Archive for the ‘Nos lecteurs ont la parole’ Category

« Gilets jaunes : ce soir, Président Macron, vous avez maintenant du sang sur les mains », écrit Vanessa à Blog-Cabestany !

18 novembre 2018

« c’est vous qui le dites » « nos lecteurs sont en colère » « Macron démission »

 

Les larmes de la colère ou plutôt celles de la tristesse ?

« Quel tristesse de voir une mamie qui a surement du mal a finir ces fins de mois et qui pensez a gater ses petits enfants a Noël etre écrasée par une pouffe qui était en retard à son coiffeur », dites vous.

Il est bien triste de voir quelqu’un perdre la vie ou être blessé uniquement parce qu’il revendique dans le calme pour sa dignité de personne humaine. Mais c’est ce pouvoir et lui seul qui en est le responsable ! (c’est vous qui le dites)

Un sentiment qui revient dans la plupart de vos commentaires reçus durant toute la journée à notre Blog. Un petit Blog qui n’est pas organisé pour recevoir autant de vos réactions. Un Blog animé par une poignée de bénévoles, sans rédacteur en chef, sans rédacteurs ou journalistes professionnels, sans ligne directrice vraiment arrêtée, mais qui ressent cette colère qui ne demande qu’à s’exprimer. Surtout lorsque nous recevons des mails du Morbihan, de la Meuse, de l’Oise, on dirait de presque partout, en plus de nos lecteurs des Pyrénées Orientales. Un Blog qui comprend que des gens excédés descendent dans la rue pour crier leur ras le bol. Mais c’est vous tous, citoyens, qui fabriquez Blog-Cabestany. Plus que nous le faisons nous mêmes. Et c’est au nom de la Liberté d’Expression que nous nous devons de vous publier.

Si on avait taxé nos retraités pour financer les EHPAD, vous l’auriez sans doute compris. Si on prenait nos impôts en nous disant qu’ils servent pour la bonne cause, et en nous expliquant les choses, nous n’en serions pas là. On ne va pas vous abreuver de chiffres. Les taxes sur le carburant représenteront 34 milliards d’euros en 2018. Sur lesquels seulement 21% iront à la transition écologique. Des taxes qui devraient augmenter de 7 milliards en 2019 sur lesquelles rien de plus ne sera affecté à cette transition qui n’est rien d’autre qu’un minable prétexte pour vous tromper et vous enfumer. Et après on s’étonne que le citoyen se sente méprisé.

Alors il est vrai que les petites gens ne payent pas l’impôt sur le revenu. Et nos gouvernants revendiquent avec la pire des hypocrisies être des défenseurs du peuple. Mais lorsqu’on plume au travers des taxes sur le carburant ce salarié payé au SMIC qui travaille à 30 kilomètres de chez lui, n’est ce pas du racket déguisé ? Ou encore « l’impôt des pauvres » !

On aura eu droit aussi aux péroraisons d’un ministre de l’Intérieur qui en matière de dignité est au dessous de tout.

Vous nous dites : « On a élu un Président pour qu’il baisse la dépense publique, pas pour qu’il l’augmente, et qu’en plus il prenne dans la poche des pauvres, des plus démunis, des faibles, des retraités » « Quelle honte ! » dites vous. Et c’est peut être la première fois que dans vos commentaires, on lit de façon récurrente : « Macron démission ».

Si ce Président avait de la dignité, il partirait, il démissionnerait, sa présence à l’Élysée est une injure pour le Peuple, nous écrivez vous. Tous, nous sommes bien obligés de constater qu’il est le seul comptable de cet immense gâchis qui fragilise l’unité nationale. Qu’il est coupable d’une situation qu’il a engendrée par son irresponsabilité. Le reconnaitre serait de sa part une preuve d’intelligence. L’ignorer serait nous conforter dans la certitude qu’il n’a plus rien à faire à la tête de l’État. Que nous n’avons plus rien à attendre de lui – jamais –  pour le bien du pays et la paix civile.

On ne va pas, ce soir, se livrer à de la surenchère sur ce que vous expliquez bien mieux que nous ne pourrions le faire nous mêmes. Nous n’avons aucun message à vous faire passer. Nous n’avons pas à vous dire ce que vous devez penser. Ni comment vous devez vous comporter. Mais exprimez vous ! Et on vous entend. Et on vous publie.

Ce soir le sujet, pour nous, n’est pas que les réactions des citoyens dans nos rues, aujourd’hui,  soit ou non un succès. D’ailleurs ce pouvoir est sourd, borné, aveugle et se fiche pas mal de nos compatriotes.  On pense à cette personne qui a perdu la vie, on souffre pour les blessés, jusque dans les forces de l’ordre. Et en plus de la colère que vous avez contre ce pouvoir incompétent, méprisant, et imbécile, ce soir,  nous, nous éprouvons surtout : une infinie tristesse.

Tags : « gilets jaunes », Cabestany, Blog-Cabestany, l’impôt des pauvres, une infinie tristesse, Macron démission

« La Marseillaise » à Cabestany, le 11 novembre 2018

11 novembre 2018

Merci à René, Alicia (pas de bonne humeur), Paul, Josette, Damien, Claude, Dimitri !

Merci à ceux qui nous ont donné un coup de main pour les photos, les vidéos, la mise en ligne… les commentaires !

Merci aux enfants de Cabestany qui ont participé à cette commémoration ou y étaient présents, merci aux parents, merci aux enseignants pour leur dévouement

Merci aux organisateurs de cette commémoration, aux employés de la ville, à tous ceux qui ont donné un coup de pouce

Merci à Monsieur le Curé ou son assistant pour nous avoir « sonné les cloches »

Merci aux pompiers, aux gendarmes, aux porte-drapeaux, aux tambours, aux militaires

Merci aux Anciens Combattants, leurs épouses, aux veuves, à leurs enfants

Merci aux citoyens qui étaient présents, à ceux qui auraient voulu venir, à ceux qui étaient malades ou empêchés, à tous ceux qui auraient préféré pouvoir être des nôtres. On pense à eux avec toute notre affection !

Merci à Colette Appert, Philippe Gleizes, Nadia Ferhani, Martine Asencio, leurs co-listiers, leurs soutiens

Merci à nos amis de l’Association « Trait-d’Union-Cabestany » qui savent pourquoi on les cite et qui se reconnaitront

Merci à tous ceux qu’on a pu oublier !!!!!!!

Pour la célébration du bi-centenaire on ne peut pas encore dire où l’on sera. Mais peut être qu’on fera marcher ce Blog pour les Anges. Si jamais on est au Paradis. La commémoration du Centenaire de la Grande Guerre, le respect qu’on doit à nos Ainés, notre amour de la Patrie, le devoir de mémoire, valaient bien cette cérémonie d’aujourd’hui à Cabestany.

