Archive for the ‘« Cabestany d’abord »’ Category

« Jamais vous n’aurez assez de cran pour parler du livre de Jean Vila », écrit cet internaute à Blog-Cabestany !

23 juillet 2019

COURRIER DES LECTEURSà vous de choisir quelle littérature vous convient…. car tous les gouts sont dans la nature !

Blog-Cabestany, en cette canicule estivale, répond à l’un de ses lecteurs. Qui se reconnaitra sans doute. Ce qui serait amusant, dit Alicia, c’est qu’ils soient plusieurs à se reconnaitre et croire qu’on s’adresse à eux !

Cher internaute, voisin, et …. « ami » – car nous ne monnayons pas notre amitié en fonction de présumées considérations politiques –  vous nous agressez. Il n’y a pas d’autres termes !!! Pour nous dire, entre autres, que nous ne sommes que des « dégonflés » qui n’oserons jamais parler du livre de « Mémoires » (!?) que vient de sortir Jean Vila. Une simple provocation de votre part dont vous pourrez vous glorifier, en bombant le torse, et en vous dressant sur vos talonnettes, auprès de votre clan qui se trouve sans ambiguïté du côté de la Mairie. Mais qui n’a peut être pas pour vous la considération et l’admiration que vous imaginez. Même si le complexe de supériorité est semble t’il votre marque de fabrique et celle de vos amis.  Nous, on ne réagit pas de cette manière. On trace notre chemin. Les chiens aboient….. Et trop parler à nos adversaires risquerait de les instruire !

De ce qu’il y a dedans, [dans ce livre], NON, on n’en parlera pas, du moins pas aujourd’hui. Car on ne l’a pas encore lu. Mais vous mêmes, l’avez vous seulement acheté ? S’il vous reste quelques sous après avoir payé vos impôts locaux à Cabestany. Des impôts qui augmentent de façon démesurée et sans raison valable. Mais peut être faites vous partie de ceux qui hurlent que les impôts ne sont pas assez élevés…. parce qu’ils n’en payent pas. Vous voulez des noms ? Comment faites vous pour vous offrir ce smartphone à plus de 1 200. euros qui semble greffé sur votre avant-bras ? Ou mettre des quantités de gaz oil dans votre énorme 4X4 asiatique, puant et bruyant, tout en vous prétendant être un grand écolo ? Parce que vous triez les pots de yaourt ? Et comment assumez vous les mensualités et l’assurance (car on espère qu’elles sont assurées)  des motos de vos enfants qui tournent en rond sans aucun but précis, durant des heures, dans nos rues défoncées. Nous empestent, nous polluent par défi. Font le plus de bruit possible pour se faire remarquer, roulent sur la roue arrière, sans casque et sans pot d’échappement et brulent les « stops ». Achetez leur le livre de Monsieur le Maire qu’ils nous foutent la paix. S’ils savent seulement lire. Ils commencent sérieusement à nous gonfler !

On se permet aussi de douter, contrairement à ce que vous affirmez, que vous seriez « protégé » par la mairie et « intouchable » en raison de vos convictions. Et puis ça pourrait ne pas durer éternellement, en admettant  qu’il puisse y avoir soupçon de vérité !

Mais passer sous silence le livre de Jean Vila,  nous n’en sommes pas encore rendus là.  Même si nous préférons en ce moment la lecture du Prince de Machiavel. Qui nous rapproche davantage de ce qui se passe à Paris en ce moment !

Cher internaute, vous écrivez que « si jamais » nous en parlions, nous serions capables de dénoncer le « dernier coup politique » de Monsieur le Maire ». Un « coup politique » ? C’est vous qui le dites !!! Mais peut être en savez plus que nous sur la manière de fonctionner de vos amis. Et pourquoi donc parler du  » dernier » comme si l’intéressé avait tout donné.  Nous espérons – pour lui – qu’il lui en reste encore un peu sous le pied pour tenir la route dans la campagne qui s’annonce.

  Que cela ne devienne pas notre livre de chevet est autre chose. Et nous ne doutons pas que plusieurs lecteurs de ce Blog ne vont pas tarder à nous dire ce qu’ils en pensent. L’un d’entre vous, qui lui semble l’avoir lu, n’écrit il pas  : « rien que pour avoir pu feuilleter un tel livre, j’aurais regretté de ne pas avoir appris à lire !? » (sic).

Et puis,  il faut bien des livres pour abonder le fond littéraire de notre médiathèque dans laquelle celui qui a la patience de chercher, peut y trouver des trésors. Mais il faut beaucoup chercher ! Et les préposés à cette médiathèque, des gens fort sympathiques et dévoués, sont les premiers à nous confier sur le ton de la confidence – mais on ne le répétera à personne – que si on leur donnait un peu plus de moyens et de liberté dans les acquisitions, quand c’est la Mairie qui déciderait de tout, paraît il, le choix de lecture offert au citoyen serait beaucoup plus large. Plus littéraire et moins idéologique. Plus culturel ! Mais fort heureusement le livre de Monsieur le Maire va rehausser le niveau. Et que l’écrivain se rassure, si nous arrivons à la Mairie, on lui laissera son livre dans les rayonnages car on est peut être moins sectaires que certains le clament bêtement à tous les vents.

Nous ce qu’on veut à Cabestany, c’est l’ALTERNANCE. Savoir où passe l’argent de nos impôts lorsqu’on regarde l’état de cette ville. Lorsque cette gentille infirmière, qui a peur, nous demande de la raccompagner, à 22 h 00, jusqu’à son domicile à Cabestany. Parce qu’en bas de son immeuble, elle nous dit que des dealers venant d’ailleurs, viendraient faire leur coupable trafic avec des clients venus également d’ailleurs. Parce que selon l’avis de beaucoup de citoyens il semblerait que Cabestany soit devenue une « zone de non-droit ». En raison, selon eux, de l’absence de video-protection et plus globalement d’une politique qui n’assure pas la sécurité de ses citoyens. Lorsqu’on trouve des soi-disant représentants d’EDF, Orange, ou autre dans nos jardins dans la journée. Qui ont enjambé le portail en disant qu’ils ont sonné !!!  Parce qu’ils estimeraient qu’a Cabestany ils auraient l’impunité et ne seraient pas retapissés ? Pendant que nos gendarmes devant couvrir plusieurs villes à la fois  sont partis à Saleilles ou ailleurs. Récemment,  une « incivilité » dont a été victime l’un de amis dans une rue de Perpignan a été résolue en moins de 10 minutes grâce à cette surveillance numérique et grâce à l’intervention d’une Police Municipale plutôt réactive à seulement 10 minutes de notre ville. A Cabestany, vous nous dites que si c’est le royaume de l’impunité, ce serait pour des raisons idéologiques. Si c’est vrai, c’est TRISTE !

Quant à cette supposée soumission de l’opposition à l’agglo, elle n’existe que dans vos délires. Nous faisons passer Cabestany avant tout le reste. Aujourd’hui comme demain. Et nous regrettons que tout ce qui ne marche pas à Cabestany aujourd’hui, par abandon de la municipalité, soit imputée désormais à l’agglo. De la mauvaise foi. Du mensonge ! On n’a pas fini de la dire haut et fort ! Mais on reste vigilants et pour nous les intérêts de Cabestany passeront toujours avant l’agglo !

Lorsqu’on lira ce livre, on aura peut être la bonne surprise d’y découvrir certaines qualités littéraires si on se réfère à celui qui a contribué à sa rédaction. Mais cher internaute, si vous pensez que ce livre, par son contenu,  va nous « tétaniser sur place », pour reprendre vos mots, vous êtes dans l’erreur. Si vous croyez  que cet ouvrage a sonné le glas de la campagne qui s’annonce et nous a mis « échec et mat », vous n’allez pas tarder à voir qu’il n’en est rien. Et si vous teniez à nous répondre de vive voix, un soir autour d’un verre, on viendra bien encore chez vous en laissant nos « colts » au vestiaire. Alicia, en riant,  nous prévient : « vous vous avancez un peu vite. Vous risquez de crouler sous les invitations ! »

 

Dates des prochaines Élections Municipales en 2020

17 juillet 2019

Le Ministère de l’Intérieur vient de confirmer officiellement les dates des prochaines élections municipales :

1er tour : le 15 mars 2020

2ème tour : le 22 mars 2020

.

La « période électorale », qui précède la campagne officielle,  débutera le 1er septembre 2019.

Les demandes d’inscription sur les listes électorales devront être faites avant le 7 février 2020.

Les listes des candidats devront être déposées en Préfecture pour le 27 février 2020.

Pensez à vous manifester le plus tôt possible auprès des candidats déclarés si vous avez envie de les rejoindre, de les soutenir, de participer à leur campagne. 

Des Sénatoriales partielles devraient leur succéder vers la fin du mois de  septembre 2020, mais il ne s’agit pas là de suffrage universel direct.

