De pauvres gens inondés ! Mais à qui la faute ? écrit Seb à Blog-Cabestany

by

« c’est vous qui le dites » – « Courrier des lecteurs »

Image fournie par un de nos lecteurs

De pauvres gens inondés ! Mais à qui la faute ? écrit Seb à Blog-Cabestany

Seb, un Cabestanyenc, qui voit sa mère vivre un cauchemar dans le Var, use de sa Liberté d’Expression.

« Ma mère veuve de mon père et institutrice 37 années à Toulouse n’avait vécu qu’en appartement. A la retraite elle décidait de s’acheter une petite maison deux faces sans jardinet dans un lotissement récent dans le Var. J’ai trouvé qu’elle se précipitait. Mais comment lui faire entendre raison. Une maison qui ne datait que de trois années et que le jeune couple muté ailleurs devait quitter rapidement. C’est peut être vrai. Et une bonne affaire en apparence au niveau du prix.

Début 2015 j’ai accompagné ma mère chez le notaire pour cette maison qui avait été construite en 2012. Personne ne nous aura dit que le terrain en 2010 deux ans avant de construire était sous un mètre cinquante d’eau.

A l’automne 2015 j’ai installé son frigo son lave linge sur des parpains ce qui a sauvé son electroménager. Ils y sont toujours. Sa chambre étant à l’étage. Depuis 3 jours elle a de nouveau les pieds dans 20 centimètres d’eau l’eau mais redoute un même épisode qu’en 2010 et elle ne trouvera jamais des pigeons pour lui racheter sa maison qui suinte l’humidité.

Qui est responsable ? Le maire de la commune le prefet le promoteur les acheteurs ? Ou le maire d’une autre commune en amont qui a fait n’importe quoi dont ses habitants ont les pieds au sec. Tous les actuers se renvoient la balle. Comment on a pu contruire en zone inondable. En parfaite connaissance des risques. Mais on continue. Et ca va pas s’arreté.

Parce que pour des maires qui ont trop ou mal dépensé l’arrivée de nouveaux habitants représentent un ballon d’oxygene. Il y a dix ans en arriere un maire qui contruisait avait des chances d’etre re-élu. Aujourdh’ui heuresement c’est le contraire. Mais il fallait faire des logements pour attirer des gens qui venaient d’autre commune. Faire des centre commerciaux qui font que le commerce de ville ferme ses portes.

Quand on voit la galerie carrefour avec autant d’emplacements vides et le mas guerido on se pose des questions sur la competence de nos maires pour gerer une ville. Sinon faire des installations grandioses comme l’archipel qui ne sera payé que dans 30 ans et jamais rentabilisé.

Qu’on cesse de nous explqié que c’est le rechauffement climatique qui existe bien mais qui a bon dos.

Mon père fonctionnaire travaillait pour le ministere de l’Equipement que Bruxelles commes les élus de tous bords se sont acharnés à faire disparaître. Pour récupérer les permis de construire pour mettre la main sur le pactole et faire que des pauvres gens ont les pieds dans l’eau. Et autour de nous lorsque je vois les projets de contruction en cours ou à venir je me dis qu’on est tombé sur la tête.

Je rêve qu’un candidat aux municipales me dise qu’il va soumettte chaque permis de construire à un expert avant de le signer. Qu’il va arreté le bétonnage. Ne plus faire des aménagements aux couts non controlés trop grands mal utilisés non rentables nons managés. Qu’il va remettre des petits commerces en centre ville. Qu’il va refaire les trottoirs la voirie. Que les citoyens vont redevenir le centre d’interet des élus. Mais ca coute rien de rever. »

 

Blog-Cabestany : Merci Seb pour ce long, long texte, qu’on a copié-collé tel quel. Qu’on s’est seulement autorisé à séparer en paragraphes pour plus de clarté et lisibilité.

Mais notre rôle n’est pas de faire, nous mêmes, des promesses électorales. A vous, de lire le programme des candidats, et de vous faire votre idée. Pour nous c’est clair. Il y aura le choix entre une situation que certains d’entre vous considèrent comme merveilleuse et qui doit perdurer encore 40 ans. Et l’Alternance. C’est chacun dans l’urne qui en décidera. Et assumera ses choix.

Quant au problème, sur le fond, on nous a évoqué, sans qu’on puisse le vérifier, le cas d’une Métropole à plusieurs centaines de kilomètres de Perpignan qui donnerait des avis défavorables pour des permis de construire en zones estimées à risques mais pour lesquels ce sont les Maires auxquels on donnerait la liberté de statuer en dernier ressort sur la foi d’un Plan de Prévention qu’ils ont fait eux mêmes. Cherchez l’erreur ! Et on connait une ville, qu’on ne citera pas, où on a édifié une grosse verrue, appelée Maison des Jeunes, dans un bassin de récupération des eaux. Mais c’est légal. Et l’humidité sur certains murs, dont on nous cause sans cesse, sans avoir eu l’occasion de la constater nous mêmes,  « serait » selon nos lecteurs, elle aussi….. légale !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.


%d blogueurs aiment cette page :