Blog-Cabestany aime les pieds noirs !

27 février 2017 by

Dimanche soir :

N’avons nous pas été dans les premiers à nous indigner des propos insupportables de ce lamentable candidat à la Présidence qu’est le dénommé Macron ?

N’avons nous pas été dans les premiers à réagir et à parler, pas uniquement en votre nom, mais aussi en notre nom, au nom de la Droite Républicaine, de l’émotion que nous éprouvions à entendre les propos tenus par ce personnage en Algérie et que nous ressentions comme une agression ?

Nous avons parlé dans nos colonnes des victimes civiles et militaires, des harkis, des massacres d’Oran.

Nous avons écrit : « mais nous ne sommes pas les porte-paroles des pieds noirs ». On le pense. Nous octroyer un tel droit serait une imposture. Personne ne nous a d’ailleurs demandé de le faire. 

L’un d’entre vous à estimé que de dire cette phrase était quelque peu discriminatoire ! 

Il a tort car nous avons une grande, une très grande estime pour les pieds noirs …. qui ont leurs associations, leurs représentants, et sont assez grands pour gérer leurs affaires eux mêmes. Et Blog-Cabestany ne va pas s’amuser à faire vous imaginer qu’on serait dans une quelconque  récupération politique en cette période électorale.

Nous aimons les pieds noirs ! Et notre réactivité semble avoir été appréciée par la plupart d’entre vous. Mais il s’agit de sincérité et pas de politique !

et si on met un lien vers cette vidéo, c’est simplement qu’on l’aime !!!!!

Affaire Théo : cette partie de la gauche, sans morale, sans scrupules, qui pousse les lycéens dans la rue mais pour quel objectif ?

25 février 2017 by

smiley

Nos internautes nous écrivent comme ils parlent… dans la vraie vie !

Certains – pour nous parler de l’affaire Théo – ironisent d’une manière que nous nous garderons bien de reprendre et qui n’est pas la nôtre chez Blog-Cabestany. Cela ne nous fait même pas rire. Et selon nous, ce n’est pas le centre du débat.

Une affaire sur laquelle on n’a pas envie de s’exprimer et pourtant on a certaines  informations accessibles aux journalistes. Pas à nous de les publier. On en restera donc là !

Pour nous le centre de cette affaire est la façon dont la gauche, dans beaucoup d’endroits, pour tenter d’acheter la paix sociale sans pourtant y parvenir, et pour assurer sa survie, déverse une montagne de subventions sur certains quartiers et certaines associations. Un véritable scandale qui concerne bien des villes et bien des départements ! Les P.O. en font probablement partie.

Nous avons trouvé sur le Net, un texte dont la rédaction ressemble aux dépêches d’une certaine agence de Presse que l’on ne nommera pas. Dont nous avons isolé un extrait :

 » La famille de Théo aurait créé une structure associative comme il en existerait des milliers en France pour lutter contre la violence, toutes les formes de violences dans son département proche de Paris.  Un objectif méritoire qui leur aurait permis d’engranger près de 700 000 euros pour ne parler que des subvention de l’État. De l’argent censé servir à salarier, via le système des contrats aidés, une trentaine de jeunes sans emploi, pour encadrer les ados et les empêcher de déraper. Lorsqu’un  contrôle de l’inspection du travail, rarissime dans ce domaine, et sur la base d’informateurs, n’aurait abouti qu’à se rendre compte que les salariés payés à l’aide de ces subventions étaient tellement discrets et anonymes qu’on n’arrivait pas à mettre la main dessus. Même pas des emplois fictifs qui auraient pu avoir été accordés aux copains ou à la famille. Rien.  Cela ressemblant plutôt à un détournement frauduleux. Au seul but d’enrichissement personnel ? Ou pour d’autres motifs ?  Beaucoup de personnes n’étant pas dupes mais complices ou préférant se taire. Et un système loin d’être isolé, parait il.   Sans compter une ardoise de 350 000 euros de cotisations sociales impayées. De plus, la police chargée par la justice  de l’enquête estime à près de 170.000 euros supplémentaires d’autres subventions diverses, dont un tiers qui serait arrivé [paraitrait-il] directement sur le compte du dénommé « Théo ». Qui n’aurait donc pas aimé voir la police s’intéresser à ses petites affaires. Mais malgré les très nombreux mois passés sur cette investigation, les enquêteurs n’auraient pas encore réussi à déposer leurs conclusions »

Chacun se fera son opinion – ou pas – sur la véracité de cette affaire particulière, où doit prévaloir, par principe, la présomption d’innocence.

De source journalistique on découvre non sans étonnement tout ce qui suit : Que des proches du Président étaient au courant de cette affaire de détournement de fonds mais se sont bien gardés d’informer. Qu’un syndicat de lycéen en avait également entendu  parler mais que cela ne l’aura pas empêché de jeter les élèves dans la rue.  Que tout le monde savait… parait il. Et qui expliquerait – peut être – que les parlementaires ont plutôt fait profil bas sur cette affaire. Cela mettant en lumière, dans un même temps, un prétendu système qui serait parait il récurrent. Et confirme ce que la Droite dénonce régulièrement mais que certains médias gardent sous le coude. La Gauche niant que cela puisse exister. Tout comme cette même Gauche dément qu’il pourrait y avoir des fraudes à la CAF, la SECU, Pole Emploi. Une gauche qui refuse de voir que certaines associations artistiques, éducatives, sportives ne seraient pas ce qu’elles paraissent être. Ou ne feraient pas grand’ chose. Des subventions qui serviraient à l’on ne sait quoi. Une gauche qui  critique le manque de générosité du citoyen  quand il s’agit d’octroyer des dotations votées le plus souvent sans aucune transparence laisserait entendre la Cour des Comptes,  à des associations certes bien connues mais dans lesquelles, comme par hasard, on trouverait souvent des amis politiques ou même des proches. Ce qui n’est d’ailleurs pas interdit. 

