Vous aimez le Programme de Colette Appert pour Cabestany !

2 mars 2020 by

COURRIER DES LECTEURS

LE BILLET DE ALICIA, NOTRE REDACTRICE CHEZ BLOG-CABESTANY

Alicia écrit :

à la lecture des mails reçus ce dimanche il semblerait que vous aimiez le Programme de Colette Appert pour Cabestany. Mais je ne vais pas commencer à faire l’article et en rajouter. Car tel n’est pas mon rôle !

Vous écrivez :

« enfin un programme clair, compréhensible, qui prend en compte les besoins des gens. Tout y est. Rien de ce qu’on souhaitait y trouver ne manque à l’appel ! »

Que ce programme corresponde à vos souhaits n’est en rien une surprise puisqu’il a été élaboré selon les désirs, les observations des nombreux Cabestanyencs qui, même s’ils n’étaient pas de notre bord, ont voulu y participer. Cela aura même été une surprise que des gens qu’on aurait pensé être des opposants – comme quoi il faut se méfier des préjugés – soient venus nous voir en nous disant qu’il serait peut être temps de faire jouer la Démocratie et l’Alternance. Et nous faire des propositions !!!

Cela explique également que dans la Liste de Colette, on trouve cette diversité de citoyens de toutes les classes sociales, des jeunes, actifs, impliqués, comme des retraités, des « politisés » comme des « déçus de la politique ». Des « moi je m’abstiens d’habitude mais cette fois je veux participer à la vie de ma ville pour demain ». Tant mieux !

Reconnaissons humblement que plusieurs d’entre nous se réclamant de tel ou tel parti en ont pris plein la tronche. Et ça nous a fait sans doute du bien. Et on a parlé de Cabestany et rien que de Cabestany. Et Colette Appert a su intelligemment canaliser les ardeurs, les revendications, les espoirs de tous dans un programme abouti mais réfléchi. Ou rien ne s’apparente à des promesses non tenables. A des « demain, on rase gratis ».

Que de choses nous auront surpris durant cette avant campagne des Municipales. Ainsi aurons nous été obligés sur bien des points de faire table rase du passé mais rien de tel pour mieux préparer l’avenir. On s’attendait à ce que vous nous fassiez des compliments sur le fait que Colette Appert avait pleinement joué son rôle d’opposante depuis 2014. Laborieuse, assidue, positive et constructive. Certains auront préféré dire :  « après tout elle n’aura fait que son boulot et ce qu’on attendait d’elle ». Oui, vous avez aussi le droit de le dire ! C’est votre Liberté d’Expression.

Mais quand vous rajoutez  » on ne voit qu’elle pour incarner l’avenir et l’Alternance » on se dit que vous n’êtes peut être pas aussi insensibles qu’il y parait aux efforts qu’elle a déployés et  qui lui permettent aujourd’hui de vous présenter un programme aussi cohérent et porteur d’espoir. On a aussi bien compris que vous seriez attentifs et vigilants et que vous attendriez des résultats. Normal !

Je devrais écrire encore plusieurs pages si je voulais retranscrire tous vos écrits mais je ne peux passer à côté de ce qui m’aura le plus surpris. Quand vous nous dites, et vous être nombreux à le faire :

« J’ai une absolue confiance en Jean Vila. Je n’ai jamais hésité avant de mettre son bulletin dans l’urne. Mais cette fois ci, quand je vois l’équipe qu’il a derrière lui pour le remplacer, je m’inquiète et je pense qu’il est temps de changer son fusil d’épaule ».

Que dire de plus ? bonne semaine à tous. Et si vous souhaitez avoir le Programme de Colette Appert en PDF pour l’imprimer (mais vous l’aurez bientôt dan votre boite aux lettres) juste un clic ci-dessous.

Programme Colette Appert

Cabestany, le Programme de Colette Appert pour l’ALTERNANCE !

1 mars 2020 by

Cabestany, 10 000 habitants, dans l’Agglo de Perpignan :

Municipales du 15 mars 2020

le Programme de la candidate qui nous apportera – enfin – l’ALTERNANCE !!!

————————————————

———————————————————————–———————————————————-


——————————————————–

——————————————————–

——————————————–

———————————–

——————————

Retrouvez Colette Appert sur Facebook : Cabestanyaucoeur

 

Chers amis, patience, vous découvrirez sous peu, et sur Blog-Cabestany le programme de Colette Appert !

29 février 2020 by

Courrier des lecteurs

 

Conseil Municipal du 25 février 2020 à la Mairie de Cabestany à 18 h 00

24 février 2020 by

MARDI 25 FEVRIER 2020

CONSEIL MUNICIPAL A LA MAIRIE DE CABESTANY A 18 H 00

ORDRE DU JOUR

Approbation du compte rendu du Conseil Municipal du 5 février 2020

Affaire 01

Budget Commune : Approbation du compte de gestion 2019 du receveur- ville de Cabestany

Affaire 02

Budget Commune : Approbation du Compte Administratif 2019

Affaire 03

Bilan de la Politique Foncière 2019

Affaire 04

Appel à Projets « DETR 2020 »

Affaire 05

Subvention à l’association Imag’ln pour les 40ème rencontres du court-métrage

Affaire 06

Demande de subvention à la DDTM • Plan Départemental d’Actions de Sécurité Routière (PDASR)

Affaire 07

Appel à projet CAF : projets intergénérationnels et interculturels

Affaire 08

Accord cadre travaux de voirie – réseaux

Programme 2020 – 2022 : Approbation des marchés.

Affaire 09

Cession d’un bien immobilier de la commune : Parcelle AB 124.

Affaire 10

Désaffectation, déclassement et cession : chemin communal en prolongement de la rue des Caroubiers-Secteur des Rouquettes.

Affaire 11

Règlement intérieur et Contrat de location du centre d’hébergement Guy Môquet : Approbation

Affaire 12

Tarifs du Centre d’hébergement « Guy Môquet » : Avenant

Affaire 13

Modification du tableau des effectifs

Bilan des Marchés publics 2019

Informations Communauté Urbaine

Moins 21 jours avant les Municipales

24 février 2020 by

« Amateurisme ou suffisance de soi ? ». La photo de groupe du « Candidat Jean Vila » poserait elle un problème ? C’est du moins ce que vous écrivez à Blog-Cabestany !!!

18 février 2020 by

« Courrier des lecteurs » – Liberté d’Expression – Démocratie

La photo de groupe d’un candidat qui n’est n’est pas au dessus des autres et qui utilise la photo de la Mairie et Marianne en arrière plan.

Au 21ème siècle, un candidat que le fait d’être le « sortant » ne place pas au dessus des autres, et parce qu’il a peur de perdre son fauteuil, peut il – légalement, moralement ou pour tellement d’autres raisons –  se servir encore de vieilles recettes éculées et utiliser certains symboles à son profit pour chercher à influencer de façon détournée les électeurs ? NOUS N’AVONS PAS LA RÉPONSE ! Mais telle est la question on ne peut plus claire et simple que vous vous posez. Nous sommes entrés dans une époque – bonne ou mauvaise –  que certains qui appartiennent au vieux monde, et qui n’ont pas été capables de mettre leur pendule à l’heure n’imaginaient pas être révolue. Mais en 2020, vous n’acceptez plus d’être dupés par ceux qui vous « auraient » embobiné durant autant d’années. Et nous, nous ne faisons que faire vivre VOTRE Liberté d’Expression.

Le Billet de la Rédaction de Blog-Cabestany

Le commentaire de l’un de nos internautes, laissé sur le site de Blog-Cabestany, en est la preuve. Il ou elle, écrit :

« Je n’ai jamais vécu, habité, voté à Cabestany. Déjà je ne m’intéresse pas aux Municipales bien trop surchargée par mon travail et de plus je suis en grève par la faute de ceux qui veulent nous spolier notre retraite. Et je n’avais aucune chance de tomber sur ce document de campagne mais il trainait sur le bureau de l’une des salariées de notre cabinet. Une collaboratrice qui vient de Cabestany. Sauf méprise de ma part, le candidat sortant de cette ville se fait photographier avec son équipe devant sa mairie et sous la statue de Marianne. Ça pourrait même être une photo montage ? Une démarche contraire à la déontologie électorale que l’on m’a enseignée il y a certes bien des années. Un point sur lequel mes collègues juristes sont tout à fait d’accord avec moi et qui pourrait de l’avis de certains faire l’objet d’un recours. Et j’aime la liberté de ton de votre blog qui ne semble pas être sous influence pour nous formater l’esprit ».

BLOG-CABESTANY répond :  Merci pour votre fidélité et merci pour cet éclairage sur une situation qui ne devrait même plus nous choquer tellement nous y sommes habitués depuis tant d’années. « Photomontage » dites vous ? Ou photo juste un peu retouchée aux entournures ? Ou pas ! Nous on laisse à nos lecteurs le soin d’en juger si c’est ce qu’ils pensent. Et d’ailleurs qu’importe ? Mais s’il s’agissait de nous faire prendre des vessies pour des lanternes, il n’y aurait rien de nouveau. Un « amateurisme » pour beaucoup d’entre vous, dénoncé à chaque parution du Cabes’Infos. L’équipe de communication municipale ne démontre guère qu’elle maitrise vraiment son métier mais qu’elle est avant tout animée par un dogmatisme qui l’aveugle dans ses choix. Quant à cette « suffisance de soi » de la part de celui qui n’est qu’un simple candidat, comment s’en étonner. La photo cherchant – à votre avis – à faire passer dans l’esprit des électeurs un message subliminal : « j ‘y suis, j’y reste ». C’est cela qui vous est insupportable !

