Le « Système » Macron (6)

by

Courtoisie des Républicains 66

Les Républicains 66 communiquent en date du 23 février 2018

Non à l’extension du regroupement familial

Le gouvernement prévoit qu’à l’article 3 de la loi asile et immigration les mineurs isolés pourront faire venir frères, sœurs, ascendants. Un mineur entré illégalement en finançant des passeurs pourra donc à son arrivée faire venir le reste de sa famille. L’absence de maîtrise des flux migratoires ne nous permet plus d’intégrer correctement les nouveaux arrivants. En outre, elle pèse sur notre système de protection sociale et nos finances publiques.
 

Ces mesures visent à étendre le regroupement familial et créeront ainsi un véritable appel d’air pour une immigration incontrôlée. Elle est la suite du rapport Taché qui compte prés de 150 fois le mot « droit » pour seulement 3 fois le mot « devoir ». 2017 a vu le nombre record de 262 000 titres de séjours dont 91 0700 pour des motifs familiaux.

 
Dans le cadre de l’examen du projet de loi Asile et immigration, les Républicains estiment que la France doit a minima se donner les moyens de ne pas faire entrer sur le territoire ou d’expulser du territoire les immigrés délinquants. Elle doit aussi pouvoir choisir qui elle accueille sur son territoire alors que seulement 15% des titres de séjours en 2017 le sont pour des raisons humanitaires.
 
Les Républicains ont fait les propositions suivantes: 
 
–  refus de l’extension de la réunification familiale aux frères et sœurs des réfugiés mineurs, et au delà des ascendants.
 
–  le placement des demandeurs d’asile provenant de pays surs en centre de rétention administrative le temps de la procédure accélérée.
 
–  la création d’un nouveau critère conditionnant l’aide au développement de la France aux pays étrangers : la délivrance de laisser passer consulaires. Seul 46% des demandes d’expulsions sont validés par les pays des demandeurs d’origines. Les États récalcitrants doivent faire l’objet de mesures de rétorsion.
 
– Le respect de nos lois est un principe non négociable : le placement en centre de rétention administrative des étrangers en situation irrégulière puis leur expulsion doit redevenir la règle et ne pas être l’exception.
 
–  Le refus automatique d’accueil ou l’expulsion systématique des ressortissants étrangers ayant commis un crime ou un délit.
-o-
* L’O.I.F.M. écrit :

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.


%d blogueurs aiment cette page :