L’un d’entre vous écrit  :  » A quel jeu jouez vous M. Hollande ?  en vous rendant à l’hôpital d’Aulnay-sous-Bois ? Alors que vous aviez « oublié » de vous déplacer pour rendre visite aux policiers brulés dans leur voiture par des bouteilles d’essence jetés par les mêmes individus ou leurs semblables que vous semblez prendre à coeur de défendre aujourd’hui. Cela ne vous rend guère honorable. Mais l’étiez vous avant ?   Nous savons bien que vous, ni votre gouvernement, n’en êtes plus à une faute politique près, voire une provocation. Mais désormais, dépité de vous être retiré de la course à la Présidence, plutôt que de voir la Droite revenir aux affaires, ne vous seriez vous pas lancés dans une stratégie nocive pour pousser les Français dans les bras des extrêmes. En pensant : s’ils n’ont pas conscience de tout ce que j’ai fait pour eux,   après moi le déluge ! »

POSTMASTER : « c’est vous qui le dites ». Nous ne ferons pas de commentaires sinon celui de dire que les manifestants pour défendre l’individu dont on parle ont brulé de nombreuses voitures et cassé pour des millions d’euros de matériel que le citoyen devra rembourser avec ses impôts. Bien plus que cette présumée affaire d’escroquerie. Bien moins que ces subventions qui seraient donc apparemment attribuées sans beaucoup de contrôle avec notre argent et une bonne conscience au sujet de laquelle on ne cesse de nous rappeler à l’ordre et nous faire la morale.  Une gauche que nos lecteurs trouvent sans vergogne. Nous sommes certes en campagne.  Ce sont ces gens là qui voudraient donner des leçons  à la Droite ?  Laquelle se doit aussi d’être exemplaire.

 Mais continuez de vous exprimer sur ce Blog.

-o-

Une fin de quinquennat qui se transforme en déroute. La chienlit continue !

24 février 2017 by

L’édito de Gersende. (repris par Blog-Cabestany)

L’alternance est un mal nécessaire dans une démocratie et les français attendaient avec espérance, en 2012, le changement qui devait les rendre un tout petit peu plus optimistes. Car il y avait de bonnes idées dans le programme de la gauche qui par définition ne traite généralement pas des mêmes problèmes que ceux que traite la Droite. Et ainsi, sur un cycle décennal tous les sujets peuvent être abordés. Sauf que pour cette fois la Gauche aura abandonné l’économie, l’emploi, au profit du sociétal. Le mariage pour tous, beaucoup étaient pour. Mais  fallait il faire tout ce cirque pour assurer le spectacle ? Arrêter le citoyen qui portait un tee-shirt de la mauvaise couleur ! Mettre des jeunes en garde à vue derrière des barbelés.  Même un en prison pour plusieurs semaines. Déprimant.

Aucune des bonnes idées de la gauche qui avait la légitimité des urnes en 2012 n’aura été appliquée et ce quinquennat aura consisté à défaire, sans y regarder de près, les décisions prises par la Droite lors du précédent mandat. Un sectarisme affligeant.

Le P.S. et ses députés qui n’ont jamais tous tiré dans le même sens, auront été les champions de la cacophonie, avec non pas une politique mais « des » politiques qui partaient dans tous les sens et se contredisaient.

On aura assisté à cinq années de quasi immobilisme, où les rares réformes auront réussi à faire se déchirer cette majorité de rigolos et de fantoches. Avec un Président comme un bourricot à Auteuil, qui aura refusé l’obstacle. Le courage n’était pas son fort. Décider était trop lui demander. On avait misé sur lui. On l’aura eu dans le baba.

Avec en plus une justice laxiste pour favoriser les agresseurs plutôt que les victimes, des lois censées prendre de l’argent aux riches, mais on se sera rabattu sur les classes moyennes, et une politique de l’éducation inspirée par des gens se situant à l’étranger. L’histoire du cheval de Troie se répète.

Au moins, cette fin de quinquennat aurait pu être maîtrisée, afin de laisser une image pas trop détestable de ces cinq années de grand n’importe quoi. Où l’on aura vu des militants de la C.G.T., si l’on en croit les gazettes, caillasser les vitres d’un grand hôpital derrière lesquels des chirurgiens étaient en train d’opérer. Le pays se délite. On court vers la décadence.

Et la chienlit continue avec cette affaire Théo. Un jeune, auquel personne ne s’adressait mais qui ne supportait pas qu’on interpelle un de ses copains au point d’agresser les policiers de façon unilatérale. Des policiers qui se sont défendus. Et on voudrait nous faire avaler une agression des policiers qui pourraient arguer de la légitime défense. Et pour une fois la vidéo les défend. Ils ont assurément frappé un peu trop fort. Mais on n’en est plus là. Avec cette propagande des partis de gauche qui donne envie de vomir.

Les parlementaires ont dans leur boite mail un pré- rapport sur cette affaire. Sauf que le rapport ne se limite pas aux faits. Ce qui dérange tout le monde. Car on y parle aussi et surtout des carences du pouvoir depuis plusieurs décennies qui auront conduit à ces débordements de part et d’autres. Un rapport sur lequel nos parlementaires restent bien muets, espérant que l’enquête va trouver un biais pour sortir de cette galère. Car on y parle d’un état qui a baissé les bras et laissé des territoires à l’abandon. Un état qui aura méprisé sa police, ses gendarmes. Qu’est qu’un policier qui brûle, quand un délinquant qui vote comme il faut est préservé.

Parce qu’à gauche, il y a les pompiers pyromanes. Qui ont peur de perdre leur siège. Qui ne doivent leur élection qu’a force d’avoir défendu l’indéfendable, fermé les yeux sur les trafics et l’économie souterraine. Qu’importe le niveau de la délinquance si il y a un moyen de conserver son mandat. Et que les femmes, les filles – même les cathos – se foutent un voile sur la tête et ferment leur gueule et nous foutent la paix. Ainsi en ont décidé les nouveaux patrons du PS.

Et voilà maintenant les lycéens que le pouvoir lance dans la rue.

