Archive for the ‘LA DROITE MUNICIPALE A CABESTANY’ Category

A Cabestany, vous êtes émus ou en colère par le décès de ce Maire du Var !

7 août 2019

COURRIER DES LECTEURS

En cette période où l’on ne s’attendrait pas à ce que vous soyez plusieurs à nous écrire, on s’aperçoit que vous êtes émus ou en colère par le décès de ce Maire du Var.

On reprend vos propos, en vrac et dans le désordre, mais ce sont les propos de citoyens qui ont le droit d’exprimer des avis quels qu’ils soient. Parfois contradictoires. Dont nous assurons la confidentialité de leurs auteurs :

La fonction de Maire d’une petite ville n’est pas toujours une sinécure, dites vous ! Mais on n’a jamais prétendu le contraire, semble t’il.

Marre, dites vous encore, de cet affaiblissement de l’autorité dont sont coupables certains parents, enseignants, juges ou politiques, qui trouvent toujours de bonnes raisons pour minimiser des actes de délinquance qui se transforment dans leur bouche en « incivilités ». Qui trouvent toujours de bonnes raisons pour excuser les voyous mais s’intéressent si peu à leurs victimes. (l’opinion de l’un d’entre vous)

Marre de ces cambrioleurs, voleurs de colliers qui s’en prennent aux personnes âgées. Marre de ces vendeurs de drogue, de caïds qui font la loi dans les entrées d’immeubles. Marre des voleurs de cuivre, creveurs de pneus de voitures, briseurs de vitres pour voler dans votre voiture lorsque vous êtes à la plage. Marre de TOUS ces délinquants…..  mais sitôt qu’on parle d’installer une caméra on dirait qu’on s’attaque à la Liberté. Oui, à la leur !!!!  Alors que c’est la Révolution qui a donné le pouvoir de police aux Maires. Dont certains se comportent parfois comme des Ponce-Pilates. (c’est vous qui le dites »)

Marre (c’est toujours vous qui le dites!) de ces motards, sans casque, qui roulent à fond la caisse, au risque d’écraser un enfant, dans nos rues comme des abrutis. Mais s’il y a un accident on dira que c’était que la victime était au mauvais endroit au mauvais moment. Et l’un d’entre vous s’attend à ce qu’on dise bientôt que ce maire dans le Var est mort par accident, voire à la suite de son imprudence. A vomir. S’il était resté les doigts de pied en éventail derrière son burlingue il ne lui serait évidemment rien arrivé !

Marre de ces décharges sauvages, de cette saleté dans nos villes. Colette Appert en a fait des photos sur son site Facebook. Mais vous nous dites aussi que vous ne pouvez y accéder si vous n’êtes pas « amis » avec elle. On va le lui dire !

Marre que la morale ne soit pas respectée à la tête de l’état quand casser du « Gilet Jaune » semble devenir un sport national. Et que donner des leçons aux gens lorsqu’on fait bien pire qu’eux devient insupportable pour le citoyen qui va finir par se révolter pour de bon.

Vous êtes quand même quelques uns à nous dire – aussi – que l’affaire de ce pauvre garçon, tombé dans la Loire, frise l’hystérie et qu’il ne faudrait pas non plus se servir de tout et n’importe quoi pour taper sur la gendarmerie ou la police. Dont les fonctionnaires ne font qu’obéir à des ordres. Et au dessus à nos politiques.

Et que laisser des anarchistes tout casser pour mieux discréditer les citoyens qui ont l’audace de revendiquer pour quelques miettes, est « indigne d’un pouvoir qui ne respectant pas les autres ne se respecte pas lui-même ». (c’est votre avis).

Que l’on soit – ou non – en accord avec vous, lorsqu’une famille est en deuil, lorsque des gens sont dans le malheur, faire de la récupération politique serait de notre part plus qu’incongrue. On en restera donc là pour aujourd’hui. Vous pouvez continuer à nous envoyer vos commentaires mais on ne pourra pas passer non plus le reste du mois sur un même sujet.

A vous lire, il semblerait pourtant que vous ayez des choses à dire. Et beaucoup de choses.  Tant mieux ! On vous donnera donc la parole, à la condition que vous sachiez modérer vos propos, lorsque le moment sera venu. Car énoncer les choses a davantage de force, lorsqu’on les explique calmement et avec clarté, plutôt que ce qu’on reçoit trop souvent et dont on ne peut rien faire. Et Blog-Cabestany n’est pas un forum ou un espace pour s’invectiver entre citoyens.  Mais la Liberté d’Expression est la première de nos valeurs. Vous pourrez vous exprimer. On vous le promet !

« Solidaires »

6 août 2019

                   Solidaires !

L’Opposition Municipale, ses élus et conseillers, ses co-listiers, militants, sympathisant, mais sans aucun doute TOUS les Cabestanyencs de bonne volonté, seront solidaires de la famille, des élus, suite au  décès de ce Maire du Var, victime de son engagement pour empêcher des salopards, des criminels, des abrutis, ….. qui voulaient jeter des encombrants sur le domaine public.

On espère – sans y croire une seule seconde – que les auteurs de ces faits passeront de longues années derrière les barreaux. Même si on entend déjà des voix pour dire qu’il s’agissait d’un acte commis « à l’insu de leur plein gré » ou peut être même d’un accident, ou d’un moment où ils n’étaient pas conscients de leurs actes et par conséquent pas responsables. Ou encore que les punir sévèrement ne ramènera pas cet édile à la vie et qu’ils sont – sans doute – conscients de ne « pas avoir bien agi » !?  Quelle connerie dans la bouche de certains bien pensants.

Peut être que s’il y avait eu des caméras, cela aurait dissuadé des imbéciles de jeter leurs détritus n’importe où et de prendre le territoire de leur commune pour une décharge.

Peut être que si on punissait de façon plus juste les auteurs d’infractions diverses plutôt que de leur faire un « rappel à l’ordre », plutôt que de leur mettre un bracelet à la cheville dont ils sont tellement fiers que certains portent des shorts en hiver pour mieux frimer. Plutôt que de leur faire balayer la cour d’une Mairie comme travail d’intérêt général…. dont ils se foutent pas mal !

Peut être que si certains citoyens étaient davantage conscients que leurs actes délictueux pourrissent la vie de tous. Mais généraliser serait une grave erreur de jugement et une insulte pour ceux qui se comportent en bons citoyens et sont las de voir que leur voisin se comporte comme un sagouin et s’en félicite. Car la plupart du temps ceux qui se font prendre sont les moins futés qui ne font que reproduire des actes qu’ils ont vu commettre par d’autres qui le faisaient depuis longtemps en toute impunité. 

On ne doute pas une seconde que ceux qui sont en charge de la propreté à Cabestany font ce qu’ils peuvent et se décarcassent. Jusqu’à parfois se décourager, en voyant que leurs efforts ne payent pas. Et on le comprend. Et on les comprend.  Et on ne leur jette pas la pierre ! Et même plus, on les soutient !  Mais lorsqu’on voit le résultat on conçoit qu’ils puissent avoir parfois des moments de grande solitude !!!

Il y a de toute évidence,  les efforts, la bonne volonté, d’un côté. La méthode de l’autre.

Toute municipalité est confrontée à ces problèmes de propreté,ou d’autres problèmes du quotidien, et nous ne sommes pas  partisans d’en nourrir le débat politique à l’excès ou de se focaliser sur ce seul problème, quand d’autres sujets, bien plus graves,  doivent être mis bien plus en avant. Car,  c’est exactement ce que vous nous écrivez !

Sans doute !!!   SAUF,  si on mêle aux problèmes auxquels toute municipalité est confrontée une certaine doctrine politique, du dogme, des grands principes marxistes. Sauf si on considère – par exemple – que mettre des caméras dans des points chauds, surveiller nos rues, c’est s’attaquer aux Libertés. Car la Liberté des uns ne doit pas se faire au détriment des autres : des bons citoyens qui deviennent des victimes. C’est même écrit dans la Déclaration des Droits de l’Homme. Inutile de s’en gargariser si on ne l’a pas lue ! Et inutile de donner des leçons de morale jusqu’à faire que le citoyen pacifique peut devenir un jour, enragé. L’actualité nous en donne chaque jour la démonstration.

Alors, on ne doit pas s’étonner si à Cabestany,  tout va de travers !!!

 

 

 

 

Cabestany : Conseil Municipal le 4 juillet 2019 à 18 h 00 à la Mairie

1 juillet 2019

ORDRE DU JOUR DU PROCHAIN CONSEIL MUNICIPAL LE 4 JUILLET A 18 H 00

 

Approbation du compte-rendu du Conseil municipal du 24 mal 2019.

Article n°01

Création de loges de théâtre au Centre Culturel : Approbation des marchés.

