme promis mais avec quelques jours de retard. J’avais  …… la grippe !

Postmaster répond : la grippe ! Au 21ème siècle, on peut encore avoir la grippe ? 

-o-

marie-olympe-de-gougesOlympe de Gouges

Gersende écrit :

«  » Chers amis, bonne année à vous tous de la rédaction de Blog-Cabestany, bonne année à nos élus de la Droite Républicaine et leurs amis,  bonne année à tous vos lecteurs et à tous mes concitoyens de Cabestany où je regrette de ne pouvoir venir plus souvent, l’actualité politique étant intense en ce début d’année 2017 avec une Primaire et des élections diverses. Une Primaire que je m’étonne un peu que vous passiez sous silence ! Mais vous avez sans doute vos raisons.

L’année 2016 restera pour moi une année « horrible », l’année des attentats qui ont endeuillé Nice, qui ont vu ce prêtre assassiné de façon odieuse par des individus qui ne peuvent pas prétendre appartenir à l’espèce humaine, ni même se réclamer d’une quelconque religion dont ils ne font que la faire haïr de tous et stigmatiser ceux de la même origine qu’eux.

J’ai suivi avec intérêt, amusement, interrogation, réflexion votre opération « Crèches de Noël » dont vous ne m’aviez pas parlé, et qui en effet ne semblait pas préméditée. Et qui a été suivie aux quatre coins de l’hexagone par des gens qui ont découvert en même temps que vous existiez. Que Cabestany existait. Et qu’il y avait des gens qui pensaient comme eux ! J’ai parcouru les mails que vous avez bien voulu me faire parvenir. Des mails qui commentaient votre mise en ligne d’image de crèches et « bondieuseries » parfois malicieuses et j’ai été parcourue de frissons à la lecture de certains commentaires de la part de personnes prétendant être des Cabestanyencs défenseurs de la démocratie. Des mails qui frisaient parfois l’hystérie.

Alors comment passer sous silence cette affaire de crèche installée par un Maire dans un petit village de notre France rurale. Une crèche fabriquée avec des petits bouts de tissus, de bois, de papier et carton de récupération, par des handicapés. Une crèche installée pour que le citoyen donne quelque obole à ceux qui avaient fabriqué cette crèche. Et il aura fallu que des imbéciles appartenant à une association de défense de « je ne sais quoi », fassent condamner le maire à une amende. Ce même Maire aura demandé à l’association qui l’a fait condamner si le montant de l’amende qu’il a tenu à payer de ses propres deniers serait reversé aux handicapés. Il attend encore. Pendant que l’association doit surement sabler le champagne pour fêter cette bien lamentable victoire. Voilà où le dogmatisme de certains peut conduire dans notre belle France si on n’y prend garde et si on laisse des coupeurs de tête faire la loi au nom de la République.

N’oublions pas que nous sommes à Cabestany où depuis 40 ans se sont agglutinés tous les bolcheviques des P.O. qui y vivent de façon communautariste comme en cercle fermé. Les urnes en témoignent. Alors qu’à Canet ou Saint Cyprien vous n’auriez pas eu les mêmes réactions épidermiques comme celle de gens à Cabestany dont l’espèce est en voie de disparition. Et d’ailleurs j’ai lu ce commentaire d’un citoyen de Saleilles qui vous dit que vous avez beaucoup de courage, que vos élus sont des gens qui se bougent et font le job. Vous m’avez transmise aussi des mails d’encouragement. Cela devrait vous inciter à continuer votre combat pour nos idées.

Et puis à Cabestany, il n’y a pas que des bouffeurs de curé, des obsédés d’un concept de laïcité qui prouvent qu’ils n’ont jamais lu la loi de 1905 ou qu’ils n’ont rien compris. Dites vous que dans certaines villes du 9.3 on aurait déjà mis le feu à ce qui vous sert de local car il est des zones de non-droit où la république a baissé les bras et laissé faire. Il ne faut pas que cela arrive un jour dans notre ville. Je crois savoir que Monsieur le Maire de Cabestany, et ce serait plutôt à vous de m’en dire davantage, lorsqu’il est besoin de restaurer notre église, y contribue avec les deniers publics sans trop rechigner.

