Archive for août 2018

Le « Cercle Gaulliste de Réflexion Politique et Sociale » vous souhaite une bonne rentrée !

31 août 2018

Le temps s’égrène, mois après mois, depuis l’élection Présidentielle de 2017. Mais où est le changement attendu et souhaité ?

En cette rentrée de septembre, les Français paraissent aussi mécontents, voire davantage qu’il y a un an. Des citoyens qui ne croyaient plus vraiment en l’avenir à la veille de cette importante élection qui date d’un an tout juste. Au point de faire quasiment disparaître la Gauche, de donner un avertissement sérieux à la Droite, sans pour autant – heureusement – croire aux chimères du F.N.

En votant Macron, certains auront voté tout simplement contre l’extrême droite. D’autres auront élu un président « par défaut » comme lorsqu’on rentre dans un magasin en sachant ce qu’on veut acheter et qu’on ressort avec n’importe quoi car on n’a pas trouvé ce qu’on cherchait.

Et puis il y a ceux qui y croyaient vraiment. Et ne leur jetons par la pierre car ils étaient sûrement sincères et pensaient que tout allait s’arranger, en brisant les barrières, en s’imaginant que l’herbe était plus verte à l’autre bout du champ. Dans un embouteillage vous avez toujours ceux qui se croient plut futés que les autres et qui, au risque de provoquer un accident, changent de file en s’imaginant que celle qu’ils ont choisi avance plus vite.  Du moins le pensent t’ils. Celui qui croit que c’est mieux de l’autre côté de la rue est le profil type du Macronien, arrogant, suffisant, qui s’imagine qu’il est plus intelligent que les autres et croit tout savoir !!!!

Serions nous, nous les Gaullistes, nostalgiques d’une époque que nous n’avons pas connue ? La plupart d’entre nous n’étions pas nés ou encore en barboteuse à la mort du Général. Mais nous nous revendiquons des idées du C.N.R., le Conseil National de la Résistance. Nous nous revendiquons des idées de l’U.D.T., l’Union Démocratique du Travail, l’un des deux mouvements gaullistes en 58.

Nous voulons seulement un état fort qui ne brade pas ses autoroutes pour enrichir des actionnaires, qui ne vende pas ses aéroports pour faire plaisir au citoyen chinois. Un état qui répare ses routes et ses voies ferrées. Un état avec des frontières pour empêcher de laisser entrer par camions entiers, drogues, médicaments frelatés, textiles fabriqués par des enfants, sans parler des sans papiers qu’on ne peut accueillir mais qu’on va laisser travailler « au noir » en regardant ailleurs.

Nous ne voulons pas d’un Président qui se couche devant Google, Facebook, Alibaba. Nous ne supportons plus ce Président qui prend ses ordres de Monsanto, concernant le glyphosate. Qui pense que tout va bien puisque demain tous les français auront du boulot….. chez Amazon.
La France était elle repliée sur elle même lorsqu’elle était garante de ses frontières ? Et n’est ce pas le Général de Gaulle, contre toute attente, qui a tendu la main le premier aux Allemands après la guerre, dans une vision d’avenir. Car il était tout sauf anti-européeen. Mais il redoutait que l’Europe devienne un jour ce qu’elle est aujourd’hui : une Europe des lobbies, des cartels, des pourvoyeurs de produits frelatés. Est ce l’Europe que nous voulions ?

La ligne politique du parti de nos amis du parti « Les Républicains », nous satisfait dans l’ensemble.

Ont ils choisi le meilleur leader ? C’est leur problème et pas le nôtre. Mais doivent ils tendre la main à une extrême droite qui veut les étouffer, ou au contraire s’allier à un centre qui s’est vendu comme une fille de joie à Macron. Vouloir à tous prix RASSEMBLER est un piège dans lequel le parti « Les Républicains » ne doit pas tomber. S’il le faisait, nous reprendrions notre indépendance Nous sommes des nostalgiques du R.P.R. Mais qu’on ne nous refasse pas le coup de l’U.M.P.  Un grand salmigondis dans lequel on trouvait tout et n’importe quoi comme dans une trop grande carte de restaurant où il y a tellement de choix qu’on est sur de ne manger que des produits surgelés ou frelatés.

Et fallait il vendre nos turbines nucléaires aux américains ? Brader le peu qui reste appartenant à l’état ? Notre Président, aura été le plus mauvais Ministre de l’Économie que nous ayons eu depuis des décennies. Comment pouvait il devenir un bon Président par un coup de baguette magique ?

Les français ont aujourd’hui compris que le nouveau monde d’Emmanuel Macron était une invention de la sphère médiatique. Ce nouveau monde n’existe pas. Rien que de la communication.  Sauf pour quelques bobos qui habitent le quartier du Marais à Paris, roulent en Smart, ont les moyens de se payer un I-Phone, quand nous avons tant besoin des agriculteurs, des paysans, pour nous nourrir. Qu’un jour nos voitures soient fabriqués par des robots est une certitude. Mais croire que les robots chinois ont besoin de la technologie européenne est une illusion.

