Le livre incontournable de Patrice Franceschi, sur les Kurdes !

by

Courrier des lecteurs

      C’est par notre grand ami Christophe*, d’Ajaccio, que nous avons pu prendre connaissance parmi les tous premiers lecteurs, du dernier livre de Patrice Franceschi. Nous n’avons pas la chance de le connaître mais nous avons plusieurs amis en commun : Christophe, Blanche la fille de Henri, Gersende, et bien d’autres.

      Tout comme Christophe, Patrice Franceschi est Corse, mais de Bastia et né à Toulon. Il est journaliste, grand reporter, correspondant de guerre. Il est également écrivain, essayiste, romancier. Prix Goncourt. Président d’associations. Président d’une O.N.G. Il se dépeint lui même comme « explorateur ».

      L’ami Christophe a croisé Patrice Franceschi, il y déjà quelques années en Afghanistan, dans une zone de guerre, quand ce dernier partageait au jour le jour la vie et la lutte de combattants anti-talibans, et le danger de ceux qui veulent seulement « rester libres ». Quitte à y perdre leur vie !

      Christophe, qui connait bien le moyen-orient, qui a résidé au Liban où il a encore beaucoup de contacts, n’est pas allé en Syrie récemment, mais le livre de Patrice Franceschi qui a vécu au milieu des Kurdes la lutte contre Daech, l’a bouleversé. Tout comme nous !

Le titre du livre, sorti depuis en juillet , et même disponible en téléchargement, est :

« LES KURDES, CE QUE LES AVOIR ABANDONNES DIT DE NOUS »

Un petit livre de 60 pages, qui coute 3,90 euros, dans la collection « Tracts Gallimard »

Au recto de ce livre, il est écrit : « Nous avons abandonné nos alliés Kurdes face aux visées d’Erdogan, au mépris de nos engagements dans la lutte commune contre Daech. Comment justifier une telle trahison qui va à l’encontre de nos valeurs comme de nos intérêts. Que dit elle de notre civilisation ? »

Pour Blog-Cabestany, l’un de nos amis, Nicolas le professeur d’Histoire écrit : « cela ne rappelle t’il pas Munich et  comment nous avons cédé en 1938 devant Hitler. Churchill disait : « nous avons cédé au déshonneur pour éviter la guerre. Et nous aurons eu, et le déshonneur et la guerre ! »

#Christophe Paoli est Corse, d’Ajaccio, ex grand reporter et correspondant de guerre. Photographe dont certaines photos ont été exposées à Perpignan pour avoir couvert le Kosovo. Membre d’un certain Cercle Gaulliste que nous connaissons bien ! Il est aujourd’hui un journaliste indépendant qui anime un réseau social qui n’est pas visible de tous, sur Internet. Il participe également à la rédaction d’une lettre de diffusion confidentielle, envoyée par mail,  où il dévoile, uniquement pour ses abonnés, des informations qu’on ne trouve généralement pas dans les médias. Et pour laquelle il a souvent bien des ennuis car la vérité dérange ceux qui ne voudraient pas qu’on la connaisse. Ce n’est que la lutte quotidienne, banale mais non moins courageuse, de tous ceux qui œuvrent pour la Liberté d’Expression ! Pour notre Liberté !

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.


%d blogueurs aiment cette page :