Nos barrages hydrauliques bientôt bradés par la Macronie ! René nous écrit : « l’écolo git ».

by

Georges L Zeter écrit sur AgoraVox :

«  Pendant 10 ans, la commission européenne a voulu que la France privatise ses principaux barrages et les vende à des compagnies privées. D’ici 2022, les 150 principaux barrages (de plus de 20 mètres de haut) seront vendus à la découpe.  6 pays sont en lice pour cette grande braderie, qui verra la France encore une fois de plus perdre de son indépendance, cette fois-ci, énergétique. »

« En plus hier, depuis le Luxembourg et c’est devenu une habitude de faire des annonces importantes de l’étranger, Macron par un tweet, écrit : « Nous allons fermer toutes les centrales thermiques en France. On sera le premier pays à le faire. Ma priorité : une écologie de l’action pour tenir nos engagements »  Comme on aurait dit dans l’autre siècle « d’un trait de crayon ». Le thermique, c’est 5% de l’électricité produite qui disparaîtrait. (Quand les barrages représentent 12 % de la production). Les centrales électriques thermiques dites « à flamme », sont surtout là pour compenser aux heures de pointes :  ça s’appelle « le lissage ». Quant à « l’écologie de l’action » !? »

Georges L Zeter écrit encore : « Quel est le but non avoué de Macron concernant la production d’énergie en France et donc de son indépendance comme entité nationale ? Car, cet homme est à la croisée de vente, ou de fermetures d’usines et ce depuis des années en ce qui concerne la production d’électricité, surtout non atomique. Quels sont les buts non avoués de se « débarrasser » des barrages, fermer les centrales thermiques, mettre des bâtons dans les roues à la production d’électricité propre telle les centrales hydroliennes, ou la fin de la production nationale de panneaux solaires au profit des chinois. »

« Acté dès l’automne 2014 par Emmanuel Macron alors tout récent ministre de l’économie. Au nom du gouvernement PS, il valide la vente de la branche énergie d’Alstom à l’américain General Electric. Tout y passe : turbines, réseaux, énergies renouvelables notamment marines où Alstom excelle, et même les éléments nécessaires aux sous-marins nucléaires français. Officiellement, l’État a défendu les intérêts nationaux en créant des « coentreprises » entre Alstom et General Electric et en obtenant des promesses de garanties de l’emploi… Et on sait ce qu’il en est advenues de ces promesses et des SES promesses…… »

Cet article a une suite, trop longue pour être insérée dans notre blog, et puis on ne va pas copier coller ce que vous pouvez lire sur le site original. Alors pour lire la suite suivez le lien ci-dessous :

https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/braderie-de-150-barrages-la-france-207456?utm_source=feedburner&utm_medium=feed&utm_campaign=Feed%3A+agoravox%2FgEOF+%28AgoraVox+-+le+journal+citoyen%29

L’un de nos consultants explique à Blog-Cabestany :

Non seulement la France est le seul pays dont l’Europe demande la privatisation des barrages mais en plus les chinois pourront répondre à l’appel d’offre alors qu’on imagine sans peine que demain EDF ne pourrait acheter un barrage en Chine. Des barrages dont par la suite EDF n’aura plus le droit de moduler la production. Devant payer aux propriétaires toute l’électricité fabriquée, qu’elle en ait ou non besoin. Et si notre facture augmente on nous dira que c’est à cause de ces méchants investisseurs qui ne pensent qu’au fric. Mais fallait il leur vendre ? Tout comme on parle de ces requins qui font payer les péages sur les autoroutes. Après qu’on leur a quasiment données ces mêmes autoroutes.  Et comme les taxes aéroportuaires de Roissy sont exorbitantes pour les compagnies aériennes, et surtout Air France le principal utilisateur, on va vendre l’aéroport au privé. Et après ce sera moins cher ???

Ce ne sont pas les idées politiques de l’auteur de cet article qui nous importent, mais le fait qu’on s’apprête à brader nos barrages… ou le reste ! Des barrages qui ne servent d’ailleurs pas tous à produire de l’électricité comme on pourrait rapidement faire la confusion. Mais, quel que soit leur usage, tous provoquent l’inquiétude de ceux de nos concitoyens qui habitent en aval de l’un de ces barrages. Des Français qui étaient déjà inquiets de ce qui pourrait arriver si on entretient ces édifices comme on le fait – mal – pour notre réseau ferré. L’un deux écrit : « prendriez vous encore le TGV si vous saviez  qu’on a vendu les voies sur lesquelles votre train roule à des financiers étrangers qui n’y connaissent rien et n’ont pour objectif qu’une rentabilité à très court terme ? »

Mais il y a pire. Ce sont des millions de mètres cubes qui sont fournis aux collectivités territoriales pour l’eau potable, l’irrigation. Et c’est bien plus que les barrages eux mêmes que l’on va vendre. C’est l’EAU, une ressource soi disant appartenant à tous mais qui sera aliénée par des intérêts privés !

« c’est vous qui le dites »

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.


%d blogueurs aiment cette page :