Archive for octobre 2016

« JE HAIS HALLOWEEN » : texte envoyé par l’une de nos amies écrivaine à Blog-Cabestany !

30 octobre 2016

halloween-google

 

Le texte

JE HAIS HALLOWEEN

Je hais cette nouvelle mode Halloween, la dernière invention pour laver le cerveau de nos enfants qui courent la campagne pour demander des bonbons le plus souvent immangeables dans lesquels j’ai toujours envie de mélanger des sucreries au poivre. Pourquoi ne le fais je pas ?

Cette célébration est une ignominie dans notre calendrier des fêtes de fin d’année et n’est en rien cette fête religieuse que les incultes imaginent. Cette innovation malsaine n’est pas non plus cette soi-disant fête païenne d’origine Celtique dont on trouve certes des réminiscences en Irlande mais dans un contexte tellement différent. Pourquoi déguiser nos enfants en psychopathes, en tueur de la pleine lune, en dépeceur de vieilles dames  ?  Quelle déchéance de l’esprit !  Comment peut-on tomber aussi bas ?

Car c’est le nouveau coup de marketing d’une marque de soda d’outre atlantique qui nous avait déjà inventé le Père Noël, pas forcement une mauvaise idée, mais qui a recommencé avec une idée imbécile dans le contexte actuel. Pour mettre de la décoration partout dans les supermarchés, les fast-foods, et augmenter les ventes de cette boisson infecte qui a un goût de pharmacie.

Dans mon enfance, dans les Flandres, on fêtait Saint Nicolas le 6 décembre, et c’était le jour où l’on offrait les cadeaux aux enfants. Il n’y avait pas de sapin avec les boules fabriquées au Bangladesh mais des branches de houx ou de gui au dessus des portes et le soir de noël nous partions le ventre vide à la messe de minuit. En revenant nous mettions le santon du petit jésus dans la crèche et nous réveillonnions de harengs fumés qu’on faisait griller dans la cheminée et de pommes de terre cuites dans la cendre. Avec les frères et sœurs, parents, grands parents, cousins, et nous étions heureux. Tout simplement.

Halloween, la fête des morts-vivants, des esprits, des sorcières est une insulte à la chrétienté. A défaut de boycotter l’hérétique Harry Potter, on pourrait se dispenser de célébrer des créatures sataniques, représentation délirante de l’écroulement de notre société dite souchienne. Traditionnelle si vous préferez.

Et pourquoi assassiner ces citrouilles qui ne nous ont rien fait et qui préféreraient finir de façon plus digne et honorable dans la soupe, en me disant que si je décide d’inviter mes amis à la maison, tous les potes iront. Une soupe, que dis je ? Un velouté onctueux avec quelques châtaignes, un soupçon de crème, et un peu de coriandre fraîche. Un régal !

J’appréhende toujours le coup de sonnettes de ces enfants braillards déguisés dans une tenue immonde. Et je donne les bonbons les moins chers que j’ai pu trouver et dont même le chien ne voudrait pas à ces insupportables gamins en sachant qu’en me pliant à ce rituel je ne fais qu’encourager la bêtise.

Quand aux états Unis, dans le Maine ou le Vermont, on ne se cache pas derrière des masques. Les maîtresses à l’école font préparer aux enfants des fleurs en papiers, des petits objets en fil de fer, des dessins. Les enfants vont les échanger contre un morceau de cake, un brownie, une tasse de chocolat, un donut chez de vieilles personnes à qui l’on demande si elles vont bien et si on peut les aider à leur faisant une course ou leur rendant un service plutôt que de brailler comme des abrutis comme on le fait en France.

On n’enseigne plus la solidarité à l’école. C’est notre culture qui fout le camp. Et s’il n’y avait que cela….

Ma seule satisfaction est de penser à ces gamins quand on leur arrachera des dents pour cause de carie due à ces bonbons, avec anesthésie, roulette, dévitalisation. Pour perpétuer l’ambiance Halloween, j’espère qu’il y aura un jet de sang jusqu’au plafond lorsqu’on leur arrachera la molaire du fond !