Car maintenant on sait que le gouvernement a décidé de laisser pourrir les affaires pour leurs successeurs puisqu’ils n’ont plus aucun espoir de rester aux affaires, ni même d’avoir un contingent représentatif de députés. Au point que les Préfets sont priés de mettre les dossiers sensibles au fond du tiroir du bas. Au mieux quelqu’un les ressortira après les grandes vacances, en septembre, sans rien y comprendre. Et notre Président se mord les doigts d’avoir renoncé pour laisser la place à plus mauvais que lui, pense t’il. Et s’il n’avait pas tort ?

Et on cause beaucoup dans les couloirs de l’assemblée de cette oukase du P.S. Qui consiste à faire signer un engagement solennel de ralliement à « Bilal » Hamon sous peine de ne pas avoir l’investiture PS dans quelques semaines. Valls devra t’il signer ? Il est censé le faire. A moins qu’il ne trouve le courage de lancer son propre parti, lui qui est conseillé par une Femen qui s’en prenait jadis, seins nus, aux cloches de Notre Dame de Paris et qui lui explique ce qu’est la laïcité.  Lui qui croyait bien laisser Hamon caracoler pendant qu’il aurait repris le PS. Mais Aubry veille. Notre député Jacques Cresta va t’il s’aplatir et signer ? L’une de nos députées des P.O., après avoir hésité un instant à pris un stylo dans chaque main. Sauve qui peut. Un siège vaut bien tous les renoncements.

On aura quand même entendu la dénommée Hermeline, catalane par parachutage, s’en prendre aux élus qui ne pensent qu’à s’emparer des terrains cultivables pour y faire des bâtiments de 7 étages et y loger les habitants de la banlieue parisienne, qui préfèrent venir glander chez nous, au soleil, et qui seuls peuvent leur faire garder leurs privilèges. Avait elle lu son discours avant de le prononcer ? Et on en arrive à penser qu’il  vaudrait  mieux accueillir un syrien. Parce que lui  a envie de travailler !!!

La France va mal. Bayrou et Macron vont l’euthanasier.

-o-

La chienlit dans les rues de Paris avec des lycéens de 13 ans en train de courir comme des abrutis. Merci la Gauche !

Signé : Gersende

Avis : en plus des différents Blogs pour lesquels cet article est écrit, j’autorise celui qui le voudrait à le reprendre.

Macron : « Je vous ai compris » ! « Au lieu de s’excuser, il nous provoque encore » dit Jean Louis à Cabestany.

20 février 2017 by

macron_a-algerMACRON : « JE VOUS AI COMPRIS ». Devant la grande poste d’Alger construite par les barbares français. (photo montage d’un internaute)

-o-

Durant tout le week end, notre boite mail n’aura pas désempli. Avec des témoignages venant du Var, du Pas de Calais, des Ardennes….. Grâce ou  – à cause – de Google.  Pas ce qu’on cherchait vraiment. Mais on assume !

Quitte à se répéter on ne veut pas devenir un Blog qui serait porte parole des pieds noirs de Dunkerque à Cerbère.  Même s’ils sont nos amis. Même si on les comprend. Même si on se met à leur place. Même si nous sommes indignés !

La dernière provocation du dénommé Macron, à Toulon, avec son « je vous ai compris », aura fait redoubler votre fureur. « Au lieu de s’excuser, il nous provoque encore. Il persiste et signe ses outrances » dit Jean-Louis.

Et on s’abstiendra de publier vos commentaires dont certains expliquent, en substance : « Lorsqu’on nous massacrait en juillet 1962 à Oran, lorsqu’on égorgeait les harkis, n’était ce pas un crime contre l’humanité ? »

On voulait déjà tourner la page avant le week end, et on l’aurait fait sans cette nouvelle provoc’ de Macron. Qui enthousiasme son camp ! Car vous êtes quelques uns à le soutenir, à le trouver formidable, à dire qu’il est l’homme providentiel qui sauvera la France. Humour ? Et de nous dire que nous sommes mauvais joueurs. Si ce n’est pas ce qu’on appelle du populisme ! Et de rajouter que bien sur on s’en prend à celui qui fait le plus de l’ombre à notre candidat de la Droite Républicaine alors qu’on s’abstient de taper sur les autres candidats car seul Macron nous ferait peur. 

On ne répondra pas à l’irrationnel par de l’irrationnel !

Et Blog-Cabestany, mais peut être ne vous en êtes vous pas aperçu,  n’est pas en campagne.

Ou pas encore ! Car rien n’est décidé.

La liste officielle des candidats devrait être connue autour du 20 mars. Le début de la campagne est fixé au 10 avril. Alors on verra bien. Et si vous nous laissiez le temps de souffler un peu ?

-o-

 

Macron : « les commentaires sont fermés » jusqu’à lundi ! sur Blog-Cabestany !

18 février 2017 by

Mais lundi, on sera là pour vous !

La Droite Républicaine s’exprime à Cabestany !

18 février 2017 by

droite cabestanyNous ne pensions pas écrire aujourd’hui, mais votre courrier est si nombreux sur l’affaire Macron, que notre silence serait, comme disait l’autre, assourdissant.

Nous avons réagi vite, très vite, sur cette affaire. Comme nous le faisons souvent. Sans réfléchir. Car ce n’est pas sous la pression de votre courrier, sous la pression de nos amis pieds noirs, que nous avons décidé d’intervenir dans le débat.

Blog-Cabestany n’est pas le Blog des pieds noirs, comme nous écrit celui-ci. Il se trouve que nous aimons et apprécions tous les pieds noirs qui sont autour de nous et que nous connaissons. Mais nous ne sommes pas leur porte parole.

Nous sommes la Droite Républicaine à Cabestany. Quels que soient les événements de l’actualité ou de la politique, nous avons des convictions. Nous les défendons. Campagne présidentielle ou pas. Et nous sommes avant tout tournés vers Cabestany avant de regarder ailleurs.  

Et d’ailleurs dans notre précipitation, mais on assume, nous avons en effet parlé des seuls pieds noirs et de leur indignation qui se traduit par le courrier que nous recevons, et par leurs témoignages. Et nous leur donnons entièrement raison. Car nous partageons et avons la même perception.

