Notre Dame des Landes : l' »Ayrault-port » devient l' »Ayrault-porc ». Pas grave, on est déjà dans le pâté ! Et notre République n’est elle pas devenue celle des bouffons ?

by

L’ÉDITO POLITIQUE SPÉCIAL NOTRE DAME DES LANDES D’ÉLECTRON LIBRE

 

Le Président Macron, pour lequel je n’ai pas une sympathie débordante, aura pris, sans aucun doute, la seule décision possible dans l’état où il a trouvé le dossier laissé par son prédécesseur.

La faute, après des décennies d’atermoiements à des collectivités territoriales, qui ont pompé l’argent du contribuable, dilapidé ces fonds dans des études hasardeuses confiées à des experts qui n’en étaient pas, laissé s’installer des nuisibles avec une certaine complaisance pour bloquer les routes, mettre des chicanes, défier l’autorité de l’État.

La faute à des élus, dont l’un portant le projet quasiment à titre personnel, devenu Premier Ministre, se montra d’une incompétence notoire, la même nullité que pour diriger le gouvernement du pays. Et à peine remplacé, il s’empressait de faire pression sur son successeur pour que ce dernier fasse ce que lui s’était montré incapable de faire.

Sans compter sur ces zadistes, qui avaient la sympathie du dernier Président de la république. Des individus vivant de l’assistanat, dont on se demande si leurs enfants recevaient le minimum de soins, étaient éduqués. Certains vivant sous des huttes, dans un mode de vie équivalent à de la clochardisation. Mais cultivant des plantations bien odorantes !

Quand tous ces responsables locaux, aujourd’hui, jettent la pierre sur l’Exécutif, ils passent aux yeux de tous, pour des rigolos. Il est tellement facile de reprocher aux autres de ne pas faire ce qu’on a pas été capable de faire soi même.

Et ces nuisibles partiront ils un jour ? Qu’un policier soit blessé, il est payé pour cela pense t’on au gouvernement. Mais qu’un nuisible perde ses doigts qui lui servent à rouler son pétard serait une catastrophe nationale. 

 Quant à l’extension de l’aéroport de Nantes, après qu’on ait bien bétonné partout pour justement la rendre impossible, on n’est pas près de la voir. Où l’état n’y mettrait d’ailleurs pas un kopeck. Mais le Ministre des Affaires Étrangères est partant pour qu’on lui agrandisse son aéroport de Rennes !

Sommes nous encore en démocratie ? Ou ne sommes nous pas en train de nous enfoncer dans la chienlit ?

Le lait contaminé, l’ode au glyphosate, des prisons où l’on frappe les gardiens, des rues où l’on massacre des policiers, des urgences dignes d’un pays du tiers monde, des frontières ouvertes à tous vents, des migrants sur lesquels on voudrait nous faire pleurer lorsqu’on laisse crever nos SDF dans la rue en leur supprimant de la capacité d’accueil qu’on réserve à d’autres , des déserts médicaux, des zones rurales sans services publics, sans trains, des agriculteurs qui n’ont comme avenir que le suicide, des hommes politiques loin d’être irréprochables : tout cela n’est il pas le signe d’une décadence de l’État ?

On confie des projets d’aménagement publics, dans des appels d’offre douteux, à des sociétés qui installent leur siège en Pologne ou ailleurs et font travailler des français sous le régime de travailleurs déplacés. On laisse sur nos routes, pour transporter nos marchandises, des camions de Roumanie ou d’ailleurs, avec des chauffeurs qui roulent 60 heures pas semaine sans qu’on sache même s’ils sont assurés. On laisse travailler des migrants sans papier, construire nos appartements quand tant d’entre nous sommes au chômage.

Mais tout va bien, Madame la Marquise !

Alors comment s’étonner que la France s’enfonce dans le marasme ? Comment s’étonner que tant de soi disant fraudeurs qui ne veulent que du boulot, se bousculent à Pole Emploi ?

En rackettant les retraités et les classes moyennes, en creusant les déficits, on peut espérer retarder encore un peu un naufrage programmé.

Notre Dame des Landes n’est que l’arbre qui cache la forêt ! Un hochet qu’on nous agite sous le nez pour que l’on ne voie pas le reste. On aurait tort de se focaliser sur cet événement qui n’en est pas un mais qui en cache de bien plus graves.

Notre République n’est elle pas devenue celle des bouffons ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.


%d blogueurs aiment cette page :