Archive for the ‘« ils relaient nos articles’ Category

A Cabestany, ce soir mardi, la cérémonie des vœux de Monsieur le Maire était encore plus déprimante qu’à l’accoutumée !

7 janvier 2020

Liberté d’expression – Courrier des lecteurs

L’EDITO D’ALICIA POUR BLOG-CABESTANY

Après une journée de boulot harassante, moi, pauvre Alicia, je ne songeais qu’à chausser mes vigatanes, me caler au fond de mon vieux fauteuil avec une couverture sur les genoux. Et déguster une tasse de Earl Gray en écoutant un CD de Paolo Fresu. Mais voilà, Blog-Cabestany comptait sur moi, comme chaque année, pour aller m’exposer aux courants d’air et aller écouter Monsieur le Maire.

Au centre culturel, où j’étais arrivée inutilement avec 30 minutes d’avance, j’y ai entendu les mêmes mots que l’année dernière et les années précédentes. Creux et vide de sens. Ânonnés sur un ton monocorde. Par des gens ne semblant pas y croire eux mêmes. Les mêmes phrases alambiquées, surannées, passéistes, d’une autre époque, qui ne veulent rien dire mais qui ne reflètent surement pas un avenir radieux et l’espérance de vivre mieux demain à Cabestany.

En ce début d’année 2020, Cabestany s’annonce être comme hier, comme avant hier, et comme demain si on garde les mêmes à la Mairie  : une ville « triste et poussive ».

Je rêve d’une ville agréable, avec un centre animé, des petits commerces de proximités ne vous obligeant pas à reprendre la bagnole pour faire ses courses. Une ville avec une âme et un désir d’avenir. Et quand je pense qu’à l’époque l’Agence immobilière m’avait vendu Cabestany comme étant une « ville fleurie » !? Mais avec l’équipe en place tout cela risque d’être encore pour longtemps un simple rêve.

Je rêve de rouler dans des rues qui ne soient pas défoncées par les racines des arbres sous la chaussée. Une ville avec des trottoirs où nos ainés ne se tordent pas les chevilles, et surtout… propres.

Je rêve d’un programme culturel différent de celui – du « réchauffé dont on est saturés » – concocté Place du Colonel Fabien, par les nostalgiques de Jacques Duclos et Maurice Thorez.

Je rêve de pouvoir laisser ma voiture devant chez moi sans qu’elle soit vandalisée, de ne pas songer à mettre des grilles à mes fenêtres pour ne pas être cambriolée comme presque tous mes voisins, de ne pas voir devant ma porte qu’on pourrait y vendre des sachets de « farine » en toute impunité. « Tonton pourquoi tu tousses ? ».

Je rêve que ma petit voisine, une mamie bientôt octogénaire, ne serait plus obligée de faire venir un taxi depuis de la gare de Perpignan pour l’emmener à Medipole.

Et la liste de mes rêves est longue, longue, longue ! mais pas idéaliste si je considère que d’autres communes peuvent le faire. Mais à Cabestany, on ne fait RIEN, et si ça va mal c’est la faute des autres !

On comprend que dans notre pays, mais aussi dans notre ville, l’électeur ne croie plus au politique. Que seulement la moitié des gens se déplace aux urnes. Que le candidat qui est élu – souvent par défaut – ne représente pas grand chose, sinon une idéologie politique odieuse. Et qu’il ne se sente pas lui même investi de la responsabilité d’être à l’écoute de tous les citoyens, mais plutôt de servir son clan.

Il m’arrive de demander à mes collègues de travail qui habitent comme moi Cabestany pourquoi ils sont venus un jour s’installer dans notre ville. C’est comme si je les agressais ! Immanquablement ils commencent par chercher à se justifier de leur choix comme si on allait leur en faire le reproche !? Étrange ! Oui, ils savaient à l’avance que Cabestany était une ville en mort cérébrale. Confinée dans la naphtaline. Dirigée par une équipe de dogmatiques d’une autre époque. Des gens agglutinés sur leur morceau de banquise à la dérive, en mal d’idées novatrices et ne pensant qu’à leur survie politique. Oui, mes collègues le savaient mais vous expliquent  qu’ils ont choisi Cabestany parce « qu’on leur aurait » dit que la fiscalité locale y était moins pesante qu’ailleurs. Sauf qu’au rythme des augmentations qu’on subit chaque année on sera bientôt au même niveau ou pire que les autres. Avec un rapport qualité/prix affligeant. Et que la menace qui consiste à dire que si d’autres prenaient la mairie ils augmenteraient encore davantage les impôts, est une imposture qui ne convainc heureusement plus personne. Du n’importe quoi !

