Archive for the ‘Nos lecteurs sont en colère’ Category

« Pourquoi Macron a t’il autant de mépris, pour ne pas dire de haine, vis à vis des pieds-noirs » écrit Maurice à Blog-Cabestany

14 septembre 2018

Image envoyée par l’un de nos internautes accompagnant son mail

L’Édito de Blog-Cabestany le jeudi 13 septembre 2018 à minuit. A une heure où l’on irait bien dormir !

Vous êtes quelques uns ce soir jeudi à nous interpeller. A presque minuit pour certains d’entre vous.  Des pieds noirs semblent ils. Furieux, déboussolés, par certains propos qu’aurait tenu  Macron sur la guerre d’Algérie ou du moins ses tenants et ses aboutissants.

A midi, nous avons écouté le discours du Président sur la pauvreté. Un plan qui vous laisse bien perplexes. On va prendre aux pauvres pour donner à plus pauvres qu’eux, selon ce que vous avez compris. Nous on a rien compris du tout après une heure et demie de bla-bla. 

Mais nous n’avons pas suivi le reste de l’actualité, et donc pas l’affaire sur laquelle nos amis nous écrivent. Et leurs mails en cette soirée nous prennent un peu de court. On n’est même pas certain de comprendre de quoi il retourne. Lorsqu’on a pas connu soi même les événements algériens il y a cinquante ans,  et que l’on est pas historien, prendre position et donner son avis serait simplement de la prétention arrogante.

Mais la position de Blog-Cabestany est limpide : c’est aux historiens de nous dire l’Histoire et pas à ce petit Monsieur Macron d’arranger les choses à sa sauce, se livrer à une bien basse et mesquine récupération politicienne, de bidouiller la vérité, et de réécrire l’Histoire à sa façon pour ses seuls intérêts électoraux en considérant que la politique extérieure est plus importante que ce qui préoccupe la vie au quotidien de nos concitoyens.

Bien sur, et Macron ne s’en cache pas, les pieds noirs auront disparus avant lui. Et une certaine population issue de l’immigration est plus nombreuse que nos amis pieds noirs si on se place en matière de nombre de votants. Et pour lui, le principal n’est il pas de récupérer des électeurs quelle que soit la manière. Sans vergogne.

Cela ressemble bien en effet à du mépris pour une partie de ces Français qui ont souffert et pour lesquels nous avons une affection toute particulière. Après les vieux, voudrait il aussi euthanasier les pieds noirs ?

Est ce bien le moment de raviver les douleurs, les tensions, de jouer les provocateurs. On connaît les positions du Président Macron, dont décidément nous ne sommes pas prêts de reconnaître la légitimité comme chef de TOUS les Français, plus diviseur que rassembleur, surtout lorsqu’il déclare que « la colonisation était un crime contre l’humanité ». Et même si cela avait été, quand certains portent des jugements hasardeux et hâtifs pour des mauvaises raisons d’idéologie, est ce à lui de chercher à opposer les français les uns contre les autres. Faire de la repentance de façon ignoble. Se flageller.

Mais comment ose t’il s’arroger le droit de parler au nom de la France et des Français et d’en insulter d’ailleurs une partie. Qu’il parle pour lui s’il le veut. Mais qu’il ne nous entraine pas dans ses délires furieux.

A vous lire, nous comprenons le mépris, voir la haine qu’on peut éprouver – en retour – pour ce Président et sa mentalité malsaine !  dites vous encore.

Nous assurons la communauté pieds-noirs de toute notre amitié.

Que dire de plus ce soir ? On fera le point lorsqu’on en saura nous même plus sur ce qui vous met tant en colère. Et on demandera plutôt à des historiens de nous expliquer ce que nous sommes prêts à entendre quelle que soit la vérité.  Mais voilà encore ce Président irresponsable en train de créer une nouvelle fracture entre citoyens.

Bon week end

Tags : « Nous assurons la communauté pied-noir de toute notre amitié »

 

« La Macronie me dégoutte de plus en plus chaque jour, et voilà qu’elle met au perchoir « Monsieur irréprochable », écrit Josyane !

13 septembre 2018

« c’est vous qui le dites »

On va finir par vous donner les clefs de ce Blog, tant vous nous envoyez des images, des vidéos, des textes qu’il ne nous reste plus qu’à insérer sans trop se fatiguer. Cool !

Les retraités ne décolèrent pas, vous êtes une majorité à dire que vous auriez mieux fait de réélire le Président Hollande (qui ne se représentait pas ?!). Mais qui les cheveux mouillés, sous la pluie, vous apparaissait de façon plus sympathique que cet arrogant qui ne sait rien faire d’autre que de piquer dans la poche des vieux.

Quant à cet autre internaute, il nous explique en se basant sur son expérience de patient  durant six ans d’une « psychanalyse Lacanienne », (on avoue ne pas trop savoir ce que c’est)  que la haine des vieux de notre Président démarre tôt le matin dès qu’il voit apparaitre sa compagne au petit déjeuner !?  On lui laisse la responsabilité de propos, que malgré une insistance un peu lourdingue, on ne mettra surement pas en ligne. Mais si c’est vrai, nous sommes dans de beaux draps et nous aussi on va devoir aller consulter !

Mais qui nous empêcherait de mettre en ligne ce dessin humoristique ? Courtoisie du journal « Marianne ».

