Archive for 11 décembre 2020

Il ne m’aura pas fallu plus de 2 minutes 25 pour que je fasse partie des Black Blocs….! écrit Lucas à Blog-Cabestany.

11 décembre 2020
  • COURRIER DES LECTEURS –

x

 

      Lucas, l’ami d’une parente, est informaticien dans l’Hérault. Il travaille pour une société qui assure la protection des données de ses clients. Pour leur éviter, si possible, le piratage, l’infection, le vol de données et ces demandes de rançon qui sont de plus en plus fréquentes après qu’on ait réussi à bloquer votre système. Les cliniques, hôpitaux, cabinets médicaux étant dans le viseur de ces délinquants d’un nouveau genre que traquent les services de sûreté de l’état.

      Lucas explique avec quelle simplicité il est devenu un Black Bloc, sous le pseudo de Pangolin du Canigou. (si tel est vraiment son pseudo ?). Un ami à lui l’aura renseigné sur l’application adéquate et la procédure pour s’inscrire sur un réseau particulier où il recevra des instructions sur les opérations à venir, les lieux de rendez vous, et bien d’autres détails. Il ne veut pas nous en dire plus et refuse qu’on essaie de le faire nous mêmes. Rassurons nous, il ne rejoindra jamais la cohorte de ces délinquants d’extrême gauche ou anarchistes qui veulent juste s’en prendre à l’état, se défouler, et « casser du flic ». Et qu’importe d’ailleurs qu’ils fussent d’extrême gauche ou d’extrême droite ce qui pour nous et pour lui revient exactement au même !

      Lucas n’est pas capable de savoir qui se cache derrière tous ces pseudos. Et ne fera rien pour essayer de le savoir car cela serait répréhensible et lui ferait prendre de gros risques pour son boulot.

      Mais ce serait faire injure, dit Lucas, à nos services publics chargés de notre sécurité de croire qu’ils ne sont pas eux mêmes informés, sûrement mieux que moi, de ce que les casseurs préparent. Qui sait, peut être peuvent ils même savoir l’identité de ces gens qui se cachent sur ces réseaux car ils ont sans doute des moyens qu’on ignore et qui nous protègent du terrorisme et autres dangers. Car, comme il nous l’expliquait cet été, s’imaginer que l’on peut aller se promener sur le Dark Web, le Dark Net, se cacher derrière un proxy, une passerelle, un VPN, est totalement illusoire en 2020. D’ailleurs qu’y chercher et qu’y trouver si on est quelqu’un d’honnête. La meilleure façon de ne pas avoir d’ennuis étant de rester tout simplement dans la légalité.

      Mais alors à quoi joue ce pouvoir avec les casseurs ? Ce pouvoir a deux alternatives : les cerner et les appréhender. Ou les laisser casser dans la mesure où cela sert peut être ses propres intérêts ? Mais avec sa politique du « en même temps » et de façon coupable, ce pouvoir fait semblant de vouloir s’opposer à ces casseurs en leur opposant des forces de l’ordre en infériorité numérique. Nos policiers – ou gendarmes – finissent à l’hôpital. Et les casseurs incendient, brisent et détruisent le travail des honnêtes gens. Que faut il en penser, conclut Lucas  ?

Blog-Cabestany : Lucas se pose exactement les mêmes questions que la plupart de nos lecteurs. A part ceux qui idolâtrent notre Président de manière maladive. Et ce sans doute plus encore à gauche, et à la gauche de la gauche, plutôt qu’ à droite !?  Mais nous n’avons pas la réponse  à ces questions !

et continuez à nous écrire :

blog.cabestany@gmail.com