Mais nous aurions pu parler aussi des harkis et de leurs descendants. Ce n’est pas parce qu’il y quelques gaullistes influents dans notre Blog que celui est partisan. Nous connaissons l’Histoire. Et les gaullistes eux mêmes, aujourd’hui,  regrettent cet abandon sur les quais de ceux qui croyaient en nous !

Et lorsque nous sommes, avec nos élus de la Droite Républicaine, bien peu, bien seuls, un peu abandonnés mais plus que jamais déterminés, chaque 5 décembre devant le Monument aux Morts de Cabestany, nous aimerions que vous soyez un peu plus à nous soutenir. Lorsqu’il n’y a pas même pas un drapeau français en haut du mat. Mais avec Macron peut être y aurait il un drapeau algérien ?

Car le 5 décembre ce n’est pas pour nous une manifestation politique qui aurait comme but de prendre le contre pied de la cérémonie du 19 mars. Organisée d’ailleurs à Cabestany comme une chienlit clientéliste et racoleuse. Et cette année, dans tout juste un mois, il parait que ce sera encore pire !!!

Le 5 décembre nous honorons tous les anciens combattants d’Afrique du Nord, quelque soient leurs opinions politiques, car on ne devrait pas mêler la politique à une commémoration. Nous honorons aussi leurs veuves, les orphelins, toutes les victimes civiles et militaires. Et nous honorons même, et cela nous l’avons déjà écrit plusieurs fois, toutes les victimes de tous les camps de cette période douloureuse qui aura engendré tant de drames. 

Car c’est ainsi qu’il faut savoir tourner la page, disons nous !

 Mais « pas dans la repentance ignominieuse de ce bouffon qui prétend à la candidature suprême »  (« c’est vous qui le dites »)

-o-

Et dans l’Indep d’aujourd’hui, sous la plume de Julien Marion, on trouve un interview de Jean-Marc Pujol que vous pouvez lire ci-dessous :

julien-marion

Mais suivez notre conseil.  Achetez plutôt le journal !

« EN MARCHE » ou « J’ai marché dedans » à Cabestany. (la suite et on espère la fin) !

16 février 2017 by

horreur-et-emotion

Dans l’ordre ou le désordre :

EN MARCHE ou j’ai marché dedans ! Un média local, bien loin de Cabestany nous a demandé la permission de reprendre ce titre. Nous on veut bien. Mais il appartient à l’un de nos internautes. Qui pense que nous serions assez subtils pour l’avoir trouvé nous mêmes ?

macron

La colère ne faiblit pas chez nos internautes, suite aux déclarations du dénommé Macron, et il est probable qu’on va avoir droit à une longue séquence de mails dans les jours à venir sur le même thème. Vous êtes toujours les bienvenus chez Blog-Cabestany. Mais on n’est pas décidé à en faire des tonnes  et exploiter le filon plus que de mesure ! On mettra peut être en ligne, la semaine prochaine, un ou deux commentaires, représentatifs de ce que vous ressentez. On n’a pas envie de polémiquer. On n’a pas envie de se gausser de la médiocrité de ce début de campagne

On aimerait comme beaucoup une campagne qui se déroule autrement. Qu’on parle des vrais sujets, des vrais problèmes. Les sondages sur les intentions de vote pour l’un ou l’autre nous paraissent prématurés. Mais la tendance est à la démobilisation des électeurs qui parlent de rester, pour beaucoup, à la maison.

Vous nous dites que nous sommes les seuls, au niveau local, à avoir réagi ainsi. Nous sommes peut être dans les premiers. Nous ne sommes pas comme les pro qui auront besoin d’un peu plus de temps pour étayer un article. On écrit, mal, maladroitement, le plus souvent sans brouillon mais avec sincérité. On réagit à chaud, parfois un peu vite, mais c’est ce que vous aimez dans notre Blog.

Et d’ailleurs, jeudi matin, nos amis de « DirectSud.Eu » ont sorti l’article suivant que nous approuvons :

http://www.directsud.eu/?p=35050

Il y a ceux qui nous expliquent que les paroles de l’ancien ministre de Hollande, qui a – à peu de choses près – le même programme que son ancien patron, ont été sorties de leur contexte. Quelle jolie fable pour Bisounours. On va demander à retourner à Pablo, notre ancien collège, pour y suivre des cours du soir. A condition qu’il y ait de la lumière !

Il y enfin ce « pseudo » représentant du mouvement « En marche » qui nous promet un procès. Je ne sais même pas pourquoi nous lui avons répondu. Notre article a été relu par l’un de nos amis avocat à la retraite à Paris. On est béton. Comme à l’habitude. Mais s’il veut nous faire de la pub et faire le buzz !

On se méfie des provocateurs. Et qui nous dit que ce présumé Macronien ne serait pas « Hamon insu » un représentant d’un autre mouvement qui aurait bien envie qu’on tape sur le candidat Macron plutôt que sur le sien. « La vérité est ailleurs ». On ne répondra pas à la provoc’.

Et bon week end.

« Oussa Macron » fait honte à la France et insulte les pieds-noirs, dit Rosette à Cabestany !

16 février 2017 by

macronMACRON. Combien de katibas ?

C’est un tsunami qui a déferlé ce soir sur Blog-Cabestany, pour nous parler de propos tenus par Emmanuel Macron qu’on avait pas entendus, occupés que nous étions à nos taches professionnelles. Et vos mails nous prenaient de cours, au point d’aller les vérifier avec un certain scepticisme, en se demandant s’il n’y avait pas une machination derrière ou une information fabriquée. Après Libé, nous sommes allés sur le Figaro, le Parisien, et on y a passé presqu’une heure, en nous étonnant à chaque fois un peu plus. 

Et puis on avait eu Ali Juppé, Rachid Fillon, «Bilal «  Hamon et nous voilà avec « Oussa Macron », un jeu de mots avec Oussama qui nous interpelle.

Et Rosette on la connaît bien. Et même très bien. Elle a distribué nos tracts de la Droite Républicaine durant les deux dernières campagnes municipales et on se demande si en 2017 elle n’aurait pas des velléités de se rallier au Front National. Si on ne réussit pas à la convaincre de rester avec nous, au moins essaierons nous !

Rosette dit : « Nous les pieds noirs, du Général de Gaulle en passant par Mitterrand et maintenant Hollande, avons toujours été méprisés par le pouvoir. Mais Macron aura fait pire que tous en déclarant aujourd’hui, à Alger, que la colonisation de la France en Algérie était un crime contre l’humanité, de la barbarie ».

Lorsqu’on critique le Général, nous, gaullistes, avons toujours un sursaut. Mais aussi un regard lucide sur des faits qu’on ne cherche pas à minimiser et qui furent une tragédie. Il est indéniable qu’entre les pieds noirs et le Général il y aura toujours eu une incompréhension. L’historien vous en explique les raisons. En 1940, lorsque le Général a rejoint Londres et qu’il a appelé l’Empire à la rescousse, les réactions furent très diverses. Les Syriens, des gens que nous respectons, qui à l’époque étaient pour beaucoup des Chrétiens d’Orient, et sous protectorat français, se rallièrent à la France Libre et formèrent les premières troupes à combattre les nazis en Afrique du Nord et à tomber pour le fanion de la France Libre. L’Afrique Noire ne tarda pas à rejoindre les français libres. Les pieds noirs algériens, ou plutôt ceux qui détenaient le pouvoir, car il ne faut pas non plus généraliser, tardèrent à abandonner Vichy avant de se rallier. Quand l’homme de la rue, à Bab el Oued,  penchait lui pour de Gaulle. Mais cela explique la défiance, sans doute injuste, que le Chef de l’État qui n’avait pas la mémoire courte, avait pour les pieds noirs.  Mais le Général savait aussi faire la différence entre certains propriétaires terriens qui refusaient un verre d’eau à nos appelés du contingent et la majorité des pieds noirs qui trimaient dur pour gagner leur vie et celle de leur famille.

Les catalans, et les réfugiés de la Retirada, qui formèrent les premiers maquis dans les P.O. avaient son admiration. Quand bien même certains notables de notre région ne montrèrent pas toujours le bon exemple. Ainsi va l’Histoire. Mais les Catalans s’illustrèrent dans de nombreux combats aussi bien, par exemple,  en Afrique du Nord que dans les Alpes, où ils furent généralement héroïques !

Pour revenir à la politique, nous avons été des millions de français à vouloir que le Président Hollande parte. Et maintenant ce serait son clone, son hologramme, qui aurait la faveur des électeurs ? Et qui tient des propos ahurissants ? Dans quelle époque vivons nous ?

Nous n’avions pas de réel grief à faire à l’encontre du candidat Macron, sinon son inexpérience, sa supposée incompétence et l’ambiguïté qui règne autour de son programme. Pas au point de lui consacrer une seule ligne ce qui aurait été lui faire trop d’honneur que d’en parler.

Mais la déclaration de Macron est en effet une insulte aux pieds noirs et à tous les français. Elle est une insulte aux bretons, ch’tis, corses, espagnols ou catalans dont les ancêtres – paix à leurs cendres restés le plus souvent sur place dans des conditions déplorables – ont été encouragés à aller gratter les cailloux au Maghreb pour essayer de faire pousser quelque légume, au prix d’efforts et de sacrifices considérables, dans une terre aride qui ne laissait présager que peu d’espérance d’y arriver.  Ils y avaient plus ou moins réussi. En tous cas, pas à la hauteur de leur efforts et de leur sueur.  Il ont souffert, essayé de survivre, se sont souvent tués à la tache. Ils ont défriché, irrigué, semé. Leurs enfants ont été maitres d’école, ouvriers, infirmiers. Ils en sont partis car pour eux c’était la valise ou le cercueil. Et on ne refera pas l’Histoire.

Ce n’est pas en rouvrant des cicatrices à peine fermées qu’on permet la réconciliation indispensable au vivre ensemble. Ce soir un homme de gauche, et nous ne sommes pas de gauche, aura déclaré avec sagesse qu’il y avait eu dans l’histoire de la France une époque douloureuse qui avait engendré bien des drames. Comment le contredire ? Macron, ce candidat indigne lui, la refait l’Histoire. Pour stigmatiser, salir, de braves gens dont il prétend qu’ils auraient commis un crime contre l’humanité et se seraient comportés comme des barbares. En Marche ? Il a marché dedans ! Il n’a aucune excuse.

C’est lui qui commet un crime contre la France, les Français. Ce qui devrait lui valoir la déchéance de nationalité. Et pas le droit de briguer la gouvernance de notre patrie.

Rassurez vous Rosette, Paul, Nathan, Joseph, Émilienne, Joachim, Rémi, Victor, Francis, Claudine et les autres : nous n’en resterons pas là !!!!!!!

-o-

En bref : Blog-Cabestany répond à ses lecteurs !

15 février 2017 by

terre-vue-de-lespaceLever de soleil vu de l’espace

Vous êtes nombreux à nous avoir écrit que vous aviez aimé les photos de Thomas Pesquet prises dans l’espace. Rassurez vous – ou pas – mais notre Blog reste un blog politique. Pour le moment que voulez que l’on vous explique de plus que ce que les gazettes se chargent de vous raconter, le plus souvent sans en savoir plus que nous.

andre-salvatAndré Salvat à Bir-Hakeim

Aujourd’hui, L’Indép consacre une page entière à André Salvat, compagnon de la Libération, disparu il y à quelques jours. Le Figaro dans son édition nationale fait de même. Au travers de notre réseau Gaulliste, et du Cercle gaulliste de réflexion politique et sociale, nous avons été dans les premiers à vous parler de ce Pradéen, dont l’épopée militaire ressemble un peu à celle de notre ami Lucien Garcia, mais sur d’autres théâtres d’opération. Récemment nous avons perdu un ami proche qui participa à la Libération de la Corse en 1943. Débarqué sur son ile natale à bord du sous-marin Casabianca. Encore une aventure incroyable que cette bataille de la résistance Corse, et de ses habitants prêts à sacrifier leur vie pour rester français. Un bel exemple. Lorsque résistants corses et soldats de la France Libre se battaient au côté des soldats italiens contre les nazis au Nord de l’ile. Quand au sud, résistants et soldats français devaient affronter allemands et  fascistes italiens, les « chemises noires », ligués contre nous.

casabiancaLe sous-marin Casabianca, qui arborait le pavillon de la France Libre

L’un de nos jeunes lecteurs nous envoie un mail pour nous dire : « Pourquoi honorer toujours un Général, ou le survivant d’une bataille, alors que pour gagner une bataille il a fallu que de nombreux anonymes donnent leur vie. Et que le survivant a eu beaucoup de chance d’en réchapper quand ses compagnons y sont restés »

La rédaction répond à ce jeune et sympathique internaute : « Si c’est ce que vous professeurs vous enseignent, il y a de quoi être inquiets. Mais détrompez vous, lorsque l’on honore une homme ou une femme qui a participé à des combats, des victoires ou peut être des défaites, ce sont également à ses compagnons disparus que l’on rend un hommage »

Et à une certaine idée de la France à laquelle on tient plus que tout, et pour laquelle, mais aussi pour notre liberté, notre culture, notre mode de vie, s’il le fallait,  on serait prêts à prendre les armes comme l’ont fait nos ainés !

 –

En direct de l’espace avec Blog-Cabestany !

14 février 2017 by

station-spatiale-internationaleLa station spatiale internationale (I.S.S.)

Quelles relations entretiennent nos anciens webmasters et toujours amis, « Mariposa Webmasters » de Gérone, avec Thomas Pesquet ? Cet ingénieur de l’Agence Spatiale Européenne qui nous regarde de la-haut, dans la station spatiale tournant autour de la terre. Que pense Thomas de la politique sur le plancher des vaches ?

Quant à ces relations, avec nos amis, sont elles professionnelles, ou amicales ? Peu nous importe. Nous on dirait plutôt techniques et numériques sans trop vouloir s’avancer.

Mariposa, cela veut dire papillon en espagnol lorsque nous, préférons : papallona.

 Mais si nos anciens webmasters portent ce nom, il n’est aucunement en rapport avec l’Espagne mais avec une toute petite ville, Mariposa, où fut créée leur maison mère, une des toutes premières agence de création de sites Internet. Une charmante ville qui ressemble encore à celles que l’on trouve dans les films de western. Qui date de la ruée ver l’or, dans l’état de Californie, non loin du Parc National de Yosemite, mais aussi non loin de la Silicon Valley. Et des hébergeurs de notre petit blog. Ceci expliquant peut être cela !

Et ce sont des photos  (+ de mille) en accès libre qui sont sur Flickr ! Un petit clic sur le lien ci-dessous et vous allez prendre de la hauteur ! Et si votre PC rame un peu ou beaucoup – par moments –  pour charger les images, gardez votre patience. Mais persévérez ! Au final cela en vaut la peine.

https://www.flickr.com/photos/thom_astro/page1

-o-

Réponse pour Josh à son mail : NON, ces photos par définition ne sont pas libres de droit. Mais vous pouvez les stocker sur un coin de votre disque dur pour les regarder lorsque bon vous semble. Les envoyer à des amis qui en feront comme vous un usage privé. Utiliser une photo en fonds d’écran de votre PC. Tant qu’il ne s’agit pas d’un usage commercial. Bonne journée.

Disparition d’André Salvat à Perpignan, un des derniers Compagnons de la Libération !

12 février 2017 by

cercle-gaulliste

Nos amis, du « Cercle Gaulliste de réflexion politique et sociale », à Paris, nous informent :

« André Salvat, Pradéen, l’un des derniers Compagnons de la Libération, vient de disparaitre à Perpignan »

André Salvat, on l’a croisé, ici ou là. On ne le connaissait pas bien. Mais on sait parfaitement qui il était car l’un de ses amis, également disparu,  nous a raconté sa vie en détail, il y a déjà plusieurs années. 

Pour en savoir plus, rien ne nous semble plus avisé que d’aller sur Wikipédia, en cliquant sur le lien ci-dessous.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Andr%C3%A9_Salvat

Et pour ce qui est de la primeur de l’info, le Bourricot nous a battu sur le poteau, et ils en parlent peut être mieux que nous ne pourrions le faire :

https://lebourricot.wordpress.com/2017/02/12/po-66-la-liberation-perd-un-compagnon-adieu-andre-salvat/

Hervé, qui appartient à ce Cercle Gaulliste, nous dit : « Le Gaullisme n’est plus et il ne sera plus ! On peut en avoir comme moi à Cabestany, la nostalgie. Et en être fier comme je le suis. Mais aussi lucide car il faut faire la part des choses et séparer le bon grain de l’ivraie sans aveuglement. Maintenant tout cela appartient désormais et pour toujours à l’Histoire. Les temps ont changé et se raccrocher à ce concept du Gaullisme pour les années à venir n’est pas forcément la solution. Sauf pour le réinventer, mais en mieux et adapté à notre époque et donc ce ne serait plus le Gaullisme. Mais il faut se référer au passé et à l’Histoire pour essayer d’éviter de refaire les mêmes erreurs. A quelques semaines de Présidentielles, à qui donc se raccrocher ? En qui croire ? Quel homme ou femme nous sortira de l’ornière et nous empêchera de foncer vers notre déclin ?  Ce que nous regrettons de ce Gaullisme, c’est un homme qui avait un cap, une vision de l’avenir, une volonté, une détermination, une éthique, une morale, même s’il a commis comme tout être humain quelques erreurs. Comment ne pas être nostalgique ? Comment ne pas désirer le meilleur pour l’avenir de sa patrie ? Comment ne pas avoir envie de rêver à des jours meilleurs pour ses enfants ? « 

Quant à ces compagnons de la Libération qui furent 1038, il n’en reste qu’une dizaine aujourd’hui. Une raison supplémentaire de les honorer. Vous pouvez aller faire un tour sur le site de l’Ordre :

http://www.ordredelaliberation.fr/

 Et d’honorer les anciens pour donner un sens à ces quelques mots, dont on se demande qu’elle est encore leur signification aujourd’hui : « LA FRANCE LIBRE ».