Et puis l’élection de « Monsieur Irréprochable » à la Présidence de l’Assemblée vous met en colère. Vous n’aimeriez pas, semble t’il, être affublé de ce surnom, par lequel, les autres parlementaires mais même une partie de ceux de son camp le désigneraient par un réflexe de dérision plutôt moqueuse. Par derrière. Par devant ils auront voté pour lui. Enfin seulement les 2/3 des députés « en marche ». A la place du nouveau Président j’aurais honte. Lui s’en bat les ……  Et un tiers des députés Macroniens seront privés de dessert ! Quant il y avait l’occasion de mettre une femme au perchoir. Minable !  Et ceux qui ont voté en se pinçant le nez l’auront fait uniquement pour plaire à ce Président de la République, qui parait « bien propre sur lui », mais aurait une inclinaison à ne s’entourer que de personnages qui aiment à franchir la ligne jaune, « bad boys », frimeurs, baltringues, arrogant qui au lieu de s’écraser méprise les sénateurs. Comme c’est pitoyable. Mais ils ont leur modèle en notre Président et cherchent à le copier par mimétisme. Un Président qui se prend pour « Borin des Rois », redresseur de torts,  et prend aux pauvres pour donner aux riches. Affligeant !  « C’est vous qui le dites »

Quant à la médiocrité de nos dirigeants elle est incommensurable, comme l’atteste le graphique ci-dessous qui démontre que nous sommes la lanterne rouge de l’Europe, en matière d’inflation, ou de croissance. Quand le chômage ne régresse pas. Quand les vieux s’appauvrissent. Quant les réformes consistent à aller prendre dans la poche des gens qui en ont le moins. Quelle tristesse !

Une de nos lectrices, retraitée, veuve,  qui réside à Saleilles et ne survit – difficilement – que grâce à une bien modeste  pension de réversion que Macron a déjà dans le collimateur, nous explique :

« qu’on taxe les téléphones portables fabriqués au bout du monde, je m’en fous, ou les ordinateurs. Et je « roule à pied » car je n’ai pas les moyens d’avoir une voiture, et même pas le permis.  Est ce moi qui crée le déficit de la balance commerciale en France ? Sauf peut être en prenant le générique de mon médicament pour le coeur qui est maintenant fabriqué en Inde. Et qui ne me parait pas être aussi efficace que l’ancien.  Mais tout ça est il de ma faute ? Sur quoi vais je devoir maintenant faire des économies pour survivre ? Heureusement, à l’entrée de Saleilles, il se construit un nouveau grand magasin de « produits de luxe » [LIDL?, surement de l’humour] dans lequel Macron doit avoir des actions. On y vend le ………. que je mets dans la gamelle du chien. Je vais surement y acheter une deuxième gamelle. Pour moi ! Et partager sa pâtée. A moins qu’il ne me reste comme unique solution de devoir faire piquer ma pauvre bête. Mais n’en parlez pas à Macron. S’il trouvait le moyen de nous faire aussi euthanasier, nous les vieux ! 

Et comme dit cette autre fidèle internaute, qui pense que si le dénommé Benalla a pris des cours de droit, ça devait être « des cours du soir, et yavait pas de lumière ! ». On pourra conclure, dit elle,  par cette chanson de Claude François :

« Ben alla maison, y a le printemps qui chante »

Vous êtes vraiment infatigables !

 

 

La page de nos lecteurs : nous sommes le 11 septembre !

11 septembre 2018

For ever ! We’ll never forget.

-o-

et sur l’écologie, le bétonnage, l’un de nos lecteurs nous envoie ce petit poème :

Au milieu des prairies où frémissaient des fleurs,

Le béton a coulé, des murs se sont bâtis.

Sous un ombrage vert où suintaient les pleurs

D’un limpide ruisseau s’est creusé un égout.

Du fond de la vallée, jadis abandonnée,

Le berger et son chien se sauvent de dégoût

Devant le crachin gris qu’année après année

Jettent les cheminées d’une usine chimique.

La fine cendre ensevelit la feuille et l’herbe,

Détruit plus sûrement qu’une bombe atomique,

Transforme la montagne en territoire imberbe.

« NO COMMENT »

Nos barrages hydrauliques bientôt bradés par la Macronie ! René nous écrit : « l’écolo git ».

10 septembre 2018

Georges L Zeter écrit sur AgoraVox :

«  Pendant 10 ans, la commission européenne a voulu que la France privatise ses principaux barrages et les vende à des compagnies privées. D’ici 2022, les 150 principaux barrages (de plus de 20 mètres de haut) seront vendus à la découpe.  6 pays sont en lice pour cette grande braderie, qui verra la France encore une fois de plus perdre de son indépendance, cette fois-ci, énergétique. »

« En plus hier, depuis le Luxembourg et c’est devenu une habitude de faire des annonces importantes de l’étranger, Macron par un tweet, écrit : « Nous allons fermer toutes les centrales thermiques en France. On sera le premier pays à le faire. Ma priorité : une écologie de l’action pour tenir nos engagements »  Comme on aurait dit dans l’autre siècle « d’un trait de crayon ». Le thermique, c’est 5% de l’électricité produite qui disparaîtrait. (Quand les barrages représentent 12 % de la production). Les centrales électriques thermiques dites « à flamme », sont surtout là pour compenser aux heures de pointes :  ça s’appelle « le lissage ». Quant à « l’écologie de l’action » !? »