Et dites vous que ce monde n’est pas parfait. Rien que cette pseudo « Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen » de 1789 qui est une imposture lorsqu’on découvre que ceux qui l’ont rédigé n’ont jamais considéré que le mot Homme recouvrait l’espèce humaine et donc des hommes aussi bien que des femmes. Ceux qui ont écrit cette déclaration des Droits de l’Homme l’ont écrite pour les hommes seuls, les mâles. Les femmes, des femelles pour les révolutionnaires, étant juste bonne à procréer, et faire la cuisine, et ne pas se mêler de politique. Et il aura fallu attendre le Général de Gaulle en 1944 pour donner le droit de vote aux femmes.

La Droite Républicaine, emmenée par Colette Appert, aurait bien voulu que l’on donne le nom d’ « Olympe de Gouges » à l’une de nos rues. Cette Olympe était une femme révolutionnaire, féministe, qui se battait pour les libertés, pour l’égalité entre les hommes et les femmes. A l’époque, à l’Assemblée, les femmes n’étaient admises qu’en spectatrices. On les appelait de façon péjorative, les « tricoteuses » qui n’avaient pas le droit de manifester, même pour éventuellement applaudir, de tousser, d’éternuer, et de faire du bruit à part celui de leurs aiguilles à tricoter. Et jamais on n’admettra à l’époque qu’une femme monte à la tribune pour défendre ses idées, même pour dire qu’elle était d’accord.  Marie Gouze, femme du peuple, dont le nom « Olympe de Gouges » était le nom d’actrice, n’avait aucune lignée aristocratique. Elle combattit entre autres et peut être plus que tout, l’esclavage. A la tête d’une petit troupe de théâtre elle montait des saynètes jouées de façon improvisées dans les rues, sur des places, dans des jardins et autres lieux publics pour faire avancer les libertés individuelles. Elle dénonça l’autoritarisme dictatorial de Robespierre, psychopathe syphilitique, atteint de troubles de démence liés à sa maladie, ce qui lui aura valu – à lui – le droit d’avoir sa rue. Robespierre qui enverra des milliers de citoyens innocents, jusqu’à des religieuses à la guillotine, et réservera le même sort à Olympe qui finira aussi sur l’échafaud. La dernière parole de cette Olympe aura été pour dire : « Les femmes sont les égales des hommes pour se faire couper la tête. Pas pour s’exprimer en montant à la Tribune ».

Et c’est sur cette pseudo Déclaration des droits de l’Homme,  datant de la période Révolutionnaire, machiste, injuste, inégalitaire, discriminatoire,  que certains s’appuient pour se glorifier d’appartenir à des associations anti racistes, anti tout et anti n’importe quoi, qui ne sont le plus souvent que des paravents pour endormir le bon peuple et lui faire rentrer dans le crane des idées gauchisantes. A Cabestany on dirait : « Progressistes ».

Mais dans ce pays, tous ces bien-pensants sont davantage préoccupés par cet « immense » problème des crèches plutôt que – par exemple –  la lutte contre la pauvreté. Que des SDF meurent tous les jours dans la rue n’est pas un problème suffisamment valorisant au regard de la supposée grandeur de leur idées philosophiques. «  »

Bon dimanche

Colette Appert, de Cabestany, plébiscitée par NOS militants pour avoir rejoint le comité de soutien de François Fillon pour les Présidentielles !

12 janvier 2017 by

2017-01-11_144104

Vous en avez eu la primeur avec nos amis du Journal Catalan.com

http://www.le-journal-catalan.com/

Vous retrouverez cette même info dans les autres médias locaux, dans les jours à venir.

Maïté Sanchez-Schmid, qui représentait le candidat François Fillon pour la Primaire de la Droite et du Centre dans les P.O. a demandé à Colette Appert, de rejoindre son comité de soutien politique en vue de la campagne à venir de celui qui défendra nos valeurs  lors de la prochaine élection présidentielle. Peut être doit on dire « Comité de Campagne » ou « Comité Fillon », plus simplement. Un plébiscite de tous ceux qui soutiennent François Fillon, et reconnaissent en Colette Appert, une personnalité politique incontournable dans le paysage politique local.

On savait, ou plutôt on croyait savoir, ce qui n’est pas exactement la même chose, quel était le candidat préféré de Colette Appert pour la Primaire de la Droite et du Centre. Car Colette Appert s’était bien gardée de dire à qui allait sa préférence, que ce soit en public ou en privé. Se retranchant derrière un mutisme et une neutralité absolue qui lui aura permis d’organiser de façon optimale le scrutin de cette primaire à Cabestany. Une question de crédibilité.