La Rédaction de Blog-Cabestany vous recommande la lecture du livre d’Henri Guaino :  » ils veulent tuer l’occident »

15 juillet 2019

Nous vous recommandons ce livre de notre ami Henri Guaino

Nous avons rencontré Henri Guaino, au début de l’année 1992. Bien avant qu’il ne devienne la plume de Nicolas Sarkozy en 2007. Un gaulliste social qui avait l’écoute de Jacques Chirac. Vif, intelligent, enjoué, d’une grande culture. Bouillonnant d’idées. Chaleureux, sympathique. Pince sans rire. Avec de l’humour. Et capable de dérision ou surtout d’auto-dérision : ce qu’on aime !

Henri Guaino fait également partie des nombreuses personnalités, écrivains, journalistes, politiques, juges, qui nous ont autorisés à reprendre à tout moment leurs écrits qu’ils publient dans leurs blogs, leurs sites et plus généralement dans les médias.

Nous avons lu son livre plein de gravité : « ils veulent tuer l’occident »

ILS : ce n’est pas « les autres ». Il ne s’agit pas d’opposition entre notre culture, notre civilisation, et le reste de la planète. Ce ILS : c’est nous ! Qui voulons couper la branche sur laquelle nous sommes assis ! Ou du moins sommes les complices passifs de ceux qui veulent nous entrainer à notre perte pour satisfaire leur ego maladif qui relève sans doute de la psychiatrie. Il y a tellement d’exemples dans l’Histoire !

Tout comme notre comportement vis à vis du réchauffement climatique, notre laxisme pour défendre nos propres valeurs est le signe avant coureur de ce qui nous attend en Occident.

Tout comme en politique, en voulant raser nos fondations, et voulant construire un monde nouveau basé uniquement sur la technologie, l’intelligence artificielle, la mondialisation, la course au profit, nous allons dans le mur. Car il ne s’agit pas de refuser le Progrès. Mais de l’asservir pour notre bien-être plutôt que d’en être les esclaves !

Ce n’est pas de la faute des autres : c’est la nôtre. Et celle de ceux qui nous entourent et se prétendent des philosophes, des intellectuels. De ceux qui nous gouvernent et prétendent par exemple qu’il n’y a pas de « culture française » comme notre Président. Tous ceux là nous entraînent vers l’abîme et nous sommes en train d’adorer le « veau d’or ».

Balayés les philosophes grecs, le monde romain, ces horribles Gaulois, la Renaissance, les Lumières, les Belles Lettres, la civilisation de nos Ainés, le concept même de Démocratie. L’obstination destructrice de nos élites à vouloir faire table rase de nos valeurs, de nos acquis, est suicidaire.

Il y a les électeurs, moutons de Panurge qui bêlent devant ceux qui veulent nous donner des leçons, nous expliquer que nous devons croire à leurs folies. Nous prosterner devant eux sans chercher à comprendre. Eux sont les « sachants ». Et nous les abrutis ? Car pour ceux qui nous dirigent, que des simples d’esprit aient mis leur bulletin dans une urne – dans un moment d’égarement – est l’assurance qu’ils peuvent faire de nous ce qu’ils veulent et surtout n’importe quoi. Mais ceux qui liront ce livre, comprendront qu’on peut – peut être – encore préserver, chez certains d’entre nous, le peu qui nous reste de dignité et d’humanité.

Mais n’est ce pas déjà trop tard ?

Voilà pourquoi la rédaction de Blog-Cabestany vous recommande la lecture du livre d’Henri Guaino !

 

Cabestany : dimanche 14 juillet 2019

14 juillet 2019

Images d’archives envoyées par l’un de nos internautes : date non documentée. Merci à lui (ou elle) !

« Trait-d’Union-Cabestany » est adepte du recyclage de vos déchets végétaux !

13 juillet 2019

Cet après midi samedi 13 juillet 2019, Place Arago, à Perpignan, rencontrez nos amis de City Worms qui vous donneront des conseils sur le lombricompost de vos épluchures de légumes, végétaux, et autres…..

On peut acheter un composteur efficace et qui ne prend pas de place. On peut partir en vacances et laisser le compostage se faire tout seul.

On peut acheter les lombrics.

Il suffit de 10 minutes pour mettre tout en place chez soi, dans le jardin, sur un balcon, dans un garage.

Ils ne prennent pas la Carte Bleue. Munissez vous de liquide ou d’un chèque.

100. euros tout compris, amortis au bout de trois mois, pour l’appareil parfaitement équipé et les lombrics. Plus les conseils et le sourire de nos amis.

Retrouvez ces documents en PDF, téléchargeables, imprimables

scan 1

scan 2

Cérémonie du 14 juillet 2019 à Cabestany !

11 juillet 2019

Dimanche 14 juillet 2019 à Cabestany

  • 10 h 45 : Convergence citoyenne Place de la Révolution Française

 

  • Organisation d’un cortège et translation pédestre jusqu’au Monument aux Morts pour la France

 

  • 11 h 00 : Cérémonie officielle du 14 juillet

 

Blog-Cabestany s’associe à la lutte contre les « violences faites aux femmes »

8 juillet 2019

L’opposition municipale, Blog-Cabestany, Trait-d’Union-Cabestany, nos amis, voisins, sympathisants ou non, s’associent à la lutte contre les « violences faites aux femmes ».

Nous avons déjà parlé du sujet dans nos colonnes, donné des adresses d’associations, des conseils que l’on nous avait demandé de mettre en ligne. Ce n’est pas un problème que nous découvrons et notre position a toujours été transparente et nullement d’opportunité. Nous n’avons aucune expertise sur le problème mais une grande solidarité pour une juste et grande cause.

Nous ne souvenons plus des dates exactes mais nous nous rappelons en avoir parlé longuement avec Colette Appert, ou Maïté Sanchez-Schmid, ou encore Véronique Valls et bien d’autres femmes qui depuis des années mènent le combat contre ce fléau.

Nous n’avons pas de relations privilégiées avec Femmes Solidaires 66, une association que nous connaissons seulement de nom  pour en avoir déjà entendu parler.

Et nous ne doutons pas que dans notre département, nombreuses sont sans doute les associations qui mènent ce même combat.

Nous recevons l’info comme quoi, le collectif Femmes Solidaire 66 appelle à un rassemblement mardi 9 juillet à 18 heures, place de la Victoire à Perpignan.

Pour qu’enfin, comme en Espagne, comme ailleurs en Europe, il soit pris des mesures immédiates  d’éducation, de formation, d’écoute, de soutien, de traitement judiciaire, d’hébergement adéquat, de budget pour prévenir et protéger les femmes des violences, mortelles ou non, dont elles sont aujourd’hui, de plus en plus, les victimes. Dans une indifférence croissante. Que certains vont mêmes jusqu’à justifier ou minimiser !

NOUS Y SERONS !

Et il ne s’agit pas d’appeler seulement les femmes à manifester pour leurs droits. Plus nombreux seront les hommes et plus ces derniers montreront qu’ils se sentent solidaires, et concernés.

L’Opposition à Cabestany et le développement durable !

8 juillet 2019

L’Opposition à Cabestany et le développement durable !

Nous, c’est Cabestany !

Claude écrit :

Nous sommes plusieurs citoyens Cabestanyencs, passionnés d’Écologie, amis, adhérents ou non de l’association Trait-d’Union-Cabestany, n’ayant pas la même sensibilité politique, ne faisant pas le même métier, dans l’Aéronautique ou dans la viticulture entre autres, qui avons décidé de nous mettre au service de Colette Appert pour sa campagne municipale à venir.

Pas pour intégrer sa liste. Certains le feront peut être. Mais pour travailler avec elle et son équipe de campagne, de façon pratique. Parce que le Développement Durable, dans une ville comme la nôtre, est parfaitement compatible et souhaitable avec la gestion municipale. Et Colette Appert est convaincue depuis longtemps de cette nécessité absolue. Qui ne devrait même pas faire l’objet d’une récupération politique de la part de certains. Et dans une ville qui ne montre pas l’exemple au delà des belles paroles, déclarations d’intention. Du pipeau quoi !!!!

Certes, Cabestany n’est pas Paris. Où lors du déclenchement de la canicule la pollution a atteint des pics quasiment inégalés. Mais où l’on a continué d’interdire, jour après jour, et de façon croissante, sans tenir aucun compte des relevés scientifiques que je reçois tous les matins sur mon bureau. Au point de punir les citoyens alors que les taux de pollution étaient redevenus très bas, quasiment à la normale (mais tout est relatif), et que le seul problème, à Paris, provenait des centrales à charbon allemandes.

Mais pour faire un coup de com’, certains sont capables du pire. Interdire les voitures récentes fonctionnant au diesel alors qu’on fait des dérogations pour les vieux autobus. Et que l’on continue à acheter des neufs qui marchent au même carburant.  Dérogation pour les camions poubelles. Dérogation pour les engins de chantier. Et que dire à Paris des poids lourds qui viennent de Barcelone et vont en Hollande sans s’arrêter en passant par le périph’. Alors que nous, nous savons où trouver les renseignements fiables, savoir où l’on en est des réserves d’eau potable dans les P.O. Et bien d’autres choses utiles. Parce que cela nous passionne mais que nous en avons marre des charlatans, colporteurs de fausses nouvelles, et politicards qui nous prennent pour des abrutis, et ne pensent qu’à leur carrière plutôt que de nous dire la vérité. Et qui veulent faire de nous les seuls et vrais coupables !

