Non à la célébration du 19 mars 62, écrit Victor ! Et ne recommençons pas les mêmes erreurs qu’en Algérie !

by

La rédaction : Le premier article de « Victor » sur ce Blog. Ses propos polémiques n’engagent que lui et ne nous engagent aucunement pas plus que nos élus. Mais au nom de la Liberté d’expression, Victor a le droit de s’exprimer. Nous ne sommes pas d’accord avec l’intégralité de ses propos. Quoique….. Certaines vérités méritaient sans doute d’être dites par cet internaute en ce moment. « c’est vous qui le dites ». Et on attend vos commentaires qui ne seront pas, comme à l’habitude, ceux qu’on attend ! Mais c’est bien cela qui nous motive à tenir ce Blog.

Victor écrit :

Plus de 50 années sont passées. La plupart des gens qui m’entourent n’étaient pas nés le 19 mars 1962. Une partie des Français par dogmatisme par doctrine  nie la terrible souffrance des pieds-noirs qui ont du tout abandonner en Algérie pour essayer de se réacclimater dans une France dont on est en droit de se demander si elle n’a pas moins bien accueilli les harkis qu’ensuite leurs bourreaux.

Il faut tourner la page en honorant tous ceux qui ont souffert dans tous les camps. Tous étaient de bonne foi. Tous défendaient leur terre. Certains voulaient avoir leur nation et on ne peut pas non plus leur dénier ce droit.  Mais quel manque de dignité de la part de certains de ces algériens ayant combattu pour devenir indépendants que de venir se goberger en France chez leurs colonisateurs. Et ça continue. Imagine t’on en 45 à la Libération des résistants français aller s’installer à Berlin ?  Mais il en est toujours qui n’ont pas d’honneur !

Il est quand même lamentable de voir ce nouveau Président Macron parler de façon infâme pire infamante de la colonisation en Algérie lorsque l’on voit la France se comporter aujourd’hui comme la pire des colonisatrices à Mayotte.

Passé récemment pour des raisons familiales en Martinique via la Floride j’y ai trouvé au même hypermarché qu’à Canet, des tomates en provenance du Maroc : à 5 fois le prix de celles de Miami. Et faut il transporter  de l’Evian aux Antilles lorsqu’on on trouve de l’eau minérale 3  fois moins chère dans les autres iles des Antilles. La France maintient ses territoires d’Outre Mer sous « perfusion-domination ». Une politique machiavélique. Un assistanat démesuré qui appauvrit la France et qui est répandu de façon perverse retirant toute dignité à ceux qui en bénéficient. Des allocs à gogo des aides et primes diverses. Il y a peu on considérait qu’un particulier aux Antilles qui cultive pour lui même son potager de 1000 mètres carrés devait être considéré comme un agriculteur qu’il faut soutenir. Impensable. L’Europe a fini pas se fâcher. Mais pas trop de lycées et pas trop d’entreprises pour donner du boulot. Et la plus belle exportation métropolitaine vers ces territoires : le PMU.

Quant à mes amis Catalans des PO ils sont presque tous pour l’indépendance à Barcelone. Mais quelle horreur si les Guyanais et les Calédoniens la demandaient ! Et pourquoi pas la Corse ? Enfin peut être recevrait t’on les touristes un peu mieux dans une Corse indépendant si on considérait que cela faisait partie de l’économie.

Qu’allons nous foutre à Mayotte dans un pays aux antipodes où les seuls qui parlent français sont les métropolitains qu’on a envoyés la bas pour apprendre aux autochtones : Jeanne d’Arc et Napoléon. Ridicule. Ils ne sont pas contents et on va leur envoyer en prime les CRS. Et pourquoi pas bientôt le contingent quand le service militaire sera rétabli par Emmanuel. Tous derrière son panache blanc ! Car cette législation franco-française du droit du sol est une vrai connerie que ce soit en Métropole où dans des endroits comme Mayotte où notre honneur serait de laisser les natifs s’administrer eux-mêmes et ne pas les scotcher toute la journée devant la télé avec des émissions comme le Loft ou des dessins animés.

