Archive for the ‘Régionales 2015’ Category

A Cabestany, nous sommes contents de nous ! Pas vous ?

14 décembre 2015

blogos

Mais, c’est qui : NOUS ?

Charité bien ordonnée commence par soi-même.

NOUS, c’est les sympathisants, les militants à Cabestany de la Droite Républicaine qui avons usé les semelles de nos galoches sur le terrain pour ces Régionales, avons collé, tracté, communiqué, essayé de convaincre, et croyons suffisamment en nos idées pour ne demander de reconnaissance à personne. A chaque fois qu’il le fallait, on nous a trouvés, et à chaque fois que nous serons en mesure de le faire, nous referons la même chose, et les prises de position de certains pour qui nous avions mouillé la chemise en d’autres temps, ne sont pas de nature à nous décourager et nous sommes au dessus de tout cela,

NOUS, c’est tous ceux de notre camp qui ont participé aux opérations électorales dans tous les bureaux de vote de Cabestany, hier, où l’on aura noté sur le terrain l’engagement total de nos élus pour remotiver si besoin en était les citoyens de notre camp,

NOUS, c’est tous ceux qui sous les conseils et les directives de nos élus, Colette Appert, Patrick Sperring, Lydie Roger, Philippe Gleizes, avons fait en sorte que les choses soient faites et organisées comme il le fallait. Elles l’ont été. On aura fait le maximum,

NOUS, c’est tous ceux qui hier n’avons pas fait défection, ne nous sommes laissés grisés par des chimères, ou comme des papillons de nuit qui se brûlent les ailes sur des lumières en un bel été, mais avons voté pour nos valeurs et nos candidats, et ce ne sont pas les résultats qui réussiront à nous déstabiliser, (nous attrister, oui)

NOUS, c’est les candidats de la Liste de Bernard Dupont, des gens que nous connaissons, que nous apprécions, que nous estimons et qui étaient dignes de nous représenter, et dont certains vont siéger dans la grande région, et pour nous tout ce qu’on aura fait en valait la peine, à défaut de gagner la région. Nos candidats ont fait une campagne honnête, une campagne digne, quand la France a connu de terribles événements. NOUS SOMMES FIERS D’EUX!!!

NOUS, c’est Dominique Reynié et toutes ses équipes qui ont fait une campagne d’un très haut niveau, sans se laisser aller à l’invective, à la critique stérile, aux excès de langage en tous genres, préférant – autour d’un excellent programme – nous faire adhérer à ce que voulions pour notre avenir. Ils n’ont pas démérité, ils n’ont pas sonné la retraite en rase campagne, et se seront battus avec fierté jusqu’au bout. C’est leur honneur ! MERCI A EUX.

et encore merci à NOUS !!!!

Et pourrait il s’en trouver un seul parmi vous pour nous dire que nous n’avons pas de quoi être si contents, …..  alors que tout le monde semble l’être ?

Hier soir à 20 heures 00, en allumant la télé, on a tout de suite compris que de tout le monde était content, car tout le monde avait gagné, et que tout va pour le mieux – comme à « l’écope21 » (chez Fafa) – dans notre pays qui se porte comme un charme.

Nos concitoyens sont  tellement contents du pouvoir en place à Paris, ici ou ailleurs, qu’ils ont revoté pour les mêmes, …  et nous, on a déjà sorti le chéquier. Comment pourrions nous nous plaindre, alors que si nous avons un petit coup de blues nous pouvons, en prime,  acheter un peu d’ « herbe » qu’on trouve en vente libre en bas de notre immeuble et qui sera peut être bientôt remboursé par la sécu ?

On a compris que nos rues sont apaisées, notre sécurité assurée et qu’on peut sortir tranquilles. Le « Sereno » vient de frapper le trottoir de son « chuzo » en nous disant « dormez en paix, braves imbéciles ». On a compris que les chômeurs sont heureux, les contribuables sont heureux, que l’économie va pour le mieux, la croissance est prometteuse et le moral des français au plus haut.

Changer quoi que ce soit, enfin vous n’y pensez pas ?

Et NOUS, nous devrions jouer les rabat-joie à Cabestany ?   Noyés par nos regrets dans un océan d’auto-satisfaction ?  Non, tout va très bien Madame la nouvelle Marquise…. de Toulouse !   Dans l’euphorie, on vous dédie même cette ode……

-o-

-o-

Dimanche, nous voterons pour Dominique Reynié, Bernard Dupont et ses colistiers !

11 décembre 2015

dernier article avant la fin de la campagne

DD DR

A quelques heures de la fin de la campagne pour le deuxième tour des Régionales 2015, dimanche prochain 13 décembre, nous sommes plus déterminés que jamais :

Nous voterons pour la Droite Républicaine,

Nous voterons pour la liste de Dominique Reynié,

Nous voterons pour Bernard Dupont, le maire de Canet en Roussillon que nous connaissons bien et en qui nous avons pleine confiance,

Nous voterons pour  Fatima DAHINE, Fabrice VILLARD,  Véronique OLIER,  Lionel NADAL, Nathalie BEAUFILS, Laurent LEYGUE,  Michèle ROMERO,  Joseph MONTESSINO,  Marie PADROS,  David TRIQUERE,  Annick BARBOTEU,  Joseph SIRACH,  Tatiana JALINAUD,  Nicolas REQUESENS qui sont nos amis, nos représentants, qui portent nos valeurs, et que que soutenons sans réserves,

NOUS VOTERONS POUR GAGNER,

et pour aucune tambouille politicienne qui nous donne la nausée, pour aucun calcul électoral malsain, pour aucune combinaison hasardeuse,

et….. si le sort des urnes ne nous était pas favorable, dites vous bien que vous votez pour envoyer le plus grand nombre possible de vos amis, qui siégeront, vous représenteront, feront entendre votre voix et celle de votre terroir dans cette nouvelle et grande région, et que cela en vaut bien la peine,

et qu’il vaut mieux envoyer un candidat de votre camp que de céder la place à quelqu’un pour lequel nous n’avons aucune sympathie et qui ne pense pas comme nous,

et que c’est la seule façon, pour nous mêmes qui nous revendiquons de la Droite Républicaine à Cabestany, en votant pour nos valeurs et ce que nous croyons, de sortir de cette épreuve unis et rassemblés pour pouvoir affronter d’autres batailles qui sont sur notre route.

Dominique Reynié aura le dernier mot :

avec Colette Appert, Patrick Sperring, Lydie Roger, et Philippe Gleizes à Cabestany 66330

L’interview de Bernard Dupont dans l’Indép Catalan aujourd’hui 11 décembre 2015 !

11 décembre 2015

photo b dupont

L’article sous la signature de Frédérique Michalak, page 2 de l’édition de l’Indép Catalan d’aujourd’hui vendredi 11 décembre 2015

-o-

Bernard Dupont «serein et déterminé»

À 48 heures du second tour, la tête de liste départementale Les Républicains-UDI, se dit «serein et déterminé». Le maire de Canet (Photo Harry Jordan) a d’ailleurs préféré la présence sur le terrain, du porte-à-porte et la distribution de tracts de la main à la main, plutôt qu’un dernier meeting comme ses deux concurrents.
Bernard Dupont répète être «la seule alternance»: «Les électeurs ont exprimé une colère qui vise le national mais on est dans une élection régionale. Il ne faut pas se tromper d’élection ! Le mécontentement exprimé par un vote FN est clair et net mais il a ses limites et il se heurte à la conviction. Nous sommes la seule alternance car seule notre politique est axée sur l’économie et le développement des territoires».
Dupont l’assure : «Voter encore Front national dimanche c’est reconduire la gauche à la tête de notre région». L’élu Les Républicains lancent aussi un appel à la mobilisation des abstentionnistes : «Voter est un geste citoyen et en votant, il faut qu’ils votent pour une dynamique économique et l’équilibre des territoires que nous proposons», tout en confortant son électorat de premier tour : «Ceux qui se sont déjà portés sur notre liste ont fait le bon choix et il faut le conforter dimanche».
Bernard Dupont qui conclut : «Si les électeurs votent avec conviction, ils voteront pour nous»

-o-

Blog-Cabestany : « Nous en ferons partie ! »

A Cabestany, dimanche, pour le deuxième tour des régionales, nous voterons sans regrets, sans états d’âme, et avec plaisir et soulagement pour les candidats de la liste de Dominique Reynié !

10 décembre 2015

edito de blog cabestany

L’Édito du Collectif (au complet) de la rédaction de Blog-Cabestany pour le deuxième tour des Régionales

(où chaque rédacteur aura contribué à un long article….. mais on avait tellement de choses à dire à l’issue du premier tour, et encore on s’est retenu !)