Article n°02

Travaux de voirie, éclairage public et espaces verts : Quartier Château d’eau – Tranche 1. ; Impasse du Poitou • Rue de Touraine.

Article n°03

Modernisation du recouvrement des produits par mise en place du paiement en ligne payfip : offre groupée de paiement par prélèvement unique et par carte bancaire.

Article n°04

Tarifs des concessions funéraires.

Article n°05

Individualisation d’une subvention versée à une association au compte 6574 du BP 2019

Article n°06

Renouvellement de convention agricole.

Article n°07

Élaboration du règlement local de publicité intercommunal – Débat sans vote sur les orientations générales du règlement local de publicité de Perpignan Méditerranée Métropole Communauté Urbaine.

Article n°08

Projet de plan d’exposition au bruit (PEB) de l’aérodrome de Perplgnan-Rivesaltes – avis du conseil municipal.

Article n°09

Consultation du conseil municipal sur le projet du SAGE « Schéma d’Aménagement et de Gestion des Eaux ».

Article n°10

Délibération prescrivant la sollicitation de la Communauté Urbaine Perpignan Méditerranée Métropole en vue de la réalisation d’une procédure de modification du PLU.

Article n°11

Répartition intercommunale des charges de fonctionnement des écoles publiques entre commune d’accueil et commune de résidence.

Article n°12

Convention de mise à disposition de matériels et logiciels informatiques pour la bibliothèque avec PMM.

Article n°13

Renouvellement de demande de subvention auprès de la DRAC Occitanie.

Article n°14

Tarif Atelier musculation : Approbation d’un tarif à la semaine.

Article n°15

Création d’un nouvel atelier « marche nordique ».

Article n°16

Combinaison Ateliers sportifs adultes : Approbation de tarifs.

Article n°17

Dispositif d’aide à la mobilité des jeunes (bourse au permis de conduire).

Article n°18

Accueil des jeunes dans le cadre d’un projet d’échange réciproque.

Article n°19

Demandes de subventions actions jeunesse.

Article n°20

Renouvellement de la convention de partenariat entre la Commune de Cabestany, le COC Omnisports et le District de Football des Pyrénées Orientales.

Article n°21

déclaration d’intention.

Informations Communauté Urbaine,

Décisions

C’était un 18 juin, il y a quelques années à Perpignan !

18 juin 2019

« Courrier des lecteurs » – « Sans commentaires »

 

« Solidaires de ceux qui viennent nous sauver en mer, tristes pour leurs familles »

8 juin 2019

Le magazine « Sauvetage »  : cliquer sur le dessin représentant un livre ouvert, en HAUT, au milieu, puis cliquer sur « vue défilante ».

le site de la Societé Nationale de Sauvetage en Mer

https://www.snsm.org/

le 29 juin 2019 dans tous les ports des Pyrénées Orientales, journée de la SNSM

 

Blog-Cabestany n’est pas toujours d’accord avec ses lecteurs !

7 juin 2019

« courrier des lecteurs » – « c’est vous qui le dites » -« Liberté d’Expression »

une image qui illustre une bien triste réalité !

Nous recevons beaucoup de commentaires sur les sujets les plus divers. Nous répondons à celui de Jean-Michel que notre modérateur a laissé passer.

Jean-Michel, fidèle internaute de la Région Parisienne, [fidèle] militant des Républicains, écrit :

« Je ne suis pas sur que vous allez passer mon commentaire. Je vous lis depuis les Hauts de Seine. Comme beaucoup de mes amis. Voilà que madame Pecresse qui a un surnom qui rime avec son nom quitte les républicains. Je ne suis pas étonné. Je suis étonné quelle ne l’a pas fait avant. Comme tous les républicains qui sont aller chercher un susucre chez Macron. Mais des personnes comme Madame Pecresse qui ont deja un fauteuil n’avez pas besoin de rejoindre le parti du president avant. Sauf que maintenant on pense a sa reelection. Et on fait de l’huile. Comme beaucoup de maires. Un coup de bluff car macron n’a pas d’ancrage dans les conseils municipaux. Mais depuis que les macroniens ont dit que ceux qui ne demanderez pas la permission aurez un candidat de la repm en face ça balise comme on dit chez les para.. Je suis degoutté. La droite cherche a se reinventé. En allant se mettre a genoux de vant Poutine, Trump, les chinois, Merkel, Macron ? En ouvrant les frontieres au travailleur polonais au chauffeur roumain au mendiant soudanais. En ne disant pas un mot sur le glifosate. Si c’est ca la droite moi aussi je pourrais bien la quittée. En 1944 le general de gaulle a donné le droit de vote aux femmes ce que n’avez pas fait le front populaire. La droite était pour la justice sociale la santé pour tous la participation dans les entreprises. Pourquoi allez chercher midi a quatorze heures. Il suffit de revenir vers les pricnipes fondamentaux de la liberation. »

BLOG-CABESTANY vous répond en plusieurs points :

()      Que l’on revienne aux fondamentaux du CNR à la Libération il y a 75 ans : justice sociale, protection sociale et santé lorsqu’on voit dans quel état d’abandon sont nos hôpitaux, égalité hommes femmes, meilleure répartition des fruits du travail, démocratie, liberté d’expression, voilà qui nous rapproche. Car c’est l’ADN de notre Droite dite « Républicaine ». Dont nous ne prétendons pas avoir le monopole. Mais nous en sommes fiers et pas assez nombreux à défendre ces grands principes qui nous semblent chaque jour un peu plus dévoyés.

()      Que nous soyons lus dans les Hauts de Seine ou ailleurs, on ne l’a jamais cherché, pas plus hier qu’aujourd’hui. Mais si les Parisiens grace à nous pensent que Perpignan fait partie de la banlieue de Cabestany et non le contraire, faisons semblant d’y croire aussi.

()      Si vous parlez de ce qui fut l’interminable et trop médiatique valse hésitation de Valérie Pécresse entre Jean François Copé et François Fillon, peut être y a t’il prescription aujourd’hui ? Et Madame Pécresse ne fait elle pas du bon boulot à la tête de la région Ile de France ?  Cela fait deux ans qu’elle n’a pas de mots assez durs pour ceux de son camp qui ont rejoint la Macronie. Cela fait deux ans qu’elle reproche à son parti de ne pas avoir suffisamment sanctionné ceux qui parfois se montraient trop conciliants avec le Président. Imaginer une seule seconde qu’elle pourrait faire elle même ce qu’elle condamne chaque jour avec tant de vigueur nous parait impensable !

()      L’un de nos amis, membre du Parti Les Républicains, Maire d’une ville voisine de la vôtre en Région Parisienne, et avec lequel nous étions encore au téléphone cette semaine nous rappelait que la voix des électeurs n’appartient pas aux politiques. Notre ami a ravi, contre toute attente, sa ville à une coalition socialo-communiste de longue date. Parce que les citoyens de sa ville avaient un désir d’Alternance. Il a un bilan positif et a même baissé les impôts. Cette course à une fiscalité galopante que certains prétendent de façon mensongère être incontournable est le signe que ces élus appartiennent à une autre époque, dit il. Et il convient de les sanctionner comme ils le méritent. 

()     Notre ami n’a pas une grande sympathie pour les dirigeants de l' »Enmarchie », pour reprendre ses mots. Mais le tort des dirigeants du Parti Républicain – c’est son avis – est de ne pas afficher assez de respect pour les électeurs – dont on ne saurait mettre en doute la bonne foi – qui ont voté pour Macron aux Présidentielles ou aux Européennes. Ou même pour d’autres candidats quand autrefois ils votaient pour la Droite. Quand l’heure n’est pas à diviser mais plutôt rassembler !  Ainsi que le conçoit l’opposition municipale à Cabestany !

Bon week end à tous !

Maxime Tandonnet écrit à ses « amis Républicains déçus et inquiets » !

29 mai 2019

Blog-Cabestany écrit : La Droite Municipale à Cabestany est large et rassembleuse. Et pas figée autour d’un seul parti politique. Même si nous sommes fiers qu’elle soit emmenée par Colette Appert, qui siège aux instances des Républicains. Alicia a voté pour le Parti Animaliste. Et un autre… non il ne veut pas qu’on en parle ! Quant à l’un de nos amis Gaullistes… c’était une panne de réveil !

Quelles que soient les difficultés rencontrées, les orientations contestables de certains de nos dirigeants politiques, les conflits d’ego dans des sommets que nous ne fréquenterons sans doute jamais, nous n’avons pas à rougir de nos valeurs. Mais nous devons aussi nous méfier d’une dérive qui consisterait à nous tenir repliés sur nous mêmes.