Et puis, si à Cabestany, nous étions divisés sur le choix d’un candidat, comme partout ailleurs, la victoire de François Fillon nous a tous rassemblés. C’est donc avec un immense plaisir que nous voyons Colette Appert entrer en action pour prolonger cette victoire en vue d’une élection que nous souhaitons tous voir remportée par notre candidat de la Droite Républicaine. Sans omettre de parler de l’efficacité qu’a toujours montrée notre amie Maïté Sanchez-Schmid, de Bruxelles à Perpignan, pour défendre nos idées mais aussi  l’intérêt général de notre pays. 

Pour la campagne de la Primaire de la Droite et du Centre, BLOG-CABESTANY n’avait pris position POUR personne, ni CONTRE personne. Déclarant que le vainqueur de cette primaire serait notre champion. Et c’est le cas. Une question de circonstances car au départ nous avions décidé de relayer de façon équitable la campagne de tous les candidats. Nous avions contacté ou avions été contactés par leurs équipes de campagne et étions en relation avec les sept candidats. L’équipe de François Fillon, pour ne pas le nommer, avait répondu favorablement à notre demande et avait même peut être pris l’initiative de nous contacter la première. On n’en dira pas plus. D’autres n’ayant pas voulu jouer le jeu, ou regrettant qu’on ne roule pas – exclusivement – pour eux,  on avait fini par se mettre en retrait de la campagne. 

Les électeurs de la Droite Républicaine, et nous en faisons partie,  soutiendront François Fillon pour la Présidentielle.

Et chez Blog-Cabestany, indépendamment des articles que nous, ou nos consultants politiques, écrirons en toute indépendance, et sur divers sujets, nous qui roulons pour Colette Appert, sommes à son entière disposition pour relayer ce qu’elle nous demandera de publier. DONT ACTE !

Notre façon d’annoncer la couleur !

Et pour les législatives nous soutiendrons Daniel Mach. Normal, direz vous ?  Une question de légitimité. Et pourquoi pas – en plus – d’amitié.

le-comite-fillon-2017-en-reunion-pour-preparer-les-elections-presidentielles

le-comite-fillon-2017-en-reunion-sest-reuni-le-10-janvier-2017Les photos d’une partie du Comité de soutien à François Fillon, peut être doit  on dire un comité de campagne, présidé par Maïté Sanchez-Schmid. Photos que nous avons repris dans Le Journal Catalan.com. Un comité où l’on respecte la parité. Des Djeun’s dans ce comité de soutien ? Il y en a et ils sont nombreux. Mais lorsqu’ils sont arrivés…  un peu plus tard, il ne leur restait pas beaucoup de galette ! Ça n’entamera pas leur détermination car ils sont plutôt décidés.

Conseil Municipal à Cabestany, lundi 16 janvier 2017, à 18 h 30 à la Mairie

11 janvier 2017 by

CONSEIL MUNICIPAL DU LUNDI 16 JANVIER 2017

ORDRE DU JOUR

Approbation du compte rendu du Conseil Municipal du 16 décembre 2016

 Article 01 :

Commission Locale d’Évaluation des Charges Transférées

Approbation du rapport du 5 décembre 2016

 Article 02 :

Ouverture anticipée des crédits au budget primitif 2016 de la commune

 Article 03 :

Ouverture anticipée des crédits au budget primitif 2016 du budget des Hauts du Moulinas

 Article 04 :

Création d’un cuisine satellite à l’École Buffon

Approbation du DCE et du choix de la procédure

 Article 05 :

Réalisation de 24 logements : lot n°10 Peinture Approbation du marché des travaux

Informations du Maire

Informations Communauté Urbaine

Décisions

Hommage au chef d’orchestre Georges Prêtre à Cabestany. Adieu Maître !

