Archive for the ‘« Nous c’est Cabestany »’ Category

Pour le Président Macron, 3 fois 3 font = 11 ! C.Q.F.D. !

26 septembre 2018

Un article repris, avec son accord,  à partir du Blog de « Théophraste », élu municipal de Droite, dans l’opposition d’une petit ville de province, quelque part dans notre beau pays.

« Théophraste » écrit :

Pour le Président Macron, 3 fois 3 font 11 !?  Je vais vous l’expliquer. Presque la moitié des retraités n’ont jamais payé la C.S.G. Car ces nantis, ces riches, ceux qu’on désigne comme des profiteurs, sont au dessous ou à la limite du seuil de pauvreté. Nous sommes gouvernés par des gens qui nous méprisent. Et leur premier de cordée se trouve à l’Élysée. Par conséquent, cette augmentation scélérate de 25% de la C.S.G., en janvier dernier, ne les a pas concernés et ne les concernera pas davantage en 2019. Mais ils restent les meilleurs « clients » des « Restaurants du Coeur » !

Et puis il y a l’autre moitié : des plus riches encore. Dont la retraite avoisine peut être 50% du SMIC. Mais comment ces « pleins de fric » osent ils encore se regarder dans un miroir ? Lorsque Madame ou Monsieur, veuf, célibataire, a une retraite de 1 000 euros par mois, il n’aura pas vu sa C.S.G. augmenter. Mais si Monsieur a une retraite de 1 030 euros par mois et si son épouse perçoit 970. euros, soit 2 000 à eux d’eux, ces gros capitalistes auront été pris dans les mailles des filets de la Macronie. Par ce Président honni qui n’aime que les riches mais …. en millions ou en milliards. A vomir !

Et voilà que ce Président semble pris de remords. L’hypocrite. A quelques mois des Européennes mais c’est une pure coïncidence. Et il voudrait supprimer en 2019 cette augmentation (pas la C.S.G. mais le surplus) à une poignée de français. Au départ il pensait à 100 000. Mais ces 100 000 contribuables auxquels on pourrait supprimer 10 euros d’impôts chaque année, représentent bien peu. Le Président se sent mesquin. Quel Tartuffe ! Alors dans son incommensurable bonté, il envisage de l’accorder à 300 000 d’entre nous. Pas téméraire, il aura demandé aux fonctionnaires de Bercy de faire une simulation sur 260 000 assujettis. Après tout on peut bien arrondir à 300 000 dans la conversation. Sauf que le résultat est bien en dessous, bien loin des 350 000. millions d’allégement sur lesquels il s’était un peu vite avancé. Oui, mais il ne faudrait pas oublier la farine…… !

Que vient donc faire la farine dans cette histoire ? Eh bien, il s’avère que les boulangers payent la taxe sur la farine. Qu’on leur fasse payer la taxe sur l’huile de vidange des moteurs aurait été plus surprenant ! Et pourquoi cette taxe  sur la farine? Je ne saurai vous répondre. Et pourquoi la retirer ? Je sèche également. Mais tant mieux pour les boulangers. Et si jamais la baguette pouvait baisser de 1 centime d’euro….

Et on va supprimer également deux autres taxes. Sur les 270 existantes recensées officiellement. (Mais il se pourrait qu’il y en aie davantage). Et depuis l’arrivée du nouveau Président, il s’en sera rajouté seulement 17 !!!! Soit presque…une par mois.

Alors si on rajoute le manque à gagner de ces trois taxes supprimées, au « cadeau » sur la CSG pour ces « presque » 300 000 français, ne cherchez plus. J’ai ma calculette. Ça fait exactement 350 millions d’euros. Le chiffre annoncé concernant la C.S.G. Elle est pas belle la vie ? Et nous des citoyens qui nous faisons berner. Quand on mélange la CSG et la farine pour mieux nous enfumer. Ou nous « foutre dans le pétrin ». Mais peut être qu’on aime cela, après tout ?