Le candidat sortant a encore largement le temps de rectifier son document. La balle est dans son camp. Car persister dans son choix serait le signe qu’il ne s’agit pas d’une faute de communication mais d’une manipulation réfléchie. Sauf s’il se croit être le propriétaire de la Mairie et de nos suffrages. Sauf s’il croit pouvoir utiliser certains symboles pour son seul profit. Sauf s’il croit que la Démocratie peut s’accommoder de petits arrangements, ce qu’il aura déjà démontré à maintes reprises, ne serait ce qu’en censurant l’Opposition dans le journal municipal.

Mais Colette Appert, telle que nous pensons bien la connaître n’est en rien une procédurière, une « Plaideuse » façon Racine ou Aristophane. Elle est droite, loyale, sincère et pour elle (sauf si l’élection se jouait à une poignée de voix) c’est le choix des électeurs qui lui importera. Car ce n’est pas cette arrogance des sortants qui devrait faire changer en profondeur les résultats. Du moins l’espérons nous. Et nous sommes encore capables de raison garder et de ne pas nous enflammer devant des artifices d’un autre temps.

Mais cette façon bien symptomatique d’étaler cette suffisance de soi nous est chaque jour un peu plus intolérable et difficilement supportable. Voilà pourquoi nous mettons tous nos espoirs en Colette Appert. Voilà pourquoi nous espérons voir enfin arriver l’ALTERNANCE qui nous apportera un peu d’oxygène et le gage d’un changement attendu par tous ceux qui ne bénéficient pas du clientélisme qui sévit depuis trop longtemps à Cabestany. Pour le reste, nous ne maitrisons pas tout, hélas !

Et encore merci à tous ceux qui nous écrivent en ce moment mais la seule campagne à mener est la campagne officielle de la candidate que nous soutenons et pas celle que nous pourrions mener en parallèle en mettant en ligne vos écrits qui ne manquent pourtant pas de pertinence et d’intérêt. Mais ne mélangeons pas tout.

Et puisque vous avez des idées et que vous vous intéressez à ce que sera Cabestany demain, contactez directement la candidate Colette Appert et son équipe de campagne ou prenez rendez vous à sa permanence du centre du village pour la rencontrer en personne. Mais des membres de son équipe s’y trouvent le plus souvent !  Voilà en quoi vous pouvez être utiles. Voilà en quoi vous avez entre vos mains le pouvoir de faire changer les choses. On compte sur vous ! Et on y croit !!! Et ce n’est pas une gesticulation médiatique, vous semblant pour le moins douteuse et même contre productive, qui pourrait vous déstabiliser. C’est du moins le sens de votre expression écrite. Et en cela vous nous rassurez ! Continuez donc à nous écrire avec la même motivation. On vous aime, TOUTES et TOUS !

La Rédaction

Venez voir notre page Facebook à l’adresse suivante :

https://www.facebook.com/Cabestany-Au-Coeur-Colette2020-103009297778265/

Contactez nous par email : juste un clic ci-dessous

cabestanyaucoeur@gmail.com

Retrouvons nous à notre permanence au centre du village,

2 rue Celestin Freinet : téléphone 06 07 78 90 88

TAGS : Colette Appert – Cabestany au Coeur – Municipales du 15 mars 2020 à Cabestany dans les Pyrénées Orientales – Occitanie – France – Pour l’ALTERNANCE à Cabestany – Liberté d’Expression – Démocratie – Pour une fiscalité maitrisée – pour la sécurité des personnes et des biens – pour un développement durable intelligent – pour vivre mieux demain à Cabestany

 « Errements et manque de transparence dans l’attribution des logements sociaux dans les P.O. » (selon la Chambre Régionale des Comptes)

30 janvier 2020 by

« Courrier des lecteurs » – Liberté d’expression – C’est vous qui le dites

Tel est le titre de l’article de Julien Marion que l’Indépendant consacre à ce que nos lecteurs nous décrivent comme un « véritable scandale » dans l’attribution des logements sociaux. (« c’est vous qui le dites »)

L’existence et la pluralité des médias est garante de notre Liberté et nous vous incitons à aller prendre connaissance des faits relatés directement sur l’Indép de mercredi à la page 4. En l’achetant ou en s’y abonnant. La presse écrite a besoin de ressources pour exister et vous informer. Et cela peut être compensé par l’effort de vous arrêter de fumer un week end par mois. Cela pouvant être bon en plus pour votre santé. Quant à plusieurs de nos amis, mais vous pouvez en faire autant, ils iront directement chercher l’info sur le site internet, en libre accès à tous, de la Chambre Régionale des Comptes.

Car c’est bien la Chambre Régionale des Comptes – et surement pas l’Indep ou Blog-Cabestany – qui épingle l’office HLM du Conseil Départemental en pointant du doigt à la fois « l’inadéquation entre la composition des ménages et le patrimoine » pour ce qui concerne les choix globalement incompréhensibles de cet organisme social mais aussi le manque de transparence dans les procédures d’octroi des biens.

Vous nous écrivez : « lorsqu’il est question de se voir attribuer un logement social à Cabestany on a vraiment l’impression qu’il est pris en compte son inclination à voter pour un parti politique plutôt qu’un autre. Et que c’est ce qui semble emporter la décision» . Si c’est votre façon de voir les choses, nous ne chercherons pas à vous dire que vous auriez tort ou raison car ne ne disposons pas des éléments pour pouvoir porter nous mêmes un quelconque jugement. Nous ne reprenons pas ces propos à notre compte, que cela soit bien clair ! Mais ne pas donner à nos lecteurs leur part de parole serait les censurer. Nous nous inscrivons dans un débat politique où tous auront compris depuis longtemps que seule la parole de nos adversaires serait la vérité quand exercer notre droit de nous opposer devrait nous faire encourir la peur de commetre le péché de mensonge. AMEN ! Mais alors, quid de la Démocratie et de la Liberté d’Expression ?

Vous nous dites encore : « Si Cabestany est restée depuis des décennies dirigée par « les mêmes », peut être ne faut il pas chercher plus loin le « pourquoi » des choses ». Car c’est en effet l’un des moyens de se « fabriquer » un électorat à sa botte nous explique « Gersende » qui l’enseigne à Sciences-Po. Mais qui ajoute que ce n’est pas le seul moyen quand on ne doit pas omettre le clientélisme et bien d’autres turpitudes. Et que nombreuses sont les communes – d’un bord comme de l’autre – qui en usent et en abusent. Certains allant même jusqu’à préférer payer une amende plutôt que de construire des logements sociaux.

On ressent quand même, en ce moment, ce qui ressemble à une véritable terreur de la part du Département, de la Mairie, et – si nous sommes bien renseignés – également de la région de voir Cabestany basculer dans un autre camp. Ceci pouvant expliquer cela. Et, si on vous suivait, on serait en droit de se demander si certains « n’auraient » pas été tentés d’user de ce moyen de l’attribution des logements sociaux pour garder leur fauteuil. Mais nous laissons à nos lecteurs leur liberté de jugement dans laquelle nous nous refusons d’intervenir.

Et qu’il soit bien dit que nos candidats à l’Election Municipale de mars à Cabestany, ne sauraient être impliqués ni de près ni de loin par cette polémique entretenue par nos lecteurs ! 

Car chez Blog-Cabestany, nous ne sommes pas des journalistes d’investigation, capables de tout comprendre. Nous sommes juste le réceptacle de citoyens lecteurs qui prétendent que les attributions de logement se feraient « à la gueule du client » sur un critère politique. Nous, nous ne dénonçons rien. Nous, nous n’accusons personne !!!

Dans nos colonnes, il y a un an, nous avions osé dire que nous avions de la sympathie pour ces « gueux », qui avaient revêtus un gilet jaune (pas un noir) et qui avaient l’audace de crier qu’ils avaient du mal à finir le mois, se sentant frustrés, lésés, entourloupés. Nous avions denoncé la récupération politicienne de ceux qui s’en attribuaient le monopole. Car la contestation dans notre pays ne nous semble pas être politiquement sectaire et le fait d’un camp plus que d’un autre.

  Nous ne comprenons rien nous mêmes à cette réforme des Retraites que personne n’arrive à nous expliquer. Pas même ceux qui l’ont imaginée et n’y comprennent apparemment rien eux mêmes ! Mais nous avons du respect pour ceux qui défilent aujourd’hui dans la rue. Car il nous semble bien qu’il en est beaucoup qui ne se battent pas pour ce qui se passera dans 30 ans, mais qui dénoncent leurs conditions actuelles, comme les infirmières, enseignants, pompiers. Qui battent la semelle pour les urgences, les EHPAD, la situation d’aujourd’hui et pas celle d’après demain. . S’ils attendent que nous prenions position et que nous nous exprimions – quand bien même nous aurions tort – nous userons de cette la Liberté d’Expression qui a fait notre notoriété locale. Regrettant certes aussi de voir notre France divisée, l’économie et l’emploi en danger !? MAIS Y A T’IL UNE SEULE VERITE ? Y a t’il une seule vérité entre ces citoyens qui n’arrivent plus à finir le mois et qui estiment qu’en général les commerçants abusent des prix et font eux mêmes leur propre malheur et ces commerçants de l’ancien Mas Guerido qui se sentent abandonnés et que nous comprenons et soutenons sans réserves.