Georges L Zeter écrit encore : « Quel est le but non avoué de Macron concernant la production d’énergie en France et donc de son indépendance comme entité nationale ? Car, cet homme est à la croisée de vente, ou de fermetures d’usines et ce depuis des années en ce qui concerne la production d’électricité, surtout non atomique. Quels sont les buts non avoués de se « débarrasser » des barrages, fermer les centrales thermiques, mettre des bâtons dans les roues à la production d’électricité propre telle les centrales hydroliennes, ou la fin de la production nationale de panneaux solaires au profit des chinois. »

« Acté dès l’automne 2014 par Emmanuel Macron alors tout récent ministre de l’économie. Au nom du gouvernement PS, il valide la vente de la branche énergie d’Alstom à l’américain General Electric. Tout y passe : turbines, réseaux, énergies renouvelables notamment marines où Alstom excelle, et même les éléments nécessaires aux sous-marins nucléaires français. Officiellement, l’État a défendu les intérêts nationaux en créant des « coentreprises » entre Alstom et General Electric et en obtenant des promesses de garanties de l’emploi… Et on sait ce qu’il en est advenues de ces promesses et des SES promesses…… »

Cet article a une suite, trop longue pour être insérée dans notre blog, et puis on ne va pas copier coller ce que vous pouvez lire sur le site original. Alors pour lire la suite suivez le lien ci-dessous :

https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/braderie-de-150-barrages-la-france-207456?utm_source=feedburner&utm_medium=feed&utm_campaign=Feed%3A+agoravox%2FgEOF+%28AgoraVox+-+le+journal+citoyen%29

L’un de nos consultants explique à Blog-Cabestany :

Non seulement la France est le seul pays dont l’Europe demande la privatisation des barrages mais en plus les chinois pourront répondre à l’appel d’offre alors qu’on imagine sans peine que demain EDF ne pourrait acheter un barrage en Chine. Des barrages dont par la suite EDF n’aura plus le droit de moduler la production. Devant payer aux propriétaires toute l’électricité fabriquée, qu’elle en ait ou non besoin. Et si notre facture augmente on nous dira que c’est à cause de ces méchants investisseurs qui ne pensent qu’au fric. Mais fallait il leur vendre ? Tout comme on parle de ces requins qui font payer les péages sur les autoroutes. Après qu’on leur a quasiment données ces mêmes autoroutes.  Et comme les taxes aéroportuaires de Roissy sont exorbitantes pour les compagnies aériennes, et surtout Air France le principal utilisateur, on va vendre l’aéroport au privé. Et après ce sera moins cher ???

Ce ne sont pas les idées politiques de l’auteur de cet article qui nous importent, mais le fait qu’on s’apprête à brader nos barrages… ou le reste ! Des barrages qui ne servent d’ailleurs pas tous à produire de l’électricité comme on pourrait rapidement faire la confusion. Mais, quel que soit leur usage, tous provoquent l’inquiétude de ceux de nos concitoyens qui habitent en aval de l’un de ces barrages. Des Français qui étaient déjà inquiets de ce qui pourrait arriver si on entretient ces édifices comme on le fait – mal – pour notre réseau ferré. L’un deux écrit : « prendriez vous encore le TGV si vous saviez  qu’on a vendu les voies sur lesquelles votre train roule à des financiers étrangers qui n’y connaissent rien et n’ont pour objectif qu’une rentabilité à très court terme ? »

Mais il y a pire. Ce sont des millions de mètres cubes qui sont fournis aux collectivités territoriales pour l’eau potable, l’irrigation. Et c’est bien plus que les barrages eux mêmes que l’on va vendre. C’est l’EAU, une ressource soi disant appartenant à tous mais qui sera aliénée par des intérêts privés !

« c’est vous qui le dites »

 

Le pharaon « Glyphosaton 1er » met K.O. « Ushuaïa » ! écrit un internaute à Blog-Cabestany

28 août 2018

SANS COMMENTAIRES

 

Le Pharaon Emmanuel GLYPHOSATON 1er

« Trait-d’Union-Cabestany » et « Blog-Cabestany » sur la même longueur d’onde face aux décisions imbéciles et destructrices de l’Europe contre notre environnement !

27 août 2018

Citoyens d’Europe ! qui ne semblent pas concernés par leur avenir.

xxxxxxxxxxxxx

Votre Association « Trait-d’Union-Cabestany » et « Blog-Cabestany » sur la même longueur d’onde face aux décisions imbéciles,  agressives et destructrices de l’Europe contre notre environnement ! Pas le même combat diriez vous entre une association citoyenne et un Blog qui s’assume être politique ! Vous auriez raison, et c’est parfaitement bien comme cela de ne pas mélanger les genres. Mais parfois……

Dans huit mois auront lieu les Élections Européennes. Des élections qui d’habitude passent relativement inaperçues. Avec un maximum d’abstention. Dont les candidats sont choisis on ne sait vraiment comment. Des élections dont certains disent que cela pourrait être un référendum anti-Macron.

Cela sera t’il une raison pour voter pour des candidats extrémistes, ou populistes comme ceux qui ont pris le pouvoir – démocratiquement – en Italie. Parce que lorsque le citoyen en arrive à penser qu’on se moque de lui, il n’a plus comme seule ressource pour s’exprimer que de mettre un bulletin dans l’urne qui traduit son mécontentement. Quitte à en payer le terrible prix par la suite.

Mais nos élites, nos dirigeants ne font ils pas tout ce qu’ils peuvent pour pousser le citoyen à bout !!!

