Le mépris de la Ministre de la Justice pour les personnels pénitentiaires explique le blocage des prisons, écrit Cyprien

by

 » C’EST VOUS QUI LE DITES »

LE MAIL DE CYPRIEN POUR BLOG-CABESTANY

Le Président Macron n’est en rien responsable de la situation dans les prisons. Un manque de places alors que ses deux prédécesseurs avaient fait des annonces bidon pour dire qu’ils allaient construire des prisons sans jamais le faire. Jacques Chirac, lui avait construit 15 000 places. Un manque de personnel crucial qui fait se retrouver un seul gardien – sans armes – face à une centaine de détenus. Des salaires indécents. Une situation sanitaire qui fait que toute l’Europe nous montre du doigt. Mais pour donner des leçons nous sommes les meilleurs !

Le Président Macron a nommé sa Ministre de la Justice dans la lignée de ceux qui sont passés avant elle : Madame Taubira pour ne pas la citer, dont notre nouvelle Ministre est une fervente admiratrice ! Qui déclare qu’elle ne laissera son nom dans les annales que si elle en fait plus que son icone. En bien ou en mal ?  Elle est une socialiste engagée et même très engagée pour avoir eu des sympathies pour les frondeurs du Président Hollande. Ex-élue  : communale, départementale, régionale, dont les propos ont toujours été virulents et méprisants pour la Droite. Être socialiste n’est pas une tare si on fait passer le bien commun avant la doctrine. Et bien des socialistes sont des gens équilibrés. Pour elle : mauvaise pioche. Comme si la fonction nécessitait de faire passer le dogme avant les réalités. Car si on est assuré que cette socialo a compris le problème, elle le refuse au nom de l’idéologie.  Comment a t’elle pu accepter de rentrer au gouvernement d’Édouard Philippe ?

On sent que cette Ministre a le feu vert du Premier Ministre et sans doute du Président pour octroyer davantage de moyens. Plus, bien plus que jamais on n’en avait accordés depuis des années. Mais elle renâcle aux nom de ses grands principes, des principes qui lui sont personnels. Au point de parler de sanctions plutôt que chercher à aplanir les difficultés.

Il subsiste ce problème du mépris qu’à cette Garde des Sceaux pour les personnels pénitentiaires. Qui le soir peuvent rentrer chez eux !!!  (C’est encore heureux car ils n’ont commis aucune des exactions qui font qu’ils ne sont pas du mauvais côté derrière des barreaux). Des personnels auxquels on fait bien comprendre qu’ils ont choisi ce métier car pas suffisamment intelligents pour faire autre chose !!!  Des imbéciles heureux, donc, bons à faire les gardes chiourmes de gens pour lesquels on semble afficher davantage de respect.

Le Président se rendrait service en demandant à cette ministre de rentrer chez elle.

Car si un gardien est blessé, promis, juré,  on lui donnera une prime (quel mépris!) et s’il meurt on fera de ses enfants des pupilles de la nation. Encore cette même philosophie pernicieuse de ce dernier quinquennat  qui voudrait que les policiers soient payés pour en prendre plein la gueule du moment qu’un zadiste n’est pas blessé. Les gardiens de prison seraient payés pour se faire envoyer à l’hosto alors qu’il faudrait excuser la réaction d’individus que notre société ignoble a osé mettre derrière des barreaux, quoi qu’il aient fait. Quand à cette radicalité en prison : elle n’existerait que dans les esprits. Insupportable !

Car pour cette doctrinaire, il n’est pas question de revenir sur l’interdiction des fouilles des cellules où l’on pourrait trouver des armes pour tuer les gardiens.  Et la dignité des assassins ? Il n’est pas question de surveiller davantage les parloirs où il se passe des téléphones portables, de l’herbe, et des armes. Certes pour la Pénitentiaire, que les détenus puissent téléphoner à leur famille a un caractère apaisant. Pourquoi pas d’ailleurs ? Et lorsqu’ils sont complètement shootés sur leur couchette, ils n’embêtent personne. Pour les armes, la faute à pas de chance !

Mais que faites vous des Droits de l’Homme prône cette ministre ? Qui doivent profiter davantage aux détenus qu’aux gardiens. Un problème de justice sociale ou la justice n’est pas là pour condamner mais pour rétablir la balance entre les profiteurs que nous sommes tous et ceux qui sont derrière les barreaux car ils n’ont pas eu de chance.

En continuant sur ses positions, la Ministre semble bien mal partie. Président Macron, reconnaissez l’erreur de casting.

La situation n’en sortira que plus apaisée !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :