Archive for 13 juillet 2021

Le 14 juillet 1915, la Marine française est en deuil !

13 juillet 2021

Par Nicolas, le prof d’Histoire

Le 14 juillet 1915, la Marine Nationale française est en deuil !

Depuis plusieurs mois les Turcs, qui continuent à nous faire chaque jour la promesse d’être des amis fidèles, se sont alliés aux Allemands avec lesquels nous sommes en guerre dans la partie Est de notre pays.

Les Turcs ont décidé de bloquer le détroit du Bosphore et d’interdire à quiconque d’y passer. Ils ont installé des forts et des canons et bombardent d’obus de gros calibres tous les bâtiments qui voudraient s’y aventurer. Il s’agit pour les Turcs de montrer leur puissance passée et de défier l’Occident et les mécréants. Empêcher les Russes de sortir de la Mer Noire. Et peut être de reconquérir des territoires qui furent les leurs auparavant en montrant une volonté de domination sans limites pouvant aller jusqu’au sacrifice. Avec l’idée de rebâtir un empire qui pourrait s’étendre éventuellement sur l’ensemble du Maghreb. Et pourquoi pas de franchir le détroit de Gibraltar comme le firent les leurs, un millénaire auparavant.

L’Angleterre et la France ont envoyé leurs plus gros bateaux de guerre à l’entrée du détroit et ceux ci reçoivent des quantités invraisemblables d’obus car les Turcs sont armés par les Allemands.

A l’Ouest on décide qu’il faudra peut être débarquer des troupes au sol pour contenir les Turcs. Et on va finir par le faire !

C’est la première fois que l’Empire britannique décide de mobiliser autant de soldats dans ses territoires. Rien qu’en Australie ce sont pas moins de 350 000 volontaires qui sont prêts à se battre au nom de l’idée de Liberté. Il y aura des Néo Zélandais, des Canadiens, des Sud Africains et bien d’autres.

Le « Bouvet » l’un des plus beaux bâtiments français à subir des bombardements de la part des Turcs depuis plusieurs semaines saute sur une mine. Un navire Turc a posé ses mines, de nuit, devant l’étrave de plusieurs de nos bâtiments. Le « Bouvet » sombrera en seulement quelques minutes et sur environ 800 de nos marins, moins de 10% en réchapperont, certains mutilés ou blessés de façon grave.

D’autres bateaux de guerre tant français que britanniques vont connaître le même triste sort.

Au sol les soldats alliés sont massacrés par les Turcs. Les soldats alliés sont écrasés par la chaleur, la mitraille, à cours de munitions, de nourriture, d’eau, de service santé. Ils ne pourront rejoindre les navires-hopitaux qui croisent au large. Des épidémies se déclarent. On se retire, vaincus, amers et découragés, en décembre 1915.

Cette campagne dite de Gallipoli ou des Dardanelles sera l’un des pires désastres de la Première Guerre mondiale. 500 000 combattants alliés auront été tués, estropiés, mutilés, blessés, prisonniers ou gravement malades. 25 000 français y auront laissé la vie.

Mais cet épisode passera quasiment inaperçu, éclipsé par ce qui se passe dans les tranchées, en France. Et bientôt ce sera Verdun ou la Somme où les pertes seront tellement plus terribles.

En Turquie, on continue, un siècle après, à fêter avec allégresse, ce qui fut une victoire sur l’Occident et à rappeler qu’il ne faudrait pas que les Européens viennent s’y frotter de nouveau s’ils ne veulent pas essuyer encore une terrible défaite !

Le 14 juillet 1915 fut un jour de deuil pour nos marins.

En 2021 on continue d’enseigner aux futurs officiers de notre Marine Nationale la cuisante défaite subie par nos soldats et nos bateaux. En raison d’un commandement français ou anglais qui n’avait pas pris la mesure de l’ennemi et l’avait sous estimé. Un ennemi prêt à toutes les pertes humaines, à tous les sacrifices pour « botter le cul » de ces européens, ces mécréants, qu’ils qualifiaient comme étant tellement arrogants et inférieurs !?

En espérant que l’Histoire ne se répète jamais !

-o-