Alors encore MERCI à tous ceux  qui nous ont permis de vivre ce moment auquel nous attachions une si grande importance !

(et si on a pris du retard à répondre à tous vos mails, pardonnez nous. On va travailler plus… pour gagner…. Vous finirez  la phrase pour nous )

Le dernier mort de la guerre 14/18. Pour une bataille de trop !

11 novembre 2018

« c’est vous qui le dites » – « Nos lecteurs ont la parole » « no comment »

Le texte envoyé par Josyane :

Les plénipotentiaires Français et Allemands sont déjà réunis dans la foret de Compiègne pour discuter des modalités de l’Armistice. Nous sommes à seulement quelques heures de cette signature historique. Mais à cent cinquante kilomètres de là, des officiers Français pleins de zèle ont décidé de mener une opération. Qu’on appellera « La bataille de trop ». Une opération mal planifiée,  sans renfort d’artillerie. Peut être avec l’accord de l’État-major mais ça on ne le saura ps.

Un baroud d’honneur inutile mené par des Français qui sont certains, sur une toute petite portion de terrain sans nom,  de remporter une victoire écrasante sur une poignée d’allemands en nombre largement inférieur. Et de passer à la postérité non sans avoir décroché un lot de médailles.

Une charge suicidaire contre une tranchée où l’ennemi se terre mais est en position de défendre sa peau et n’a nulle envie de s’exposer pour une hypothétique gloire. Prés de 100 soldats français y perdront la vie. Des pères, des fils, des maris, morts peut-être plus encore que les autres pour rien. Nombreux seront ceux qui perdront la vie le 11 novembre même, à moins de 5 minutes de la cessation des combats. On leur fera des actes de décès falsifiés à la date du 9 et du 10 novembre pour préserver leurs familles. Et si aujourd’hui, on honorait des généraux, des maréchaux, qui ne respectaient pas la vie de leurs soldats et les envoyaient à la mort comme du bétail ?  Sans chercher à économiser des vies ! Quand eux ne risquaient rien dans leur casemate à l’arrière du front. Lorsqu’on les honore c’est à nos Ainés et leur sacrifice que nous pensons.

D’autres, ailleurs, moins nombreux, tomberont également en ce jour du 11 novembre. Certains prétendront que cela arrivera encore quelques minutes après l’armistice parce que l’information n’ était pas parvenue en temps et heure. Cela non plus, on ne le saura jamais.

Lorsque le clairons sonne, à 11 h 00, en ce 11 novembre, on entend ici ou là des « hourrah ». Parfois des soldats américains, anglais, canadiens, vont sortir des tranchées et échanger des poignées de main avec les allemands. Ou un casque. Une gourde. On se congratulerait presque. Mais du côté Français on reste plutôt hébété. Accablé. On pense au calvaire vécu depuis quatre longues années, aux parents, amis, tombés, blessés. On se méfie même. On garde son fusil chargé et on guette. On est sur le qui-vive. Pour le cas où l’information ne serait pas parvenue en face. Autant rester sur ses gardes. La haine n’est pas prête de retomber. Pour des décennies !

Les historiens chercheront à identifier le dernier soldat tombé. Ils ne seront pas d’accord entre eux. Mais qu’est ce que cela change ? On finira par s’entendre sur un nom. Comme on s’entendra pour décider du soldat inconnu. Des histoires qui ne concernent que des vivants !!!

Juste avant 11 h 00, non loin de là où il se trouve, un poilu verra trois de ses camarades sortir de leur tranchée. Sans armes. Sans doute pour récupérer le corps de l’un de leurs camarades. Mais c’est quelques instants trop tôt. Il verra l’un d’eux tomber. Après 11 h oo, il sortira à son tour pour récupérer le corps de ce soldat. Mais on ne retrouvera jamais !

On trainera dans la boue, cinquante ans plus tard, un rescapé des deux guerres qui écrira dans ses mémoires : « Quelle absurdité que la guerre qui pousse les hommes à s’entretuer à tirer une dernière rafale une dernière salve d’obus seulement quelques minutes avant la fin de la guerre comme si cela allait changer quelque chose ». Il ne cherchera même pas à se justifier. On découvrira qu’il avait toujours fait son devoir et avait accompli des actes héroïques. Mais pour les jeunes d’aujourd’hui, qu’est ce que cela signifie ? Sans doute rien, ou pas grand’ chose. 

Nos provinces de l’Est ou du Nord de la France ont été durement touchées. Des villages ont disparu, engloutis dans la boue, écrasés par les obus. L’Allemagne est intacte même si elle a perdu aussi énormément d’hommes. Mais les soldats allemands en rentrant chez eux seront accueillis en vainqueurs. L’Armistice ne veut pas dire que l’on a été vaincu. Et puis selon le point de vue allemand, dans la propagande largement déversée sur le peuple, on lui a tellement expliqué que c’était les Français, les agresseurs !?  Et qu’il y aura une revanche !

La deuxième manche se prépare déjà pour 1939.

La rédaction : Merci Josyane pour ce texte qui arrive à point nommé. On a reçu beaucoup de mails chez Blog-Cabestany pour critiquer le Président de la République sur ce mélange de commémorations, de petites phrases sur Pétain ou autre, de contacts avec les français sur fond de hausse de carburants. Une semaine fourre-tout. Un bric à brac. Dont rien de positif ne restera et c’est dommage. Mais pour nous  le moment n’était pas à la polémique. Il reviendra mais un peu plus tard. Bon dimanche et bonne commémoration.

 

A la demande de l’un de nos fidèles lecteurs ! Devoir de mémoire.

10 novembre 2018

Dans les premier mois de la guerre de nombreux volontaires s’engagent au sein de la Légion étrangère, y compris nos nationalistes catalans (militants exilés en France ou militants encore en activité dans leurs pays d’origine). Leur affectation sera majoritaire au sein des unités du 1° régiment étranger qui, avec le 2°  régiment étranger, sera subdivisé en quatre demi-bataillons. Environ 32 000 étrangers sont enrôlés dans les régiments de marche de la Légion étrangère entre août 1914 et avril 1915. Le 11 novembre 1915, toutes ces unités fortement éprouvées par les combats, fusionneront. Elles donnent naissance au  régiment de marche de la Légion étrangère, dont le 3° régiment étranger d’infanterie est le successeur aujourd’hui. Le 1° régiment de marche de la Légion étrangère était la seule unité française décorée d’une médaille commémorative étrangère non officielle, celle des Volontaires Catalans. Il faut noter toutefois que les Voluntaris Catalans ne constitueront pas une unité à part au sein de leurs régiment, cependant leur drapeau sera conservé aux invalides.