Car il n’y a pas de plage, de bord de mer, de plantations à entretenir à Cabestany. Pas de plan d’eau (sinon Sainte Camille). Pas de camping (sauf encore Sainte Camille). Pas de piscine. Pas de touristes à accueillir, à héberger, à divertir. Pas de Syndicat d’initiative. Dans cette ville qu’on dirait à l’abandon, à part organiser de médiocres festivités, faire perdurer un marché avec au maximum trois commerçants, où passe l’argent ?

Lorsqu’on voit l’état du Mas Guerido abandonné par ses commerces, on se demande pourquoi avoir fait une nouvelle zone commerciale. Mais patientez un peu, avec l’équipe en place, celle ci ressemblera bientôt à l’ancienne.

Alors, ce mardi soir, j’écoutais ce qui ressemblait à une mauvaise pièce de théâtre, mal jouée par des acteurs qui ne croient plus à leur texte. Avec des spectateurs qui n’y croyaient pas davantage et ne s’étaient déplacés que pour boire un coup de « Banga ». Et moi je rêvais d’ALTERNANCE pour notre ville. Mais cette alternance, choisie, mesurée, intelligente ne pourra passer que par l’équipe de Colette Appert.

Et puis je suis partie avant la fin de la cérémonie, comme beaucoup d’autres, et bien plus qu’à l’habitude, quand j’en ai eu marre d’entendre réciter sur un ton de fin du monde, comme une litanie, la liste des subventions que Cabestany n’aura pas et qui font que le Maire serait en droit de se victimiser. Alors que je croyais dans ma candeur qu’un Maire se faisait élire pour gérer au mieux la commune avec les ressources dont il dispose. Mais moi aussi j’ai du mal à finir le mois. Et je ne lance pas un feu d’artifice sur mon balcon ! Et si je pleure qui va m’écouter ? Et il n’est pas obligé de se représenter ! Et puis ce qui m’aura été insupportable plus que tout est cette façon de vouloir nous faire croire qu’à part son parti politique (le Parti Communiste), tous les « autres » (donc nous ?) serions pour que la France ait moins de services publics, moins de fonctionnaires, moins d’infirmières, moins de TOUT. Ce qui est faux s’il y a un seul point commun entre nous c’est bien notre défense du service public, des enseignants, des pompiers ou policiers, de notre système de retraite et des acquis du Comité National de la Résistance dont m’a tant parlé mon père. Pourquoi nous abreuver de cette politique politicienne usée jusqu’à la corde ? Un mépris pour les citoyens qui ne votent pas pour lui. La démonstration qu’il se considère peut être comme  le Maire d’une partie de ses administrés et pas de tous : INTOLERABLE !!!!!

Enfin en sortant sur le parvis, écoutant l’un ou l’autre de mes concitoyens, je me laissais dire qu’il y aurait peut être plusieurs listes aux prochaines municipales de Mars. Parce que Cabestany ne manque pas de « Tartarins aux petits pieds » qui s’imaginent sans doute que le « Lion » qui est à la mairie n’a plus le punch d’antan et qu’il pourrait défaillir à la seule vue de quelque tromblon à tirer dans les coins, quelque hallebarde ou escopette. Parce que certains croient encore que gouverner une ville n’est pas une chose sérieuse. Et qu’on pourrait monter des listes électorales juste en agglutinant autour de soi quelques citoyens animés par une quelconque rancoeur ou d’autres motivations absolument indéchiffrables. Pour se voir déjà dans le fauteuil du Maire sans livrer bataille. Ce n’est pas notre avis. Et à nos yeux une erreur qui risque au contraire de faciliter la réélection du candidat sortant. Mais dans une démocratie chacun est libre de ses actes et peut s’imaginer un avenir comme candidat « Canada Dry »,  même si la stratégie me paraît plutôt calamiteuse.

Oui, je rêve d’un renouveau pour Cabestany, mais n’est ce pas l’objectif d’une élection municipale de faire en sorte que des citoyens qui aspirent à une vie meilleure dans leur ville, aient quelques espérances dans un suffrage municipal ?

