Archive for juin 2016

« c’est dans l’Indép » ! La première réaction des médias (après la nôtre) au communiqué de Colette Appert à Cabestany !

30 juin 2016

indep

sous la plume de Frédérique Michalak

indepo20juin2016

Les commentaires sont ouverts sous cet article. La rédaction attend pour les lire et vous répondre. Mais nous vous rappelons que nous ne diffusons que rarement vos interventions. Pour commencer vous devez préciser clairement que vous nous autorisez à mettre vos propos en lignes si jamais nous avions l’idée de le faire, ensuite vos propos doivent respecter des règles de bienséance et votre identité, pour nous,  doit être clairement établie même si vous pouvez demander à ce qu’elle ne soit pas mise en ligne. Et votre adresse email ne fera l’objet d’aucune récupération car nous nous conformons aux dispositions que nous avons demandé nous mêmes à la CNIL de nous repréciser.

Sauf s’il s’agissait d’un « droit de réponse » auquel, dans nos colonnes, tout citoyen a droit, s’il était « personnellement » mis en cause et s’estime injustement traité.

-o-

« Nous, les élus de la Droite Républicaine à Cabestany, sommes en colère » écrit Colette Appert aux médias !

29 juin 2016

Le communiqué de Colette Appert, chef de file de la Droite Républicaine, à Cabestany, et élue municipale, lequel est arrivé dans notre boite aux lettres cet après midi alors que nous étions absents.

Un communiqué précise Colette Appert qui a été envoyé aux médias.

Un communiqué que nous reprenons ce soir à peine rentrés.

oyez cabestanyencsOyez Citoyens de Cabestany

-o-

La réaction de nos élus à l’issue du dernier Conseil Municipal de Mardi dernier.

Monsieur le Maire voudrait il nous faire croire que Cabestany est le « pays des merveilles » ?

Et dans notre ville les Conseils Municipaux ne serviraient ils plus a rien ?

 Nous en avons eu, hélas, encore la preuve ce mardi 28 juin.

Nous avions l’habitude depuis des lustres, des dérives autoritaristes de notre édile qui nous font penser de plus à plus, par ses attitudes politiciennes – qu’on s’entende bien –  à la manière de gouverner de certains empereurs du temps de la Rome antique. 

Mais là, on assiste à un sectarisme d’un bien mauvais cru, qui atteint des sommets encore inviolés et qui arrive sans doute à son paroxysme.

Nonobstant le fait que l’on nous présente sous l’œil attendri des pseudos-socialistes de la majorité municipale un ordre du jour qui n’a fait l’objet d’aucune relecture…. QUATRE conventions étaient mises aux votes.

 Il s’agit donc de l’attribution des salles de l’espace Coubertin qui a été récemment remis en état.

Dans l’ordre ou le désordre, et c’est à vous de voir, il est déjà question de TROIS salles à titre gratuit pour un sculpteur originaire de BAIXAS afin d’entreposer ses œuvres. Et pas de les exposer ? Peut être n’a t’on pas tout compris ? Mais peut être que les choses n’ont pas été exprimées clairement dirait Monsieur Jourdain.

Une autre  pour les Éclaireurs (et les Éclaireuses) de France. Respectons la parité.

Encore une, (en plus ?) OU parmi les autres ? ne cherchez pas, pour le Billard Club Catalan moyennant 400 € de loyer mensuel alors même que cette association s’est proposé – semble t’il – d’organiser pour les scolaires de la commune en période de vacances à titre gratuit des activités autour de ce loisir.

Mais aux yeux du maire il semble que ce loisir soit un loisir de capitaliste.

On nous parle encore de locaux  mis à la disposition du Secours Populaire – toujours à titre gracieux – au  17 de la rue des Pyrénées. Ils auraient donc reçu la recette de la Cabestanyenca, soit 3170 € et une subvention annuelle de 950€.

Les associations de la commune en manque de salle apprécieront. Celles qui sont apolitiques et qui oeuvrent au quotidien dans l’intérêt général avec leur misérable aumône aussi.