Ce qui n’est pas le cas – heureusement – avec la Droite Municipale que nous avons la chance d’avoir à Cabestany. Une Droite aux service de tous les Cabestanyencs !

Et pour ceux qui se sentiraient déçus ou inquiets, nous reprenons les mots de notre ami Maxime. Des mots qui nous touchent :

Un peu plus de 8%, évidemment la déception et l’inquiétude pour l’avenir sont immenses. Pour autant, il y a pas de quoi rougir. Oui, ce n’est pas évident de rester droit dans la tempête. Etre ultra minoritaire ne signifie pas avoir tort, moralement, intellectuellement, politiquement. Une partie de la bourgeoisie urbaine a retourné sa veste. Elle votait Sarkozy en 2007 et 2012, Fillon en 2017 et aujourd’hui LREM, comme rempart  devant le danger « populiste » tel qu’elle le perçoit au regard de ses intérêts. Une autre frange du vote républicain traditionnel à rejoint l’électorat RN. En voulant « sanctionner Macron »ceux-là sont tombés dans le piège tendu, celui du duel à mort entre le « bien progressiste » et le « mal nationaliste » d’où le premier ne peut sortir que vainqueur.  Bref, ceux qui sont restés droit et debout, les 8%, n’ont pas à rougir. Ils n’ont pas cédé aux vagues de l’air du temps et du conformisme ni au matraquage. Ils ont perdu une bataille électorale, mais ils ont conservé l’essentiel, quelque chose qui s’exprime dans le mot honneur. Le bêlement du troupeau médiatique est mensonger. 22% pour une majorité présidentielle, soit 11% du corps électoral (avec une abstention à 50%) c’est un score exécrable, confirmant le rejet de l’opinion, surtout après 6 mois de propagande médiatique d’une intensité inouïe. 23% pour le RN/FN, soit 11,5% de l’électorat, ne dénote aucun effet de ralliement populaire, bien au contraire. Nous vivons une situation de chaos politique sans précédent dans un climat d’abêtissement de masse, de faux semblant et de dissimulation. La vérité est qu’il n’y a aucun vainqueur mais une grande perdante: la France.  La situation est extrêmement volatile, infiniment instable, reposant sur le grand vent des émotions collectives et tout peut arriver à tout moment. Dans la tempête politique, et l’incertitude absolue qui règne, un seul repère, une seule boussole doit nous guider: la fidélité à nos convictions et à nos engagements.

Maxime TANDONNET

https://maximetandonnet.wordpress.com/2019/05/28/a-mes-amis-republicains-decus-et-inquiets/

-o-

Et continuez à nous écrire. Nous ne sommes nullement désemparés ou désorientés, comme l’un d’entre vous  – qui le croit dans ses rêves – nous l’écrit. On le salue d’ailleurs car au moins a t’il le courage de nous dire ce qu’il pense. Même si on conteste SA vérité. Et pour nous c’est l’expression de la « Liberté d’expression » qui autorise TOUT ou presque. Nous sommes aussi combattifs aujourd’hui que nous l’étions hier. Et rassurez vous, on a encore la force de lire vos mails. Et d’y répondre.  Amitiés à tous.

Sonnerie aux Morts en Hommage à ceux qui protègent nos vies au péril de la leur !

14 mai 2019

Rubriques : « COURRIER DES LECTEURS – SANS COMMENTAIRES »

« Ils protègent nos vies au péril de la leur »

La Rédaction :

Merci à nos lecteurs pour l’image envoyée qui rend honneur aux Commandos Marine mais nous avons un égal respect pour tous les militaires de toutes les Armes. Ceux qui sont en OPEX mais aussi ceux qui veillent sur nous au quotidien dans nos rues. Comme également nos forces de l’Ordre, pompiers et tous ceux qui concourent  à notre sécurité.  Merci pour ce lien vers cette vidéo que vous aviez à coeur que nous mettions en ligne et pourquoi en chercherions une autre ? Merci de nous dire que nous sommes sur la même longueur d’onde que vous. Que nous réagissons de la même manière que vous. Que nous sommes un peu votre voix. Ce matin mardi, nous serons tous pris par nos occupations professionnelles (ou autres), peut être pas devant la télé, mais nous serons en communion avec tous ceux que cet événement touche. Comme nous !  Si – vraiment – grâce à nous, vous vous sentez moins seuls, croyez bien que la réciproque est vraie et même au delà de tout ce que vous imaginez ! Merci pour vos témoignages. Hommage à nos soldats. Bonne journée à tous. Merci à vous !

Hommage à deux de nos militaires qui ont perdu la vie, cette nuit, en délivrant quatre de nos compatriotes en Afrique !

10 mai 2019

Nos couleurs sont en berne !

L’armée française a libéré quatre otages, dont les deux touristes français enlevés le 1er mai au Bénin, en menant une opération militaire cette nuit au Burkina Faso, dans laquelle deux officiers mariniers ont perdu la vie pour sauver d’autres vies, qui étaient entre les mains des terroristes.

Dans le communiqué officiel, on lit : «Cette libération a pu être obtenue grâce à une opération militaire, conduite par les forces françaises dans la nuit de jeudi à vendredi, au nord du Burkina Faso. Au cours de celle-ci, deux militaires ont trouvé la mort au combat, des marins servant au sein du commandement des opérations spéciales.»

La ministre, en parlant de cette opération, ajoute : «C’est avec émotion et tristesse que j’adresse mes pensées aux familles de ces deux militaires morts pour la France, à leurs proches, à leurs frères d’armes et à l’ensemble des commandos marine».

Nous nous associons à cet hommage, et saluons le courage de français, qui ont mis leur vies en danger, et se sont sacrifiés pour sauver la vie d’autres de leurs compatriotes. Et nous déplorons l’infamie de ces terroristes où que ce soit, en France comme en dehors de nos frontières, qui s’en prennent lâchement à des civils et contre lesquels on ne doit pas hésiter à porter le fer.

 

Cabestany, le 8 mai 2019 : Commémoration du 8 mai 1945

8 mai 2019

« sans commentaires »

 A Cabestany, Pyrénées Orientales, le mercredi 8 mai 2019 à 11 h 15, La Marseillaise est reprise en choeur par les citoyens de Cabestany, à l’occasion de la Commémoration du 8 mai 1945.

Honneur à nos Ainés !

Cabestany : Commémoration du 8 mai 45

5 mai 2019

Mercredi 8 mai 2019

Rassemblement à 10 h 45, Place du 8 mai 45, à coté de l’école Prévert

Défilé jusqu’au Monument au Morts pour la France à côté du Centre Culturel

Dépôt de gerbes, allocutions officielles

-:-

Alicia, rédactrice de Blog-Cabestany répond à Monsieur Jean-François Régnier

3 mai 2019

Suite à l’interpellation « sympathique » de Monsieur Jean-François Régnier, Alicia notre rédactrice préférée, et comme elle le lui avait promis par mail, lui répond sous forme de « lettre ouverte ».

Cher concitoyen Cabestanyenc, Monsieur le Conseiller Municipal (ou Monsieur l’Adjoint au Maire si j’avais raté un épisode),

         Je suis désolée d’avoir confondu la place du 8 mai et celle du 18 juin. Et quand Monsieur le Maire aura baptisé un rond point du nom de « Gilles et John », je ne réponds plus de rien. C’est sûrement à cause du Printemps, des papillons, des petits oiseaux, dans notre ville si gaie et si superbement entretenue et fleurie de Cabestany. Ou c’est peut être à cause des grenouilles et des petits poissons rouges dans l’atoll de Sainte Camille. Et je suis rousse en plus ! Mais merci de nous signaler nos erreurs. Ça prouve que vous nous lisez. Çà prouve qu’on nous lit. On a beaucoup de lecteurs et de plus en plus d’ailleurs.

        On ne va pas se plaindre d’avoir beaucoup de lecteurs. Mais trop en dehors de Cabestany. Que ce soit à Paris ou dans la moitié et même un peu plus des départements de l’hexagone. C’est problématique car cela nous éloigne de notre but initial : Cabestany. Écrire prend du temps. Sur notre temps de travail, de loisirs. Lire tous les mails de nos internautes infiniment davantage. Et leur répondre à tous, n’en parlons même pas. Heureusement, Madame Appert (et son équipe) qui est en copie de tout ce qu’on nous écrit, s’y colle régulièrement et répond aux Cabestanyencs, les recontacte, les rencontre, écoute ce qu’ils ont à lui dire. Elle est sur le terrain lorsque nous restons sans bouger derrière nos écrans de toutes les tailles.

        L’un de nos rédacteurs va tous les jours à Montpellier. Un autre, qui travaille à Toulouse ne rentre que le week end. Et moi, pauvre Alicia, souvent fautive, je tape mes articles, sur ma tablette posée sur mes genoux dans le bus. (il n’y en pas assez Monsieur Régnier… je parle des bus). Et lorsque mon chauffeur préféré passe sur une plaque d’égout, un nid de poule, ou une racine en arrivant à Cabestany….. mon doigt peut glisser sur la mauvaise touche. D’où cet échange cordial. Tant que je ne marche pas sur une merde de chien en descendant du bus !

        Certes on fait appel à des consultants extérieurs prestigieux pour parfois remplir notre Blog. Un journaliste en vogue à Paris. La conseillère d’un homme politique de premier plan. Des élus, des hauts fonctionnaires et même un juge très connu, à la retraite. Car mes ainés, dont certains hélas disparus, ont su tisser un réseau amical, informatif, relationnel, politique de premier plan dans l’hexagone, à Bruxelles, et même outre-atlantique. Et on arrive à un seuil où c’est nous maintenant qui sommes sollicités par de grandes signatures qui souhaiteraient être publiées dans notre petit Blog.

        Blog-Cabestany est un Blog politique. Et de Droite. Et créé pour les Cabestanyencs. Parce qu’il existe dans notre ville de Cabestany une population qui vote à Droite, même si elle n’a jamais été majoritaire depuis bien des années. Et peu importe car si on n’est pas dans la majorité on est…. dans l’opposition. C’est aussi simple que cela. Ces électeurs de Droite ne doivent pas se sentir abandonnés, comme c’est le cas, par la municipalité dont vous faites partie.  Ces citoyens doivent se sentir représentés et c’est notre mission en appui de l’action de nos conseillers de Droite qui ne ménagent guère leur peine. Notre plus grande surprise est quand même que l’on en arrive à se demander si ceux qui ne partagent pas nos idées ne sont pas heureux de pouvoir s’exprimer sur notre Blog, regrettant de ne pouvoir le faire ailleurs. Et notre but – et en cela on ne pense pas avoir failli – est la défense de la Liberté d’Expression.

         Aux yeux de nos lecteurs, Madame Appert, incarne cette opposition et elle est la mieux placée pour représenter la Droite mais également TOUS les Cabestanyencs. Nous espérons qu’elle va se déclarer dans quelques semaines ou quelques mois pour les prochaines municipales. Elle a acquis une notoriété qui dépasse désormais le département depuis qu’elle est une élue des instances nationales du Parti « Les Républicains ». Mais on sait que pour elle, à Cabestany, il ne doit plus y avoir ces clivages politiques sectaires et dogmatiques entre les citoyens. Qui ne sont de notre fait, dans l’opposition. Pour Madame Appert,  TOUS les Cabestanyencs ont les mêmes droits et méritent la même attention. Et la décision et le moment pour se déclarer n’appartiennent qu’à elle seule. Et personne d’autre.

        Et si d’aventures, un quelconque volatile parasite (comme le coucou qui aime squatter dans un nid qui n’est pas le sien. Celui d’une Rousserolle effarvatte. Ou autre) venait à s’égarer au dessus de nos cheminées, on lui montrerait qu’on est doués pour le tir au pigeon (d’argile).

        Si Madame Appert se lance dans la campagne des municipales, Blog-Cabestany sera l’un de ses supports officiels de campagne (parmi d’autres). Et il est plus que probable qu’on n’y parle plus QUE de Cabestany, de la campagne, et de rien d’autre à côté.

        Monsieur Régnier, nous espérons donc qu’au travers de ce Blog, nous serons bientôt votre adversaire. Car nous n’avons que des adversaires et pas des ennemis. Nous faisons de la politique  et rien d’autre. Nous ne voulons rien de plus qu’un vie meilleure demain pour les Cabestanyencs mais cela passe par une ALTERNANCE municipale. Espérant que la campagne qui s’annonce sera à la hauteur de ce qu’on en attend. Et surtout, croyez que nous n’avons aucun préjugé.

        Et n’hésitez jamais, comme beaucoup le font chaque jour, à nous interpeller, nous critiquer. Nous sommes là pour ça…. et pour les Cabestanyencs, sans aucune distinction quant à leurs opinions. « Nous, c’est Cabestany ». « Cabestany d’abord ». Et sûrement « Cabestany toujours ! »

        Veuillez agréer, Monsieur le Conseiller, mes salutations concitoyennes les plus démocratiques.

Au nom du collectif anonyme et citoyen de rédaction de Blog-Cabestany, le 2 mai 2019

Alicia

Journée Nationale du Souvenir de la Déportation (et Hommage aux Anciens Combattants)

28 avril 2019

« sans commentaires »

Dimanche 28 avril 2019 à Cabestany, le matin à 11 h 00

En présence des Cabestanyencs, au nombre desquels, Colette Appert entourée de nos Conseillers de la Droite Municipale sympathisants et amis, Monsieur le Maire de Cabestany a déposé une gerbe en présence des Anciens Combattants et de leurs porte-drapeaux. Il a ensuite prononcé une allocation officielle.

La cérémonie s’est terminée par le « Chant des Marais », suivi de « La Marseillaise » reprise en choeur par les personnes présentes. 

Bon dimanche à tous

 

 

Dimanche 28 avril 2019 : Journée Nationale du Souvenir de la Déportation !

25 avril 2019

Colette Appert, la Droite Municipale à Cabestany, ses conseillers, ses co-listiers, ses militants, sympathisants et amis, les Cabestanyencs dans leur ensemble, tous les patriotes,  s’associent à la :

JOURNÉE NATIONALE DU SOUVENIR ET DE LA DÉPORTATION

 

organisée depuis 1954, chaque dernier dimanche d’avril.

La municipalité de Cabestany organise, dimanche, à 11 heures précises, place du 8 juin 45 (à côté de la cave coopérative) un rassemblement pour une cérémonie d’hommage national.

Tous les citoyens de bonne volonté, où qu’ils soient, qui ils sont, leurs familles, leurs enfants, sont invités à ce devoir de mémoire, au cours duquel ils seront heureux de rencontrer d’autres citoyens, les anciens combattants que nous saluons, les veuves, enfants, familles de ceux qui eurent à souffrir dans leur chair pour défendre notre Liberté.

La Journée nationale du souvenir des victimes et des héros de la déportation, ou plus simplement Journée nationale du souvenir de la déportation, est une journée nationale française au cours de laquelle est célébrée la mémoire des victimes de la déportation dans les camps de concentration nazis, pendant la Seconde Guerre mondiale.

Cette Journée nationale du souvenir des victimes de la déportation honore la mémoire de tous les déportés, prisonniers, évadés, sans distinction et rend hommage à leur sacrifice. Cette journée a pour vocation de rappeler à tous ce drame historique majeur, les leçons qui s’en dégagent, pour que de tels faits ne se reproduisent plus.

Plus concrètement, La Journée du souvenir des victimes de la déportation permet de sensibiliser le public, plus particulièrement le milieu scolaire, au monde de l’internement et de la déportation. Des actions éducatives sont généralement entreprises afin d’ informer et d’inciter les élèves à se poser des questions, en lien avec les fondations et les associations de mémoire.

Les enseignants profitent de cette occasion pour évoquer la déportation et le système concentrationnaire avec leurs élèves. Ils sont également invités à participer aux cérémonies officielles.

MERCI A TOUS ! 

« Laurent Wauquiez fait carton plein dans les P. O. », lit-on sur le site de nos amis de M.I.P. (Made in Perpignan)

5 avril 2019

« c’est vous qui le dites »

Liberté d’expression

Vous êtes nombreux à vous être exprimés en écrivant à Blog-Cabestany, suite à la venue de Laurent Wauquiez à Canet hier soir. Quelques uns pour nous faire part de votre scepticisme ou pour réaffirmer que vous ne pardonnez pas à ceux de notre camp qui ont déserté en rase campagne pour rejoindre le « Parti Benallo-Castanero-Macronien », pour reprendre vos mots. C’est votre Liberté d’Expression.

Mais vous êtes bien plus nombreux à nous dire que vous sortez d’une période de léthargie que vous pensiez durer jusqu’à la fin du quinquennat en cours, et que vous sentez soudain un frémissement à Droite. Et une raison d’y croire à nouveau.

Que nous arrivions troisièmes au prochain scrutin des Européennes n’est en rien une catastrophe. Soyez en sur !  Quand il y a encore deux mois, la Droite était créditée de 7 ou 8%, et que l’on peut espérer avoir un score à deux chiffres.

Et le vote que vous pensiez « utile » pour l’une ou l’autre des deux formations qui sont en tête serait une erreur de stratégie que vous regretteriez un jour ou l’autre, nous disait encore hier Colette Appert, engagée à fond pour nos idées. Car elle est d’ores et déjà sur le terrain pour ces Européennes avec une équipe de campagne que nous avons rencontrée hier à Canet.

