« Jamais vous n’aurez assez de cran pour parler du livre de Jean Vila », écrit cet internaute à Blog-Cabestany !

by

COURRIER DES LECTEURSà vous de choisir quelle littérature vous convient…. car tous les gouts sont dans la nature !

Blog-Cabestany, en cette canicule estivale, répond à l’un de ses lecteurs. Qui se reconnaitra sans doute. Ce qui serait amusant, dit Alicia, c’est qu’ils soient plusieurs à se reconnaitre et croire qu’on s’adresse à eux !

Cher internaute, voisin, et …. « ami » – car nous ne monnayons pas notre amitié en fonction de présumées considérations politiques –  vous nous agressez. Il n’y a pas d’autres termes !!! Pour nous dire, entre autres, que nous ne sommes que des « dégonflés » qui n’oserons jamais parler du livre de « Mémoires » (!?) que vient de sortir Jean Vila. Une simple provocation de votre part dont vous pourrez vous glorifier, en bombant le torse, et en vous dressant sur vos talonnettes, auprès de votre clan qui se trouve sans ambiguïté du côté de la Mairie. Mais qui n’a peut être pas pour vous la considération et l’admiration que vous imaginez. Même si le complexe de supériorité est semble t’il votre marque de fabrique et celle de vos amis.  Nous, on ne réagit pas de cette manière. On trace notre chemin. Les chiens aboient….. Et trop parler à nos adversaires risquerait de les instruire !

De ce qu’il y a dedans, [dans ce livre], NON, on n’en parlera pas, du moins pas aujourd’hui. Car on ne l’a pas encore lu. Mais vous mêmes, l’avez vous seulement acheté ? S’il vous reste quelques sous après avoir payé vos impôts locaux à Cabestany. Des impôts qui augmentent de façon démesurée et sans raison valable. Mais peut être faites vous partie de ceux qui hurlent que les impôts ne sont pas assez élevés…. parce qu’ils n’en payent pas. Vous voulez des noms ? Comment faites vous pour vous offrir ce smartphone à plus de 1 200. euros qui semble greffé sur votre avant-bras ? Ou mettre des quantités de gaz oil dans votre énorme 4X4 asiatique, puant et bruyant, tout en vous prétendant être un grand écolo ? Parce que vous triez les pots de yaourt ? Et comment assumez vous les mensualités et l’assurance (car on espère qu’elles sont assurées)  des motos de vos enfants qui tournent en rond sans aucun but précis, durant des heures, dans nos rues défoncées. Nous empestent, nous polluent par défi. Font le plus de bruit possible pour se faire remarquer, roulent sur la roue arrière, sans casque et sans pot d’échappement et brulent les « stops ». Achetez leur le livre de Monsieur le Maire qu’ils nous foutent la paix. S’ils savent seulement lire. Ils commencent sérieusement à nous gonfler !

On se permet aussi de douter, contrairement à ce que vous affirmez, que vous seriez « protégé » par la mairie et « intouchable » en raison de vos convictions. Et puis ça pourrait ne pas durer éternellement, en admettant  qu’il puisse y avoir soupçon de vérité !

Mais passer sous silence le livre de Jean Vila,  nous n’en sommes pas encore rendus là.  Même si nous préférons en ce moment la lecture du Prince de Machiavel. Qui nous rapproche davantage de ce qui se passe à Paris en ce moment !

Cher internaute, vous écrivez que « si jamais » nous en parlions, nous serions capables de dénoncer le « dernier coup politique » de Monsieur le Maire ». Un « coup politique » ? C’est vous qui le dites !!! Mais peut être en savez plus que nous sur la manière de fonctionner de vos amis. Et pourquoi donc parler du  » dernier » comme si l’intéressé avait tout donné.  Nous espérons – pour lui – qu’il lui en reste encore un peu sous le pied pour tenir la route dans la campagne qui s’annonce.

  Que cela ne devienne pas notre livre de chevet est autre chose. Et nous ne doutons pas que plusieurs lecteurs de ce Blog ne vont pas tarder à nous dire ce qu’ils en pensent. L’un d’entre vous, qui lui semble l’avoir lu, n’écrit il pas  : « rien que pour avoir pu feuilleter un tel livre, j’aurais regretté de ne pas avoir appris à lire !? » (sic).

Et puis,  il faut bien des livres pour abonder le fond littéraire de notre médiathèque dans laquelle celui qui a la patience de chercher, peut y trouver des trésors. Mais il faut beaucoup chercher ! Et les préposés à cette médiathèque, des gens fort sympathiques et dévoués, sont les premiers à nous confier sur le ton de la confidence – mais on ne le répétera à personne – que si on leur donnait un peu plus de moyens et de liberté dans les acquisitions, quand c’est la Mairie qui déciderait de tout, paraît il, le choix de lecture offert au citoyen serait beaucoup plus large. Plus littéraire et moins idéologique. Plus culturel ! Mais fort heureusement le livre de Monsieur le Maire va rehausser le niveau. Et que l’écrivain se rassure, si nous arrivons à la Mairie, on lui laissera son livre dans les rayonnages car on est peut être moins sectaires que certains le clament bêtement à tous les vents.