Dans l’opposition au Maire de ma petite commune, je surveille chaque année, avec intérêt, le budget municipal. Là aussi, on y mélange sciemment les carottes et les chaussettes, les petits pois et l’essence de la balayeuse. On remue le tout dans un chapeau. Et on vous explique que vous verrez votre fiscalité communale augmenter de 5%. Et si vous ne comprenez rien c’est que vous êtes bêtes. Vous n’oserez pas la ramener. Mais n’est pas à cause de votre manque de courage  que tout dérape ? A réélire toujours les mêmes comme des moutons de Panurge ! Et c’est même vous qui fournissez le suppositoire !!!

Pauvre Maire qui ne comprend rien non plus à son budget mais qui a des collaborateurs affûtés pour vous sortir année après année un budget « insincère » mais qui paraît crédible. Qui permettra cette année de nous faire deux ronds points dans des endroits où aucune route n’arrive ! Du moins pas avant 2050 ? Mais ça pourrait aussi bien être un gymnase (pour y mettre des migrants), un foyer pour les jeunes ou pour les vieux. Pas obligatoirement inutile mais surdimensionné par rapport aux besoins des administrés. Et l’équipement aura dépassé allégrement le budget et coûté 3 fois le prix que cela valait.

Mais il est si gentil Monsieur le Maire qui ne rate pas une occasion pour nous offrir un « jaune » à la mairie, avec trois cacahuètes salées. Et parfois une rondelle de saucisson qu’il faut tenir à deux mains pour empêcher qu’elle ne s’envole tellement elle est fine. Et il en profite pour nous raconter n’importe quoi. Et on est assez c.. pour trinquer avec lui ! Mais avec le pastis tout passe. Surtout au 6ème verre quand l’eau commence à manquer et qu’on nous le sert quasiment pur. Et on a aussi un beau feu d’artifice. Et plein d’autres choses mais je crains de vous rendre jaloux. Et pour le repas des aînés, chez nous, on fait danser sur l’estrade « Mistinguett », charmante nonagénaire, pensionnaire des « Coquelicots ». On arrête de remplir son verre quand elle commence à nous raconter qu’elle était obligée de danser pour les « boches » en 43. Fernande, on t’aime !  Ailleurs, on trouvera des majorettes ou une autre attraction du même goût. Mais tant que le pinard est à volonté.

Dans moins de deux ans, ce seront les municipales. Monsieur le Maire se représentera sans même présenter de programme. Il en serait d’ailleurs incapable. Et tous les citoyens de ma ville, qu’il a grugés avec des budgets insincères, se précipiteront pour le réélire. Mais dans votre ville, ce n’est n’est sûrement pas comme cela que ça se passe !

Qu’il s’agisse de Macron, ou de nos élus municipaux, le citoyen n’est t’il pas responsable de ce qui lui arrive ? Un benêt qui est en admiration devant de soi-disantes élites qui ne pensent qu’à lui faire avaler des bobards et le plumer.

Le Général de Gaulle avait tout compris en disant : « les français sont des veaux ».

Théophraste

« ils reprennent nos articles, nous reprenons les leurs ! »

La rédaction de Blog-Cabestany écrit : « Non, cher Théophraste, chez nous ce n’est pas comme cela que ça se passe………… »  Alicia, arrête de rire ! 

Rentrée politique très réussie pour les « Républicains 66 », ce soir à Canet !

7 septembre 2018

C’est Bernard Dupont qui nous accueille en personne et de manière très affable sur le parking des Voiles Rouges à Canet en Roussillon. Nous comprenons tout de suite que nous sommes les bienvenus. Embrassades, effusions avec nos amis militants du Soler et de Saint Laurent la Salanque. Ce soir,  on a l’impression de connaître tout le monde et d’être reconnus par tous. On se sent déjà « en famille ».