Mais que penser alors, de ces nouveaux accords commerciaux avec l’Amérique du Sud, des accords indignes et scélérats. Dont le citoyen est tenu volontairement à l’écart et mal informé. Que penser de ceux qui les ont signés ?

Certes on a envie de vendre des avions Rafale en Amérique du Sud. Pour que ces pays amis se « foutent sur la gueule ». A moins qu’ils n’aient découverts des extra-terrestres. Et on connaît l’efficacité des armes françaises lorsque nos Exocet, vendus aux Argentins, ont coulé des navires britanniques, aux Malouines. Pendant que nos bidasses en Afrique se paient eux mêmes leurs vigatanes.

On aimerait vendre davantage de véhicules Renault en Amérique du Sud, ce continent où l’on tronçonnent les arbres des forets, où l’on répand des tonnes de pesticides, où l’on cultive des plantes O.G.M à tout va. Mais dans ces pays amis on préfère les Volkswagen, les produits chimiques de Bayer, et tout ce qui est écrit en allemand est présumé être de meilleure qualité que les produits français.

Ce qui n’aura pas empêché l’Europe – vous savez, cette « Europe qui protège » – et la France en tête, de signer ces foutus accords.

Bon, les Renault c’est pas grave. Elles ne sont plus fabriquées, pour la plupart, dans l’hexagone mais au Maroc, en Slovénie, en Turquie, au Maroc, en Espagne.  Celles qui le sont encore avec des pièces venant encore de plus loin.  L’État est actionnaire de Renault et les bénéfices servent peut être à indemniser les chômeurs français qui au lieu de rester à la maison auraient peut être préféré  aller bosser à l’usine. Mais c’est pas une réflexion de banquier ou de comptable ! Car que vaut la dignité de l’Homme ?

Et puis on va importer du vin, car comme chacun le sait, on ne sait pas en produire chez nous, et des milliers de tonnes de viande, acheminés par des bateaux polluants, en provenance de ces pays irresponsables,  lorsque nos paysans français se tirent déjà une balle dans la tête. Mais la côte de boeuf aux hormones est plus gouteuse, paraît il, au barbecue que la viande Charolaise.

Être contre le Libre-échange et contre la mondialisation, c’est être un Salopard, lit on dans la propagande étatique. Moi, je revendique faire partie des Salopards et je me préoccupe de Cabestany, ma ville.

En 2014, mes amis et moi-même étions affolés des projets municipaux de construction en masse de nouveaux bâtiments. On est loin des prévisions et c’est heureux. Autrefois, on disait qu’un Maire-batisseur était certain d’être réélu. Aujourd’hui, c’est le contraire. Et nous espérons que la raison l’a emporté à Cabestany.

Et demain, aux aurores,  je remettrai du gas-oil dans ma bagnole pour aller travailler plus loin que Valmanya. Car j’ai toujours pas trouvé la gare SNCF à Cabestany. Amitiés à tous !

  ALICIA : Merci Claude ! Avec votre verre de Rivesaltes argentin, on vous conseille du camembert, mais du « camemberto do Brasil ! ».

Cabestany : « NON, la déclaration de candidature de Jean Vila n’est pas une mauvaise nouvelle pour moi » dit Colette Appert. « Et c’est même le contraire ! »

3 juillet 2019

POSTMASTER écrit :

Les membres du staff de campagne (en cours d’élaboration) de Colette Appert ont lu ce matin dans l’Indépendant la déclaration de candidature de Jean Vila : et ce n’est pas une mauvaise nouvelle, disent ils.

On ne citera pas, au mot le mot, ce que nous ont déclaré ceux qui ont déjà commencé à travailler – avec acharnement à voir les piles de dossiers – sur le programme de la candidate d’opposition mais on en a retenu la teneur. Également du côté de Colette Appert, rayonnante, radieuse, qui semble « avoir la pêche », cela ne semble pas du tout être non plus une mauvaise nouvelle. Et même le contraire !

Si je m’oppose à un adversaire, dit Colette Appert, je ne supporterai jamais qu’on mette son age en avant comme un handicap. C’est déloyal et mesquin. C’est à lui de voir, et lui seul. Et je nous souhaite encore de longues années d’opposition. « Moi, à la Mairie. Lui en train de s’opposer à moi ! » (RIRES).

Et si j’ai pu dire, et je le confirme, que la politique menée à Cabestany était d’un autre temps je n’ai jamais fait la moindre allusion à l’age de mes adversaires. Je condamnais des choix idéologiques, doctrinaires, surannés, qui ne devraient pas avoir droit de cité dans une politique municipale. Je n’ai jamais rien fait d’autre.

D’ailleurs est ce que c’est parce qu’on a un jeune Président à l’Elysée que sa politique nous satisfait ? Il s’en prend aux aînés, taxe les retraités, laisse les EHPAD à l’abandon, dit qu’il n’y a pas de « culture Française », n’a pas toujours – à mon avis – le respect que méritent nos anciens combattants. Est ce là, ce qu’on attend d’un jeune qui parle de renouveau et veut balayer un ancien système qu’il condamne pour le remplacer par un pire ? Je n’ai pas le souvenir que Jean Vila ait jamais tapé sur les vieux ! Qu’il ait fait ce qu’il fallait pour eux, ça, croyez moi, par contre on en reparlera tout au long de ma campagne !!!!!!!

Colette Appert précise (on en retient que l’essentiel) qu’elle ne fera pas une campagne anti-Mélenchon, anti-Macron, anti-Marine ou autre. Sa campagne ne sera pas politique ! Ce qui n’enlève rien à ses convictions. Même précise t’elle, mon opposition apparente au Président ne concerne que lui, et pas ceux qui peuvent voter pour lui. Je ne suis pas sectaire ! Elle fera une campagne pour rassembler tous les citoyens ou du moins le plus possible d’entre eux, derrière elle. Pour Cabestany. Pour les Cabestanyencs ! Parce qu’elle a une autre vision de l’avenir pour notre ville et d’autres choix pour rectifier une gestion municipale qu’elle estime « hasardeuse »,  depuis quelques temps.

Car en 2020, Colette Appert est tout autant légitime que Jean Vila pour briguer la mairie et faire contre lui une campagne sans concession, sans accommodement, mais de façon sportive et respectueuse. Je connais les comptes, les problèmes de Cabestany comme si je travaillais à la Mairie. Qui pourrait en dire autant ? Avec Jean Vila, on boxe dans la même catégorie ! Mais il n’y aura qu’un vainqueur !

J’ai des idées dit « Colette Appert ». Quel besoin aurais je, d’aller démonter mes adversaires par des manœuvres qui m’abaisseraient ? J’ai suffisamment d’arguments dans ma besace pour que les Cabestanyencs fassent un choix en toute lucidité pour le mandat à venir. Il faudra que je m’occupe de la crèche. Il faudra que je voies la possibilité d’implanter une nouvelle maison de retraite à Cabestany. J’ai déjà commencé à travailler sur le sujet. Mais il ne suffit pas de claquer des doigts car dans une opposition à laquelle on ne donne pas sa place à Cabestany, rien n’est simple.

Et n’avez vous peur, demande t’on à Colette, qu’un « Coucou » vienne s’installer dans votre nid ? (le coucou est ce volatile qui en profite pour venir s’installer sans foi, ni loi, de façon éhontée dans le nid de ses congénères) Colette rit !!! « Mais tout est possible, Postmaster ! », dit elle avec de la malice dans les yeux. Souvenez vous de ce film avec Belmondo, et de sa réplique fétiche «  ne jamais sembler être étonné(e) ». Allusion sans doute à « Itinéraire d’un enfant gâté ». Rien ne pourrait en effet l’étonner, semble t’il ! Quant à avoir peur de quoi que ce soit !

Que dans ma propre famille, dit  Colette, il y ait un « coucou » qui veuille venir me narguer. Qu’il y ait une liste de l’Enmarchie, qui sait du Rassemblement National ou autre. Tout est possible. Même que d’anciens de mes co-listiers aillent « faire du gringue » à Jean Vila. Comme certains des siens qui semblent subitement me trouver intéressante ?! Mais la seule chose que je peux vous dire c’est que quoique il arrive, j’irai jusqu’au bout. Rien ni personne ne me fera varier de ma route ou changer d’avis. Et si certains veulent prendre le risque de faire réélire Monsieur Vila, ils en assumeront la responsabilité. Si je me suis déclarée si tôt pour certains, c’était pour montrer ma détermination. Le reste !!!!!!

On aimerait en savoir plus ! Apparemment ce ne sera pas pour cette fois car le téléphone de Colette n’arrête pas de sonner. Il y a six ordinateurs portable allumés dans la pièce. Et les vacances, Colette ? Le matin à la fraîche, dit elle. Dans l’eau, à Canet, Saint Cyprien, Villeneuve de la Raho, ou ailleurs. On n’a pas de point fixe. On va se baigner tôt le matin. Et après on bosse !!! et on rebosse !!! dit Colette. Pour moi, se maintenir physiquement en forme et avoir une mentalité de sportive est essentiel. De gagneuse ! Et bravo les bleues ! Dans peu, elles seront à la hauteur des Américaines ! Car le principal dans la vie et en toutes circonstances, n’est ce pas d’en vouloir ?

