Archive for 24 avril 2019

« Vous ne pouvez pas passer ce massacre sous silence » nous écrit Georges !

24 avril 2019

Courrier des lecteurs – c’est vous qui le dites – Liberté d’expressionLiberté d’Expression

Georges, fidèle abonné à notre Blog depuis 2014, et qui ne prend que rarement son téléphone pour nous envoyer un mail, nous dit « vous ne pouvez pas passer sous silence le massacre des Chrétiens au Sri-Lanka »

Sans doute avez vous raison Georges, car ce massacre de Chrétiens, d’occidentaux mais aussi de Sri-Lankais nous horrifie, et ce n’est pas parce que cela ne s’est pas passé chez nous que nous devons détourner les yeux ou faire l’autruche, la tête dans le sable. En même temps, nous à Cabestany, que pourrions nous dire de plus que ce que vous avez lu dans la Presse et vu sur les médias. Sinon notre horreur et notre dégout ! Et relayer votre inquiétude. Car il n’est pas bon d’être catalogué comme Chrétien à notre époque, où que l’on soit,  quand bien même on ne serait pas croyant !?

Alors, pour vous, Georges, on reprend l’article de Maxime Tandonnet :

Les attentats islamistes contre des Églises catholiques et des hôtels internationaux ont ensanglanté le Sri Lanka le jour de Pâques 2019 entraînant la mort de 290 personnes. Le 21 avril sera une journée noire dans l’histoire de l’humanité. Comment penser à autre chose qu’aux 290 personnes, enfants, aux femmes et aux hommes venus pour la prière de la résurrection  et tombés sous les coups de la barbarie absolue, aux centaines de blessés, aux familles en deuil. Les divers communiqués officiels ne sont pas à la hauteur d’un tel événement. « Profonde tristesse, acte odieux », cela ne suffit pas. Une troisième idéologie sanguinaire, le djihadisme, à l’échelle planétaire, est en train de naître après le marxisme-léninisme (les crimes de Staline, Mao, Pol Pot, etc), les fascismes (barbarie nazie, dictature de Mussolini). Cette nouvelle idéologie se fonde sur la haine du christianisme, du judaïsme, des Musulmans pacifiques, et du monde occidental. Elle a pour objectif immédiat de provoquer la terreur par le meurtre de masse  et l’éradication des minorités religieuses, notamment chrétiennes partout dans le monde pour engendrer des sociétés apurées du christianisme. Elle y est presque parvenu au Moyen-Orient. Puis en une seconde étape, la destruction dans le sang du monde occidental et de ses principes. La nouvelle idéologie sanguinaire se caractérise, par rapport aux précédentes idéologies totalitaires, par le culte fanatique et nihiliste de la mort comme une fin en soi. Ce que les esprits occidentaux considèrent généralement comme des faits divers relève en vérité d’une logique d’extermination sur le long terme. La prise de conscience du danger global auquel la civilisation est confrontée n’a pas encore eu lieu. Cet angélisme, cet aveuglement, cette naïveté devant un fanatisme sanguinaire,  n’ont rien de nouveau. Comme par le passé, guidé par lâcheté ou la bêtise de ses élites, le monde occidental a toujours tendance à s’aplatir devant la barbarie absolue. Et quand il se réveille, il est déjà trop tard.
Maxime TANDONNET

En corollaire :

……… on s’est laissés dire, sans pour autant y croire une seule seconde, par des personnes qui tiennent à rester anonymes et cela on le comprend, que de temps à autre, il y « aurait » un certain nombre de supposés migrants qui « arriveraient » dans notre département dans des conditions que l’on ne nous a pas précisées. Par des endroits clairement identifiés, parait il, mais dont nous n’avons pas connaissance. Ce que l’on en retient – si cela était la vérité –  c’est que de ne pas avoir, volontairement ou involontairement,  la maitrise de nos frontières nous parait être une folie ! Des migrants, chaudement équipés, sac à dos, tente, casserole, portable et GPS, qui ne ressembleraient en rien à des vagabonds, et que vous « pourriez » croiser, si vous faites de la randonnée ou  comme l’un de nos amis, du jogging, du côté du Boulou ou ailleurs. Que plusieurs d’entre vous « auraient vu » à plusieurs reprises embarquer sur des bus à la gare routière de Perpignan. Descendant – parait il – de très bon matin et lorsque nous dormons encore, du côté de Saint Assiscle ou ailleurs, de camionnettes immatriculées en 66, et que vous penseriez se rendre – par exemple – au marché-gare ou sur un chantier.  Ce qu’elles font sans doute ensuite. Tout cela restant au conditionnel, bien évidemment.

Car tout cela ne relève que du fantasme de gens qui racontent sans doute n’importe quoi. Vous ne tiendrez pas compte, on l’espère, de ces élucubrations, si vous êtes de ceux qui préfèrent vous en tenir à des propos plus officiels comme quoi l’Europe n’est en rien une passoire. Et vous feriez mieux de lire d’autre choses plus censées que nos écrits qui ne seraient que des propos « haineux » selon ce que certains d’entre vous considérent, nous le jetant à la figure. Mais c’est votre Droit ! Même si nous en sommes la cible. Car ou l’on reste attachés à la Liberté d’Expression comme nous le sommes, bien qu’à nos dépens. Et tant pis pour nous ! (« c’est vous qui le dites »). Ou cette Liberté devient sélective. Si certains demain pouvaient s’arroger le droit de dire ce qu’ils veulent mais faisant taire les autres ! Nous faisant taire ?

Sans que, pour autant, nous ne soyons des adeptes des récupérations politiques racoleuses et malvenues, sur ce sujet  qui nous parait bien plus grave pour notre avenir et notre sécurité, que de servir de simple prétexte à des joutes parfaitement inutiles pour recueillir trois voix et demi de plus aux Européennes ! Que tout cela vous inquiète, vous les citoyens,  nous apparait – à nous – légitime. Mais peut être qu’il nous est il interdit de le dire ?