A l’entrée des Voiles Rouges, à Canet en Roussillon, le vendredi 7 septembre 2018

Les Cabestanyencs semblent être plutôt fort bien représentés ce soir. Il faut dire que Colette Appert n’aura pas ménagé sa peine en battant le rappel toute la semaine. Elle aussi est là pour nous accueillir…. et voir qui manque à l’appel. Et elle se sert de son portable de façon décidée pour appeler les manquants et s’assurer…. qu’ils ne sont pas partis à la plage. Mais non, ils arrivent, nombreux, mais il y a beaucoup de monde ce soir et parfois il a fallu se garer un peu loin.

Les employés des Voiles Rouges, prévenants, se précipitent pour rajouter des chaises. Avec le sourire. Quand la salle sera pleine, les retardataires devront rester debout. Tant mieux si les sympathisants sont plus nombreux qu’il n’était prévu.

Des retrouvailles sympathiques, donc, mais nous sommes venus avant tout pour entendre parler de choses sérieuses. Et on va surtout parler d’Europe et des prochaines élections pour envoyer nos députés à Bruxelles dans quelques mois.

La salle archi-complète des Voiles Rouges

Mais avant, il y aura d’autres élections. Internes. L’ami François Lietta prend la parole pour informer qu’il ne se représente pas. Dommage. Il aura plutôt bien fait le job à la tête de la Fédération 66. Enfin ce n’est nullement pour lui un retrait de la vie politique. Une pause peut être. Il est jeune, dynamique, entraînant, et on le verra sûrement bientôt avec les responsabilités qu’il mérite. Pour lui succéder, les candidats ont jusqu’à la fin du mois pour déposer leur dossier. Certains parmi nous se livrent à des supputations. Trop tôt. Tout ce qu’on sait c’est que le successeur de François sera l’une ou l’un de nos amis. Alors pas d’inquiétude. Sauf que pour pouvoir voter pour telle ou tel autre de ces amis, il faut avoir renouvelé sa cotisation avant le 13 septembre. Il est temps de se bouger.

L’allocution de François Lietta. Très applaudie !

Frank Proust prend la parole. Il est très suivi et son discours touche là où il faut !

Vient le moment pour notre député européen Frank Proust, de prendre la parole. Lorsque l’ami Frank s’empare d’un micro, on a toujours l’impression qu’il ne voudra jamais plus le rendre. Mais son discours est bien pesé, clair, et on entend ce qu’on voulait entendre. A savoir que Les Républicains sont pro-européens. L’Europe telle que nous la vivons n’est sans doute pas celle dont nous rêvions. On espérerait quelques inflexions. Mais nous sommes résolument dans le camp de ceux qui pensent qu’on ne peut se passer d’Europe. Et que le Président Macron fait fausse route avec une vision qui n’est pas la nôtre. Nous les Républicains sommes pour ces valeurs d’accueil envers ceux qui sont en danger de mort dans leur pays. On peut les héberger, les soigner, en attendant de leur demander de repartir construire leur pays lorsque les choses iront mieux. Mais chercher à intégrer ces migrants en danger, et pire, vouloir accueillir tous ces migrants économiques est une folie. A moins d’accepter d’être submergés un jour. Et les « M and M », Macron et Merkel font fausse route.

Ceux là sont sympathique !

Dans l’assistance, l’un de nos amis, toujours espiègle, demande qu’on lui passe un micro et il pose la question suivante : « avec qui, pourrions nous nous allier pour aller aux Européennes ».

La réponse est déjà dans la question ! Frank Proust, avec un œil complice, lui répond. « Il vaut mieux être seuls que mal accompagnés » dit il. Vifs applaudissement dans la salle. Frank Proust explique, s’il en était besoin, que le Président Macron, sans troupes, sans convictions, voudrait bien faire une OPA sur notre Droite pour en tirer les marrons du feu.. A nous de ne pas céder au chant des sirènes. Et puis….. nous avons toujours envoyés des députés assidus, travailleurs, compétents dans cette assemblée de Bruxelles. Du temps du RPR, de l’UMP, et avec Les Républicains.

Frank Proust va d’ailleurs dédicacer, ce soir, son livre sur l’Europe. Passionnant.

