Avec « Trait-d’Union-Cabestany » protégeons l’Amazonie !

by

Courrier des lecteurs

Avec « Trait-d’Union-Cabestany », votre Association citoyenne et écolo, joignons nous à tous ceux sur notre planète qui demandent, aujourd’hui 18 février 2021, la préservation de l’Amazonie : sa foret, son peuple, son eau, son oxygène qui nous permet de rester en vie !

« N’y a t’il pas des problèmes écologiques plus proches de chez nous et tout aussi importants qu’il faudrait traiter en priorité ?  »  C’est ce qu’on s’attend à lire dans le courrier que vous n’allez pas manquer de nous envoyer pour qu’on le répercute à votre Association. Certes ! Que vous nous lisiez à Cabestany, à Brest, ou Fréjus. Car nous en avons déjà débattu au sein de l’Association avec un intervenant extérieur compétent qui nous a fourni les explications qu’on souhaitait. 

Il s’avère que ce problème nous concerne tous, en dehors du fait que nous sommes peinés de voir la forêt amazonienne disparaitre et ses habitants chassés ou tués, comme encore récemment.

Car si les brésiliens brulent leur foret c’est pour planter, cultiver des espèces qui répondent à la demande mondiale de protéines végétales pour nourrir les animaux d’élevage. Et la France n’est pas la dernière à importer ces végétaux – transgéniques ou pas – pour nourrir les animaux que nous allons retrouver dans nos assiettes. En attendant que la viande vienne directement du Brésil comme notre Président l’aurait promis au Président Brésilien.

Car nous avons en France des milliers d’hectares à l’abandon – dont nous vendons d’ailleurs une partie à la Chine – et où nous pourrions cultiver de quoi nourrir les animaux de nos étables. Mais nous préférons importer du Brésil et inciter les brésiliens à bruler leur foret pour répondre à notre demande. C’est donc NOUS qui brulons la foret amazonienne….  par procuration. Et nous ne serions pas concernés ?

Plutôt que d’aider nos agriculteurs, techniquement, financièrement, nous préférons aller chercher de quoi nourrir nos animaux à l’autre bout du monde. Et l’Etat français est complice. Soit de laisser nos paysans utiliser des pesticides en quantité pour essayer de s’en sortir. Soit de les laisser aller acheter des céréales loin de notre pays pour nourrir leurs bêtes. Mais bientôt la viande viendra d’ailleurs et le problème sera réglé. Sauf pour les agriculteurs qui se seront suicidés entre temps ou auront vendu leur exploitation aux Chinois. Et nous qui consommerons n’importe quoi !

Alors réfléchissez avec nous, avec l’Association « Trait-d’Union-Cabestany » qui est en lien quotidien avec de grandes associations écologiques françaises ou européennes. Des associations apolitiques, car ce ne sont pas les « Verts » dont est issue l’actuelle Ministre, qui oeuvrent dans le bon sens mais plutôt nous enfument en prévision des futures échéances électorales.

Direz vous encore que le problème de l’Amazonie ne vous concerne pas ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.


%d blogueurs aiment cette page :