On entre dans la Semaine des Droits des Femmes, écrit Alicia pour Blog-Cabestany !

by

COURRIER DES LECTEURS

Une campagne de communication à l’échelle de la planète !

On entre dans la Semaine des Droits des Femmes, que chaque pays, chaque ville, chaque parti politique, chaque association va arranger à sa propre sauce. Avec toute la récupération politicienne ou partisane qu’on peut imaginer. Sauf qu’on attend depuis des années du concret et pas cet étalage de bons sentiments sirupeux et gluants, ces déclarations d’intention, les « FAUTQUON » et « YAKA ». Ce fossé entre le Politique, la Police, la Justice. Et des Associations sans moyens.

C’est l’Organisation des Nations Unies qui en 1975 a décidé de consacrer une semaine aux Droits des Femmes. En pensant à ces pays où les femmes n’ont pas le droit d’aller à l’école. Ou même de pouvoir se faire soigner. On pourrait parler aussi de ces femmes auxquelles on impose de porter le voile quand c’est contre leur gré, un principe dont on ne trouve – parait il – nulle trace dans les ouvrages religieux, sinon que ce sont des hommes qui en auraient décidé ainsi, un beau matin.

 Mais ce sont la manipulation, la désinformation,  l’embrigadement, les réseaux sociaux et l’oppression qui nous gouvernent.

Et je relis le récit de ce correspondant de presse, grand reporter, qui aura embarqué, il n’y a pas si longtemps,  un jour au milieu de vrais ou faux migrants, sur une plage de Libye, pour se diriger vers l’Italie. Le pneumatique était certes trop chargé et tout le monde risquait de se noyer. Mais ce sont les hommes qui ont trouvé la solution au problème en faisant passer par dessus bord les femmes et les enfants. Et ce sont des célibataires heureux et libres de toute entrave familiale qu’on a accueillis les bras ouverts à l’arrivée comme des héros alors qu’ils ne méritaient à mon sens que le peloton d’exécution.

Mais qu’on parle – aussi – des Droits des Femmes dans un pays comme le nôtre ne me choque aucunement.

Il y a bien cet internaute qui écrit à Blog-Cabestany, pour dire qu’il me déteste et qu’il aurait envie de me mettre « la fessée ». Si ce n’est pas du machisme, qu’est ce donc ? Je ne le connais même pas. Un farfelu, un provocateur, ou autre,  demandant si la Femme n’est pas un « Homme » comme les autres, et pourquoi il n’y a pas, dit il de « Journée des Droits des Hommes ». En partant du postulat que la moitié de l’humanité est composée d’hommes (et donc l’autre moitié de femmes, j’imagine). Je ne suis pas sur que vous ayez tout compris ! Et moi pas davantage ! Mais si vous avez quelques culture, vous savez sans doute que cette « Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen », en 1789, n’aura été écrite que par des mâles, qui pensaient surtout à eux, avant de se soucier du sort des femmes.  Mais passons ! Et on peut réécrire l’Histoire comme on veut !

Mais voit on souvent des filles à la terrasse d’un café, faire « psst, psst » ou siffler au passage d’un garçon ? Alors que pour le contraire, on trouve des abrutis, à la pelle.

Est ce si souvent qu’une femme chargée de responsabilités harcèle une homme ?  Même si ça arrive sans doute.

Quant aux violences conjugales, ce sont les hommes qui mènent la compétition aux points (ou aux poings !).

Je veux bien reconnaître que le sort des femmes est moins terrible, globalement, dans notre pays, par rapport à d’autres contrées où sévissent d’autres cultures. Mais ce n’est pas une raison pour ne pas réclamer l’Égalité. Et le respect ! Et par contre se défier de toute atteinte à la mixité qui est une forme de communautarisme !

Et j’enrage quand je vois le nombre de mes collègues féminines qui se retrouvent à élever les enfants, abandonnées par des pères qui les auront quittées sans vergogne pour refaire la même chose avec une autre nana. Et c’est le troisième Président de la République qui dans son programme nous promet de faire payer les pensions alimentaires à ces hommes qui ont des absences de mémoire. Et c’est le troisième Président qui comme les autres ne tient pas – dites vous – ses promesses.

Alors comme j’aimerai, que Colette Appert, dont je connais la grande sensibilité et les qualités de cœur, puisse devenir notre Maire.  Je n’en dirai pas davantage !

Et écrivez moi, au blog ou à mon adresse perso :

alicia.jones-smith@gmx.com

 

3 Réponses to “On entre dans la Semaine des Droits des Femmes, écrit Alicia pour Blog-Cabestany !”

  1. odile Says:

    non pas question de faire une procuration on devrait repousser cette election

  2. odile Says:

    votre candidate est surement la meilleure pour cabestany mais je suis dans l’Aude et j’interdis à mon père de se déplacer pour aller voter dimanche a cause du virus. Dommage

  3. Claire agglo Says:

    et on va allez voté dans des classes d’ecole ou faudrait qu’on envoye nos enfants lundi. un coup de serpillaire mal rincée et un coup de pschitt pshitt d’air wick et on dira qu’on a tout desinfecter

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.


%d blogueurs aiment cette page :