Lettre ouverte à nos élus municipaux [de tous bords] à Cabestany !

by

COURRIER DES LECTEURS – Nos lecteurs ont la parole – Nos lecteurs sont en colère –

Lettre ouverte d’un citoyen à nos élus municipaux !

« J.P. » est un Cabestanyenc que l’on ne connaît pas. L’un de nos amis pense le connaitre et comme son adresse émail est parlante (mais confidentielle), et qu’on a trouvé un nom semblable dans les pages blanches, on s’est permis de l’appeler. Il nous a répondu de façon sympathique, confirmant qu’il était bien l’auteur de cette lettre envoyée à Blog-Cabestany sous forme de commentaire. Il ne veut pas que son nom apparaisse. Pourquoi pas ? Il ne veut pas nous rencontrer pensant qu’on va chercher à l’impliquer de quelque manière dans la campagne municipale en cours. On le laisse réfléchir sans montrer aucune insistance lourdingue. Notre façon à nous de nous comporter ! Que ça se sache !!!

J.P. nous écrit (longuement) :

LETTRE OUVERTE A NOS ELUS MUNICIPAUX DE CABESTANY.

Hier matin mardi après une nuit sans sommeil à cause de l’orage j’ai constaté en allant travailler à Perpignan toutes ces étendues de terre à Cabestany inondées. Et des lotissements qui ressemblaient à un navire échoué. J’espère qu’aucun de mes concitoyens n’a été inondé. L’eau s’est arrêtée à un centimètre du sol de mon garage dans un lotissement récent où rien n’a été pensé et prévu semble t’il.

Pourquoi cette frénésie de nos élus municipaux à vouloir construire toujours plus et sur des terres agricoles ? Sans obliger comme dans certaines régions à faire un rez de chaussée non habitable. Cette course à la construction est le signe sans équivoque d’élus compulsifs, des malades si vous préférez, qui ne savent pas gérer une mairie qui dépensent sans compter et ont besoin de toujours plus de nouveaux habitants pour renflouer les finances. Quitte à accorder des permis de construire dans la mer.. ! Je veux dire la gadoue bien sur. Comme ces portes de la mer..  sans jeus de mot.

Ce n’est pas la faute du Président de la région du département ou encore l’agglo si nous allons alterner des périodes de plus en plus sèches et des périodes de gros orages comme hier. Le climat change. On le sait. On le savait. Mais des élus continuent à faire semblant de ne pas s’en rendre compte.

Ma societé a installé nos bureaux à Perpi il y a plusieurs années dans un appartement. Dans un immeuble ou chaque année un logement d’habitation est transformé en bureaux. On casse la salle de bains la cuisine et on ne peut même pas faire réchauffer un plat ou avoir un coin café. Les locataires qui habitent encore dans l’immeuble voient leur loyers grimper car on veut les faire déguerpir pour encore faire d’autres bureaux. Comment peut on autoriser cela ?

De la fenêtre de mon bureau à un étage élevé je vois entre deux immeubles de 7 ou 8 étages tous ces hangars désaffectés. Garages condamnés. Pavillons qui tombent à moitié en ruine et squattés. Terrains vides. Pourquoi aller construire dans la boue à Cabestany ? Si cet hideux batiment dont on se demande à quoi il sert pouvait basculer dans l’eau en face de la gendarmerie je rigolerai bien.

Je me souviens du maire de Cabestany se faisant passer il y a quelques années pour un grand bâtisseur. Qui voulait faire de notre commune une sorte de banlieue comme autour de Paris. Une future zone de non-droit pour renouveler ses électeurs qui n’en peuvent plus de sa façon de confondre mairie et entreprise familiale. Il semble avoir revu ses ambitions à la baisse. Parce qu’on l’a obligé à se modérer ou qu’il commence à prendre conscience de ses égarements ? Comment savoir. Mais son projet de construire dans la boue en face de la Germanor est une imbécillité. J’espère que personne n’ira voter pour lui sauf s’il faisait savoir qu’il revient sur sa décision.

Et quand je m’adresse à nos élus je m’adresse à tous. Même ceux de l’opposition que l’on entend pas assez à mon avis. Tachez de faire quelquechose de mon commentaire. Ce n’est pas tous les jours qu’un Cabestanyenc ose dire ce qu’il pense quand personne n’ose l’ouvrir. Merci.  J.P.