Emmanuel Macron est un utopiste, prêt à liquider l’héritage de la France, sa culture, ses racines, s’il s’imagine que cela pourrait faire gagner deux points de croissance de PIB à la France. Et en plus , il est en train d’échouer. Il est prêt à brader l’autonomie énergétique de la France en matière de nucléaire. Importer des viandes bourrées d’antibiotiques. Faire de notre pays, une sorte de Grèce.

L’absence de discours sur l’islam d’Emmanuel Macron est la marque de son aveuglement face à l’influence politique grandissante d’un système religieux politique qui est parti comme une pieuvre à la conquête de l’Occident.

La seule opposition envisageable à cette déroute de nos valeurs est de revenir vers nos propres valeurs gaullistes.

CONSERVATISME, hurlent certains. Nous refusons en effet de nous laisser dominer par d’autres qui ne partagent pas nos valeurs. Défendons la langue française, nos écrivains, nos penseurs. Défendons nos traditions. Investissons dans l’enseignement et la recherche. Si c’est cela être conservateurs, soyons conservateurs ! Rétablissons l’ordre, la justice, la sécurité dans nos rues. Redevenons un pays où il n’existerait plus des zones de non-droit. Ce n’est nullement un repli sur nous mêmes que de vouloir exister, nous appuyer sur nos racines.

La France a besoin plus que jamais de conservatisme politique. Sur un plan culturel tout d’abord, pour maintenir, voire réhabiliter, nos traditions. Ce qui peut être un solide tremplin vers l’avenir. Sinon on bâtit sur du sable ! Notre Cercle Gaulliste est bien conscient qu’il ne pèse rien dans le monde politique, sinon au niveau de ses idées qui font de nouveaux adeptes tous les jours, et surtout depuis un an que nous avons élu pour diriger la France, un Président «  hors-sol ».

En cette rentrée, le Parti « les Républicains » qui a donné de la voix cet été avec Christian Jacob, Eric Ciotti, le Président Larcher, peut et doit jouer son rôle. Mais à lui de nous faire rêver. Qu’il s’en donne les moyens. S’il en a l’audace !

Bonne rentrée

 

Le pharaon « Glyphosaton 1er » met K.O. « Ushuaïa » ! écrit un internaute à Blog-Cabestany

28 août 2018

SANS COMMENTAIRES

 

Le Pharaon Emmanuel GLYPHOSATON 1er

« Trait-d’Union-Cabestany » et « Blog-Cabestany » sur la même longueur d’onde face aux décisions imbéciles et destructrices de l’Europe contre notre environnement !

27 août 2018

Citoyens d’Europe ! qui ne semblent pas concernés par leur avenir.

xxxxxxxxxxxxx

Votre Association « Trait-d’Union-Cabestany » et « Blog-Cabestany » sur la même longueur d’onde face aux décisions imbéciles,  agressives et destructrices de l’Europe contre notre environnement ! Pas le même combat diriez vous entre une association citoyenne et un Blog qui s’assume être politique ! Vous auriez raison, et c’est parfaitement bien comme cela de ne pas mélanger les genres. Mais parfois……

Dans huit mois auront lieu les Élections Européennes. Des élections qui d’habitude passent relativement inaperçues. Avec un maximum d’abstention. Dont les candidats sont choisis on ne sait vraiment comment. Des élections dont certains disent que cela pourrait être un référendum anti-Macron.

Cela sera t’il une raison pour voter pour des candidats extrémistes, ou populistes comme ceux qui ont pris le pouvoir – démocratiquement – en Italie. Parce que lorsque le citoyen en arrive à penser qu’on se moque de lui, il n’a plus comme seule ressource pour s’exprimer que de mettre un bulletin dans l’urne qui traduit son mécontentement. Quitte à en payer le terrible prix par la suite.

Mais nos élites, nos dirigeants ne font ils pas tout ce qu’ils peuvent pour pousser le citoyen à bout !!!

L’Europe, que nous ne voulons pas voir éclater ne fait t’elle pas tout ce qu’elle peut pour dégouter ce citoyen. Les Anglais sont ils vraiment fautifs pour avoir voter le Brexit ? Ne serait ce pas les conséquences d’une Europe qui a perdu la tête ? Combien de Français, d’Italiens, ne sont ils pas tentés de sortir de l’Europe. Ce qui serait une grave erreur. Jamais, nous, nous ne voterons pour des populistes.

Mais l’Europe se comporte d’une façon imbécile et suicidaire. La preuve en est la décision prise début aout d’autoriser, pour dix ans, l’importation de cinq O.G.M. Dont quatre de maïs, destinés à l’alimentation animale – ou HUMAINE – dans l’Union Européenne. Jusqu’à l’Autorité Européenne de Sécurité des Aliments (E.F.S.A.) qui a émis un avis favorable à ces autorisations. Avec l’assentiment de notre Ministre de l’Agriculture qui fait tout de Travert. Quant à  Nicolas Hulot était il allé ramasser des moules ?

