Les désaccords entre lecteurs de Blog-Cabestany : pas vraiment une polémique !

by

POUR QUE LA FRANCE RESTE LA FRANCE

                                                                                      ou

POUR QUE LA FRANCE RESTE AUX FRANÇAIS

Cliquer sur la photo pour l’agrandir

L’Édito du vendredi !

On a mis en ligne récemment le tract des « Républicains » intitulé « pour que la France reste la France ». Un document que la grande majorité des Français approuve sur le fond. Car loin de ces médias spécialistes de la désinformation, et dont la perversité arriverait  à nous faire douter, un sondage de l’IFOP, les 11 et 12 juin, dit que 63% des Français, toutes opinions confondues, est « d’accord » ou « plutôt d’accord » avec ce tract. Qui emporte 79% des suffrages des sympathisants ou militants de la Droite Républicaine !   On aurait pu le présenter autrement, dit l’un. On aurait pu le rédiger différemment ? dit l’autre. Ce tract a le mérite d’exister et de poser les bonnes questions. Aux citoyens de donner leurs réponses. Et espérons le : les bonnes !

Et que les « viandards » arrêtent de tourner autour de ce document comme des charognes. Si on se laisse culpabiliser par un infime pourcentage de gauchistes même hyperactifs, et qui ne représentent qu’eux mêmes, c’est que la France va encore plus mal qu’on ne le croit.

Lundi, plusieurs rédacteurs de Blog-Cabestany étaient à Port Leucate pour l’inauguration d’une stèle dédiée au Général de Gaulle ET/OU pour voir Nicolas Sarkozy. Un Président qui a eu droit a des applaudissements, des encouragements comme s’il revenait en politique. D’ailleurs plusieurs personnes criaient « Nicolas reviens ». Au début il faisait un geste large du bras semblant dire « vous êtes gentils mais ce n’est pas le sujet ». Puis comme la foule insistait, il finissait par en rire.

Nous avons écrit que dans les spectateurs, lundi, à Port Leucate, certains criaient « Pour que la France reste aux Français ». Avez vous bien entendu ? Nous disent plusieurs lecteurs. Il faudrait savoir. Est que c’est « Pour que la France reste la France » ou est que c’est « Pour que la France reste aux Français ».

On persiste et signe. Lundi c’est la deuxième formule que les spectateurs scandaient.

On a demandé à Alicia (dite « la chipie »), enseignante universitaire de nous expliquer en trois mots la différence. Même en douze mots je ne saurai le faire, dit elle. Mais si vous voulez une dissertation de six pages, je peux vous la faire… pour la rentrée de septembre. On a plus qu’à patienter pour qu’elle nous écrive son devoir de vacances. Sur le sable de la plage de Canet ?

Pour en avoir discuté longuement avec nos lecteurs, ou avec des spectateurs lundi à Port Leucate, vous êtes tous inquiets sur la destruction de la cohésion nationale que pourrait induire le problème des migrants. Et le laxisme de nos dirigeants pourrait bien nous amener au populisme et une situation à l’Italienne. Ces « immigrationnistes enragés » qui nous gouvernent nous entrainent au bord du gouffre.

Notre ami journaliste à Paris, « Électron Libre » nous donne son avis qu’on a envie de partager.

« on a tort de taper sur Angela Merkel. On a tort de lui reprocher l’accueil de ces migrants Syriens venant d’un pays en guerre où leur vie et celle de leur famille étaient menacées. Lorsqu’on voit des images de ces villes syriennes détruites à 90%, on ne peut qu’approuver sa décision. Et sachez que plus des deux tiers de ces migrants syriens sont aujourd’hui rentrés chez eux. Et que ceux qui sont restés en Allemagne, pour le moment, se sont intégrés et travaillent. Des architectes ou ingénieurs syriens vident les poubelles à Francfort et on ne les entend pas se plaindre. Est ce une raison pour accepter ces pseudos migrants africains venant de pays où l’on va passer nos vacances. Compassion ne doit pas se confondre avec imbécillité. Et nous sommes influencés par ces bien pensants de gauche aveuglés par une idéologie dangereuse pour l’unité des Français ».

Vous êtes tous d’accord pour dire que ce problème de migrants « économiques » dont a nul besoin et qui profitent de notre faiblesse, est un danger pour notre démocratie.

Nous ne voulons plus être submergés par cette immigration non voulue, imposée par nos élites, défendue par des élus qui travaillent pour saper un peu plus la France, et qui devraient commencer eux mêmes par ouvrir leurs maisons et leurs appartements pour les accueillir dans leur salon. Et qui n’ont pas à nous les imposer car il s’agit de trahison et de forfaiture.

Arrêtons cette comédie, ne nous laissons plus faire, ne subissons plus cette escroquerie des passeurs dont on peut se demander s’ils ne sont pas en cheville avec les ONG.

Voilà ce que vous aviez à dire cette semaine, et le sujet n’est sans doute pas clos.

Et puis « c’est vous qui le dites ! »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.


%d blogueurs aiment cette page :