CABESTANY, VILLE DANGEREUSE ?

by

COURRIER DES LECTEURS

  Notre article de rentrée nous aura valu une volée de bois vert. Des critiques, des reproches et même quelques insultes qui nous laissent heureusement indifférents. Serait on en train de toucher là où ça fait mal chez les « Bisounours » pour lesquels tout est merveilleux et tout va bien à Cabestany  ? On aura reçu aussi beaucoup d’encouragements ! Merci.

      Ainsi, aurait t’on ainsi indisposé plusieurs Cabestanyencs, dont celui ci, qui se reconnaitra, qui se dit être un lecteur attentif de notre blog « pourri » (il n’est pas obligé de le lire), qui se prétend de gauche (laquelle ?), qui se dit proche de la Mairie (ça veut dire quoi ?), et qui nous écrit :

« il n’y a pas eu à Cabestany, cet été, plus de cambriolages et plus d’agressions que d’habitude »

     Comme on adore cette expression «plus que d’habitude », qu’on pourrait presque prendre comme un aveu !

     Sauf….  qu’on lui fera remarquer que dans notre article on n’a jamais parlé de cambriolages ou d’agressions qui auraient eu lieu cet été à Cabestany. Car même, s’il y a pu avoir des cambriolages ou des agressions cet été, on n’en sait foutre rien. On n’a pas d’informations sur le sujet. Et on n’a pas pour habitude de parler de ce qu’on ne sait pas. Ce qui serait de la pure mauvaise foi. On ne fonctionne pas comme cela. Mais peut être que ce fidèle lecteur de notre blog « pourri » en sait plus que nous et serait en mesure de nous informer ? Nous, on pense qu’il ferait mieux de la fermer et c’est sans doute ce que ses soi-disant amis de la Mairie devraient lui conseiller de faire  !

  A moins qu’il ne soit un de leurs agents, plutôt maladroit et incompétent, pour ce qui de leur propagande mensongère !

    Nous… On aura juste écrit que dans nos rues, cet été, il semble bien qu’il y aura eu beaucoup d’allées et venues. De façon inhabituelle pour notre petite ville. On aura remarqué beaucoup d’inconnus en train de déambuler, regarder nos maisons, paraissant s’intéresser à nos activités domestiques. Nous cassant les pieds en venant à tout bout de champ, tôt le matin, tard le soir, pendant la sieste, sonner à nos portes pour nous proposer des services incongrus, des produits divers de provenance douteuse. Nous raconter des « carabistouilles » ! Tout cela de façon intrusive. On aura remarqué toujours les mêmes véhicules, pas vraiment récents, semblant mal entretenus, immatriculés souvent dans un autre département,  n’appartenant pas à nos voisins ou à des vacanciers ayant loué chez l’habitant, passant et repassant lentement, sans raison apparente et plusieurs jours de suite.

       D’autres nous auront écrit pour nous dire avoir constaté sous leurs fenêtres des présumés points de deal s’organisant à la va-vite, durant à peine quelques minutes, avec l’arrivée subite de plusieurs deux roues, plusieurs véhicules arrivant de tous côtés. Et ce qui ressemblait à des échanges furtifs. Avant que tous les protagonistes de ces rassemblements ne repartent aussi vite qu’ils étaient venus.

     Et il y aura eu ces conducteurs de deux-roues, qu’on connait, et dont les parents ne font rien pour éduquer leurs enfants. Attendant que l’école s’en charge, sans doute. Des jeunes et des moins jeunes, sans casque, avec des pots d’échappement bruyants (dans l’illégalité) et repassant des dizaines de fois sous nos fenêtres, parfois des heures durant. Dans nos rue défoncées. Pour bruler inutilement du carburant que ne doit pas leur couter bien cher, bien nous enfumer, nous casser les oreilles, nous énerver. Pourquoi ne vont ils pas faire les « cons » sur la route de la déchetterie dont on voudrait bien que les rues du centre ville y ressemblent. En espérant – pour eux – qu’un jour une personne excédée ne commettra pas un geste de colère irréparable. Mais on n’a jamais non plus utilisé le mot de « rodéo »

Notre vie n’aura guère été tranquille à Cabestany cet été, cela personne ne pourra le contester. Bien de nos ainés qui n’ont pas les moyens de partir en vacances, qui ne conduisent plus, qui aspirent au calme et à la sécurité, nous auront fait part de leur exaspération ou de leur profonde inquiétude devant une situation dont ceux qui devraient s’en préoccuper, disent ils, leur donnent plutôt l’impression qu’ils n’en  ont rien à foutre !?

Pour le reste, si vous voulez bien, ne nous faites pas dire ce qu’on a pas dit !!!

continuez à nous écrire :

blog.cabestany@gmail.com

 

2 Réponses to “CABESTANY, VILLE DANGEREUSE ?”

  1. 1 FOUADE Says:

    Tout comme l’ensemble des autres communes de France. La commune de Cabestany est soumise aux lois intangible des rapports de causes à effets. En effet, les domaines de la sécurité et de la tranquillité publique sont une des fonctions « régalienne » d’un maire. Il se doit de s’adapter en fonction des besoins de ses administré(e)s mais aussi et surtout avec la tendance des communes voisines afin de maintenir une certaine cohérence d’ensemble. Hors je constate que la tendance politique en matière de sécurité et de lutte contre la délinquance sur la ville de Perpignan est depuis bien une décennie un cheval de bataille à juste titre. La délinquance aussi s’adapte naturellement au climat et mesures de cette politique de prévention et de répression en débordant sur des zones à moindre risques pour leurs méfaits. Dans le jargon professionnel on appelle cela l’effet « tache d’huile ». Rien d’étonnant mais de plus navrant de voir sa commune sous l’emprise de se phénomène qui est une cause a effet dont le village et ses administrés en subiront les dommages collatéraux. Dans un deuxième temps vous noterez un sentiment d’insécurité croissant qui se changera en insécurité. Même sans aller vers une montée exponentielle d’une délinquance probable. Économiquement ce ne sera pas top pour la valeur foncière et le développement Economique. Je note que Perpignan s’est doté d’une police municipale armée et formée et que la commune de Cabestany a une police municipale « végétative » (en termes de comparaison de mission uniquement car je ne doute aucunement des compétences du personnel). Au maire de faire le nécessaire et aux administré(e)s de lui faire entendre.

  2. Colette Appert Says:

    Pour ma part, en tant qu’élue je me dois de dénoncer, d’informer et d’alerter la population et la municipalité en place (qui est dans le déni le plus complet) sur les « incivilités » chaque jour plus importantes dans notre commune. Objectif : ouvrir les yeux des responsables élus en place (il serait temps que ceux-ci sortent de leur monde merveilleux) afin que les dispositions qui s’imposent soient prises.
    Je remercie le collectif du Blog Cabestany toujours à mes côtés dans ce travail quotidien.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.


%d blogueurs aiment cette page :