(source officielle) La Commission a ainsi donné son feu vert au maïs génétiquement modifié produit par Monsanto MON 87427 x MON 89034 x NK603 tolérant à la substance herbicide controversée glyphosate accusée d’être cancérigène. Auquel s’ajoute le maïs 1507 × 59122 × MON 810 × NK603 du groupe américain Pioneer également tolérant au glyphosate ainsi qu’aux herbicides à base de glufosinate d’ammonium, substance classée reprotoxique présumée. La Commission a également renouvelé l’autorisation de mise sur le marché de deux autres maïs OGM : le maïs GA21 de Syngenta également tolérant au glyphosate et le maïs 59122 de Pioneer et Dow Agrosciences tolérant aux herbicides à base de glufosinate ammonium. Elle a également renouvelé l’autorisation de la betterave sucrière génétiquement modifiée H7-1 de Monsanto et de l’Allemand KWS aussi tolérante au glyphosate.

Ceux qui dirigent l’Europe à Bruxelles sont ils corrompus, imbéciles, incompétents, suicidaires, ripoux, laxistes, ou tout à fois ? Font ils exprès de scier la branche sur laquelle ils sont installés. Et nous avec !

Et cet autre problème. L’un de nos amis, sur place pour des raisons professionnelles, nous en dit plus sur l’arrivée de l’AQUARIUS à Valence il y a quelques semaines avec plus de 600 migrants. Un dimanche. Notre ami ne va pas jusqu’à dire que le jour du dimanche a été choisi exprès, quoique….on serait tenté de le croire !  Un dimanche où les fonctionnaires des services de l’administration sont de repos. Et puis des fonctionnaires auxquels on aurait oublié de payer des heures supplémentaires par le passé…  raconte la presse locale.  Ce qui explique qu’on a dit à ces migrants qui ne parlent pas l’espagnol qu’ils devaient sagement attendre patiemment le lundi matin pour qu’on prenne leur identité, leurs empreintes digitales. Et il était mis en place un quadruple cordon de policiers pour empêcher les 200 journalistes de pouvoir demander à ces migrants d’où ils venaient. Des fois que l’un réponde qu’il ne venait pas d’un pays en guerre et qu’il travaillait récemment comme cuistot au Club Méd…

La nuit venue, ces mêmes policiers en grand nombre, avaient du mettre un somnifère dans leur tisane. Le lundi matin, aux aurores, tous les services de l’état Espagnol étaient mobilisés et présents sur le quai. MAIS PLUS LES MIGRANTS, ou juste quelques poignées. Qu’on a certes mis dans des bus, hébergés. Et les autres ? Déjà à Perpignan, ou ailleurs, dans les rues, sans qu’on sache d’où ils viennent et qui ils sont ? Carence, incompétence ou décision volontaire des autorités espagnoles socialos sur ordre de Bruxelles ? Nous, on ne sait qu’en penser. Mais on se dit que si des migrants arrivaient à Sète, cela serait la même chose. On les ferait arriver un dimanche. Mais pas à 11 heures du matin quand les français sont encore au lit, à la messe ou au PMU. On les ferait arriver pour le journal de 20 heures sur TF1. Avant de les laisser filer !

« A BRUXELLES, A L’ÉLYSÉE, LE POISSON POURRIT PAR LA TÊTE » écrit l’un de nos internautes (c’est vous qui le dites)

A quoi joue cette Europe à laquelle nous avons cru, à laquelle nous croyons encore, mais qui fait tout pour nous jeter dans les bras des populistes et dont notre Président de la République semble être le complice ? A moins qu’il n’en soit le « premier de cordée » !

Tout cela ne sent vraiment pas bon.

-o-

POUR QUE LA FRANCE RESTE LA FRANCE !

Tags : « je me soigne, je tiens à ma santé, je reprends du MONSANTO » – « à l’Élysée, le poisson pourrit par la tête » – non aux Populistes – « Blog-Cabestany n’est pas « politiquement correct » – « c’est vous qui le dites » – Pour que la France reste la France –

 

 

Nos amis « Les Républicains 66 » auront été « en mouvement » durant cet été !

23 août 2018

Les Républicains 66

x

On n’a pas osé écrire qu’ils avaient été « en marche ». On aime l’humour, l’ironie et même l’autodérision mais on essaye de ne pas dépasser certaines limites au mauvais goût.

Ils faut quand même reconnaître que malgré la torpeur estivale, Les Républicains 66 auront su occuper le terrain.

Dans notre Département des Pyrénées Orientales, dans notre Droite Municipale comme chez Blog-Cabestany, on sait faire la différence entre un parti qu’on apprécie et qu’on soutient sans réserves et un Président de la République, entouré d’une horde de frélampiers, clampins et de faire-valoir qu’il s’est choisi, pour lequel on n’a plus guère de sympathie. Ce qui ne nous empêche pas d’avoir des relations républicaines avec toutes les tendances de l’éventail politique.