« Lorsque des hommes que rien n’oblige à se battre,
décident de risquer leur vie pour une cause qui leur est chère,
et de combattre sous un uniforme étranger un adversaire
qui n’est pas en guerre contre leur pays,
ce sont d’authentiques héros. »

Déclaration du Général Gouraud saluant l’arrivée des premiers
volontaires étrangers sur le front de Champagne

« Le tombeau des défunts est dans le coeur des vivants« , cher lecteur

Et nous renverrons ceux qui nous suivent et que cela interesse vers le site que vous nous avez communiqué :

https://www.fncv.com/biblio/temoignages/1914-1918/volontaires-catalans/index.html

-o-

Lorsque Blog-Cabestany peut, à la demande de l’un de ses lecteurs, faire passer une information, c’est bien volontiers qu’il s’exécute. Notre Blog est avant tout le Vôtre !  On ne racontera pas l’histoire de votre vie, ou plutôt celle des vôtres. Et on a découvert une partie de l’Histoire que nous méconnaissions.  Passionnant. Mais on pensera aussi à vous, demain, à Cabestany, au Monument, puisque vous devriez être au même moment à Barcelone. Pour vous y recueillir. Amicalement ! 

Pour Eugène !

10 novembre 2018

« No comment »

« je suppose que les fachos de Blog-Cabestany sont contre la P.M.A », écrit – à tort – Virginie !

28 septembre 2018

Notre rédactrice, Alicia, surnommée affectueusement « la chipie »

La tribune d’Alicia

Des mails nous en recevons tous les jours chez Blog-Cabestany. Sur la CSG, les impôts, le pouvoir d’achat, les EHPAD, et tant d’autres sujets. Il est certain que nous n’étions pas prêts à être interpellés, aussi abruptement, par une Cabestanyenque,  sur la Procréation Médicalement Assistée. Lorsque l’on sait que pour cette concitoyenne, Virginie,  il n’y a aucun sujet qui ne soit politique, et qui n’échappe au clivage gauche, droite. A tort.  Un travers qui finirait par nous  indisposer !

Car, chère internaute – et pauvre cloche – que savez vous de nos convictions sur ce débat ?

Le corps des femmes appartient aux femmes. Et nulle autre, qu’une femme,  ne devrait avoir le droit d’en décider. Telle est notre position et vous ne trouverez personne dans notre rédaction pour convaincre qui que ce soit du contraire.

Nous nous méfions même des femmes qui font de la politique. Et le sujet ne devrait pas être un débat de Gauche ou de Droite. Récupéré de façon indigne par des politiques qui ne cherchent qu’à faire de la cuisine politicienne.

Et on ne voudrait pas revenir à l’époque de François Hollande et de son « mariage pour tous ».

Le Président Hollande, qui ne se sentait plus après avoir battu Nicolas Sarkozy, s’était engagé sur le débat du « mariage pour tous », en faisant du sujet un marqueur idéologique. N’avait il pas déclaré, en OFF, mais suffisamment fort pour que les journalistes en profitent,  : « je vais rentrer dans la gueule de la Droite ». Des mots, seulement des mots ? Sauf qu’il y avait sur le parcours d’une manifestation pacifique, des barrières de police de 2 mètres de haut. Qu’on a même pas vues le 1er mai 2018 contre les casseurs ! Hollande avait donné des ordres de fermeté à la police et on avait vu (on a des photos) des policiers avec des bombes lacrymogènes gazer des enfants et leurs parents. Imbécile et ignoble.  Il avait rajouté, gratuitement, de l’huile sur le feu pour son seul narcissisme, faisant embastiller des citoyens parce qu’ils portaient un tee-shirt qui n’avait pas l’heur de lui plaire. Consternant !!!

Pire, en plus il s’en était pris de manière virulente au clergé, apostrophant les évêques comme Tartarin. Méprisant les catholiques (qui avaient peut être voté pour lui) dans une démarche grotesque d’anticléricalisme triomphant. Minable !

Il aura cru avoir gagné, par son combat, de réussir à faire passer une loi qui aurait été votée quand même sans cette provocation inutile. Il aura opposé les Français les uns aux autres ! Sans ce sectarisme, peut être que la Gauche existerait encore alors qu’elle a été laminée. La Gauche a le droit d’exister dans une démocratie. Elle reviendra sans doute un jour. A condition d’être dirigée par des gens intelligents. Si Hollande qui l’a euthanasiée y croit encore, il devrait vite penser à se roulez un pétard.

Cela vaut aussi pour la Droite qui doit avoir des idées et nous faire rêver d’avenir !

Et si nous sommes tellement remontés contre le Président Macron, ce n’est pas à cause de son positionnement politique mais bien de sa médiocrité et de son inefficacité !

Dans un hebdomadaire récent, on peut lire comment notre nouveau Président a pris l’habitude de s’enfermer à double tour, avec trois ou quatre personnes sans qu’on sache d’ailleurs si c’est lui qui prend les décisions. Et lorsqu’il sort de la pièce il déclare que sa parole est la vérité et qu’on doit lui obéir sans discuter. Cela nous ne le tolérons pas. Même les députés, sénateurs, élus de sa majorité en ont assez de ces méthodes. Nous serions les premiers à le soutenir s’il se montrait compétent pour faire revenir la croissance, faire baisser le chômage, sans être obligé de taper dans la poche des vieux.

Pour revenir à la PMA, qu’une femme de 40 ans, célibataire, veuille avoir un enfant est légitime. Autrefois elle aurait demandé au voisin de la mettre enceinte, puis de disparaître de sa vie. Aujourd’hui, avec les lois actuelles, le voisin peut réapparaitre dans dix ans, exiger de donner son nom à l’enfant. Voire d’en revendiquer la garde et repartir à l’étranger, dans son pays, avec cet enfant. Le récent arrêt d’un tribunal pourrait faire jurisprudence.  Alors pourquoi pas la PMA ?

Il est quand même étrange, vous avez dit  » bizarre », Virginie, que vous soyiez aussi loquace dans votre mail, en ce qui concerne la PMA, et que vous ne disiez pas un seul mot sur la GPA. Qui est un autre débat. Et nous, les fachos, comme vous dites, la GPA à priori on est contre !

. Mais qu’en 2018,  que l’on veuille denier aux femmes de disposer de leur corps est aussi imbécile que d’avoir voulu les empêcher, jadis d’avorter.