-o-

« P » écrit : Car si notre candidat s’était retiré, comme on l’avait un moment pressenti et redouté, comme certains lui avaient fortement conseillé, et comme d’autres considéraient qu’il s’agissait d’un pendant implicite et inévitable au retrait du PS, ailleurs, cela aurait été à nos yeux  une faute politique. Et dans ce cas de figure, les rédacteurs de Blog-Cabestany seraient restés, pour la plupart, à la maison. Un avis qui n’engage que nous mêmes qui ne recevons et ne donnons de consigne à personne.

Quant à ce « ni-ni », c’est un truc que j’ai pas encore compris. Je pense plutôt à Nini, une étudiante que j’avais rencontrée il y a longtemps sur la grand’ place à Bruxelles. Mais quand je lis dans l’Indép que JPA va  voter  « Front Républicain » en choisissant le PS alors que la Droite est encore représentée au deuxième tour,  je me dis : « ils sont devenus fous ». A Droite, nous les « sans grade », les tacherons de la distribution de tracts, les forçats du porte à porte où l’on en prend parfois plein la tête,   on veut bien assumer nos erreurs, mais si on en est là, ce serait trop facile pour un « chef » de s’en exonérer. 

-o-

« R » écrit  : La possibilité d’aller voter librement est une chance réservée aux seuls pays démocratiques. Le choix dans l’isoloir reste du domaine de l’intime, une liberté imprescriptible selon nos valeurs, …. même de voter blanc ce qui est une forme d’engagement comme une autre. Pour nous, cela aurait été notre liberté de ne pas choisir entre les deux forces que nous combattons et nous sommes plus que satisfaits du maintien de notre champion qui conserve ainsi toute notre estime.

Des regrets, nous en avons. Nous aurions pu penser que dans cette France qui va mal, et qui est mal dirigée, nous aurions récolté davantage de voix pour nos candidats. Mais on peut appartenir à une minorité et avoir quand même raison.

Car nous persistons à croire que nos candidats avaient le meilleur programme sur lequel ils auront travaillé beaucoup et plus que les autres. Et qu’ils ont des solutions. Car s’il n’existe pas une solution, unique, miraculeuse pour sortir de la crise, comme il n’existe pas d’homme providentiel,  c’est bien les additions de décisions qui paraissent en elles même anodines, mais qui additionnées de façon intelligente, peuvent nous redonner de l’espoir. Alors quand la gauche nous ressort ses rogatons et ses invendus, on fuit.

-o-

« G » écrit  : Il n’y aura pas eu de grand meeting cette semaine. Mais l’ardeur de nos militants, sur le terrain,  pour ce second tour, aura été exemplaire. Quand bien même certains seraient sans trop d’illusions ils auront manifesté un engagement et une détermination sans failles.  Car nous voulons avoir des conseillers qui siègent à Toulouse. ET NOUS EN AURONS !

Cette semaine nous n’avons guère écrit sur notre Blog. On se rattrape aujourd’hui en nous y mettant à plusieurs !!!  On demande pardon aux quelques centaines de lecteurs qui nous suivent assidûment . Mais que dire de plus que tout ce qu’on aura lu ou entendu dans les médias. Lundi, le nombre de visites sur notre blog avait quand même grimpé. Il ne manquait que quelques visites, qu’on aurait pu compter sur les doigts d’une seule main, pour atteindre le millier. Raté. « Quand ça veut pas, ça veut pas ». Et si ceux qui étaient venus nous rendre visite sur ce Blog, s’imaginaient que nous serions en pleurs, ils en auront été pour leurs frais. Nous sommes sans doute plus déterminés dans nos convictions et nos valeurs que jamais.

-o-

« F » écrit : Dimanche dernier, nous avons été satisfaits de voir que dans chaque bureau de vote, à Cabestany, la Droite Républicaine était représentée. Je ne sais pas comment on appelle ceux qui de 8 h 00 du matin jusqu’à 20 h oo, surveillent la régularité du scrutin et du dépouillement. Peut être des « scrutateurs » …. ou bien un autre nom : peu importe.

Dans chaque bureau de vote, il y avait évidemment, les membres ou seulement des militants ou sympathisants de l’équipe municipale pour surveiller ou tenir les bureaux, vérifier nos cartes d’électeurs et nous faire émarger les registres. Mais il avait aussi partout les « G.M. » (gentils membres) de l’équipe de Colette Appert qui scrutaient. Ici ou là, on aura vu parfois un scrutateur appartenant à une autre liste.  Mais lorsqu’on pense qu’il y avait onze listes en présence, c’était quand même le grand désert,  et la Droite aura montré qu’elle occupait le terrain. Certains de ces scrutateurs inconnus se seront présentés, aimablement, cordialement, à nos équipes car se connaître, communiquer,  ne sous entend en rien de la connivence, mais une forme de respect à laquelle nous tenons. D’autres auront choisi de ne pas le faire. On les a déjà oubliés mais on fera pareil si on les croise dans la rue. Nous sommes encore une République et une Démocratie. Du moins le croyons nous.

-o-

« L » écrit  : Et puis nous avons beaucoup tourné autour des bureaux de vote, toute la journée de dimanche ou le soir au Centre Culturel où nous aurons serré la main de nombre de nos amis, de nos adversaires, de voisins ou de simples connaissances qui eux savent qui nous sommes à Cabestany même si nous on ne connait pas tout le monde.

Lorsque l’on sait que 30% des Cabestanyencs qui se sont déplacés ont choisi de mettre dans l’urne un bulletin FN, on s’étonne quand même que pas un seul ne nous ait parlé de son choix.  Pas pour se justifier car chacun est libre de son vote, mais lorsqu’on sait que toutes les conversations depuis des mois tournent autour de la politique, il est bizarre que personne ne revendique son choix. A moins de ne pas l’assumer. Et ce n’est pas la première fois qu’on s’en fait la réflexion à Cabestany.

Mais c’est encore bien pire à gauche. On n’arrive décidément pas à trouver un seul électeur qui reconnaisse avoir voté pour le Président Hollande en 2012. Mais tout le monde lui tape dessus (et il le mérite). Dimanche encore, nous entendions les électeurs de la « gauche de la gauche » taper à tour de bras sur la « Toulousaine » (Carole Delga) qui se propose, nous disaient ils, d’appliquer les solutions réchauffées et indigestes contenues dans le programme de « Moi Président ». Et ces mêmes électeurs de nous expliquer, pour le cas ou on n’aurait rien compris à Droite car on nous considère sans doute comme lents du cervelet, que leurs aspirations étaient incompatibles avec celles des socialistes. Que c’était irréconciliable, et que faire liste commune au deuxième tour serait de la tambouille politicienne. Faut il en rire ou en pleurer lorsqu’on découvre la liste de gauche qui sera au deuxième tour. Alors bon appétit à tous ! Le comble : la semaine dernière , on aura lu sur un blog se « prétendant » militer pour le Maire de Montpellier, ce qui n’engage d’ailleurs en rien cet élu, que celui ci se préparait, dans son infinie bonté, imaginant être en tête à gauche le soir du premier tour, de prendre la Toulousaine sur « sa » liste au deuxième tour. La Toulousaine, semble t’il, ne lui aura pas renvoyé l’ascenseur. Et je connais un représentant en hélicoptères qui n’aura pas sa prime de bilan fin décembre. Mais si vous commencez à croire tout ce qu’on peut lire sur un Blog !

-o-

« E » écrit  : Enfin entre le FN, dont les représentants nous font penser à une expédition de boys-scouts qui s’apprête à graver l’Himalaya en tongs, et la gauche qui nous promet avec une solennité genre « grand guignol » des lendemains Hollandais qui chantent, on persistera dans notre choix de voter pour nos candidats de la Droite Républicaine. Et chaque matin, jusqu’à la prochaine élection, nous n’en aurons aucun remords. Mais, concernant ceux qui vont encore voter à gauche, dimanche, on pense au « divin marquis », le Marquis de Sade, qui n’est pas et de loin l’un de nos auteurs favoris, mais que nous avons en bonne place dans notre bibliothèque. Qu’écrivait t’il ? Qu’il existe une catégorie de citoyen , pour qui, « plus ça lui fait mal, et plus il en redemande » (et encore on vous la fait « moins de 18 ans »). Laissons ces citoyens prendre leur pied comme ils le peuvent, même si cela a un petit côté pathétique. C’est cela qu’on appelle être maso ? NOUS, NOUS NE LE SOMMES PAS !