Les élections municipales approchent à grands pas. Peut être considérez vous que TOUT VA BIEN. Qu’il ne faut surtout rien changer dans le « Paradis pour tous  de Cabestany»  Ce que la communication municipale vous fait rentrer dans la tête, comme un clou, juste en tapant par petits coups, mais de façon répetee.

Peut être estimez vous être suffisamment intelligent pour ne pas être la victime de ceux qui cherchent à vous bourrer le crane, à la Mairie, vous prenant comme dit l’un de nos fidèles lecteur, pour des « truffes » !? Et que le seul moyen de continuer à être heureux à Cabestany est de croire à leurs boniments et de revoter pour les sortants.

Nous pardonnerez vous, si on repete ce que l’un d’entre vous nous écrivait récemment dans un mail : « Lorsque je reçois le Cabes’Infos, je bande !!!!! ». Nous ne cherchons pas à être vulgaire. Parfois nos lecteurs le sont et même injurieux à notre encontre. C’est cela aussi la Liberté d’Expression ! Ca fait partie du lien qui nous unit à nos lecteurs. Et nous qui ne sommes pas mesquins et n’avons pas l’esprit chagrin, on pardonne à ceux qui nous ont offensés. Et puis pour revenir à ce lecteur qui semble ne plus se sentir à la lecture de la propagande municipale, on dira simplement que chacun prend son plaisir où il le trouve. Et tant mieux pour celui – qui se reconnaitra évidemment – si cela lui fait du bien !

Nous nous avons l’opportunité de pouvoir choisir l’ALTERNANCE aux prochaines municipales avec la liste de Colette Appert. En mettant de façon secrète, son bulletin dans l’urne. Nous userons de ce droit et vous ferez de votre coté comme vous le sentez ! Mais ne laissez pas passer l’occasion unique pour que nous vivions mieux demain à Cabestany !

-o-

 

Chez Blog-Cabestany, on vous écoute, on tient compte de ce que vous nous dites ! On en parle à Colette Appert !

25 janvier 2020 by

Vous avez été encore très nombreux à nous écrire ces dernières semaines. Mais apparemment on ne s’est pas fait que des amis parmi nos lecteurs. Notre faute ! Notre très grande faute : n’avoir pas parlé de la réformes des retraites. N’avoir pas pris position contre ou pour la C.G.T. N’avoir pas arbitré pour un camp ou pour l’autre. Mais la seule chose que nous on retire de tout cela est bien que les Français sont divisés et on trouve que c’est plutôt dommage !

Et on peut vous avouer que nous aussi nous sommes inquiets pour notre future retraite. Pour notre pouvoir d’achat qui est en berne. En entendant nos enfants dire qu’ils ont plus de chances d’être chômeurs que salariés et qu’ils sont persuadés que leur vie sera moins agréable que la nôtre, que leur dire ? Sinon les pousser à bien apprendre à l’école, à avoir un diplôme, un métier, et leur expliquer qu’on espère qu’ils seront de bons citoyens, honnêtes et travailleurs. Et respectueux de la loi ! En espérant qu’ils ne diront pas un jour qu’on était vraiment de « vieux cons » !!!! Mais qu’y faire ?

Et notre préoccupation du moment, c’est Cabestany !

Il reste 7 semaines, si on compte bien, avant les Municipales du 15 mars.

Pour certains vous appréhendez le changement, mais en cela vous avez tort, car si vous pensez que les 40 prochaines années seront comme les 40 dernières, vous pourriez être surpris.

Pour la plupart de ceux qui nous écrivent, qui soutiennent Colette Appert, et aspirent à l’ALTERNANCE, on sent une véritable attente, un désir de changement, une confiance en la candidate et son équipe.

Et puis son programme aura été fait à partir de vos idées, de vos suggestions. Alors que personne ne vienne nous dire : « moi, on ne m’a rien demandé. Moi on ne m’a pas demandé mon avis ». Et bien on vous le demande de nouveau aujourd’hui !

SI VOUS NE L’AVEZ PAS ENCORE FAIT, C’EST LE MOMENT POUR LE FAIRE. POUR APPORTER VOS IDÉES

ET MÊME QUI SAIT REJOINDRE NOTRE ÉQUIPE. CAR SI NOUS AVONS SUFFISAMMENT DE CO-LISTIERS POTENTIELS A CE JOUR POUR FORMER DEUX LISTES (ET DEMIE) RIEN N’EST ENCORE ARRÊTÉ.

Venez nous voir à notre permanence électorale au centre du village. Téléphonez à l’équipe de campagne ou à Colette Appert. Écrivez nous. Allez voir la page de la candidate sur Facebook.

Nous, nous ne voulons pas en reprendre pour six ans. A ne pas être écoutés, à payer des impôts sans savoir où ils passent. A n’avoir pas droit à la parole. A être dirigés par ce qui ressemblent à des pilotes enfermés dans le cockpit, auxquels on ne peut rien demander, et dont on ne sait pas où ils nous emmènent. Qui ne se donnent même pas la peine d’accueillir les nouveaux arrivants dans notre ville. Quelle confiance peut on avoir en eux ?

Colette Appert, en plus de l’ALTERNANCE, vous propose plus de démocratie, plus d’écoute, et sera la Maire de tous et non d’un seul clan comme ce que nous vivons en ce moment. Où l’on existe à Cabestany que si on a la bonne carte politique ou syndicale, et si on a été formatés à des idées d’un autre siècle. Sinon « Pauvre de nous ! »

Vous avez le pouvoir de changer tout cela. Ne regrettez pas de ne pas avoir voulu devenir un acteur de votre ville plutôt que « subir ». De participer à votre avenir et celui de vos enfants.

REJOIGNEZ NOUS ! C’EST ENCORE, C’EST TOUJOURS LE BON MOMENT ! ON VOUS ATTEND COMME NOS NOUVEAUX AMIS !

La permanence électorale de Colette Appert et son équipe au centre du village

Venez voir notre page Facebook :

à l’adresse suivante :

https://www.facebook.com/Cabestany-Au-Coeur-Colette2020-103009297778265/

Contactez nous par email : juste un clic ci-dessous

cabestanyaucoeur@gmail.com

Retrouvons nous à notre permanence au centre du village, 

2 rue Celestin Freinet : téléphone 06 07 78 90 88

TAGS : Colette Appert – Cabestany au Coeur – Municipales du 15 mars 2020 à Cabestany dans les Pyrénées Orientales – Occitanie – France – Pour l’ALTERNANCE à Cabestany – Liberté d’Expression – Démocratie – Pour une fiscalité maitrisée – pour la sécurité des personnes et des biens – pour un développement durable intelligent – pour vivre mieux demain à Cabestany

Luttons contre l’antisémitisme à Cabestany !

22 janvier 2020 by

Courrier des Lecteurs – C’est vous qui le dites – Liberté d’expression

Image en provenance du site de l’UNESCO

Demain, en France, comme dans de nombreux pays du monde, on commémorera le 75ème anniversaire de la libération des camps de concentration.

Des conférences, des expos sont prévues, ici ou là.

Le Président Macron, le Président Poutine seront en Israël.

Et il faut savoir qu’en France, selon les statistiques que nous lisons tout comme vous dans les médias, 50% des actes racistes, seraient des actes antisémites contre une population de religion juive qui ne représente qu’à peine un peu plus de 1% des Français.

Et après les actes racistes antisémites, en France, dans notre propre pays, ce sont les catholiques qui sont le plus victimes d’actes racistes. Mais quelles que soient les victimes tout acte raciste est pour nous intolérable !

Parce que nos dirigeants ne font pas ce qu’il faudrait faire, nous écrivez vous. Parce que notre Justice est laxiste, dites vous. Parce qu’il y a trop d’élus qui – pour garder leur fauteuil – se livrent à un clientélisme à vomir, dites vous encore. 

Nous ne rentrerons pas dans le débat. Et nous n’avons pas de solutions toutes faites.

Mais épargnez nous, s’il vous plait, et même s’il ne vous plait pas, que les actes racistes concernent d’autres lieux que Cabestany, et que chez nous…. cela ne pourrait pas arriver. Que cela n’existe pas.

Nous pensons être bien informés de ce qui se passe à Cabestany. Grace à vous. Grace à vos mails. Sans pour autant prendre tout ce que vous nous écrivez pour argent comptant. Car sinon que de bêtises écririons nous !!!  Et nous en écrivons sans doute plus que nous ne voudrions ! Et nous ne pouvons pas TOUT écrire ce que nous aimerions. Pour un tas de raisons.

Mais lorsqu’il y a seulement quelques années, l’un de nos lecteurs nous envoie un mail avec son nom, son adresse, des photos de la maison de son voisin dont la porte d’entrée est recouverte de peinture jaune et d’inscriptions antisémites, nous nous déplaçons. Et nous constatons qu’il dit vrai. Et que cela se passe bien à Cabestany et nulle part ailleurs. 

Ce que nous avons fait. Qui nous avons interrogé. Le pourquoi du comment. La suite ? Tout ne regarde que nous et personne n’en saura davantage !

Un acte isolé ? Nous le souhaitons. Quoique ! Mais il y a une différence entre la matérialité de faits et les allégations.  Car nous ne sommes nullement en train d’écrire que Cabestany se démarquerait d’autres villes par des actes antisémites plus nombreux qu’ailleurs. Nous ne sommes pas partis en croisade pour dénoncer, par électoralisme, ou pour faire de la politique politicienne, que Cabestany devrait être montrée du doigt. Nous n’avons pas d’arrière pensées malsaines. Et dans un État de Droit il existe des règles qui s’appliquent à tous.

MAIS QUE PERSONNE NE S’AVISE DE NOUS DIRE QU’A CABESTANY CELA N’EXISTE PAS OU NE PEUT PAS EXISTER !

Et nous pensons que dans une Démocratie, les citoyens doivent prendre conscience du danger des actes antisémites, racistes, homophobes, ou autres. Et ne jamais détourner les yeux !!! « Il n’y a que l’esclave qui dise oui », écrivait Albert Camus. 

 

Y aura t’il plusieurs listes aux municipale de Mars 2020 à Cabestany et combien ? Phil Gleizes est t’il sur la liste de Colette Appert ? Deux questions que vous posez à Blog-Cabestany.

17 janvier 2020 by

« courrier des lecteurs » – « c’est vous qui le dites » – « nos lecteurs ont la parole » – « Liberté d’expression »

Blog-Cabestany vous répond :

Question n°1 : A ce jour, et à notre connaissance, il n’y a que DEUX listes qui soient complètes et archi-complètes avec un large réservoir de co-listiers, sachant qu’il y aura toujours des citoyens prêts à laisser volontairement leur place au dernier moment pour une personne pouvant apporter une expertise certaine. A ce jour rien n’est donc figé dans le marbre et d’autres co-listiers peuvent encore se manifester et pourquoi pas postuler. Ce que Colette Appert nous confirmait encore hier soir au téléphone car elle n’arrêtera sa propre liste de façon définitive et l’ordre de classement qu’au tout dernier moment.  Ces DEUX seules listes assumées, avec un programme abouti, et en ordre de marche sont  : celle de Jean Vila le candidat maire sortant et celle de Colette Appert, actuelle leader de l’opposition. Mais il reste encore un mois avant les dépôts de listes en Préfecture et tout peut arriver.

Question n°2 : Phil Gleizes, si jamais il se présentait en 2020, et si jamais il le faisait à Cabestany, ne fera PAS partie de la liste de Colette Appert. Il ne sera ni en tête, ni en fin de sa liste. Pour le reste !?

Blog-Cabestany ne prétend pas tout savoir même si nous avons des « relais » pour nous informer dans TOUS les mouvements ou partis politiques que ce soit au niveau local ou national. Et Blog-Cabestany tire principalement ses infos de vos mails, que nous nous efforçons de vérifier. Car depuis 2010, on peut affirmer que pas un seul jour de semaine, ou pas même un dimanche, nous aurons été sans recevoir ne serait ce qu’un « petit » mail. Ou 2 ou 3, et parfois 30 ou plus lorsque l’actualité l’imposait.

Nos rédacteurs passent sans doute plus de temps à lire vos mails, leur répondre, débattre, discuter avec le citoyen, s’informer, leur demander des précisions, qu’à écrire eux mêmes des articles ou recopier ceux de grands blogs avec lesquels nous avons des liens et des accords.

Des élections municipales ne sont pas, à priori, des élections politiques, mais plutôt la rencontre entre un groupe de citoyens qui a des idées, et des électeurs qui sont séduits par un projet. Avec une tête de liste qui est la locomotive de la liste, et qui siégera dans le fauteuil de Maire.

Blog-Cabestany, sans la moindre réserve, peut affirmer qu’il y a encore tout juste trois mois, il y avait au minimum 5 personnes, à notre connaissance (car peut être étaient ils plus nombreux), qui souhaitaient monter leur propre liste à Cabestany. Encore faut il avoir des idées, être suivi par une partie des citoyens, et trouver des co-listiers pour s’engager dans l’aventure.

Colette Appert a su agréger autour d’elle une équipe. Elle a su intéresser une partie de la population de notre ville. Chef de file de l’Opposition Municipale elle connaît tous les dossiers sur le bout des doigts. Et en tant qu’élue des instances locales ou nationales d’un grand parti, désignée démocratiquement par les militants de ce même parti lors d’une élection interne, elle, et elle seule en a l’investiture. Et il ne pourrait en être autrement.

Est ce pour autant qu’il faudrait étiqueter Colette Appert dans le rôle de candidate d’un Parti ? Lorsqu’elle a su animer une opposition pluraliste depuis quelques années et en assurer la cohésion.  Dans les co-listiers de Colette Appert, s’il y a beaucoup de « sans étiquette », et une très large majorité de personnes se réclamant clairement ou moins clairement de la Droite Républicaine, nous avons aussi identifié – même s’ils ne le revendiqueront pas et pourquoi devraient ils le faire – des sympathisants, non encartés,  aussi bien du Rassemblement National que du Parti Socialiste. Il y a le délégué d’un Mouvement Gaulliste orthodoxe, des Indépendants, des Centristes,  des sympathisants de la cause animale, des « écolos », et notre énumération ne saurait être exhaustive. Des citoyens de bonne volonté, en accord avec leur tête de liste, en harmonie entre eux quelque soit leur chapelle, TOUS rassemblés avec le même désir d’ALTERNANCE.

Est pour autant que Colette Appert aurait déjà passé ou pourrait passer demain des accords électoraux avec d’autres partis ? Elle le dément formellement, réaffirmant qu’elle ne passera jamais ce type d’accords politiciens car pour elle ce sont les citoyens qui importent bien plus que les appareils politiques. Tous les engagements, bénévoles et désintéressés,  pour servir ses concitoyens sont les bienvenus, et la voix de chaque citoyen  n’appartient qu’à lui seul et ne saurait être vassalisé par tel ou tel autre parti auquel il pourrait être sensible. On sait également que durant cette campagne électorale de 2020, à Cabestany, l’équipe de Colette Appert a décidé à l’unanimité, qu’elle ne porterait JAMAIS le fer contre le Rassemblement National, la République en Marche, ou les mouvements de la Gauche modérée et Républicaine. Colette Appert se voulant être la candidate de TOUS. La Maire de TOUS si elle est élue. Car il s’agit avant tout d’un affrontement entre projets. Il s’agit d’une vision pour l’avenir de notre ville que les citoyens auront à déterminer en leur âme et conscience. Loin des querelles politico-politiciennes qui n’ont rien à voir avec ce que souhaitons pour vivre mieux demain à Cabestany.

Et concernant Philippe Gleizes, demandez vous  ? Car à ce jour vous êtes nombreux à ne plus rien y comprendre et on le conçoit aisèment tant la communication de l’interessé nous semble être confuse et ambiguë !!! Peut être à dessein ?  Ou pas ! Mais il serait temps qu’il clarifie les choses. A ce jour, il est toujours conseiller municipal dans l’opposition aux côtés de Colette Appert. Mais à notre connaissance, et si on remonte dans le temps, on avait compris qu’il ne souhaitait pas se représenter. Parlant parfois du « coup d’après ». A savoir sans doute de 2026, à la condition que notre interprétation soit la bonne !? Et peut être même pas à Cabestany. C’est encore ce qu’on avait compris.

S’il a intégré la liste de Jean Vila, ou s’il est dans une autre liste dont nous ne savons rien, ou même s’il se présente et réussit à monter sa propre liste sur laquelle nous n’avons aucune info, il sera notre adversaire et pas notre ennemi. Car nous n’avons pas d’ennemis en politique. Pas même Jean Vila !!!

Mais, on le confirme,  il ne sera pas, il ne sera jamais dans l’équipe de Colette Appert et cela est une certitude. Et on laisse à nos lecteurs le loisir d’avoir telle ou telle appréciation positive ou négative sur le fait que présenter plusieurs listes face au Maire sortant ne serait évidemment pas la meilleure des stratégies. On ne commentera pas cet « éventuel » revirement dont Phil à ce jour ne nous a pas officiellement informé. Cela ne regarde évidemment que lui et lui seul. Et nous,  nous assumons ce que nous écrivons sur une situation qui mériterait selon nous d’être clarifiée pour nos lecteurs et pour les Cabestanyencs !  On en reparlera – peut être – un autre jour. Ou pas !

Le collectif de la rédaction de Blog-Cabestany

Rejoignez « Cabestany Au Coeur »

15 janvier 2020 by

ÉLECTIONS MUNICIPALES DE MARS 2020 A CABESTANY

Rejoignez tous les Cabestanyencs qui ont déjà fait le choix de soutenir notre liste. Tous les citoyens de notre ville qui n’aspirent qu’à l’ALTERNANCE !

Venez voir notre page Facebook :

à l’adresse suivante :

https://www.facebook.com/Cabestany-Au-Coeur-Colette2020-103009297778265/

Contactez nous par email : juste un clic ci-dessous

cabestanyaucoeur@gmail.com

Retrouvons nous à notre permanence au centre du village,  2 rue Celestin Freinet : téléphone 06 07 78 90 88

Faites ce que de très nombreux Cabestanyencs ont déjà fait à ce jour : donnez nous votre avis, apportez nous vos idées, devenez un acteur dans votre ville. C’est de votre avenir dont il s’agit !!!

Nous vous réservons un accueil amical, chaleureux, toute suggestion sera la bienvenue. N’hésitez pas, n’hésitez plus ! A très, très bientôt !

 

Blog-Cabestany, les co-listiers de Colette Appert, les citoyens de bonne volonté de Cabestany rassemblés pour l’Alternance, n’ont pas oublié ce qui s’est passé en janvier 2015 à Charlie Hebdo !

13 janvier 2020 by

LIBERTE D’EXPRESSION

Peu nombreux semblent être les Français qui n’ont pas totalement oublié ou ne veulent plus penser à ce qui s’est passé à Charlie Hebdo en janvier 2015. Des médias ont rappelé sans trop s’appesantir dessus, cet événement tragique. Il en est de même de certains politiques qui prétendent que cela aurait changé leur vision du monde qui nous entoure. Non, nous n’avons rien oublié, disent ils !? Mais ajoutent  que c’était l’acte de déséquilibrés, ou une action isolée, ou un mauvais concours de circonstances,  qui ne seraient aucunement le reflet d’une transformation de notre pays. Et NOUS, nous nous demandons si leurs propos ne sont pas prononcés dans la perspective des prochaines élections locales.

Dans un pays où au sommet de l’État, on vous explique qu’il n’y a pas de « Culture Française » et où on vous incite, même si on est nés bien après 1968, à battre sa coulpe tous les matins et se repentir sur ce que dans les livres scolaires on n’enseigne même plus : la «  colonisation ».

Ce sont des hommes et des femmes de bonne volonté, comme nous, qui ont été lâchement assassinés en 2015 à Charlie Hebdo. Dont le copain de l’un des rédacteurs de notre Blog, à savoir « Oncle Bernard » ou Bernard Maris, un économiste dont on se demandait ce qu’il faisait dans l’équipe de Charlie-Hebdo, mais il était de ceux qui dénonçaient une mondialisation qui nous fait acheter, à l’insu de notre plein gré, des objets fabriqués par des enfants exploités, dans des usines qui s’effondrent un jour sur leur tête. Pour jeter encore plus vite ces produits de mauvaise qualité qui finiront par polluer nos océans. Et mettent tant de nos concitoyens au chômage !

Charlie-Hebdo ne faisait pas partie des revues, journaux, magazines auxquels Blog-Cabestany est abonné. Parce qu’on peut revendiquer avoir de l’humour sans pour autant se pâmer devant tout ce qu’on trouvait dans Charlie. Mais Charlie c’était la Liberté d’Expression, et elle en a pris un sérieux coup dans les gencives.

Dans l’équipe de Charlie, et au nombre de ceux qui furent massacrés sans raison, il y avait – entre autres – Cabu, Honoré, Tignous et Wolinsky, des dessinateurs de talent. Mais quand bien même on ne leur reconnaitrait aucun talent, cela changerait t’il quelque chose ? Il y avait la psy Elsa, Mustapha le correcteur qui maniait mieux la langue française que nous on ne le fera jamais. Un policier en charge de la protection du journal, celui qui préparait les casse-croutes et le café, un gardien de la paix musulman qui passait par là. Méritaient t’ils qu’on les abattent comme des chiens ? Pour certains, OUI !

Il y avait Charb, le leader affiché d’un collectif comme celui de notre Blog qui fonctionnait comme un groupe d’amis et n’avait pas réellement besoin de patron. Charb se disait lui même être un communiste pur et dur. Comment savoir ? Il avait des positions selon nous excessives. En quoi cela ferait t’il qu’il n’aurait pas eu le droit d’exprimer ses idées. Et on ne citera pas tous les noms des victimes comme on énoncerait une liste à la Prévert.

Et puis il y a ceux qui sont passés au travers des balles. Et on pense à Zineb El Rhazoui, la courageuse, dont je serais fière si j’étais un jour son amie. Mais il faudrait déjà que je la rencontre. Car ils se sera trouvé, en janvier 2015 et depuis lors, de sinistres individus, français ou non, musulmans ou non, pour justifier cette tuerie au nom d’idéologies douteuses. Et si je vous citais la liste de ces salopards qui me donnent envie de vomir et que vous voyez ou écoutez, pour certains, chaque jour ou presque sur BFM, le service public à la télé ou la radio, et ailleurs, vous en tomberiez de l’armoire.

Car peut on dire aujourd’hui que ces défenseurs de la Liberté d’Expression sont morts pour quelque chose ? Que leur sacrifice n’a pas été inutile. Quand des élus de Gauche, ou de la Gauche de la Gauche, en mal de se faire réélire, dans des banlieues abandonnées par la République, estiment que les journalistes de Charlie n’auraient peut être pas du franchir la ligne jaune. Quelle belle façon d’exprimer leur égoisme ! La peur au ventre de ne pas être réélus quitte à dire n’importe quoi. Des élus mus par leur seul clientèlisme. Quand ces élus nous font croire qu’ils auraient une certaine morale. Pour moi il s’agit plutôt d’une morale à la con !!!

Je crois qu’il y a quelque chose de pourri non pas au « Royaume de Danemark » si on reprend la phrase de Shakespeare, écrite il y a 400 ans, dans « Hamlet », mais plutôt au Royaume de France en 2020. Et je songe à Voltaire qui, s’il vivait de nos jours, serait trainé dans la boue. Ou pire, risquerait pour sa vie  !

Car au pays des Droits de l’Homme, le nôtre, il souffle un mauvais vent qui anesthésie les esprits et atrophie notre liberté de penser. Dans un pays où tout attentat est désormais l’oeuvre d’un détraqué et non plus d’un djihadiste ! Même s’il est désormais prouvé que fumer du cannabis à 18 ans risque fort de vous rendre complétement zinzin à 40 ans.

Car pour nos élites, nos moralisateurs, nos censeurs, critiquer l’islamisme équivaut à passer pour un raciste. Vouloir renvoyer chez eux, certains de ces migrants illégaux venant de pays en paix et vous passez pour un facho. Et on laisse crever de faim et de froid nos SDF dans nos rues, alors qu’on s’apitoie sur ceux qui sont venus chez nous toucher les allocs, quand ils auraient mieux fait de prendre les armes pour défendre leur pays. Et ce sont les fils de France qui vont se faire tuer dans leur pays. A leur place !

Et bien NOUS à Cabestany, nous prétendons que cette emprise sur nos esprits ressemble aux méthodes qui avaient cours en URSS, il n’y a pas si longtemps. Et bien NOUS à Cabestany nous prétendons que ceux qui cherchent à nous faire la morale sont les mêmes qui se targuent d’appartenir à la Gauche de la Gauche, de détenir le monopole de la solidarité, d’être les seuls capables de défendre nos acquis sociaux. Quand nous nous serions les défenseurs, à les écouter, de cette mondialisation de merde ! Ils cherchent à nous abuser par des discours enjôleurs dont il y a tout lieu de se méfier.

Alors que moi je prétends que quel que soit le parti politique auquel on appartient, et même si on ne se revendique d’aucun camp, il est temps d’envoyer par nos votes, Colette Appert s’occuper de nos affaires municipales.

Alicia

Cabestany Au Coeur !

11 janvier 2020 by

ÉLECTION MUNICIPALE DE MARS 2020

A CABESTANY (66330)

Colette Appert et son équipe vous souhaitent une Bonne et Heureuse Année 2020 !

Et retrouvez la candidate ou ses co-listiers à leur permanence électorale au centre du village, au 2 rue Celestin Freinet, durant les heures d’ouverture.

Renseignements, rendez vous : tél 06 07 78 90 88

(photo non contractuelle)

Tags : Colette Appert – Cabestany Au Coeur – Élection Municipale de Mars 2020 – Droite Républicaine – Rassemblement des Citoyens pour l’ALTERNANCE à Cabestany – Démocratie – Liberté d’expression – « Pour mieux vivre à Cabestany » – Rejoignez nous : 06 07 78 90 88

A Cabestany, ce soir mardi, la cérémonie des vœux de Monsieur le Maire était encore plus déprimante qu’à l’accoutumée !

7 janvier 2020 by

Liberté d’expression – Courrier des lecteurs

L’EDITO D’ALICIA POUR BLOG-CABESTANY

Après une journée de boulot harassante, moi, pauvre Alicia, je ne songeais qu’à chausser mes vigatanes, me caler au fond de mon vieux fauteuil avec une couverture sur les genoux. Et déguster une tasse de Earl Gray en écoutant un CD de Paolo Fresu. Mais voilà, Blog-Cabestany comptait sur moi, comme chaque année, pour aller m’exposer aux courants d’air et aller écouter Monsieur le Maire.

Au centre culturel, où j’étais arrivée inutilement avec 30 minutes d’avance, j’y ai entendu les mêmes mots que l’année dernière et les années précédentes. Creux et vide de sens. Ânonnés sur un ton monocorde. Par des gens ne semblant pas y croire eux mêmes. Les mêmes phrases alambiquées, surannées, passéistes, d’une autre époque, qui ne veulent rien dire mais qui ne reflètent surement pas un avenir radieux et l’espérance de vivre mieux demain à Cabestany.

En ce début d’année 2020, Cabestany s’annonce être comme hier, comme avant hier, et comme demain si on garde les mêmes à la Mairie  : une ville « triste et poussive ».

Je rêve d’une ville agréable, avec un centre animé, des petits commerces de proximités ne vous obligeant pas à reprendre la bagnole pour faire ses courses. Une ville avec une âme et un désir d’avenir. Et quand je pense qu’à l’époque l’Agence immobilière m’avait vendu Cabestany comme étant une « ville fleurie » !? Mais avec l’équipe en place tout cela risque d’être encore pour longtemps un simple rêve.

Je rêve de rouler dans des rues qui ne soient pas défoncées par les racines des arbres sous la chaussée. Une ville avec des trottoirs où nos ainés ne se tordent pas les chevilles, et surtout… propres.

Je rêve d’un programme culturel différent de celui – du « réchauffé dont on est saturés » – concocté Place du Colonel Fabien, par les nostalgiques de Jacques Duclos et Maurice Thorez.

Je rêve de pouvoir laisser ma voiture devant chez moi sans qu’elle soit vandalisée, de ne pas songer à mettre des grilles à mes fenêtres pour ne pas être cambriolée comme presque tous mes voisins, de ne pas voir devant ma porte qu’on pourrait y vendre des sachets de « farine » en toute impunité. « Tonton pourquoi tu tousses ? ».

Je rêve que ma petit voisine, une mamie bientôt octogénaire, ne serait plus obligée de faire venir un taxi depuis de la gare de Perpignan pour l’emmener à Medipole.

Et la liste de mes rêves est longue, longue, longue ! mais pas idéaliste si je considère que d’autres communes peuvent le faire. Mais à Cabestany, on ne fait RIEN, et si ça va mal c’est la faute des autres !

On comprend que dans notre pays, mais aussi dans notre ville, l’électeur ne croie plus au politique. Que seulement la moitié des gens se déplace aux urnes. Que le candidat qui est élu – souvent par défaut – ne représente pas grand chose, sinon une idéologie politique odieuse. Et qu’il ne se sente pas lui même investi de la responsabilité d’être à l’écoute de tous les citoyens, mais plutôt de servir son clan.

Il m’arrive de demander à mes collègues de travail qui habitent comme moi Cabestany pourquoi ils sont venus un jour s’installer dans notre ville. C’est comme si je les agressais ! Immanquablement ils commencent par chercher à se justifier de leur choix comme si on allait leur en faire le reproche !? Étrange ! Oui, ils savaient à l’avance que Cabestany était une ville en mort cérébrale. Confinée dans la naphtaline. Dirigée par une équipe de dogmatiques d’une autre époque. Des gens agglutinés sur leur morceau de banquise à la dérive, en mal d’idées novatrices et ne pensant qu’à leur survie politique. Oui, mes collègues le savaient mais vous expliquent  qu’ils ont choisi Cabestany parce « qu’on leur aurait » dit que la fiscalité locale y était moins pesante qu’ailleurs. Sauf qu’au rythme des augmentations qu’on subit chaque année on sera bientôt au même niveau ou pire que les autres. Avec un rapport qualité/prix affligeant. Et que la menace qui consiste à dire que si d’autres prenaient la mairie ils augmenteraient encore davantage les impôts, est une imposture qui ne convainc heureusement plus personne. Du n’importe quoi !

Car il n’y a pas de plage, de bord de mer, de plantations à entretenir à Cabestany. Pas de plan d’eau (sinon Sainte Camille). Pas de camping (sauf encore Sainte Camille). Pas de piscine. Pas de touristes à accueillir, à héberger, à divertir. Pas de Syndicat d’initiative. Dans cette ville qu’on dirait à l’abandon, à part organiser de médiocres festivités, faire perdurer un marché avec au maximum trois commerçants, où passe l’argent ?

Lorsqu’on voit l’état du Mas Guerido abandonné par ses commerces, on se demande pourquoi avoir fait une nouvelle zone commerciale. Mais patientez un peu, avec l’équipe en place, celle ci ressemblera bientôt à l’ancienne.

Alors, ce mardi soir, j’écoutais ce qui ressemblait à une mauvaise pièce de théâtre, mal jouée par des acteurs qui ne croient plus à leur texte. Avec des spectateurs qui n’y croyaient pas davantage et ne s’étaient déplacés que pour boire un coup de « Banga ». Et moi je rêvais d’ALTERNANCE pour notre ville. Mais cette alternance, choisie, mesurée, intelligente ne pourra passer que par l’équipe de Colette Appert.

Et puis je suis partie avant la fin de la cérémonie, comme beaucoup d’autres, et bien plus qu’à l’habitude, quand j’en ai eu marre d’entendre réciter sur un ton de fin du monde, comme une litanie, la liste des subventions que Cabestany n’aura pas et qui font que le Maire serait en droit de se victimiser. Alors que je croyais dans ma candeur qu’un Maire se faisait élire pour gérer au mieux la commune avec les ressources dont il dispose. Mais moi aussi j’ai du mal à finir le mois. Et je ne lance pas un feu d’artifice sur mon balcon ! Et si je pleure qui va m’écouter ? Et il n’est pas obligé de se représenter ! Et puis ce qui m’aura été insupportable plus que tout est cette façon de vouloir nous faire croire qu’à part son parti politique (le Parti Communiste), tous les « autres » (donc nous ?) serions pour que la France ait moins de services publics, moins de fonctionnaires, moins d’infirmières, moins de TOUT. Ce qui est faux s’il y a un seul point commun entre nous c’est bien notre défense du service public, des enseignants, des pompiers ou policiers, de notre système de retraite et des acquis du Comité National de la Résistance dont m’a tant parlé mon père. Pourquoi nous abreuver de cette politique politicienne usée jusqu’à la corde ? Un mépris pour les citoyens qui ne votent pas pour lui. La démonstration qu’il se considère peut être comme  le Maire d’une partie de ses administrés et pas de tous : INTOLERABLE !!!!!

Enfin en sortant sur le parvis, écoutant l’un ou l’autre de mes concitoyens, je me laissais dire qu’il y aurait peut être plusieurs listes aux prochaines municipales de Mars. Parce que Cabestany ne manque pas de « Tartarins aux petits pieds » qui s’imaginent sans doute que le « Lion » qui est à la mairie n’a plus le punch d’antan et qu’il pourrait défaillir à la seule vue de quelque tromblon à tirer dans les coins, quelque hallebarde ou escopette. Parce que certains croient encore que gouverner une ville n’est pas une chose sérieuse. Et qu’on pourrait monter des listes électorales juste en agglutinant autour de soi quelques citoyens animés par une quelconque rancoeur ou d’autres motivations absolument indéchiffrables. Pour se voir déjà dans le fauteuil du Maire sans livrer bataille. Ce n’est pas notre avis. Et à nos yeux une erreur qui risque au contraire de faciliter la réélection du candidat sortant. Mais dans une démocratie chacun est libre de ses actes et peut s’imaginer un avenir comme candidat « Canada Dry »,  même si la stratégie me paraît plutôt calamiteuse.

Oui, je rêve d’un renouveau pour Cabestany, mais n’est ce pas l’objectif d’une élection municipale de faire en sorte que des citoyens qui aspirent à une vie meilleure dans leur ville, aient quelques espérances dans un suffrage municipal ?

Colette Appert c’est la Droite rassemblée mais aussi l’Avenir pour les Cabestanyencs. C’est l’ALTERNANCE. Ne l’oubliez pas le 15 mars. Et bonne année à vous tous qui me lisez. Et j’espère qu’il me reste un tube de Valium pour me remettre de cette soirée.

Alicia

Tags : ALTERNANCE pour Cabestany, Droite Républicaine, Droite rassemblée, Droite sans complexes, Colette Appert, Elections municipales du 15 mars, CabestanyAuCoeur, Démocratie, Liberté d’Expression.

Bonne année à tous les Cabestanyencs !

1 janvier 2020 by

Courrier des lecteurs

Juste un clic sur la flèche en bas à gauche !

Sur le Blog de Maxime Tandonnet !

30 décembre 2019 by

Ils n’écrivent pas que pour nous. Nous les relayons avec leur accord. Courrier des lecteurs !

Poursuite de l’épuration ethnique au Moyen-Orient

En ce jour de Noël 2019, le Figaro livre des nouvelles alarmantes sur le sort des Chrétiens d’Orient, victimes de la barbarie islamiste: enlèvements, églises brûlées, attentats contre les lieux de culte, jeunes filles kidnappées et livrées à l’esclavage sexuel, massacres. Les Chrétiens représentaient 20% de la population du Moyen-Orient au début du XXe siècle. Ils ne sont plus que 2 à 3% aujourd’hui. En Irak, leur nombre n’est plus que de 300 000 aujourd’hui, contre 1,5 millions en 2003. Epuration ethnique? Génocide? anéantissement? Il faut une belle dose de lâcheté, d’aveuglement, de complaisance envers les tortionnaires, pour nier la réalité d’une entreprise d’extermination. La fin de l’Etat islamique Daesh (2014-2017) n’a visiblement pas mis fin aux persécutions et à l’exode des Chrétiens. La responsabilité de l’Occident dans ce drame est immense et la tragédie des Chrétiens d’orient est aussi le fruit de son naufrage. La déstabilisation de l’Etat irakien par décision du président US Georges Bush, prétendument destinée à instaurer la démocratie, a brutalement accéléré le déchaînement des forces maléfiques de la barbarie. Et puis, l’Occident a sombré dans l’indifférence coupable. Il a lâchement laissé faire, fermant les yeux sur le génocide. Ses élites intellectuelles, les porte-parole des droits de l’homme, ont baissé les yeux devant une explosion de la barbarie. La France elle-même, historiquement protectrice des minorités chrétiennes du Proche-Orient, n’a pas bougé le petit doigt. L’idéologie progressiste qui écrase les consciences européennes et occidentales, s’accommode fort bien du massacre des populations chrétiennes, qu’au fond d’elle-même, secrètement, elle ressent comme la réalisation expérimentale de son vieil idéal: « écrasez l’infâme ».

x

https://maximetandonnet.wordpress.com/2019/12/25/poursuite-de-lepuration-ethnique-au-moyen-orient/

« A votre demande »

27 décembre 2019 by

courrier des lecteurs

 

 

 

Pour vous être agréable !

26 décembre 2019 by

courrier des lecteurs

Pour Gilles : la chanteuse est Lydia Rodríguez Fernández du groupe « Presuntos Implicados ».

Noël 2019 !

25 décembre 2019 by

« courrier des lecteurs » –

A votre demande !

« Paix sur la Terre »

25 décembre 2019 by

-o-

Joyeux Noël à tous les Cabestanyencs !

24 décembre 2019 by

La première crèche de Noël chez Blog-Cabestany !

22 décembre 2019 by

« courrier des lecteurs »

Pas de concours d’images de Crèche de Noël dans notre Blog cette années. Un concours où il n’y avait rien à gagner, mais où l’on publiait vos envois. Parce que au fur et à mesure des années, on recevait souvent les mêmes images, que certains allaient quand même dénicher sur des sites Russes, Chinois, Péruviens ou …. Indonésiens !

Un concours qui nous aura valu nombre de connexions, nombre de mails, et des messages venant parfois du Brésil, du Canada, de l’Australie, ou d’ailleurs.

En ce moment, on se recentre sur Cabestany, sur les prochaines municipales. On soutient Colette Appert.

Mais qu’ajouter si on vous dit que la meilleure image reçue en 2018 venait de Basse-Terre en Guadeloupe ! Car nos frères Antillais fêtent Noël comme il se doit. Il n’y a certes jamais de neige mais on trouve des sapins ou ce qui pourrait y ressembler dans quasiment chaque foyer. Et la Messe de minuit, à Noël, à Sainte Luce ou au Lamentin (en Martinique) est un moment inoubliable. Et les Antillais, les Réunionnais, les Calédos’, et tous nos compatriotes ultra-marins sont des gens chaleureux. Et on leur envoie nos pensées amicales !

Bon Dimanche

 

 

Avec « Trait-d’Union-Cabestany », signez la pétition de « France Nature Environnement » pour protéger nos points d’eau des pollueurs !

21 décembre 2019 by

« L’eau est l’un des nos biens les plus précieux » – « L’eau appartient à tous » – comment peut on laisser des pollueurs empoisonner « légalement » nos points d’eau ?

En 2018, un nouvel arrêté ministériel introduisait un grand flou concernant la surveillance, la classification des cours d’eau. Un amateurisme, voulu ou non, qui permettait de faire disparaître des cartes de nombreux cours et points d’eau. Pourquoi ? Pour donner davantage de liberté aux pollueurs d’utiliser ces poisons qui finissent dans nos rivières ? Pour ne plus ennuyer ces puissants dans leur sinistre besogne ? Des gens qui nous méprisent et font passer leur petits intérêts financiers avant notre santé (n’ont ils pas de famille?) Pour transformer des coupables en innocents légaux ? Dans un pays ou le terme de « polleur-payeur » semble être du pipeau !!!

Chez Trait-d’Union-Cabestany, une association militante mais sans gros moyens, il n’est pas question de faire davantage le procès de l’État, du gouvernement, plutôt que de l’Administration, des Syndicats Agricoles, ou de tel ou tel organisme corporatiste, de telle ou telle personne. Mais nous nous rendons compte chaque matin combien on cherche à nous maintenir dans une ignorance absolue en matière d’environnement. Alors nous nous documentons. Et nous apprenons. Nous progressons dans la compréhension des problèmes quand le chemin sera encore long. Car sans pour autant devenir des ayatollah de l’écologie, nous estimons qu’avoir un minimum de connaissances des problèmes de l’environnement qui nous entoure est une démarche Citoyenne. Au service de TOUS.

Voir l’article de la FNE : https://civicrm.fne.asso.fr/civicrm/mailing/view?reset=1&id=10714

Une façon de responsabiliser nos élus ! De les informer si besoin était. La meilleure façon de faire étant de travailler avec eux, à leurs côtés, en bonne intelligence. Et à Cabestany avec Colette Appert, nous avons trouvé une personne raisonnable et raisonnée. Qui sait raison garder. Qui ne risque pas de tomber dans les excès. Mais qui considère que l’environnement est à prendre en compte dans chaque décision. Et cela pour nos enfants, car  nous mêmes ne nous faisons plus beaucoup d’illusions et sommes sans doute dans ces « pisseurs de glyphosate » qu’on a empoisonnés à l’insu de notre plein gré. Mais si on pouvait éviter cela aux générations à venir.

Car nous avons l’utopie de croire que tout point d’eau devrait être protégé par une zone – à définir – de non traitement de pesticides et produits chimiques. Une zone supérieure aux 10 mètres que nous pensons que le gouvernement va décider. Ce qui serait pour nous une reculade face aux lobbies. Une soumission devant la finance. Quand il faudrait sans doute 150 mètres !

Des maires courageux (ça existe), des associations et citoyens se sont mobilisés. Plusieurs dizaines de maires ont édicté des arrêtés pour interdire l’épandage de pesticides à moins de 150 mètres des habitations dans leurs communes.

Demandez avec nous le droit de vraiment vivre #LoinDesPesticides. Signez la pétition en allant sur France Nature Environnement :

https://www.fne.asso.fr/actualites/p%C3%A9tition-interdisons-l%C3%A9pandage-de-pesticides-%C3%A0-c%C3%B4t%C3%A9-des-habitations?utm_source=mail&utm_campaign=mob_decembre

Tags : Trait-d’Union-Cabestany – Colette Appert – environnement – France Nature Environnement – pesticides et produits chimiques – mangeons bio – boycottons les fruits et légumes bourrés de saloperies qui nous tuent à petit feu –

 

« Nous sommes au travail, mais nous sommes aussi en campagne ! », confie Colette Appert, candidate d’un large rassemblement de Cabestanyencs pour l’Alternance !

20 décembre 2019 by

Municipales 2020

« Nous sommes au travail, mais nous sommes aussi en campagne ! »,  confie Colette Appert à Blog-Cabestany !

L’ÉDITORIAL DU COLLECTIF DE RÉDACTION DE BLOG-CABESTANY AVANT LES FÊTES DE FIN D’ANNÉE

A  quelques jours seulement des Fêtes de fin d’année, Colette Appert et son équipe de campagne (laquelle pourrait bien être renouvelée en profondeur)  font le point, et nous expliquent :

« L’élaboration du budget de la commune pour 2020 a commencé dès le mois de septembre 2019 car il s’agit bien de voir plus loin que la Saint Sylvestre.

Un budget qui – hélas – ne sera sans doute finalisé que quelques jours après les prochaines élections municipales puisqu’il sera remis au Préfet vers le 15 avril. Et que la messe sera déjà dite dans les urnes depuis un mois. Ce qui doit nous inciter à être encore plus vigilants ! Car les promesses n’engagent que ceux qui y croient ! Et pas toujours ceux qui les font ! Mais nous avons aussi un budget « alternatif » sous le coude. On vous en reparlera durant la campagne dont le rythme devrait s’intensifier dès le mois de janvier. Rien n’est encore joué ! On y croit.

Que va nous faire miroiter Monsieur le Maire qui se voit lui même encore 40 ans à la Mairie ou qui n’envisage pas de ne pas être remplacé par l’un ou l’une de ses « camarades » comme disait « Jojo » (Georges Marchais). On pourrait paraphraser Jean de la Fontaine dans le Loup et l’Agneau : « si ce n’est toi, c’est donc ton frère. Ou bien quelqu’un des tiens ! ».

 Colette Appert et ses co-listiers connaissent parfaitement le budget de la commune et la façon dont cette dernière est – hélas – gérée.  Ils en comprennent tous les détails (et certaines « subtilités »). On ne veut plus de ce « train fou », lancé sur les rails du dogmatisme politique, sans savoir où il nous emmène !  Car à la Mairie on se dit à l’approche de chaque fin d’année, qu’il suffit seulement de voir combien il manque dans la caisse pour aller chercher de quoi combler le trou dans la poche de ceux qui payent l’impôt. Intolérable ! Insupportable ! Et de grâce, qu’on n’utilise plus devant nous ce mot de Justice Sociale,  un mot usurpé, dévoyé,  dans la bouche de ceux qui nous font prendre des vessies pour des lanternes. Nous avons une autre conception des choses. Davantage respectueuse du Citoyen.

Lorsqu’un élu municipal vous dira avec suffisance que le budget d’une commune doit être équilibré, il n’aura pas tort. Mais vous dira t’il que pour l’équilibrer il va vous appauvrir un peu plus en prenant davantage dans votre poche. Et en plus  avoir recours à l’emprunt. La « double peine » !

Quant à la suppression larvée de la « Taxe d’Habitation » on peut y réfléchir. S’agit t’il d’un cadeau ou d’une manœuvre électoraliste ? Chacun d’entre vous a la réponse. Sauf que ce n’est pas la même ! Vous êtes quand même bien peu nombreux – un constat et pas un avis – à croire que cela a été fait pour augmenter votre pouvoir d’achat tellement malmené depuis de longues années. Et presque tous, vous êtes persuadés – encore un constat et pas un avis – qu’on paiera autrement, cette taxe locale, et que ce sera encore la « double peine » : Taxe foncière, taxes de raccordements divers, et autres joyeusetés qu’une commune a toujours la possibilité de mettre en application selon son seul bon vouloir. Et qu’on nous épargne ces bobards du genre : « c’est l’Agglo, c’est la faute des autres » pour excuser ses propres erreurs.

Car si jamais des élus municipaux essaient de vous faire croire que le montant de la taxe d’habitation ne tombera plus à l’avenir dans les caisses de la commune, ils se discréditeront eux mêmes. Ce sera un mensonge. Cette taxe qui n’existera plus sera évidemment compensée. Comment ? C’est déjà prévu ! Au centime près ? Cà c’est autre chose ! On verra bien : on n’est pas obligés non plus de croire au Père Noël !!! Les dotations de l’État ont fortement diminué depuis plusieurs années et c’est une réalité qu’on ne peut nier que l’on soit de Gauche ou de Droite.  Ne pas vouloir en tenir compte en faisant le budget prévisionnel est insensé. S’obstiner à dépenser sans savoir si on a l’argent est pire encore. Nous envoyer dans le mur est irresponsable !

Colette Appert est au travail avec son équipe et suit de très près l’élaboration du Budget 2020. Avec méthode, entourés d’experts, de la façon la plus attentive qui soit. Elle a fait récemment dans son rôle d’opposante responsable et impliquée, un certain nombre de propositions (car il n’y a que Monsieur le Maire pour essayer de faire croire que l’Opposition ne fait pas de propositions. Mais est il encore crédible ?). Colette Appert a demandé quelles seraient les grandes orientations du prochain budget pour intervenir sur les points sur lesquels nous serons sans doute en désaccord. De là à être entendus ! Mais c’est bien le propre de cette équipe municipale actuellement au pouvoir de faire semblant d’écouter les citoyens pour ensuite n’en faire qu’à sa tête ! Mais c’est pour cela aussi qu’on prépare l’avenir comme si nous étions à la manoeuvre.

Et nous sommes bien en campagne. Et aucune grève, aucun aléa ne peut nous empêcher de rencontrer le citoyen, dans la rue, ou chez lui ! Ou à la permanence électorale de Colette Appert. Pour le moment sur rendez vous mais cela changera en Janvier.

La période des Fêtes qui s’annonce sera une trêve dans notre campagne. Des Fêtes que nous vous souhaitons agréables, avec vos familles, vos amis. Une période où l’on essaiera d’oublier que notre planète est en ébullition. Qu’il s’agisse des attitudes guerrières de certains dirigeants ou des risques qui planent sur nos têtes à cause de l’environnement.

A Cabestany, vous nous l’écrivez tous les jours, ce n’est pas « le changement pour le changement » que vous voulez. Il ne s’agit pas de « zapper » comme on le fait avec la télé pour juste voir ce qu’il y a sur une autre chaine.

Ce que voulez à Cabestany, c’est une véritable ALTERNANCE. Une alternance choisie, intelligente, réfléchie, maitrisée ! Que vous êtes prêts à accompagner en donnant vos idées, vos avis. En participant à la vie municipale comme chaque citoyen devrait avoir le droit de le faire dans ce qui serait une démocratie et non plus un « système » qui ressemble trop à ce qui se passait autrefois au delà du « rideau de fer ».  Car de temps à autres, sans voir le mal partout, et sans critiquer pour le plaisir de critiquer, il faut pouvoir sortir les dossiers encalminés dans les  tiroirs et voir ce qu’il y a dedans. Il faut réfléchir sur des méthodes de gouvernance qui datent du siècle dernier. Il faut se creuser juste un peu la tête pour voir comment faire quelques économies sans se transformer en comptables, ce dont nous accusent évidemment nos adversaires qui eux, c’est simple, ne savent pas compter.  Car combler les manques en prenant dans la poche des Cabestanyencs, c’est cela dont vous ne voulez plus ! Et nous vous donnons raison.

Et qu’on cesse de se lamenter à la Mairie et de nous dire que c’est toujours la faute des autres : de l’Etat, de la Région, du Département, de l’Agglo et jamais celle de la commune et de ses dirigeants qui ronronnent, ont pris des mauvaises habitudes, ne voient plus la réalité, et ne font plus aucun effort pour gérer notre commune comme elle devrait l’être. En disant « Le Cabestanyenc peut payer !!! ». C’est du moins ce qu’on entendrait dire, nous dit on,  dans la bouche de certains proches de la Mairie. Où l’ont t’ils entendu ? Ils ne sont surement pas assez intelligents pour avoir inventé cette phrase eux mêmes et la répètent probablement comme des perroquets le feraient. De cela nous n’en voulons plus !

Une gestion étriquée, des idées du passé, des dépenses non maitrisées, aucune vision d’avenir ne sont pas ce que nous voulons pour Cabestany. Une ville qui nous tient à cœur. Que nous aimons. Où bien des employés municipaux se donnent sans compter. Où nos enseignants débordent d’efforts pour éduquer nos enfants. Une ville qui a du potentiel et nous rend optimistes. Mais où nos ainés se sentent oubliés. Et la jeune enfance pas vraiment traitée comme il le faudrait. Où il y a tellement de choses à mettre en œuvre pour nous apporter une vie meilleure sans pour autant nous mettre sur la paille. Et nous en sommes capables !

Colette Appert et son équipe ont cette véritable vision d’Avenir pour notre commune. Et nous nous y croyons. Mais cela nécessite évidemment un minimum de réflexion, d’engagement, de réalisme politique, de courage et de dynamisme. Tout ce qui manque à l’équipe municipale qui nous gère si mal, depuis trop longtemps, et de pire en pire !!!

On vous souhaite donc de bonnes fêtes de Noël et de fin d’année. Blog-Cabestany sera sans doute moins grave et plus festif dans les jours à venir. Mais toujours à votre écoute !

Car ce ne sont pas les Fêtes qui vont freiner notre équipe pour se réunir,  travailler sur la campagne des municipales qui arrive à grands pas. Avec vous si vous nous rejoignez ! Il est encore temps. Il sera toujours temps début 2020, mais ne tardez plus, et faites comme beaucoup d’autres Cabestanyencs qui viennent de rallier notre équipe et voient l’avenir sous un jour nouveau. Nous croyons en cet avenir !

Maintenant, on va quand même consacrer un peu de notre temps pour la préparation du sapin et trouver les cadeaux – en des temps où l’on doit compter chaque sou –  pour faire plaisir à nos proches. Et on vous souhaite le même bonheur. Car on ne veut que du bonheur pour tous nos compatriotes Cabestanyencs !!!

Bon week end. Et juste un clic ci-dessous :

cabestanyaucoeur@gmail.com

 

Tags : Rassemblement des Cabestanyencs pour une véritable Alternance – Colette Appert – Cabestany – Liberté – Liberté d’expression – Cabestany au Coeur

Prochain Conseil Municipal à Cabestany, le Vendredi 13 Décembre 2019, à 18 h 00 !

11 décembre 2019 by

Conseil Municipal à Cabestany, le Vendredi 13 Décembre 2019, à 18 h 00 à la Mairie

ORDRE DU JOUR

Approbation du compte rendu du Conseil Municipal du 24 octobre 2019

Affaire n°01

Ouverture anticipée de crédit d’investissement au budget primitif 2020 de la commune.

Affaire n°02

Ouverture anticipée de crédit d’investissement au budget primitif 2020 des 24 logements des Hauts du Moulinas.

Affaire n°03

Fonds de concours 2ème part 2018 et 1ère et 2ème part 2019 auprès de Perpignan Méditerranée Métropole.

Affaire n°04

Avance de subvention de fonctionnement 2020 pour le C.C.A.S.

Affaire n°05

Paiement subvention de fonctionnement 2019/2020 pour les projets des écoles.

Affaire n°06

Indemnité de conseil allouée au comptable public du trésor.

Affaire n°07

Commission Locale dévaluation des Charges Transférées: Approbation avec une observation au rapport.

Affaire n°08

Saison théâtrale : Demande de subventions auprès du Conseil départemental des Pyrénées-Orientales.

Affaire n°09

Demande de subventions pour des résidences de création et de diffusion au Conseil régional Occitanie / Pyrénées- Méditerranée.

Affaire n°10

Centre de Sculpture Romane : Demande de subvention auprès du Conseil départemental des Pyrénées Orientales.

Affaire n°11

Centre de Sculpture Romane : Demande de subvention auprès du Conseil départemental des Pyrénées Orientales pour l’organisation d’un colloque

Affaire n°12

Bibliothèque : Demande de subvention auprès du Conseil départemental des Pyrénées Orientales.

Affaire n°13

Demande de subvention DILCRAH 2019/2020.

Affaire n°14

Demande de subvention : prestation de service Contrat Local d’Accompagnement à la Scolarité 2019/2020.

Affaire n°15

Demande de subvention- Biens non assurables.

Affaire n°16

Acquisition foncière : parcelle AH0219 appartenant aux consorts MOUTARD/ DELAMER /MOURET.

Affaire n°17

Délibération autorisant à défendre dans un contentieux lié à une infraction d’urbanisme.

Affaire n°18

Délibération autorisant le maire à ester en justice dans un contentieux de l’urbanisme.

Affaire n°19

Délibération autorisant à défendre dans un contentieux PLU de Cabestany.

Affaire n°20

Délibération autorisant à défendre dans un contentieux lié aux infractions du règlement local de publicité.

Affaire n°21

Convention de prêt à usage agricole avec l’EURL Domaine de St Thomas parcelles AK86 ET AK10

Affaire n°22

Convention de prêt à usage agricole avec Monsieur BERTRAN DE BALANDA parcelle AK93

Affaire n°23

Création de loges de théâtre au Centre Culturel : Approbation des marchés.

Affaire n°24

Création de tarifs pour les garderies municipales.

Affaire n°25

Déclaration d’intention. Motion de soutien à la population retraitée.

Informations Communauté Urbaine.

Décisions