Et si vous avez lu mon texte jusqu’ici, c’est que vous avez l’esprit ouvert. Et que vous n’êtes pas du genre à prendre tout, et même ce que j’écris, au premier degré. Quant d’autres ignorent sans doute ce que cela veut dire. Allez je reprends un dernier chocolat fourré à la praline en pensant bien à vous. J’ai retrouvé un vieux reste de bonbons de la fin du siècle dernier dont je vais pouvoir me débarrasser. Et si j’ouvre la porte en souriant, qui saura ce que je pense vraiment ?  Mais je crois que j’ai entendu la sonnette !

Honfleur, le 29 octobre 2016.

POSTMASTER : Merci Madame ! Le texte est d’une auteure de talent qui appartient à cette génération de femmes écrivaines qui honorent la littérature en ce début de siècle. Comme nous l’appelions pour juste prendre de ses nouvelles nous lui avons dit sur le ton de la plaisanterie que nous étions à court d’idées. Elle nous aura écrit ce petit texte en quelques minutes. Nous assurant qu’elle a pris davantage de plaisir à l’écrire que nous, nous ne pourrons en avoir à le lire. Pas si sur !

Remerciements pour notre ami Robert Montoya à Cabestany !

28 octobre 2016

BLOG-CABESTANY COMMUNIQUE :

La famille de Robert Montoya remercie tous ceux qui lui ont fait parvenir un message par l’intermédiaire de notre Blog.

On s’est permis de mettre à contribution Colette Appert, ses élus, ses amis, l’association Trait d’union Cabestany. Ainsi qu’ils nous l’avaient spontanément proposé.

Nous avons refusé de donner les coordonnées téléphoniques de la famille à ceux qui nous le demandaient. La famille, dans la peine, avait des dispositions à prendre dans l’urgence. On leur a conseillé plutôt, en toute amitié, d’envoyer un petit mot manuscrit et nous avons communiqué seulement l’adresse. Une adresse qui paraît il est dans les pages blanches.

Tous ceux qui ont nous envoyé un message nous ont demandé de ne pas le mettre en ligne, de ne pas montrer leur nom. C’était évident. L’un d’entre vous nous reproche pourtant d’avoir proposé de le faire et nous dit que c’était maladroit. Telle n’était pas notre intention et on ne croit pas l’avoir envisagé. Mais si une phrase peut être maladroite a été interprétée comme telle, on plaide coupable, et on fait amende honorable. Dans tous les cas, aucun témoignage n’apparaitra sur ce Blog. Mais ils auront été nombreux et le plus souvent émouvants.

Robert Montoya nous manquera encore plus, lors de la prochaine cérémonie du 11 novembre, mais tout le monde pensera à lui.

robert-montoya-de-cabestany-003Robert Montoya durant une de ses  allocutions un jour de commémoration dont nous n’avons pas la date exacte.

Grande foule pour un immense au revoir à notre ami Robert Montoya à Cabestany (Pyrénées Orientales)

27 octobre 2016

robert-montoya-cabestany-002Robert Montoya à Cabestany

Aujourd’hui, jeudi 27 octobre 216, en début d’après midi, la foule essayait de trouver place dans l’église de Cabestany, pour la cérémonie religieuse d’obsèques de notre ami Robert.

Il y avait sa famille, ses amis, ses voisins et connaissances, les autorités civiles et militaires, les membres des nombreuses associations (militaires, civiles, citoyennes) qu’il a présidé ou co-présidé, ou de celles dont il était adhérent, les anciens combattants porte-drapeaux en tête, les citoyens connus ou inconnus qui tenaient à lui rendre un dernier hommage. Et ce parfois de façon anonyme, en attendant patiemment que ses amis aient signé le livre de condoléances, pour y mettre à leur tour un message sympathique pour la famille comme nous le confiait l’un d’eux.