Merci Colette !

Cabestany : Conseil Municipal le 4 juillet 2019 à 18 h 00 à la Mairie

1 juillet 2019

ORDRE DU JOUR DU PROCHAIN CONSEIL MUNICIPAL LE 4 JUILLET A 18 H 00

 

Approbation du compte-rendu du Conseil municipal du 24 mal 2019.

Article n°01

Création de loges de théâtre au Centre Culturel : Approbation des marchés.

Article n°02

Travaux de voirie, éclairage public et espaces verts : Quartier Château d’eau – Tranche 1. ; Impasse du Poitou • Rue de Touraine.

Article n°03

Modernisation du recouvrement des produits par mise en place du paiement en ligne payfip : offre groupée de paiement par prélèvement unique et par carte bancaire.

Article n°04

Tarifs des concessions funéraires.

Article n°05

Individualisation d’une subvention versée à une association au compte 6574 du BP 2019

Article n°06

Renouvellement de convention agricole.

Article n°07

Élaboration du règlement local de publicité intercommunal – Débat sans vote sur les orientations générales du règlement local de publicité de Perpignan Méditerranée Métropole Communauté Urbaine.

Article n°08

Projet de plan d’exposition au bruit (PEB) de l’aérodrome de Perplgnan-Rivesaltes – avis du conseil municipal.

Article n°09

Consultation du conseil municipal sur le projet du SAGE « Schéma d’Aménagement et de Gestion des Eaux ».

Article n°10

Délibération prescrivant la sollicitation de la Communauté Urbaine Perpignan Méditerranée Métropole en vue de la réalisation d’une procédure de modification du PLU.

Article n°11

Répartition intercommunale des charges de fonctionnement des écoles publiques entre commune d’accueil et commune de résidence.

Article n°12

Convention de mise à disposition de matériels et logiciels informatiques pour la bibliothèque avec PMM.

Article n°13

Renouvellement de demande de subvention auprès de la DRAC Occitanie.

Article n°14

Tarif Atelier musculation : Approbation d’un tarif à la semaine.

Article n°15

Création d’un nouvel atelier « marche nordique ».

Article n°16

Combinaison Ateliers sportifs adultes : Approbation de tarifs.

Article n°17

Dispositif d’aide à la mobilité des jeunes (bourse au permis de conduire).

Article n°18

Accueil des jeunes dans le cadre d’un projet d’échange réciproque.

Article n°19

Demandes de subventions actions jeunesse.

Article n°20

Renouvellement de la convention de partenariat entre la Commune de Cabestany, le COC Omnisports et le District de Football des Pyrénées Orientales.

Article n°21

déclaration d’intention.

Informations Communauté Urbaine,

Décisions

Cabestany : « c’est dans l’Indép » – La déclaration de candidature de Colette Appert pour 2020

30 juin 2019

Les médias des P.O., les sites d’information, les blogs locaux commencent à reprendre un à un la déclaration de candidature de Colette Appert pour 2020. Que presque tous attendaient. Que beaucoup souhaitaient à Cabestany au point parfois de la presser mais dorénavant les choses sont clarifiées. L’opposition à Cabestany, largement rassemblée, présentera une liste face à la municipalité sortante, afin de proposer aux Cabestanyencs : l’ALTERNANCE !

Dans un contexte national chamboulé, où plusieurs partis ont bien des difficultés à exister, il parait parfois difficile de se positionner politiquement. Mais un scrutin municipal ne ressemble en rien à un vote national. Il s’agit pour un candidat d’avoir un projet pour sa ville, et Colette Appert est dans ce cas. Et elle devrait largement rassembler avec une offre séduisante pour les Cabestanyencs, une vision d’avenir pour notre ville,  et non se recroqueviller derrière des concepts politiques souvent dépassés lorsqu’il s’agit de la vie locale. Où l’on doit se préoccuper du petit commerce  de sa ville et de l’état de ses trottoirs plutôt que des prochains Jeux Olympiques à Paris.

Ce qui n’enlève rien aux convictions de chacun ! Mais sur lesquelles l’intérêt général doit toujours primer.

Cela met un terme également à une rumeur qui inquiétait au plus haut point nos lecteurs. A savoir qu’il n’y aurait peut être pas de liste – du moins sérieuse – d’opposition en 2020 comme cela se verra sans doute ici ou là quand le citoyen n’a plus l’envie de se dévouer bénévolement pour le bien public. Car il est de plus en plus rare qu’on lui en soit reconnaissant !

Pour une candidate qui part en campagne, pour devenir la Maire de tous,  mais qui sait être  déjà soutenue par une grande fraction de la population, voilà qui devrait la rassurer et la conforter dans ses décisions !

La page 15 de l’Indép ce dimanche 30 juin qui informe de la candidature de Colette Appert !

Dans le courrier adressé à Blog-Cabestany, nos lecteurs avaient accueilli avec une grande satisfaction la déclaration de candidature de Colette Appert. Une déclaration dont elle nous avait réservé la primeur !

https://blogcabestany.com/2019/06/21/cabestany-la-declaration-de-candidature-de-colette-appert-pour-les-municipales-de-2020/

 

Le Courrier des Lecteurs de Blog-Cabestany ! (nouvelle mouture)

24 juin 2019

Mardi 25 juin 2019

Pour Leylan :

Nous ne doutons pas un seul instant que vous vous adapterez à la nouvelle façon de fonctionner de votre Blog préféré. Quelle modestie  de notre part !

Pour répondre à votre interrogation, si on veut assurer la communication de Colette Appert en vue des prochaines municipales, cela veut dire aussi qu’on ne parlera pas en son nom. Qu’on ne s’exprimera pas à sa place. Qu’on n’imaginera pas ce que peut être elle pense sans l’avoir dit.

Les choses sont simples : Ou bien elle l’a dit, et on communique. Ou elle ne l’a pas dit, et on se tait.

Cordialement.

-o-

Pour Claude :

Votre mail nous a particulièrement interpellé. Vous portez à notre connaissance – mais on l’avait déjà lu – un article paru dans Marianne vendredi. Sous la plume de Jean-François Kahn. Et il se trouve que l’un de nos rédacteurs connaissait bien ce dernier dans les années 80 lorsqu’il était le directeur de l’Événement du Jeudi.

Le titre de son édito cette semaine : « Comment on passe du vote Communiste au vote Lepéniste ».

Jean-François écrit : « Il vint à Marine le Pen une idée : et si on occupait ce terrain déserté que personne ne défend plus ». Et de développer son raisonnement sur une page entière de Marianne.

Pas question de reproduire son texte sans autorisation. Que nous aurions – si nous la demandions – mais on vous suggère plutôt d’aller acheter le numéro de Marianne dont nous reproduisons la couverture. Et on a trouvé d’autres excellents articles, sous la plume de Natacha Polony et de ses co-rédacteurs.

Jean François Kahn comprend sans doute mieux que quiconque la situation politique que nous traversons et il sait nous l’expliquer avec des mots simples.

Pour répondre à votre conclusion, Claude, nous ne pensons pas être sectaires. Quel que soit leur  opinion, nous estimons que les électeurs méritent TOUS notre respect ! Vous le premier ! Cordialement.

-o-

Ecrivez nous : on vous répondra en direct, ou par intermédiaire de ce blog. Et si vous voulez passer un message à Colette Appert :

blog.cabestany@gmail.com

-o-

Cabestany : la Déclaration de candidature de Colette Appert pour les Municipales de 2020 !

21 juin 2019

Le communiqué de Colette Appert adressé aux médias mais dont nous avons sans doute la primeur !

COMMUNIQUE

 

Déclaration de candidature de Colette APPERT, Conseillère Municipale d’opposition :

 

 » Tout aussi important que le projet, il faut une vision d’avenir, un nouvel élan et un renouveau pour Cabestany.

D’où l’importance d’une connaissance de sa commune pour mieux appréhender le futur.

J’habite Cabestany depuis 36 ans, je suis impliquée dans la vie politique de ma commune depuis 20 ans.

Je suis élue depuis 10 ans face à un maire en place depuis 42 ans et qui n’apporte plus rien à la commune.

Je veux me consacrer à celle-ci avec une optique qui colle à la réalité du moment et je me préoccupe de la sécurité de mes concitoyens.

Nous ne connaissons pas la future gouvernance de la C.U. mais j’y défendrai notre commune et ses intérêts.

Je respecte le suffrage universel et je veux travailler pour le bien commun.

C’est pour toutes ses raisons que j’officialise ma candidature pour les futures élections municipales de 2020.

J’ai autour de moi des personnes compétentes et motivées. Nous avons un lien très fort qui nous unit : l’Amour de Cabestany « 

Colette Appert

-o-

 

Blog-Cabestany : Nous nous sommes mis au service de la candidate. Nous étions en sa compagnie lorsqu’elle nous a donné la teneur de sa déclaration et nous a expliqué sa décision. Si elle n’en dit pas plus c’est qu’elle estime qu’il est prématuré de faire de plus amples déclarations et elle a bien le temps pour passer à l’étape suivante à la veille des grandes vacances d’été. Nous nous attendons à recevoir un « abondant » courrier. Mais nous ne vous en dirons pas plus…. car nous n’en savons pas plus. Et serions bien incapables de répondre à vos questions.