Un livre intitulé : « L’Europe, l’apprendre ou la laisser ». Préfacé par Nicolas Sarkozy

Mais on a une pensée pour notre amie Michèle Alliot-Marie, dont on nous parlait encore, lorsque nous étions cet été à Saint Jean de Luz. On se souvient qu’on avait fait pour elle une campagne « dissidente » mais musclée lors de l’élection interne de 1999 où elle avait pris la tête du R.P.R. face au candidat auto-proclamé : un certain Jean-Paul Delevoye, devenu Macronien !  Les militants sont généralement des gens intelligents ! Et on n’oublie pas notre amie Maïté Sanchez Schmidt qui avait tant mouillé la chemise pour notre candidat François Fillon en 2017. Une battante !  Dont on aimerait avoir davantage de nouvelles. Mais on ne colle peut être pas notre oreille à la bonne porte. On est comme ça chez les Républicains. Fidèles à nos idées. Fidèles en affection !

Et puis on se retrouve au buffet avec un verre de rosé à la main. Du bon. Mais un seul. « Attention à la patrouille ! »  Et puis il y a trop d’accidents de la route dans notre département. On discute de tout et de rien avec des amis que l’on a pas vu depuis belle lurette. On regrette tous que nos rangs aient fondus. Mais ceux qui restent perchés solidement sur notre rocher ont des convictions bien ancrées. Et sont capables de rallier certains de ceux qui sont allés chez Macron, attirés comme des éphémères, la nuit en été, par les lumières des projecteurs. Et il y a pas mal de jeunes, comme cette charmante demoiselle, qui nous expliquait ce soir, n’être adhérente que depuis 18 mois, et nous disait n’être pas prête à déserter.

Et puis chez Les Républicains, entre militants, on parle sans langue de bois. Et chez Blog-Cabestany on a horreur d’enjoliver les choses et de passer la pommade. Et devant le buffet, nombreux de nos amis que nous interrogions de façon peut être un peu abrupte, nous avouaient qu’ils trouvaient que le personnage de Laurent Wauquiez était « clivant ». Qu’il n’aurait jamais du aller répéter ce rôle de « Pagliaccio » devant ces étudiants à Lyon. Qu’il n’avait pas toujours la manière.

Mais lorsqu’on parle de ses idées, de son discours, c’est à l’unanimité que tous sont en accord avec lui. Si le « fond » est là et si ce n’est qu’une question de « forme », il devrait savoir quoi faire et y remédier ! Et nous le suivons. Et nous irons voter pour nos candidats »Les Républicains » aux prochaines élections Européennes. On voudrait déjà y être !

-o-

Colette Appert avec François Lietta. Avec Marie Christine, une fidèle Cabestanyenque.

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

Si d’aventures, quelqu’un veut reprendre tout ou partie de notre article, y prélever des photos, il a notre bénédiction. Et que personne ne fasse la confusion. Nous ne faisons pas partie de la communication officielle des Républicains. Nous sommes un Blog politique qui roule pour la Droite Républicaine mais restons indépendants et responsables des écrits qui n’engagent que nous mêmes et pas nos élus. Et au sein de notre rédaction pluraliste, c’est un simple militant de base qui aura écrit ce texte. Et qui l’assume ! Et nous le soutenons sans réserves.

Et bon week-end !

Pour la Liberté d’expression !

Colette Appert communique à Cabestany !

6 septembre 2018

 

 

Rubriques « Cabestany d’abord » et « Nous, c’est Cabestany »

Colette Appert dit :

Mes conseillers municipaux Phil Gleizes, Nadia Ferhani, Martine Asensio et moi même souhaitons une bonne rentrée à TOUS les Cabestanyenques et Cabestanyencs.

