Archive for 9 avril 2019

Vous souhaitez nous entendre !? LA DROITE MUNICIPALE COMMUNIQUE à Cabestany !

9 avril 2019

« Vous souhaitez entendre l’opposition !? Vous êtes en demande d’explications !? La Droite Municipale vous entend et communique !

Ce soir nous comptabilisons déjà un certain nombre de mails relatifs à la parution du dernier Cabes’infos. Des mails dans lesquels vous nous faites part de vos réactions à la lecture du budget de la commune pour l’année en cours. Et même si la plupart d’entre vous ont bien compris qu’ils s’agissait de l’année 2019, à certains qui nous parlent d’une année d’élections municipales, on leur répond : »Non, c’est juste un peu trop tôt. Chaque chose en son temps. »

Avant de vous répondre. Avant de mettre en ligne des propos qu’on souhaiterait être cohérents, on va encore vous laisser la possibilité de vous exprimer deux ou trois jours de plus et davantage si nécessaire. Pour qu’on essaie de faire une synthèse de ce qui revient le plus souvent dans vos écrits sans s’arrêter sur le premier mail arrivé, ou sur ce que certains nous disent le premier jour, « à chaud » .

Pourquoi est ce qu’on ne nous a pas consultés avant sur « notre » budget ? dites vous. Pourquoi n’a t’on pas pu donner notre avis sur « nos » finances ? Et c’est tout juste si vous ne nous reprochez pas, à nous la Droite, de vous avoir tenus à l’écart.

C’était à la Mairie de faire de l’information, de se rendre compte que les citoyens ont un besoin de transparence. C’était à la Mairie de mettre en musique ce qu’on nommerait aujourd’hui un Grand Débat sur les orientations fiscales qui conditionnent nos futurs impôts. Les élus décident avec votre argent : ils devraient s’en sentir comptables !  Si nous sommes un jour aux affaires, on élaborera le budget avec vous les Cabestanyencs ! ENSEMBLE !

Et le jour du vote que pesaient nos quatre conseillers d’opposition ? Mais n’est ce pas aussi à la Mairie de se rendre compte qu’avoir la majorité ne veut pas dire qu’on peut s’octroyer le pouvoir de gouverner pour une partie seulement des citoyens. Qu’on écouterait davantage ceux qui ne sont pas imposables que ceux qui payent l’impôt. C’est ce qui se jouera – dans un an – dans l’isoloir.

Le rôle de la Droite municipale, et Colette Appert et ses conseillers ne s’en sont pas privés, c’était de contester, en commission, et en Conseil Municipal, certains choix en expliquant le pourquoi de notre désaccord, ou encore en manifestant notre étonnement devant certains postes de dépenses qui nous semblent filer un peu vite. Rien de plus mais rien de moins.

La Droite, qui n’a jamais prétendu tout savoir il y a quelques années avait peut être besoin d’un peu plus d’expérience. Elle l’a acquise aujourd’hui. Elle a appris depuis à décortiquer un budget municipal et à en comprendre toutes les subtilités. A être capable s’il en était besoin de gérer les finances de la commune de manière responsable. Tout en étant parfaitement consciente des baisses de dotations de l’État, de certains contingences, des difficultés, et personne chez nous ne s’aviserait de parler, comme certains le font de façon hâtive, d’insincérité dans le budget qu’on nous propose. Mais la Droite a le droit aussi d’estimer que certaines explications sont floues, un peu trop faciles et pas toujours argumentées. Et de les contester ! Sans qu’il s’agisse d’une joute politique. Les Cabestanyencs méritent mieux que cela !!!!

De tout cela on reparlera.

Et ne ratez pas l’encart, légal, de l’opposition dans le journal municipal. (voir ci-dessous)

La Démocratie ne consiste pas à être toujours d’accord avec ses élites. Ce qui se passe avec notre gouvernement en est l’exemple. Quoi que l’on pense des Gilets Jaunes, en bien, en mal, le fait que ceux ci aient osés crier sur un rond point leur souffrance ou leur désespoir n’était en rien illégitime. Après, hélas,  on a livré la rue aux casseurs ! Et sur ce mouvement des Gilets Jaunes, c’est la récupération politique que certains ont pu en faire qui est contestable. Vous avez un avis sur le sujet ? C’est votre Liberté d’Expression. Vos revendications sont différentes ? Sans doute. C’est aussi votre Droit et votre Liberté de penser. Manifester ? C’est autorisé dans la constitution. En toute sécurité ? L’État doit vous assurer cette sécurité.

Qu’il existe par contre des solutions toutes faites pour régler tous les problèmes, ce n’est pas non plus ce qu’on dit !!!!