DEUX POIDS – DEUX MESURES.

Concernant les divers personnels – administratif et autre – derrière lequel Monsieur le Maire se retranche trop souvent, nous pensons tout simplement qu’ils ont un patron…. et qu’ils exécutent les ordres de leur patron et c’est dans l’ordre des choses.  « Ou sinon les têtes tomberaient » nous disent de plus  en plus  souvent certains ?!

Monsieur le Maire est pris en flagrant délit de mauvaise foi absolue, écrit encore Colette Appert dans son communiqué, ajoutant : il s’agit de dogmatisme poussé à l’extrême. Il s’époumone,  couvre les voix, tente de diviser l’opposition. Tourne tout en dérision avec un humour de mauvais aloi et d’un gout incertain. Il censure l’opposition qui n’a pas le droit d’émettre le moindre avis.

Comment – dans ce contexte – pouvez vous encore défendre sérieusement l’intérêt général alors que pour Monsieur le Maire,  CABESTANY n’est devenu qu’une vitrine du Parti Communiste ?  Telle est la question que nos amis nous posent, à nous les Conseillers Municipaux de l’opposition.

Mais que nos amis se rassurent : des Conseils Municipaux, mal préparés, brouillons, où tout est organisé pour qu’on n’y comprenne rien est monnaie courante.

Et on tient bon la rampe ! Ce n’est pas demain qu’on va se laisser submerger par une vaguelette à la hauteur du nombre d’électeurs d’un parti en décomposition.

Colette APPERT

Le 18 juin 40 mis à l’honneur par Blog-Cabestany !

17 juin 2016

Alors qu’il paraitrait qu’on a failli croiser un homme politique important ces jours ci à Colombey. Le gardien nous dit : « à quelques minutes près vous l’avez raté, mais il est déjà reparti à l’Elysée » ! Ah bon, mais qui ? « Ben, le président » ! Décidément, on dirait qu’on est plus entouré – de tous les côtés –  que par des gaullistes !

texte-appel-du-18-juin-1940

SANS COMMENTAIRES DE NOTRE PART :

mais vos commentaires sont par contre, et comme toujours les bienvenus.

En bas de l’article, il suffit de laisser votre message dans la fenêtre prévue à cet effet, avec un pseudo de votre choix si vous ne voulez pas laisser votre nom, et votre email qui lui n’apparaitra jamais et sera rapidement et définitivement effacé après que le collectif aura décidé – ou non – de vous mettre en ligne et de vous répondre.

-o-

Tea-time à « Pegasus Bridge », le 6 juin 1944

6 juin 2016
Embleme de la 6th Airborne

Emblème de la 6th Airborne

« Pegasus Bridge » : le pont de Bénouville, entre Caen et les plages du débarquement. Un lieu hautement stratégique pour les alliés et la suite des événements à la seule condition qu’il demeure intact, ce qui est un pari fou et  insensé.  Il doit ce surnom à un commando de la 6th Airborne Division (6° division aéroportée britannique) qui portait le nom et l’emblème ailé (Pégase)  et qui était chargé de s’en emparer sous les ordres du major John Howard dans la nuit du 6 juin 1944. 

Arrivés de façon plutôt brutale,  en planeurs, les commandos anglais mettent le pied sur le sol français parmi les tout premiers combattants alliés,  en ce 6 juin 1944,  à 00 h 20. L’obscurité est totale. Dès l’aube, à peu près à l’heure où débarquent sur la côte, à seulement quelques kilomètres de là,  les 177 français du commando Kieffer (cf. un de nos  anciens articles), de part et d’autre du pont, se déroulent d’âpres combats entre soldats allemands et anglais. Ils dureront toute la matinée.  Les allemands, qui n’arrivent pas à faire exploser les nombreuses charges qu’ils ont installées sur le pont,  essayent de le détruire  en le faisant  bombarder par leur aviation. Une énorme bombe larguée par un Junker 88 touche le pont de plein fouet, …. ricoche sans exploser, rebondit et tombe dans la rivière.  Un signe ?  Le pont sera définitivement pris,  traversé et sécurisé peu avant midi, ce jour là.  Le message codé, inespéré,  envoyé pour confirmer que le pont est pris et surtout intact consiste en ces trois mots qui passeront à la postérité :  « Ham and Jam »  (du jambon à la confiture).