La caravane des Républicains du 66 aura sillonné les plages de notre département durant l’été. On aura apprécié qu’elle se soit arrêtée à Cabestany….  qui n’est pas encore tout à fait une plage ! Pour nos amis de Droite, militants ou sympathisants, cela aura été un moment fort et le signal que les Cabestanyencs ne sont pas des oubliés et que la Droite, la nôtre est toujours debout. D’ailleurs l’événement aura eu son petit succès. Le Président de la Fédération des Républicains du 66, François Lietta lui même, et Colette Appert ont accueilli comme il le fallait les citoyens qui s’étaient déplacés.

François Lietta, Colette Appert, Phil Gleizes et une partie des bénévoles qui animaient la Caravane

Il est vrai que Colette Appert, ses conseillers municipaux, ses co-listiers, ses sympathisants sont aussi actifs et militants qu’il y a quatre ans, date des dernières municipales. Et vont au charbon. Et se démènent comme au premier jour. Les prochaines municipales, on n’en parle pas encore. A chaque jour suffit sa peine. Nicolas Boileau écrivait « cent fois sur le métier, remettez votre ouvrage ».

Blog-Cabestany, avec ses rédacteurs et lecteurs gaullistes, indépendants, ou « sans étiquette » ne roule pas QUE pour « Les Républicains » et privilégie notre Droite Municipale. Notre slogan est « Cabestany d’abord ». Mais sans états d’âme notre cœur balance pour ce parti  des Républicains. Qui représente, à nos yeux, la seule opposition crédible face aux « marcheurs ». Les élus des « Républicains », les députés à l’assemblée ou les sénateurs sont des hommes de valeur qui ont montré qu’ils savaient s’opposer intelligemment et sans faire d’obstruction systématique. Mais qu’on ne leur manque pas de respect ! Car ils ne risquent pas de se soumettre comme les élus de la Majorité Présidentielle qui se demandent à quoi ils servent au Parlementé et souvent ne savent même plus où ils habitent !

Et cette réforme constitutionnelle que nous concocte Macron et ses affidés les plus fourbes n’est rien de moins qu’une atteinte misérable et déloyale à la démocratie. Mais en matière de perfidie, que pouvait t’on attendre du « fils caché » de Hollande, qui à tué le père.

Et nous aimons la ligne éditoriale du Magazine de ces Républicains du 66 qui nous montrent qu’ils savent où ils vont, assument leurs valeurs sans aucune ambiguïté. Et ils ont même une plume dont nous pourrions être jaloux. La preuve avec ce dernier numéro de leur magazine téléchargeable ci-dessous. Mais que vous auriez pu aussi trouver sur leur site :

https://lesrepublicains66.net/author/lesrepublicains66/

Et puis il se « murmure » – une façon de parler car c’est officiel – qu’il est prévu pour bientôt des élections internes locales pour élire les représentants départementaux du Parti « Les Républicains ».

Cela ne concerne que les militants de ce parti, à jour de leurs cotisations. Mais avant que le locataire de l’Elysée ne vous pique un peu plus de vos sous, vous pouvez adhérer, ré-adhérer, vous mettre à jour avant le 13 septembre. Et vous pourrez donner votre avis et choisir ceux qui vous représenteront dans les instances départementales de ce parti.

Vous pouvez vous abonner en ligne, mais il surement d’autres façons de le faire :

https://www.republicains.fr/bulletin_d_adhesion

Le magazine des Républicains 66

Mode d’emploi : Il faut commencer par télécharger le fichier PDF du magazine (ça prend 15 secondes) et l’enregistrer où vous voulez sur votre disque dur. Vous pourrez ensuite le lire, l’imprimer, l’archiver ou l’effacer. Cliquez sur le lien ci-dessous pour télécharger et enregistrer.

Magazine Les Republicains 66 n°23

 

Tags : Les Républicains 66, François Lietta, Colette Appert, Phil Gleizes, Droite Municipale à Cabestany, Blog-Cabestany, le magazine des Républicains 66, Cabestany.

« Trait-d’Union-Cabestany’, votre association citoyenne et écologiste vous informe !

21 août 2018

L’Association Trait-d’Union-Cabestany écrit ce jour mardi 21 aout 2018 :

Il ne fait aucun doute que la Droite Municipale est dans une opposition constructive face à la Majorité Municipale, et qu’elle est dans l’opposition face au gouvernement, au Président de la République, en désaccord avec leurs choix politiques.

Dans notre Association, il est des adhérents ou sympathisants appartenant à un panel beaucoup plus large dans l’échiquier politique. Qui peuvent aussi se revendiquer de la Majorité Présidentielle ou encore de la Gauche.

Tous, sans exception, sont contre les pesticides, herbicides, perturbateurs endocriniens. Tous ces produits qui menacent notre santé, celle de nos enfants. Qui empoisonnent l’eau que nous buvons. Qui tuent nos abeilles. Et tous sont intéressés par l’écologie. Nous avons des adhérents chasseurs, pécheurs. Et les associations de pêche dans notre département sont très actives en matière de défense de l’environnement.