-o-
« C » écrit  : Et puis pendant qu’on y est : un message de l’un de nos amis à Cabestany.  Il est militant, encarté et à jour de ses cotisations chez « Les Républicains ». Mais il aura entendu dimanche, trop de nos amis qui n’ont pas payé leur cotisation cette année, et peu importe la raison, lui dire qu’il s’en acquitteront à partir du 1er janvier 2016. Bonne idée mais voilà, il y aura des élections internes à ce mouvement en début d’année prochaine. Pour désigner ceux qui au sein du mouvement seront des délégués permanents pour représenter Cabestany, pour désigner eux mêmes les instances départementales, et pour relayer vos messages vers ces instances. Mais pour pouvoir désigner vos représentants locaux, il faudra déjà être à jour de votre cotisation avant le 31 décembre 2015. Le 1er janvier ce sera trop tard. Si vous avez fait le choix de ne pas cotiser aux Républicains en 2016, cela ne vous concerne pas. Mais si vous pensiez le faire en 2016, faites le avant le 31 décembre 2015. Sinon, vous n’aurez pas l’occasion de vous faire entendre comme chaque militant qui est déjà à jour à l’heure d’aujourd’hui.

-o-

« Tous » écrivons  :  Si vous avez eu le courage de nous lire jusqu’au bout :  sans aucune hésitation, faites comme nous qui voterons pour Dominique Reynié dimanche. Pour Bernard Dupont, pour nos candidats qui ont fait le boulot et nous ont convaincus si besoin était qu’ils incarnent le plus ce que nous voulons. Le meilleur choix. Le bon choix.

Tous les paragraphes ont été recopiés, corrigés, mis en page et mis en ligne par « S »

-o-

Dimanche soir 6 décembre 2015 à l’issue du premier tour des Régionales !

6 décembre 2015

Nous nous engageons pour notre région = nous soutiendrons Dominique Reynié dimanche !

4 décembre 2015

Dernier message avant le premier tour

Parce que, à Cabestany, nous assumons haut et fort, derrière nos élus, avec nos amis militants ou simplement sympathisants nos idées et défendons nos valeurs.

Parce que nous sommes de Droite et ne le renierons jamais.

Parce que nous sommes Républicains et attachés à notre civilisation, notre culture, nos traditions, nos aînés mais que nous sommes suffisamment clairvoyants pour ne pas croire aux sirènes, aux fausses promesses, aux engagements non tenus, à la politique politicienne, à l’aventurisme.

Parce que nous en avons assez de cette gauche incapable de gérer notre pays que ce soit à la tête de l’état, du département, de la région ou encore de notre commune.

Et que depuis trop longtemps sous la férule de cette gauche Montpellieraine qui nous étouffe, nous ne voulons pas tomber demain sous la domination d’une gauche Toulousaine qui nous laminerait et que ce serait aller de « Charybde en Scylla ».

Mais plus encore que tout parce que nous avons confiance dans la façon dont nos candidats envisagent l’avenir de notre région. Une véritable vision d’espoir et de progrès. Parce que nous croyons encore à la politique à la condition qu’elle soit menée par des gens de valeur. Et que ce n’est pas CONTRE les autres, comme trop de nos concitoyens le feront dimanche, par dépit , par lassitude, par désespoir,  mais bien POUR ce en quoi nous croyons et que nous voulons, que nous allons nous engager.

Nous voterons dimanche POUR la liste de Dominique Reynié conduite par Bernard Dupont !

le bulletin de vote à mettre dans l'urne

le bulletin de vote à mettre dans l’urne

pfro foi

NOUS AUSSI NOUS NOUS ENGAGEONS PARCE QUE LE FUTUR NOUS APPARTIENT !

Avec Colette Appert à Cabestany !

Dominique Reynié, toujours aussi crédible et convainquant, surtout – et plus encore -face à ses concurrents, hier soir sur France 3 !

3 décembre 2015

Au 1er janvier, la nouvelle région adoptera le logo suivant. Un logo provisoire. Mais il y a du provisoire qui peut durer longtemps puisque le choix définitif ne devra être ratifié qu’à l’automne 2016. D’ici là !

logo provisoire

Beaucoup d’entre nous auront vu Dominique Reynié à Canet en Roussillon, à Perpignan ou ailleurs.
Il y a son programme de plus de 100 pages complet et exhaustif.
On aura lu ses lettres d’information mais hier soir, sur France 3, Patrick Noviello, journaliste de talent, interviewait et surtout faisait débattre les principaux candidats dans une émission diffusée en deuxième partie de soirée. Une émission bien préparée, avec tour à tour, les principales problématiques de la future région. De la bonne télévision.

On sera traités de sectaires si l’on dit que Dominique Reynié a dominé largement les débats par des réponses précises, intelligentes et jamais politiciennes comme la plupart de ses concurrents.

On le dit parce qu’on le pense, et hier soir, comme on dit « il n’y avait pas photo ». Les réponses de ses concurrents s’étant limitées à de l’auto satisfaction à gauche et de l’aventurisme à la droite de la droite. On aurait pu s’amuser de voir les différents débatteurs à gauche se contrer comme si l’on ne savait pas déjà qu’ils vont s’embrasser sur la bouche pour le deuxième tour. Du foutage de gueule qui les faisaient rire eux-mêmes : c’est peu dire s’ils ont le respect de leurs électeurs ! Chacun y allant de sa nouvelle taxe ou de son nouvel impôt. Quant au Maire de Montpellier il aura réussi le tour de force d’énoncer dans la même phrase qu’il est est résolument un homme politique de gauche mais ….. qu’il ne fait pas de politique !? Il s’est sans doute présenté à l’insu de son plein gré. Et l’hélicoptère (on l’a lu dans l’Indép) qu’il pense utiliser chaque matin pour aller à Toulouse ne lui servirait sans doute qu’à prendre un bol d’air. Aux frais de qui, d’ailleurs ? Des pratiques éculées qui détournent l’électeur des urnes et le font rester chez lui. Car si l’on en croit les sondages, le premier parti de France dimanche soir sera celui de l’abstention et c’est bien regrettable.

Nous ne ferons pas partie de ce camp là !

 

Ce soir, au Palais des Congrès de Perpignan, les paroles de Dominique Reynié et Bernard Dupont nous ont galvanisés !

30 novembre 2015

On vous en dira plus durant la semaine, mais ce soir, dans une salle comble, et avec une ambiance survoltée, Dominique Reynié et Bernard Dupont auront trouvé les mots qu’il faut pour nous donner un moral de vainqueur.

2015-12-01_000015

2015-12-01_000048

Notre voisin nous disait : « il ne faut jamais perdre l’envie d’avoir envie ». Comme Johnny ?

ça tombe bien, nous on a l’envie de gagner la région !

Avec tous les Cabestanyencs de bonne volonté, ce soir lundi 30 novembre 2015, à 18 h 30 au Palais des Congrès de Perpignan, pour supporter Dominique Reynié, pour défendre la démocratie !

30 novembre 2015

Cabestany gif

2015-11-29_193041

Dominique Reynié sera à Perpignan

Dominique Reynié sera ce soir à Perpignan

Dominique Reynié sera lundi 30 novembre à Perpignan !

25 novembre 2015
Dominique Reynié sera à Perpignan

Dominique Reynié sera à Perpignan

Bâtir ensemble une puissance publique régionale

Bâtir ensemble une puissance publique régionale

Je m'engage pour ma région : avec Dominique Reynié, avec Patrick Dupont !

Je m’engage pour ma région : avec Dominique Reynié, avec Bernard Dupont !

Le message de François Calvet

Chers Amis,

Dans les circonstances dramatiques qui ont endeuillé la France et  bouleverser notre pays, il est très difficile de penser aux élections régionales. Pourtant, plus que jamais, l’alternance est nécessaire. Plus que jamais, chacun doit se mobiliser contre la tentation d’exprimer sa colère  ou le statu quo d’une gestion socialiste si hasardeuse et tellement dispendieuse.

C’est dans ce contexte que les Elections Régionales se dérouleront les 6 et 13 décembre prochain. Je vous invite à y participer massivement car elles revêtent une importance capitale pour l’avenir de notre Département et sa représentation au sein de la nouvelle Région qui englobe Languedoc Roussillon et Midi Pyrénées.

Je vous invite ainsi à venir écouter notre candidat chef de file régional Dominique Reynié et notre chef de file départemental Bernard Dupont, Maire de Canet en Roussillon, en présence de ses colistiers,

Lundi 30 novembre à 18 h 30 au Palais des Congrès.

