Commémoration du 75ème anniversaire de la Libération du 8 mai 1945

by

Courrier des lecteurs

Logo du Souvenir Français

Sa devise : Entretenir, conserver, transmettre

Le Souvenir Français est cette association admirable qui entretient les tombes de nos soldats et nos Monuments aux Morts.

Pour accéder au site du Souvenir Français, juste un clic ci-dessous :

vers le site du Souvenir Français

Le Président Barcellini, dans son communiqué de ce jour, ou dans la lettre n°50 réservée aux adhérents, nous parle du « devoir essentiel de mémoire ».

Notre historien Nicolas, nous communique le texte qu’il a mis en ligne dans sa « Lettre de Diffusion » à ceux qui le suivent :

LE MONDE EN FEU – LES 7 ET 8 MAI 1945 !

Le monde est en feu. La guerre va encore continuer plusieurs mois en Asie entre Japonais et Américains. Il y aura Hiroshima en Août 1945. Cette Deuxième Guerre Mondiale aura fait 50 millions de morts.

Mais revenons en Europe. Nous sommes début mai. Hitler et ses proches viennent de se suicider. Les Alliés sont entrés en Allemagne par l’Ouest, les Russes par l’Est. Dans Berlin et ses faubourgs qui ne sont plus qu’un tas de ruines, il reste encore près de 500 000 allemands, soldats sans réel commandement avec juste un fusil et quelques balles, civils dont des enfants, des vieillards, des femmes avec une arme, un couteau ou un tisonnier, fanatisés ou paniqués par ce qu’on leur a dit qu’il n’y aurait pas de prisonniers. Pas de survivants s’ils tombaient entre les mains des Alliés Américains ou Russes. Qui ont découvert l’horreur des camps de la mort. Qui voudraient sans doute se venger Stalingrad et des exactions des Allemands. Et ces allemands survivants qui devraient plutôt se rendre sont tellement persuadés qu’on va leur faire payer cher tous leurs crimes qu’ils vont défendre chèrement leur peau.

On va encore encore se battre rue par rue, immeuble par immeuble, cave par cave. Souvent au corps à corps. Il n’y a pas de mots pour décrire une situation qui dépasse et de loin l’inimaginable. Les femmes seront le plus souvent violées. Cette guerre se termine en apocalypse pour un peuple qui se voyait déjà dominer le monde. Mais Hitler, dans son testament, leur a dit : « Un peuple qui n’aura pas été capable de se montrer plus fort que les autres et les dominer ne méritera pas de survivre. » La folie a pris le pas sur le rationnel.

Dès le suicide de Hitler, les généraux ont compris qu’il était inutile de continuer le combat.

Le 7 mai 1945, les généraux allemands du front ouest signent la capitulation à Reims, au quartier général américain d’Eisenhower. Le 8 mai, on signe de nouveau la capitulation à Berlin dans le Q.G. du Général russe Joukov.

La démocratie va renaître dans l’Europe de l’Ouest. Le totalitarisme russe va s’abattre sur l’Europe de l’est. A la peste brune nazie va succéder la peste rouge communiste imposée par Staline. Dès 1946, Churchill parle du « rideau de fer » qui s’est abattu pour couper l’Europe en deux parties. C’est désormais la Guerre Froide entre les deux blocs. Pourtant le Mur de la Honte ne sera édifié qu’en 1961 pour concrétiser cet antagonisme.

Puis dès la chute de ce mur, en 1989, plusieurs pays s’émancipent de la dictature communiste. On peut citer – entre autres – la Pologne, la Hongrie, les Pays Baltes. On peut parler de la réunification de l’Allemagne. L’empire soviétique se disloque en 1991.

En 2012, à Pékin, l’actuel dirigeant chinois Xi-Jinping, déclare au Parti Communiste Chinois (PCC), que la Chine ne devra jamais subir ce que l’Empire Soviétique a subi en se désagrégeant. L’URSS dit Xi-Jinping ne s’est effondré que par le fait que ses dirigeants ont accordé trop de libertés aux peuples !!!! La Démocratie est un poison qui finira par faire imploser l’Occident qui a inventé le Capitalisme, dit il encore.

A Pékin, en 2020, les dirigeants communiste chinois sont toujours sur la même ligne idéologique et attendent que l’Occident finisse par s’effondrer ! Quitte, diront certains, à les y aider un peu. Qu’ils soient Français, Russes, Chinois, les communistes sont tous issus du même moule. L’intervention des chars russes en Hongrie ou à Prague n’était pas pour les émouvoir. La vie est belle de la Chine au Vénézuela !

Aujourd’hui les Chinois n’ont plus besoin de blindés pour nous asservir. Et la phrase favorite de celui qui gouverne la Chine est empruntée à l’un de ses prédécesseurs Deng Xiaoping : « qu’importe le chat, du moment qu’il dévore bien les souris ». Sommes nous devenus les souris ?

Nicolas

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.


%d blogueurs aiment cette page :