Colette Appert c’est la Droite rassemblée mais aussi l’Avenir pour les Cabestanyencs. C’est l’ALTERNANCE. Ne l’oubliez pas le 15 mars. Et bonne année à vous tous qui me lisez. Et j’espère qu’il me reste un tube de Valium pour me remettre de cette soirée.

Alicia

Tags : ALTERNANCE pour Cabestany, Droite Républicaine, Droite rassemblée, Droite sans complexes, Colette Appert, Elections municipales du 15 mars, CabestanyAuCoeur, Démocratie, Liberté d’Expression.

« Et nous, et nous, et nous ? » concernant la taxe d’habitation !

12 octobre 2018

C’est une volée de mails qui arrive chez Blog-Cabestany suite à la parution hier d’un article de notre ami Électron Libre, journaliste à Paris. Électron Libre, qui écrit pour d’autres, en dehors de son travail de préparation de la diffusion de l’information pour une rédaction dont on ne vous dira pas s’il s’agit de radio, de télé, de presse écrite. Sinon, il n’utiliserait pas un « pseudo ». Et si vous critiquez les « pseudos », balayez devant votre porte car trois mails sur quatre que nous recevons le sont sous forme de « pseudos » !

L’article d’hier aura été lu par des Bretons, des Lorrains, des Ardennais, des Catalans, et la liste est sans doute plus longue.

Lorsque certains Cabestanyencs s’en prennent à nous en disant que l’on ne cherche qu’à se livrer uniquement à de basses attaques contre des élus « progressistes », on s’aperçoit combien à Cabestany, il est encore des gens limités intellectuellement, aveuglés par une doctrine d’un autre âge, et une idéologie pernicieuse.

Car rien dans l’article mis en ligne hier ne stigmatisait Cabestany plus particulièrement !

Ce qui ne nous empêchera pas de dire qu’il arrivera un moment où le citoyen sera étranglé par la pression fiscale qu’elle soit locale ou nationale.

Ce qui ne nous empêchera pas de dire, selon des sources bien éclairées, que cette histoire de taxe d’habitation est une manoeuvre d’un pouvoir malhonnête qui veut se défausser de ses responsabilités vers  les collectivités territoriales. Une philosophie de pensée. Donc on n’a encore rien vu pour le moment mais soyons sur nos gardes.

Et pour illustrer notre raisonnement, on vous livre ci-dessous, la liste des communes de + de 10 000. habitants qui en ont profité pour augmenter la pression fiscale. (une liste « sous réserves » d’erreurs ou d’omissions)

Car si on veut rester crédibles, il vaut mieux livrer la vérité qu’elle nous arrange ou non.