Alors, Virginie, continuez à nous gratifier de vos commentaires éclairés. Et votre avis en vaut bien un autre. Et il ne s’agit que de « Liberté d’expression ». Et, vous n’y couperez pas, « c’est vous qui le dites »

Alicia

« Pourquoi Macron a t’il autant de mépris, pour ne pas dire de haine, vis à vis des pieds-noirs » écrit Maurice à Blog-Cabestany

14 septembre 2018

Image envoyée par l’un de nos internautes accompagnant son mail

L’Édito de Blog-Cabestany le jeudi 13 septembre 2018 à minuit. A une heure où l’on irait bien dormir !

Vous êtes quelques uns ce soir jeudi à nous interpeller. A presque minuit pour certains d’entre vous.  Des pieds noirs semblent ils. Furieux, déboussolés, par certains propos qu’aurait tenu  Macron sur la guerre d’Algérie ou du moins ses tenants et ses aboutissants.

A midi, nous avons écouté le discours du Président sur la pauvreté. Un plan qui vous laisse bien perplexes. On va prendre aux pauvres pour donner à plus pauvres qu’eux, selon ce que vous avez compris. Nous on a rien compris du tout après une heure et demie de bla-bla. 

Mais nous n’avons pas suivi le reste de l’actualité, et donc pas l’affaire sur laquelle nos amis nous écrivent. Et leurs mails en cette soirée nous prennent un peu de court. On n’est même pas certain de comprendre de quoi il retourne. Lorsqu’on a pas connu soi même les événements algériens il y a cinquante ans,  et que l’on est pas historien, prendre position et donner son avis serait simplement de la prétention arrogante.

Mais la position de Blog-Cabestany est limpide : c’est aux historiens de nous dire l’Histoire et pas à ce petit Monsieur Macron d’arranger les choses à sa sauce, se livrer à une bien basse et mesquine récupération politicienne, de bidouiller la vérité, et de réécrire l’Histoire à sa façon pour ses seuls intérêts électoraux en considérant que la politique extérieure est plus importante que ce qui préoccupe la vie au quotidien de nos concitoyens.

Bien sur, et Macron ne s’en cache pas, les pieds noirs auront disparus avant lui. Et une certaine population issue de l’immigration est plus nombreuse que nos amis pieds noirs si on se place en matière de nombre de votants. Et pour lui, le principal n’est il pas de récupérer des électeurs quelle que soit la manière. Sans vergogne.

Cela ressemble bien en effet à du mépris pour une partie de ces Français qui ont souffert et pour lesquels nous avons une affection toute particulière. Après les vieux, voudrait il aussi euthanasier les pieds noirs ?

Est ce bien le moment de raviver les douleurs, les tensions, de jouer les provocateurs. On connaît les positions du Président Macron, dont décidément nous ne sommes pas prêts de reconnaître la légitimité comme chef de TOUS les Français, plus diviseur que rassembleur, surtout lorsqu’il déclare que « la colonisation était un crime contre l’humanité ». Et même si cela avait été, quand certains portent des jugements hasardeux et hâtifs pour des mauvaises raisons d’idéologie, est ce à lui de chercher à opposer les français les uns contre les autres. Faire de la repentance de façon ignoble. Se flageller.

Mais comment ose t’il s’arroger le droit de parler au nom de la France et des Français et d’en insulter d’ailleurs une partie. Qu’il parle pour lui s’il le veut. Mais qu’il ne nous entraine pas dans ses délires furieux.

A vous lire, nous comprenons le mépris, voir la haine qu’on peut éprouver – en retour – pour ce Président et sa mentalité malsaine !  dites vous encore.

Nous assurons la communauté pieds-noirs de toute notre amitié.

Que dire de plus ce soir ? On fera le point lorsqu’on en saura nous même plus sur ce qui vous met tant en colère. Et on demandera plutôt à des historiens de nous expliquer ce que nous sommes prêts à entendre quelle que soit la vérité.  Mais voilà encore ce Président irresponsable en train de créer une nouvelle fracture entre citoyens.

Bon week end

Tags : « Nous assurons la communauté pied-noir de toute notre amitié »

 

La page de nos lecteurs : nous sommes le 11 septembre !

11 septembre 2018

For ever ! We’ll never forget.

-o-

et sur l’écologie, le bétonnage, l’un de nos lecteurs nous envoie ce petit poème :

Au milieu des prairies où frémissaient des fleurs,

Le béton a coulé, des murs se sont bâtis.

Sous un ombrage vert où suintaient les pleurs

D’un limpide ruisseau s’est creusé un égout.

Du fond de la vallée, jadis abandonnée,

Le berger et son chien se sauvent de dégoût

Devant le crachin gris qu’année après année

Jettent les cheminées d’une usine chimique.

La fine cendre ensevelit la feuille et l’herbe,

Détruit plus sûrement qu’une bombe atomique,

Transforme la montagne en territoire imberbe.

« NO COMMENT »

Colette Appert communique à Cabestany !

6 septembre 2018

 

 

Rubriques « Cabestany d’abord » et « Nous, c’est Cabestany »

Colette Appert dit :

Mes conseillers municipaux Phil Gleizes, Nadia Ferhani, Martine Asensio et moi même souhaitons une bonne rentrée à TOUS les Cabestanyenques et Cabestanyencs.

Colette sur sa page Facebook écrit :

https://fr-fr.facebook.com/colette.appertsaris

Et dans le dernier numéro du Cabes’infos, on retrouvera la Tribune de l’Opposition : cliquez sur le texte si vous avez besoin de l’agrandir

Blog-Cabestany écrit :

Avec Colette, avec ses conseillers, ses co-listiers, les militants de la Droite Municipale, nous aurons discuté cet été à plusieurs reprises des dossiers municipaux en cours, de ceux qui seront abordés lors des prochains conseils. On en reparlera très bientôt ……

On aura eu également des contacts avec l’association Trait-d’Union-Cabestany qui se sera rapprochée de plusieurs associations en France traitant d’écologie. Des militants associatifs qui ne se tiennent pas pour autant éloignés des problèmes de notre ville et de ses habitants. Mais qui découvrent, jour après jour, avec quelle hypocrisie on maintient le citoyen dans l’ignorance en matière d’environnement. De cela aussi, on reparlera très vite. Mais leur connaissance du sujet nous sera plus qu’utile !

Nous mêmes, qui avons pris quelques vacances, aurons trouvé du temps pour prendre contact avec des « politiques » à parfois des centaines de kilomètres de chez nous. Avec des élus ou ex-élus, des politologues, journalistes, blogueurs dont certains n’ont découvert l’existence de notre Blog que récemment, ou parce que nous les avons interpellés. Pas grave. Nous avons obtenu plusieurs autorisations pour reprendre tout ou partie de leurs écrits car sans leur accord on ne joue pas à ce jeu là.  Et nous avons échangé bien des idées et allons continuer à le faire.

