Année une de l’ère Macron. Les godillots vont se remettre « en marche » et racler le bitume. C’est le changement ! Et Jean Jacques à Cabestany est sceptique !

by

demain !

« Jean-Jacques » écrit :

 » A la fin des années 70,  j’étais Chef du Personnel, on dit aujourd’hui D.R.H. Dans le Code du Travail on y trouvait tout ce qu’on n’y cherchait pas mais rien de ce qu’on aurait aimer y trouver.  Les juges, qui ne connaissaient rien au monde du travail interprétaient à leurs façons les différents sociaux. Pas de la même manière à Brest ou à Marseille. Des bataillons de juristes épluchaient ce qu’on appelait pompeusement la sacro-sainte JURISPRUDENCE.

En 81, la gauche est arrivée  !  Les entreprises tournaient à plein régime. On se remettait de mai 68 en pensant que c’était un simple incident de parcours sans conséquences. On aurait du investir, moderniser, mécaniser pour soulager les métiers pénibles. On a préféré faire venir des bateaux entiers d’immigrés payés à coup de lance-pierres. C’était à l’état et pas aux entreprises de financer de quoi loger, soigner ces travailleurs. D’éduquer les enfants qu’ils ne manqueraient pas d’avoir. Et prévoir que les enfants auraient eux-mêmes des enfants. Les caisses de l’état étaient déjà vides mais on a inventé l’emprunt et pour rembourser les intérêts on emprunterait encore.

Bien sur, si on avait fait peser les couts induits de cette main d’oeuvre étrangère sur les employeurs concernés et non pas les classes moyennes, les patrons se seraient empressés de réembaucher des français et de les payer correctement. Mais ça n’aurait plus été le SOCIALISME. Alléluia !

Des socialos qui se sont bien garder de toucher à ce qui ne marchait pas. On a préféré réformer seulement ce qui fonctionnait.  Madame Aubry, dont on ne découvrira le nom que 10 ans plus tard, était déjà à la manœuvre et comme elle n’y connaissait rien et ne comprenait pas davantage, elle lisait notre avenir dans sa boule ce cristal. Comme Madame Irma. Pas le cyclone, mais tout aussi dévastateur. On nous a expliqué que la notion de travail était périmée. Qu’on allait toucher un salaire en restant à la maison (déjà une Hamonerie avant la lettre). Qu’on allait supprimer les vilaines cheminées des méchantes usines du paysage pour que la france devienne un beau musée. Les Français, parce qu’ils ont un cerveau, allaient inventer le Nouveau Monde de demain pendant la sieste.  Les « petits chinois », parce qu’ils n’ont pas de cerveau, allaient le fabriquer sans comprendre ce qu’ils faisaient. Amen.

La crise est arrivée. Ouille ouille ouille ! Les emplois ont fondu. On a délocalisé. Le chômage s’est installé partout. Alors on a trouvé la solution la plus imbécile qu’on pouvait imaginer. Indemniser les chômeurs pour qu’ils ne sortent plus de chez eux. Et donner le boulot à l’électricien espagnol, au plombier polonais, et aux « sans papiers » pour bâtir des maisons mal isolées, mal insonorisées, qui vont se casser la gueule dans 20 ans. Nos dirigeants auraient pu faire une belle carrière en Corée du Nord. Heureusement qu’ils ont une intelligence supérieure et permettent au  français  fainéant moyen de se prosterner à leurs pieds en pleurnichant pour qu’on dirige sa vie !

Pendant que les syndicats se goinfrent avec l’argent de la formation professionnelle, on prépare nos jeunes aux métiers d’avenir : livreurs de sushis, chauffeurs chez Uber, cireurs de godasses à la gare Saint Lazare.

Les ordonnances Macron nous ramènent, peu ou prou, au Droit du Travail des années 70. Tout ça pour ça ?  Nous sommes en plein dans la nouveauté. Retour vers le passé. Et demain les godillots seront encore dans la rue. Plus on pédale moins fort et moins on avance plus vite, comme on dit dans le bureau de notre Président suprême, l’homme providentiel dont on attendait la venue depuis le Grand Charles ! Ainsi soit il !

  Mais pourquoi donc suis je sceptique, à votre avis ?

« c’est vous qui le dites ». Merci Jean-Jacques !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.


%d blogueurs aiment cette page :