  • Maizières-lès-Metz (57) : + 18,02%

  • Vaires-sur-Marne (77) : + 15,02%

  • Etampes (91) : + 12,99%

  • Sassenage (38) : + 11,98%

  • Le Chesnay (78) : + 9,96%

  • Ombrée d’Anjou (49) : + 9,64%

  • Corbeil-Essonne (91) : + 8,52%

  • Saint-Maur-des-Fossés (94) : + 8,50%

  • Lescar (64) : + 8,04%

  • Sceaux (92) : + 6,79%

  • Kingersheim (68) : + 6,03%

  • Saint-Avertin ( 37 ) : + 5,69%

  • Deuil-la-Barre (95) : + 5,02%

  • Haguenau (67) : + 5,02%

  • Bezons (95) : + 5,01%

  • Saint-Avold (57) : + 4,98%

  • Ramonville-Saint-Agne (31) : + 4,48%

  • Vaux-le-Penil (77) : + 4,17%

  • Chantilly (60) : + 4,00%

  • Frontignan (34) : + 3,99%

  • Chennevières-sur-Marne (94) : + 3,86%

  • Morangis (91) : + 3,16%

  • Creutzwald (57) : + 3,05%

  • Elancourt (78) : + 3,02%

  • Garches (92) : + 3,02%

  • Bouguenais (44) : + 3,01%

  • Bully-les-Mines ( 62 ) : + 2,99%

  • Guérande (44) : + 2,99%

  • Taverny (95) : + 2,81%

  • Sanary-sur-mer ( 83 ) : + 2,54%

  • Vierzon (18) : + 2,50%

  • Sannois (95) : + 2,44%

  • Rambouillet (78) : + 2,21%

  • Saint Junien (87) : + 2,06%

  • Argelès-sur-mer (66) : + 2,03%

  • Douarnenez (29) : + 2,02%

  • Vitry-sur-Seine (94) : + 2,00%

  • Carrière-sous-Poissy (78) : + 1,98%

  • Albi (81) : + 1,98%

  • Pontarlier (25) : + 1,98%

  • Aubiere (63) : + 1,97%

  • Domont (95) : + 1,92%

  • Le Relecq-Kerhuon (29) : + 1,91%

  • Beaune (21) : + 1,67%

  • Valenton (94) : + 1,54%

  • Wittenheim (68) : + 1,48%

  • Albert (80) : + 1,47%

  • Saverne (67) : + 1,03%

  • Panazol (87) : + 1,02%

  • Cholet (49) : + 1,02%

  • Gardanne (13) : + 1,01%

  • Chateaubriant (44) : + 1,01%

  • Ambarès-et-Lagrave(33) : + 1,00%

  • Compiègne (60) : + 0,97%

  • Arnouville (95) : + 0,47%

Nos barrages hydrauliques bientôt bradés par la Macronie ! René nous écrit : « l’écolo git ».

10 septembre 2018

Georges L Zeter écrit sur AgoraVox :

«  Pendant 10 ans, la commission européenne a voulu que la France privatise ses principaux barrages et les vende à des compagnies privées. D’ici 2022, les 150 principaux barrages (de plus de 20 mètres de haut) seront vendus à la découpe.  6 pays sont en lice pour cette grande braderie, qui verra la France encore une fois de plus perdre de son indépendance, cette fois-ci, énergétique. »

« En plus hier, depuis le Luxembourg et c’est devenu une habitude de faire des annonces importantes de l’étranger, Macron par un tweet, écrit : « Nous allons fermer toutes les centrales thermiques en France. On sera le premier pays à le faire. Ma priorité : une écologie de l’action pour tenir nos engagements »  Comme on aurait dit dans l’autre siècle « d’un trait de crayon ». Le thermique, c’est 5% de l’électricité produite qui disparaîtrait. (Quand les barrages représentent 12 % de la production). Les centrales électriques thermiques dites « à flamme », sont surtout là pour compenser aux heures de pointes :  ça s’appelle « le lissage ». Quant à « l’écologie de l’action » !? »

Georges L Zeter écrit encore : « Quel est le but non avoué de Macron concernant la production d’énergie en France et donc de son indépendance comme entité nationale ? Car, cet homme est à la croisée de vente, ou de fermetures d’usines et ce depuis des années en ce qui concerne la production d’électricité, surtout non atomique. Quels sont les buts non avoués de se « débarrasser » des barrages, fermer les centrales thermiques, mettre des bâtons dans les roues à la production d’électricité propre telle les centrales hydroliennes, ou la fin de la production nationale de panneaux solaires au profit des chinois. »

« Acté dès l’automne 2014 par Emmanuel Macron alors tout récent ministre de l’économie. Au nom du gouvernement PS, il valide la vente de la branche énergie d’Alstom à l’américain General Electric. Tout y passe : turbines, réseaux, énergies renouvelables notamment marines où Alstom excelle, et même les éléments nécessaires aux sous-marins nucléaires français. Officiellement, l’État a défendu les intérêts nationaux en créant des « coentreprises » entre Alstom et General Electric et en obtenant des promesses de garanties de l’emploi… Et on sait ce qu’il en est advenues de ces promesses et des SES promesses…… »

Cet article a une suite, trop longue pour être insérée dans notre blog, et puis on ne va pas copier coller ce que vous pouvez lire sur le site original. Alors pour lire la suite suivez le lien ci-dessous :

https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/braderie-de-150-barrages-la-france-207456?utm_source=feedburner&utm_medium=feed&utm_campaign=Feed%3A+agoravox%2FgEOF+%28AgoraVox+-+le+journal+citoyen%29

L’un de nos consultants explique à Blog-Cabestany :

Non seulement la France est le seul pays dont l’Europe demande la privatisation des barrages mais en plus les chinois pourront répondre à l’appel d’offre alors qu’on imagine sans peine que demain EDF ne pourrait acheter un barrage en Chine. Des barrages dont par la suite EDF n’aura plus le droit de moduler la production. Devant payer aux propriétaires toute l’électricité fabriquée, qu’elle en ait ou non besoin. Et si notre facture augmente on nous dira que c’est à cause de ces méchants investisseurs qui ne pensent qu’au fric. Mais fallait il leur vendre ? Tout comme on parle de ces requins qui font payer les péages sur les autoroutes. Après qu’on leur a quasiment données ces mêmes autoroutes.  Et comme les taxes aéroportuaires de Roissy sont exorbitantes pour les compagnies aériennes, et surtout Air France le principal utilisateur, on va vendre l’aéroport au privé. Et après ce sera moins cher ???