Et nous avons définitivement compris que ce n’est pas sur TF1, FR2, BFM ou autres, pas plus que dans certains journaux que nous lisons tous les jours,  qu’il faut aller chercher l’info, la vraie, pour comprendre le monde qui nous entoure. A l’avenir, on parlera sans doute bien moins des sujets d’actualités du moment. Et on écrira peut être moins. Quel intérêt de se focaliser sur le prélèvement à la source dont tout le monde parle ? En savoir plus sur le « copain » de Macron qui, par dérision, est surnommé « M. Irréprochable », qui fait l’objet d’une plainte d’Anticor en date du 8 novembre 2017, et qui brigue la Présidence de l’Assemblée, nous parait plus susceptible d’intéresser nos lecteurs et d’oeuvrer pour la Démocratie. http://www.anticor.org/2017/11/09/affaire-ferrand-anticor-depose-une-plainte-avec-constitution-de-partie-civile/

On sera donc moins « politiquement correct ». Mais on n’aura aucune hésitation pour mettre les « pieds dans le plat » lorsqu’on le jugera nécessaire. En reprenant les écrits, les articles de certains qui dérangent mais à qui il faut donner une tribune pour les aider à s’exprimer, n’ayant pas, comme nous, la chance d’avoir des webmasters qui se décarcassent….. bénévolement…  pour qu’on soit même lu – parfois –  hors de France.   Entre la communication de ce pouvoir en place, et les réalités….. quel gouffre ! Mais pour paraphraser un ministre qui vient de démissionner : « arrêtons de nous mentir à nous mêmes !!!! »

Et puis, on n’oublie pas que la plupart du temps ce n’est pas nous qui faisons ce Blog mais VOUS, les lecteurs qui nous écrivez avec assiduité, discutez avec nous de tous les sujets. Que vous soyez ou non d’accord avec nous. C’est la « Liberté d’Expression ». La ligne éditoriale de ce Blog : c’est la vôtre ! Et pourtant il arrive que l’on se demande encore si on vous donne – suffisamment – la parole. On essaiera de faire toujours mieux !

On aurait encore beaucoup de choses à dire ! On les dira plus tard. C’est avec accablement, amertume, angoisse mais également de la colère qu’on aura écouté le Président de la République, ce matin, nous expliquer qu’il faisait des réformes pour que certains en aient « un peu plus dans leur poche ». Quel cynisme, quelle effronterie. Parce que ce qu’il prétend donner à d’autres, et le fera t’il, il le pique dans la poche des retraités. Vraiment, quel bel exemple de gouvernance de la France et d’une politique intelligente !!!  « Donnes moi ta montre, j’te donnerai l’heure ! »

Ô rage ! ô désespoir ! ô vieillesse ennemie ! N’ai-je donc tant vécu que pour cette infamie ?

« plus tu cries, plus tu hurles, plus tu exiges…… » écrit Héraclite sur son Blog. Mais cela se passe en Suède, au nom de l »homogénéité » !!!

3 septembre 2018

« Ils parlent de nous, ils publient nos écrits. Nous publions les leurs »

                         Héraclite, philosophe grec de l’Antiquité

Héraclite sur son Blog, écrit :

Dans une dizaine de jours auront lieu des élections générales en Suède. Vous savez, la Suède, c’est ce pays d’Europe qui, à ce jour, aurait accueilli le plus de ces « nouveaux » migrants depuis 2014. En proportion de sa population, mais même en valeur absolue. Plus que la France depuis 5 ans !  Mais nous on avait pris tellement d’avance depuis 50 ans en matière d’immmigration. La Suède est un pays qui prône, en donneur de leçons, le multiculturalisme. Il y a même un mot en Suédois, imprononçable et sans équivalent en France, mais qu’on pourrait traduire par « homogénéité ». Homogénéité des peuples, des culture si vous n’aviez pas compris ou fait semblant de ne pas vouloir comprendre !

Le Suédois, c’est ce citoyen accueillant qui est prêt à ouvrir sa maison à un migrant. ET IL LE FAIT ! Le fait dormir sur le canapé, ou lui donne la chambre d’un enfant marié, et subvient le temps qu’il faut (ou qu’il le peut)  à tous ses besoins. Jusqu’à installer une parabole pour que le migrant visionne des programmes auxquels le Suédois ne comprend rien. Lui donner de l’argent pour qu’il aie des loisirs et ne s’ennuie pas. Et on trouve dans les magasins de décoration d’intérieur, des objets que le Suédois achète pour que le migrant accueilli se sente presque chez lui. «Homogénéité ».

Bien de ces beaux messieurs de Gauche, en France, sont POUR l’accueil des migrants. De là à lui donner leur lit……. !!!! Comme à droite, on trouve aussi à gauche des hypocrites et des fumistes. Toujours prêts à nous faire la morale. Pour ce qui des actes concrets…..

L’état Suédois, mais il en est d’autres en Europe du Nord, considère que le migrant n’est pas adaptable tant qu’il ne connaît pas parfaitement la langue du pays et ne se sent pas comme chez lui. Le plus urgent est donc de lui donner un appartement. (on a quand même créé des ghettos, comme en France, ce dont se défend le gouvernement Suédois). Le migrant  reçoit une allocation pour vivre plus que correctement. Le temps – parfois plusieurs années – pour qu’il possède la langue Suédoise. « Homogénéité » ! Ensuite, il pourra se mettre…. au chômage : le pourcentage de ces migrants acculturés qui se sont ensuite intégrés dans le monde du travail est selon une statistique officielle d’environ…. 7%. Il est interdit de rigoler. Mais le discours lui aussi officiel est qu’il faudra sans doute attendre la génération suivante.   Le migrant fera venir ses épouses et sa ribambelle de gosses qui n’attendent que cela. Et après on s’étonne qu’il y ait tant de candidats à l’immigration qui rêvent d’Europe. A qui la faute ? Elle est pas belle, la vie…. en Suède ? Sauf pour certains Suédois !

Dans dix jours, on s’attend donc à un raz de marée en Suède pour un certains parti nationaliste, anti immigrationniste, populiste (le vilain mot) qui a pris la dénomination de « Parti des Démocrates ». Raz de marée ? Relativisons. Peut être jusqu’à 20% des voix. Chez nous on en parlerait à peine. En Suède c’est le ciel qui risque de tomber sur la tête des Suédois. Un séisme. Et l’« homogénéité » qui est en danger à cause de mauvais Suédois ? Tout comme en France, en Suède, il y aurait donc de mauvais citoyens ?