L’Europe, que nous ne voulons pas voir éclater ne fait t’elle pas tout ce qu’elle peut pour dégouter ce citoyen. Les Anglais sont ils vraiment fautifs pour avoir voter le Brexit ? Ne serait ce pas les conséquences d’une Europe qui a perdu la tête ? Combien de Français, d’Italiens, ne sont ils pas tentés de sortir de l’Europe. Ce qui serait une grave erreur. Jamais, nous, nous ne voterons pour des populistes.

Mais l’Europe se comporte d’une façon imbécile et suicidaire. La preuve en est la décision prise début aout d’autoriser, pour dix ans, l’importation de cinq O.G.M. Dont quatre de maïs, destinés à l’alimentation animale – ou HUMAINE – dans l’Union Européenne. Jusqu’à l’Autorité Européenne de Sécurité des Aliments (E.F.S.A.) qui a émis un avis favorable à ces autorisations. Avec l’assentiment de notre Ministre de l’Agriculture qui fait tout de Travert. Quant à  Nicolas Hulot était il allé ramasser des moules ?

(source officielle) La Commission a ainsi donné son feu vert au maïs génétiquement modifié produit par Monsanto MON 87427 x MON 89034 x NK603 tolérant à la substance herbicide controversée glyphosate accusée d’être cancérigène. Auquel s’ajoute le maïs 1507 × 59122 × MON 810 × NK603 du groupe américain Pioneer également tolérant au glyphosate ainsi qu’aux herbicides à base de glufosinate d’ammonium, substance classée reprotoxique présumée. La Commission a également renouvelé l’autorisation de mise sur le marché de deux autres maïs OGM : le maïs GA21 de Syngenta également tolérant au glyphosate et le maïs 59122 de Pioneer et Dow Agrosciences tolérant aux herbicides à base de glufosinate ammonium. Elle a également renouvelé l’autorisation de la betterave sucrière génétiquement modifiée H7-1 de Monsanto et de l’Allemand KWS aussi tolérante au glyphosate.

Ceux qui dirigent l’Europe à Bruxelles sont ils corrompus, imbéciles, incompétents, suicidaires, ripoux, laxistes, ou tout à fois ? Font ils exprès de scier la branche sur laquelle ils sont installés. Et nous avec !

Et cet autre problème. L’un de nos amis, sur place pour des raisons professionnelles, nous en dit plus sur l’arrivée de l’AQUARIUS à Valence il y a quelques semaines avec plus de 600 migrants. Un dimanche. Notre ami ne va pas jusqu’à dire que le jour du dimanche a été choisi exprès, quoique….on serait tenté de le croire !  Un dimanche où les fonctionnaires des services de l’administration sont de repos. Et puis des fonctionnaires auxquels on aurait oublié de payer des heures supplémentaires par le passé…  raconte la presse locale.  Ce qui explique qu’on a dit à ces migrants qui ne parlent pas l’espagnol qu’ils devaient sagement attendre patiemment le lundi matin pour qu’on prenne leur identité, leurs empreintes digitales. Et il était mis en place un quadruple cordon de policiers pour empêcher les 200 journalistes de pouvoir demander à ces migrants d’où ils venaient. Des fois que l’un réponde qu’il ne venait pas d’un pays en guerre et qu’il travaillait récemment comme cuistot au Club Méd…

La nuit venue, ces mêmes policiers en grand nombre, avaient du mettre un somnifère dans leur tisane. Le lundi matin, aux aurores, tous les services de l’état Espagnol étaient mobilisés et présents sur le quai. MAIS PLUS LES MIGRANTS, ou juste quelques poignées. Qu’on a certes mis dans des bus, hébergés. Et les autres ? Déjà à Perpignan, ou ailleurs, dans les rues, sans qu’on sache d’où ils viennent et qui ils sont ? Carence, incompétence ou décision volontaire des autorités espagnoles socialos sur ordre de Bruxelles ? Nous, on ne sait qu’en penser. Mais on se dit que si des migrants arrivaient à Sète, cela serait la même chose. On les ferait arriver un dimanche. Mais pas à 11 heures du matin quand les français sont encore au lit, à la messe ou au PMU. On les ferait arriver pour le journal de 20 heures sur TF1. Avant de les laisser filer !

« A BRUXELLES, A L’ÉLYSÉE, LE POISSON POURRIT PAR LA TÊTE » écrit l’un de nos internautes (c’est vous qui le dites)

A quoi joue cette Europe à laquelle nous avons cru, à laquelle nous croyons encore, mais qui fait tout pour nous jeter dans les bras des populistes et dont notre Président de la République semble être le complice ? A moins qu’il n’en soit le « premier de cordée » !

Tout cela ne sent vraiment pas bon.

-o-

POUR QUE LA FRANCE RESTE LA FRANCE !

Tags : « je me soigne, je tiens à ma santé, je reprends du MONSANTO » – « à l’Élysée, le poisson pourrit par la tête » – non aux Populistes – « Blog-Cabestany n’est pas « politiquement correct » – « c’est vous qui le dites » – Pour que la France reste la France –

 

 

« Les Républicains 66″ communiquent ! »

16 août 2018

L’Aquarius: nouvelle démonstration du « en même temps »

Le bateau d’une ONG continue de mettre la pression sur les gouvernements européens en transportant des clandestins vers l’Union Européenne. En affichant sa fermeté, la France avait fait savoir qu’elle n’accueillerait pas le bateau sur son territoire. Or, on apprend que la France va recueillir la moitié des clandestins présents sur le bateau et qu’ils viennent d’être débarqués à Malte.
Nouvelle démonstration du « en même temps » d’Emmanuel Macron qui prône une fermeté de façade avant d’accepter sous la pression d’accueillir la moitié des personnes à bord.
Est-ce désormais une ONG qui décide de la politique migratoire de la France ? On ne peut que le penser ! Il s’agit en tout cas d’une nouvelle démonstration d’un laxisme et d’un Etat faible face à la pression médiatique et aux agitations d’une ONG utilisant un bateau immatriculé à Gibraltar pour les avantages fiscaux liés.
Les passeurs peuvent se frotter les mains, ils récoltent des millions d’euros en exploitant les êtres humains qui croient en l’eldorado européen. Ils savent que la France cède facilement et ils pourront continuer à financer leurs activités mafieuses ou terroristes car la fermeté européenne n’existe pas. L’Aquarius recommencera encore et encore à vouloir mettre à genou nos gouvernants.
Le chef de l’État est donc faible face à ses propres décisions qu’il renie rapidement.
Pour les Républicains, le bateau n’avait pas vocation à rejoindre l’Europe mais de retourner vers un port sécurisé du continent Africain.
LES RÉPUBLICAINS 66
https://lesrepublicains66.net/2018/08/15/laquarius-nouvelle-demonstration-du-en-meme-temps/
Rubriques : « Les Républicains 66 » – NO COMMENT –

« C’était en février 2015 : à l’Assemblée, il s’agissait de contrer une loi Macron. Le Front de Gauche avait voté la censure de la Droite contre le gouvernement »

2 août 2018

Dans la rubrique : « sans commentaires »

C’était en Février 2015. Il s’agissait d’une loi « Macron ». Le Front de Gauche avait soutenu une motion de censure déposée par la Droite. Déjà on s’opposait aux délires d’un ministre dénommé Macron. A part le P.S. qui le trouvait…. GENIAL ! Tous s’en méfiaient comme de la peste. Tout cela n’aura donc servi à rien ! Hélas ! 

En 2017, personne ne voulait voir la candidate du F.N. gagner les présidentielles. Fallait il pour autant voter pour le président actuel en disant qu’il n’y avait pas d’autre choix ? Mais là n’est pas le pire. Le pire est d’avoir élu aux législatives des inconnus pour la seule raison qu’ils se présentaient sous l’étiquette de « La République en Marche ». Des individus s’installant dans l’Assemblée sans même savoir en quoi leur mission consistait. Des députés « godillots » tellement à côté de la plaque qu’ils sont bien capables de voter la réforme constitutionnelle qui ferait de l’assemblée une simple chambre d’enregistrement des décisions présidentielles. Ceux qui ont porté ces députés à l’Assemblée ont une lourde responsabilité. Ce sont eux, les coupables !

Suivre le lien pour vous retrouver en 2015 :

https://www.rtl.fr/actu/politique/l-assemblee-nationale-rejette-la-motion-de-censure-adoptant-une-nouvelle-fois-la-loi-macron-7778793376

L’Assemblée nationale rejette la motion de censure, adoptant une nouvelle fois la loi Macron

L’Assemblée a rejeté sans surprise jeudi la motion de censure de la droite après le nouveau recours par Manuel Valls à l’article 49.3 de la Constitution, adoptant du même coup en nouvelle lecture le projet de loi Macron.

Est il besoin de faire des commentaires ?

Tags : « no comment »

Où chercher du « copinage malsain ? sinon entre le Président et son garde du corps, écrivez vous à Blog-Cabestany !

27 juillet 2018

Courtoisie du Canard Enchainé

L’ÉDITO D’ALICIA

Vous êtes quelques uns à nous avoir envoyé un mail pour nous remercier d’avoir mis en ligne le rapport CAP 22. L’un d’entre vous écrit : « Blog-Cabestany sert aussi à informer le citoyen » . Merci pour nous ! En effet, nous faisons ce que nous pouvons et dès que nous le pouvons pour mettre en ligne un document qu’il est difficile de trouver, ou parfois introuvable, à condition que nous puissions nous le procurer. Et on espère que vous avez été nombreux à prendre connaissance de ce rapport même si vous n’êtes pas nombreux à vous être manifestés. Mais, ce ne sont pas des remerciements que l’on attend de vous. Seulement quelques encouragements. Et heureusement que les statistiques de fréquentation – prometteuses –  de notre Blog sont suffisantes pour nous donner le courage de persévérer.

Vous nous demandez comment nous sommes informés avant de rédiger un article. La vérité nous oblige à reconnaitre que nous ne savons pas tout, et la plupart du temps pas grand’ chose, que nous n’avons pas la science infuse, mais que nous nous appuyons sur des réseaux solides que nous nous sommes constitués. A Paris, ou ailleurs, avec des contacts au sein même des États-majors de plusieurs partis politiques, par des relations avec des fonctionnaires et souvent haut-fonctionnaires, des élus, des journalistes, des politologues, des mouvements de citoyens, des associations. Et les informations que nous recevons de façon spontanée. Tout cela nous prend 90% de notre temps. Et nous aurions de quoi écrire dix, vingt, cent articles chaque jour. Mais encore faut il les rédiger. Et pourquoi redire, par narcissisme, ce que vous lisez déjà ailleurs. De préférence, on souhaiterait écrire ce qu’on ne trouve pas ailleurs. Et on privilégie la qualité ou le fond à la quantité.

Et puis il y a vos commentaires, nombreux, dont on tient compte pour la ligne éditoriale de ce Blog. Cette semaine on aura eu droit, pour la plupart des mails reçus, à votre opinion sur cette affaire Benalla sur laquelle on a pas vraiment envie de s’étendre. « Ce qui nous inquiète le plus est le fait de voir que nous avons élu comme Président, un médiocre », dites vous, TOUS, à votre manière et avec vos mots. UNANIMEMENT ! 