Ce ne sont pas les idées politiques de l’auteur de cet article qui nous importent, mais le fait qu’on s’apprête à brader nos barrages… ou le reste ! Des barrages qui ne servent d’ailleurs pas tous à produire de l’électricité comme on pourrait rapidement faire la confusion. Mais, quel que soit leur usage, tous provoquent l’inquiétude de ceux de nos concitoyens qui habitent en aval de l’un de ces barrages. Des Français qui étaient déjà inquiets de ce qui pourrait arriver si on entretient ces édifices comme on le fait – mal – pour notre réseau ferré. L’un deux écrit : « prendriez vous encore le TGV si vous saviez  qu’on a vendu les voies sur lesquelles votre train roule à des financiers étrangers qui n’y connaissent rien et n’ont pour objectif qu’une rentabilité à très court terme ? »

Mais il y a pire. Ce sont des millions de mètres cubes qui sont fournis aux collectivités territoriales pour l’eau potable, l’irrigation. Et c’est bien plus que les barrages eux mêmes que l’on va vendre. C’est l’EAU, une ressource soi disant appartenant à tous mais qui sera aliénée par des intérêts privés !

« c’est vous qui le dites »

 

Colette Appert communique à Cabestany !

6 septembre 2018

 

 

Rubriques « Cabestany d’abord » et « Nous, c’est Cabestany »

Colette Appert dit :

Mes conseillers municipaux Phil Gleizes, Nadia Ferhani, Martine Asensio et moi même souhaitons une bonne rentrée à TOUS les Cabestanyenques et Cabestanyencs.

Colette sur sa page Facebook écrit :

https://fr-fr.facebook.com/colette.appertsaris

Et dans le dernier numéro du Cabes’infos, on retrouvera la Tribune de l’Opposition : cliquez sur le texte si vous avez besoin de l’agrandir

Blog-Cabestany écrit :

Avec Colette, avec ses conseillers, ses co-listiers, les militants de la Droite Municipale, nous aurons discuté cet été à plusieurs reprises des dossiers municipaux en cours, de ceux qui seront abordés lors des prochains conseils. On en reparlera très bientôt ……

On aura eu également des contacts avec l’association Trait-d’Union-Cabestany qui se sera rapprochée de plusieurs associations en France traitant d’écologie. Des militants associatifs qui ne se tiennent pas pour autant éloignés des problèmes de notre ville et de ses habitants. Mais qui découvrent, jour après jour, avec quelle hypocrisie on maintient le citoyen dans l’ignorance en matière d’environnement. De cela aussi, on reparlera très vite. Mais leur connaissance du sujet nous sera plus qu’utile !

Nous mêmes, qui avons pris quelques vacances, aurons trouvé du temps pour prendre contact avec des « politiques » à parfois des centaines de kilomètres de chez nous. Avec des élus ou ex-élus, des politologues, journalistes, blogueurs dont certains n’ont découvert l’existence de notre Blog que récemment, ou parce que nous les avons interpellés. Pas grave. Nous avons obtenu plusieurs autorisations pour reprendre tout ou partie de leurs écrits car sans leur accord on ne joue pas à ce jeu là.  Et nous avons échangé bien des idées et allons continuer à le faire.

Et nous avons définitivement compris que ce n’est pas sur TF1, FR2, BFM ou autres, pas plus que dans certains journaux que nous lisons tous les jours,  qu’il faut aller chercher l’info, la vraie, pour comprendre le monde qui nous entoure. A l’avenir, on parlera sans doute bien moins des sujets d’actualités du moment. Et on écrira peut être moins. Quel intérêt de se focaliser sur le prélèvement à la source dont tout le monde parle ? En savoir plus sur le « copain » de Macron qui, par dérision, est surnommé « M. Irréprochable », qui fait l’objet d’une plainte d’Anticor en date du 8 novembre 2017, et qui brigue la Présidence de l’Assemblée, nous parait plus susceptible d’intéresser nos lecteurs et d’oeuvrer pour la Démocratie. http://www.anticor.org/2017/11/09/affaire-ferrand-anticor-depose-une-plainte-avec-constitution-de-partie-civile/