Un parti politique que les mouvements de Droite en Suède qualifient d’extrême gauche. Ceux de Gauche d’extrême droite. Chez nous il serait complétement inclassable ! Une sorte de parti des « gaulois laissés pour compte ».  Un brin nationaliste (et populiste) quand même si on veut être de bonne foi.

Sauf que les électeurs de ce parti sorti de nulle part, ralliés depuis peu, indifférents depuis toujours à la politique, sont des citoyens Suédois qui seraient plutôt sous le seuil de pauvreté. Loin des joutes politiciennes et des petits arrangements. Simplement des Suédois qui galèrent et qui sont excédés. Déçus et amers. Qu’on les traite moins bien que des migrants mais c’est ce qui attend aussi les Français. Car il y a des pauvres en Suède comme en France. A qui l’État dit qu’il ne peut pas faire mieux pour eux et s’occuper « en même temps » des migrants. Vous avez dit « en même temps » ?  Le genre de discours que PERSONNE n’oserait tenir en France. Vous imaginez un Président avouant aux gaulois qu’ils sont considérés comme des citoyens de seconde zone ? Chez nous, on préfère faire les poches des vieux sans leur dire pourquoi. Ou plutôt en leur racontant n’importe quelle salade. Et le pire est qu’avec ce Président des Riches, en France, ça risque de « marcher »

Le Suédois finit par être excédé du comportement de ces migrants qui refusent de considérer que la femme est l’égale de l’homme. Qui hurlent pour avoir des menus correspondant à leur religion. Font changer les horaires des piscines et voudraient des bus qui leur soient réservés.  Qui considèrent que la loi de leur Dieu passe avant la loi Suédoise et qu’il faudrait aller jusqu’à modifier certaines lois de cette Suède, leur pays d’accueil pour les mettre en accord avec leur culture. Des migrants qui en veulent toujours plus ! Et dont les exactions font l’essentiel des rares journaux qui osent relater leurs viols, crimes et délits. Une délinquance qui est en augmentation inquiétante dans un pays où elle était auparavant l’une des plus basses d’Europe. Où certains parlaient même de supprimer les prisons. Mais on a du, par exemple,  embaucher des pompiers pour combattre une spécialité française qui s’est exportée en Suède : brûler des voitures. Et des psychologues en masse pour leur permettre d’endurer la terrible cohabitation qu’on leur impose à vivre à côté des Suédois ! (on pourrait peut être faire émigrer les Suédois ?) Et on subodore qu’il pourrait y avoir des migrants qui vendent de la drogue à la jeunesse Suédoise !!! Impensable. Mais si on se met à croire tout ce qu’on dit ! Tout cela se passe en Suède. Faire des comparaisons avec la France serait mal venu.

Une majorité de Suédois, éduquée dans la bien-pensance et la religion protestante estime encore qu’il n’est pas politiquement correct de parler des réalités. Et qu’il est particulièrement inconvenant (accrochez vous) que le citoyen Suédois exprime son mécontentement dans les urnes ! Mais où devrait il le faire quand il ne descend jamais dans la rue ?  Palsambleu, nous en France, serions donc d’irrécupérables Gaulois ? Des Foutraques ?  Quant à l’homogénéité à la Vercingétorix !

Avant de partir de leur pays qui n’est pas, le plus souvent, un pays en guerre, on a fait la leçon à ces migrants. « Plus tu cries, plus tu hurles, plus tu exiges, et plus l’Européen se soumettra devant toi. » Des propos qu’on découvre dans des journaux publiés en Suède. Écrits dans toutes les langues…. sauf le Suédois. Se moquant ironiquement de ces Droits de l’Homme que l’Européen observe comme une religion dans son pays mais qu’on n’appliquera jamais dans le pays d’origine d’où vient le migrant. Où on y brûle peut être les églises et où on y massacre peut être aussi les Chrétiens. Il y a en effet de quoi se foutre de la gueule de ceux qui vous accueillent les bras ouverts !!! On lit encore dans ces torchons que le gouvernement Suédois ne censure pas pour raison de Liberté d’Expression  : « On doit te donner tout ce que tu réclames ! Sinon, tu te sers et tu le prends toi même. Par la force s’il le faut. Il se trouvera toujours une majorité d’imbéciles pour prendre ta défense » !?

La France n’est pas la Suède, me direz vous ! Et je trouve – même si mon avis n’est pas partagé par tous – que dans notre classe politique entrée en décadence,  Jean Luc Mélenchon est l’un de nos hommes politiques les plus sympathiques et les plus crédibles du moment. Sauf qu’on se demande, lorsqu’il parle de son amour pour les migrants, s’il est sincère ou s’il ne voudrait pas juste que le citoyen renverse la table. Un citoyen qu’il veut désormais séduire par son soudain amour pour l’écologie. Mais un discours sacrément crédible.

N’allez quand même pas me raconter que nos élites ne savent pas ce qui se passe en Suède. Mais à part mon épouse, Suédoise qui vit à Paris depuis 50 ans, le citoyen lambda en France ne s’y intéresse pas. Et je parie que les journalistes français ne vous parlerons pas de ces élections en Suède. Sauf que le Français n’est pas comme le Suédois et qu’il risque de nous mettre un jour les fachos au pouvoir si on n’y prend pas garde.

Car cette immigration sans justifications sérieuses et complètement incontrôlée est un fléau, surtout quand beaucoup d’Européens sont assez crédules et stupides pour vouloir faire entrer chez eux ce Cheval de Troie. Pour se donner bonne conscience. Pour de supposées raisons morales de solidarité envers ces migrants quand « en même temps » ces bien-pensants se foutent pas mal de nos vieux qui crèvent dans les hospices. En France l’immigration sauvage ne met en joie que le MEDEF.

Des propos qui vous surprennent dans ma bouche d’anti-libéral qui s’assume ? Non, juste un avertissement sans frais. Avant qu’il ne soit trop tard. Si ce n’est pas déjà trop tard !

Héraclite

(Avis : texte recopié intégralement à la virgule près, sans modification ni retrait ou ajout, comme nous l’avions promis à l’auteur si nous voulions qu’il nous autorise à le reprendre ; nous nous étions également engagés à ne pas le commenter. Dont acte)

-o-o-

POSTMASTER : Le « Blog d’Héraclite » ? On en a trouvé trois sur le Net qui se disputent le nom, la légitimité, l’antériorité. Mais le véritable site de celui qui a écrit ce texte, ami de l’un de nos amis, n’est pas accessible sans abonnement. Des écrits d’une grande vivacité d’esprit. Courageux. Intelligents. Dérangeants pour d’autres.