Nous ce qu’on veut à Cabestany, c’est l’ALTERNANCE. Savoir où passe l’argent de nos impôts lorsqu’on regarde l’état de cette ville. Lorsque cette gentille infirmière, qui a peur, nous demande de la raccompagner, à 22 h 00, jusqu’à son domicile à Cabestany. Parce qu’en bas de son immeuble, elle nous dit que des dealers venant d’ailleurs, viendraient faire leur coupable trafic avec des clients venus également d’ailleurs. Parce que selon l’avis de beaucoup de citoyens il semblerait que Cabestany soit devenue une « zone de non-droit ». En raison, selon eux, de l’absence de video-protection et plus globalement d’une politique qui n’assure pas la sécurité de ses citoyens. Lorsqu’on trouve des soi-disant représentants d’EDF, Orange, ou autre dans nos jardins dans la journée. Qui ont enjambé le portail en disant qu’ils ont sonné !!!  Parce qu’ils estimeraient qu’a Cabestany ils auraient l’impunité et ne seraient pas retapissés ? Pendant que nos gendarmes devant couvrir plusieurs villes à la fois  sont partis à Saleilles ou ailleurs. Récemment,  une « incivilité » dont a été victime l’un de amis dans une rue de Perpignan a été résolue en moins de 10 minutes grâce à cette surveillance numérique et grâce à l’intervention d’une Police Municipale plutôt réactive à seulement 10 minutes de notre ville. A Cabestany, vous nous dites que si c’est le royaume de l’impunité, ce serait pour des raisons idéologiques. Si c’est vrai, c’est TRISTE !

Quant à cette supposée soumission de l’opposition à l’agglo, elle n’existe que dans vos délires. Nous faisons passer Cabestany avant tout le reste. Aujourd’hui comme demain. Et nous regrettons que tout ce qui ne marche pas à Cabestany aujourd’hui, par abandon de la municipalité, soit imputée désormais à l’agglo. De la mauvaise foi. Du mensonge ! On n’a pas fini de la dire haut et fort ! Mais on reste vigilants et pour nous les intérêts de Cabestany passeront toujours avant l’agglo !

Lorsqu’on lira ce livre, on aura peut être la bonne surprise d’y découvrir certaines qualités littéraires si on se réfère à celui qui a contribué à sa rédaction. Mais cher internaute, si vous pensez que ce livre, par son contenu,  va nous « tétaniser sur place », pour reprendre vos mots, vous êtes dans l’erreur. Si vous croyez  que cet ouvrage a sonné le glas de la campagne qui s’annonce et nous a mis « échec et mat », vous n’allez pas tarder à voir qu’il n’en est rien. Et si vous teniez à nous répondre de vive voix, un soir autour d’un verre, on viendra bien encore chez vous en laissant nos « colts » au vestiaire. Alicia, en riant,  nous prévient : « vous vous avancez un peu vite. Vous risquez de crouler sous les invitations ! »

 

Une Réponse to “« Jamais vous n’aurez assez de cran pour parler du livre de Jean Vila », écrit cet internaute à Blog-Cabestany !”

  1. 1 FOUADE Says:

    La gloire de mon père, le château de ma mère le temps des secrets sont aussi des mémoires « POPULAIRES »qui sont destinées à faire évader le lecteur dans le partage d’un univers qui vous invite à l’imagination. Pour cela l’auteur à romancé volontairement ses souvenirs afin d’inciter à partager sa passion. La différence avec le livre de mémoires d’un homme politique qui à plus de trois décennies d’existence c’est peut être que le culte de la personnalité à pris le dessus sur l’intérêt public qui lui a été accordé par la confiance de ses concitoyens. Quel intérêts de sortir un mémoire maintenant ? A chacun libre d’en déduire sa pensée. Pour ma part avec la période électorale qui pointe son nez dans quelque mois je serai curieux de lire entre les phrase si il n’y aurait pas des fragments de campagne? Politicien un jour, POLITICIEN, TOUJOURS
    BLOG-CABESTANY :
    Cher internaute, on n’a pas encore eu ce livre entre nos mains. En faire une critique, bonne ou mauvaise, serait de la pure mauvaise foi de notre part. Mais le nombre de mails – hystériques – que nous recevons est impressionnant. Pour dire que c’est de la daube ! Mais ceux qui le disent l’ont ils lu ou manifestent t’ils leur profonde aversion pour un Maire qu’ils ne peuvent plus supporter. D’autres, les plus nombreux disent que c’est un chef d’oeuvre digne de Victor Hugo mais ont ils lu ce grand écrivain. Ce livre déchaine les passions – pour nous – de façon fort incompréhensible. Dans notre grande naiveté, on va jusqu’à se demander si tel était le souhait de Jean Vila de faire de son livre une « arme de destruction massive » (pour qui d’ailleurs) ou un simple livre de souvenirs. Ses admirateurs (mais savent t’ils lire) exultent. Ses opposants sont déchainés. Alors, besoin de se raconter (et pourquoi pas ?), coup politique, dernier sursaut du sanglier aux abois ? Chez Blog-Cabestany, tout cela nous en touche une, sans faire bouger l’autre », comme aurait dit le « grand Jacques ».

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.


%d blogueurs aiment cette page :