On sera donc moins « politiquement correct ». Mais on n’aura aucune hésitation pour mettre les « pieds dans le plat » lorsqu’on le jugera nécessaire. En reprenant les écrits, les articles de certains qui dérangent mais à qui il faut donner une tribune pour les aider à s’exprimer, n’ayant pas, comme nous, la chance d’avoir des webmasters qui se décarcassent….. bénévolement…  pour qu’on soit même lu – parfois –  hors de France.   Entre la communication de ce pouvoir en place, et les réalités….. quel gouffre ! Mais pour paraphraser un ministre qui vient de démissionner : « arrêtons de nous mentir à nous mêmes !!!! »

Et puis, on n’oublie pas que la plupart du temps ce n’est pas nous qui faisons ce Blog mais VOUS, les lecteurs qui nous écrivez avec assiduité, discutez avec nous de tous les sujets. Que vous soyez ou non d’accord avec nous. C’est la « Liberté d’Expression ». La ligne éditoriale de ce Blog : c’est la vôtre ! Et pourtant il arrive que l’on se demande encore si on vous donne – suffisamment – la parole. On essaiera de faire toujours mieux !

On aurait encore beaucoup de choses à dire ! On les dira plus tard. C’est avec accablement, amertume, angoisse mais également de la colère qu’on aura écouté le Président de la République, ce matin, nous expliquer qu’il faisait des réformes pour que certains en aient « un peu plus dans leur poche ». Quel cynisme, quelle effronterie. Parce que ce qu’il prétend donner à d’autres, et le fera t’il, il le pique dans la poche des retraités. Vraiment, quel bel exemple de gouvernance de la France et d’une politique intelligente !!!  « Donnes moi ta montre, j’te donnerai l’heure ! »

Ô rage ! ô désespoir ! ô vieillesse ennemie ! N’ai-je donc tant vécu que pour cette infamie ?

« plus tu cries, plus tu hurles, plus tu exiges…… » écrit Héraclite sur son Blog. Mais cela se passe en Suède, au nom de l »homogénéité » !!!

3 septembre 2018

« Ils parlent de nous, ils publient nos écrits. Nous publions les leurs »

                         Héraclite, philosophe grec de l’Antiquité

Héraclite sur son Blog, écrit :

Dans une dizaine de jours auront lieu des élections générales en Suède. Vous savez, la Suède, c’est ce pays d’Europe qui, à ce jour, aurait accueilli le plus de ces « nouveaux » migrants depuis 2014. En proportion de sa population, mais même en valeur absolue. Plus que la France depuis 5 ans !  Mais nous on avait pris tellement d’avance depuis 50 ans en matière d’immmigration. La Suède est un pays qui prône, en donneur de leçons, le multiculturalisme. Il y a même un mot en Suédois, imprononçable et sans équivalent en France, mais qu’on pourrait traduire par « homogénéité ». Homogénéité des peuples, des culture si vous n’aviez pas compris ou fait semblant de ne pas vouloir comprendre !

Le Suédois, c’est ce citoyen accueillant qui est prêt à ouvrir sa maison à un migrant. ET IL LE FAIT ! Le fait dormir sur le canapé, ou lui donne la chambre d’un enfant marié, et subvient le temps qu’il faut (ou qu’il le peut)  à tous ses besoins. Jusqu’à installer une parabole pour que le migrant visionne des programmes auxquels le Suédois ne comprend rien. Lui donner de l’argent pour qu’il aie des loisirs et ne s’ennuie pas. Et on trouve dans les magasins de décoration d’intérieur, des objets que le Suédois achète pour que le migrant accueilli se sente presque chez lui. «Homogénéité ».

Bien de ces beaux messieurs de Gauche, en France, sont POUR l’accueil des migrants. De là à lui donner leur lit……. !!!! Comme à droite, on trouve aussi à gauche des hypocrites et des fumistes. Toujours prêts à nous faire la morale. Pour ce qui des actes concrets…..