Les français du commando Kieffer, qui ont délivré dans la matinée la petite cité balnéaire normande de Riva Bella, et pris son Casino, siège du Quartier Général allemand,  au prix de très lourdes pertes, font leur jonction avec les anglais ce même 6 juin 1944 dans l’après midi, après avoir traversé – mais dans l’autre sens –  « Pegasus bridge ».

Il y a bien là un petit café, qui deviendra plus tard un lieu de pélerinage  touristiquement célèbre, vite transformé, ce 6 juin,  en infirmerie, et où plusieurs blessés français recevront d’aillleurs des soins prodigués par les britanniques. Les maigres réserves de Calvados ont déjà été utilisées en lieu et place d’alcool médical.

Les Français étaient attendus et ils  sont chaleureusement accueillis par les britanniques….  au son de la cornemuse et …… autour d’une tasse de thé (!).

Tout un symbole !

Cabestany : la Droite Républicaine et l’environnement !

3 juin 2016

bientot à cabestany001 - Copie

un jour à Cabestany ?

 » BÉTONNONS,  faisons des parkings construits par des maçons polonais, des centres commerciaux inutiles qui créent du travail précaire mais tuent le petit commerce de proximité, des lotissements pour attirer des chômeurs de la région parisienne, des bâtiments publics pour occuper les chômeurs dans la journée mais financés par ceux qui pendant ce temps là travaillent pour les financer , des routes qui ne mènent nulle part, et tout cela dans nos vignes qui sont des terrains inondables par définition et un jour les élus diront : « ON NE SAVAIT PAS ».  Quand les citoyens auront de l’eau jusqu’à la taille et que leurs meubles flotteront comme en ce moment en région parisienne. Les meubles ? quelle importance si on ne dénombre pas des victimes  »

Paul, l’un de nos amis écrit : « n’y avait t’il pas assez de terrain disponible entre la Germanor et Saleilles pour aller foutre ce que vous appelez le CASOT DES JEUNES dans un bassin de récupération des eaux pluviales en face de la gendarmerie ?  Si ce n’est pas de la provocation, mais qu’est ce que c’est donc ? « …..      De la provocation ? Mais non Paul ! Si tu as bien lu l’édito du maire dans le Cabes’Infos sorti hier, c’est ce qu’il appelle du PROGRESSISME !

La Droite Républicaine à Cabestany, et l’environnement

Cela fait plus de 10 ans, déjà, qu’au delà de la politique, ou avant de s’y intéresser, des Cabestanyencs anonymes qui sont aujourd’hui des militants, des co-listiers ou des conseillers municipaux de la Droite Républicaine, s’étaient rassemblés autour d’une préoccupation commune :  l’environnement. Ces citoyens avaient imaginé de créer leur propre association écologique à Cabestany. Mais il faut des moyens, de l’expertise, du savoir faire et ils avaient préféré rejoindre – à titre individuel – des associations existantes ou un mouvement politique.

L’Association Trait-d’Union-Cabestany se préoccupe également beaucoup de l’environnement, de développement durable, d’Écologie, sans que cela soit pour autant son unique ou principal objet.

En 2014, nos candidats et plusieurs de leurs co-listiers étaient particulièrement affutés sur ces préoccupations qui semblaient intéresser beaucoup de nos concitoyens durant la campagne. Nos candidats avaient travaillé leur programme dans les moindres détails, en s’appuyant sur des experts en la matière. Ce programme était tellement innovateur, audacieux, abouti, qu’on pourrait presque parier qu’il ne sera pas démodé en 2020. Mais pas question de dormir sur ses lauriers.