Colette Appert n’est pas du genre à hésiter, tergiverser. Ayant pris sa décision il lui paraissait nécessaire d’annoncer la couleur. Pourquoi attendre et laisser tout un chacun faire ses pronostics et laisser libre court à son imagination. La franchise et la transparence étant des traits de son caractère. L’engagement pour sa commune et la ténacité, ce qui la caractérise.

On croit savoir que sa liste pour 2020 est déjà bien avancée, sa stratégie plutôt cadrée, son programme plus que dégrossi (réaliste mais séduisant). On sait que vous êtes plusieurs à avoir déjà contacté la candidate. Pour lui dire que vous êtes prêts à vous engager sur sa liste, ou simplement, sans vous engager – mais il reste encore presqu’une année – pour lui apporter idées, conseils, connaissances, soutien, aide dans sa campagne, ou autre.

En effet, si vous êtes une ou un Cabestanyenc, inscrit(e) sur les listes électorales ou en passe de l’être, si vous avez des compétences quelles qu’elles soient ou simplement « l’esprit citoyen ». Si  vous êtes prêt à vous engager pour votre ville, si vous avez le sens du bien commun, ou si vous voulez seulement apporter des idées, participer à une équipe de travail. Et peu importe vos opinions politiques – ou si vous n’en avez pas –  car il s’agit d’un scrutin municipal, contactez nous par mail à ce Blog. C’est la candidate en personne qui vous recontactera directement. Juste un clic ci-dessous :

blog.cabestany@gmail.com

Si vous êtes une ou un habitant de Cabestany, inscrit ou non sur une liste électorale, qui aviez peut être l’habitude de vous abstenir jusqu’alors, mais voulez vivre dans une ville qui vous convienne. Où vos enfants pourront s’épanouir. Vos ainés vivre sereinement. Si vous avez une revendication, un souhait, ou si vous trouvez que quelquechose d’existant vous plaît et qu’il ne faudrait pas y toucher ! Si vous voulez une Maire qui soit celle de tous les Cabestanyencs. Des élus accessibles et à votre écoute. Si vous avez une idée, un conseil à donner, contactez nous. Votre mail sera immédiatement renvoyé vers la candidate et son équipe de campagne déjà au travail. Juste un clic ci-dessous :

blog.cabestany@gmail.com

 

Car c’est avec et pour le citoyen qu’il faut construire l’avenir. Au fur et à mesure des informations que Colette Appert nous donnera, on vous en informera immédiatement via ce Blog, mais la candidate aura par la suite – n’en doutons pas –  d’autres vecteurs de communication dont nous n’avons pas encore connaissance à ce jour.

Pour l’AMOUR DE CABESTANY

Pour simplement nous écrire, maintenant ou plus tard, contacter la candidate maintenant – ou plus tard après les vacances – car on n’est pas non plus dans l’urgence et qu’il est toujours bon de prendre le temps nécessaire à la réflexion – notez quand même pour le moment notre adresse mail en attendant que l’équipe de campagne, plus tard,  vous en communique une autre  :

blog.cabestany@gmail.com

-o-

Blog-Cabestany évolue et change de formule au 1er juillet 2019 !

20 juin 2019

2010 : Blog-Cabestany est créé, conçu et fabriqué par des programmeurs informatiques. Avec des logiciels compliqués. Hébergé par des hébergeurs qui ont disparu depuis du marché. Les intervenants y publient des articles sans parfois se concerter entre eux.

2014 : Colette Appert, à l’occasion des Municipales de 2014, donne un sens et une éthique à notre Blog. Le Blog repart de zéro et se simplifie au niveau de la technique. Il est doté d’un vrai comité de rédaction sous la forme d’un collectif anonyme. De façon corollaire une équipe tisse un réseau relationnel auprès des Cabestanyencs. Mais son action s’étend également sur l’agglo, le département, la région, et sur une partie de l’hexagone. On fait appel à des consultants extérieurs : un ancien Préfet, un juge en retraite, des hauts fonctionnaires, des politologues, des journalistes, et bien sur des élus de poids appartenant à diverses régions et plusieurs partis politiques. D’autres membres de l’équipe rédactionnelle se consacrent à dépouiller votre courrier et y répondre ou le plus souvent à vous faire répondre directement par Colette et ses conseillers de l’opposition municipale.

2019 : Blog-Cabestany a désormais la notoriété et la crédibilité que nous cherchions à atteindre. Et une fréquentation honorable pour un modeste Blog. Colette Appert, chef de file de l’opposition à Cabestany, faisant partie des instances nationales d’un grand parti politique, a également cette notoriété et cette crédibilité. Elle est même reconnue pour son expertise des dossiers concernant la vie municipale, l’agglo, la sécurité, le développement.

Colette Appert mènera en 2020 une large liste de Rassemblement Citoyen pour proposer aux Cabestanyencs l’Alternance. Une chance et une opportunité que nous ne devrons pas rater. Un programme cohérent de renouveau, une vision pour l’avenir de notre commune. Sans le risque aventureux de confier les clefs de la ville à une équipe qui ne maîtriserait pas le sujet. Pour redonner un nouvel élan à Cabestany. Notre ville en a bien besoin !

1er juillet 2019 : Blog-Cabestany s’affranchira d’une partie de ses lourdes contraintes pour se consacrer exclusivement à la campagne de notre candidate. Blog-Cabestany, sous l’autorité de Colette Appert, n’a aucune prétention, et ne sera ni l’unique ni le principal vecteur de la communication de l’équipe qui vous proposera cette Alternance. Mais notre Blog continuera de constituer un véritable lien entre les Cabestanyencs et Colette Appert et ses co-listiers.

C’était un 18 juin, il y a quelques années à Perpignan !

18 juin 2019

« Courrier des lecteurs » – « Sans commentaires »

 

« A tous les Français ! »

18 juin 2019

« Courrier des lecteurs »

Alicia écrit :

Rassurez vous, Paul, Valérie, Madeleine, Jonas, et les autres. Et à tous ceux qui sans doute vont encore nous envoyer un mail, comme ils le font chaque année à la même époque, rassurez vous disais je : on n’aurait pas oublié la date du 18 juin. Que vous soyez Cabestanyencs est sympa. Parisien, Havrais, tout autant. L’un d’entre vous qui nous écrit est Canadien. Et chez nous, au Québec, nous précise t’il, cette commémoration du 18 juin 40 a encore énormément d’importance. Peut être davantage qu’en France ! Je pourrais être tentée de reprendre ses paroles si j’avais mauvais esprit. Mais comme je n’ai pas de valeur de comparaison, je vais m’abstenir de parler de ce que je ne sais pas et  raconter peut être n’importe quoi. Ce que je peux affirmer, c’est qu’à New-York, il y a deux ans de cela, j’avais pu constater que pour les Français installés là bas, cette date du 18 juin avait également une très grande signification. Peut être parce qu’ils sont éloignés de leur pays ?   A Paris, aujourd’hui, notre dirigeant suprême qui est le successeur de celui qui avait lancé ce célèbre appel, prétend que « la culture Française n’existe pas ! ». Et à Cabestany, on a baptisé une place du nom du « 19 mars 62 », car comme on le sait cette date a – apparemment – plus d’importance aux yeux de certains que le sacrifice de tous ces Français qui ont combattu pour recouvrer notre Liberté ! Je n’ai aucune envie de polémiquer. Mais que personne ne m’empêche de regarder certains de mes compatriotes avec un certain dédain. Même s’ils n’ont, hélas,  pas vraiment conscience qu’ils ne méritent guère mieux !!! Et que je pressens déjà qu’ils vont m’écrire un tas d’idioties sans intérêt !

Alicia

Blog-Cabestany : Merci, Alicia ! Nous n’aimerions pas que tu soies mutée par ton administration, loin de nous, à la rentrée de septembre. Ta plume, parfois acide, mais jamais méchante, nous manquerait beaucoup.

Honneur à tous nos marins !

13 juin 2019

« sans commentaires » – « Courrier des lecteurs » – « c’est vous qui alimentez notre blog »

Les 28 et 29 juin 2019, où que vous soyez, à Canet, Saint Cyprien, Port Vendres ou ailleurs, dans l’un des ports de la Méditerranée, en Corse, en Bretagne, aux bords de la Manche, participez aux événements annuels qui seront organisés par la Société Nationale des Sauveteurs en mer. Des bénévoles. Mais qui en plus ne fonctionnent qu’avec des dons pour tenter de remplacer leur matériel souvent hors d’age. Alors qu’ils ne souhaitent qu’à intégrer,  quand ils le peuvent, ou sont capables de tester en réel avec beaucoup de maitrise les toutes dernières technologies en matière de navigation, et assistance.  Soutenez les !

La Marseillaise, le 13 juin 2019 à midi, à l’occasion de l’hommage rendu à nos sauveteurs de la mer, dont certains ont perdu la vie en tentant de nous secourir.