7 janvier 2017 by

Un chef d’orchestre talentueux parmi les grands, un français, un ch’ti. Le chef préféré de Maria Callas qui refusait de chanter à l’Opéra de Paris, sous la direction d’un autre et dont il dirigea les tous derniers concerts se déplaçant avec elle, pour elle. Il passa une partie de sa vie à Vienne, en Autriche, pour y diriger l’orchestre symphonique renommé. Son port d’attache depuis longtemps était le Tarn. Nous,  on l’avait vu au Chorégies d’Orange. En 2009 croyons nous. Infatigable, mais toujours aimable avec ses fans. Il avait passé beaucoup de son temps à conduire des orchestres. Mais ce qui le singularise est qu’il aura passé davantage de temps, et ce jusqu’à son dernier souffle à se consacrer aux jeunes, à former des élèves, à leur enseigner la musique comme un simple professeur. Avec patience et bienveillance. Qu’il en soit honoré !

L’Édito du Vendredi de Blog-Cabestany : on va vous le faire court ! enfin presque.

6 janvier 2017 by

suite-de-fibonacciLa suite de Fibonacci

6

Gersende devait nous envoyer un petit texte qu’elle a écrit pour plusieurs Blogs, mais nous ne l’avons pas encore reçu. Peut être ce week-end ? La Chipie est en train d’enseigner à ses grands élèves la suite de Fibonacci. Cette « Hypatie », qui nous a valu beaucoup de courrier était une mathématicienne grecque de l’Antiquité, si on a bien compris. La culture grecque avait également ses femmes philosophes, astronomes, qui n’avaient rien à envier aux hommes et étaient leurs égales par leur savoir, leur raisonnement, leurs connaissances scientifiques, leur intelligence, leurs droits. Une belle culture. Exemplaire.

Et si Électron Libre nous propose ses commentaires sur la Primaire de la Gauche, a t’on vraiment envie, nous, de vous parler de cette Primaire ?

L’article sur la cérémonie de vœux à Cabestany en début de semaine, nous a valu un nombre de connexions « record ». Et de nombreux commentaires, certains débridés, d’autres absolument impubliables. Cela prouve que vous vous intéressez toujours à ce qui se passe à Cabestany. Et nous, c’est « Cabestany d’abord ». Mais il n’y a pas, là non plus, de quoi vous en faire un roman.

Par un hasard fortuit, lorsque nos internautes se sont retrouvés sur Youtube, pour visionner la carte de bons voeux que nos webmasters y avaient placée, on leur proposait ensuite de visionner une vidéo de l’humoriste Bigard : « êtes vous favorables à une augmentation d’impôts ? » explique Bigard dans son sketch. Une video mise sur Internet il y a un an, lorsqu’on avait voulu nous faire croire, mais cette mairie nous prend vraiment pour des jambons, que le citoyen était pour qu’on le taxe encore davantage.  Pour qu’on lui prenne davantage d’argent, lorsque nous voyons, peinés et tristes, le si mauvais usage qu’on en fait à Cabestany.

Et puis on n’oubliera pas qu’il y a juste deux ans, on assassinait notre culture, notre civilisation, à Charlie Hebdo. Dont nous n’aimions pas toujours l’humour. Pas davantage aujourd’hui. Mais c’est la Liberté d’Expression qu’on voulait abattre. La cicatrice est pour nous indélébile. On ne pardonnera pas. On ne pardonnera jamais.  On ne supporte pas non plus que certains biens pensants de gauche essayent de nous expliquer que nous aurions une part de responsabilité, si infime, soit elle.  Ils n’ont pas notre respect.

Et puis il y a ces imbéciles qui nous parlent à longueur de journée de « charte de laïcité » et de la nécessité de changer notre mode de vie. Qu’ils prennent garde. On pourrait devenir agressifs à leur encontre. Quand pour le moment on se contente de seulement les mépriser. Leur seule angoisse est de conserver leur siège d’élus à la veille d’élections diverses ? Au point de nous donner cette lamentable image d’eux mêmes à la veille d’une certaine primaire ? Ils sont en train de tomber plus bas que bas ! Et le respect d’eux mêmes dans tout cela ?

Certains d’entre vous nous reprochent de faire de trop long articles. On en restera là pour aujourd’hui. Et bon week end… pour ceux qui se reposent.

2017 à Cabestany ! l’année de la « Lutte Finââââle »  et du « Progresssisssemeu ». Écrit par notre rédactrice de Blog-Cabestany qu’on surnomme « la chipie » !

3 janvier 2017 by

politburoNON, cette photo n’a pas été prise ce soir à Cabestany ! Mais vous en doutiez peut être.