Émouvante cérémonie où il était palpable de voir combien il était aimé, respecté de tous. Robert Montoya était une personnalité publique dans sa ville de Cabestany, un citoyen exemplaire, l’ami sur lequel on pouvait compter en toutes circonstances. Pour vous donner un conseil, vous rendre service, ou vous entourer de son affection et son amitié. Et vous remonter le moral quand il eut fallu que l’on se proccupat davantage de lui. Mais c’était sans doute son moteur, qui malgré la maladie lui donnait tant d’énergie, tant de vitalité pour s’engager dans autant d’actions citoyennes. Et quand il promettait quelque chose, quelle que soit la difficulté ou la fatigue due à son état de santé, il serrait les dents, mais il tenait toujours ses promesses. Comme si cela avait été son devoir.

Car en toutes circonstances, il fut un homme de devoir. En témoignent les médailles civiles ou militaires qui l’accompagnaient.

Il est de ces hommes dont il reste toujours quelque chose après la disparition et dont on peut dire qu’ils n’ont pas vécu pour rien, tant son souvenir durera éternellement dans nos cœurs.

Ce n’est qu’un au revoir Robert.

robert-montoya-cabestany-9à l’entrée de l’église de Cabestany (Pyrénées Orientales)

robert-montoya-cabestany-13les anciens combattants dont il a présidé des associations ou en a fait partie de façon active l’accompagnent jusqu’à sa dernière demeure dans le petit cimetière de Cabestany

robert-montoya-cabestany-16Tous ceux qui assistaient à la messe d’adieux de notre ami ne l’accompagnaient pas jusqu’au cimetière, mais famille, amis, et ceux qui le faisaient était encore très nombreux.

Textes et photos sont libres de droit si quelqu’un souhaitait éventuellement les reprendre.

Pour honorer notre ami Robert Montoya à Cabestany !

26 octobre 2016

avis-de-lindep

AVIS PARU DANS L’INDEP CATALAN DU 26 OCTOBRE 2016

avis-pour-robert-montya-cabestanyAVIS du 27 octobre 2016

6

L’un des nos plus proches amis, Robert Montoya, s’en est allé, ce matin, à Cabestany

25 octobre 2016

robert-montoya-cabestanyRobert Montoya – Cabestany

Lundi 25 octobre 2016

La Droite Républicaine à Cabestany communique :

Nos élus, Colette Appert, Patrick Sperring, Lydie Roger, Philippe Gleizes, nous annoncent la disparition de notre ami Robert Montoya, s’associent à notre peine à tous, et assurent son épouse et sa famille de toute leur affection.

S’y joignent leurs co-listiers, sympathisants, militants, et les amis de Robert.

A l’association Trait-d’union-Cabestany, tout comme chez Blog-Cabestany, c’est également la consternation et un grand choc.

Nous commençons à recevoir des messages à la rédaction de la part de quelques uns de ses amis qui sont déjà au courant, mais la nouvelle semble être pour le moment peu connue.

Nous n’avons pas d’autres informations pour le moment.

Nous ne connaissions pas grand chose de la vie de Robert, qui était notre ami et restera dans nos cœurs.

Si des internautes ont des messages de sympathie, des témoignages à faire passer dans ce Blog, ou à adresser à sa famille, ou à nos élus, nous nous en chargerons bien volontiers.

 

-o-

Pour nous envoyer un message, cliquez sur le lien ci-dessous :

blog.cabestany@gmail.com

« Flop » pour les finances de la commune, à Cabestany ! lit on ce dimanche dans l’Indép !

23 octobre 2016

flop-cabestany

Nous sommes dimanche matin, le 23 octobre, si on ne se trompe pas. Pas réveillés, en trempant un croissant dans notre café, on lit comme vous, ou pas, notre Indép qui était dans la boite aux lettres et qui est un peu humide car aurait t’il plu cette nuit ?

Et on découvre le FLOP donné aux finances de Cabestany dans notre journal préféré.

Pour les explications, reportez vous à l’article du journal ou lisez les bonnes pages dans le dernier Infos-Cabestany, publié par nos conseillers d’opposition de la Droite Républicaine, que vous avez du recevoir dans votre boite aux lettres récemment. Dans l’équipe de Colette Appert, il y a des spécialistes des finances, dont en particulier Patrick Sperring qui est très affuté sur le sujet. Nous, on risquerait de vous raconter n’importe quoi.

Si vous n’avez pas l’Indépendant dans votre boite aux lettres ou si vous ne le recevez pas comme les  « geeks » par Internet, précipitez vous pour l’acheter.