Ce meeting aura lieu en présence de tous nos responsables politiques départementaux pour montrer qu’une autre politique régionale est possible, une politique qui a comme ambition de bâtir une puissance publique régionale.

Je sais pouvoir compter sur vous, compter sur votre présence.

Avec ma plus fidèle amitié

François CALVET

Président des Républicains 66

Sénateur Maire du Soler

A Cabestany, « Électron Libre » avait scruté les derniers sondages pour les élections régionales, quelques heures avant les attentats ! Mais au moment où vous lirez ces lignes, la campagne est sans doute terminée !

20 novembre 2015

attentats paris

C’est la première fois, sous la Ve République, qu’une élection va se dérouler sous le régime de l’État d’Urgence

Un article avait été réalisé vendredi dernier, durant  l’après midi précédant les terribles attentats et il avait été mis en ligne une vingtaine de minutes vendredi soir avant d’être retiré à causes des circonstances tragiques de la soirée. Il est plus bas dans cette page.  Mais il est sans doute obsolète. Nous ne voyons pas la campagne reprendre normalement. Nous avons davantage la tête à penser aux victimes plutôt qu’à des échéances électorales qui se trouvent ainsi reléguées au second plan. Pour le moment, chez Blog-Cabestany nous assurerons le service « minimum ».  Sans plus. Quelquechose s’est cassé, disent les rédacteurs. Le reste parait dérisoire. Mais nous avons la haine contre un certain angélisme ambiant qui a trop prévalu depuis longtemps. 

Les instituts de sondages, ce matin, disent que les sondages de la semaine dernière n’ont plus beaucoup de valeur. Et que sous le coup de l’émotion, il  sera difficile de sortir des estimations crédibles avant le scrutin. Mais que la politique dans sa dimension nationale va primer sur le régional. On le croit sans réserves.

Il est simplement à noter que dans les sondages de la semaine dernière les électeurs de tous bords considéraient que si le pouvoir avait sans doute – du moins c’est ce que disaient les personnes questionnées – intégré les dangers qui menacent le citoyen, cela ne semblait pas s’être traduit pas des actions préventives efficaces sur le terrain. Prémonitoire ?  A vous d’en juger. Nous, nous ne jetterons la pierre à personne, mais la campagne est sans doute terminée.

Par contre, ce qu’on aura retiré de vos mails arrivés durant le week end et ces derniers jours, c’est votre exaspération devant la langue de bois de ceux qui n’auront pas été capables de mettre la campagne en suspens, comme ce dirigeant du Parti Socialiste (Président de l’Assemblée Nationale)  qui ferait mieux de se taire plutôt que de brailler que le danger ne vient nullement de nos quartiers mais de l’étranger : …… la Belgique (sic). Il faut envoyer notre porte avion à Bruxelles sans doute. De l’électoralisme dégoulinant de mauvaise foi. Comme le dénonce Céline Pina, elle même socialiste. Ce personnage haut placé dans l’appareil de l’état  n’aura pas été capable, « c’est vous qui le dites »,  d’arrêter sa campagne ! (il ne se présente pas dans notre région)  On espère quand même qu’il le paiera cher comme tous ceux qui auront continué à estimer que leur campagne électorale était plus importante que ces terribles événements.

DES  » EXTRAITS  » DE L’ARTICLE DE VENDREDI DERNIER

 

sondages

Électron Libre disait :  50% des français ne savent pas quel parti dirige leur région !?    Dans les P.O. l’électeur est quand même meilleur, et sait que c’est la gauche qui dirige la Région. Mais selon un micro-trottoir réalisé en face du Castillet et qui ne saurait avoir valeur d’exemple, les dix premières personnes auxquelles il aura été demandé le nom de notre actuel Président ont toutes répondu sans sourciller : « Saurel ».   Qui n’est que le maire de Montpellier, et qui se présente en effet aux régionales de 2015, ….. mais sur une liste « dissidente » du PS, car il n’a pas eu l’investiture de Hollande bien qu’étant copain avec Valls et il n’a jamais été Président de la Région. Un électeur de gauche prend à témoin celui qui tient le micro : « il faut le reconduire car il a fait du bon travail en prenant au pied levé la succession de  Frêche ». Qui donc, Saurel ?  Voilà qui va faire plaisir aux instances politiques du PS.

Dans les Pyrénées Orientales, les électeurs pensent qu’ à Montpellier on a « oublié » que notre département ait jamais fait partie de la région Languedoc-Roussillon, où il semble que les jumelles de vue de nos dirigeants régionaux ont une portée qui ne dépasse par Narbonne….. et ils espèrent qu’à Toulouse on aura du meilleur matériel, mais quand même on se tourne aussi vers Barcelone !  « Quand on vote depuis 1981 pour la gauche, on ne peut pas se contredire, quand bien même on se seraient gourés », dit celui-ci.

Pour l’électeur des P.O, la gouvernance actuelle de la région n’en sort guère valorisée. Quel que soit la tendance politique du citoyen, celui ci estime globalement qu’on s’est foutu de lui et que ça dure depuis bien des années, mais il le dit avec fatalisme et ne pense pas que cela a beaucoup de chances de changer.

Et pour ceux de gauche, le déplacement du centre de pouvoir vers Toulouse n’est peut être pas une si mauvaise chose et lui redonne un peu le moral. Une manœuvre électoraliste que cette fusion des régions ? Cela n’aura pas les mêmes effets partout, à Caen ou à Strasbourg. Mais les apprentis sorciers qui sont à l’origine de cette réforme ont craché en l’air sans savoir où ça retomberait.

Où l’on apprend qu’entre 40 et 45% des électeurs pourraient rester à la maison le 6 décembre, et ce n’est pas une surprise, mais qu’il pourrait y avoir un sursaut et beaucoup moins d’abstention pour le deuxième tour.

Et qu’un électeur sur 5 ne se décide vraiment que dans le bureau de vote. Mais cela on y croit beaucoup moins. N’est ce pas trop facile de dire à un sondeur qu’on ne sait pas ce qu’on fera demain. Tout comme personne n’avoue vraiment qu’il votera pour le FN et tout comme on ne trouve personne pour avoir voté Hollande en 2012. Mais après tout, nul n’est obligé non plus de répondre à ces questions. Mais les sondeurs le font pour vous et savent mieux que vous ce que vous allez faire !

Durant l’été 50% des électeurs déclaraient qu’ils iraient voter pour sanctionner le gouvernement. Ils n’étaient plus que 40% fin octobre. Un pourcentage qui devrait encore se réduire considérablement pour contredire ceux qui parlent d’un vote sanction. Chacun votera plus vraisemblablement selon ses convictions. Alors vote-sanction, ou pas ? On laissera les politologues à la petite semaine étaler leur science.

Mais il ne faut pas s’y tromper, ce sont les problèmes d’immigration, de terrorisme, de chômage qui seront au coeur du scrutin, et le vote sanction ce sera celui délivré par ceux qui resteront à la maison et pas par ceux qui se déplaceront aux urnes.

Les électeurs de gauche reconnaissent que ce n’est pas dans ce type d’élection qu’ils manifesteront leur rejet de leurs dirigeants actuellement au pouvoir. Mais ils le feront, promis juré….. un jour, disent ils. Mais quand ? En 2040 si on est pas sous l’eau ou dans un brouillard du à la pollution.

« Les Français n’attribuent pas à ces élections des enjeux politiques colossaux et ce n’est pas une bonne nouvelle pour le gouvernement » dit l’institut TNS Sofres.

« La méconnaissance de l’institution, ce n’est pas bon pour les socialistes sortants », dit Brice Teinturier, de l’institut Ipsos. « La région reste perçue comme une institution opaque. Les Français discernent mal ses domaines de compétences et ses actions quotidiennes. »

Mais saura t’on même avant le jour du vote quel sera le nom de la nouvelle région ? Quand à ses compétences, on ne va quand même pas demander à l’électeur de se déplacer en sachant pour quoi il va voter. On lui dira après. Logique ne trouvez vous pas ? On est bien en France et nulle part ailleurs.

Quand 100 000 emplois aidés qui devraient arriver en fin de contrat en 2016, se disent que le gouvernement ne peut se permettre de les voir se retrouver dans les statistiques du chômage et ils espèrent bien intégrer la fonction publique territoriale dans un emploi protégé.  Car sinon, pour leur trouver du boulot, que faire d’autre ! Et pourtant notre pays manque de policiers, de juges, de soldats !!!   Mais devenir policier, non, car ce n’est pas honorable. Militaire ? Trop dangereux. Mais fonctionnaire dans une collectivité territoriale, qu’espérer de mieux ?