Personne ne pourra dire que la gauche à Cabestany  a pris les gens en traitre. Dans leur programme, les communistes, comme ils le font partout ailleurs (Seine Saint Denis et ses barres d’immeubles), nous promettaient du ciment, du mortier des briques et du macadam. La Droite voulait préserver Cabestany et en faire « un poumon vert » dans l’agglomération de Perpignan.

Le Cabestanyenc a choisi le bétonnage. Il l’a eu et il l’aura, jusqu’à plus soif… car pour le moment il n’a encore rien vu par rapport à ce qui pourrait se passer s’il ne réagit pas très vite.  On ne refera pas le match. En 2020 on verra, ….. si d’ici là on ne s’est pas exilé vers de plus verts pâturages laissant le béton à ses amoureux qui par leurs votes semblent approuver que l’on abime leur cadre de vie. Que chacun prenne son plaisir où il le trouve !

FRANCE NATURE ENVIRONNEMENT (FNE) nous a envoyé – en primeur – son dernier rapport qui date seulement de quelques jours. FNE est une autorité en matière d’environnement et chapeaute des centaines d’associations en France. Ce n’est pas pour nous la référence unique. C’en est une. Qui compte. Et en plus l’un d’entre nous a un lien direct et privilégié avec l’un des responsables de cette Fédération qui pour des raisons personnelles s’intéresse beaucoup à Cabestany, au bassin du Réart, et tout ce qui fait notre environnement proche. Et de plus, on ne trouve pas, localement, et on se demande pourquoi, la documentation qu’ils possèdent en ce qui concerne notre département. Ce qui est un comble.

FNE, constituée d’experts, pose les bonnes questions, si elle ne donne pas toujours, à notre avis, les bonnes réponses. Mais elle travaille avec la méthodologie qui convient et ce rapport devrait vous éclairer.

Car on aura quand même sursauté en lisant le titre en première page : LE BILAN DE FRANÇOIS HOLLANDE. Un réquisitoire contre le Président de la République. Mal venu. Une sentence qui vient dans cet excellent rapport comme un cheveu sur la soupe, mais personne n’est parfait. Rassurez vous, on ne va pas défendre un Président qu’on ne veut plus jamais revoir, mais comment le lecteur pourrait il croire que tout allait mieux….. avant, en matière d’environnement. Et que depuis cinq ans tout va mal. Une maladresse de style ? 

Tout va mal depuis bien longtemps mais il est de fait que cela s’aggrave. A cause d’élus irresponsables, partout. Car des responsables politiques comme ceux qui dirigent la mairie à Cabestany sont loin d’être les seuls dans l’hexagone à contribuer à nous envoyer dans le mur et participent à cette inquiétante dégradation de ce cadre de vie que nous allons laisser à nos enfants.

Etes vous disposés à vous lamenter et dire que vous aussi vous ne saviez pas, que vous avez signé un chèque en blanc à vos élus, et qu’il est trop tard ?

Rien n’est inéluctable. Si nos conseillers de Droite ne le croyaient pas ils ne prendraient pas autant de peine à essayer de ralentir le train lancé à toutes allures.

Mais prenons nos responsabilités et ne donnons pas nous plus notre pouvoir à ces zadistes qui vivent des allocs’ et de Pole Emploi, qui dorment debout, parait il, et n’auront jamais les mains calleuses à gagner leur pitance de leurs mains. Travailler ? : Quelle horreur !

En cliquant ci-dessous,  vous téléchargerez ce petit rapport de seulement 32 pages avec intérêt pensons nous ! Et vous pourrez vous abonner à leurs publications.

 Derniere Publication 2016 de FNE

-o-

Bon week end à tous et on se réjouit de retrouver nos amis au repas de Trait-d’Union-Cabestany, demain samedi !

france nature environnementFrance Nature Environnement (FNE) est la fédération française des associations de protection de la nature et de l´environnement. C´est la porte-parole d´un mouvement de 3500 associations, regroupées au sein de 74 organisations adhérentes, présentes sur tout le territoire français, en métropole et outre-mer.