Sans autres commentaires. Mais on reçoit les vôtres. Et on vous remercie pour vos photos, vos vidéos, vos informations, et tout le reste…. on se comprend !!!

Alicia la Chipie raconte un peu sa vie aux lecteurs de Blog-Cabestany !

11 juin 2019

Pauvre Alicia !

Alicia écrivait hier Lundi de Pentecôte :

Je suis de repos, aujourd’hui. Une occasion pour mettre de l’ordre dans la boite mail de Blog-Cabestany. Qui déborde. Et renvoyer vos commentaires à qui de droit. Et lire l’Indép, le Figaro et l’Huma. Et regardez ce qui se passe en France, à l’exception du tennis. Puisqu’il paraît que c’est fini alors que j’avais justement envie de rester en pyjama, me mettre dans mon canapé et regarder un match aujourd’hui. Pas de chance. Mais je vais écouter de la musique ! Ou mieux jouer un peu de guitare !

Dans vos gazettes, on ne parle que de ces 80 maires (sur 36 000 maires en France), encartés Républicains mais « macron-compatibles » qui ne savent plus quelle direction prendre et se mettent à tourner sur leur socle comme des girouettes. Hier, encore c’est 72 maires (toujours sur 36 000) encartés à Droite qui disent à Macron combien il est merveilleux.

Heureusement il en reste 35 848 qui ne nous gonflent pas ! Mais ainsi il y en aurait quelques uns qui ont la « turista » rien qu’à la pensée de perdre leur siège en 2020.  Et qui pensent que de se rallier à Macron, Benalla et consorts, est une bouée de sauvetage. Quels fous !

En effet, quelle bonne idée de se revendiquer de celui dont le gouvernement est en train de casser l’hôpital. Quel bonne idée de dire à ses électeurs qu’on est vachement heureux de voir l’électricité prendre encore 6% (dont la moitié de taxes).

Elle pas belle la vie quand on explique à ses concitoyens qu’on est tellement content de voir un gouvernement organiser la casse sociale, ponctionner les retraités, taxer les agriculteurs qui voudraient se mettre au bio. Car telle est la trajectoire de l’Enmarchie, qui se shoote au glyphosate, qui vend notre industrie à l’étranger, fait rentrer des travailleurs détachés pour concurrencer nos ouvriers, laisse les portes et fenêtres de la France ouvertes à l’immigration.

Moi je ne suis pas certaine que se soit une vraie bonne idée. Mais je suis rousse (de naissance). Alors qu’est que je peux comprendre à la politique ?

Je pense à ces trois marins de la SNSM noyés en allant sauver leur copain. Mais de toute façon ils seraient sortis pour sauver leur prochain, vous ou moi. Sur leur bateau vétuste qui devait être désarmé en 2001 au plus tard. Pas de sous ! Mais dans le pays qui a la pression fiscale la plus élevée du monde, heureusement que les pompiers sont en majorité des bénévoles. Et que les sauveteurs en mer le sont presque tous, bénévoles. Et financés par les seuls français qui donnent volontairement de l’argent de leur poche. Et alors qu’on vous taxe de tous les côtés, comment voulez vous être soignés en arrivant aux urgences un endroit où il n’y a pas (encore ?) de bénévoles. Mais on pourrait demander à ceux qui travaillent – eux aussi bénévolement –  aux Restos du Coeur de passer ensuite à l’hosto pour vous faire – gratos – une petite piquouse ! Pauvre France ! 

« Mais tout cela nous passe largement au dessus de la tête » disent les lecteurs de Blog-Cabestany. Tout cela c’est brasser de l’air. Des postures à la Don Quichotte (Henri, un seul i s’il te plait à Quichotte).

On n’attend pas d’un Maire qu’il prenne son manuel, donné par son Parti politique, pour savoir comment administrer sa ville.

A Cabestany, c’est d’ailleurs ce que vous paraissez regretter dans vos commentaires destinés à nos élus.  Parce que vous avez l’impression trop souvent que la ville est géré selon les directives qui arrivent de la Place du Colonel Fabien, l’iceberg sur lequel sont retranchés les derniers communistes. Des bénévoles ?  Et vous aimeriez juste un peu moins de sectarisme et un peu plus d’empathie pour le Cabestanyenc. C’EST VOUS QUI LE DITES !  Mais qui sait ? Tout peut changer un jour ou l’autre !!!

Nos lecteurs pensent donc qu’un Maire est là pour gérer sa commune pour le bien de ses concitoyens. Répondre à leurs besoins. Et que tout cela n’a pas n’a pas grand’ chose à voir avec la politique nationale.

Mais si certains élus qui font de l’huile croient nécessaires de se rapprocher du Parti du Président, pour assurer leur fauteuil d’élu, pour moi, la stratégie de ces maires est un calcul plutôt risqué ! Lorsqu’on commence à chercher à préserver son fauteuil au point de se raccrocher à n’importe qui ou n’importe quoi  plutôt que de travailler à l’élaboration d’un bon programme municipal, il est peut être temps de songer à préparer ses valises !

Chers lecteurs de ce Blog, je vous aime. Mais personne ne m’empêchera jamais de dire ce que j’ai envie de dire. Tant que ce blog me laissera, et vous laissera à vous, ses lecteurs, la Liberté d’Expression comme cela semble être le cas.

Alicia, le lundi 10 juin 2019

BLOG-CABESTANY : même si on n’est pas toujours d’accord sur tout ce que tu écris, Alicia, il est sain et rafraichissant dans une démocratie de laisser des gens comme toi s’exprimer. Et nos lecteurs auraient du mal aujourd’hui à se passer de toi. C’est ce qu’ils nous disent tous les jours. Cet esprit de dérision et d’auto-dérision  fait désormais partie de l’ ADN de notre Blog.  Pour nous la Liberté d’Expression passe avant tout le reste. Et ceux qui veulent nous faire taire ne sont que des esprits chagrins. Et en plus on aime tes choix musicaux.

 

Blog-Cabestany n’est pas toujours d’accord avec ses lecteurs !

7 juin 2019

« courrier des lecteurs » – « c’est vous qui le dites » -« Liberté d’Expression »

une image qui illustre une bien triste réalité !

Nous recevons beaucoup de commentaires sur les sujets les plus divers. Nous répondons à celui de Jean-Michel que notre modérateur a laissé passer.

Jean-Michel, fidèle internaute de la Région Parisienne, [fidèle] militant des Républicains, écrit :

« Je ne suis pas sur que vous allez passer mon commentaire. Je vous lis depuis les Hauts de Seine. Comme beaucoup de mes amis. Voilà que madame Pecresse qui a un surnom qui rime avec son nom quitte les républicains. Je ne suis pas étonné. Je suis étonné quelle ne l’a pas fait avant. Comme tous les républicains qui sont aller chercher un susucre chez Macron. Mais des personnes comme Madame Pecresse qui ont deja un fauteuil n’avez pas besoin de rejoindre le parti du president avant. Sauf que maintenant on pense a sa reelection. Et on fait de l’huile. Comme beaucoup de maires. Un coup de bluff car macron n’a pas d’ancrage dans les conseils municipaux. Mais depuis que les macroniens ont dit que ceux qui ne demanderez pas la permission aurez un candidat de la repm en face ça balise comme on dit chez les para.. Je suis degoutté. La droite cherche a se reinventé. En allant se mettre a genoux de vant Poutine, Trump, les chinois, Merkel, Macron ? En ouvrant les frontieres au travailleur polonais au chauffeur roumain au mendiant soudanais. En ne disant pas un mot sur le glifosate. Si c’est ca la droite moi aussi je pourrais bien la quittée. En 1944 le general de gaulle a donné le droit de vote aux femmes ce que n’avez pas fait le front populaire. La droite était pour la justice sociale la santé pour tous la participation dans les entreprises. Pourquoi allez chercher midi a quatorze heures. Il suffit de revenir vers les pricnipes fondamentaux de la liberation. »

BLOG-CABESTANY vous répond en plusieurs points :

()      Que l’on revienne aux fondamentaux du CNR à la Libération il y a 75 ans : justice sociale, protection sociale et santé lorsqu’on voit dans quel état d’abandon sont nos hôpitaux, égalité hommes femmes, meilleure répartition des fruits du travail, démocratie, liberté d’expression, voilà qui nous rapproche. Car c’est l’ADN de notre Droite dite « Républicaine ». Dont nous ne prétendons pas avoir le monopole. Mais nous en sommes fiers et pas assez nombreux à défendre ces grands principes qui nous semblent chaque jour un peu plus dévoyés.

()      Que nous soyons lus dans les Hauts de Seine ou ailleurs, on ne l’a jamais cherché, pas plus hier qu’aujourd’hui. Mais si les Parisiens grace à nous pensent que Perpignan fait partie de la banlieue de Cabestany et non le contraire, faisons semblant d’y croire aussi.

()      Si vous parlez de ce qui fut l’interminable et trop médiatique valse hésitation de Valérie Pécresse entre Jean François Copé et François Fillon, peut être y a t’il prescription aujourd’hui ? Et Madame Pécresse ne fait elle pas du bon boulot à la tête de la région Ile de France ?  Cela fait deux ans qu’elle n’a pas de mots assez durs pour ceux de son camp qui ont rejoint la Macronie. Cela fait deux ans qu’elle reproche à son parti de ne pas avoir suffisamment sanctionné ceux qui parfois se montraient trop conciliants avec le Président. Imaginer une seule seconde qu’elle pourrait faire elle même ce qu’elle condamne chaque jour avec tant de vigueur nous parait impensable !