Blog-Cabestany répond :

Vous êtes plusieurs à nous avoir écrit pour dénoncer cette négligence municipale qui consiste à laisser les regards d’eaux pluviales sans entretien, dites vous, bouchés par de la terre des feuilles ou branchages. L’un d’entre vous nous a envoyé une photo prise avec son téléphone mais trop sombre même en la retravaillant. Si on peut en avoir d’autres !? A moins qu’on nous explique que l’entretien de ces bouches de réception seraient de la responsabilité de l’agglo. On n’est plus à une ineptie près.

Merci JP pour votre commentaire. Et à coté de votre titre, Lettre aux Elus, on s’est permis de rajouter : « de tous bords ». Mais si vous nous lisez, si vous lisez le maigre entrefilet qu’on octroie à l’opposition – si elle n’est pas censurée – dans le Cabes’Infos, vous devriez savoir qu’on pense comme vous. Trait-d’Union-Cabestany fait ce qu’elle peut mais il manque une grande association écolo départementale avec des moyens et des juristes pour s’opposer aux élucubrations de nos élus.

Savez vous que dans un récent rapport – peut être pas officiel mais connu des élus – concernant Perpignan, on apprend qu’on pourrait, sans expulser personne, augmenter de 25% la population de la ville en récupérant des « dents creuses », occupées en effet par des hangars désaffectés ou garages fermés ou bâtiments inoccupés. Jusque dans le centre ville qui plus est. Aller construire – aujourd’hui – sachant ce qu’on sait, sur des terrains agricoles dans les communes mitoyennes est une folie. Mais il y aura toujours un élu pour vous sortir une justification imbécile. Mais pas dénué d’arrière pensée électoraliste. De quoi ne plus faire confiance aux élus et en les mettant tous – hélas – dans le même sac.

L’opposition, à Cabestany, n’a pas les moyens de sortir un journal municipal en couleurs, comme le fait la municipalité – à nos frais –  dans lequel on ne trouve que du pipeau. Elle bosse dur et ne manquera pas de s’exprimer durant la campagne municipale qui s’annonce. Elle dénonce cette fuite en avant qu’est la construction de maisons deux faces, sans jardinet, dans des terrains agricoles et qui vont déstabiliser notre environnement. Pire, ce ne sont pas toujours les nouvelles maisons qui sont inondées mais d’anciens quartiers qui n’avaient jamais connu de problème depuis des décennies et qu’on a mis en péril par l’incompétence d’élus qui pensent tout savoir mieux que tout le monde. Après, à chaque citoyen de choisir l’environnement dans lequel il veut élever ses enfants. Et s’il trouve que Cabestany triste, morose, avec ses logements édifiés « dans la gadoue » lui convient, il fera son choix. S’il trouve qu’un PLU anarchique, sans raisonnement qui tienne, est la panacée, il le dira.

Mais qu’il ne vienne pas pleurer lorsqu’il aura installé lui même la « corde pour le pendre » !

Continuez à nous écrire. Textes, photos, videos. Dites ce que pensez, ce que vous souhaitez pour votre ville. Juste un clic ci-dessous :

blog.cabestany@gmail.com

-o-

Une Réponse to “Lettre ouverte à nos élus municipaux [de tous bords] à Cabestany !”

  1. Colette Appert Says:

    Bonjour Monsieur,
    Je vous remercie de votre courrier. A Cabestany, comme vous le dites personne n’ose l’ouvrir, et pourtant ! En tant que tête de liste de l’opposition, je peux vous certifier et vous prouvez que je suis sur le terrain pratiquement jour et nuit depuis le début de cette mandature en 2014. Notre seul espace d’expression « libre » est ce blog. Chaque mot que nous y écrivons est analysé, pesé au nom de la « Liberté d’Expression ».
    Les articles sont relayés en majorité sur ma page Facebook : Colette APPERT SARIS. Sur celle-ci je ne m’interdis pas de dénoncer les aberrations que je constate. Pour siéger au Conseil Municipal, assister à tous les conseils communautaires ainsi que les commissions municipales qui me sont ouvertes je peux vous certifier qu’il y a de quoi faire et de quoi dire.
    La presse locale ne passe aucun de nos communiqués. J’en ai bien sur la preuve.
    Je vous invite donc si vous n’êtes pas réfractaire à Facebook a consulter ma page, sinon vous pouvez me contacter par mail :
    coletteappert66@orange.fr ou bien mon numéro de téléphone portable : 06 07 78 90 88 c’est avec plaisir que j’échangerais avec vous. A bientôt de vous lire ou de vous entendre.
    Bien cordialement.
    Colette APPERT

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.


%d blogueurs aiment cette page :