J’ai perdu des camarades appelés comme moi en Algérie dans une guerre inutile. Ceux qui célèbrent le 19 mars leur rendent il vraiment hommage ?

J’ai beaucoup d’amis pieds noirs des déracinés qui ont du se faire leur place en Métropole. Ceux qui célèbrent le 19 mars leurs rendent ils vraiment hommage ? Je dirais plutôt qu’on les méprise de nouveau.

Et je pense aux Algériens qui ont perdu la vie pour avoir une nation comme nous le faisions face aux boches. Mais il subsiste des français marxistes communistes aveuglés par leur endoctrinement qui se valorisent eux mêmes se gargarisent en célébrant comme des guignols le 19 mars. Ils sont ceux qui nous méprisent le plus aujourd’hui. Ils ne rendent hommage à personne sinon à eux-mêmes avec leurs idées décadentes.

Le mieux serait d’oublier cette date du 19 mars et de ne pas faire – comme certains imbéciles – cette scandaleuse récupération qui nous donne la nausée.

Et le mieux serait de foutre la paix aux Mahorais de quitter Mayotte et d’abandonner cette colonisation qui ne dit pas son nom. Autrefois parmi les Français qui croyaient à la colonisation se trouvaient des gens de bonne foi qui pensaient qu’on pouvait apporter aux autres le progrès. Comme on voudrait partout apporter la démocratie à ceux qui ne la conçoivent pas.   Aujourd’hui on leur apporte le cannabis et toutes les tares de notre societé. 

Quel triste exemple donné par le Président Macron dont l’honneur serait de reconnaître que la Guyane doit s’émanciper restant le seul territoire non indépendant du continent sud américain. Tant pis si on doit payer pour louer la base de lancement de nos fusées. Quelle foutaise que cette idée de maternités qui seraient  hors sol. Mayotte doit vivre libre et indépendante ! Et a quoi bon fêter cette date ignoble du 19 mars si on doit  recommencer encore et encore et toujours les mêmes conneries.

Victor

Tag : no comment

Une Réponse to “Non à la célébration du 19 mars 62, écrit Victor ! Et ne recommençons pas les mêmes erreurs qu’en Algérie !”

  1. 15ansdemafia Says:

    Je crois que vous n’êtes jamais allé à Mayotte et que vous ne connaissez pas les mahorais. Ils sont fortement attaché à la France. L’insécurité de cette île française provient des autres Comores qui déversent leur compatriotes sur les deux îles de Mayotte. Elle est gangrénée par les clandestins, autant que peut l’être la Guyane. En aucun cas les mahorais voudraient leur indépendance. Mayotte n’est pas que française mais européenne avec toutes ses aides. Il en est de même en Guyane. Ce que veulent leurs habitants est que la loi française s’applique partout et que l’Etat français protège leurs intérêts. L’époque de la guerre d’Algérie n’est pas celle de ce début de siècle. Mais que demandaient vraiment la grande majorité des Algériens dans les années 50 ?
    Réponse de la rédaction : Victor, fonctionnaire de l’Etat, a été en poste à Mayotte, à Cayenne, et en bien d’autres endroits, selon ses déclarations. Il est de mère Réunionnaise et de père Breton, et a vécu à Madagascar comme au Canada. Victor est un pseudo et il refuse toute polémique. Tout comme les propos de Victor n’engagent que lui même, vos propos n’engagent que vous mêmes car nous reconnaissons de pas avoir d’avis éclairé sur un sujet que nous ne maitrisons pas. Mais votre intervention est bien sympathique. Et les quelques mails arrivés depuis ce matin à la rédaction traitent davantage du 19 mars 62 et de l’Algérie. Merci pour votre commentaire. Cordialement.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :