Archive for 1 novembre 2019

Radio France Bleu Roussillon 101.6 FM : « Colette Appert communique ! »

1 novembre 2019

Municipales 2020

Colette Appert

Par l’équipe électorale de Colette Appert, à Cabestany

L’édito de début de campagne pour Blog-Cabestany

Colette Appert était interviewée très longuement ce matin, jeudi 31 octobre 2019, par France Bleu Roussillon, concernant les prochaines municipales à Cabestany. A la très sympathique journaliste Anne-Natacha Bouillon, qui la questionnait et qui paraissait plutôt bien connaitre son sujet sur la politique locale, Colette se livrait avec une absolue franchise et sans calcul ou arrière pensée. Répondant à des questions pertinentes et très directes.

Son intervention sur les ondes de cette radio locale qu’on apprécie, est prévue, en principe,  entre 8 h 30 et 9 h 00 h lundi prochain 4 novembre  mais on ne sait pas, à l’avance, le temps qu’on lui réservera à l’antenne. Sans doute pas l’entretien intégral, assez long,  pour des impératifs de programmation. Entendrons t’on les meilleurs moments ou seulement des morceaux choisis de ses déclarations : comment savoir ? Chaque média a la liberté de s’organiser comme il le souhaite et ce n’est pas nous qui irons contre ce principe. Mais c’est pour cela que nous nous autorisons à dire ce qu’on entendra peut être pas.

En attendant, ce matin, Colette a montré qu’elle était calme, mesurée, et surtout déterminée. Elle a remercié tous ceux qui avaient mis leur bulletin dans l’urne pour notre liste aux dernières élections municipales de 2014. Des Cabestanyencs qu’elle n’aura jamais déçue car elle s’est impliquée à fond comme opposante, ferme, lucide mais toujours constructive, tout au long de ce mandat qui finit. Un mandat qui ne laissera pas de bons souvenirs aux Cabestanyencs. Les promesses, en 2014, de ne pas augmenter les impôts, auront été bafouées. Alors que les Cabestanyencs qui y croyaient dur comme fer,  jurent qu’on ne les y reprendra plus !? Les explications fournies pour ces dérapages ressemblant trop à des boniments plutôt qu’à de la sincérité. Des bonnes résolutions  piétinées. Et tant d’autres choses encore qui font dire à nos concitoyens que c’était « le mandat de trop ».  L’opposition menée par Colette Appert a joué pleinement son rôle, marquant des points et faisant réfléchir plus d’une fois les conseillers de la majorité municipale qui n’étaient pas loin d’estimer que Colette Appert portait la voix de la raison. Sans pour autant hélas que cela se traduise dans leurs votes. Tant pis pour eux et pour tant d’occasions manquées. Et quel dommage pour Cabestany ! Mais nous avons enfoncé plus d’une fois un coin dans la soi-disante majorité qui se croyait inoxydable. Maintenant c’est l’avenir et non le passé qui nous intéresse.

A quatre mois de l’échéance, nombreux sont les soutiens de Colette  dans notre ville, qui ne raisonnent plus selon le clivage – gauche/droite – mais qui aspirent simplement  à l’Alternance. Non parce qu’ils auraient tous des griefs contre le Maire en place mais surtout parce qu’il apparait primordial à tous de vivre avec son temps et de faire enfin entrer Cabestany dans le 21ème siècle.

Pour qu’aussi on mette à plat les dossiers, qu’on regarde ce qu’il y a dans les tiroirs de la Mairie, qu’on fasse la transparence sur l’endettement de la ville. Peut être que la surprise sera moins amère que certains le pensent, et tant mieux ! Car nous détestons ceux qui n’ont que des préjugés négatifs. Mais il est malsain, à notre avis, et selon l’avis de beaucoup, que les affaires municipales soient entre les mains d’une même équipe de personnes, depuis tant d’années. Des gens que l’on ne cherche pas à dénigrer pour le plaisir de le faire, mais qui manifestement n’ont plus le réflexe de communiquer et de se justifier devant leurs électeurs. Une mauvaise habitude qu’on retrouve partout où une équipe s’accroche désespérément à son rocher comme un mollusque. Pratique une politique usée jusqu’à la corde. Telle n’est pas notre conception de la démocratie municipale et du respect qu’on devrait aux électeurs qui après tout payent leurs impôts à la sueur de leur front !

Et puis beaucoup de lecteurs de notre Blog nous écrivent en nous demandant pourquoi Monsieur le Maire a autant de fois déclaré qu’il voulait passer la main, depuis presque dix ans, et pourquoi il est encore là. Lui seul a la réponse. Mais il en est probablement à Cabestany comme souvent dans beaucoup d’autres villes. Lorsque dans une Majorité Municipale, nombreux sont les vizirs qui veulent prendre la place du calife, se battent entre eux pour lui piquer sa place, se déchirent sans vergogne et donnent un triste spectacle de la Démocratie, on comprend, ou disons qu’on admet que celui qui est en place n’aie pas tellement envie de voir lui succéder une situation chaotique. Mais n’est ce pas lui qui n’a pas su s’entourer ou qui a choisi son équipe en ne retenant que ceux qui ne risquaient pas de lui faire de l’ombre.   Et s’il est rare que l’on soit en accord avec Monsieur le Maire, mais qui donc – de compétent – dans son équipe aurait assez de charisme pour lui succéder ?

Et n’est ce pas aussi le rôle des élections que de faire émerger une ALTERNANCE grâce à une nouvelle équipe  qui un jour sera elle aussi remplacée. C’est dans l’ordre des choses. C’est ainsi que doit évoluer une démocratie, qui ne doit pas se retrouver confisquée par certains qui ne veulent plus rendre les clefs. Il est sain de faire de temps à autres l’audit des comptes d’une ville. Car soyons clairs. Il n’est pas question, de notre part,  de lancer des anathèmes, de créer un climat de suspicion, de faire des déclarations à l’emporte pièce qui ne reposeraient sur rien par pur électoralisme. Tout comme on entend aussi trop souvent, par bêtise ou par peur, des majorité en place dire que leurs oppositions n’auraient pas la compétence pour assurer la gestion de la Mairie. Pour leur succéder. Ou qu’un changement à la mairie serait aventureux. BALIVERNES dans la bouche de ceux qui ne savent que s’inventer des excuses pour ne pas passer la main !

Mais il convient aussi qu’une équipe qui se présente à des élections et cherche à obtenir nos suffrages, ait démontré qu’elle connaissait les dossiers, les problèmes d’une ville. Notre équipe, très affutée, le peut, à tout moment !

Et c’est aussi le privilège d’une Démocratie – à condition qu’on veuille la faire vivre, et c’est le choix des citoyens – que de savoir ce qu’on fait de nos impôts et de savoir si de façon mécanique, ceux ci ne vont pas augmenter, en raison d’investissements ou d’emprunts non raisonnés. Nous, les citoyens, voulant la transparence pour ne pas avoir à descendre dans la rue ou endosser un jour un gilet jaune pour faire valoir nos droits légitimes.

A Cabestany, nous souhaitons, nous voulons cette ALTERNANCE. Que Colette Appert est en mesure de nous apporter. Nous la soutenons sans réserves.

Et qu’il soit assuré pour tous, que notre campagne sera loyale vis à vis de nos adversaires. Mais qu’il soit aussi une évidence, que à nos yeux, si Monsieur le Maire se représentait, il serait pour nous un simple candidat, à égalité avec notre candidate, en souhaitant – c’est la loi – que celui qui aurait à sa disposition des moyens qui seraient disproportionnés par rapport aux nôtres, n’en profite pas de façon abusive ! Nous sommes bel et bien en campagne électorale ! Nous serons respectueux mais sans complaisance !

Et d’ici là, nous écouterons Colette Appert sur France Bleu Roussillon lundi matin, et bon dimanche à tous !

Blog-Cabestany : Merci à l’équipe de campagne de Colette. Que nous soutenons également !