Archive for 9 décembre 2022

« Coupures d’électricité : les fossoyeurs reconnaîtront-ils leurs responsabilités ? » écrit Natacha Polony dans Marianne !

9 décembre 2022

COURRIER DES LECTEURS

Blog-Cabestany a passé, depuis sa création, divers accords – globaux ou restreints – avec de nombreux journalistes, éditorialistes, blogueurs, ou organes de Presse écrite, numérique, ou télévisuelle. Dont Marianne. Même si ces accords datent un peu. Mais dans une pure éthique journalistique, nous ne publierons ci-dessous qu’une partie du premier paragraphe d’un éditorial numérique de Natacha Polony. Cette semaine, dans l’hebdomadaire dont elle est la rédactrice en chef, vous pourrez en lire et en apprendre  bien davantage. A condition d’acheter Marianne.  Il faut soutenir la Presse qui est menacée – comme jamais – par des censeurs en tous genres. Il en va de notre Liberté d’Expression dont on a pas le souvenir qu’elle fut autant en danger ces dernières décennies comme elle l’est aujourd’hui par des politiques bornés ou arrogants qui refusent de reconnaitre leurs erreurs, leurs tromperies à notre égard, ou leurs échecs !

 

« Coupures d’électricité : les fossoyeurs reconnaîtront-ils leurs responsabilités ? » écrit Natacha Polony dans Marianne !

Quoi ? la France, celle des ingénieurs et des médaillés Fields, celle du plan Messmer et de Framatome, pourrait manquer d’électricité en cas de petit coup de froid au point de fermer des écoles et de couper le téléphone et le chauffage à ses citoyens, et il faudrait, surtout, éviter tout droit d’inventaire ?

Ces politiques qui n’ont à la bouche que l’expression « j’assume », ces hauts fonctionnaires convaincus d’être habilités à faire le bonheur des peuples malgré eux, ces éditorialistes empressés à accuser de « déclinisme » ou, pis, de « souverainisme », quiconque osait alerter sur l’abandon de toute ambition industrielle et sur la destruction des grands services publics, pas un ne serait responsable ?

Pas un ne prononcerait même un petit mea culpa ? « Arrêtons de regarder le passé, maintenant il faut se tourner vers l’avenir. » Comme c’est confortable !

extrait d’un éditorial numérique réservé à ses abonnés.

 https://www.marianne.net/