Et on aura remarqué l’article bien documenté de nos confrères (et néanmoins amis) de « Made In Perpignan » dont vous trouverez le lien ci-dessous. Juste un clic :

https://madeinperpignan.com/laurent-wauquiez-fait-carton-plein-dans-les-pyrenees-orientales/

 

 

Laurent Wauquiez fait forte impression à Canet, ce soir mercredi 3 avril 2019!

3 avril 2019

« La tribune de Blog-Cabestany »

Le Président du Parti Les Républicains était ce soir mercredi 3 avril 2019 à Canet, aux Voiles Rouges, pour nous parler d’Europe. Et on aurait presqu’oublié que le prochain scrutin, en mai, des Européennes n’est pas un scrutin national comme la plupart des politologues ou des médias voudraient nous le faire croire.

Certes, cette élection pourrait bien se transformer en vote anti-Macron. Une histoire d’arroseur arrosé. Ce serait mérité.  Ce serait quand même dommage.

A l’évidence, Laurent Wauquiez s’adressait à un public convaincu à l’avance, même s’il se trouvait à côté de nous quelques contestataires dans l’assistance. Que l’on aura pas entendu car le Président savait trouver les mots justes et captiver l’assistance. Dans un discours intelligent, mesuré, équilibré.

Laurent Wauquiez nous aura mis en garde contre le piège que nous tendent Emmanuel Macron et Marine Le Pen qui pour une fois s’entendent bien. Et même trop bien. « A se demander même s’ils ne se sont pas mis d’accord entre eux pour la période que va durer la campagne », écrit Paul.  Comme si les Français n’avaient que le choix entre une République dite en Marche et qui est plutôt à l’arrêt et un Rassemblement National qui est le clone du Front National, peut être en pire, mais qui essaye de nous enfumer.

Et d’ailleurs que l’un ou l’autre arrive le premier à ces élections Européennes ne changera rien sinon pour la satisfaction, l’orgueil ou l’ego de l’un ou l’autre des responsables de ces deux mouvements. Que feront la vingtaine de leurs députés élus dans une assemblée de 600 représentants de tous les pays. Car pour peser au Parlement Européen il faut trouver des alliances. Marine Le Pen arrivée la première aux dernières élections n’aura jamais réussi à se faire entendre. Et encore fallait il que ses députés se déplacent à Bruxelles. Qu’il est loin le temps ou une députés de notre Département Maïté Sanchez Schmid  était assidue et participait aux débats avec conviction.

Il n’y a qu’à lire la Presse Belge, Danoise, Espagnole, Allemande ou d’autres (les traductions ) pour comprendre que dans la majorité des pays d’Europe on n’admet pas que notre Président, incapable de gouverner son propre pays, veuille donner des leçons aux autres. Les députés de la République en Marche seraient déjà prêts à s’associer à n’importe quel mouvement….. à la condition qu’on veuille d’eux !!!!  Consternant !

Et ce n’est pas demain, pensons nous, que les extrêmes droites française et italiennes vont s’entendre. La Droite de la Droite Italienne voudrait bien refiler ses migrants à la France. Marine Le Pen n’en veut pas. Le seul moyen de s’entendre entre eux serait de les rapatrier d’où ils viennent. Et peut être qu’alors ils deviendraient crédibles.

Ceux qui devraient tirer leur épingle du jeu seront les Verts. Qui ont un discours cohérent sur l’Écologie. Qui ont bossé leur sujet. Qui ne « Rugyssent » pas pour nous expliquer que électricité va augmenter de 5,9% pour combler le déficit d’Areva,  et financer les centrales nucléaires qu’on a commencé à édifier en Angleterre et dont on se demande si elles fonctionneront un jour. Le Français est toujours le dindon de ces gouvernants incapables qui passent leur temps à nous expliquer que nous sommes des imbéciles.

On aimerait adhérer au discours de ces Verts s’ils se montraient enfin capables de faire passer l’environnement avant la politique. Et de ne pas clôturer chacun de leurs discours auxquels on a adhéré par une incitation à ouvrir tout grand nos frontières et accueillir le reste du monde. (Enfin pas dans leurs propres maisons !)

Aux prochaines Européennes, on ira voter pour le Parti Républicaine, comme un seul homme et sans états d’âme. En espérant en même temps que l’Europe se réforme d’elle-même et fasse davantage la place à la démocratie plutôt qu’aux lobbies.

On aura vu que Colette Appert était très entourée ce soir, courtisée, questionnée,  et en bonne place parmi les instances qui organisent le Parti Les Républicains dans notre département. Une personne qui compte et devrait de plus en plus compter dans notre région comme dans notre ville ! Une élue qui sait rassembler très largement au delà du seul Parti Les Républicains en animant une Droite Municipale large et consensuelle, et en faisant un travail intelligent d’opposante non sectaire et ouverte à tous et à toutes les idées.

Et après ces Européennes ? Ne nous en demandez pas trop quand même ! Quels que soient les résultats, le problème reste au niveau de notre propre pays. La sagesse voudrait que notre Président procède à une dissolution et nous renvoie aux urnes pour élire des gens efficaces. On peut toujours rêver ! écrit Fabien.  « Mais même s’il est gentil et câlin, essayez de retirer la gamelle à votre chien ! »,  nous écrit Josyane. Un discours qu’on n’aurait pas osé tenir nous-mêmes. (« c’est vous qui le dites !) « Et d’ailleurs on n’a pas de chien », dit Alicia. 

Mais dans notre pays la Liberté d’Expression nous semble de plus en plus menacée !

L’Ordre du jour du Conseil Municipal du jeudi 28 mars 2019

26 mars 2019

ORDRE DU JOUR DU CONSEIL MUNICIPAL DU 28 MARS A 18 HEURES 00 A LA MAIRIE DE CABESTANY

 

Approbation du compte-rendu du Conseil Municipal du 7 mars 2019

Article 01

Budget Commune : Approbation du compte de gestion 2018 du receveur- ville de cabestany.

Article 02

Budget Commune : Approbation du Compte Administratif 2018.

Article 03

Budget Commune : Affectation des résultats 2018.

Article 04

Bilan de la Politique Foncière 2018.

Article 05

Fiscalité année 2019 : Taux des trois taxes communales.

Article 06

Vote du budget commune 2019.

Article 07

Budget Logements les Hauts du Moulinas : Approbation du compte de gestion 2018 du receveur- ville de Cabestany.

Article 08

Budget Logements les Hauts du Moulinas Approbation du Compte Administratif 2018.

Article 09

Budget Logements les Hauts du Moulinas Affectation des résultats du budget.

Article 10

Budget Logements les Hauts du Moulinas : Vote du budget.

Article 11

Perpignan Méditerranée Métropole Communauté Urbaine : Approbation convention de gestion relative aux compétences transférées pour la période 2019/2021.

Article 12

Marché de travaux « Création d’un office de remise en température et d’une salle de restauration au groupe scolaire Chaplin / Buffon » : Lot n°10 Aménagements extérieurs: Avenant n°1.

Article 13
Marché de travaux « Création d’un office de remise en température et d’une salle de restauration au groupe scolaire Chaplin / Buffon » : Lot n°11 Serrurerie: Avenant n°1.

Article 14

Marché de travaux « aménagement de locaux associatifs au 1er étage de la Salle de Réunion située au 12, rue Jouy d’Arnaud» Lot n°3: Menuiserie Intérieure bois : Avenant n°1.

Article 15

Marché de maîtrise d’œuvre pour la réalisation des travaux de mise en accessibilité des bâtiments de la ville (Ad’AP). Actualisation du contrat.

Article 16

Marché de maîtrise d’œuvre pour l’aménagement de Voirie « Rue Jouy d’Arnaud ». Actualisation du contrat.

Article 17

Marché de maîtrise d’œuvre pour la création de loges de théâtre au Centre culturel. Actualisation du contrat.

Article 18

Demande de subvention à la DDTM – Plan Départemental d’Actions de Sécurité Routière (PDASR).

Article 19

Tarif entrée spectacle Mathieu Madenian.

Article 20

Labellisation du Point Information Jeunesse.

Article 21

Tarifs de location de l’espace Guy Môquet : Hébergement collectif.

Article 22

Convention de partenariat avec la Fédération Départementale des Foyers Ruraux.

Article 23

Convention de partenariat avec le Collège « Pau Casais ».

Article 24

Stage d’escalade et padel-tennis pendant les vacances de Pâques : Approbation de tarifs.

Article 25

Modification du nom des HLM Las Bruxes.

Bilan marchés publics 2018.

Informations Communauté Urbaine.

