Pour Joël, qui était plus particulièrement concerné. Pour d’autres, également, qui n’oublieront jamais. « no comment »

by

Dans le « Courrier des lecteurs »

Image envoyé par le lecteur qui nous écrit

Joël écrit à Blog-Cabestany :

il y a déjà quelques années quasiment jour pour jour plus de 50 de mes camarades perdaient la vie à Beyrouth sous l’uniforme de la france. Sous mon uniforme. D’autres mettront plusieurs jours à souffrir avant de nous quitter. Et le nombre des blessés ne sera jamais recensé. Des centaines. Et je fréquente encore lorsqu’on se retrouve mes camarades défigurés à vie ou auquel il manque aussi une jambe un bras et qui ont passés des mois sur un lit d’hopital et n’ont jamais été considéré comme tués ou blessés au combat.

Personne n’a jamais su au sommet de l’état qui avait perpetré ce forfait. Officiellement. Mais on a reçu par la suite les auteurs à l’elysée avec le tapis rouge. A l’époque le président Miterand avait tapé du poing sur la table. Il avait décidé de punir les coupables en faisant des gesticulations mal honnetes. On avait réveillé deux pilotes de chasse aux aurores pour les bombarder par surprise. A midi les pilotes étaient encore au sol le temps qu’on prévienne les auteurs de ce forfait pour qu’ils se mettent à l’abri. Quelle hypocrisie. Les pilotes n’étaient autorisé qu’à un seul passage qu’ils réussissent ou pas à détruire leur cible du premier coup. Le chef d’escadrille et son coéquipier avaient ratés la cible quelle malchance mais le coépquipier avait désobéi et il été repassé une seconde fois détruisant le batiment visé. Des cuisiniers philippins avaient été tués pendant que les auteurs de l’attentat regardaient ce qui se passait à l’abri avec leurs jumelles. On accusera la france d’avoir massacré des civils innocents et c’était la vérité. On ne punira jamais les coupables. On ne dénoncera jamais le double jeu de la france. On dégagera de l’armée le pilote qui été repassé et avait réussi la mission que personne ne voulait qu’il réussisse. On pourrait faire des comparaison avec la politique de la france aujourd’hui …….

La Rédaction : oui, on pourrait….. Joël vous ne précisez pas qu’il s’agissait d’un attentat et que le même jour quatre ou cinq fois plus de soldats américains sont également morts. Mais on ne fera pas de commentaires. On ne sait pas quel a été votre sort puisque vous dites que vous étiez partie prenante de cet événement. HONNEUR A NOS MILITAIRES !  Cordialement à vous et vos camarades. Et cet article est publié au nom de la « Liberté d’expression ». « C’est vous qui le dites ! »

Tags : « c’est vous qui le dites » – « sans commentaires » – pour la Liberté d’expression – Nos lecteurs sont en colère –

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.


%d blogueurs aiment cette page :