Et des politologues de dire que si la gauche part dispersée, ils ne vont pas se rassembler au deuxième tour, quand d’autres prétendent exactement le contraire. Saurel et Delga vont ils se pacser ? Et notre ami Cresta va t’il demander à Jean Vila de le marier avec Garcia ?

Et c’est là et nulle part ailleurs que se joueront les élections.

Il importe donc de se déplacer et d’aller voter pour nos candidats de la Droite Républicaine dès le premier tour sans se livrer à des calculs toujours improbables.

La région est prenable : à nous de le vouloir, mais n’allons pas ensuite nous lamenter !

 

one

 VOILA CE QU’ÉCRIVAIT ÉLECTRON LIBRE, IL YA JUSTE UNE SEMAINE,  VENDREDI APRÈS MIDI A QUELQUES HEURES DES ATTENTATS !!!!

Régionales 2015 : Tous les candidats dans notre région

12 novembre 2015

logo region 12

Région Midi-Pyrénées-Languedoc-Roussillon.

2024 candidats au premier tour pour 158 qui siègeront à l’issue du deuxième tour. 

L’ordre de présentation n’a aucune signification. Les départements sont par ordre alphabétique. Pour le reste, c’est de l’info !

-o-

Dominique Reynié – Je m’engage pour ma région – Union de la Droite

Ariège 1 – M. Philippe CALLEJA 2 – Mme Aude RESSEGUIER 3 – M. Hubert LOPEZ 4 – Mme Caroline COUVE-LE ROUX 5 – M. Léo GARCIA 6 – Mme Brigitte RINAUDO
Aude 1 – M. Michel PY 2 – Mme Marie-Hélène BONNEVIE 3 – M. Thierry LEGUEVAQUES 4 – Mme Marie-Line SPANGHERO 5 – M. Edouard JORDAN 6 – Mme Catherine GOUIRY 7 – M. François BREBANT 8 – Mme Yamina MAMOU 9 – M. Pierre BAC 10 – Mme Joliette COSTE 11 – M. Denis AGUERA 12 – Mme Florence VITASSE
Aveyron 1 – M. Dominique REYNIÉ 2 – Mme Anne-Sophie MONESTIER-CHARRIE 3 – M. Christophe SAINT-PIERRE 4 – Mme Isabelle SUDRE 5 – M. Bernard CAZALS 6 – Mme Patricia PITOT-MIGAYROU 7 – M. Romain SMAHA 8 – Mme Anne-Claire SOLIER-ASSIER 9 – M. Benoît CUTURELLO 10 – Mme Gisèle RIGAL
Gard 1 – M. Christophe RIVENQ 2 – Mme Mary BOURGADE 3 – M. Frédéric TOUZELLIER 4 – Mme Dominique RIBERI 5 – M. Julien DEVEZE 6 – Mme Virginie SORTAIS 7 – M. Jean-Pierre DE FARIA 8 – Mme Pascale MOURRUT 9 – M. Jean-Jacques GRANAT 10 – Mme Corinne PONCE-CASANOVA 11 – M. Julien PLANTIER 12 – Mme Patricia VAN DER LINDE 13 – M. Pierre MARTIN 14 – Mme Lydia JANJIC 15 – M. Ghsilain PALLIER 16 – Mme Marion PONGE 17 – M. Joris LEMESLE 18 – Mme Josette ROYO 19 – M. Max ROUSTAN 20 – Mme Cristelle HUGOUNENQ 21 – M. Jean-Paul FOURNIER 22 – Mme Vivette LOPEZ
Haute-Garonne 1 – M. Vincent TERRAIL-NOVES 2 – Mme Elisabeth POUCHELON 3 – M. Jean-Jacques BOLZAN 4 – Mme Jennifer COURTOIS-PÉRISSÉ 5 – M. Sacha BRIAND 6 – Mme Marielle GARONZI 7 – M. Marc IVALDI 8 – Mme Magali MIRTAIN 9 – M. Jean-Luc LAGLEIZE 10 – Mme Christine FARRUS 11 – M. Yvon PARAYRE 12 – Mme Laurence MASSAT 13 – M. Thierry SENTOUS 14 – Mme Aymeline BRIFFOD 15 – M. Jonnhy DUNAL 16 – Mme Sylvie DEGUINE-LEMARCHAND 17 – M. Hugo CAVAGNAC 18 – Mme Nadine BARRE 19 – M. Philippe RODRIGUEZ-JAUZE 20 – Mme Sylvie ROUILLON-VALDIGUIÉ 21 – M. Jean-Yves JOUGLAR 22 – Mme Marie-Pierre CHAUMETTE 23 – M. Damien LABORDE 24 – Mme Béatrice GERMAIN 25 – M. Bernard BOUSQUET 26 – Mme Pauline MARTIN 27 – M. Pascal DARAM 28 – Mme Véronique MILLET 29 – M. Jean-Loup LEFRANCOIS 30 – Mme Michèle ROBERT 31 – M. Pierre FAUX 32 – Mme Josette HENRY-BRETESCHÉ 33 – M. Frédéric LACAZE 34 – Mme Florence FABRY 35 – M. Nicolas BONLEUX 36 – Mme Nicole DORO 37 – M. Claude ROUDIÉRE 38 – Mme Odile MASSON
Gers 1 – M. Gérard DUBRAC 2 – Mme Karine MOUTON 3 – M. Eric LAMOTHE 4 – Mme Barbara NETO 5 – M. Stéphane FAGEDET 6 – Mme Régine ABADIE 7 – M. Pierre TABARIN
Hérault 1 – M. Stéphan ROSSIGNOL 2 – Mme Tal ANAHORY 3 – M. Jean-François AUDRIN 4 – Mme Géraldine D’ETTORE 5 – M. Joseph FRANCIS 6 – Mme Monique VALAIZE 7 – M. Pierre DUDIEUZERE 8 – Mme Laurence MAGNE 9 – M. Jean-Pierre RICO 10 – Mme Michèle LERNOUT 11 – M. Jordan DARTIER 12 – Mme Muriel CHIFFRE-ABIAD 13 – M. Félix ALLARY 14 – Mme Marie-Agnès SIBERTIN-BLANC 15 – M. François ANGLADE 16 – Mme Marine MICHET 17 – M. Claude PATIN 18 – Mme Cécile PICQ 19 – M. Philippe BOUCHE 20 – Mme Isabelle BARTHEZ 21 – M. Sébastien PACULL 22 – Mme Béatrice TAMZARIAN 23 – M. Jean-Pierre MONTEIL 24 – Mme Cécile PEREYRON 25 – M. Thibaut CLERET 26 – Mme Patrizia COSTES 27 – M. Gérard FRANCALANCI 28 – Mme Christine CAPORICCIO 29 – M. François COMMEINHES 30 – Mme Isabelle GUIRAUD 31 – M. Christian JEANJEAN 32 – Mme Delphine LE SAUSSE
Lot 1 – M. Aurélien PRADIÉ 2 – Mme Brigitte RIVIÈRE 3 – M. Jean-Paul MONTHIOUX 4 – Mme Marie-Françoise PRADEL 5 – M. Sébastien NODARI 6 – Mme Carole LEDUC 7 – M. Pierre DESTIC
Lozère 1 – M. Jean DE LESCURE 2 – Mme Ginette BRUNEL 3 – M. Emmanuel CASTAN 4 – Mme Claude MOURGUES Section électorale : Hautes-Pyrénées 1 – M. Gérard TRÉMÈGE 2 – Mme Catherine CORREGE 3 – M. Jean-Michel SÉGNERÉ 4 – Mme Marie-Noëlle ASSOUÈRE 5 – M. Jérémy HADDAD 6 – Mme Myriam MENDEZ 7 – M. Jacques BÉHAGUE 8 – Mme Marie VIDAL-PICHON 9 – M. Romain GIRAL
Pyrénées-Orientales 1 – M. Bernard DUPONT 2 – Mme Fatima DAHINE 3 – M. Fabrice VILLARD 4 – Mme Véronique OLIER 5 – M. Lionel NADAL 6 – Mme Nathalie BEAUFILS 7 – M. Laurent LEYGUE 8 – Mme Michèle ROMERO 9 – M. Joseph MONTESSINO 10 – Mme Marie PADROS 11 – M. David TRIQUERE 12 – Mme Annick BARBOTEU 13 – M. Joseph SIRACH 14 – Mme Tatiana JALINAUD 15 – M. Nicolas REQUESENS
Tarn 1 – M. Bernard CARAYON 2 – Mme Laurence PUJOL 3 – M. Pascal BUGIS 4 – Mme Martine SOUQUET 5 – M. Daniel VIDAL 6 – Mme Marie GUIRAUD 7 – M. Bernard BOULZE 8 – Mme Véronique OURLIAC 9 – M. Thierry BARDOU 10 – Mme Chloé LEPRÊTRE 11 – M. Benoît LELOUP 12 – Mme Cristelle GAYRAUD 13 – M. Émile WANDELMER
Tarn-et-Garonne 1 – M. Thierry DEVILLE 2 – Mme Corinne GOMBAO-VIRCHENAUD 3 – M. Thierry CABANES 4 – Mme Léa TESSIERES 5 – M. Jean-Luc HENRYOT 6 – Mme Annie ESHURAUD 7 – M. André ANGLES 8 – Mme Marie-Claude BERLY 9 – M. Pierre TOURREL