()      L’un de nos amis, membre du Parti Les Républicains, Maire d’une ville voisine de la vôtre en Région Parisienne, et avec lequel nous étions encore au téléphone cette semaine nous rappelait que la voix des électeurs n’appartient pas aux politiques. Notre ami a ravi, contre toute attente, sa ville à une coalition socialo-communiste de longue date. Parce que les citoyens de sa ville avaient un désir d’Alternance. Il a un bilan positif et a même baissé les impôts. Cette course à une fiscalité galopante que certains prétendent de façon mensongère être incontournable est le signe que ces élus appartiennent à une autre époque, dit il. Et il convient de les sanctionner comme ils le méritent. 

()     Notre ami n’a pas une grande sympathie pour les dirigeants de l' »Enmarchie », pour reprendre ses mots. Mais le tort des dirigeants du Parti Républicain – c’est son avis – est de ne pas afficher assez de respect pour les électeurs – dont on ne saurait mettre en doute la bonne foi – qui ont voté pour Macron aux Présidentielles ou aux Européennes. Ou même pour d’autres candidats quand autrefois ils votaient pour la Droite. Quand l’heure n’est pas à diviser mais plutôt rassembler !  Ainsi que le conçoit l’opposition municipale à Cabestany !

Bon week end à tous !

« Prenons soin de notre ville » : surement la principale préoccupation de notre opposition municipale

2 juin 2019

« Prenons soin de notre ville » peut on lire dans le dernier Cabes’infos de juin 2019. C’est justement la principale préoccupation de notre opposition municipale et pas seulement celle de la mairie. Dont la communication ressemble à une galéjade « Marseillaise ». (Que nos amis Marseillais n’y prennent pas ombrage). On aime Pagnol et ses « Pagnolades ».  Quant à cette photo « magnifique » (c’est vous qui le dites),  où donc a t’elle été prise, nous écrivez vous de façon étonnée pour les uns, sarcastique pour les autres. Ne commencez pas à être sectaires ! et même désagréables ! Parce que vous avez des griefs plein votre musette à faire à votre Mairie ? Car, nous ne sommes pas encore en campagne. Alicia, qui a la main verte,  dit qu’il s’agit de simples arbustes champêtres qui fleurissent en rouge à cette époque et pas de fleurs !?  Et de sortir des mots savants : Escallionas… ou pire !  Et que le photographe a du talent (ou qu’il n’a pas fait exprès de réussir sa photo). Car, sans s’y connaitre,  il ne s’agit ni de roses, ni d’orchidées. Peut être de simples rhododendrons !? Et la photo pourrait parfaitement avoir été prise à Cabestany. Pourquoi en douter ? Quant à savoir si le chemin a été désherbé ou non au glyphosate on ne prendra pas le risque de vous répondre par crainte de vous dire peut être une grosse ânerie.  Mais si ce genre de photo vous fait tomber en pâmoison, on en a plein un disque dur. Et derrière une photo réussie, et, qui sait, un cadrage peut être « bidonné », comme on en est tout autant capable d’en user et abuser, la réalité pourrait être bien plus décevante. Surtout à Cabestany. Et on avait aucunement décidé de répondre à vos mails. On avait seulement ouvert cette page du Blog, en ce dimanche après midi estival, pour y mettre « La Tribune de l’Opposition ». Que vous trouverez ci-dessous. Et que vous êtes assez grands pour commenter vous mêmes. Quant  à l’éditorial de Monsieur le Maire dans ce même Cabes’infos …. il vous fait – au choix -« tomber de l’armoire »… ou « sauter au plafond » (faudrait vous accorder !). On en reparlera sans doute d’ici peu. Et si on y ajoute cet inégalable et insurpassable entrefilet sur le Mas Guerido en page 10, un joyau de ce que peut nous réserver la com’ municipale,  ce Cabes’infos pourrait devenir « collector ».    Bonne soirée à tous !

Maxime Tandonnet écrit à ses « amis Républicains déçus et inquiets » !

29 mai 2019

Blog-Cabestany écrit : La Droite Municipale à Cabestany est large et rassembleuse. Et pas figée autour d’un seul parti politique. Même si nous sommes fiers qu’elle soit emmenée par Colette Appert, qui siège aux instances des Républicains. Alicia a voté pour le Parti Animaliste. Et un autre… non il ne veut pas qu’on en parle ! Quant à l’un de nos amis Gaullistes… c’était une panne de réveil !

Quelles que soient les difficultés rencontrées, les orientations contestables de certains de nos dirigeants politiques, les conflits d’ego dans des sommets que nous ne fréquenterons sans doute jamais, nous n’avons pas à rougir de nos valeurs. Mais nous devons aussi nous méfier d’une dérive qui consisterait à nous tenir repliés sur nous mêmes.

Ce qui n’est pas le cas – heureusement – avec la Droite Municipale que nous avons la chance d’avoir à Cabestany. Une Droite aux service de tous les Cabestanyencs !

Et pour ceux qui se sentiraient déçus ou inquiets, nous reprenons les mots de notre ami Maxime. Des mots qui nous touchent :

Un peu plus de 8%, évidemment la déception et l’inquiétude pour l’avenir sont immenses. Pour autant, il y a pas de quoi rougir. Oui, ce n’est pas évident de rester droit dans la tempête. Etre ultra minoritaire ne signifie pas avoir tort, moralement, intellectuellement, politiquement. Une partie de la bourgeoisie urbaine a retourné sa veste. Elle votait Sarkozy en 2007 et 2012, Fillon en 2017 et aujourd’hui LREM, comme rempart  devant le danger « populiste » tel qu’elle le perçoit au regard de ses intérêts. Une autre frange du vote républicain traditionnel à rejoint l’électorat RN. En voulant « sanctionner Macron »ceux-là sont tombés dans le piège tendu, celui du duel à mort entre le « bien progressiste » et le « mal nationaliste » d’où le premier ne peut sortir que vainqueur.  Bref, ceux qui sont restés droit et debout, les 8%, n’ont pas à rougir. Ils n’ont pas cédé aux vagues de l’air du temps et du conformisme ni au matraquage. Ils ont perdu une bataille électorale, mais ils ont conservé l’essentiel, quelque chose qui s’exprime dans le mot honneur. Le bêlement du troupeau médiatique est mensonger. 22% pour une majorité présidentielle, soit 11% du corps électoral (avec une abstention à 50%) c’est un score exécrable, confirmant le rejet de l’opinion, surtout après 6 mois de propagande médiatique d’une intensité inouïe. 23% pour le RN/FN, soit 11,5% de l’électorat, ne dénote aucun effet de ralliement populaire, bien au contraire. Nous vivons une situation de chaos politique sans précédent dans un climat d’abêtissement de masse, de faux semblant et de dissimulation. La vérité est qu’il n’y a aucun vainqueur mais une grande perdante: la France.  La situation est extrêmement volatile, infiniment instable, reposant sur le grand vent des émotions collectives et tout peut arriver à tout moment. Dans la tempête politique, et l’incertitude absolue qui règne, un seul repère, une seule boussole doit nous guider: la fidélité à nos convictions et à nos engagements.

Maxime TANDONNET

https://maximetandonnet.wordpress.com/2019/05/28/a-mes-amis-republicains-decus-et-inquiets/

-o-

Et continuez à nous écrire. Nous ne sommes nullement désemparés ou désorientés, comme l’un d’entre vous  – qui le croit dans ses rêves – nous l’écrit. On le salue d’ailleurs car au moins a t’il le courage de nous dire ce qu’il pense. Même si on conteste SA vérité. Et pour nous c’est l’expression de la « Liberté d’expression » qui autorise TOUT ou presque. Nous sommes aussi combattifs aujourd’hui que nous l’étions hier. Et rassurez vous, on a encore la force de lire vos mails. Et d’y répondre.  Amitiés à tous.

Lundi matin : « c’est pas tout, mais faut aller au boulot ! » écrit Alicia

27 mai 2019

Ne cherchez pas, il n’y a pas de son !

Reconnaissez le bon bulletin pour les Élections Européennes de dimanche !

24 mai 2019

Tous les éléments de cette page proviennent de la campagne officielle du Parti « Les Républicains »

Vous pouvez télécharger le bulletin ci-dessous mais il n’y a aucun doute quant au fait que vous trouverez ce bulletin de vote dans l’enveloppe que vous a remis la Poste concernant ces élections. Et que nous sommes sceptiques et prudents quant au fait qu’un bulletin téléchargé et imprimé chez soi ne soit pas refusé pour une tache, un défaut ou autre….

Mais vous trouverez également ce bulletin dans votre bureau de vote où il n’y aura peut être pas les 34 bulletins des différentes listes.