Colette sur sa page Facebook écrit :

https://fr-fr.facebook.com/colette.appertsaris

Et dans le dernier numéro du Cabes’infos, on retrouvera la Tribune de l’Opposition : cliquez sur le texte si vous avez besoin de l’agrandir

Blog-Cabestany écrit :

Avec Colette, avec ses conseillers, ses co-listiers, les militants de la Droite Municipale, nous aurons discuté cet été à plusieurs reprises des dossiers municipaux en cours, de ceux qui seront abordés lors des prochains conseils. On en reparlera très bientôt ……

On aura eu également des contacts avec l’association Trait-d’Union-Cabestany qui se sera rapprochée de plusieurs associations en France traitant d’écologie. Des militants associatifs qui ne se tiennent pas pour autant éloignés des problèmes de notre ville et de ses habitants. Mais qui découvrent, jour après jour, avec quelle hypocrisie on maintient le citoyen dans l’ignorance en matière d’environnement. De cela aussi, on reparlera très vite. Mais leur connaissance du sujet nous sera plus qu’utile !

Nous mêmes, qui avons pris quelques vacances, aurons trouvé du temps pour prendre contact avec des « politiques » à parfois des centaines de kilomètres de chez nous. Avec des élus ou ex-élus, des politologues, journalistes, blogueurs dont certains n’ont découvert l’existence de notre Blog que récemment, ou parce que nous les avons interpellés. Pas grave. Nous avons obtenu plusieurs autorisations pour reprendre tout ou partie de leurs écrits car sans leur accord on ne joue pas à ce jeu là.  Et nous avons échangé bien des idées et allons continuer à le faire.

Et nous avons définitivement compris que ce n’est pas sur TF1, FR2, BFM ou autres, pas plus que dans certains journaux que nous lisons tous les jours,  qu’il faut aller chercher l’info, la vraie, pour comprendre le monde qui nous entoure. A l’avenir, on parlera sans doute bien moins des sujets d’actualités du moment. Et on écrira peut être moins. Quel intérêt de se focaliser sur le prélèvement à la source dont tout le monde parle ? En savoir plus sur le « copain » de Macron qui, par dérision, est surnommé « M. Irréprochable », qui fait l’objet d’une plainte d’Anticor en date du 8 novembre 2017, et qui brigue la Présidence de l’Assemblée, nous parait plus susceptible d’intéresser nos lecteurs et d’oeuvrer pour la Démocratie. http://www.anticor.org/2017/11/09/affaire-ferrand-anticor-depose-une-plainte-avec-constitution-de-partie-civile/

On sera donc moins « politiquement correct ». Mais on n’aura aucune hésitation pour mettre les « pieds dans le plat » lorsqu’on le jugera nécessaire. En reprenant les écrits, les articles de certains qui dérangent mais à qui il faut donner une tribune pour les aider à s’exprimer, n’ayant pas, comme nous, la chance d’avoir des webmasters qui se décarcassent….. bénévolement…  pour qu’on soit même lu – parfois –  hors de France.   Entre la communication de ce pouvoir en place, et les réalités….. quel gouffre ! Mais pour paraphraser un ministre qui vient de démissionner : « arrêtons de nous mentir à nous mêmes !!!! »

Et puis, on n’oublie pas que la plupart du temps ce n’est pas nous qui faisons ce Blog mais VOUS, les lecteurs qui nous écrivez avec assiduité, discutez avec nous de tous les sujets. Que vous soyez ou non d’accord avec nous. C’est la « Liberté d’Expression ». La ligne éditoriale de ce Blog : c’est la vôtre ! Et pourtant il arrive que l’on se demande encore si on vous donne – suffisamment – la parole. On essaiera de faire toujours mieux !

On aurait encore beaucoup de choses à dire ! On les dira plus tard. C’est avec accablement, amertume, angoisse mais également de la colère qu’on aura écouté le Président de la République, ce matin, nous expliquer qu’il faisait des réformes pour que certains en aient « un peu plus dans leur poche ». Quel cynisme, quelle effronterie. Parce que ce qu’il prétend donner à d’autres, et le fera t’il, il le pique dans la poche des retraités. Vraiment, quel bel exemple de gouvernance de la France et d’une politique intelligente !!!  « Donnes moi ta montre, j’te donnerai l’heure ! »

Ô rage ! ô désespoir ! ô vieillesse ennemie ! N’ai-je donc tant vécu que pour cette infamie ?