La Chipie écrit :

Vous avez peut être reçu dans votre boite à lettre, cette carte de vœux de la municipalité comme on avait arrêté d’en imprimer il y a bientôt trente ans, en Yougoslavie, en Roumanie, ou en Bulgarie, pour exalter le culte de la personnalité de ses dirigeants !  Et mon compagnon qui voulait déjà la jeter ! Une carte « retro », « vintage » qui vaudra peut être un paquet de roubles auprès d’un collectionneur de Pif le chien dans quelques année si on lui fait croire qu’elle date de l’époque soviétique. Ce qui ne sera guère difficile ! Un seul regret. Qu’elle n’ait pas été imprimée en noir et blanc, ou même sépia pour faire plus authentique. On trouvera bien à l’échanger dans un vide-grenier.

Ce soir, à peine sortie de mon bureau à Perpi, un « éminent » membre de la rédaction de ce blog, encore retenu je ne sais où, tu parles, m’envoie un SMS pour me demander si je ne voudrais pas aller à la cérémonie des vœux de la municipalité. Et moi, pauvre Hypatie, je dis oui !  Je me dis que si je reste au chaud, dans mon appart, et que si j’écris la même chose que l’an dernier, personne ne s’en apercevra.

Celui qui pense qu’on peut relater l’événement en redisant la même chose chaque année, a tort et raison à la fois. Dans cette cérémonie de vœux, on y entend toujours les mêmes boniments, le même réchauffé, du « Kopied-kolaid » comme on dit au Kremlin, mais hélas, toujours en un peu plus pire année après année !!!!

Ce soir, on y aura entendu parler avec effroi du retour de l’hydre de la Droite !!! Celle qui va dévorer tout cru les petits enfants. Mais les VALLSeuses, les VALLSeries, la VALLSitude ne laisseront pas de regrets à nos dirigeants éclairés.   Alors que le « progressisme », est un mot ronflant, magique, qui ne veut rien dire, mais peut vous aider à vous gargariser les molaires du fond, si vous l’articulez à la façon de Georges Marchais. Car on en est à nous promettre encore des lendemains qui chantent à Cabestany !!!!   Il doit sans doute rester un vieux stock de Valium dans les tiroirs de la Mairie.

Pour nous, ce progressisme qu’on nous vend chaque année à Cabestany, mais cette fois ci emballé en forme de paquet cadeau avec un beau ruban, ressemble à s’y méprendre au marxisme des pires années de la guerre froide. Quelqu’un n’en voudrait il pas, sur le Bon Coin, par hasard ? On s’est retrouvé une nouvelle fois propulsé, comme dans « retour vers le passé », vers ce qui existait de l’autre côté d’un certain mur, tombé en 1989, mais sans doute pas à Cabestany. Où le concept de « lutte des classes » et « de victoire du prolétariat » sont plus que jamais à la mode. Espérons que ce sont les derniers feux d’une idéologie ringarde et dépassée qu’on espère toujours voir imploser. Elle agonise…, bientôt centenaire. Va savoir ce qu’on nous prépare dans notre ville en octobre 2017 ? Mais elle s’accroche ! A Cabestany, depuis 40 trop longues années. Moi j’étais pas même née !

En sortant de la salle du Centre Cultu, je commence à discuter sur le parvis avec l’un de mes voisins, communiste, car pour moi, et sans doute la plupart de mes amis, la politique n’est pas notre nombril et n’empêche pas – pensons nous – de se parler et même de boire de temps en temps à autres  un coup ensemble, en toute amitié. MAIS, je me suis vue vouvoyer… et me faire reprocher, dans un discours bien pâlichon, mon « anti-communisme primaire ». Ça commence à faire rengaine et il serait peut être temps de trouver autre chose. Parce que mon voisin paraît assuré que la Droite revient et en est tout retourné ? Le pôvre ! Et si c’était le FN ça lui ferait quoi ? Que la Droite revienne, je n’en sais fichtre rien et je me dis, on verra bien. Il ne faut jamais vendre la peau de l’ours…. Mais pour nos adversaires il semblerait que la messe soit déjà dite et que ce soit : « au secours, y’a le feu à Sainte Camille ». Puéril et grotesque. Mais plus rien ne peut m’étonner à Cabestany.