L’un des lecteurs de Blog-Cabestany a comparé le Président Macron à un pharaon, lui donnant le nom de « Glyphosaton 1er ».

Nous n’avons pas eu l’impression que le pouvoir politique prenait la mesure du danger que représente ce produit, le Glyphosate. Le Président de la République, de façon minable et misérable, n’a pas osé mettre l’interdiction du Glyphosate dans la loi, suivant la position de l’Europe qui est aux mains des lobbies. Il a démontré qu’il n’a pas de courage politique.

Ni la Droite Municipale à Cabestany, ni l’Association « Trait-d’Union-Cabestany », ne sont composées de personnes sectaires. Nous voulons seulement que le citoyen puisse vivre dans un environnement sain.

Ce matin, en parcourant le Net, Blog-Cabestany a été assez surpris à la lecture du site officiel des « marcheurs » et nous a communiqué le lien.

Que peut on y lire ?

« Pourquoi l’issue du procès Monsanto nous rappelle qu’il faut en finir avec le glyphosate

16 août 2018 – L’entreprise Monsanto a été condamnée à verser près de 290 millions de dollars à un jardinier atteint d’un cancer qu’il attribue à l’utilisation d’un produit contenant du glyphosate. Cette décision réaffirme la nécessité d’en finir avec le glyphosate »

Le Président, le gouvernement seraient bien avisés de nous prouver qu’ils ne sont pas entravés par les industries de produits chimiques qui mettent notre santé et notre vie en danger, pour le seul objectif de faire des profits, et d’écouter leurs troupes sur le sujet !

Pour vérifier nos sources :

https://en-marche.fr/articles/actualites/monsanto-fin-du-glyphosate

Tags : « c’est eux qui le disent »

« Les Républicains 66″ communiquent ! »

16 août 2018

L’Aquarius: nouvelle démonstration du « en même temps »

Le bateau d’une ONG continue de mettre la pression sur les gouvernements européens en transportant des clandestins vers l’Union Européenne. En affichant sa fermeté, la France avait fait savoir qu’elle n’accueillerait pas le bateau sur son territoire. Or, on apprend que la France va recueillir la moitié des clandestins présents sur le bateau et qu’ils viennent d’être débarqués à Malte.
Nouvelle démonstration du « en même temps » d’Emmanuel Macron qui prône une fermeté de façade avant d’accepter sous la pression d’accueillir la moitié des personnes à bord.
Est-ce désormais une ONG qui décide de la politique migratoire de la France ? On ne peut que le penser ! Il s’agit en tout cas d’une nouvelle démonstration d’un laxisme et d’un Etat faible face à la pression médiatique et aux agitations d’une ONG utilisant un bateau immatriculé à Gibraltar pour les avantages fiscaux liés.
Les passeurs peuvent se frotter les mains, ils récoltent des millions d’euros en exploitant les êtres humains qui croient en l’eldorado européen. Ils savent que la France cède facilement et ils pourront continuer à financer leurs activités mafieuses ou terroristes car la fermeté européenne n’existe pas. L’Aquarius recommencera encore et encore à vouloir mettre à genou nos gouvernants.
Le chef de l’État est donc faible face à ses propres décisions qu’il renie rapidement.
Pour les Républicains, le bateau n’avait pas vocation à rejoindre l’Europe mais de retourner vers un port sécurisé du continent Africain.
LES RÉPUBLICAINS 66
https://lesrepublicains66.net/2018/08/15/laquarius-nouvelle-demonstration-du-en-meme-temps/
Rubriques : « Les Républicains 66 » – NO COMMENT –

« Bonne fête de l’Assomption à tous ! »

15 août 2018

Rubrique : « Sans commentaires » et « c’est vous qui le dites »

Dans un hebdomadaire, la semaine dernière, notre ami Denis Tillinac, écrit :

« Les souvenirs que nous avons en tête valent plus chers que tous les enjolivements dont on pare les vestiges d’antan.

Plus on renie les fondements de la civilisation occidentale, plus le discours public se gargarise de « gros mots » : « humanisme », « citoyenneté », « valeurs républicaines ».

Plus on chante « La Marseillaise » dans les stades, moins l’amour de la Patrie anime les coeurs.

Plus on exalte les racines, moins les âmes s’accrochent à une filiation.

Tout compte fait, c’est ce passé, peu ou pas rafistolé, au crépuscule de nos microdestins, qui nous protège des démons de la désespérance ».

Denis Tillinac

L’un d’entre vous, un Cabestanyenc n’a pas le style de notre ami écrivain et journaliste, dont on adore et approuve les écrits, mais dont certains de nos lecteurs nous disent avoir du mal à percevoir toutes les subtilités de langage.