Décisions

 

 

Le prochain conseil municipal aura lieu jeudi soir 28 mars à 18 h 00 à la Mairie !

25 mars 2019

C’était un Poisson d’Avril avant l’heure !!!!

Il semblerait que le site officiel de la Mairie ait voulu nous faire un Poisson d’Avril avant l’heure en indiquant une mauvaise date pour le prochain Conseil. Et nous on a « Marché Dedans »  : pour reprendre l’intitulé du Parti de la Majorité Présidentielle.

Colette Appert nous a communiqué la date exacte, à savoir le jeudi 28 mars, et demain matin avec votre café brulant, vous pourrez découvrir l’Ordre du Jour, particulièrement chargé et important, puisqu’on va y voter le Budget 2019.

Josette écrit à Blog-Cabestany : « Mais yapa conseil municipal lundi soir »

24 mars 2019

C’est sur le site de la ville !

Alicia  écrit :

Dimanche soir, bientôt minuit, j’ai déjà bu ma camomille, mis mon bonnet de nuit, préparé mon pot de chambre. Je regarde vos mails juste avant d’aller dormir car j’éteins mon portable la nuit. Avant il m’arrivait de vous répondre chers lecteurs jusqu’à potron-minet et le matin mes élèves pensaient que ma nuit avait été torride.

Josette m’écrit : « Mais c’est pas lundi le conseil municipal »

Un dernier tour sur le site internet de la ville, car je fais partie des trois internautes et demi qui le lisent et je regrette, mais à cette heure de la soirée, il est toujours écrit que le Conseil Municipal aura lieu le lundi 25 mars 2019 à 18 h 00.

Si j’avais le numéro de Monsieur le Maire, je lui passerai bien un petit coup de téléphone pour l’informer. Le pôvre ! J’ai bien l’impression qu’on lui cache des choses. 

Demain matin, durant la récré, je passerai un appel à Colette. Qui me dira la vérité. Lorsqu’on cherche à connaitre la vérité vaut toujours mieux s’adresser à l’opposition !

Et dormez bien !

A Lyon, le  Président du Parti « Les Républicains » rappelle son attachement à l’Europe mais propose une voie différente par rapport à celle de la « pensée unique ».

18 mars 2019

« Liberté d’expression »

Conseil National des Républicains à Lyon – 16 Mars 2019

Sur le site des Républicains, on peut lire :

« Notre objectif est de redonner à la France ses fondations. Notre objectif est de donner à la France un avenir et de comprendre que pour le faire, il faut lui redonner le sens de son passé, de ses racines et de ses valeurs. C’est cela notre bataille. C’est cela la France, et c’est cela notre vocation : avoir de la fierté pour notre passé, de l’affection pour le présent et de l’ambition pour l’avenir. »

Le Point écrit :

Chez Les Républicains, la tonalité du discours européen est celle de la défense d’un continent vécu comme une citadelle assiégée. Assiégée par des islamistes dangereux pour la sécurité des citoyens, par des migrants économiques que la France ne peut plus intégrer, par le dumping social de la concurrence étrangère… Un mot d’ordre général s’impose : l’Europe doit élever une grande barrière de protection à la fois de sa civilisation, de son mode de vie et de son niveau de vie. Pas question non plus de poursuivre l’élargissement, ce qui vaut pour la Turquie comme pour les Balkans du Sud (Serbie, Monténégro, Albanie, Kosovo…). Les eurodéputés LR promettent de s’opposer à l’entrée de la Roumanie, membre de l’UE, dans l’espace Schengen. Quid de la Bulgarie ?

« Electron Libre » écrit :

Laurent Wauquiez a dévoilé son projet européen lors du Conseil National de son Parti, samedi 16 mars à Lyon. Il fait de l’immigration un thème central, puisque TOUS les sondages montrent que dans TOUS les pays d’Europe, pour le citoyen, il s’agit de sa principale préoccupation avant toute autre. Mais pas la seule ! Et que le Brexit a sans doute pour origines, l’incompétence, le manque de volonté politique ou le laxisme de nos dirigeants.  Pour les Républicains, chaque État membre, si l’on considère qu’il leur reste une once de souveraineté, à le droit de garantir ses frontières contre les migrants illégaux. Mais pas uniquement. Comment admettre, en France, ces camions étrangers qui roulent sans respecter les règles, sur nos routes ? Comment admettre la concurrence de ces travailleurs détachés qui envoient nos compatriotes au chômage ? Comment tolérer que les entreprises nationales qui délocalisent en cassant l’avenir de nos familles puissent faire revenir en France leurs produits sans aucun droit de douane, sans TVA majorée, bourrés parfois de produits toxiques ? Car c’est cela l’Europe de Macron !!!!  Pour certains, ce serait la fin pure et simple de l’espace Schengen tel qu’il est censé exister aujourd’hui mais qui en réalité ne fonctionne pas  aujourd’hui. Laurent Wauquiez a le mérite d’être clair. Il défend l’Europe telle que nous la voudrions. Et surement pas celle que voudrait le Rassemblement National.

Blog-Cabestany écrit :

Et ce ne sont pas moins de 75 propositions que Les Républicains ont dévoilées. Telles que la baisse des impôts, la revalorisation du travail, la défenses des retraités. Qui seront au cœur de la campagne. Et sur notre Blog on en reparlera, ou l’on fera parler nos élus d’opposition à Cabestany, telle Colette Appert qui appartient, au niveau national, à ce mouvement.

Nous nous réjouissons de pouvoir constater qu’il n’y a pas qu’une seule alternative qui serait de voter pour Macron pour ne pas voter Marine. On peut voter POUR l’Europe en choisissant une autre solution.

Cela vous redonne de l’espoir en l’avenir, car c’est ce que vous êtes nombreux à nous écrire, en nous envoyant vos mails à notre petit Blog ! MERCI

Et si certains veulent suivre l’intégralité de ce Conseil National, il est sur Youtube comme vous pouvez le constater par vous mêmes :

 


Le webmaster de Blog-Cabestany peut être contacté à l’adresse mail suivante  :

blog.cabestany@gmail.com

8 mars 2019 : Journée Internationale [des Droits] des Femmes !

8 mars 2019

Alicia de la rédaction de Blog-Cabestany, écrit :

« Tout le monde – enfin ceux qui le veulent – comprendront que cette Journée dite « de la Femme » pour ceux qui n’ont rien compris ou n’ont pas envie de comprendre, n’a rien à voir avec la Fêtes de Mères ou une autre journée qui aurait été décrétée pour honorer les Femmes.

Car s’il en était ainsi pourquoi n’y a t’il pas une « Journée des Hommes » ?

Le 8 mars 2019 (comme tous les 8 mars) est la Journée du Droit, des Droits des Femmes, pas seulement à l’égalité lorsqu’on parle de salaires ou de parité politique en France. Non pas qu’il ne s’agisse là de combats légitimes. Mais on est bien loin de cela. Et je m’insurge, je hurle, lorsque je vois que cette Journée de la Femme est récupérée par le marketing, la pub, genre Saint Valentin ! Le premier qui m’offre des fleurs ….. les prend dans la tronche !

La Journée Internationale [des Droits] DES Femmes a été instituée par les Nations Unies en 1977.

Il s’agit du Droit, des Droits des Femmes à l’Éducation, certains pays arriérés, leur niant. Il s’agit du Droit des Femmes à la Santé, à la Liberté de se vêtir comme elles le désirent. Et en France ce droit régresse sous la poussée d’idéologies politiques ou religieuses perverses. Il s’agit du Droit, des Droits des Femmes dans l’espace public comme privé d’être en tous points l’égale de l’homme. Et qu’on ne m’oblige pas à nommer des exemples qui me donnent envie de gerber lorsqu’on accueille des gens venant de certains pays où les droits de femmes sont niés (lorsqu’on ne les lapide pas !) et qui à peine arrivés sur le sol Français nous parlent de leurs droits !!!! 

Je peux aussi vous en parler sur un plan historique si vous avez envie d’en lire davantage :

Certains y voient la suite d’une journée de la Femme – déjà un 8 mars – instaurée en 1909 aux États Unis pour l’égalité des Femmes dans une société en pleine transformation.

 Durant la première guerre mondiale en France, les femmes, se retrouvant responsables de faire vivre leurs familles, obligées de travailler à l’usine ou dans les champs et conscientes que leurs efforts ne sont pas reconnus, choisiront cette même date du 8 mars pour dire qu’elles existent. On en parlera peu car on assimilera cette revendication à une dénonciation de la Guerre. Et si c’était le cas, n’était ce pas légitime ?

On parlera aussi de cette journée du 8 mars fêtée en Union Soviétique pendant la Deuxième Guerre mondiale pour honorer l’implication des femmes, non seulement dans l’économie, mais également sous l’uniforme, les armes à la main et en première ligne. Elles revendiquaient le droit de mourir, à égalité avec les hommes,  pour défendre leur patrie.

On ne peut ignorer tous ces événements et je pourrais en citer bien d’autres, des combats perdus ou gagnés,  qui n’avaient comme objet que la reconnaissance pour les femmes du droit à l’égalité de traitement avec les hommes.

Bien des femmes se montreront héroïques, courageuses, et donneront leur vie dans la Résistance. Le Général de Gaulle donnera aux femmes le droit de voter en 1944. Seulement ? Il n’était que temps, diront les uns. Quand d’autres diront que les Partis de Gauche durant le Front Populaire se seront montrés plutôt minables et rétrogrades, la plupart des acquits concernant plutôt les hommes que les femmes. Et il est heureux que nombre de métiers se féminisent même si les appellations (« cheffe », et autres) sont à mes yeux des barbarismes dans notre si belle langue.

Cette Journée des Femmes n’est pas un gadget !  Une journée de plus dans la liste non exhaustive des Journées de… du…,  qui moi la première, finissent par me fatiguer.  

Mais lorsque je vois que même dans notre beau pays, on laisse les violences faites aux femmes – et elles en meurent – sans véritable réponse politique ou judiciaire. Lorsque je constate qu’on ne leur accorde pas le minimum de protection auquel un être humain à droit dans un pays qui se prétend civilisé. Ceux qui lèvent la main sur une femme ne valent pas mieux que les terroristes ! Je crois que cette Journée des Droits de la Femme, des femmes, de toutes les femmes est un combat à mener sans faiblir !  Un combat des Droits de l’Homme (et des femmes). Par et pour les femmes mais aussi par et pour les hommes ! « 

Alicia 

La rédaction : « nous les hommes, qui avons sans doute bien des torts, pensons comme toi et te soutenons, Alicia. Et ce combat est aussi le nôtre. Sois en assuré ! ».

 

 

 

Prochain Conseil Municipal à Cabestany, le jeudi 7 mars 2019 à 18 h 00 précises à la Mairie

5 mars 2019

CONSEIL MUNICIPAL A CABESTANY le jeudi 7 mars 2019 à 18 h 00

ORDRE DU JOUR

Approbation du compte-rendu du Conseil Municipal du 7 février 2019

Affaire n°01

Débat d’Orientation Budgétaire (D.O.B.) 2019

Informations Communauté Urbaine

Décisions

« La Tribune de l’Opposition » dans le Cabes’infos de février 2019 !

1 février 2019

Vous préférerez peut être visualiser cette tribune au format PDF :

Cabes’info fev 19

Et n’oubliez pas qu’en tant que citoyens de Cabestany, vous êtes les acteurs de votre vie : dans votre ville. En remontant, comme vous le faites, par notre intermédiaire ou par un autre canal, vos problèmes, vos demandes à nos élus, vous faites en sorte qu’ils agissent comme vous le souhaitez.

Colette Appert, vos conseillers municipaux de l’opposition, se dévouent de façon exclusivement bénévole, pour que l’on vive mieux à Cabestany. N’hésitez pas à communiquer avec eux, à échanger, à les soutenir. Bien loin de la politique, leur priorité c’est Cabestany !  

« Cabestany d’abord »

« Postmaster », le collectif des rédacteurs anonymes de Blog-Cabestany vous souhaite une bonne et heureuse année 2019!

2 janvier 2019

L’Éditorial de « Postmaster »

Sous la plume d’Alicia, mais au nom de toute la rédaction

« Pour commencer je vais remercier tous ceux qui nous ont déjà envoyé leurs vœux. Ou qui le feront dans les jours qui viennent. Pour Colette Appert, ses conseillers, l’Association, notre Blog. Il y a comme toujours énormément d’encouragements dans vos voeux. Des vœux venant d’amis, de personnes que nous connaissons mais aussi de personnes inconnues, auxquelles nous assurons la confidentialité la plus absolue. Des internautes qui ne risquent pas de se faire contacter par La Redoute ou un autre marchand à cause de nous, car leurs adresses sont mises provisoirement sur un ordinateur qui n’est pas connecté à Internet avant d’être effacées. Ni Facebook, ni Microsoft, ni WordPress ne pourront nous faire le coup de la faille de sécurité. Qui les arrange bien ! Car tout cela est du pipeau orchestré à notre insu. Arrêtons d’être dupes.

C’est avec un immense plaisir que je présente mes vœux – au nom de tous – de bonne et heureuse année 2019 aux visiteurs tout comme aux habitués des pages internet de Blog-Cabestany. Que l’on soit lu par des Cabestanyencs, cela nous fait chaud au cœur. Qu’on soit lu par des Perpignanais, Canetois, Argelesiens ou même à Font-Romeu nous enchante. Mais lorsque l’on reçoit un message du Havre, de Lorient, ou de Belfort on ne s’en étonne plus. Toutefois, pour nous : « C’est Cabestany, d’abord ». Le lieu où presque tous les rédacteurs de ce Blog habitent et votent. Mais  travaillant hélas souvent  ailleurs. Ce département oublié par la nation n’offrant pas assez de boulot. Et beaucoup de nos amis faisant parfois des centaines de kilomètres pour rallier Toulouse, Narbonne, Montpellier, mais toujours contents de rentrer au bercail pour y passer leurs jours de repos au milieu des leurs. Après être passés par la pompe à essence !

Car il est certain que si nous étions tous au chômage, restant à la maison, on produirait moins de CO². La France représente largement moins de 1% de la pollution mondiale. 50 fois moins que les Etats-Unis. Mais nous sommes dans la repentance. Et en haut lieu on prend ce prétexte pour nous taxer et nous taxer encore, sachant que pas un sou ne va à la transition écologique. Mais les menteurs qui nous dirigent n’ont plus que ce moyen pour alimenter la boite de Pandore qui sert à nourrir les « copains et les coquins ». Et à côté de cela, on continuera à nous empoisonner avec toujours plus de glyphosate. Par des gouvernants que nous allons finir par mépriser autant que eux nous méprisent. Quelle imposture ! Parce qu’ils nous prennent vraiment dans ce pays pour des abrutis !

Car ce que je vous souhaite, que mes amis de ce Blog vous souhaitent, c’est un bonheur simple. De la santé bien évidemment, mais de profiter aussi des petits plaisirs de la vie, du bonheur d’être en famille, d’avoir des amis autour de soi sur lesquels on peut compter. Dans un monde qui nous paraît de plus en plus dangereux, avec une mondialisation qui laisse de moins en moins de place à l’humain, un capitalisme qui devient sauvage, un libéralisme qui n’a comme responsables que nos dirigeants politiques actuels de plus en plus hypocrites, ne laissons pas échapper ces petits bonheurs qui font notre quotidien. La joie de voir grandir nos enfants, de nous occuper de nos parents, de partager de bons moments avec nos amis. De lire un bon livre, écouter de la bonne musique, déguster un bon plat, se promener à la mer ou à la montagne. Et essayons de passer moins de temps sur ces réseaux sociaux qui nous abrutissent. Et dont l’on se sert pour nous formater la pensée et l’esprit. Jusqu’au sommet de l’Etat où comme aux Etats-Unis, on tweete !!! Plutôt que de nous parler « en direct », les « yeux dans les yeux », avec un minimum de courage. Et Mémé Lucienne n’a pas de portable ! Et Maurice dans son EHPAD pas d’ordinateur (et même pas d’infirmière).

Car sur le plan collectif, nous n’avons hélas sans doute pas de miracle à attendre de ceux qui nous gouvernent à Paris et nous montrent si peu d’empathie. Leur médiocrité nous apparaît un peu plus chaque jour n’avoir aucune limite. Aujourd’hui, les Benalla et consorts, ou ceux qui leur ressemblent sont au pouvoir. Mais parce que nous les y avons mis, aveuglés par leurs discours mensongers. Si cela pouvait seulement nous servir de leçon pour l’avenir !

Heureusement, nous avons la chance à Cabestany d’avoir une Droite Municipale qui mouille la chemise. Qui fait le boulot. Mais encore faut il aussi la soutenir !!!

Et notre objectif, concernant ce Blog, est qu’il soit de plus en plus celui que fabrique nos lecteurs. Nos internautes. On aimerait que plus une seule ligne, plus un seul mot ne soit écrit de notre main et que tout ce que vous lisez provienne de vos commentaires, de vos contributions. Nous n’avons pas à vous dire ce que vous devez penser. Ce serait prétentieux de notre part. Mal venu. Et incongru. Mais vous avez le droit de savoir ce que d’autre pensent autour de vous. Pour vous sentir en accord avec eux. Ou pour au contraire vous démarquer et assumer vos choix. Pour ne pas avoir l’impression que vous êtes seuls à avoir les convictions que vous avez. Vous n’êtes pas seuls. Vous n’êtes plus seuls. Et c’est à cela que nous servons, sinon à quoi servirions nous ?  « C’est vous qui le dites ».

Continuez à nous écrire en 2019, avec sincérité, sans vous retenir au niveau des idées, mais si vous le pouvez avec des mots courtois. Sans haine. Rien n’est pire pour nous que de devoir « modérer » vos propos. Continuez à nous envoyer des commentaires, des textes, des dessins, des vidéos, des idées d’articles. Que NOUS NON PLUS, ne nous sentions jamais seuls. Cela n’aura pas été le cas en 2018. Grace à vous !

Nous vous souhaitons tous et à tous, une excellente année 2019 !

Et parce que la Culture ne doit pas devenir le parent pauvre dans ce pays, ….. Musique !!! »

 

 

Commémoration, le 5 décembre 2018, à Cabestany, dans les Pyrénées-Orientales !

5 décembre 2018

Cérémonie du 5 décembre 2018 à Cabestany

Nous nous sommes retrouvés, ce matin 5 décembre 2018, à Cabestany, devant le Monument aux Morts, entre femmes et hommes de bonne volonté. Entre citoyens qui n’aspirons qu’à la paix et à l’entente entre tous les Français.

Conformément aux lois et institutions de la République, pour nous, ce 5 décembre est la date de la commémoration de toutes les victimes civiles et militaires des événements d’Afrique du Nord du siècle passé, et principalement de l’Algérie. Et ce dans les deux camps.

Des Cabestanyenques et Cabestanyencs s’étaient déplacés pour la cérémonie. Catalans ou non. Des anciens combattants, leurs représentants, les porte drapeaux. Et de nombreux « pieds-noirs ». Une gerbe était déposée au monument. Suivie par une minute de silence. On aura chanté la Marseillaise et « Les Africains ».

Certains, peut être à juste tire, nous expliqueront que les exactions commises par les uns auront été plus importantes que celles perpétrées par les autres, et réciproquement. Nous respectons leurs convictions et leur légitime tristesse, et nous n’irons démentir ni les uns ni les autres.

Mais il fallait bien qu’un jour on honore ceux de nos soldats, nés en Alsace, comme en Aquitaine ou en Algérie. La plupart des appelés du contingent, sous l’uniforme et le drapeau national, qui sont morts ou été gravement blessés, parfois handicapés à vie, les armes à la main, sous commandement français ne faisant que leur devoir parce que la République leur avait ordonné. Ils sont « Morts pour la France » et méritaient qu’on leur reconnaisse le qualificatif d’ Anciens Combattants qu’on leur a trop longtemps contesté. Par les mêmes qui les avaient envoyé au « casse-pipe ».  D’autres, également sous l’uniforme de la patrie sont morts ou ont été blessés alors qu’ils ne combattaient pas, victimes de la folie des hommes. Et il ne s’agirait pas d’oublier les victimes civiles dans les deux camps, bien plus nombreuses que les militaires. Et tous les drames que cela a entrainé pour elles mais aussi pour leurs familles.

Dans la plupart de villes, du moins celles qui s’estiment encore appartenir tant soit peu  à la France, on commémore le 5 décembre de façon officielle. Qu’il n’y ait pas de drapeaux aux mats, qu’il n’y ait pas d’officiels nous paraîtra toujours tendancieux à Cabestany. Certains s’en étonnent. Pas nous. On connaît trop bien ceux dont il faut ne plus rien attendre. Jamais. Mais fort heureusement la Droite Municipale était quand même présente.

On honore tous ceux qui furent concernés par ces événements, leurs familles, leurs proches. Mais il en est encore qui ont vécu ces événements et qui vivent parmi nous. Des amis. Qu’on souhaite être encore à nos côtés pour longtemps. Mais qui s’inquiètent de savoir si dans quelques décennies on pensera encore à eux. On les respecte. Et puis tout comme chacun d’entre nous est attaché à la terre de sa naissance, qu’il soit Catalan ou Breton, on conçoit tout à fait leur attachement pour cette terre du sud de la Méditerranée où ils sont nés. Et on comprend la peine engendrée par un déracinement. On les aime et ils ne nous le rendent bien !

Ces faits pour nous appartiennent désormais à l’Histoire. Mais ce n’est pas en tournant simplement la page que l’on pourra les occulter. Il n’est d’ailleurs nullement question de les relativiser ou de les minimiser. Nous connaissons très exactement, très précisément, toute la chronologie de ce drame. Et aucun événement n’est pour nous un acte mineur qu’on pourrait qualifier de détail. Du 8 mai 45 à Sétif jusqu’à la Toussaint 54. L’assassinat de ce jeune couple d’instituteurs à Batna qui n’a pas la même couverture médiatique qu’un sympathisant communiste dont on ne nie pas qu’il fut torturé par l’armée.  En passant par les affrontements FLN-MNA, l’opération « Jumelles », Beni Oudjehane, Melouza, El Halia, la bataille d’Alger dans la Casbah, la fusillade de la rue d’Isly, jusqu’aux disparitions d’ Oran, Et pour ceux d’entre nous qui nous revendiquons du Gaullisme, l’abandon des hommes et de leurs familles appartenant aux Harkas, sur les jetées des ports d’Algérie, restera une tache indélébile que nous ne cherchons pas à passer sous silence. On doit regarder toutes les vérités en face. Cette Guerre d’Algérie, qu’on n’ose pas apprendre dans certaines écoles – par imbécillité – est autrement plus importante à nos yeux, pour comprendre la France d’aujourd’hui, que la Guerre de 100 ans ou le périple des éléphants d’Hannibal le Carthaginois.

L’un d’entre nous, qui a perdu son frère, appelé en Algérie, a estimé que cette disparition avait bousillé sa vie. Il est pourtant l’un de ceux qui estiment qu’il fallait bien un jour tourner la page et avancer. Et que l’entente entre citoyens passe avant toute autre considération.

Il est certain qu’il n’est pas de notre responsabilité si un « pauvre type » à l’Élysée parle de « crimes contre l’humanité ». Une posture qui le rabaisse encore davantage, et un peu plus chaque jour, mais il n’est plus à cela près. Il est dommage – pour eux – que certains des élus qui l’ont soutenu, le suivent encore. Leur problème. Quand son épouse, du prénom de notre idole Tropézienne, est fort heureusement bien plus mesurée, ne se répand pas dans une récupération grotesque, et considère qu’il s’agissait plutôt d’une tragédie pour les deux parties. Ce qui est notre vision des choses.

C’est toutes les victimes, de tous les camps, leurs familles, leurs descendants que nous commémorons aujourd’hui 5 décembre. Tous, par le sang versé, ont mérité qu’un jour on les honore. Tous étaient de bonne foi. Leurs actes ont été parfois moins excusables mais faut il tout remettre sans cesse sur le tapis et ce pour l’éternité ? L’Homme s’honore de se battre pour ce qu’il croit être juste. Ou plus prosaïquement, plus simplement pour défendre les siens ce qui n’est pas moins respectable.

Mais qu’il ne soit pas dit non plus que nous serions des gens mièvres, qui ne cherchons qu’à ménager la chèvre et le chou pour des raisons de basse politique. Qui nous retranchons derrière des propos populistes. Qui manquons de convictions.

Nous n’avons pas peur d’écrire ce que nous pensons. Nous n’avons pas peur d’écrire aujourd’hui, que si nous honorons les victimes des deux camps, nous condamnons sans restrictions ceux qui n’honorent que le 19 mars 62 de façon sélective. Par doctrine, par aveuglement, par hypocrisie, par calcul, pour de bien mauvaises raisons. Ils n’honorent en rien ceux qui sont tombés pour ce qu’ils croyaient être la vérité ou leur devoir. Les tambours, le barnum médiatique, la parade comme celle d’un cirque qui arrive en ville nous laissent de marbre. Cette façon déséquilibrée, partisane, tendancieuse qu’ont certains de réécrire l’Histoire nous donne envie de gerber. Surtout qu’elle n’obéit qu’a des considérations politiciennes méprisables. Cela nous n’avons pas peur de le dire haut et fort.

Et pour conclusion nous dirons que tout ce qui peut diviser la France et les Français est condamnable et haïssable. Seul le vivre-ensemble peut redonner à nos enfants de l’espoir pour exister dans un monde qui apparaît chaque jour de plus en plus sombre.

Mais ne sous estimons pas notre jeunesse. Ils sauront ce qu’il faut faire pour gagner à leur tour la paix. C’est du moins tout ce que nous leur souhaitons  et cherchons à leur enseigner !

-o-