Pour le reste, et pour ce qui vous attend en 2017 en matière d’impôts locaux, vous n’avez sans doute encore rien vu. Et en matière de bétonnage vous allez encore en tomber sur le derrière, … dans les sacs de ciment. Je choisis mes mots avec discernement pour rester politiquement correcte. A Cabestany, l’année 2017 ressemblera aux années précédentes. Juste en pire. Et si la mairie continue à augmenter chaque année les impôts, on consommera moins, on restera sous la couette ou alors on achètera des produits bas de gamme mais bon marché, car grâce à cette municipalité, cela ne manque pas à Cabes avec toutes ces nouvelles boutiques où l’on a guère envie d’entrer. Des produits fabriqués à l’autre bout du monde par des travailleurs étrangers, payés à coup de progressisme, puisqu’il en est ainsi de la doctrine économique de la gauche de la gauche qui voudrait – en plus -, mais quel toupet, nous donner des leçons. T’as qu’à voir comment est géré le budget de la commune ! Si je gérais mes sous de la même manière je serais déjà au Secours Populaire. Mais apparemment le citoyen s’en fout du moment qu’on lui raconte les jolis bobards qu’il se réjouit d’entendre, et ça durera bien 40 ans de plus. A Cabestany s’entend. Et nulle part ailleurs fort heureusement.

Ce soir, votre argent durement gagné – mais tout le monde ne paye pas l’impôt – partira en fumée dans un feu d’artifice à la gloire du « progressssissssemeu ». Fermez bien vos volets, mettez du coton dans les oreilles, préparez vous une camomille et calmez le chien s’il n’aime pas ces pétarades qui font qu’il se retrouve à chaque fois planqué sous le buffet.

Mais dites vous aussi qu’en 2017, dans ce monde de plus en plus instable où nous vivons, il est des périls bien plus graves qui planent au dessus de nos têtes. Qui nous menacent bien plus que le « progressisme » dont on sait qu’il ne s’agit que d’un mot vide de sens, « propaganda » de bazar pour gogos, et dangereux comme un pétard mouillé. On va devoir se le fader un an de plus à Cabestany mais de cela on devrait s’en remettre. Ce qui nous attend sur cette planète, pour nous ou nos enfants, est déjà moins rassurant et nous inquiète bien plus.

Mais peut être auriez vous mieux à faire que d’écouter la bonne parole municipale ? Il faut « cultiver son jardin », écrivait Voltaire. Même si vous vivez en appart …..

Alors relativisons !

Et « la Chipie » comme ils m’appellent, mais à chaque fois qu’ils me laisseront écrire,  ils en auront pour leur argent,  vous souhaite à tous une bonne et heureuse année.

chipitataLa chipie

Bonne année, meilleurs voeux pour 2017 à Cabestany !

1 janvier 2017 by

bonne-annee-2017

Vos élus de la Droite Républicaine

l’Association Trait-d’Union-Cabestany

Blog-Cabestany

vous présentent leurs meilleurs voeux de bonne santé, de bonne année pour 2017

cliquez sur la flèche au centre de l’image pour faire démarrer la vidéo

Pour terminer l’année en musique ! à Cabestany.

31 décembre 2016 by

Thank you for the music !

musique1musique02

musique4

 musique-3

Souvenir de Buenos-Aires ! pour une personne qui se reconnaitra.

30 décembre 2016 by

Invierno Porteño de Astor Piazzolla

« un hiver à Buenos-Aires »

Les Porteños sont les habitants de Buenos Aires, la capitale de l’Argentine appelée « Puerto de Nuestra Señora de los Buenos Aires » à savoir : le Havre de Notre Dame des vents salvateurs. 

 Merci à Mari Silje Samuelsen, violoniste Norvégienne de talent et à son compagnon au violoncelle. Merci à Astor Piazzolla qui vécut en exil à Paris plusieurs années, et a beaucoup composé inspiré par la culture française dont il était follement épris, sans jamais renier ses racines. Il disait que la France était sa deuxième patrie. Il était également un grand chef d’orchestre symphonique capable d’écrire et transposer une mélodie pour 30 instruments différents et il commence à être classé au rang des grands compositeurs classiques et non plus comme un simple joueur d’accordéon argentin, le bandonéon. Il prétendait avoir composé l’ébauche de ce morceau de musique, un soir d’hiver,  dans sa petite chambre sous les toits, près de la gare Saint Lazare,  en nostalgie de son pays : l’Argentine. Il écrira également, comme Vivaldi, ses « quatre saisons ». Des morceaux intitulés : un printemps, un été, un automne à Buenos Aires. Pour les amateurs c’est cet « Invierno Porteño » qui nous enchante le plus. Après « Adiós Nonino ».