Un Blog écrit par un intellectuel de gauche, octogénaire, ancien chroniqueur, essayiste, conseiller et proche du Président Mitterrand. Qui n’est plus dans la lumière. Et qui publie sous pseudo. Et qui aurait voté Sarkozy : une erreur dit il.  Blog-Cabestany en train de virer à gauche ? Pas vraiment. Mais pourquoi ne pas publier un texte sous prétexte qu’il ne serait pas « politiquement correct » ? Pour nous il reflète la sincérité de son auteur. Peut être la vérité ? Et un certain pluralisme. Après tout : « c’est vous qui le dites ».

Héraclite ? Le vrai ! Un philosophe grec non conformiste dans l’Antiquité. S’il revenait de nos jours on l’embaucherait tout de suite chez Blog-Cabestany !!!!   καλωσόρισμα

 

 

 

Les désaccords entre lecteurs de Blog-Cabestany : pas vraiment une polémique !

22 juin 2018

POUR QUE LA FRANCE RESTE LA FRANCE

                                                                                      ou

POUR QUE LA FRANCE RESTE AUX FRANÇAIS

Cliquer sur la photo pour l’agrandir

L’Édito du vendredi !

On a mis en ligne récemment le tract des « Républicains » intitulé « pour que la France reste la France ». Un document que la grande majorité des Français approuve sur le fond. Car loin de ces médias spécialistes de la désinformation, et dont la perversité arriverait  à nous faire douter, un sondage de l’IFOP, les 11 et 12 juin, dit que 63% des Français, toutes opinions confondues, est « d’accord » ou « plutôt d’accord » avec ce tract. Qui emporte 79% des suffrages des sympathisants ou militants de la Droite Républicaine !   On aurait pu le présenter autrement, dit l’un. On aurait pu le rédiger différemment ? dit l’autre. Ce tract a le mérite d’exister et de poser les bonnes questions. Aux citoyens de donner leurs réponses. Et espérons le : les bonnes !

Et que les « viandards » arrêtent de tourner autour de ce document comme des charognes. Si on se laisse culpabiliser par un infime pourcentage de gauchistes même hyperactifs, et qui ne représentent qu’eux mêmes, c’est que la France va encore plus mal qu’on ne le croit.

Lundi, plusieurs rédacteurs de Blog-Cabestany étaient à Port Leucate pour l’inauguration d’une stèle dédiée au Général de Gaulle ET/OU pour voir Nicolas Sarkozy. Un Président qui a eu droit a des applaudissements, des encouragements comme s’il revenait en politique. D’ailleurs plusieurs personnes criaient « Nicolas reviens ». Au début il faisait un geste large du bras semblant dire « vous êtes gentils mais ce n’est pas le sujet ». Puis comme la foule insistait, il finissait par en rire.

Nous avons écrit que dans les spectateurs, lundi, à Port Leucate, certains criaient « Pour que la France reste aux Français ». Avez vous bien entendu ? Nous disent plusieurs lecteurs. Il faudrait savoir. Est que c’est « Pour que la France reste la France » ou est que c’est « Pour que la France reste aux Français ».

On persiste et signe. Lundi c’est la deuxième formule que les spectateurs scandaient.

On a demandé à Alicia (dite « la chipie »), enseignante universitaire de nous expliquer en trois mots la différence. Même en douze mots je ne saurai le faire, dit elle. Mais si vous voulez une dissertation de six pages, je peux vous la faire… pour la rentrée de septembre. On a plus qu’à patienter pour qu’elle nous écrive son devoir de vacances. Sur le sable de la plage de Canet ?

Pour en avoir discuté longuement avec nos lecteurs, ou avec des spectateurs lundi à Port Leucate, vous êtes tous inquiets sur la destruction de la cohésion nationale que pourrait induire le problème des migrants. Et le laxisme de nos dirigeants pourrait bien nous amener au populisme et une situation à l’Italienne. Ces « immigrationnistes enragés » qui nous gouvernent nous entrainent au bord du gouffre.

Notre ami journaliste à Paris, « Électron Libre » nous donne son avis qu’on a envie de partager.

« on a tort de taper sur Angela Merkel. On a tort de lui reprocher l’accueil de ces migrants Syriens venant d’un pays en guerre où leur vie et celle de leur famille étaient menacées. Lorsqu’on voit des images de ces villes syriennes détruites à 90%, on ne peut qu’approuver sa décision. Et sachez que plus des deux tiers de ces migrants syriens sont aujourd’hui rentrés chez eux. Et que ceux qui sont restés en Allemagne, pour le moment, se sont intégrés et travaillent. Des architectes ou ingénieurs syriens vident les poubelles à Francfort et on ne les entend pas se plaindre. Est ce une raison pour accepter ces pseudos migrants africains venant de pays où l’on va passer nos vacances. Compassion ne doit pas se confondre avec imbécillité. Et nous sommes influencés par ces bien pensants de gauche aveuglés par une idéologie dangereuse pour l’unité des Français ».

Vous êtes tous d’accord pour dire que ce problème de migrants « économiques » dont a nul besoin et qui profitent de notre faiblesse, est un danger pour notre démocratie.

Nous ne voulons plus être submergés par cette immigration non voulue, imposée par nos élites, défendue par des élus qui travaillent pour saper un peu plus la France, et qui devraient commencer eux mêmes par ouvrir leurs maisons et leurs appartements pour les accueillir dans leur salon. Et qui n’ont pas à nous les imposer car il s’agit de trahison et de forfaiture.

Arrêtons cette comédie, ne nous laissons plus faire, ne subissons plus cette escroquerie des passeurs dont on peut se demander s’ils ne sont pas en cheville avec les ONG.

Voilà ce que vous aviez à dire cette semaine, et le sujet n’est sans doute pas clos.

Et puis « c’est vous qui le dites ! »

Ce matin, une délégation de Cabestanyencs assistait à l’inauguration d’une stèle dédiée au Général de Gaulle, à Port Leucate. Une stèle dévoilée par le Président Nicolas Sarkozy.

18 juin 2018

Ce matin 18 juin, jour de commémoration, on inaugurait une stèle dédiée au Général de Gaulle, sur le front de mer, face au ponton en bois qui s’avance dans la mer, à Port Leucate.

On avait la bonne surprise d’y retrouver plusieurs de nos amis Cabestanyencs. Venus en force, en covoiturage à plusieurs véhicules, avec des amis de Perpignan, Canet, Saint Cyprien et sans doute d’ailleurs. A leur propre initiative, mais avec l’aide logistique des Républicains 66 qui leur avaient – semble t’il – fourni des badges pour être aux avant-postes. Ils avaient débarqués « à l’aube » et encore étaient ils passés en chemin par le Barcarès pour y prendre un solide casse croute. Une journée qui sentait le R.T.T. mais avec le plaisir de se retrouver ensemble pour la bonne cause.