Pas la France où l’on s’apprêtait à bruler une petite fille de 6 ans  dans une voiture à Bobigny !

PAS LA FRANCE DE LA « CHIENLIT »

croix de lorraine

-o-

La gauche « caméléon » Occitane vue par le Blog Politique de France 3 – Région : c’est de l’info !

11 février 2017 by

blog-france-info

Nos « amis », Patrick Noviello, Laurent Dubois et Fabrice Valéry animent un excellent Blog régional  que nous suivons depuis pas mal de temps, ce qui nous aura permis d’échanger souvent avec eux sur bien des sujets. Sans toutefois être toujours d’accord.  Presque un euphémisme. Mais nous aimons leur ton, leur humour, leur façon d’aborder la politique. Et puis, il s’agit de la liberté d’expression plutôt que d’opinions.

Leur Blog nous propose des échos, du contenu éditorial, des confidences et parfois des potins sur l’actualité politique en Midi-Pyrénées, Languedoc-Roussillon, Pays catalan. Quand bien des médias se polarisent sur l’actualité politique nationale, et que les régions sont bien mal couvertes pour ne pas dire délaissées. Et pourtant c’est de l’info. Et elle nous concerne au premier  degré.

Et ne ratez pas « dimanche en politique » le débat hebdomadaire entre 11 h 25 et midi ou regardez le en replay sur France 3 région occitanie.

Nous avons déjà eu l’occasion de leur dire, ou plutôt leur écrire,  car c’est l’avis de nos internautes, combien nous trouvions que la Présidente Carole Delga, grande cheffesse de notre nouvelle région, paraissait ne pas vraiment savoir quel cap elle voulait suivre, avançait d’un pas pour reculer de deux, et semblait écouter le dernier qui avait parlé. Pour quelques uns, une façon consensuelle de satisfaire tout le monde, à la manière de François Hollande. Avec une promptitude pour gaspiller l’argent public. Le nôtre ! Pour la plupart des citoyens, il s’agit d’indécision, d’un manque de réflexion manifeste et d’une absence totale de vision pour notre territoire. Pauvre de nous, les catalans, car trahis hier par Montpellier nous sommes aujourd’hui vendus par Toulouse !

Et pourtant lorsque la dame s’exprime, le plus souvent de façon abrupte, elle arriverait presque à nous faire croire qu’elle serait capable de décider par elle même. Hélas, elle se montre maladroitement autoritaire comme tous les gens complexés et peu sur d’eux. Car en réalité, elle est sous l’influence de ses alliés plus rouge vif que vert, qui dirigent en sous-main la boutique pendant qu’elle semble absente et détachée de ses responsabilités. Mais ce n’est que la confirmation des petits et grands arrangements de cette gauche caméléon  pour garder notre région quand bien même son électorat est minoritaire et divisé. Et le dernier rebondissement en est la démonstration.

Plusieurs de nos lecteurs ont flashé sur le dernier article de ce Blog  concernant le ralliement de la Présidente à « Bilal » Hamon, façon « télé-réalité ». Comme quoi on peut avoir plusieurs vestes « retournables » dans sa garde-robe. Et ne pas craindre le ridicule. Mais bien d’autres, de gauche comme de droite ont sans doute fait pire.

Blog-Cabestany n’est guère un adepte du copié-collé et préfèrera toujours vous renvoyer vers l’original.

Alors il vous suffit de cliquer sur le lien ci-dessous pour en savoir plus :

http://france3-regions.blog.francetvinfo.fr/midi-pyrenees-politiques-france3/2017/02/10/le-depute-de-laude-jean-claude-perez-ironise-sur-le-ralliement-de-carole-delga-a-benoit-hamon.html

Et on attend comme à l’habitude, vos commentaires.

Le Rapport de la Cour des comptes sorti ce matin : Blog-Cabestany l’a lu !

9 février 2017 by

logo-cour-des-comptes

Il s’agit de la synthèse, en PDF, qui fait moins de 100 pages, du rapport concernant l’année 2016, à lire ou télécharger, ci-dessous :

rapport-cc-2017_synthese

Faut il vous avouer qu’avant de lire – assez rapidement – ce rapport, sur lequel on reviendra peut être plus en détail, on a commencé par lire son annexe. A savoir le rapport sur la suite donnée aux préconisations de cet organisme. Car à quoi pourrait bien servir cette Cour des Comptes, ou l’actuel Président de la République a siégé, et où il se vantait de plus ou moins rien y faire, mais il était rémunéré. Encore un emploi fictif ?

Le rapport annexe ci dessous, où l’on aura lu, page 10, que pour 1623 conseils donnés par la Cour des Comptes, 423 auront été suivis d’effet, ce qui leur permet de dire que – globalement – ils sont écoutés de l’ordre de 70%. Et nous qui n’avons fait que la maternelle, on pense que cela fait plutôt 25%. On ne risque pas d’intégrer un jour la Cour des Comptes !

rapport-de-suivi-cc

-o-

Si vous n’avez pas TOUT compris. Le personnage ci-dessous, nous direz vous, n’est pas « candidat » à la Présidence de la République. Il a seulement été, et il est encore, notre Président !!!!!

 

« 7 jours, 7 nuits à Perpignan », un bon document télévisé à voir ou revoir !

