Archive for 16 juillet 2021

« Je suis pour la vaccination de tous les soignants, mais….. » écrit Mélanie, infirmière à Perpignan

16 juillet 2021

COURRIER DES LECTEURS

« Je suis pour la vaccination de tous les soignants, mais….. » écrit Mélanie, infirmière à Perpignan

Mélanie écrit à Blog-Cabestany :

« Infirmière dans un établissement hospitalier à Perpignan je fais tout ce que je peux pour convaincre mes collègues de se faire tous vacciner.

Lorsqu’on appartient au corps médical on est là pour soigner et pas pour rendre malade nos patients. Mais le fait est que chez les médecins les internes les infirmier/e/s rares sont ceux à n’être pas encore vaccinés. Je n’en dirai pas autant des aides-soignantes…. certaines syndiquées ! Mais syndiquée moi même peut être pas au même syndicat je n’en fais pas la corrélation.

Mais le problème réside dans les personnes qui nous entourent : hommes ou femmes de ménages cuisiniers brancardiers des entreprises d’ambulance. Auraient ils un statut spécial alors qu’ils travaillent au quotidien au milieu de nous.

Le problème avec les soignants c’est la CONFIANCE  en ceux qui veulent nous donner des leçons ! On peut faire une loi pour nous obliger à être vaccinés mais qui fera une loi pour obliger notre ministre pour qu’il nous paye nos heures supplémentaires. On a commencé cette pandémie sans masques sans gants sans blouses sans lits sans respirateurs. Et je pourrais vous parler de ces respirateurs de pacotille négociés par des épiciers sans connaissances médicales au plus offrant faits pour équiper des ambulances mais pas des chambres d’hôpital. Une partie est déjà au rebut ou à la déchetterie. Pas acceptable.

Depuis le début de la pandémie on a encore diminué le personnel les lits les capacités d’accueil.

Selon mon chef de service en Allemagne il y a deux fois plus de lits. Un tiers d’infirmières en plus qu’en France par rapport au nombre de lits. Et un tiers de moins de ces bureaucrates qui nous pistent nous surveillent nous espionnent pour nous faire des réflexions à la c.. pour savoir ce qu’on fait des seringues (!) et nous dire qu’on en a utilisé trop qu’on en aura plus avant la semaine prochaine. Heureusement pour nos malades qu’on a fait une réserve planquée derrière les tasses !

Dans notre département cet été la population sera multipliée. Beaucoup de mes collègues vont partir en vacances bien méritées. Un renfort de personnel mais vous voulez rire ! Essayez de ne pas tomber malade cet été. Et on va encore être la poubelle avec des ivrognes des détraqués qu ‘on nous jette devant la porte des urgence la nuit en se depechant de repartir. La nuit où il faut se débrouiller pendant que les bureaucrates sont dans leur lit et ne se priveront pas en arrivant le matin de faire des remarques imbéciles. La nuit où vaut mieux avoir fait du judo car je ne citerai pas l’histoire de ce pauvre vigile qui nous a protégé d’un fou qui a porté plainte contre lui. Le vigile viré. Plus personne ne veut le boulot !

Le roi du koikilencoute a trouvé de l’argent pour faire vivre les boites de nuit fermées les bars a ivrogne mais pas de pognon pour l’hopital !

Est ce à nous de pallier à toutes les carences de la societé et de cette désorganisation ou du laxisme voulus par ce pouvoir d’incapables financiers banquiers idéologues qui mettent en péril la santé des français ?

Le refus face à la vaccination n’est pas façon la plus intelligente de montrer notre colère. Mais pour certains c’est un moyen comme un autre. Hélas ! Vous me voyez endosser un gilet jaune par dessus ma blouse ?

Amis pompiers policiers soignants que ce président méprise en 2022 vous savez ce qu’il vous reste à faire. Dégager ces parasites ces virus qui nous gouvernent et nous méprisent. Et tous s’il vous plait vaccinez vous. Pour nous soulager dans notre devoir de vous soigner au mieux !!!

BLOG-CABESTANY : Merci, chère lectrice, vos propos ont le mérite d’être clairs. Non, rassurez vous, personne ne pourra nous obliger à dire où vous travaillez. Et quand vous le voulez notre blog est à vos disposition, pour y insérer tout ce que vous voudrez dire si cela correspond à notre éthique de ne pas s’en prendre nommément à des personnes. Mais de permettre à des personnes comme vous de s’exprimer sans tentative de censure, sans menaces de leur hiérarchie. Comme cela aura déjà été le cas par le passé, en ce qui nous concerne !