Archive for 11 mai 2020

« Qui est responsable ? » écrit Maxime Tandonnet.

11 mai 2020

COURRIER DES LECTEURS – LIBERTE D’EXPRESSION

Image du site de Maxime Tandonnet pour illustrer son article

En ce moment, des travaux parlementaires et réflexions sont en cours sur l’atténuation de la responsabilité pénale de la classe dirigeante dans la gestion de la crise du covid19. 

Maxime Tandonnet écrit :

Que cette tentation existe est déjà en soi, détestable. Ils ont voulu être les chefs. Ils ont bombé le torse et pavoisé pendant trois ans. Ils ont multiplié les promesses grandioses : le nouveau monde, l’exemplarité, la transformation de la France, la refondation. Ils sont au pouvoir depuis trois ans. Pendant tout ce temps, ils ont semé le trouble: multiplication des scandales, taxe carbone et crise des gilets jaunes, soit un an de violence, réforme chaotique des retraites et mouvement social de deux mois, avec toujours en tête, l’obsession de la réélection en 2022.  Pris au dépourvu par la pandémie, ils n’ont jamais cessé de sombrer dans le déni, les contradictions et la logorrhée. Aujourd’hui, ils cherchent des boucs émissaires – les fonctionnaires, la technostructure, les scientifiques, les prédécesseurs, le peuple, constamment méprisé et infantilisé. Pourtant, ils ont voulu être les chefs et ils le sont depuis trois ans. En trois ans, ces chefs qui prétendaient instaurer un nouveau monde et mener à bien sa transformation et sa refondation avaient tout le temps de travailler et de préparer le pays à une crise majeure. Tout pouvoir a pour corollaire la responsabilité. En tant que chefs, ils sont donc les seuls responsables de la situation, politiquement, juridiquement, historiquement. La société est en droit de leur demander personnellement des comptes. Toute tentative pour se dérober et se défausser à cette responsabilité serait inacceptable.

Maxime TANDONNET

Blog-Cabestany écrit : selon l’engagement que nous prenons auprès de ceux qui nous autorisent à reprendre leurs textes, nous n’ajoutons pas de commentaire. Mais le texte ci-dessus se suffit amplement à lui même !