Peu importe ! Ce cabestanyenc nous envoie un mail dans une prose beaucoup plus directe, mais que tous comprendront aisément :

« Je ne suis pas croyant, mais le jour où un enc…, au nom d’une laïcité de m…., voudra toucher à la fête de l’Assomption, il faudra bien sortir nos fusils et s’en servir !!!! »

Chacun sa perception des choses, ou plutôt chacun sa façon qui lui est propre de s’exprimer. Et chez Blog-Cabestany, ce qui compte, n’est pas notre propre opinion, mais la possibilité donnée au citoyen qui n’a pas la parole, qu’on n’écoute pas, qu’on méprise, de donner son avis. Quel que soit cet avis !  C’est notre approche de la démocratie.

ET PUIS…… nous le savions déjà, mais avons eu la confirmation que nous sommes lus dans certains cercles « proches » du pouvoir parisien. Nos propos étant fréquemment repris au travers d’une certaine « Revue de Presse » à usage des politiques de la Macronie. Un document concocté par des rédacteurs qui scrutent le web pour s’informer de ce que pense le citoyen de la France profonde. Et Blog-Cabestany aurait été remarqué en raisons de ses propos « disruptifs » (un mot à la mode qui signifie que nous ne sommes pas dans le « politiquement correct » ! Qui nous lit ? comment le savoir. Et sommes nous perçus comme des anti-bobos catalans ou des péquenots du 66 ? Qu’importe !

Faudrait il en être fiers ? Restons humbles et résignés !  En sachant quand même qu’à Paris,  le message du  simple citoyen de Cabestany (dont personne ne sait peut être où cette ville se trouve) a peut être plus de chance de remonter par notre canal que par le canal de ceux qui sont sensés le représenter ! Du moins croyons le ! Et sinon, à quoi servirions nous ?

Tags : « Liberté » – « Liberté d’expression » – « c’est vous qui le dites » – on nous lit à Paris dans des cercles proches du pouvoir

 

 

 

Lundi soir : « Président Macron, ne soyez pas le complice des passeurs et des mafieux ! » écrit Bruno à Blog-Cabestany

13 août 2018

Quel que soit le rédacteur de garde, on a système qui permet de renvoyer automatiquement les commentaires ou mails envoyés à notre Blog vers le téléphone portable de celui qui s’est proposé pour assurer la veille. Du moins pendant des horaires acceptables car demain un tel sera au boulot ou un autre dans son commerce ou occupé à ses taches du moment et on ne va pas y passer la nuit.

Ce soir lundi, au moment ou le marchand de sable est passé et où il est temps d’aller dormir, on dirait que le smartphone vibre de plus en plus souvent.

Des commentaires, des mails, même quelques appels de certains initiés.

Que se passe t’il ? Les mafieux qui opèrent en Libye avec la complicité de l’Europe et des O.N.G. dont c’est le gagne pain honteux, nous refont le coup de l’Aquarius, en attendant que les imbéciles que nous sommes nous laissions nous atermoyer par ce qui est un trafic innommable.

On revoit même à la télé un certain communiste, à Sète, dont on s’attendait à ce qu’il nous parle plutôt d' »Air Liberté ». Car on dispose d’archives ! Et peut être devrait il se montrer plus discret. 

Le premier mail reçu ce soir, dit « Président Macron, ne soyez pas le complice des passeurs et des mafieux ». On approuve !!!

Les autres commentaires, on les lira demain. Et peut être que l’actualité leur donnera tort ou raison. Inutile de s’emballer ce soir. Mais vous paraissez désireux de donner votre avis, à chaud ! Et même tard dans la soirée. Mais peut être, êtes vous en vacances ? On est de toutes façons toujours très sensibles à vos messages, quelle que soit l’heure ou le jour. 

Bonne nuit à tous !

dans les rubriques « c’est vous qui le dites » et « no comment »

 

 

« Macron le grand Glyphosaton » : nos lecteurs ont de l’humour !

11 août 2018

Une image qui nous arrive au Blog, ce samedi vers midi : NO COMMENT

-Dangereux, le glyphosate ? Si c’était vrai je le saurais. J’en prends tous les matins au petit déjeuner !

Merci à vous. Pour les commentaires on verra cela plus tard.

 

Il y a cent années débutait la bataille d’Amiens, qui allait nous conduire vers l’Armistice !

8 août 2018

par Alicia

Aujourd’hui à Amiens, avait lieu la Commémoration de la « Bataille d’Amiens » qui débutait le 8 aout 1918 et augurait d’une fin rapide mais encore terriblement meurtrière de cette guerre de 14/18.

Le Président Macron, qui sans doute jouait avec son canard gonflable dans sa nouvelle piscine avait oublié de venir. Le Premier Ministre (on ne sait pas à quoi il s’occupait) avait lui aussi oublié de venir. Le Ministre Le Drian, en charge des Affaires Étrangères, actuellement en vacances en  Bretagne à moins de 150 kilomètres  n’avait pas trouvé de liaison aérienne ou sinon il aurait du transiter par…. Perpignan.

La Ministre de la Défense, seule,  accueillait le Prince William, et la Première Ministre Britannique. Et on n’avait même pas la retransmission de la cérémonie à la télévision. A cause de la canicule, des orages, ou d’un dénommé Benalla ?