-o-

Carole Delga – Notre Sud, une région forte, créative et solidaire – Liste d’Union de la Gauche

Ariège 1 – M. Kamal CHIBLI 2 – Mme Martine FROGER 3 – M. Guy ESCLOPÉ 4 – Mme Dominique SUBRA 5 – M. Jean-Christophe CID 6 – Mme Delphine LITCHMAN
Aude 1 – Mme Hélène GIRAL 2 – M. Didier CODORNIOU 3 – Mme Christine PUJOL 4 – M. Sébastien PLA 5 – Mme Sophie COURRIERE-CALMON 6 – M. Philippe ANDRIEU 7 – Mme Géraldine GAY 8 – M. Gérard BARTHEZ 9 – Mme Monique ARTHOZOUL-JOSEPH 10 – M. Henzo LEFEVRE 11 – Mme Nathalie GRANDJEAN 12 – M. Thierry MASCARAQUE
Aveyron 1 – M. Stéphane BERARD 2 – Mme Monique BULTEL HERMENT 3 – M. Jean-Sébastien ORCIBAL 4 – Mme Emmanuelle GAZEL 5 – M. Éric FAUCONNIER 6 – Mme Christine CADAUX 7 – M. Jérôme FERRAND 8 – Mme Christine VERNEREY 9 – M. Jean-Louis DENOIT 10 – Mme Chloé COUFFIN
Gard 1 – M. Damien ALARY 2 – Mme Françoise BONS 3 – M. Fabrice VERDIER 4 – Mme Nelly FRONTANAU 5 – M. Jean DENAT 6 – Mme Monique NOVARETTI 7 – M. Ferdinand JAOUL 8 – Mme Catherine EYSSERIC 9 – M. Christophe GENEIX 10 – Mme Emily PAGES 11 – M. Roland CANAYER 12 – Mme Fatima EL HADI 13 – M. Eric FIROUD 14 – Mme Chrystelle JIMENEZ 15 – M. Mathieu LEMAL 16 – Mme Nathalie RIBES-EL FASSY 17 – M. Félix MEYSEN 18 – Mme Nathalie LIRON 19 – M. Anthony ALARCON 20 – Mme Karine MONTENEZ 21 – M. Fabien CRUVEILLER 22 – Mme Carole BERGERI
Haute-Garonne 1 – Mme Carole DELGA 2 – M. Bertrand MONTHUBERT 3 – Mme Nadia PELLEFIGUE 4 – M. Thierry SUAUD 5 – Mme Nathalie MADER 6 – M. Christophe DELAHAYE 7 – Mme Michèle GARRIGUES 8 – M. Thierry COTELLE 9 – Mme Aude LUMEAU-PRECEPTIS 10 – M. Philippe BRIANCON 11 – Mme Rachida LUCAZEAU 12 – M. Michel BOUSSATON 13 – Mme Marie-Caroline TEMPESTA 14 – M. Bernard KELLER 15 – Mme Mireille MURAWSKI 16 – M. John PALACIN 17 – Mme Fabienne VITRICE 18 – M. Guy DAVID 19 – Mme Laure VIGNEAUX 20 – M. Marc SZTULMAN 21 – Mme Nadia BAKIRI 22 – M. Denis PARISE 23 – Mme Monique FALIERES 24 – M. Nicolas TISSOT 25 – Mme Marie-Pierre GLEIZES 26 – M. Patrick PRODHON 27 – Mme Julie TOSI 28 – M. Rémi DEMERSSEMAN-PRADEL 29 – Mme Sophie ADROIT 30 – M. Pierre-Nicolas BAPT 31 – Mme Faustine RIVOAL 32 – M. Yannick HONORAT 33 – Mme Lola MIREBEAU 34 – M. Hervé HIRIGOYEN 35 – Mme Saliha MIMAR 36 – M. Daniel REGIS 37 – Mme Martine COURDON DEQUIDT 38 – M. Julien CHAINET
Gers 1 – M. Jean-Louis GUILHAUMON 2 – Mme Muriel ABADIE 3 – M. Ronny GUARDIA-MAZZOLENI 4 – Mme Elisabeth DUPUY-MITTERRAND 5 – M. Jean-Claude PEYRECAVE 6 – Mme Caroline ACHE 7 – M. David TAUPIAC
Hérault 1 – Mme Virgine ROZIÈRE 2 – M. Hussein BOURGI 3 – Mme Béatrice NEGRIER 4 – M. Christian ASSAF 5 – Mme Dolores ROQUÉ 6 – M. Jean-Luc BERGEON 7 – Mme Marie-Thérèse MERCIER 8 – M. André LUBRANO 9 – Mme Marie-Hélène MEUNIER 10 – M. Frédéric LOPEZ 11 – Mme Danièle AZEMAR 12 – M. Claude ZEMMOUR 13 – Mme Michèle VERDELHAN 14 – M. Jean-Noël BADENAS 15 – Mme Josiane RICARD 16 – M. Loïc LINARES 17 – Mme Florence BRUTUS 18 – M. René MORENO 19 – Mme Fatima BELLAREDJ 20 – M. Samir DELIMI 21 – Mme Gaëlle LEVEQUE 22 – M. Laurent PRADEILLE 23 – Mme Zolika BRAFMAN 24 – M. Geoffrey BOULADE 25 – Mme Tatiana CAPUOZZI-BOUALAM 26 – M. Philippe SALASC 27 – Mme Maryse FAYE 28 – M. Jérôme LOPEZ 29 – Mme Pénélope GUILBAUD-GREFFIÉ 30 – M. Jean ARCAS 31 – Mme Véronique MAUROY 32 – M. Kleber MESQUIDA
Lot 1 – M. Vincent LABARTHE 2 – Mme Geneviève LASFARGUES 3 – M. Habib FENNI 4 – Mme Zargua DE ABREU 5 – M. Raphaël DAUBET 6 – Mme Françoise FAUBERT 7 – M. Alexandre CHARPY
Lozère 1 – Mme Aurélie MAILLOLS 2 – M. Jean-Pierre BARRERE 3 – Mme Sophie PANTEL 4 – M. Alain BERTRAND
Hautes-Pyrénées 1 – Mme Pascale PERALDI 2 – M. Bernard PLANO 3 – Mme Viviane ARTIGALAS 4 – M. Jean-Louis CAZAUBON 5 – Mme Marilyne DUMESTRE 6 – M. Cédric HAUROU-BÉJOTTES 7 – Mme Françoise TEILLAGORRY 8 – M. Rémi MANAUT 9 – Mme Sylvie MATHELIN
Pyrénées-Orientales 1 – M. Jacques CRESTA 2 – Mme Eliane JARYCKI 3 – M. Alain BOYER 4 – Mme Cathy FLOUTTARD 5 – M. Marcel MATEU 6 – Mme Josiane COLLERAIS 7 – M. Jean-Pierre BOURQUIN 8 – Mme Vanessa PAYA 9 – M. Julien BARAILLÉ 10 – Mme Mireille REBECQ 11 – M. Jérôme PARRILLA 12 – Mme Nelly MORTINIERA 13 – M. Antoine PONSI 14 – Mme Francisca HURTADO 15 – M. Vincent MALHERBE
Tarn 1 – Mme Claire FITA 2 – M. Bernard GILABERT 3 – Mme Catherine PINOL 4 – M. Vincent GAREL 5 – Mme Linda GOURJADE 6 – M. Jean TKACZUK 7 – Mme Geneviève PARENT 8 – M. Gilles VIAULLE 9 – Mme Aude RAYNAUD 10 – M. Vincent RECOULES 11 – Mme Blandine THUEL 12 – M. Fabrice CABRAL 13 – Mme Lysiane LOUIS
Tarn-et-Garonne 1 – Mme Sylvia PINEL 2 – M. Patrice GARRIGUES 3 – Mme Dominique SALOMON 4 – M. Gérard CRAIS 5 – Mme Isabelle LAVERON 6 – M. Gabriel SERRA 7 – Mme Pascale PRADEL BERTRAND 8 – M. Eric BESSOU 9 – Mme Pauline ROUJEAN.

(more…)

La liste officielle de tous les candidats pour les élections régionales 2015 dans les Pyrénées Orientales !

12 novembre 2015

logo 66 12

Les Pyrénées-Orientales auront 15 sièges sur 158 pour la totalité de la nouvelle région Midi-Pyrénées-Languedoc-Roussillon.

vous trouverez ci-dessous les listes déposées en préfecture. L’ordre dans lequel nous donnons ces listes  n’a aucune signification.  C’est de l’INFO 
-o-
Dominique Reynié – Je m’engage pour ma région – Union de la Droite

1 – M. Bernard DUPONT   2 – Mme Fatima DAHINE   3 – M. Fabrice VILLARD   4 – Mme Véronique OLIER   5 – M. Lionel NADAL   6 – Mme Nathalie BEAUFILS   7 – M. Laurent LEYGUE   8 – Mme Michèle ROMERO   9 – M. Joseph MONTESSINO   10 – Mme Marie PADROS   11 – M. David TRIQUERE   12 – Mme Annick BARBOTEU   13 – M. Joseph SIRACH   14 – Mme Tatiana JALINAUD   15 – M. Nicolas REQUESENS

-o-

Carole Delga – Notre Sud, une région forte, créative et solidaire – Liste d’Union de la Gauche

1 – M. Jacques CRESTA   2 – Mme Eliane JARYCKI   3 – M. Alain BOYER   4 – Mme Cathy FLOUTTARD   5 – M. Marcel MATEU   6 – Mme Josiane COLLERAIS   7 – M. Jean-Pierre BOURQUIN   8 – Mme Vanessa PAYA   9 – M. Julien BARAILLÉ   10 – Mme Mireille REBECQ   11 – M. Jérôme PARRILLA   12 – Mme Nelly MORTINIERA   13 – M. Antoine PONSI   14 – Mme Francisca HURTADO   15 – M. Vincent MALHERBE

-o-

Jean-Claude Martinez – Force France Sud La Région La France La Vie – Extrême droite

1 – M. Pierre ALOY   2 – Mme Nadyne CAMPS   3 – M. Jean-Pierre ATOCH   4 – Mme Françoise BATAILLON   5 – M. Gaël DE BEAUMONT   6 – Mme Françoise MOUTTON   7 – M. Henri CARRIOT   8 – Mme Brigitte GARCIN   9 – M. Benali BOUHAFRAD   10 – Mme Servane DE BEAUMONT   11 – M. Patrick MARTINEZ   12 – Mme Lamia ECH-CHORFY   13 – M. Michel RAFFENNE   14 – Mme Etiennette DE SADE   15 – M. Michel FABIANI

-o-

Christophe Cavard – Le Bien Commun – Ecologistes

1 – M. Menouar BENFODDA   2 – Mme Dominique GAZO   3 – M. Firmin FAYARD   4 – Mme Morgane LE BARS   5 – M. Marlon SANCHEZ   6 – Mme Halimati SAID OUSSENI   7 – M. Daniel MOULET   8 – Mme Ophélie MUNIERA   9 – M. Patrice FALIERES   10 – Mme Anne-Marie DESBOS   11 – M. Gaëtan DEJEAN   12 – Mme Hélène DUJARDIN   13 – M. Nasreddine MOUSSAOUI   14 – Mme Dounia BELADEL   15 – M. Alain POTTIER

-o-
Gilles Fabre – Indignez-vous avec Nouvelle Donne – Divers gauche

1 – M. Michel CHASTAING   2 – Mme Muriel FILLOL   3 – M. Robin DENGREVILLE   4 – Mme Florence PAILLER   5 – M. Frédéric MARY   6 – Mme Sabine CARIOU   7 – M. Pierre AIGOUY   8 – Mme Jessica DELFOSSE   9 – M. Nardo CEDO   10 – Mme Nathalie SABINA   11 – M. Philippe CALAMAND   12 – Mme Noëlle IGLESIAS   13 – M. Christophe FERNANDEZ   14 – Mme Céline ROBERT   15 – M. Fabien FOULON

-o-

Yvan Hirimiris – L’UPR, avec François ASSELINEAU – LE PARTI QUI MONTE malgré le silence des médias – Divers

1 – Mme Blandine URBANSKI   2 – M. Nicolas PEREZ   3 – Mme Liliane DEJARDIN   4 – M. Franck NOELL   5 – Mme Carine ARNAUD   6 – M. Michaël BAZIN   7 – Mme Caroline BENARD   8 – M. Frédéric REVERTE   9 – Mme Delphine CLAUZEL   10 – M. Jean-Louis PETIT   11 – Mme Isabelle DUQUAY   12 – M. Victor RAMEL   13 – Mme Nathalie FATMI   14 – M. David LALUET   15 – Mme Dominique REVERTE

-o-
Philippe Saurel – Citoyens du Midi – Divers gauche

1 – M. Jean-Louis DEMELIN   2 – Mme Myriam SUBIROS   3 – M. Michel ADROHER   4 – Mme Laura RABASSA   5 – M. Lionel MONACO   6 – Mme Anne-Isabelle PARDINEILLE   7 – M. Samuel NGUYEN   8 – Mme Claire DEPASSE   9 – M. Henri GEORGES   10 – Mme Christine GOIZE   11 – M. Guillaume BIOSCA   12 – Mme Sonia MAC-VEIGH   13 – M. Edgar BRUEL-MILLAGOU   14 – Mme Renée-Laure KOCH   15 – M. Michel ROCA

-o-
Louis Aliot – Liste Front National présentée par Marine Le Pen – FN

1 – M. Jean-François FONS   2 – Mme Sophie BLANC   3 – M. Xavier BAUDRY   4 – Mme Marie-Thérèse COSTA-FESENBECK  5 – M. Louis ALIOT   6 – Mme Catherine PUJOL   7 – M. Georges PUIG   8 – Mme Marie-France MARIUS   9 – M. Michel GUILLEMAUD   10 – Mme Sandrine DOGOR   11 – M. Daniel PHILIPPOT   12 – Mme Audrey BARBA   13 – M. Jean-Philippe GAULARD   14 – Mme Catherine BELORGEY   15 – M. Robert OLIVES

-o-

Gérard Onesta – Nouveau monde en commun – Ecologistes

1 – Mme Agnès LANGEVINE   2 – M. Nicolas GARCIA   3 – Mme Judith CARMONA   4 – M. Francis DASPE   5 – Mme Françoise FITER   6 – M. David MARAIS   7 – Mme Catherine DAVID   8 – M. Patrick CASES   9 – Mme Nedjma ANANE   10 – M. Dominique GUÉRIN   11 – Mme Ophélie LABELLE   12 – M. Hervé BAZIA   13 – Mme Annie PEZIN   14 – M. Michel GAILLARD   15 – Mme Elisabeth RIVAS

-o-

Damien Lempereur – Debout la France avec Nicolas Dupont Aignan – Divers doite

1 – M. Sébastien MENARD   2 – Mme Yola GUEGUEN   3 – M. Luc MOLINER   4 – Mme Solange FAGE   5 – M. Lucas LAFFITE   6 – Mme Sandra MARCEL   7 – M. Dominique MARLIN   8 – Mme Anne GONOT   9 – M. Guy PAUCHET   10 – Mme Océane MELMOUX   11 – M. Marc-Philippe NANQUETTE   12 – Mme Thérèse BARNOLE   13 – M. Daniel GABLE   14 – Mme Chantal VILAS   15 – M. Jean-Pierre RODIER

-o-
Sarah Torremocha – Liste Lutte ouvrière Faire entendre le camp des travailleurs – Extrême gauche

1 – Mme Pascale ADVENARD   2 – M. Liberto PLANA   3 – Mme Esther SILAN   4 – M. Patrice BASSO   5 – Mme Armande ARASA   6 – M. Bertrand RAIFF   7 – Mme Anna-Maria URROZ   8 – M. Michel GUARDIOLA   9 – Mme Bruna VILLÉGAS   10 – M. Roger PAREDES   11 – Mme Marie DAVID   12 – M. Alain OLIVARES   13 – Mme Marie-Christine CHASLE   14 – M. Grégoire THOMAS   15 – Mme Jeanne FOURNIER

-o-

 

Un déjeuner bien sympathique et extrêmement convivial à Cabestany !

7 novembre 2015

collage

Nos élus,  Colette Appert, Patrick Sperring, Lydie Roger et Philippe Gleizes organisaient leur traditionnel repas d’automne.  Car c’était bien notre équipe des élus de l’opposition qui était à l’initiative de ce sympathique déjeuner du samedi 7 novembre 2015 à la Germanor.

Un événement auquel participait également l’association « Trait-d’Union-Cabestany » qui apportait son concours logistique, ses adhérents ayant installé, et décoré la salle. Une association qui prend toute sa place dans le paysage Cabestanyenc. Une association qui s’ancre de plus en plus dans la société civile, avec des dirigeants dynamiques qui se bougent sous la présidence d’Eric Poupet. Une association qui attire de plus en plus de citoyens.

Colette Appert remerciait les convives pour leur participation. Elle faisait le point sur son action et celle de son équipe, qui joue son rôle d’opposition au sein du Conseil Municipal, mais de façon constructive et positive. Les critiques de certains de nos adversaires, disait elle, n’étant que la démonstration de notre efficacité et un encouragement à poursuivre sur la même voie.

Et jusqu’à nos adversaires socialistes de leur reconnaitre un engagement sans faiblesse et souvent pertinent et sage,  même si par solidarité ils se rangent au moment du vote du conseil municipal, derrière leur patron. Mais pour ceux qui vivent à Cabestany depuis des décennies, on ne peut que reconnaitre,  sans pour autant généraliser, que nous avons trop souvent connu des équipes d’opposition plutôt passives, voire inexistantes. Et comme par hasard, c’était celles que Monsieur le Maire trouvait les plus compétentes !?  Si être compétent, pour lui, c’est accepter de se soumettre à toutes ses lubies, il est vrai qu’il est assez mal tombé avec nos élus qui font un travail remarquable !

Pour nos élus, la devise reste « Cabestany d’abord », et elle prend tout son sens dans leur action au jour le jour. Selon les questions posées, Colette ou bien Patrick s’il s’agissait de finances, mais également Phil ou Lydie répondaient avec clarté, et précision aux questions des Cabestanyencs qui demandaient la parole. Et qui paraissaient satisfaits des réponses qu’on leur apportait.

Un convive aura bien évidemment posé une question sur le « contentieux », selon sa propre formulation,  qui opposerait Colette Appert et Monsieur le Maire. « Mais il n’y a aucun contentieux entre nous » répondait elle. « J’ai détecté ce qui m’a « semblé » être une anomalie de procédure dans la rédaction d’un compte rendu d’un conseil municipal. Mais ce n’était pas à moi de l’apprécier et je ne recherche que la vérité que je dois à mes électeurs et même à tous les Cabestanyencs. Mon conseil juridique a estimé que c’étaient aux autorités judiciaires et administratives de trancher la question, de constater s’il y a bien une anomalie. Et seulement dans l’affirmative de savoir qui en serait alors à l’origine, sans préjuger de quoi que ce soit et mettre qui que ce soit en cause. Il y aura une suite ou il n’y en aura pas, mais je n’interviens d’aucune manière dans le cheminement du dossier, et je ne suis même pas en relation avec ceux qui devront le traiter ». Selon la formule consacrée, Colette Appert n’aura donc fait aucune déclaration. Mes ses propos auront permis qu’on ne s’attarde pas sur le sujet et cette clarification s’avérait nécessaire.

Chez Blog-Cabestany, on ne sait rien de plus que ce qu’on a lu dans l’Indép. On se dit quand même que pour que deux journalistes de qualité se mettent ensemble pour écrire cet article, il fallait qu’elles disposent de plusieurs sources d’information, qu’elles les recoupent, et qu’elles ne pouvaient évidemment pas étayer leurs dires uniquement sur ce que Colette Appert leur aurait ou non  déclaré. Elles sont des professionnelles qui ne sont pas du genre à écouter le dernier qui a parlé. Pour le reste, on verra bien, et nous non plus on ne s’attardera pas inutilement sur le sujet. Mais on espère qu’il y aura une suite, quelle qu’elle soit.

On aura beaucoup parlé de la Maison des Jeunes et de son utilité mais le débat n’aura pas été tranché. Chacun ayant son opinion, sur sa nécessité, son emplacement, ses dimensions, sont coût, son opportunité. Nos élus, qui ont évidemment un avis, se seront contentés, du moins pour le moment, d’écouter le citoyen. A notre table, un spécialiste du BTP qui n’aura pas souhaité prendre le micro publiquement nous faisait partager son expérience acquise dans ce genre de projet initié par des élus, qu’ils soient d’ailleurs de droite ou de gauche précisait il, et peu importe la région. On assiste trop souvent, nous disait il, à des dépassements importants et non sanctionnés dans le coût de la construction et de la réalisation et les élus à l’origine du projet se font généralement passer pour des victimes qui doivent supporter des aléas et pleurer une rallonge auprès du contribuable, alors qu’en réalité, ce sont ces mêmes élus qui sont les organisateurs et les instigateurs de ces surcoûts. Plusieurs personnes a notre table déclaraient qu’elles ne l’admettraient pas si cela devait arriver à Cabestany. Une prise de conscience du citoyen qui est excédé de payer des impôts dont il se demande ce qu’on en fait. Et une prise de position qui nous semble relativement nouvelle. C’est tant mieux !

On aura parlé de la communauté de communes et de ce qui va changer au 1er janvier. En réalité pas grand chose si on a bien compris. Nos élus rappelant que la problème est de savoir si on présente les choses avec ou non de la mauvaise foi. Bien entendu, une municipalité qui est opposée à ce regroupement que constitue une communauté de communes pourra toujours choisir de faire en sorte, même à contre cœur, que les choses tournent rond. Quand une autre préférera saper le système de manière à dire que si ça ne marche pas c’est de la faute des autres. Les citoyens qui étaient présents à ce déjeuner ont reconnu ne pas tout comprendre de cette nouvelle organisation. Mais ils sont sans préjugés et il seront attentifs à la suite des événements.

On aura parlé aussi des régionales. Il est rarissime qu’un candidat à des élections régionales sorte un projet aussi abouti, aussi exhaustif que celui que vient de sortir le candidat de la droite, Dominique Reynié. Et c’est en cela qu’il se distingue du microcosme politique en fixant à l’avance des caps et des objectifs clairs et précis. On aura compris que pour lui qui est originaire et attaché à une ville dont la population est égale à Cabestany,  la stratégie n’est pas de faire en sorte qu’une métropole exerce sa primauté par rapport à une autre, mais bien que tous les citoyens de la même région se sentent égaux. Et les catalans, depuis bien des années avec la gauche, n’ont jamais vraiment eu cette impression. Un projet que Bernard Dupont, notre chef de file dans les P.O. nous aura d’ailleurs récemment expliqué en précisant, comme l’avait fait précédemment Jean Marc Pujol, qu’il y a dans ce projet régional de la Droite Républicaine, un réel espoir que les choses changent, en bien, à la condition que la Droite prenne la région. Et ce regroupement en communauté de communes est un passage incontournable pour qu’à Perpignan, nous existions enfin. Le 6 et le 13 décembre, nous n’aurons aucune hésitation pour voter pour nos candidats.

Colette Appert aura paru satisfaite que les citoyens lui confirment avoir apprécié le dernier numéro du « Infos Cabestany », tant pour sa présentation, que son contenu éditorial. Elle aura expliqué que pour mettre un tel document dans des milliers de boite aux lettres, trouver des volontaires n’était pas le problème à Cabestany où nombreux sont les militants et les sympathisants de notre camp prêts à s’engager. Mais nos élus n’ont pas de budget, et Colette espère qu’il lui restera un tout petit quelque chose sur l’organisation d’un repas comme celui d’aujourd’hui, pour investir dans le coût d’un prochain numéro. Ce que tout le monde souhaite et espère. Pas si simple !

Un repas convivial, sympathique, que tout le monde aura apprécié. On attend déjà le prochain.

-o-

Le projet de la Droite Républicaine pour notre région !

3 novembre 2015

Dominique Reynié

LE PROJET

Un fichier PDF de 112 pages, complet, exhaustif, passionnant, que l’on ne peut reproduire sur notre Blog car trop long selon nos webmasters.

Mais que vous pouvez télécharger en cliquant sur le lien ci-dessous :

Le projet pour la Région

-o-

dominique réynié 005-o-

http://www.reynie2015.fr/projet