L’état Suédois, mais il en est d’autres en Europe du Nord, considère que le migrant n’est pas adaptable tant qu’il ne connaît pas parfaitement la langue du pays et ne se sent pas comme chez lui. Le plus urgent est donc de lui donner un appartement. (on a quand même créé des ghettos, comme en France, ce dont se défend le gouvernement Suédois). Le migrant  reçoit une allocation pour vivre plus que correctement. Le temps – parfois plusieurs années – pour qu’il possède la langue Suédoise. « Homogénéité » ! Ensuite, il pourra se mettre…. au chômage : le pourcentage de ces migrants acculturés qui se sont ensuite intégrés dans le monde du travail est selon une statistique officielle d’environ…. 7%. Il est interdit de rigoler. Mais le discours lui aussi officiel est qu’il faudra sans doute attendre la génération suivante.   Le migrant fera venir ses épouses et sa ribambelle de gosses qui n’attendent que cela. Et après on s’étonne qu’il y ait tant de candidats à l’immigration qui rêvent d’Europe. A qui la faute ? Elle est pas belle, la vie…. en Suède ? Sauf pour certains Suédois !

Dans dix jours, on s’attend donc à un raz de marée en Suède pour un certains parti nationaliste, anti immigrationniste, populiste (le vilain mot) qui a pris la dénomination de « Parti des Démocrates ». Raz de marée ? Relativisons. Peut être jusqu’à 20% des voix. Chez nous on en parlerait à peine. En Suède c’est le ciel qui risque de tomber sur la tête des Suédois. Un séisme. Et l’« homogénéité » qui est en danger à cause de mauvais Suédois ? Tout comme en France, en Suède, il y aurait donc de mauvais citoyens ?

Un parti politique que les mouvements de Droite en Suède qualifient d’extrême gauche. Ceux de Gauche d’extrême droite. Chez nous il serait complétement inclassable ! Une sorte de parti des « gaulois laissés pour compte ».  Un brin nationaliste (et populiste) quand même si on veut être de bonne foi.

Sauf que les électeurs de ce parti sorti de nulle part, ralliés depuis peu, indifférents depuis toujours à la politique, sont des citoyens Suédois qui seraient plutôt sous le seuil de pauvreté. Loin des joutes politiciennes et des petits arrangements. Simplement des Suédois qui galèrent et qui sont excédés. Déçus et amers. Qu’on les traite moins bien que des migrants mais c’est ce qui attend aussi les Français. Car il y a des pauvres en Suède comme en France. A qui l’État dit qu’il ne peut pas faire mieux pour eux et s’occuper « en même temps » des migrants. Vous avez dit « en même temps » ?  Le genre de discours que PERSONNE n’oserait tenir en France. Vous imaginez un Président avouant aux gaulois qu’ils sont considérés comme des citoyens de seconde zone ? Chez nous, on préfère faire les poches des vieux sans leur dire pourquoi. Ou plutôt en leur racontant n’importe quelle salade. Et le pire est qu’avec ce Président des Riches, en France, ça risque de « marcher »

Le Suédois finit par être excédé du comportement de ces migrants qui refusent de considérer que la femme est l’égale de l’homme. Qui hurlent pour avoir des menus correspondant à leur religion. Font changer les horaires des piscines et voudraient des bus qui leur soient réservés.  Qui considèrent que la loi de leur Dieu passe avant la loi Suédoise et qu’il faudrait aller jusqu’à modifier certaines lois de cette Suède, leur pays d’accueil pour les mettre en accord avec leur culture. Des migrants qui en veulent toujours plus ! Et dont les exactions font l’essentiel des rares journaux qui osent relater leurs viols, crimes et délits. Une délinquance qui est en augmentation inquiétante dans un pays où elle était auparavant l’une des plus basses d’Europe. Où certains parlaient même de supprimer les prisons. Mais on a du, par exemple,  embaucher des pompiers pour combattre une spécialité française qui s’est exportée en Suède : brûler des voitures. Et des psychologues en masse pour leur permettre d’endurer la terrible cohabitation qu’on leur impose à vivre à côté des Suédois ! (on pourrait peut être faire émigrer les Suédois ?) Et on subodore qu’il pourrait y avoir des migrants qui vendent de la drogue à la jeunesse Suédoise !!! Impensable. Mais si on se met à croire tout ce qu’on dit ! Tout cela se passe en Suède. Faire des comparaisons avec la France serait mal venu.

Une majorité de Suédois, éduquée dans la bien-pensance et la religion protestante estime encore qu’il n’est pas politiquement correct de parler des réalités. Et qu’il est particulièrement inconvenant (accrochez vous) que le citoyen Suédois exprime son mécontentement dans les urnes ! Mais où devrait il le faire quand il ne descend jamais dans la rue ?  Palsambleu, nous en France, serions donc d’irrécupérables Gaulois ? Des Foutraques ?  Quant à l’homogénéité à la Vercingétorix !