La bataille d’Amiens se déroula entre le 8 et le 11 août 1918, pendant la 3e bataille de Picardie sur le front occidental, en France.

Après une succession ininterrompue – ou presque –  de victoires allemandes durant le premier semestre 1918, cette importante bataille confirmait les succès de la seconde bataille de la Marne qui marqua, en juillet 1918, le renversement décisif de la guerre sur le front ouest.

Les troupes alliées, composées de Britanniques, Canadiens, Australiens commencèrent véritablement à prendre pour la première fois un ascendant sur les troupes allemandes. La 1ere armée Française fut toutefois l’élément décisif qui fit transformer un combat difficile en ce qu’on pourra appeler une victoire. Une victoire au gout amer, en fonction des pertes humaines.

  Grace à l’appui des troupes américaines, désormais organisées pour peser fortement dans ce conflit, l’ensemble des Alliés allait renverser le cours de l’histoire. La Bataille d’Amiens sera l’une des principales batailles victorieuses qui allaient se succéder rapidement dans ce qui sera nommée « l’offensive des Cent-Jours ».

La ligne droite vers l’armistice de Novembre 1918. Avec son lot de tragédies et de malheurs.

Un discours en Anglais. Qu’il n’est pas forcément indispensable de comprendre. Plein de solennité et de gravité. Un moment qui honore le sacrifice de tant de vies humaines. Dans lequel il n’omettra pas de rappeler l’amitié Franco-Britannique, On regrettera qu’en face de ce discours digne du chef d’État qu’il n’est pas mais qu’il sera sans doute un jour, la France aura paru être aux abonnés absents.

Alicia

« Le ralentissement de la croissance se confirme, mais comme le réchauffement, personne ne veut le voir », écrit Gersende !

3 août 2018

Rubrique : « ils n’écrivent pas que pour nous, mais nous réservent la primeur de leurs articles »

Un article de « Gersende », politologue,  pour plusieurs Blogs ou sites dans l’hexagone, dont Blog-Cabestany

Grâce à un certain alignement des planètes, une légère diminution dans l’opinion de l’angoisse du terrorisme, des fêtes de fin d’année où l’on voulait se faire plaisir, cadeaux, spectacles, la croissance au dernier trimestre 2017 aura été en France de 0,7% du PIB.

Alors que nos gouvernants, depuis des années, avaient tendance à exagérer les prévisions de croissance, pour mieux faire passer les dépenses budgétaires de l’année à venir, les observateurs, les services de l’État, l’INSEE, tablaient sur ce qui leur semblait un taux raisonnable de croissance de 2% pour l’année 2018. D’autres criaient que c’était même pessimiste !

Patatras ! L’augmentation imbécile de la CSG faisait des ravages au premier trimestre. Les retraités, mais d’autres catégories de la population comprenaient vers quelles couches de la société allaient les faveurs du Président de la République. Et quels étaient ceux que ce même Président avait décidé de tondre. Les vieux, par exemple, qui ne servent plus à rien. Alors, plutôt que de consommer, le citoyen se serrait la ceinture et devenait méfiant. Le premier trimestre 2018 finissant avec une croissance de 0,2 points. Même pas la moitié de ce qui était prévu. La catastrophe !

Pour le pouvoir, c’était un simple accident de parcours, et sûrement pas un retournement de conjoncture. Les vieux, surtout ceux qui font Alzheimer, allaient vite oublier !? Les cheminots allaient se coucher au bout de deux jours de grève ! Ceux qui travaillent et qui devaient se lever de bonne heure le matin et ramer pour arriver à leur boulot ne seraient pas affectés. Pour le peu qu’on aille en ¼ de finale au foot et tout allait redécoller. Las !

En juillet, l’INSEE annonçait que la croissance du deuxième trimestre serait la même qu’au premier. Soit 0,2% du PIB, et encore en arrondissant au chiffre supérieur.

En France, le chômage ne régresse pas, la confiance dans le pouvoir s’érode, les taxes s’accumulent, les prix augmentent de tous les côtés. On pioche même dans ses économies pour boucler le mois, payer les impôts, l’essence, l’électricité. L’argent dépensé en Russie par les supporters des Bleus n’aura rien rapporté à la France. Et ce ne sont pas quelques maillots de foot, valant 5. euros à fabriquer en Chine et revendus 140. euros pour le profit de marques étrangères qui vont changer la donne.

Avec l’affaire du barbouze, ce Benallagate, dans laquelle se débat l’Élysée en ce mois de juillet, la confiance n’y est pas. Mais elle n’y est plus depuis un moment.  Une commission d’enquête bâclée à l’Assemblée, et c’est la grogne chez de nombreux députés qui demandent la censure. Tout se fissure.

Bien des français sont restés à la maison à cause des grèves de la SNCF, ou ont retrouvé le chemin des destinations de vacances à prix cassés, comme la Tunisie, plutôt que les campings français. A Djerba, on vend des séjours – sans doute à perte – pour sauver le parc hôtelier, même si cela ne devrait pas durer.  Il est plus agréable de passer des vacances à l’hôtel, en pension complète que de vivre en mobil home et de se faire la bouffe. Et en plus de se faire dévorer par les moustiques car tout le monde se renvoie la balle pour traiter le problème. Mais qui se préoccupe encore des vacanciers ! Qu’il amènent leur pognon et qu’ils la ferment.