Et voilà qu’il neige à Cabestany !

29 décembre 2016 by

 

ccc1

Merci pour cette facétie du centre de Cabestany sous la neige… virtuelle ! Envoyée à Blog-Cabestany par l’un de nos lecteurs. Surtout que nous ne saurions pas en faire autant….  nous qui sommes sous Linux.   On ne peut pas l’agrandir si on clique dessus ? même pas grave c’est l’intention qui compte ! N’est ce pas ?

 Mais quelle bonne idée que de nous envoyer ce qui vous passe par la tête. Continuez s’il vous plait ! Écrivez nous, envoyez nous des images, des vidéos, des idées. Un poème que vous auriez écrit vous même. Une chanson que vous interprétez devant la glace.  La première page de votre futur premier roman. N’importe quoi. Ce que vous aimez. Pour maintenir le lien entre nous. Rien de plus. Rien de moins. Même le bulletin de notes du petit dernier,  me dit on par dessus l’épaule !!!  Oui, tout. Sauf des factures…   Amitiés.

Pour ceux, comme certains d’entre nous, qui n’ont pas le moral ! Nostalgie.

28 décembre 2016 by

Profitez bien de tous ceux qui vous entourent, votre famille, vos amis !

Have yourself a merry little Christmas
Let your heart be light
From now on, our troubles will be out of sight
Have yourself a merry little Christmas
Make the Yuletide gay
From now on, our troubles will be miles away
Here we are as in olden days
Happy golden days of yore
Faithful friends who are dear to us
Gather near to us once more
Through the years we all will be together
If the fates allow
So hang a shining star upon the highest bough
And have yourself a merry little Christmas now
Have yourself a merry little Christmas
Let your heart be light
From now on, our troubles will be out of sight
Have yourself a merry little Christmas
Make the Yuletide gay
From now……….
 

A votre demande, à Cabestany ! Pour maintenir le lien qui nous unit.

27 décembre 2016 by

Ave Maria
Ceux qui souffrent viennent à toi
Toi qui as tant souffert
Tu comprends leurs misères
Et les partages
Marie courage

Ave Maria
Ceux qui pleurent sont tes enfants
Toi qui donnas le tien
Pour laver les humains
De leurs souillures
Marie la pure

Ave Maria
Ceux qui doutent sont dans la nuit
Maria
Éclaire leur chemin
Et prends-les par la main
Ave Maria

Pour vous être agréable à Cabestany ! Mais on pense à vous, on pense à tous !

26 décembre 2016 by

guirlande-noel-cabestany

On dédie la vidéo en bas de cet article à ceux qui sont chez eux, seuls ou malades. On pense à eux. La solidarité est aussi une vertu chrétienne dont notre religion ne prétend d’ailleurs nullement s’attribuer le monopole. Quand d’autres se réclament du fait religieux pour porter la haine et la destruction. Noël est un message de paix et d’espérance.

Dans l’équipe de rédaction, certains travaillent durant ces fêtes de Noël, et même parfois la nuit. On a une pensée pour eux, et pour tous ceux qui sont loin de leurs familles. Pour ceux qui veillent sur nous, services médicaux, pompiers, gendarmes ou policiers. Pour nos militaires qui arpentent les gares, les aéroports, les rues commerçantes pour nous protéger. Ceux qui sont loin dans le désert ou sur un bateau de la « royale ».

Pour nos amis d’ATD Quart Monde qui se dévouent bénévolement pour ceux qui sont dans la rue, pour tous ceux qui se sont engagés dans une association pour venir en aide à autrui.

On pense à tous !

Mais on n’oubliera pas non plus ceux qui nous font du pain !

Bonnes Fêtes de Noël à tous

On a remplacé la vidéo que vous souhaitiez de Noa au Vatican par celle ci, sans le discours préliminaire mais c’est la même ! Et le plaisir est toujours là !

et une fois que la vidéo a démarré si vous cliquez sur le petit carré tout en bas à droite de l’image vous l’avez en plein écran. Et montez le son.

Achinoam Nini, croisée en 1986 dans la « Grande Pomme »

 

Concert à la Sagrada Familia !

25 décembre 2016 by