La commémoration étant prévue à 10 heures du matin,  nos amis espéraient pouvoir ensuite assister à la dépose d’une gerbe à la Piscine Arlette Franco à Canet. Illusoire. La cérémonie à Port Leucate se terminait à plus de midi.

Il y avait foule pour venir à cette commémoration, sans doute un peu moins de 3 000 personnes, certains ayant même préféré dormir sur place de peur de ne pas être bien placés. Mais tout était bien organisé. Et il y avait de nombreuses chaises prévues pour les spectateurs. La tramontane était un peu forte mais elle se calmait en fin de matinée.

Le comité d’accueil pour recevoir le Président Sarkozy se composait de députés, sénateurs, conseillers régionaux, du Préfet de l’Aude, et de nombreux élus.

En arrivant, Nicolas Sarkozy, demandait qu’on lui accorde dix minutes pour serrer des mains. Il serrait la nôtre et discutait longuement avec une petite fille (pas à l’école?) qui était devant nous. Nos amis étaient ravis. Le Président se montrait chaleureux.

S’ensuivaient des discours, un peu longs. A son tour de prendre la parole, le Président Sarkozy, comme à son habitude savait de façon brève et concise, exprimer son plaisir d’être là. On sentait qu’il était sincère à sa mine enjouée. On n’oubliera pas que le Président Sarkozy fut le seul depuis la disparition du Général, à se rendre à Londres un 18 juin, durant son mandat, et il y prononcera un discours qui reste dans nos mémoires.

Un orchestre composé d’une douzaine de musiciens nous jouait une Marseillaise sur un ton symphonique. L’assistance reprenant en choeur. Le Président s’inclinait devant militaires et porte drapeaux. Le Président Sarkozy dévoilait la stèle installée dans la nuit. On laissait là nos amis Cabestanyencs, ravis et enjoués,  qui ne paraissaient pas pressés de rentrer au bercail et avaient prévu de déjeuner ensemble.

Personne ne peut anticiper sur l’avenir du parti des Républicains. La commémoration de Port Leucate démontre que ce parti a encore de nombreux sympathisants. Dans le département des Pyrénées Orientales, le parti est toujours bien structuré, et ses soutiens ont des convictions toujours bien ancrées. Cette commémoration le démontre, s’il en était besoin. Et cette référence à l’histoire nous satisfait.

Pour que la France reste aux Français ! entendait on dans les rangs derrière nous. Alors que l’assistance se dispersait. Un slogan crié très fort à l’improviste qui nous prenait par surprise à un moment où l’on s’y attendait le moins. Lancé par une spectatrice, et repris aussitôt et encore plus fort par des dizaines de bouches à l’unisson qui se l’appropriaient ! Comme un cri de ralliement ?

x

le « miroir de l’eau » en front de mer à Port Leucate où est implantée la stèle

x

Stéle non découverte

x

la stèle découverte (en contre jour)

x

les officiels arrivent

x

le comité d’accueil en attente de l’arrivée du Président

x

Militaires, porte drapeaux

x

 

Le Président prend un bain de foule. Il est acclamé. Il nous serre la main. Plusieurs personnes lui crient « Nicolas revient » : il rit !

x

Avec une fin de commémoration surprenante. Derrière nous une spectatrice crie : « Pour que la France reste aux Français ». Ce sont alors des dizaines de bouches qui reprennent en choeur ce slogan.

 

TAGS : Droite Républicaine, Républicains 66, Port Leucate, Colette Appert, Droite Municipale à Cabestany, Nicolas Sarkozy, 18 juin 1940, Cercle Gaulliste de Réflexion Politique et Sociale, Blog-Cabestany

 

xxxxxxxxxxxxxxxxx

 

 

« C’est la Liberté d’Expression » écrit Blog-Cabestany !

10 juin 2018

« Les Républicains sont la cible de médias-torchons et de chaines de télé poubelles. Sans parler des bien pensants, et autres imbéciles qui trouvent qu’il y a trop de « mâles blancs » dans notre pays,«  dit Jean Louis, au sujet d’un tract du parti L.R.

D’accord, pas d’accord ou moyennement d’accord avec le nouveau tract des Républicains ? Nos internautes ont des positions diverses mais pas fondamentalement opposées. Pour la plupart d’entre vous,  la dérive de nos dirigeants (Président, Gouvernement) sur les sujets identitaires et d’immigration, nous conduira un jour au populisme et à une situation telle que celle qui vient d’apparaitre en Italie.

« Notre pays devient une décharge ! » dit Huguette.

Nous avons interrogé plusieurs de nos fidèles lecteurs qui se revendiquent sans complexe de la Droite Républicaine.

Tous n’ont pas répondu au moment où nous mettons cet article en ligne. Parmi ceux qui ont répondu, certains émettent quelques objections. Mais de façon générale, vous êtes tous unanimes à penser qu’il n’y a pas lieu de stigmatiser un tel tract et que même si on des appréciations diverses, il a parfaitement le droit d’exister. Et que ceux qui ont envie de polémiquer le font pour de mauvaises raisons.

Ce tract a le mérite d’ouvrir le débat. Et il ne s’agit là que de « Liberté d’Expression ».

« Alors messieurs le censeurs… passez votre chemin », conclut Paul.

et pour agrandir la photo ci-dessous, juste un clic sur celle ci

« Les sanglots longs des violons de l’automne………. « 

6 juin 2018

blessent mon coeur d’une langueur monotone !

« Les Français parlent aux Français »

« NO COMMENT »

Puisque vous en redemandez ……..

1 juin 2018

Un carton ! Un record de connexions à notre site dans la soirée d’hier suite à la mise en ligne d’une vidéo drôle en fin d’après midi.  Une histoire de « caravane ». Comme si l’humour – même à deux balles – vous intéressait plus que le politique !

   Et ne nous interrogez plus sur l’aire des gens du voyage. On n’a pas les réponses !

Si cette aire, constamment vide dites vous, existe toujours ? OUI, apparemment.

Est ce que Saint Camille est une extension voulue de cette aire des gens du voyages, demandez vous. C’est sans doute de l’humour ?

Si nos élites municipales sont au courant de la présence de ces caravanes et ont pris le problème à bras le corps ? DEMANDEZ LEUR ! 

 Mais pour aujourd’hui et parce que vous êtes sympa avec nous, que vous nous êtes fidèles, que vous prenez du temps pour nous écrire. Et que cela nous enchante…

 

Et si on a encore d’autres vidéos en réserve ? On verra.