Les français qui payent la taxe d’habitation et auxquels on avait dit qu’elle disparaîtrait en 2018, continuent d’être prélevés chaque mois. Qui peut croire qu’on va leur rembourser de l’argent à la rentrée ? Ils se sentent roulés. Ils ont raison.

Et les mauvaises nouvelles s’ajoutant aux mauvaises, il n’y a plus de réduction d’impôt si on fait des travaux chez soi ou si on change ses fenêtres. Pire, la TVA à taux réduit sur les travaux pourrait remonter au taux normal. Alors avec cette canicule les français songent plutôt à acheter un climatiseur coréen qu’à faire des investissements pour économiser l’énergie. Cela ne contribuera pas à faire régresser le réchauffement climatique. Un changement climatique qu’on ne veut pas voir, qui s’aggrave d’année en année, et que l’on continue de considérer comme une anomalie qui ne se renouvellera pas ! Et on rachètera encore d’autres climatiseurs venant du bout du monde.

Tour comme on ne veut pas voir que ce gouvernement navigue à vue, sans cap, sans boussole, nous laisse partir en vacances en nous disant que tout va s’améliorer comme par enchantement à la rentrée. A les entendre, la croissance pourrait reprendre, juste en faisant quelques prières, au dernier trimestre. Le ministre, optimiste, ne croit certes plus aux 2%, mais il revoit sa prévision à 1,7% et même peut être 1,8% de croissance pour l’année. Alors qu’on en est seulement entre 0,3 et 0,4% à la fin du premier semestre ! Mais on peut toujours rêver.

A Bruxelles, la France n’ose pas tenir le même discours. Et l’Europe qui voit qu’on va droit dans le mur conseille à notre Président de raboter les retraites, réduire les allocations chômage, et augmenter les impôts. Tout en même temps. Mais qu’on se rassure  leur répond Macron, si la croissance n’y était pas, on peut encore réduire le déficit pour respecter les engagements. A défaut de recettes, on peut encore faire d’ici la fin de l’année des économies dans le fonctionnement de l’état. Mais lesquelles ? On va virer des policiers, des juges, des infirmières, dès la fin du mois de septembre ?

Le gouvernement l’a dit : « nous sommes dans la bonne direction, il suffit d’être patients ». Raymond Barre, en Août 76, disait : « nous sommes sur la bonne voie, et on verra bientôt le bout du tunnel ».

Bonnes gens partez en vacances, mais achetez dès maintenant votre billet de retour. Quand vous le pouvez encore ! Et moi j’ai déjà bouclé mes valises, mais je ne suis pas invitée à Brégançon.

Signé : Gersende

Tags : « ils écrivent pour d’autres mais pour nous aussi ».

« C’était en février 2015 : à l’Assemblée, il s’agissait de contrer une loi Macron. Le Front de Gauche avait voté la censure de la Droite contre le gouvernement »

2 août 2018

Dans la rubrique : « sans commentaires »

C’était en Février 2015. Il s’agissait d’une loi « Macron ». Le Front de Gauche avait soutenu une motion de censure déposée par la Droite. Déjà on s’opposait aux délires d’un ministre dénommé Macron. A part le P.S. qui le trouvait…. GENIAL ! Tous s’en méfiaient comme de la peste. Tout cela n’aura donc servi à rien ! Hélas ! 

En 2017, personne ne voulait voir la candidate du F.N. gagner les présidentielles. Fallait il pour autant voter pour le président actuel en disant qu’il n’y avait pas d’autre choix ? Mais là n’est pas le pire. Le pire est d’avoir élu aux législatives des inconnus pour la seule raison qu’ils se présentaient sous l’étiquette de « La République en Marche ». Des individus s’installant dans l’Assemblée sans même savoir en quoi leur mission consistait. Des députés « godillots » tellement à côté de la plaque qu’ils sont bien capables de voter la réforme constitutionnelle qui ferait de l’assemblée une simple chambre d’enregistrement des décisions présidentielles. Ceux qui ont porté ces députés à l’Assemblée ont une lourde responsabilité. Ce sont eux, les coupables !

Suivre le lien pour vous retrouver en 2015 :

https://www.rtl.fr/actu/politique/l-assemblee-nationale-rejette-la-motion-de-censure-adoptant-une-nouvelle-fois-la-loi-macron-7778793376

L’Assemblée nationale rejette la motion de censure, adoptant une nouvelle fois la loi Macron

L’Assemblée a rejeté sans surprise jeudi la motion de censure de la droite après le nouveau recours par Manuel Valls à l’article 49.3 de la Constitution, adoptant du même coup en nouvelle lecture le projet de loi Macron.

Est il besoin de faire des commentaires ?

Tags : « no comment »