6 février 2017 by

7-jours-7-nuit-perpignanPhoto extraite du document de TF1, dimanche après midi, le 5 février 2017

Ce soir lundi soir, en rentrant du boulot, et en relevant notre boite mail, on constate que vous êtes presque une dizaine (pourquoi en rajouter, sinon on va nous prendre pour des Marseillais) à nous dire que vous avez raté ou que vous aimeriez voir ou revoir un docu, intitulé « 7 jours, 7 nuits à Perpignan » diffusé sur TF1, hier après midi dimanche. Un seul mail provient semble t’il de Cabestany, mais vous êtes, lorsque vous le précisez, des environs de Perpignan et vous vous dites : chez « Blog-Cabestany » ils vont bien trouver un moyen de nous satisfaire. Sympa !!! mais pas si simple.

Nous, cette vidéo, on l’a faite enregistrer par notre webmestre et il est « in the cloud », ou plutôt sur un serveur d’un data-center du côté de Grabels, dans l’Hérault. On l’a visionnée avec nos codes d’accès personnels. Elle est en format cinéma et en haute définition et elle fait 3 gigaoctets. Autant dire que techniquement on ne risque pas de pouvoir le mettre en ligne ou de vous l’envoyer par mail.

Et puis, faut il préciser, sans vouloir vous donner un cours, qu’une émission, même diffusée sur une chaîne de télé de la T. N.T. n’en est pas pour autant libre de droits. Il y a le droit à la propriété artistique, le droit d’image, le droit de diffusion, la réglementation européenne et la réglementation française. Nous en demande toujours l’accord de la chaîne concernée avant de mettre en ligne, et il y a l’obligation de mentionner la chaîne, la société de production s’il y en à une, et certains éléments obligatoires. Et il arrive qu’on nous le refuse ou que l’on donne un accord révocable. Il est même arrivé, un jour, que l’on nous demande une licence de télédiffusion !!!!

Il y a quand même des moyens de revoir un émission de télé : en allant sur des sites qu’on connaît très mal comme Pluzz, en téléchargeant un petit logiciel gratuit et sans virus « Captvty ». L’un d’entre vous nous dit que sur la page de l’Indép ce matin, il y avait un lien mais qu’il ne fonctionnait pas et qu’on ne trouve rien sur Youtube. Si vous les dites !

Alors on s’est retourné vers nos lecteurs. On en a interrogé quelques uns qui sont sûrement plus doués que nous. Et l’ami Jeannot nous a communiqué un lien vers Vimeo, ou il héberge ses vidéos familiales, en nous précisant que cette vidéo y est puisqu’il l’y a mise pour ses proches qui habitent loin de Perpignan. Mais elle en basse définition et format compressé, et il ne la laissera pas longtemps pour faire de la place pour d’autres de ses vidéos. Du moment qu’il nous permet de la regarder quelques jours, ou nuits…. Et nous, cette vidéo, on a aimé ! On aime d’ailleurs TOUT de cette série documentaire « Reportages découverte ».

Le format devrait vous permettre de la lire sur un ordinateur avec le lecteur de Windows : Media Player. Ou V.L.C. Autrement, on ne sait pas. Et puis vous savez comment nous contacter !

LE LIEN :

ou ‘ https://vimeo.com/202839651

Titre de documentaire : Reportages découverte 7 jours 7 nuits à Perpignan du Dimanche 5 février 2017 – TF1

Titre d’émission : Reportages découverte

Titre d’épisode : 7 jours, 7 nuits à Perpignan

Chaine TV : TF1

Date de diffusion : 05/02/2017

Réalisé par : Julia Montfort

Présenté par : Anne-Claire Coudray

Nationalité : Français

C’est tout pour ce soir ! Merci à Julia Montfort, dont on a aimé fin 2016, un reportage sur la République de l’Union du  Myanmar (si vous préférez, pour ceux qui ont appris la géo dans un Atlas,  la Birmanie)

https://twitter.com/msmontfort?lang=fr

merci à TF1.

https://fr-fr.facebook.com/TF1/

Le discours de François Fillon, ce soir jeudi : des paroles d’homme d’état. Et c’est ce dont avons besoin !

2 février 2017 by

droite républicaine

droite cabestany

L’Edito de la rédaction de Blog-Cabestany

Les militants de la Droite Républicaine ne sont pas des moutons de Panurge, bêlants, aveuglés, prêts à suivre n’importe quel candidat de leur camp parce qu’il porterait leur casaque et leur raconterait ce qu’ils ont envie d’entendre.

Les militants, dans cette affaire du nom pitoyable de PenelopeGate, veulent savoir la vérité. Ils veulent des réponses. Ils ne sont pas englués dans une doctrine qui les empêcherait d’user de leur libre arbitre. Où les méchants seraient les autres, et nous les gentils. Nous sommes capables de supporter de savoir quelles sont nos valeurs et qui les défend. Et qui est vraiment l’homme que nous sommes prêts à suivre.

Nous n’avons jamais cru, non plus,  que le vainqueur de la Primaire de la Droite et du Centre était assuré de gagner la Présidentielle de façon incontournable et qu’il n’y aurait pas des embûches à surmonter.

Nous ne supporterions pas un candidat qui dans ce pénible épisode, se victimiserait, se lamenterait, chercherait à démontrer que tout le monde est contre lui. Nous préférons un candidat qui se défend, qui montre qu’il a de la ressource, et que s’il était Président, il serait prêt à affronter des situations bien plus dramatiques.

Nous ne savons pas de quoi demain sera fait. Nous sommes lucides et réalistes.

Mais François Fillon, ce soir, jeudi, nous a redonné de l’espoir. Un programme bien construit, porteur d’espérance. Un discours d’homme d’état. La dynamique est de nouveau de son côté.

Et s’il est prêt à surmonter les périls, il nous trouvera à son côté. Il est notre candidat. Il le reste. Nous sommes avec lui. Et nous y croyons.

La vidéo du discours de François Fillon

Le texte du discours n’était pas encore en ligne jeudi soir. Il le sera bientôt sur le site du candidat. Mais nous y reviendrons. Car il nous donne le cap où le candidat veut nous emmener. Et c’est ce qui nous importe le plus. Et c’est là où nous voulons aller….  avec lui.

https://www.fillon2017.fr/

francois-fillon

-o-