SURPRIS ? on ne l’est pas vraiment car au Conseil Municipal où l’on a de moins en moins envie d’aller, mais où il s’avère que cela est de plus en plus nécessaire, on n’entend plus que larmoyer, comme dans la pièce de théatre « Les deux Orphelines », d’emprunts engagés par anticipation (mais ce n’est pas de la science-fiction), de difficultés à boucler le budget, de la responsabilité des « autres » (les « aliens » ?), et des surcouts de ce grand blockhaus, genre Mur de l’Atlantique, que l’on nous construit dans la flotte, en face du « 8 à 8 ». (Un magasin de « proximité », d’ailleurs très bien réaménagé)   

Mais comme par référendum, un mot à la mode, les Cabestanyencs auraient supplié, parait il,  Monsieur le Maire d’augmenter leurs impôts, nous attendons les prochains « flops », dont vous aurez bientôt la surprise car ils se profilent à l’horizon.  Monsieur le Maire va exaucer vos voeux. Dans l’allégresse ! Tout va bien à Cabestany, braves gens.

  Préparez quand même vos porte monnaies et sortez vos mouchoirs !

Patrick Sperring aurait t’il donc raison dans son edito « Où est le mensonge » ?

Pour relire l’Infos-Cabestany : juste un clic

https://blogcabestany.com/2016/10/02/le-nouveau-numero-du-journal-de-la-droite-republicaine-infos-cabestany-est-paru/

 

 

 

Le 22 octobre 1941, Guy Moquet et 27 otages étaient fusillés par les nazis !

22 octobre 2016

chateaubriant1941

OUI, on sait très bien qui était Guy Moquet, et quel était son engagement politique. Ne nous prenez pas toujours pour des truffes ! Et ce sont 48 otages qui en ce jour du 22 octobre 1941 furent fusillés en France, alors que  Guy Moquet faisait partie en effet d’un groupe de 27 français. Les nazis pensaient sans doute qu’ils étaient des « sauvageons ».

Nos amis, et plus que cela,  du site des « Gaullistes de Sceaux » nous ont autorisé à reprendre leur article.  On se contentera de vous mettre le lien :

https://groupegaullistesceaux.wordpress.com/2016/10/22/22-octobre-1941-execution-de-27-otages-dont-guy-moquet/

Et on a déjà publié sur Blog-Cabestany la lettre émouvante que Guy Moquet écrivit à quelques heures de sa mort annoncée. On ne s’interdira pas de la republier une prochaine fois.

OUI, les temps ont bien changé pour en arriver à notre époque ou des « sauvageons », un mot qui démontre le « laxisme puant » (expression relevée sur un autre blog)  de ce gouvernement, essayent de tuer des fonctionnaires.

Vous avez été quelques uns à nous écrire sur cette colère des policiers dont on essaye de trouver, dans les médias,  des raisons qui ne sont pas les bonnes.

On ne rentrera pas dans la polémique mais on publiera – tel quel – le commentaire que l’on a trouvé sur l’un des sites de nos toujours plus nombreux amis, écrit par un policier qui a pris récemment sa retraite :

« En 40 ans d’activité, je ne me souviens par avoir roulé dans une voiture qui n’était pas déglinguée, avoir déjeuné d’autre chose que de sandwiches caoutchouteux, et on passait des nuits qui ne nous étaient pas payées et qu’on ne récupérait pas – volontairement – pour ne pas laisser nos collègues en sous-effectif.

Ce n’est pas de cela dont les policiers d’aujourd’hui se plaignent. Avant de prendre sa retraite un de mes collègues, agressé, à perdu l’usage de son bras pour le reste de sa vie. Son agresseur a porté un bracelet électronique quelques semaines. Nos gouvernants devraient avoir honte, mais il ne sont capables que de discours hypocrites dans lesquels ils disent « je condamne ». Quand j’ai commencé ma carrière, cet agresseur aurait été condamné à 20 ans de prison. Aujourd’hui, on assiste à un laxisme puant.

Il y a encore une dizaine d’années, suite à une agression comme celle de mes collègues dans l’Essonne, 300 CRS aurait immédiatement fouillé la cité avoisinante et auraient peut être trouvé des bidons d’essence, ou des chiffons. Aujourd’hui, en ne cherchant rien, on ne risque pas de trouver. On compte sans doute sur la sainte providence pour avoir un renseignement, mais on s’apprête à poursuivre les policiers qui ont défilé ! C’est plus facile. Mais la meilleure réponse serait, pour les policiers, de refuser d’accompagner et protéger les politiques, qui se terreraient chez eux comme des lièvres dans leur tanière plutôt que fanfaronner.

Aujourd’hui, moi qui ai passé des nuits que je n’ai pas comptées,  transi de froid, et mon épouse infirmière qui après une journée de travail à l’hôpital enchainait sur une nuit pour ne pas abandonner ses collègues, on nous montre du doigt et on nous traiterait bien de mauvais français et pourquoi pas de fachos  pour ne pas adhérer à ce laxisme ambiant. 

Quand à cette pseudo récupération politique que l’on prête à mes collègues policiers, je le prends comme une insulte. Mais cela permet à nos gouvernants de s’exonérer de leur responsabilité criminelle. Les policiers ne font pas de politique sur le terrain…. mais rien ne les empêchera de s’exprimer comme ils le veulent dans l’isoloir.

« c’est eux qui le disent »

-o-

« C’est de l’info » – « C’est ce que vous pensez » – le dernier sondage Harris qui nous en dit plus long sur la vision que peut avoir le citoyen sur la classe politique !

21 octobre 2016

harris 

Un sondage dont vous trouverez le lien tout en bas de cet article et sur lequel vous avez juste à cliquer. Il date du mois d’aout de cette année et il est sorti il y a moins de 48 heures dans les rédactions de vos médias.

Un sondage que notre amie Gersende s’est empressée de nous retransmettre. Nous espérons, comme elle nous l’a affirmé,  qu’il est public, mais beaucoup – parait-il – se seraient empressés de le mettre sous la pile de leurs dossiers. Pas le genre de notre Blog.

Un tel sondage ne saurait vouloir être la représentation de la vérité. Du moins on l’espère !  Un tel sondage n’a pas comme objectif de nous éclairer sur une situation réelle mais la façon dont elle est perçue. L’institut Harris a voulu savoir ce que le citoyen pensait de la classe politique à la veille de plusieurs élections importantes, des Primaires, aux Législatives, en passant par les Présidentielles.

Une vision qui vous permettra sans doute de mieux comprendre comme réagit l’électeur.

Un sondage n’est qu’un sondage, et vous auriez tort de le considérer autrement, mais cela n’est pas pour nous rendre optimistes ! Et ne soyez pas des moutons de Panurge, prêts à croire tout ce que vous lisez. Faites vous votre opinion par vous mêmes. Mais au travers du prisme de ce sondage, peut être verrez vous les choses différemment. « La vérité est ailleurs »

Cliquez pour visionner ou télécharger le PDF dont le lien apparait ci-dessous :

rapport-harris-la-representation-de-la-corruption-en-france-vf

-o-

Nissa issa ! (Nice toujours debout). Avec tous par le coeur à Cabestany !

15 octobre 2016

Trois mois aprèsattentat-a-nice-l-hommage-des-dessinateurs« La promenade des Anglais à Nice ».  dessin réalisé au lendemain de la tragédie par une artiste anonyme

Le premier débat de la Primaire de la Droite et du Centre du 13 octobre 2016 en video intégrale !

14 octobre 2016

BLOG-CABESTANY vous propose en  replay intégral –  2 heures 24 – la vidéo du premier débat de la Primaire de la Droite et du Centre du jeudi 13 octobre 2016.

aa-

avec – dans l’ordre – le concours de Public Sénat, Youtube, Studio Blog-Cabestany et des réseaux sociaux qui nous suivent ou nous aident.

Pour toute info : « studioblogcabestany@yahoo.fr »

Pour vous être agréables !

NON, Blog-Cabestany ne roule pas pour la « Manif pour tous », mais…… !

