« Intifada » à Nantes ! écrivez vous.

by

Photo d’illustration. Ni la localisation précise à Nantes, ni la date ne sont connues

Chez Blog-Cabestany, le terme d’Intifada nous paraît correspondre parfaitement à la situation.

Chez Blog-Cabestany, on a pas vraiment envie de commenter ces événements Nantais.

L’un de nos amis proches, un retraité, nous écrit : « nos gouvernants sont plus rapides pour venir nous voler l’argent dans nos poches et nous laisser crever dans les EHPAD, que pour assurer l’ordre républicain ». Il ne s’agit pas là de propos prononcés par un extrémiste, proche des idées d’un parti populiste,  mais d’un papy excédé, un homme simple et modéré, qui constate l’incapacité de nos dirigeants à gouverner la France et protéger les gens honnêtes. « Ils nous conduiront par leur laxisme vers des lendemains hasardeux »

A la rédaction, on a pas l’envie de mettre en ligne TOUT ce que vous nous écrivez. Sinon, on ferait passer de braves gens pour des extrémistes ou pire. Ce qu’ils ne sont pas ! Il ne sont que des citoyens modestes, qui payent leurs impôts, qu’on entend guère. Mais ils sont dans une colère « noire » et disent ne plus supporter ce gouvernement de « bras cassés » qui laisse bruler des magasins, des voitures, des commerces en regardant faire et nous joue ensuite les « deux orphelines ».  » Et si les « dégageurs » qui sont au pouvoir étaient mille fois pire que ceux qu’ils ont dégagé » ?

L’un de nos amis à Nantes nous explique qu’à la télé on nous montre moins de 10% des dégradations, destructions. Lorsqu’on est journaliste, s’aventurer avec une caméra est dangereux sur le territoire de la République. Même les pompiers n’osent plus y aller. Et il faudrait en plus gober ces beaux discours de nos politiques qui nous racontent que l’ordre règne partout en France et qu’il n’y a pas de zone de « non-droit ». N’ont t’ils pas une once de dignité ?

Paul écrit : Qui va payer les dégâts sinon le bon citoyen ? Des quartiers où il y a des gens qui se lèvent tôt le matin pour travailler, sont d’honnêtes citoyens dont on laisse bruler les véhicules dont ils ne peuvent se passer. La faute à pas de chance, sans doute, pour Macron. Car on se couche, misérablement, devant une poignée de délinquants. Sur les chaines télé d’infos, on les ferait passer même pour des victimes. Pire, nous culpabiliser ! Cela devient ignoble. Osons reconnaître qu’on laisse le marché souterrain de la vente de stupéfiants proliférer. Le comble de ce qu’on entend à la télé : « On ne va quand même pas installer des caméras de surveillance  » s’entend t’on dire par des élus (de Nantes) qui tiennent plus à leur fauteuil qu’au respect des valeurs Républicaines. C’est nous qu’on pousse à bout !

On l’a dit et on ne va pas le répéter à l’infini. On n’a pas envie de commenter ces événements. D’en rajouter à vos écrits.  Pour les commentaires, rapportez vous à vos médias habituels. Pour la désinformation : même adresse. Mais y a t’il un pilote dans l’avion ? La France des braves gens est elle encore la France ? Dans les mains de ceux qui la laissent être abimée chaque jour un peu plus par des voyous en laissant faire par manque de courage politique. Ou de mépris pour les braves gens ? Mais on en rajoutera pas. Comment dit on déjà : « n’en jetez plus, la cour est pleine ».

Tags : « No comment » – « Sans commentaires »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.


%d blogueurs aiment cette page :