Archive for 19 avril 2022

L ‘article de Gersende pour le « Cercle Gaulliste de Réflexions Politiques et Sociales », à la veille du deuxième tour !

19 avril 2022

COURRIER DES LECTEURS – ILS N’ÉCRIVENT PAS QUE POUR NOUS MAIS NOUS AUTORISENT A LES REPRENDRE –

L ‘article de Gersende pour le « Cercle Gaulliste de Réflexions Politiques et Sociales », à la veille du deuxième tour !

Gersende, notre amie politologue à Paris, a rejoint les instances du « Cercle Gaulliste de Réflexions Politiques et Sociales » comme Administratrice-Déléguée. D’une famille de grands résistants et de gaullistes, Gersende est diplômée de Sciences-Po, stagiaire à l’Élysée (un hasard) du temps du Président Sarkozy, attachée à l’un des plus brillants conseillers du Président qui se trouvait être … de Gauche.

Thucydide l’Athénien, cinq siècles avant notre ère, disait : « Quand tout va de travers et plus les problèmes s’amoncellent sur la tête des citoyens, plus la Tyrannie trouve son terreau pour s’installer »

Gersende écrit :

Nous avons une vision faussée et étriquée de la politique en France imaginant qu’on ne peut sortir du clivage Gauche-Droite. Et notre approche citoyenne est davantage communale, voire régionale, plutôt qu’hexagonale quand « en même temps » à la tête de l’état on ne pense que fédéralisme européen. Qu’on défend le mondialisme, la Finance, les Riches et qu’on ne se soucie guère de la ruralité, des circuits courts, de nos problèmes de fin de mois. Certains de nos concitoyens se demandant si cela vaut encore la peine de se lever le matin pour aller travailler. Un comble !

Nos élus se considèrent plus intelligents que le peuple, prônent les délocalisations pour des raisons écologiques (absurde quand les français sont au chômage), défendent une immigration insensée, un communautarisme qui nous pourrit la vie. La Justice n’existe plus. La sécurité des personnes passe au dernier plan. Et la liste est longue. Cet état d’esprit nous détruit tous à petit feu. Et certains se mettent à rêver d’autoritarisme à la Poutine ?!

Nous serons dimanche devant un choix qui apparait impossible. D’un coté un apprenti dictateur, arrogant, orgueilleux et suffisant qui avance masqué, dissimule sa véritable pensée, change d’avis chaque minute et joue les démagogues. Car Macron n’est rien d’autre qu’un fédéraliste voulant détruire notre souveraineté et qui rêve d’une Europe ayant une gouvernance unique. Mais pourquoi pas la sienne ? Il est en effet tout sauf un Démocrate. De l’autre on a affaire à une Populiste qui ferait mieux d’ouvrir de temps à autres ses dossiers tellement elle paraît éloignée des réalités. Et on s’angoisse à l’idée qu’elle pourrait se retrouver à la tête de l’État. Y aurait il un pilote dans l’avion ?

Dimanche vous vous abstiendrez. Ou alors vous voterez nul ou blanc. Ou pour l’un ou l’autre des candidats. Un choix que personne n’aurait la légitimité de vous contester si vous ne vous dérobez pas derrière des faux-semblants et des excuses qui ne feraient que vous rabaisser. Sinon, arrivera le jour où vous finirez par vous mépriser.

De grâce, assumez votre décision. Et arrêtez d’utiliser cette expression imbécile de : « faire barrage ! ». Sauf si vous êtres vraiment dénués de la moindre parcelle d’intelligence  et n’avez pas le courage de vos actes que ce soit dans l’urne ou dans votre vie de tous les jours ! On n’est jamais lâche qu’à moitié. On l’est pleinement ou on ne l’est pas !

Personne n’a le droit de vous demander pour qui vous votez. Et vous n’avez pas a y répondre. Mais tous ces politiques nuisibles qui se croient utiles et vont vous faire de grands discours et se gargariser de « faire barrage » – à qui que ce fut d’ailleurs – vous font la démonstration de leur bassesse et de leur veulerie !