11 octobre 2016

Qu’il soit déjà clair que nos propos n’engagent en rien nos Conseillers Municipaux de la Droite Républicaine qui sont assez grands pour communiquer eux mêmes lorsqu’ils le souhaitent.

Nous nous étions engagés, il y a plusieurs semaine,  chez Blog-Cabestany, au nom de la liberté d’expression, à signaler un événement que vous nous aviez demandé de mettre en ligne, à savoir un rassemblement à Paris, dimanche prochain, le 16 octobre 2016. Nous aurions du  en parler  il y a déjà plusieurs jours, dites vous, mais mieux vaut tard que jamais et il ne manquerait plus que nous ne tenions pas nos promesses. 

manif-pour-tous

Sommes nous de ceux qui pensons que l’on doive remettre en cause, systématiquement, toutes les lois prises durant ce quinquennat, au motif que la gauche n’aura à peu près rien fait d’autre que de déconstruire ce qui avait été fait sous le précédent ? NON

A ce petit jeu, tout le monde va droit dans le mur, et ne reprenons pas les erreurs des autres !

Nous sommes les premiers surpris du nombre de Cabestanyencs qui sont des militants ou peut être simplement des sympathisants de cette « Manif pour Tous » et qui réitèrent leur demande pour que l’on mette l’événement de dimanche prochain en ligne. Et qui précisent que l’on ne doit pas mélanger le sociétal et la politique, et que pour eux il s’agit de toute autre chose qu’une posture qui s’apparenterait à s’identifier à un quelconque parti politique. DONT ACTE

Lorsque vous nous dites que vous militez ou soutenez la Manif pour Tous parce que vous êtes :

  • contre la la pratique des mères porteuses, contre la pluri-parentalité, contre l’introduction de l’identité du genre dans le droit français, contre le changement d’identité sur une simple déclaration administrative (parce que l’on en serait là ?), ……. comment ne serions nous pas d’accord avec vous.
  •  lorsque vous nous dites militer contre la destruction de la cellule familiale, contre la baisse des allocations données aux familles des classes moyennes, contre ce que tous ces gauchos des multiples gauches considèrent comme un concept ringard, dépassé et même dangereux qu’il faut abattre :  le fait d’estimer qu’un enfant doit avoir une maman et un papa, ……. vous nous troublez.
  • et quand pour conclure, vous nous dites que vous êtes opposés à ces réformes débiles Peillon-Belkacem de l’Education Nationale, et contre la politisation des programmes scolaires, (si vraiment on en est là), …….. on commence à se poser des questions, en espérant que l’on n’est pas passé à côté.

Quoique, si on y réfléchit, ces positions pour la défense de la famille, une bonne éducation parentale,  nous semblent tout à fait  correspondre à nos valeurs, quand même bien même nous n’irions pas défiler dimanche. Et vous ne trouverez nulle part, dans le programme de nos élus, ou dans notre Blog de position contraire. 

On suivra donc avec attention ce mouvement populaire parce que tout ce qui intéresse les Cabestanyencs nous concerne et parce que tout ce qui touche la famille nous interpelle. Mais vous pouvez nous écrire quand vous le voulez, sur ce sujet.

A SUIVRE …..

 

SOLIDARITÉ DES CABESTANYENCS AVEC LA POLICE NATIONALE !

10 octobre 2016

 

police-nationale

Nous relayons la solidarité des Cabestanyencs, leur émotion par rapport à cette ignoble tentative d’assassinat qui a blessé plusieurs fonctionnaires de police durant le week end, en région parisienne.

Nous ne ferons pas de commentaire, ni de récupération politique.

Nous nous associons aux citoyens qui espèrent que l’état de santé de celui qui est le plus gravement brulé, s’améliore rapidement et assurons de notre sympathie les autres.

Nous nous associons tous, avec nos élus, à cette solidarité et témoignons de notre soutien inconditionnel aux forces de l’ordre, Police, Gendarmerie, Armée, tout comme aux Pompiers, et personnels de santé, et ceux que nous oublions sans doute, qui interviennent avec abnégation pour préserver notre sécurité et notre santé.

 

 

 

AVIS DE RECHERCHE à Cabestany ou dans les environs !

10 octobre 2016

« c’est vous qui nous le demandez »

Des Cabestanyencs nous font parvenir cet avis de recherche à la rédaction, ce matin, lundi 10 octobre 2016.

Nous l’insérons dans nos colonnes.

Si vous avez des renseignements, ce n’est pas la rédaction de notre Blog qu’il faut contacter mais UNIQUEMENT le numéro qui est sur l’affiche

04 68 22 34 89

Et faites le, par civisme et citoyenneté, mais SEULEMENT si vous avez une information pour éviter d’encombrer inutilement la ligne. Et ne nous demandez pas de précisions car nous n’en avons aucune, à l’exception de cet avis que nous recevons. 

 avis-de-recherche-cabestany

Moi, Bogdan Wladislaw, dont les ancêtres étaient Gaulois, je m’adresse à toi ma ministre !

9 octobre 2016

gaulois1

Les internautes ont du l’humour !

Si tu savais Najat, comme on était fiers et heureux, nous les Rinaldi, les Fernandez, les Ribolowski, les Sebbah, les Piemontesi, les Van de Kerkof, nous les Bernstein, les Bogossian , les Campana, les Suchodolsky … d’écouter, les doigts encore douloureux et engourdis par la bataille de boules de neige de la récré, notre maître d’école nous parler de nos ancêtres gaulois qui avaient combattu les armées de César à Alésia et de nos ancêtres Francs qui avaient fait de Clovis leur roi.

Si tu savais petite Najat, ministre inculte de l’Éducation Nationale, comme c’était bon, pour les petits Français de neuf ans que nous étions, de faire mordre la poussière aux Anglais aux côtés de notre ancêtre Bertrand Duguesclin, connétable de France, de chevaucher aux côtés de notre ancêtre Bayard, le chevalier sans peur et sans reproche.

Si tu savais microscopique Najat, qui lit un livre par an mais traite les membres de l’Académie Française de « pseudo Z’ intellectuels », comme c’était pénible pour nous de souffrir en sonnant du cor avec notre ancêtre Roland le Preux, mortellement blessé à Roncevaux en assurant les arrières de Charlemagne, comme c’était grisant de partir pour les Croisades avec notre ancêtre Saint Louis.

Évidemment que nous savions, nous qui avions des noms si difficiles à prononcer ou à écrire, que nos héros n’étaient pas nos ancêtres et que nos ancêtres avaient eu d’autres héros.

Mais c’était si bon de croire le contraire, rien qu’une heure par semaine.

On était si fiers de faire partie spirituellement de cette Histoire là.

Penses tu, inculte, haineuse et revancharde petite Najat, que ton cerveau formé dans les années Mitterrand et lessivé depuis trente ans à l’eau de Javel de SOS racisme et de Terra Nova, sera capable un jour de comprendre cela ?

 » c’est vous qui le dites « 

POSTMASTER : Bogdan, (ou peut être Luigi ou Bernardo ?) tel qu’il se présente à nous, n’affirme même pas que le texte serait de lui !!!  Peu importe. On le prend comme tel. En sachant déjà, avant même de l’avoir publié, qu’on va le retrouver ailleurs sur la Toile. C’est du moins ce que notre petit logiciel « robot », qui sert aux enseignants à déceler si les élèves – qui devraient davantage se méfier – n’ont pas copié-collé leur devoir,  nous susurre déjà à l’oreille. 

Communiqué du 6 octobre 2016 concernant la Primaire de la Droite et du Centre !

6 octobre 2016

primaires

Aujourd’hui se tenait une Conférence de Presse sous l’égide de la Haute Autorité de la Primaire de la Droite et du Centre.

voir le PDF ci-dessous  :

conference-du-6-octobre-2016

Vous trouverez également dans ce nouveau PDF, ci-dessous, la liste des bureaux de vote du Département

bureaux-de-vote-dans-les-po

Le 20 et le 27 novembre,  à Cabestany, car vous n’aurez pas à vous déplacer à Perpignan, Colette Appert et son équipe vous accueilleront rue Jouy d’Arnaud.

Colette Appert nous fera parvenir ultérieurement les modalités d’organisation de ce scrutin.