Mais il en est ainsi dans la vraie vie de tous les jours. Il peut arriver que les « chefs », dans nos entreprises, nos collectivités, nos organisations, soient  les plus mauvais d’entre nous. Vaniteux, orgueilleux, imbus de leur médiocrité, étouffant sous leur ego. Plus baratineurs, plus menteurs, plus incapables que les autres. Sauf qu’ils nous font sentir tous les jours que ce sont eux qui ont le pouvoir sur nous. Nous pressurant, nous maltraitant parfois, pour que l’on fasse ce qu’ils sont eux mêmes incapables de faire, mais dont ils sauront en tirer pour eux mêmes, le profit. 

Comment peut on trouver, par exemple, ici ou là, dans une collectivité territoriale, un « Ingénieur en Chef », qui chapeaute des Ingénieurs diplômés, quand lui même n’est qu’un « apparatchik » peu qualifié, placé là par clientélisme. On pourrait disserter longuement sur le sujet. Quand je pense à l’affaire Benalla, dont le principal protagoniste aujourd’hui dans Le Monde, relance imbécilement une affaire qui commençait à s’estomper, je pense à mon premier Maitre de stage. Un « Réac » qui répétait à l’envi : « la confiance n’empêche pas le contrôle ». Je n’ai jamais osé lui dire que cette citation était attribuée à Lénine, qui semblait donner sa confiance de façon aveugle avant de fusiller sans aucune restriction.

Lorsqu’il s’agit de l’avenir d’un pays, donner le pouvoir à un inapte, un incompétent, est grave et inquiétant. Mais c’est l’électeur qui l’a voulu !

Et pour conclure sur cette affaire Benalla, ce « copinage malsain » dont on entend parler, n’est il pas tout simplement celui qui existe entre le Président et son garde du corps ? Tout le reste n’étant que littérature. Toutes ces commissions d’enquête étant vaines, politisées, et s’avérant inutiles puisqu’elles n’ont pas le pouvoir d’interroger le principal intéressé.

Et dans cette réforme constitutionnelle à venir, le seul objectif du Président n’est il pas justement de davantage museler, réduire le pouvoir de la Représentation Nationale ?

La France n’est pas la Turquie ! Enfin, pas encore !

J’exagère sans doute ! Mais sur notre planète, du Nord au Sud, et de l’Ouest à l’Est,  en ce début de nouveau siècle, la tentation de tous les dirigeants n’est elle pas de s’octroyer toujours un peu plus de pouvoir ? Par la force ou par les urnes. Dans la violence ou en faisant semblant, fallacieusement,  d’écouter un peuple qu’il méprise profondément.

Dans nos démocraties, si le citoyen se laisse faire, il sera l’artisan de son propre malheur !

Tags : « nous avons élu comme Président, un médiocre » disent nos lecteurs.

Les lecteurs de Blog-Cabestany réagissent, un peu, beaucoup, à la folie !

20 juillet 2018

Oui, Monsieur le Président, avec vous, la République est vraiment « EN MARCHE » !

« c’est vous qui le dites » – « sans commentaires »

Vous pouvez laisser un commentaire en bas de cet article. Mais on en a déjà reçu une quantité que vous ne pouvez imaginer !

« Intifada » à Nantes ! écrivez vous.

6 juillet 2018

Photo d’illustration. Ni la localisation précise à Nantes, ni la date ne sont connues

Chez Blog-Cabestany, le terme d’Intifada nous paraît correspondre parfaitement à la situation.

Chez Blog-Cabestany, on a pas vraiment envie de commenter ces événements Nantais.

L’un de nos amis proches, un retraité, nous écrit : « nos gouvernants sont plus rapides pour venir nous voler l’argent dans nos poches et nous laisser crever dans les EHPAD, que pour assurer l’ordre républicain ». Il ne s’agit pas là de propos prononcés par un extrémiste, proche des idées d’un parti populiste,  mais d’un papy excédé, un homme simple et modéré, qui constate l’incapacité de nos dirigeants à gouverner la France et protéger les gens honnêtes. « Ils nous conduiront par leur laxisme vers des lendemains hasardeux »

A la rédaction, on a pas l’envie de mettre en ligne TOUT ce que vous nous écrivez. Sinon, on ferait passer de braves gens pour des extrémistes ou pire. Ce qu’ils ne sont pas ! Il ne sont que des citoyens modestes, qui payent leurs impôts, qu’on entend guère. Mais ils sont dans une colère « noire » et disent ne plus supporter ce gouvernement de « bras cassés » qui laisse bruler des magasins, des voitures, des commerces en regardant faire et nous joue ensuite les « deux orphelines ».  » Et si les « dégageurs » qui sont au pouvoir étaient mille fois pire que ceux qu’ils ont dégagé » ?

L’un de nos amis à Nantes nous explique qu’à la télé on nous montre moins de 10% des dégradations, destructions. Lorsqu’on est journaliste, s’aventurer avec une caméra est dangereux sur le territoire de la République. Même les pompiers n’osent plus y aller. Et il faudrait en plus gober ces beaux discours de nos politiques qui nous racontent que l’ordre règne partout en France et qu’il n’y a pas de zone de « non-droit ». N’ont t’ils pas une once de dignité ?

