Alicia a des furoncle.tante.s avec l’écriture inclusive !

by

Sur un texte de Julie, une Cabestanyenque qui a du bien s’amuser à écrire les lignes suivantes. Et nous on en redemande.

Julie écrit :

Maurice et Odette étaient le frère et la sœur de mon père. On prétend qu’Odette s’appelait Marcel à sa naissance. C’est vrai qu’elle pouvait être rapidement en transes. J’avais donc deux oncles ou deux tantes selon ce que permet la nouvelle écriture inclusive. Maurice étant un peu plus tante que Odette disait mon père. Je n’ai toujours pas compris pourquoi. Maurice dans sa vie professionnelle avait été sage-homme à la maternité de la Timone et Odette femme-grenouille dans des chantiers navaux à Marseille.

Maurice était toujours inquiet. Il avait été agressé par un.e voyou.te alors qu’il était dans sa chaise longue à deux places ou transat en double alors qu’il lisait les journal.es du jour. Mais que font les agent .es municipal.es marmonnait il.

On était entré.ées au restaurant El Mexicano. Maurice avait demandé au serveur.e s’il était de nationalité mexicaine. Je vous vois venir vous me prenez pour un mexicon, nous avait il répondu. Il nous avait conseillé de prendre du guacamou.mole d’avocat.es. Maurice avait demandé : « n’oubliez pas le pano et le burro ». Il y a pénurie de Burro en ce moment dit la cheffesse de rang. La garçonne avait demandé pour la boisson « t’es qui là ? ». Odette avait répondu « et ta soeur ».

Odette avait demandé : de quel sexe sont les soles à la carte ? Nous n’achetons que des poissons mâles issus de la pêche électrique avait répondu la maitre.esse d’hotel.e. On ne veut pas de poissonnes dans notre relais gastronomique. Et on aime pas beaucoup les morues. Elle avait pourtant sur le crane une très belle raie que lui avait coiffée son merlan. Mais aussi un oeil au beure noir (pas comme la raie). Elle dit : Ce sont des pécheurs Pays-Baseux-ses qui travaillent pour une société à Amsterdam.homme qui nous livrent. Alors pourquoi ne pas mettre sur la carte que vous proposez des sols meuniers et non des soles meunières demande Odette. Maurice préfère un hamburger avec dessus un œuf.fe de cheval.e. La garçonne lui demande : « sans selle » ?

Et on avait fini le repas avec des ecclésiastiques au café. Odette avait choisi une religieuse et Maurice un religieux. Normal. Moi un nègre en chemise car le Paris-Brest était parti à l’heure.

Je veux voir le chef de cuisine dit Maurice. C’est une cheffesse qui est au piano répond le serveur.se.  Pour le moment elle dore ses miches pour le repas de ce soir, le banquet des michetons présidé par un maquereau, et le cuisinier est occupé à astiquer la cuisinière. Et sans doute que le jardinier met sa petite graine dans la jardinière, demande Maurice ? Oui, et le cafetier est en train de bourrer la cafetière s’entend t’il répondre.

Odette en profite pour nous expliquer ce qu’est l’écriture inclusive. Et nous met en garde sur les faux-ami.bes. Avec des exemples : Un gars peut être  bon ou mauvais. Une garce même belle, restera toujours une garce. Un courtisan est un proche du roi, une courtisane est trop proche du roi. Un coureur est souvent un sportif, une coureuse se laisse rattraper par les hommes. Un professionnel est un homme compétent, une professionnelle une péripatéticienne. Un entraîneur s’occupe de sportifs; une entraîneuse tarife ses prestations. Un homme à femmes est un séducteur; une femme à hommes est une traînée. Un homme facile est agréable à vivre; une femme facile cède facilement aux avances. Enfin, un homme qui fait le trottoir, est un paveur de bonnes intentions qui travaille pour la voirie. Une femme qui fait le trottoir arpente le pavé à la recherche de clients. Très clair !? Oui homard m’a tuer !

Tant que les militair.es ne quittent pas la caserne en faisant le mur dis je. Mais s’ils sont punis dit Odette, c’est peut être qu’ils ont trop tapé du pied à tour de bras ?

Moi, j’ai tout compris : celui qui a un père casse-pieds n’a pas forcement une mer Caspienne. Et il est plus facile de se laver les dents dans un verre à pied que les pieds dans un verre à dents.

Et si vous voulez le mode d’emploi de cette écriture inclusive qui donne des bouton.es ou des furoncle.tante.s à Alicia suivez le lien ci-dessous.sousse comme on dit à Babel-Oued  :

Manuel_officiel_de l’écriture_inclusive_2017.PDF

Et bonne dimanche à toux.tousse  !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :