Mais qui a donc piqué les plaques dédiées aux « gilets jaunes » à Cabestany ?!

by

Courrier des lecteurs

Forte récompense – parait il -pour retrouver les plaques dédiées aux « Gilets jaunes » : on parle même d’une récompense en « bitcoins » !

René la casquette nous écrit :

« Grand émoi, effroi, terreur et épouvante, jeudi après midi sur la place du village, à Cabestany, lorsque les citoyens apprennent qu’on aurait volé les plaques de bois dédiées aux « gilets jaunes » sur la place du même nom. Des oeuvres d’art : des bouts de bois ramassés sans doute à la déchetterie et un coup de barbouille dessus. Les « Gilets Jaunes » méritaient mieux que ce simulacre d’intérêt qui n’a pas du couter cher à la Mairie mais aura permis au premier magistrat de poser pour la postérité.

Alors que la France est secouée par une banalisation de la violence, n’en ferait t’on pas un peu trop pour cet emprunt qui a du servir à alimenter un barbecue ? Jusqu’à un article dans l’Indép…

Moi les « Gilets Jaunes, je les respecte ! Et je sais que Blog-Cabestany pense comme moi. Macron nous prend pour des gueux et que des français le disent haut et fort n’a rien de condamnable.

La Mairie n’a pas le monopole de l’indignation. Sauf qu’elle est par trop sélective.

Alors je me gausse lorsque j’entends ce partisan des élus de la majorité municipale dire : « s’il y avait eu des caméras cela ne serait pas arrivé ».

J’avais envie de lui dire que c’est bien à cause de cette idéologie imbécile qui refuse les caméras qu’on vend – en toute impunité – des produits illicites sous la fenêtre de ma bonne amie à Cabestany.

C’est bien à cause de cette idéologie de bazar et cette doctrine de la gauche de la gauche (et maintenant des « Verts ») qu’il n’y a pas une police municipale conséquente et armée. Car peut être ne retrouverait t’on pas le matin la vitre de sa voiture cassée pour faucher un parapluie.

Mais il en est ainsi à Cabestany !  Alors je vais être clair. Je ne me réjouis en aucun cas d’un acte de délinquance le plus minime soit il. Quelles qu’en soient les victimes ! Et le symbole des « Gilets Jaunes » ne méritait pas cela, si c’est vraiment eux qui étaient visés.

Mais n’y a t’il pas une disproportion à Cabestany lorsqu’un citoyen est victime d’un acte de malveillance et lorsqu’on emprunte deux ou trois bouts de bois tellement moches qu’ils étaient quasiment une offense aux individus qu’on voulait honorer ?

Qu’on ait piqué ces panneaux ne me fait pas rire. Mais qu’un « coco » nous explique que cela ne serait pas arrivé s’il y avait eu des caméras pour les protéger, me fait vraiment me gondoler.

René

Blog-Cabestany : tu as raison René ! On a corrigé une grande partie de tes fautes d’orthographe et on s’est permis d’arranger ton texte sans le trahir. Nous condamnons en effet tout ce qui est un acte de  délinquance, quel qu’il soit, et quelle qu’en soit la victime. Et nous nous sommes sentis souvent proches des Gilets Jaunes lorsqu’il n’y avait pas des violences qui accompagnaient leurs revendications. Mais nous expliquer que les caméras ne servent à rien pour protéger les citoyens des  faits de délinquance mais qu’il faudrait en installer sur ce rond point pour protéger des bouts de bois démontre bien l’incohérence des gens qui prétendent gérer notre ville !!!!

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.


%d blogueurs aiment cette page :