Paul écrit : Qui va payer les dégâts sinon le bon citoyen ? Des quartiers où il y a des gens qui se lèvent tôt le matin pour travailler, sont d’honnêtes citoyens dont on laisse bruler les véhicules dont ils ne peuvent se passer. La faute à pas de chance, sans doute, pour Macron. Car on se couche, misérablement, devant une poignée de délinquants. Sur les chaines télé d’infos, on les ferait passer même pour des victimes. Pire, nous culpabiliser ! Cela devient ignoble. Osons reconnaître qu’on laisse le marché souterrain de la vente de stupéfiants proliférer. Le comble de ce qu’on entend à la télé : « On ne va quand même pas installer des caméras de surveillance  » s’entend t’on dire par des élus (de Nantes) qui tiennent plus à leur fauteuil qu’au respect des valeurs Républicaines. C’est nous qu’on pousse à bout !

On l’a dit et on ne va pas le répéter à l’infini. On n’a pas envie de commenter ces événements. D’en rajouter à vos écrits.  Pour les commentaires, rapportez vous à vos médias habituels. Pour la désinformation : même adresse. Mais y a t’il un pilote dans l’avion ? La France des braves gens est elle encore la France ? Dans les mains de ceux qui la laissent être abimée chaque jour un peu plus par des voyous en laissant faire par manque de courage politique. Ou de mépris pour les braves gens ? Mais on en rajoutera pas. Comment dit on déjà : « n’en jetez plus, la cour est pleine ».

Tags : « No comment » – « Sans commentaires »

Les désaccords entre lecteurs de Blog-Cabestany : pas vraiment une polémique !

22 juin 2018

POUR QUE LA FRANCE RESTE LA FRANCE

                                                                                      ou

POUR QUE LA FRANCE RESTE AUX FRANÇAIS

Cliquer sur la photo pour l’agrandir

L’Édito du vendredi !

On a mis en ligne récemment le tract des « Républicains » intitulé « pour que la France reste la France ». Un document que la grande majorité des Français approuve sur le fond. Car loin de ces médias spécialistes de la désinformation, et dont la perversité arriverait  à nous faire douter, un sondage de l’IFOP, les 11 et 12 juin, dit que 63% des Français, toutes opinions confondues, est « d’accord » ou « plutôt d’accord » avec ce tract. Qui emporte 79% des suffrages des sympathisants ou militants de la Droite Républicaine !   On aurait pu le présenter autrement, dit l’un. On aurait pu le rédiger différemment ? dit l’autre. Ce tract a le mérite d’exister et de poser les bonnes questions. Aux citoyens de donner leurs réponses. Et espérons le : les bonnes !

Et que les « viandards » arrêtent de tourner autour de ce document comme des charognes. Si on se laisse culpabiliser par un infime pourcentage de gauchistes même hyperactifs, et qui ne représentent qu’eux mêmes, c’est que la France va encore plus mal qu’on ne le croit.

Lundi, plusieurs rédacteurs de Blog-Cabestany étaient à Port Leucate pour l’inauguration d’une stèle dédiée au Général de Gaulle ET/OU pour voir Nicolas Sarkozy. Un Président qui a eu droit a des applaudissements, des encouragements comme s’il revenait en politique. D’ailleurs plusieurs personnes criaient « Nicolas reviens ». Au début il faisait un geste large du bras semblant dire « vous êtes gentils mais ce n’est pas le sujet ». Puis comme la foule insistait, il finissait par en rire.

Nous avons écrit que dans les spectateurs, lundi, à Port Leucate, certains criaient « Pour que la France reste aux Français ». Avez vous bien entendu ? Nous disent plusieurs lecteurs. Il faudrait savoir. Est que c’est « Pour que la France reste la France » ou est que c’est « Pour que la France reste aux Français ».

On persiste et signe. Lundi c’est la deuxième formule que les spectateurs scandaient.

On a demandé à Alicia (dite « la chipie »), enseignante universitaire de nous expliquer en trois mots la différence. Même en douze mots je ne saurai le faire, dit elle. Mais si vous voulez une dissertation de six pages, je peux vous la faire… pour la rentrée de septembre. On a plus qu’à patienter pour qu’elle nous écrive son devoir de vacances. Sur le sable de la plage de Canet ?

Pour en avoir discuté longuement avec nos lecteurs, ou avec des spectateurs lundi à Port Leucate, vous êtes tous inquiets sur la destruction de la cohésion nationale que pourrait induire le problème des migrants. Et le laxisme de nos dirigeants pourrait bien nous amener au populisme et une situation à l’Italienne. Ces « immigrationnistes enragés » qui nous gouvernent nous entrainent au bord du gouffre.

Notre ami journaliste à Paris, « Électron Libre » nous donne son avis qu’on a envie de partager.

« on a tort de taper sur Angela Merkel. On a tort de lui reprocher l’accueil de ces migrants Syriens venant d’un pays en guerre où leur vie et celle de leur famille étaient menacées. Lorsqu’on voit des images de ces villes syriennes détruites à 90%, on ne peut qu’approuver sa décision. Et sachez que plus des deux tiers de ces migrants syriens sont aujourd’hui rentrés chez eux. Et que ceux qui sont restés en Allemagne, pour le moment, se sont intégrés et travaillent. Des architectes ou ingénieurs syriens vident les poubelles à Francfort et on ne les entend pas se plaindre. Est ce une raison pour accepter ces pseudos migrants africains venant de pays où l’on va passer nos vacances. Compassion ne doit pas se confondre avec imbécillité. Et nous sommes influencés par ces bien pensants de gauche aveuglés par une idéologie dangereuse pour l’unité des Français ».

Vous êtes tous d’accord pour dire que ce problème de migrants « économiques » dont a nul besoin et qui profitent de notre faiblesse, est un danger pour notre démocratie.

Nous ne voulons plus être submergés par cette immigration non voulue, imposée par nos élites, défendue par des élus qui travaillent pour saper un peu plus la France, et qui devraient commencer eux mêmes par ouvrir leurs maisons et leurs appartements pour les accueillir dans leur salon. Et qui n’ont pas à nous les imposer car il s’agit de trahison et de forfaiture.

Arrêtons cette comédie, ne nous laissons plus faire, ne subissons plus cette escroquerie des passeurs dont on peut se demander s’ils ne sont pas en cheville avec les ONG.

Voilà ce que vous aviez à dire cette semaine, et le sujet n’est sans doute pas clos.

Et puis « c’est vous qui le dites ! »

Des caravanes sur Sainte Camille : quasiment une invitation de la mairie à s’y installer ! dit Bastien

30 mai 2018

Photo empruntée à l’Indép

Dans les rubriques « c’est vous qui le dites » et « sans commentaires »

Bastien écrit :

« des caravanes sur Sainte Camille  quasiment une invitation de la mairie à s’y installé ; je fais régulierement du footing sur ce terrain. quand on vois le peu de défenses installé pour empeché de penetrer sur le terrain cela fait longtemps que je pensez qe cela devait arrivé un jour § des petits poteaux en bois à peine enfoncé. des grosses pierres que j’ai deja déplacé avec mes deux jeunes enfants pour les empeché de se blessé avec leur vélo ; maintenant on fais semblant de se lamenté quand ce qui devez arrivé arrive. Je ne fais pas de politique et je ne me souviens pas pourquoi les gens de la droite et les gens de la gauche se disputez sur cette erre des gens du voyage qui est toujours vide. Quon a du payé avec nos impots. Encore des impots foutus en l’air comme le reste. Les élus pleurent quelle indescence. Peut etre ils ont payer un loyer a la mairie en passant par airb-nb »

POSTMASTER : on ne fera aucun commentaire ! Mais il ne vous est nullement interdit de nous écrire ce que vous en pensez !

Le scandale sanitaire continue…… info de dernière minute !

29 mai 2018

Dans le projet de loi présenté à l’Assemblée en ce moment par le Sinistre de l’Agriculture, on ne parle toujours pas, et ce volontairement du Glyphosate…. Et à quoi sert Nicolas Hulot ? écrit Marie.

Dès demain, précipitez vous pour acheter des actions Monsanto, écrit Paul, qui dit à l’Association « Trait-d’Union-Cabestany » : « continuez à nous informer sur les dérives inacceptables de ce gouvernement d’hypocrites  et de sournois dont la spécialité est le double discours, la duplicité, l’enfumage et la trahison !  (c’est vous qui le dites »)

Le Pharaon Emmanuel GLYPHOSATON 1er (montage photo envoyé par l’un de nos lecteurs en colère)

« NO COMMENT »

« Même si je n’étais pas d’accord avec vous……. »

28 mai 2018

« Même si je n’étais pas d’accord avec vous je me battrai jusqu’au bout pour que ayez le droit de le dire »

(et ne dites pas autour de vous que c’est une citation de Voltaire car vous trouverez toujours un pisse-froid pour vous dire qu’on lui attribue à tort ce qu’il n’aurait pas écrit. Mais quelle différence ?)

-o-

  • Nous,  nous ne sommes pas toujours d’accord avec nos lecteurs.
  • et cela ne nous empêche pas de mettre en ligne certains commentaires de nos internautes lorsqu’ils ne sont pas injurieux. Lorsqu’ils ne s’en prennent pas à une personne plutôt qu’à une fonction. Lorsqu’ils respectent la bienséance. Et même s’ils sont truffés de fautes d’orthographe car tel n’est pas un critère rédhibitoire.

Et si seulement, la réciproque était vraie ! Si certains de nos adversaires toléraient que nous ne soyons pas d’accord avec eux. S’ils respectaient la Démocratie. Mais qu’importe …. Vouloir exercer des pressions sur celui qui écrit est la meilleure des façons de le faire sortir de ses gonds et d’arriver au contraire du résultat escompté. C’est ainsi que fonctionne – aussi – Blog-Cabestany ! Qui doit quand même se méfier de certaines provocations  dont la ficelle est tellement grosse !

Notre correspondant et néanmoins ami, à Paris, qui se fait appeler « Électron Libre » et qui travaille pour la rédaction d’un magazine nous a expliqué les pressions que l’hebdomadaire « Le Point » avait reçues. Les violences faites à de braves colleurs d’affiches. L’atteinte intolérable à la « Liberté d’Expression ». Qui a déjà coûté la vie aux journalistes de « Charlie » : un journal qui n’était pas de ceux qu’on se soit jamais précipité pour acheter. Qui a tué notre copain Bernard Maris. Mais notre ami « Électron Libre » nous a cité un nombre édifiant de journalistes turcs à être en prison pour avoir osé faire leur métier. Alors, avant que cela ne nous arrive…… ou pire lorsqu’on reçoit des commentaires anonymes nous conseillant de bien regarder avant de traverser la rue…… (heureusement, on a compté seulement trois voitures, une brouette et une patinette depuis ce matin) !

ci dessous la « une » du magazine « LE POINT » 

« NO COMMENT »