« Requiem pour une confinée à Cabestany ! » le texte d’une lectrice de Blog-Cabestany.

by

COURRIER DES LECTEURS – LIBERTÉ D’EXPRESSION

C’est vous qui le dites !

Vous êtres plutôt moroses en ces temps de confinement, mais pouvoir ressortir bientôt de chez soi n’augure pas hélas des jours meilleurs. Que sera l’immonde d’après ?

« Marie Josée » nous envoie le texte ci-dessous : qu’on soit ou non d’accord avec elle, il s’agit de sa Liberté d’Expression :

REQUIEM POUR UNE CONFINÉE A CABESTANY

Nous nous sommes endormis dans un monde et à la suite d’un cauchemar bien réel nous nous sommes réveillés dans un autre.

Nous nous croyions en paix, mais si nous réalisons bien : nous sommes en guerre. Et chaque soir nous faisons le décompte des pertes humaines et interrogeons des listes avec la peur d’y découvrir les noms de ceux que nous connaissons et que nous aimons.

Paris, n’est plus la ville lumière, New York la porte vers l’ouest, Bali le paradis pour les riches. Reste Cabestany  où on peut se promener by night si on a le papier à la con.

Plus rien n’a d’intérêt. Les voyages qu’on ne pourra pas faire. Les musées qu’on ne pourra pas visiter. Et on n’a même plus envie de regarder des films, de lire ou d’écouter de la musique.

Les câlins, les bisous deviennent soudain des armes mortelles. Ne plus côtoyer ses amis, ne plus rendre visite à ses parents devient un acte d’amour. Ce beau jeune homme que j’ai croisé hier, ou cette belle jeune fille sont peut être des « anges exterminateurs ».

Vous réalisez que le pouvoir, la beauté, l’argent ne valaient rien, que l’amour est dangereux, et que l’oxygène dont vous avez besoin pour respirer et pour vivre peut accélérer votre fin.

Les virus, la pollution, le réchauffement, les pesticides, qui d’autres que nous les avons créés de nos mains.

Nous nous croyions en paix, mais il a fallu que des humains comme nous à Pékin deviennent nos nouveaux bourreaux du 21ème siècle. Ils ont décidé d’éliminer ces occidentaux maudits pleins de suffisance en nous refaisant le coup du Cheval de Troie. Ils ont les moyens d’éliminer la race blanche comme d’autres avant eux voulaient supprimer les Juifs. Ils ont supprimé dès janvier leurs vols intérieurs mais laissé leurs habitants aller contaminer les autres sur la planète. Comme s’ils ne savaient pas ce qu’ils faisaient ? Et l’ambassadeur aux yeux bridés à Paris qui traite notre président d’arrogant…. N’a t’il vraiment aucune culpabilité ou conscience de la responsabilité de ses maitres communistes !

Et nous sommes aussi démunis, aussi incapables de nous défendre, que ces malheureux qu’on mettait dans des wagons pour les emmener en enfer.

Il y a ce soleil dont ne pouvons plus profiter si nous n’avons pas même un balcon. Et cette mer où nous ne pouvons plus nous baigner.

Laissons les riches amasser plus d’argent qu’ils ne pourront jamais en dépenser jusqu’à la fin de leur vie. Et ces politiques compter sou après sou ce que nous leur coutons pour nous faire soigner. Trop cher a leurs yeux car notre vie ne vaut pas tripette. Mais eux à quoi sont ils utiles ?

Et moi qui ne suis pas encore retraitée, ni fonctionnaire, ni mise en chômage technique, mais qui n’a plus de boulot, je ne sais pas comment je vais faire pour payer mon loyer. Mais je me priverai avant de réduire la ration de croquettes pour mon chat. Lui n’y est pour rien !!!

La terre est magnifique. La nature formidable. Mais je pense qu’il nous faut entendre ce message : « Vous les hommes vous n’êtes pas indispensables. » «  L’eau, la terre, l’air et le ciel se porteraient mieux sans vous. Vous avez décidé de vous exterminer entre vous. Allez y mais faites le boulot jusqu’au bout. Qu’il ne reste pas un seul être humain quel que soit sa couleur. Car je ne suis pas raciste.»

Cette planète bleue sur laquelle vous vous croyez les maitres vous le rappelle : « vous n’êtes rien, juste des invités. « Et si nous humains nous disparaissions cette terre ne s’en porterait que mieux. «

Marie-Josée

Nous avions rencontrée « Marie-Josée » à Cabestany il y a déjà plusieurs années. Quand elle avait été l’objet d’une ignoble discrimination antisémite, victime de tags racistes sur sa maison !  Intolérable et inadmissible dans notre pays et de la part de personnes qui sont restées impunies. Mais n’est ce pas cette impunité qui fait croire à certains qu’ils peuvent tout se permettre ? Le grand père et une partie de la famille de Marie-Jo ont été déportés, raflés par des policiers français, et ne sont jamais revenus des camps. En ce 75ème anniversaire de la déportation on peut comprendre l’émotion qui étreint notre lectrice.  Ceci expliquant sans doute cela. Merci chère lectrice, nous sommes là pour faire vivre VOTRE Liberté d’Expression. Et c’est sans problème, qu’à la demande de  Marie-Jo, nous avons corrigé quelques fautes dans son texte sans le dénaturer. Car ne nous permettons jamais de le faire sans qu’on nous le demande et publions vos textes sans y toucher. 

Et puis il y a cet autre internaute qui nous pose une devinette. Qui a écrit : « il vaut mieux penser le changement que changer le pansement ». On n’a pas la réponse. Surement pas Guillaume Apollinaire. Et on a déjà reçu plus d’une douzaine de fois la fable de Jean de la Fontaine, « les animaux malades de la peste. »  Le principal est bien de communiquer ensemble ! Alors continuez à nous écrire !

 

blog.cabestany@gmail.com

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.


%d blogueurs aiment cette page :