Alors apprenez à reconnaitre le BON bulletin, ci-dessous :

Bulletin de vote du Parti « Les Républicains »

FIN DE CAMPAGNE OFFICIELLE POUR LES ÉLECTIONS EUROPÉENNES DU DIMANCHE 26 MAI 2019

Bon week end et à lundi !

Cabestany : Prochain Conseil Municipal vendredi 24 mai à 18 h 00 à la Mairie

20 mai 2019

ORDRE DU JOUR

Jury d’assise

Approbation du compte-rendu du Conseil municipal du 28 mars 2019

Affaire n°01

Création de loges de théâtre au Centre Culturel: Approbation des marchés.

Affaire n°02

Réhabilitation des transformateurs électriques situés en milieu urbain: Convention de partenariat « Fresques ».

Affaire n°03

Chemin communal en prolongement de la rue des Caroubiers­ Secteur des Rouquettes-Désaffectation, déclassement et cession du chemin du domaine public de la commune, car non affecté à l’usage direct du public, au profit de PROCOGIM.

Affaire n°04

Rue des Jonquilles-Désaffectation, déclassement et cession d’une bande de terrain du domaine public de la commune, réservée actuellement aux espaces verts, au profit de l’Office 66.

Affaire n°05

Résidence «Les Portes de la Mer»: Classement dans le domaine public de la commune.

Affaire n°06

Convention de servitudes: passage de lignes électriques souterraines: autorisation pour signature d’un acte authentique.

Affaire n°07

Convention de servitudes: alim bt c4 simple SCI ter cabestany: autorisation pour signature d’un acte authentique.

Affaire n°08

Convention de partenariat 2019 établie entre la Mairie de Cabestany, l’Association Communale de Chasse Agréée de Cabestany et la Fédération Départementale des Chasseurs des Pyrénées-Orientales.

Affaire n°09

Convention avec le Centre de Gestion de la Fonction Publique Territoriale des Pyrénées Orientales concernant la mise à disposition d’un délégué mutualisé à la protection des données volontaires.

Affaire n°10

Convention de disponibilité des sapeurs-pompiers volontaires

Affaire n°11

Convention avec l’Agence d’intérim Randstad de Cabestany Mas Guérido

Affaire n°12

Représentants AURCA

Affaire n°13

Individualisation des subventions versées aux associations au compte 6574 du BP 2019

Affaire n°14

Demande de subvention auprès de la Région (Contrat territorial)

Affaire n°15

Demande de subvention DSIL (Dotation de soutien à l’investissement public local) 2019

Affaire n° 16

Demande de subvention auprès du Département (Contrat territorial CD66)

Affaire n°17

Demande de subvention auprès du Département (Contrat territorial CD66)

Affaire n°18

Demande de subvention auprès de la Région (service eaux, milieux aquatiques, risques).

Affaire n° 19

Demande de subvention auprès de l’agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse.

Affaire n° 20

Participation SRU. 2 logements duplex Cabestany. 28, rue de la République.

Affaire n°21

Chantier Éducatif

Affaire n°22

Demande de subvention MILDECA

Affaire n° 23

Sorties familiales: révision des tarifs.

Affaire n° 24

Convention d’objectifs et de financement Accueil périscolaire.

Affaire n° 25

Convention de mise à disposition d’une salle pour la création d’œuvres.

Affaire n° 26

Recrutement d’agents non titulaires pour un besoin saisonnier 2019.

Affaire n° 27

Modification tableau des effectifs.

Affaire n°28

Autorisation d’ester en justice: recours individuel

Affaire n° 29

Autorisation d’ester en justice: recours en dommages et intérêts

Affaire n° 30

Motion de soutien aux agents publics de la Direction Départementale des Finances Publiques.

Affaire n° 31

Motion pour les écoles.

Informations Communauté

Décisions

Macron, deux années de perdues, gâchées, foutues… et vous voudriez voter pour lui ? écrit le « Hérisson des Ardennes » !

13 mai 2019

« Ils écrivent pour nous »

Hérisson, son son….. Sonne en large et en long ! (comptine enfantine)

Le « Hérisson des Ardennes » écrit pour nous :

Titre : Macron, deux années de perdues, gâchées, foutues et vous voudriez voter pour lui ?

Le Prince Macron avait promis de changer la France. Il aura commencé à le faire, en accumulant erreur sur erreur, maladresse après maladresse, s’enfonçant chaque jour un peu plus dans une situation inextricable. Et à nous de souffrir de ses inconséquences.

Telle est la terrible leçon des deux premières années de son mandat. Ce qui était inévitable quand un candidat à la magistrature suprême qui n’avait aucune des qualités requises pour assumer une telle fonction, grisé par sa propre éloquence ou emporté par son cynisme, se lâche en faisant des promesses sans réfléchir une seule seconde pour se demander s’il pourra en tenir ne serait ce que le tiers. L’amateur de théâtre, qui rêvait de jouer les jeunes premiers romantiques et papillonner sur les planches, dirigé par sa prof et metteuse en scène préférée, nous aura séduit par un texte dont lui ne semblait pas comprendre la signification.

Le Prince croyait qu’il avait été choisi par le destin pour réformer la France de fond en comble. Jupitérien, il entendait, pour ce faire, se passer des syndicats, des associations, des élus, et même du peuple qu’on endormirait comme on le fait avec les abeilles d’une ruche dont on souhaite prendre leur miel. Et quelle audace, de la part de ces gueux se faisant appeler les gilets jaunes de réclamer du pain lorsqu’on donne déjà de la brioche aux plus riches. Le Prince se retrouvant sous le masque de Gargamel entouré de petits Schtroumpfs dansant la ronde autour de lui, sauf qu’ils avaient changé leur livrée bleue pour une jaune.

Comment en est-il arrivé là ? Parce que certain de sa bonne étoile, le Prince s’est coupé de tous, s’imaginant qu’il pouvait gouverner seul comme un monarque, entouré d’une poignée de courtisans plus flagorneurs les uns que les autres. Faisant le beau en attendant qu’on leur jette un os.

Sauf peut être ce grand Baron de Province, Collomb, Maire de Lyon et déçu de François Hollande, ce père spirituel qui se sera sauvé d’un embastillement et d’un masque de fer, en retournant en exil sur ses terres. Car son franc-parler avait agacé le chef de l’État et plus encore sa favorite. Il avait osé dire de façon prémonitoire : « Si tout le monde se prosterne devant lui, il finira par se retrouver seul ». Il avait également osé mettre en garde le Président, à plusieurs reprises, « sur le risque de fracture entre territoires métropolitains et territoires ruraux ». Parlant aussi de ces contrées exotiques qui entourent nos métropoles, où s’entassent, sans rien demander à personne, tous ces pseudos migrants qui arrivent de tous côtés sans aucun contrôle. Évoquant : « le risque d’embrasement de nos banlieues. D’explosion comme d’une poudrière ».

Et puis il y aura eu ce Grand Débat ou Grand Dégât, ou parlant durant des heures le Prince aura répondu d’une manière affable aux questions, disant : « Pourquoi pas », « il faut y réfléchir », « il faut voir ». L’espérance semblait renaitre.  Patatras, car depuis, chacun de ses ministres a écarté d’un revers de main dédaigneux toutes les avancées possibles réclamées par ces Français bêtes et ignorants.

Où va l’argent ? demande le citoyen. La question qui met en rage notre Président. Car il ne le sait pas, ne veut même pas le savoir. La seule question à laquelle il pourrait répondre est qu’il sait d’où cet argent vient et où il va le confisquer. Dans la poche des Français moyens. Ceux qui se lèvent pour aller travailler. Ceux qui s’accrochent pour vivre encore quelques années après avoir trimé toute leur vie. Ceux qui osent se méfier du glyphosate si cher à la Chancelière Allemande. Comment s’étonner que nos agriculteurs se suicident lorsqu’on importe a tout va des produits alimentaires venant du bout du monde pour obéir à des accords de libre échange imbéciles. Mais il faut bien punir nos paysans analphabètes qui ne lisent pas Musset, Flaubert, de Vigny, le soir en rentrant des champs.

Sacha Guitry, un homme de théâtre, que le Prince a forcément lu, ne disait il pas : « En politique, il convient de donner ce qu’on n’a pas et de promettre ce qu’on ne peut pas donner. »

Et cet autre de lui répondre « Lorsque le Peuple demande de la Justice et du pain, c’est le Peuple qu’il faut changer. Pas les gouvernants ! ».

Le Hérisson

La rédaction : merci « Hérisson ». Certains avaient déjà entendu parler du sanglier des Ardennes, une sorte de Barbe Bleue,  mais pas du hérisson de ce même département bien lointain pour les Catalans que nous sommes. C’est désormais chose faite. Et si on arrête un jour ou l’autre les contributions extérieures, notre ami hérisson n’aura pas démérité et nous aura apporté les siennes depuis plusieurs mois. On l’en remercie d’avoir mis sa plume à notre service ou de nous avoir si souvent inspirés.

Quant à la Droite Républicaine, elle ne se pose pas la question de savoir pour qui elle va voter. Pour sa famille, évidemment. Loin de ce duel nauséabond des deux listes données en tête par les sondages. Des listes qui semblent avoir oublié les enjeux de ce vote. Qui ne donnent vraiment pas l’exemple.