Avant de partir de leur pays qui n’est pas, le plus souvent, un pays en guerre, on a fait la leçon à ces migrants. « Plus tu cries, plus tu hurles, plus tu exiges, et plus l’Européen se soumettra devant toi. » Des propos qu’on découvre dans des journaux publiés en Suède. Écrits dans toutes les langues…. sauf le Suédois. Se moquant ironiquement de ces Droits de l’Homme que l’Européen observe comme une religion dans son pays mais qu’on n’appliquera jamais dans le pays d’origine d’où vient le migrant. Où on y brûle peut être les églises et où on y massacre peut être aussi les Chrétiens. Il y a en effet de quoi se foutre de la gueule de ceux qui vous accueillent les bras ouverts !!! On lit encore dans ces torchons que le gouvernement Suédois ne censure pas pour raison de Liberté d’Expression  : « On doit te donner tout ce que tu réclames ! Sinon, tu te sers et tu le prends toi même. Par la force s’il le faut. Il se trouvera toujours une majorité d’imbéciles pour prendre ta défense » !?

La France n’est pas la Suède, me direz vous ! Et je trouve – même si mon avis n’est pas partagé par tous – que dans notre classe politique entrée en décadence,  Jean Luc Mélenchon est l’un de nos hommes politiques les plus sympathiques et les plus crédibles du moment. Sauf qu’on se demande, lorsqu’il parle de son amour pour les migrants, s’il est sincère ou s’il ne voudrait pas juste que le citoyen renverse la table. Un citoyen qu’il veut désormais séduire par son soudain amour pour l’écologie. Mais un discours sacrément crédible.

N’allez quand même pas me raconter que nos élites ne savent pas ce qui se passe en Suède. Mais à part mon épouse, Suédoise qui vit à Paris depuis 50 ans, le citoyen lambda en France ne s’y intéresse pas. Et je parie que les journalistes français ne vous parlerons pas de ces élections en Suède. Sauf que le Français n’est pas comme le Suédois et qu’il risque de nous mettre un jour les fachos au pouvoir si on n’y prend pas garde.

Car cette immigration sans justifications sérieuses et complètement incontrôlée est un fléau, surtout quand beaucoup d’Européens sont assez crédules et stupides pour vouloir faire entrer chez eux ce Cheval de Troie. Pour se donner bonne conscience. Pour de supposées raisons morales de solidarité envers ces migrants quand « en même temps » ces bien-pensants se foutent pas mal de nos vieux qui crèvent dans les hospices. En France l’immigration sauvage ne met en joie que le MEDEF.

Des propos qui vous surprennent dans ma bouche d’anti-libéral qui s’assume ? Non, juste un avertissement sans frais. Avant qu’il ne soit trop tard. Si ce n’est pas déjà trop tard !

Héraclite

(Avis : texte recopié intégralement à la virgule près, sans modification ni retrait ou ajout, comme nous l’avions promis à l’auteur si nous voulions qu’il nous autorise à le reprendre ; nous nous étions également engagés à ne pas le commenter. Dont acte)

-o-o-

POSTMASTER : Le « Blog d’Héraclite » ? On en a trouvé trois sur le Net qui se disputent le nom, la légitimité, l’antériorité. Mais le véritable site de celui qui a écrit ce texte, ami de l’un de nos amis, n’est pas accessible sans abonnement. Des écrits d’une grande vivacité d’esprit. Courageux. Intelligents. Dérangeants pour d’autres.

Un Blog écrit par un intellectuel de gauche, octogénaire, ancien chroniqueur, essayiste, conseiller et proche du Président Mitterrand. Qui n’est plus dans la lumière. Et qui publie sous pseudo. Et qui aurait voté Sarkozy : une erreur dit il.  Blog-Cabestany en train de virer à gauche ? Pas vraiment. Mais pourquoi ne pas publier un texte sous prétexte qu’il ne serait pas « politiquement correct » ? Pour nous il reflète la sincérité de son auteur. Peut être la vérité ? Et un certain pluralisme. Après tout : « c’est vous qui le dites ».

Héraclite ? Le vrai ! Un philosophe grec non conformiste dans l’Antiquité. S’il revenait de nos jours on l’embaucherait tout de suite chez Blog-Cabestany !!!!   καλωσόρισμα